Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Légende et Normalité [Mysty et sa bande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Mar 26 Aoû - 21:24

Il fait nuit ou presque nuit, la combientième c’est depuis que je suis né, j’en ai aucune idée, mais le soleil est entrain de se baisser derrière la montagne. Elles ont été trop nombreuses, beaucoup trop. Quand j’étais plus p’tit plus jeune, quand y’avait encore les copains, les autres Mew, y’avait une grande ville qui recouvrait toute cette île, où je suis. Lakit qu’elle s’appelait. Maintenant c’est plus qu’une petite ville, j’y suis passé y’a moins de trois mois. Je me souviens encore de ce jour-là, j’ai revu une vieille amie que j’avais croisée à Unys.

Depuis ce jour, je suis pas retourné là-bas, elle m’a terriblement déçue, celle qui se faisait appeler l’Ophiuchus, je pensais qu’elle avait le cœur pur, mais elle s’est entourée de gens mauvais, à croire que les humains sont tous mauvais. La Team Zodiac et puis avant y’avait aussi la Rocket, les Magma et Aqua, et puis les autres que j’ai oubliées, parce que je dois me souvenir de beaucoup de chose, j’ai vu des centaines de générations passées et je continue à m’amuser en oubliant les humains quand ils me déçoivent. Ce soir-là, je suis encore entrain de m’amuser, en changeant forme sur forme et en surprenant de jeunes pokémons. Ça fait des milliers d’années que je vais ça, et ça m’amuse toujours autant, c’est moins drôle qu’avec les humains mais c’est drôle quand même.

En tout cas, je dois dire qu’il fait froid, j’ai l’habitude depuis tant de temps, mais j’ai dû mal quand même, les Mew ont toujours vécu dans des zones chaudes, hop, en une seconde, je me transforme en Dimoret, plus adapté au froid que ma forme initiale. Je suis sûr la même île depuis six lunes je crois, c’est rare, d’habitude, je reste jamais plus d’une lune au même endroit, parce que je suis curieux, et j’aime bien faire de nouvelles choses. Pour l’instant, je file vers le nord, vers le sommet de la montagne. Je m’éloigne de la ville que j’ai quitté y’a une heure ou deux. J’étais y mettre la pagaille un peu pour m’amuser. Et puis j’ai entendu qu’il y avait de plus en plus de pokémon qui se rassemblait dans le coin. J’ai mis du temps à m’en rapprocher, mais j’étais sûr et certain de m’en approcher. En fait, je cherchais des copains, parce que ça fait longtemps que je suis seul, trop longtemps.

D’un coup, j’entends un bruit, il me faut pas longtemps pour me retransformer et pour déployer mes pouvoirs. Trois pokémons, j’arrive pas à savoir lesquelles, j’ai parfois du mal, parce que les autres pokémons ont changés depuis le temps, beaucoup changés, depuis que je suis tout seul. D’un coup, j’envoie un message psychique fulgurant, teinté autant de peur que d’autorité. Parce que j’avais beau avoir des milliers d’années, j’étais pas tout puissant non plus.


MONTREZ-VOUS !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Mer 27 Aoû - 18:36

Le trio de la Mysdibule avait rencontré le vieil illuminé de Lakit quelques jours auparavant et s'était lancé dans la quête du village pokémon, sans résultats. Elles avaient beau avoir reçu des informations d’autres pokémons, elle ne trouvaient pas l'entrée du village et puis... Une autre rumeur intéressait Gwenhwyfar. A ce qu'il paraissait, un pokémon étrange avait fait des farces à Avalaville, en plus d'aller amuser les petits pokémons. La vague description qu'ils donnaient était celle d'un petit être rose, à la queue longue et fine, flottant à quelques mètres du sol et sachant se métamorphoser à sa guise. Gwenhwyfar avait déjà vu des documents sur un pokémon de ce type, à la Zodiac. D'ailleurs, elle l'avait également vu, aux côtés de l'Ophiuchus, pendant l'annonce de la Guerre de l'Etoile. Il avait abandonné son ami après l'échec de celui-ci ? Ou tout cela n'était qu'un mensonge de l'Ophiuchus ? Dans tout les cas, savoir qu'un pokémon si puissant était à quelques mètres d'elle l’excitait grandement. Elle voulait le combattre, pour améliorer son propre niveau de combat. Ainsi, elles avaient abandonné la recherche du village pendant quelques temps, pour rencontrer ce pokémon.

Et elles le trouvèrent, dans la brume froide. Gwenhwyfar pouvait le sentir depuis une centaine de mètres et plus elle l'approchait, plus elle voulait le vaincre. Et rien que d'entendre sa voix télépathique, teinté de peur avec une fausse autorité fit s'élargir sur son visage un sourire des plus sadiques. Le temps de tester sa puissance était venu. Le temps de vérifier si elles étaient dignes de défier un dieu était venu. D'un signe de tête, elle demanda à son amie Mysdibule d'activer sa Mega-évolution, le paroxysme de la puissance d'une Gardevoir. Après être sortie de la sphère et s'être mise rapidement en retrait, elle se concentra dans une Plénitude, alors que la Banshitrouye passait derrière la gerboise, avec une Ombre-portée, avant de lancer sur son adversaire une salve de Vampi-graines mêlée à des Souci-graines. Elles ne connaissaient pas le talent de leur adversaire, alors autant l'annuler, n'est-ce pas ? Pendant ce temps, Mysty faisait semblant de pleurer, dégagea une aura forçant la pitié de son adversaire, dans des Croco-larmes, avant de dégager un puissant et Doux-parfum en direction du pokémon rose, souhaitant réduire également sa capacité d'évasion.


Dernière édition par Mysty le Dim 31 Aoû - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Sam 30 Aoû - 13:53

Ouaaah, au secours, en plus de pas venir discuter, ils m’attaquent. Nan mais c’est quoi ses pokémons, ils ont trop vécus avec les humains ou quoi ? Y’a vraiment que des humains pour attaqués comme ça sans raison, des humains ou des Ursarings et j’aime pas les Ursarings. Heureusement que j’ai des bons réflexes, première chose, un bouclier dressé entre moi et eux. Du coup, les graines s’écrase mollement, ça chatouille par contre et ça picote un peu. Mais c’était pas les graines, le plus gros danger, j’entends un des pokémons pleurés à se demander se qu’il se passe. Et puis y’a cette senteur bizarre qui pique le nez. Ensuite analyse de la situation, face à moi j’ai visiblement un Banshitrouye, une Mysdibule et une Gardevoir, c’est ce qu’apprends le déploiement de mes forces psychiques et la Gardevoir semble la plus dangereuse, elle dégage une aura malsaine. Et bien, elle voulait me chercher, alors on va rigoler, en plus, bas de bol pour elle, je connais bien les Gardevoir, j’en ai croisé beaucoup au cours de ma longue vie, ça fait partie des pokémons que j’adore embêter et puis elles sont tellement gentille d’habitude. Elle voulait me chercher des noises, elle allait me trouver.

Première étape, je plongeais dans mon métabolisme, relançant une énième analyse de mes chromosomes et en altérant les gênes et les allèles à vitesse grand V. La Gardevoir était entrain de faire mumuse dans une grosse boule rose, moi, je devenais une Gardevoir. Bon, les sensations qu’ont ressent sont vraiment pas agréable, entre la queue qui rétrécit, les jambes qui poussent à toute vitesse et mon pauvre cerveau ballotée de tous les côtés dans mon crâne qui change aussi. Ça donne un poil la nausée quand on est pas habitué, mais bon, au bout de six milliers d’années, ça revient à lacer des chaussures, fin ça reviendrait pour un humain à lacer une de leur chaussure, j’en ai jamais mis.
Deuxième étape, on commence mon jeu favori, le trollage. Ou alors, le jeu du, Un coup je suis là, un coup je plus là. Ce qui est bien, c’est qu’une Gardevoir, donc moi aussi du coup, peuvent se téléporter, dû coup, je suis aller plus loin dans la forêt, y’a encore plus d’arbres, c’est plus touffu et plein de buisson, c’est dans un d’entre eux que j’ai émergé d’ailleurs, même pas tellement loin des trois autres, mais comme je veux leur montrer de quel simularbre je me chauffe. Bon, le truc c’est qu’on est plus en altitude, donc il fait plus froid, j’en frissonne un peu, mais comme l’autre m’a énervé avec son embuscade, je m’en moque. A croire que les gens se passent le mot pour foutre les ancêtre en rogne cette année, entre les dresseurs qu’essaient de m’attraper, l’Ophiuchus qui me trahit et les humains en général qui sont toujours plus cons, les pokémons seraient vraiment mieux entre eux, une fois qu’on aurait éliminé les anomalies comme là. Brr, c’est vraiment les moments où je me rappelle un peu le clone, ça peut être un vrai connard parfois, mais il a raison sur un point quand il faut faire mal, faut faire mal, en bref, je commençais à être salement en colère, la peur avait disparu et ils allaient m’entendre, l’attaque Psycko était déjà entrain de se concentrer et allait sans doute leur griller les oreilles à tous.


FOUTEZ MOI LA PAIX BORDEEEEEEEEEL !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Dim 31 Aoû - 16:37

Les premières capacités semblaient avoir portée leurs fruits, les graines commençant à pomper doucement l'énergie de la gerboise psychique pour la donner gracieusement à la Banshitrouye. D'ailleurs, celle-ci jubilait : détruire ses adversaires à petit feu était un plaisir qu'elle adorait se donner dès qu'elle en avait l'occasion. Certains mangent du chocolat, elle, elle pourrie des vies. Mysty était moins calée pour ce genre de coups fourrés, mais ses capacités fonctionnèrent également, baissant la résistance spéciale de son adversaire ainsi que sa précision, avant que ce dernier ne se métamorphose en Gardevoir, pendant que la véritable sorcière blanche atteignait sa puissance maximale.

Plus tard, la fausse Gardevoir s'enfuit, en se téléportant, allant hors des visions de la Banshitrouye et de la Mysdibule, mais pas de celle de la sorcière. Pourquoi ? Car celle-ci avait l'habitude de « voir » grâce à ses pouvoir psychiques, amélioré une première fois par les humains, puis par la Mega-Evolution. Ce n'était donc pas avec elle que l'on pouvait jouer à cache-cache. Elle sourit donc sadiquement, donnant les coordonnées du Mew à ses partenaires, avant d'utiliser le terrain à son avantage. La gerboise se cachait dans la forêt ? Tant mieux, ainsi Gwenhwyfar n'aurait pas à matérialiser de feuilles, pour son attaque Feuille-Magiks. Elle utilisa donc les feuilles des fourrés ou était son adversaire pour son attaque, les envoyant poursuivre celui-ci. Il pouvait bien chercher à fuir en se téléportant, les feuilles le retrouveraient. Bien sûr, pour que la poursuite reste effective, il ne fallait utiliser aucune autre capacité, mais la vitesse des feuilles, la défense spéciale réduite de Mew et la puissance spéciale augmentée de Gwen contrebalançaient largement ce petit inconvénient.

Puis vint un puissant assaut psychique de la part la fausse Gardevoir, touchant tout ses adversaires avec plus ou moins d'efficacité. La Banshitrouye poussa un grand cri aigu, alors que la Mysdibule et surtout la Gardevoir tenaient bon. D'ailleurs, cette dernière ne relâcha pas son emprise sur les feuilles, espérant que l'attaque de son adversaire avait laissé le temps aux Feuille-Magiks de le lacérer.

Après cet assaut, la Mysdibule se reprit rapidement, lançant une Provoc à son adversaire, grâce à des mots presque hurlés, chargés de l'énergie malsaine propre aux attaques ténèbres. Vous ne voudrez pas savoir ce qu'elle disait, oh non. Elle même s'étonnait. En tout cas, elle était presque sûre que Mew avait entendu ces mots.

Pendant que Mysty dispensait ses mauvaises paroles, la Banshitrouye avait repris du poil de la bête, se rapprochant une nouvelle fois de son adversaire, rentrant dans le sol avec une nouvelle Ombre-portée, grâce aux coordonnées que la Gardevoir lui avait donné et également à la direction que prenaient les Feuilles-Magiks. Une fois certaine de son coup, elle se décida à s'arrêter, sortant de la terre dans un bond, tout en crachant une énorme boule violette vers la direction présumée de sa cible, dans un Toxik à en faire pâlir les Grotadmorv. Elle ne connaissait pas le Talent de la forme originale de Mew, mais elle connaissait celui de sa partenaire Gardevoir et ce n'était clairement pas Synchro. En changeant ainsi de forme, Mew venait de permettre à tout le trio de connaître ses capacités et son talent, réduisant les chances de survie de la gerboise rose transformée.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Dim 14 Sep - 9:13

Aïe, Aïe, Aïeuh et zut, Feuillemagik, ça veut dire qu’elle m’a encore repérée, j’avais oublié que les Gardevoirs avaient de foutu pouvoir psy bien méchant, fin ce qui est marrant c’est que y’a un cri dans la montagne, trop loin pour que je sache exactement ce qu’il se dit, elle doit être entrain de rager. Mais je vais la faire rager encore plus. Pour ça, il me suffit d’utiliser encore une fois ses armes contre elle, une petite modification dans les masses d’airs pour plaquer l’humidité et un courant froid au sol, j’en frisonne parce que la forme que j’ai adoptée et pas connue pour sa fourrure, faut donc en finir vite, surtout que je sens qu’il y a un truc qui me pompe doucement mon énergie mais un Champ de Brume se répand dans la forêt
J’en profite aussi pour déployer mes pouvoirs psy dans la brume en formation, comme je la contrôle, elle devrait avoir plus de mal à me retrouver comme ça, premièrement, la vue de ses deux acolytes allaient être détruite et deuxièmement, avec mon aura en partie transférée dans la brume, elle ne pourra pas utiliser ses pouvoirs aussi bien, donc  autant dire que c’est tout bénef pour moi.

Et c’est quoi ça, Beurk, c’est tout poisseux et visqueux et gluant, vais devoir aller me laver après. Une fois que je l’aurais taillé en piécette.  Je me roule un peu dans les feuilles, ça enlève une partie de cette substance dégueulasse de moi et j’en profite pour m’éloigner de la petite citrouille, parce que c’est elle qu’est venue m’ennuyer, c’est dommage pour elle, parce qu’elle va devoir se débrouiller sans ses petites camarades, pendant que je roule et que le contact des feuilles cingle sur ma peau autant que la neige ne la glace, je lâche trois reflets de moi dans la brume, en espérant que les leurres fonctionneront. Vu que l’autre en face c’est montré capable de me repérer c’est pas certain, mais ça tromperait peut-être la petite citrouille et l’autre truc d’acier, une Mysdibule je crois, j’ai pas eu l’occasion d’en croisé beaucoup, ce qui est quand même paradoxal vu mon âge. Enfin bref, il est encore une fois l’heure de la riposte et de faire crier la brume, avec un peu de chance, ça les effrayera, mais je suis pas certain. La distorsion nécessaire est plus importante, mais cette fois ci, je m’arrange pour que la brume diffuse ma voix de plusieurs endroits à la fois dans la montagne, pour les entourer et les submerger et j’adopte un ton que je connais bien, celui d’un être qui attise plus que fortement ma curiosité, cette fois ci, ma voix est celle de la colère psychique de Mewtwo. Mais il faut voir si le coup de bluff fonctionne.


QUITTEZ CETTE MONTAGNE OU JE VOUS DETRUIRAIS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Ven 19 Sep - 21:03


Hein ? Qu'est qu'il faisait, là, le Mew ? C'était étrange, Gwenhwyfar semblait sentir... Un Champ Brumeux ? Et ce avant que la citrouille ne lance sa bombe toxique, rendant celle-ci inutile. Il avait compris que les statuts spéciaux faisaient partie des spécialités de Shamhna ou était-ce de la chance ? Franchement, la Gardevoir se le demandait, tellement elle trouvait idiote la gerboise qui n'avait fait que hurler depuis le début de la rencontre, ne lançant qu'une véritable attaque. Enfin, le truc rose métamorphe continua ses activités, encore avant que la citrouille ne l'attaque. Visiblement, la vitesse naturelle doublée de l'ombre portée n'avaient pas suffis. Tant pis, elle allait faire sans. Elle avait un tas d'autres capacités bien chiantes pour son adversaire. D'ailleurs, celui-ci se ... roulant dans les feuilles ? Il n'avait vraiment aucun sens du combat ou il ne faisait que se foutre de la gueule de la citrouille ? La brume avait beau l'aveugler légèrement, ce n'était pas non plus énorme, elle pouvait facilement distinguer la silhouette de la fausse Gardevoir qui... se divisa en quatre ? La citrouille n'eut même pas le temps de réfléchir que son adversaire se remettait à hurler, changeant sa voix, celle-ci devenant plus grave et menaçante, mais sans plus, sans attaque Psyko. Pourquoi ? Elles ne le savaient pas. En tout cas, elles n'allaient pas reculer face à un gueulard.

D'abord, la citrouille gonfla les joues de sa face ventrale, le feu à l'intérieur se faisant plus intense et cracha un Lance-flamme en balayage, illuminant l'endroit où elle se trouvait, malgré la brume, souhaitant toucher tout les clones et, ainsi, l'original. Ou tout du moins, le repérer. Pourquoi ? Car les clones pouvaient, certes, marcher et crier, mais ne pouvaient pas utiliser de capacités, du type de la téléportation. Alors si l'une des fausses Gardevoir se téléportait pour éviter le feu ardent de la Banshitrouye, celle-ci saurait la quelle était la vraie, CQFD.

Pendant que le combat se déroulait plus loin dans la montagne, la Gardevoir continuait de se concentrer, dans une seconde Plénitude, alors que la Mysdibule se tenait prête à protéger sa partenaire si une attaque surprise arrivait. Puis il y eut un énorme hurlement qui fit tressaillir la petite fée, celle-ci poussant un cri aigu en retour, tapant sur les nerfs de la Gardevoir, tout en se disant que, peut-être, le voyant qu'elles avaient vu quelques jours plus tôt avait raison. La rencontre avec le légendaire Mew avait était écrite. Elle leva les yeux vers la sorcière blanche, celle ayant un sourire sadique sur le visage. Ce n'était visiblement pas le moment de demander d'arrêter le combat. Elle baissa la tête, poussant un autre petit cri en sentant la main de la dame blanche sur son épaule, se faisant ainsi téléporter avec la psychiste. Quelques micro-secondes plus tard, elles réapparurent dans la brume invoquée par la gerboise, le feu de la citrouille s’éteignant et la Gardevoir serrant des dents. Il avait fait quoi, avec sa brume, cet idiot ? Elle avait du mal à voir et ce n'était pas dû à sa cécité : ses pouvoirs psychiques étaient brouillés, celle-ci voyant comme des grains blancs et noirs. Elle porta sa main à son front, serrant son poing avant d'abandonner, finalement. Elle ne pouvait pas essayer de contre-balancer cela, ça lui prendrait une trop grande partie du son pouvoir psychique. Elle décida donc de laisser tomber sa vision psychique et donc son seul moyen de voir. Mais ce changement avait tout de même un avantage : ainsi, la majorité de son pouvoir était à disposition pour ses attaques. Mais encore fallait-il pouvoir toucher la cible. Et la Gardevoir voyait déjà comment procéder. Elle attendait juste le rapport visuel de ses alliées et.. Hein ? La Mysdibule hésitait ? Non, ce n'était pas le moment ! Elle envoya un message mental violent à sa partenaire, ordonnant à celle-ci d'utiliser une Croco-larme, prise dans le feu du combat.

Et la Mysdibule s’exécuta, pleurant comme une madeleine, d'une façon plus vraie que nature vers la direction supposée de la fausse-Gardevoir, y mettant toute la peine qu'elle avait de voir son amie la gronder ainsi, alors que la Banshitrouye en profitait pour cracher une salve de revenants vengeurs, dans un Halloween dirigé lui aussi vers la gerboise déguisée. Et là, ils n'étaient guidés que part leurs haines, ne se faisant pas avoir par la brume, don ne laissant pas de moyen réels d'y échapper, à moins d'aller très loin ou de mettre un obstacle solide en eux et la cible. Ce dont la Banshitrouye doutait, vu l'endroit où elles étaient, celui-ci ressemblant à une petite clairière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Dim 21 Sep - 12:44

Bon dieu, c'est mal embarqué cette histoire, voilà que l'autre idiote de Banshitrouye se met à cracher des flammes. Elle veut causer un incendie ou quoi ? Premier inconvénient, voilà que les reflets sautent un par un, ce qui est pas bon du tout pour moi. Deuxième inconvénient voilà que y'a des micros foyers de flammes dans tous les coins. En plus ça brûle cette connerie, j'ai pas réussi à l'esquiver avec le plan que j'ai dû mettre en place. D'un autre côté, je me préparais à lui faire sa fête,  d'abord, charger la puissance noire spectrale d'une Ball'Ombre, ensuite, lui ajouter ma toute puissance force psychique, et y ajouté celle qui se trouvait dans la brume, la puissante attaque Psyko. Ca prenait un peu de temps, du coup, voilà que les deux autres redébarquait et puis que je me retrouvais assailli par d'autres spectres. Ca fait froid dans le dos, mais étrangement, ça fit même pas mal. Et puis je lança l'attaque. L'onde spectralo-psychique partit vers mes trois adversaires, pendant que la Mysdibule se mettait à pleurer.
Nah mais oh, elle avait quoi à pleurer comme ça ? Si quelqu'un devait avoir une raison de pleurer ici c'était moi non, je veux pas être méchant avec les autres pokémons, c'est elle qui me forçais à me battre, j'avais rien demander moi. Elle me fait pitié à pleurer comme ça sérieusement. Ca donne même plus envie de me battre, mais d'un autre côté, j'ai tellement envie de mettre sa baffe à l'autre emmerdeuse. Bref, je savais pas trop, je suis de plus en plus enclin à me tailler d'ici vite fait, je pourrais encore. Avec le Teleport, je pourrais aller à une bonne centaine de kilomètres d'ici, histoire d'être tranquille. Surtout que c'est intenable à trois contre un, le clone les aurait sans doute broyer depuis longtemps, moi, j'en suis pas capable.
Bref, l'était peut-être temps de parlementer et aussi d'user de la force des gardevoirs pour emmerder ma chère ennemie.


Arceus, vieux copain, tu peux m'aider à leur casser la gueule ?


J'ai lâcher ça comme ça, en fait, j'espérais vraiment que le dieu de tous les pokémons allait m'aider. Après tout, je l'avais déjà vu une ou deux fois y'a longtemps, qu'en y'avait que des Mew comme seule pokémon sur Terre. D'un autre côté, j'étais presque sûr que ça allait donner quelques choses, en général, ce genre de truc avait pour tendance de redonner un peu de force, les Voeu dans ce genre, j'espérais  que ça allait marcher, mais le souci c'est que ça allait prendre un peu de temps et que pendant ce temps, il fallait que j'en gagne.

On peut m'expliquer c'est quoi ce bordel, si vous voulez vous battre, je peux vous trouvez mon clone, il se ferait un plaisir de vous tailler en pièce, mais foutez moi la paix, bon dieu.

En même temps, elle avait jamais répondu, donc, je sais pas ce que ça allait donner, mais fallait tenter.

Pour le combo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Mer 24 Sep - 11:32


Hurgh, quel connard, ce Mew. Voilà qu'il mélangeait deux capacités, une Ball'ombre et un Psyko pour en faire une sorte de vague mauve dégueulasse comparable au niveau de la forme au Vibrobscur de Mysty. Mais ça, ça faisait plus mal. La vague toucha bien évidemment, la Banshitrouye et la Mysdibule n'ayant pas eu les temps pour avertir leur alliée, pour que celle-ci lance un Abri. D'ailleurs, la Gardevoir, avant et pendant l'onde mauve, chargeait deux Ball'ombres, une dans chaque mains, sans tressaillir lorsque la capacité de son adversaire la toucha, gardant son grand sourire sadique. Mysty tint également bon, poussant malgré tout un petit cri de douleur, alors que la citrouille, quant à elle, fut celle qui souffrit le plus de la capacité, poussant un hurlement avant de tomber à la renverse, sur le dos, sans pour autant être hors combat. Certes, elle avait pris de gros dégâts, mais les Vampi-graines la tenaient au bord du K.O. Immédiatement après, alors que la fausse Gardevoir faisait son stupide vœu, la Banshitrouye se mit à ricaner, de plus en plus fort, son corps s'illuminant à l'instar de celui de sa cible : Mew. Elle utilisait une capacité qu'il était bon d'user lorsque l'on était au bord du K.O, comme présentement. Balance. Ainsi, elle espérait récupérer de la vitalité tout en infligeant de gros dommages à son adversaire, le partage se faisant pendant qu'il se plaignait en parlant de Mewtwo.

Pendant ce temps, Gwenhwyfar, alertée par télépathie de la Balance, lança ses deux orbes sombres, l'une après l'autre, vers son clone. La capacité profitait de nombreux avantages, comme par exemple la puissance magique naturelle de la sorcière, la double Plénitude, la double Croco-larme et enfin l'Halloween, offrant ainsi une double faiblesses à la gerboise transformée. Ainsi, s'il se prenait les deux orbes, il tomberait sûrement lamentablement avant que le Voeu de fasse effet. Par contre, s'il n'en prenait que une, donc dans la logique la seconde, il aurait encore un peu de vitalité, mais pas suffisamment pour relancer un Téléport à longue distance. La Gardevoir jubilait, se voyant déjà donner le corps sans vie de Mew à des humains, juste pour s'amuser et gagner un peu d'argent. Oui, maintenant qu'elle le combattait, elle voyait clairement que la gerboise n'avait pas un niveau suffisant pour lui offrir une entière satisfaction, donc autant jeter les déchets.

Malheureusement, il y en avait une qui n’était vraiment de cet avis et qui restait en retrait, étonnée de la façon dont se battait sa partenaire et surtout, de la façon dont celle-ci l'avait grondé, cela lui faisant beaucoup de peine. Peut-être que le voyant avait raison ? Peut-être que la sorcière blanche avait une mauvaise influence sur la petite fée. La Mysdibule se renferma un peu sur elle-même, alors que la Gardevoir lançait sa seconde Ball'ombre, avant de relever la tête et de hurler de sa voix toute aiguë et enfantine.


« Arrête, c'est pas bien, Gwen' !, dit-elle, en prenant le bras de son amie qui sombrait dans la folie, celle-ci la regardant, interrogative, malgré le rictus qui couvrait son visage. On a pas droit de frapper les gens sans raisons, comme ça ! C'est mal !
- Tu es qui pour me dire ça ? Tu ne veux plus avoir de puissance ? Détruire Mew nous l'apportera.
- Non, c'est pas vrai ! Ça ne fera que mal à mon cœur !
- Cause toujours. »


Sur cela, la Gardevoir invoqua une nouvelle Ball'ombre dans sa main, dirigeant celle-ci vers la fausse Gardevoir, pour l'achever. Elle allait gagner cette puissance, que la Mysdibule le veille ou non. Elle contracta sa paume pour lancer son orbe violette, quand… elle fut tirer vers l'arrière, tombant à la renverse, la magie dans sa main s'estompant. Elle allait grogner, pester, jurer, mais Mysty ne lui donna pas cette chance, prenant chacune des joues de la Gardevoir tombée assise par terre, pour aller déposer un doux baiser sur les lèvres de celle-ci. La petite fée n'avait vu que cela pour arrêter sa partenaire dans sa folie, en profitant même pour accepter les sentiments qu'elle renvoyait au fond de son petit cœur. Puis elle se détacha finalement de la sorcière blanche, rougissant, celle-ci restant figée. Pourquoi elle avait fait cela ? Pourquoi était-ce si agréable ? Malgré ses questions, la Gardevoir ne trouvait pas de réponses et se contentait de cligner des yeux, avant d'aller se tenir la tête à deux mains, poussant un cri et sanglotant aux pieds de la Mysdibule qui observait le spectacle le cœur serrée. Elle caressa un instant le crâne de la Gardevoir, calmant légèrement celle-ci qui restait malgré tout sur le sol froid, avant de relever la tête vers la fausse Gardevoir.

«  Le combat est fini, je crois… Je suis désolée de la réaction de Gwen'… Elle s'inclina vivement, droite, avant de poursuivre. Excusez-nous, monsieur Mew… »


Pendant ce temps, une ombre avait observé le groupe et son combat gagné d'avance, ricanant doucement. C'était tellement amusant de voir des pokémons haïr les humains et s’entre-tuer. C'était toute sa vie, de voir les humains se séparer de leurs pokémons pour les pousser à la rébellion. Non, il ne cherchait pas à ce que les pokémons gagnent leur indépendance. Il voulait le Chaos. Il voulait la Democracy. L'être enflammé se décida finalement à s'approcher des autres pokémons, en marchant tranquillement, sa queue jaune battant doucement l'air comme une flamme, le feu du Lance-flamme de Shamhna se faisant attirer par son pelage, celui-ci l'absorbant tout simplement, alors qu'un large sourire sincère était dessiné sur son visage. Il s'arrêta finalement, observant chacun des pokémons présents, avant de sortir d'une voix mielleuse :


« Bien le bonjour, mes amis. C'est le dôme qui a voulu nous rassembler ici, aujourd'hui. Héhé. Il jeta un regard intéressé vers la fausse Gardevoir, son sourire grandissant légèrement, sans perdre de sa douce sincérité. Mew, je présume ? C'est un honneur de vous rencontrer. Je m'appelle Democracy. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Mer 24 Sep - 14:47

Eh puis, zut, j’avais pas réussi à me débarrasser de la petite chieuse de Banshitrouye et en plus voilà qu’elle me vidait de mon énergie. Fort heureusement, je n’avais été que peu touché jusque là. Mais avant même que je puisse faire grand-chose, les deux autres étaient sur moi. Comme je m’en doutais un peu, c’était la Gardevoir que j’avais copié qui était la plus dangereuse des deux combattantes ennemies.

A la distance à laquelle elle c’était rapprochée, il m’était quasiment impossible d’esquiver une attaque et en plus de ça, elle profitait de mon Vœu pour frapper. J’avais bien pu invoquer Arceus, mais dieu qu’est-ce que les balls’ombres piquaient, en plus de me projeter trois bons mètres derrière, ça en était presque anormal. Un mal de chien que ça faisait, j’essayais de bouger, mais c’était presque impossible, j’arrivais plus à mobiliser le peu d’énergie qui me restait pour réussir à riposter, ou pour activer un abri, ça m’aurait été utile, pour me donner le temps de recevoir le don d’Arceus, s’il consentait à arriver et riposter violemment ensuite. Sauf que je pouvais pas, c’était impossible, j’avais plus de force. Et voilà que l’autre chargeait une troisième Ball’Ombre, j’avais envie de lui gueuler mais bordel arrête, sauf que avec le peu d’énergie qui me restait, le Morphing lâcha à ce moment précis. Et voilà que mes cellules se réarrangeaient pour revenir à la forme de Gerboise rose volante.

En fait, tout ce passa au même moment, à un point que j’ai eu du mal à suivre. D’abord, la petite Mysdibule, tirait sa compagne en arrière et la ball’ombre qui devait me renvoyer avec tous les autres Mew ne partit même pas. Ensuite, le contretemps permit au cadeau d’Arceus d’arriver, le regain d’énergie, qu’il provoquait fut comme une sacré bouffée d’oxygène. Ensuite, conséquence directe, le processus de démorphing s’arrêta sur une forme bâtarde de Gardevoir rose avec une queue de Mew et de la taille d’un Kirlia, bref, je vous raconte pas la laideur du truc. Du coup, je me retrouvais avec les capacités des deux espèces pendant environ une quarantaine de secondes, le temps pour les deux pas copines, de finir leur discussion et pour un Pyroli de débarquer et en ricanant s’il vous plaît. Et aussi pour la Mysdibule de s’excuser. C’était quand même la moindre des choses ça, on leur avait pas appris à respecter les anciens aux deux là ?

Bref, toujours est-il que je faisais une drôle de tête du genre, NAN MAIS C’EST QUOI CE BORDEL, pendant que l’autre débarquait avec sa queue enflammée et que d’une pichenette mentale, je réinversait le processus d’inversion du Morphing et voilà que je me retrouvais de nouveau à jouer les dames blanches. Dans tout ça, fallait que je remette mes neurones en place, je m’assis donc en position de yoga et commença une attaque plénitude pour me calmer et pris enfin la parole.


Oui, je suis Mew, et maintenant que tout le monde est calmé, je suppose qu’on peut discuter, à moins que l’une d’entre nous ne soit pas d’accord. Déjà, si chacun de vous pourrais m’expliquer qui il est, parce qu’il semble que je sois le seul être connu dans cette forêt.

Pendant tout ce temps, j’avais jeté un regard mauvais à la Gardevoir, l’avantage de la plénitude c’est qu’en plus de me permettre de me calmer, elle renforçait mes forces psychiques déjà colossale, si elle bougeais le petit doigt, je n’hésiterais pas à l’écraser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Jeu 25 Sep - 17:15


Comme elle l'avait prévu, Mew était au bord du K.O, après les Ball'ombres. Mais franchement, là, elle pensait à autre chose, se relevant et s'asseyant en tailleur, tout en ignorant les regards mauvais de la fausse Gardevoir assise devant elle. Pourquoi Mysty l'avait embrassé comme ça ? Certes, elle était partie dans un folie meurtrière, mais pourquoi l'arrêter ainsi ? C'était gênant et dégradant pour la Gardevoir, qui était habituellement une femme forte. Et qui était ce gugusse, là ? Pourquoi ce Pyroli était venu les importuner à ce moment précis ? Elle colla sa paume contre son front, tentant de faire le vide dans sa tête et de retrouver des pensées cohérentes. Mysty n'avait fait cela que pour la réveiller et le pokémon Feu était simplement là pour discuter. Voilà. Elle poussa un soupir, gardant la tête basse pendant que l'Evolition et la gerboise se présentaient, que Shamhna restait couchée dans la neige plus loin et que Mysty allait s'asseoir à côté d'elle, appuyant sa tête contre le bras de la Gardevoir, tout en soupirant un «  Désolée. ». Oui, elle s'excusait d'avoir fait cela si subitement, son cœur battant la chamade et le feu au visage. Ça avait été agréable, oui, mais elle aurait voulu un autre moyen, un autre moment pour l'embrasser. Même elle n'avait pas pu se retenir, se disant finalement qu'elle avait bien fait. Puis Mew demanda qu'ils se présentent à lui, sachant très bien qu'il était le seul connu ici. Bien sûr, qu'il était connu ou tout du moins, par ceux qui avaient un minimum de culture. Dans tout les cas, ce fut le Pyroli qui décida de répondre le premier, posant doucement ses fesses sur le sol, la neige fondant doucement autour de lui.

« Je m'appelle Democracy, comme je l'ai dit précédemment. Je suis, comment dire, une sorte de diplomate qui cherche à faire connaître le Village Pokémon aux autres pokémons sur l'île, qu'ils aient ou non un dresseur. Après tout, le choix ne leur appartient-il pas ? Héhé. Je suis une bonne personne, n'est pas ? »
Termina-il, toujours avec un grand sourire, fixant Mew, avant que Mysty ne relève la tête vers le gerboise transformée, se préparant à parler lorsqu'elle sentit la robe de la Gardevoir tirée vers le haut, levant les yeux vers le visage de celle-ci qui s'était levée, les bras le long du corps, tout en parlant en regardant la Banshitrouye couchée.

« Je vais chercher le sac et les médicaments. »

Sur ces mots, elle se téléporta, retournant non-loin d'où elles avaient rencontré Mew et où Mysty avait laissé son sac. Sûrement, d'ailleurs, que celle-ci allait penser que c'était pour les soigner, ce qui n'était qu'une partie de la vérité. L'autre partie de la vérité, c'était que la Gardevoir avait besoin de calme pour pouvoir méditer sur ce que la Mysdibule avait fait, cela la troublant fortement. Bon sang, ce que c'était énervant ! Et ce mal de crâne à cause de la brume de Mew. Elle craquait, poussant un cri tout en donnant un coup de pied dans la neige, le vent contraire ramenant la mousse blanche sur sa robe. Bon sang, elle qui pensait passer une bonne journée, elle n'avait pas pu prendre un petit morceau de Mew et se retrouvant avec un poids sur le cœur à cause de la Mysdibule. Jurant seule, elle prit la lanière du sac, avant de le mettre en bandoulière, prête à partir, quand elle sentit une présence derrière elle, les effets de la brume brouillant ce qu'elle voyait. Elle connaissait la forme de ce corps et savait que ce qu'elle pensait était idiot, mais ne put s'empêcher de le prononcer, juste pour être sûre, sans se détourner.

« … Mysty ? »


.........………………………


A un kilomètre plus loin, Mysty, Shamhna et le dénommé Democracy ne comprenaient pas la réaction de la Gardevoir, la petite fée mettant finalement cela sur les blessures du groupe. Donc il n'y avait pas de raisons de s’inquiéter, si ? Non, vraiment aucune. Mysty s'allongea doucement dans la neige, comme la Banshitrouye, frissonnant au contact du voile glacé. Elle avait déjà vu de la neige, c'était lorsqu'elle était allé à Avalaville pour remettre les documents d'Aklinh à Lyndia. Le coeur se serrant en pensant à son défunt dresseur, elle préféra éviter d'y penser, se contentant de répondre à la question de Mew, le Pyroli tournant son visage souriant vers la Mysdibule.


«  Hum… Je m'appelle Mysty. Je suis née à l'île de fer… Et je voyage un peu partout avec Gwen' qui.. est partie, là.. Et Shamhna.. »

Oui, elle était beaucoup moins à l'aise pour parler que le renard de feu, mais malgré ses efforts, elle n'arrivait à parler normalement que très rarement, avec les personnes qu'elle connaissait bien, comme la Gardevoir ou la Banshitrouye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Ven 26 Sep - 10:23

Bon au moins, la situation c’était calmé, étrangement, la Gardevoir était pas resté, bon d’un côté ça m’arrangeais parce que ça m’évitais d’avoir à me prendre pour le clone et de lui mettre une baffe. En plus la Plénitude avait fait un effet monstre, j’étais plus calme, ce qui pouvais aussi être dû au fait que du coup, j’étais pas sous la pression d’une Gardevoir folle qui essayait de me tuer.
Du coup venons-en aux présentations, j’avais en face de moi……. Je sais pas trop en fait. Le pyroli avait bien débité un truc, il était une sorte de diplomate qui faisait connaitre le village pokémon. Ouais mais c’est quoi un diplomate, ça se mange ? Bref, il connaissait le village pokémon et il allait pas me sauter dessus, c’était tout ce qui m’intéressait. Pour les deux autres y’avait donc une Mysdibule de l’île de fer, et sa pote Banshitrouye, qu’avait fait connaissance assez durement avec mes pouvoirs psychiques, le fait de m’en souvenir provoqua un déclic dans ma tête d’ailleurs. Mon bras se tendit doucement vers la Banshitrouye, un nuage rose en sorti et partit rejoindre la Banshitrouye, ça devrait la soigner sans avoir à attendre que sa compagne Gardevoir reviennent avec les médicaments. En même temps je me mettais à frisonner, la neige était vraiment froide, d’un autre côté je le savais, mais avant pendant le combat, l’adrénaline me permettais de l’oublier du coup au calme, bah, il faisait plus froid.


Brrr, fais froid avec toute cette neige, Democracy, vous pourriez allumé un feu ?

Il fallut pas longtemps pour rassembler des petites branches, en plus j’avais même pas eu besoin de me lever, seulement de fermer les yeux et de me concentrer sur l’environnement proche. J’avais encore le contrôle de la brume et de des pouvoirs que j’avais glissé dedans, aussi, il fut facile de repérer des branchages qui pourrais réussir à flamber. D’un autre côté, j’en profitai pour récupérer toute la force que j’avais laissée dans l’environnement, et pour disperser la brume.

Bon, donc maintenant les présentations faites, passons à la suite. Faudra que vous me conduisiez au Village pokémon, ça fait un certain temps, du moins à vos yeux, que je le cherche. Ensuite j’aimerais bien savoir autre chose, pourquoi vous m’avez attaqué, je vous ai rien fait.

Ouais, là est la question, parce qu’elles ont eu de la chance, elle aurait du aussi bien pu tomber mon clone et Dieu sait qu’il est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Ven 26 Sep - 16:12


Non, bien sûr qu'il ne s'agissait pas de Mysty. Quelques secondes s'étaient passées depuis que la sorcière blanche avait ouvert la bouche et pendant ce temps, son cerveau avait un peu récupéré de la brume maudite de Mew. Et là, elle voyait, plus ou moins clairement l'individu qui l'observait. Il s'agissait bien d'un Mysdibule, malgré que la mâchoire prédominante de cette espèce semblait plus petite chez lui. D'ailleurs, tout son corps était petit, on aurait dit un… nain ? C'était étrange, mais il s'agissait bien d'un Mysdibule nain. Ou plutôt, d'une, en fouillant un peu l'entrée de son esprit. Qu'est-ce que la naine lui voulait ? Gwenhwyfar n'avait pas tout son temps et… Hein ? Qu'est-ce que la mini-mâchoire faisait, là, accrochée à son cou, à la manière d'un sac à dos ? La Mysdibule avait dû courir bien rapidement pour atteindre le cou de la Gardevoir en un seul saut, étouffant presque celle-ci qui s'énervait, décrochant avec ses mains la sangsue, avant de la jeter par terre, comme un vulgaire sac de patates. Nom d'Arceus, ce n'était vraiment pas le temps d'embêter la Gardevoir. La sorcière blanche soupira, préparant sa téléportation lorsque la mini-Mysdibule venait s'accrocher de nouveau à elle, cette fois à la jambe, en sollicitant tout ses petits membres pour s'agripper.

La Gardevoir grinçait des dents, se retenant de faire un scandale, avant d'agiter frénétiquement sa jambe pour déloger la pokémon Mâchoire miniature, tout cela en vain, baissant sa jambe en soupirant, alors que la Mysdibule semblait contente que les secousses s'arrêtent enfin, poussant un petit rugissement heureux. Mais celui-ci n'eut malheureusement pas le temps de finir, se muant subitement en un cri de douleur, lorsqu'une sphère d'ombre percuta le petit corps de la mini-Mysdibule, celle-ci tombant au sol, tremblant de partout en pleurant à chaudes larmes. Elle tourna donc le dos à la petite fée, se disant que c'était tant mieux et bon débarras, elle n'avait qu'à pas la chercher, la gamine. Puis elle eut une sorte de révélation, alors que les pleurs se taisaient doucement. La pokémon Mâchoire était une enfant, un être faible. Alors que Gwenhwyfar était au plus haut de sa puissance, renforcé par les Plénitudes. Elle jura, focalisant sa vision psychique sur le corps silencieux mais tremblant de la gamine, repérant finalement du sang couler de l'épaule de celle-ci. Elle ne pouvait pas la laisser ainsi. Enfin, ça était égal pour elle de laisser un enfant se vider de son sang ainsi, mais c'était contraire aux principes de Mysty. Elle se baissa donc sur le corps inconscient de la Mysdibule miniature, tendant par la suite ses deux mains vers celle-ci, lui administrant un Vibra-soin. Cela allait être suffisant pour refermer la plaie, mais elle se doutait qu'elle n'allait pas se réveiller tout de suite. Bordel d'Arceus, cette journée était vraiment merdique.


…………………………………………

Pendant que Gwenhwyfar était partie, la discussion s'était stoppée un petit moment, la gerboise transformée lançant un Vibra-soin vers la Banshitrouye qui se laissait faire tranquillement, sans bouger de sa position couchée, imaginant bien un groupe de Polagriffes jouer avec Gwenhwyfar à la façon des pensées mal placées de la citrouille. Héhé, c'était amusant d'imaginer ce genre de trucs, sérieusement. Pour le peu de mouvement qu'il y avait dans ce groupe, il fallait imaginer des scènes avec plus … d'actions. Mais Mew également était drôle, à se plaindre qu'il faisait froid à cause de la neige. Franchement, il croyait qu'il allait pouvoir tranquillement s'asseoir dessus sans ressentir le froid ? Shamhna émit un rire aigu de bon cœur, se moquant clairement de la fausse Gardevoir, alors que celle-ci déplaçait des branchages pour les empiler au centre du cercle difforme que formaient les pokémons, demandant au Pyroli de faire un feu. Encore une fois, c'était une évidence, le pokémon Feu ne pouvant pas provoquer un Blizzard. Alors la Banshitrouye se mit à rire de nouveau , pendant que l’intéressé répondait tranquillement, toujours sur son ton mielleux.


« Mais bien sûr, mon cher Mew. »


Sur cela, il ne bougea pas, soufflant simplement un filet de feu vers les branches, jusqu'à ce que celles-ci ne prennent correctement feu. Car oui, il aurait bien pu déchaîner toute sa puissance sur le tas de bois, mais il finirait calciné. Alors il avait préféré y aller doucement, pendant que Mew reprenait la parole, faisant sourire de nouveau le renard de feu. Il cherchait le Village Pokémon ? C'était étrange pour un pokémon aussi célèbre que lui de ne pas connaître l'emplacement de Village.  Enfin, c'était peut-être justement cette célébrité qui repoussait les pokémons lambda. Le Pyroli décida de ne rien dire sur cela, alors que la discussion semblait subitement plus intéresser la Mysdibule qui sortait de ses rêves, s'asseyant en tailleur pour écouter le renard, avant d'expliquer à Mew pourquoi elles l'avaient attaqué.

« Hum. Héhé. Je veux bien vous y conduire, oui. Mais puis-je vous demander pourquoi vous souhaiter y aller ?

- Heu… Encore désolée, monsieur Mew.. Hum… En fait.. Bah…

- Elle voulait te vaincre pour gagner de la puissance, selon elle, hihi. Et ensuite, on t'aurait vendu aux humains, pour pouvoir vivre comme des reines. C'était surtout son idée, moi, je voulais juste embêter quelqu'un. ♥ ♫

- V..Voilà.. »
termina la Mysdibule, en baissant la tête le plus bas qu'elle pouvait, gênée par ce qu'elles avaient fait à l'ancêtre. Elle espérait qu'elle pourrait se racheter plus tard, mais avant cela, il fallait que Gwenhwyfar revienne. D'ailleurs, elle semblait prendre son temps, ce qui était étrange.


Dernière édition par Mysty le Dim 28 Sep - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Sam 27 Sep - 17:03

Ah, enfin on pouvait discuter calmement et relativement sans trop se geler les poils. Enfin, comme j’étais toujours assis sur cette foutue neige, ce qui causait une sensation assez étrange et pas très agréable, on y était presque. D’un autre côté la solution était assez simple, suffisait de manipuler un peu l’espace pour pouvoir décoller du sol, c’était un peu plus difficile sous une forme de Gardevoir, mais je m’en sortis assez rapidement avec une nouvelle Plénitude. Voilà donc que je m’élevais doucement vers une position à environ vingt centimètres du sol qui me permettait de ne plus avoir à souffrir du contact de la neige à demi fondu qu’on trouvait sur le sol.

Merci.

Puis voilà que les autres répondaient, Democracy voulait savoir pourquoi je cherchais le village pokémon. En même temps c’était légitime, vu qu’il semblait qu’il fasse parti des grands patrons du lieu, même si j’étais très loin de compter le réduire dans le même état que le pauvre tas de bois, qui diffusait maintenant sa chaleur dans le groupe pour rendre la discussion un poil plus supportable. Puis vint le tour des deux petites, la Mysdibule, qui paraissait toujours aussi pitoyable qu’avant essayait de baragouiner des excuses. Là, je commençais à me demander si d’un côté c’était pas aussi un peu une victime dans notre histoire de combat. Ca pouvait devenir une bonne copine, parce qu’au fond c’est ce que je cherchais, des gens avec qui jouer. Et puis voilà que la Banshitrouye venait tout casser, mais elle se croyait où, si elle voulait trouver un adversaire puissant, le clone se serait fait un plaisir. D’un coup une expression de colère s’afficha sur mon visage, les sourcils froncés autant que je pouvais, ce qui devait même pas tellement être effrayant, il ne me fallut même pas une demi seconde de concentration pendant tout ce processus, pour adresser une micro flèche mentale à la Banshitrouye.


Faites juste, attention que je n’ai pas aussi envie d’embêter quelqu’un, si vous m’y forcez, je pourrais très bien, vous montrez ce que c’est réellement de devenir une plaie pour quelqu’un. Quant à trouver un adversaire pour vous battre, le clone se fera un plaisir.

La voix qui avait prononcé cet avertissement, se voulait fort, en fait, elle se rapprochait plus du piaillement que de la véritable grosse voix d’un pokémon en colère, d’un autre côté c’était assez dur quand on s’appelait Mew se passé pour être en colère. Je poussais un long soufflement avant de reprendre.

Concernant le village pokémon, si je veux le trouver, c’est pour une raison très simple, vous connaissez tous sans doute ce que les z’humains disent à propos de moi. Eh bien depuis des milliers d’années, je suis un pauvre pokémon solitaire, tout ce que je fais c’est chercher des copains avec qui jouer.  C'est pour ça que je cherche le village, je suis un pokémon très curieux, il faut que je bouge, mais d’un autre côté j’ai besoin d’un endroit où je sais que je pourrais m’arrêter.
Et puis, y’a plein de copain qui sont malheureusement avec les z’humains, les z’humains sont peu nombreux à être digne de confiance, je l’ai vu encore y’a pas longtemps.


Bon, y’avait une autre raison derrière, je voulais aussi utiliser le village comme un refuge, pour les copains qui étaient pas bien avec les z’humains, mais ça, le Pyroli était pas obligé de le savoir dans l’immédiat, il fallait déjà que je vois si le Village pouvait être  ce refuge. Ce qui pouvait pas se faire avec des pokémons, comme la méchante Banshitrouye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Dim 28 Sep - 19:26


Bien évidemment, Mew remercia le Pyroli, ce qui était la moindre des politesses et… s'éleva légèrement du sol ? Il se prenait pour un Alakazam ou quoi ? Mais au lieu de rire, Shamhna se contenta de répondre, recevant finalement une pique mentale de la part de la gerboise transformée, avec des pauses mal placées dans ses phrases. Il était capable de montrer ce que c'était d'être une vraie plaie pour quelqu'un ? Mais c'était qu'il prenait rapidement la mouche, le pauvre ! Et ça, ça plaisait à la Banshitrouye, qui ne répondit pas aux paroles télépathiques de la fausse Gardevoir, celle-ci voulant se montrer menaçante en parlant du « clone », de Mewtwo, prouvant qu'elle ne connaissant pas bien Gwenhwyfar. La sorcière se serait fait un plaisir de combattre un pokémon aussi puissant, même si cela risquait de mettre la vie de son équipe en danger. Quoi qu'il en était, Shamhna ne répondait toujours pas, avant que Mew ne réponde à Democracy, qui haussait un sourcil interrogateur, prenant ce temps avant la réponse pour une profonde réflexion. La gerboise avait-elle des choses à cacher ? Héhé, si c'était le cas, ce serait tant mieux. Dans tout les cas, les raisons du pokémon légendaire pour entrer semblaient aussi idiotes que celles de n'importe quel autre pokémon. Il cherchait simplement un pied-à-terre et un endroit où socialiser tranquillement, ponctuant son petit discours sur le manque de confiance qu'il avait envers les humains, faisant sourire le Pyroli alors que la Mysdibule qui s'était écrasée baissait encore plus la tête, repensant à son ancien dresseur, celle-ci parlant d'une voix faible et tremblante, captant un instant l'attention du renard de feu et de la citrouille.

«  T..Tout les humains sont pas des méchants… Mon.. Mon dresseur était gentil…
- Ah bon ? Et où est-il, maintenant ?
Répliqua le renard, avec un air faussement empathique, tout en s'approchant de la Mysdibule.
- Il… Il est mort…
- Oh, quel dommage. Et il t'a laissé seule et tu as souffert. Tout les humains finissent par abandonner leurs pokémons, d'une manière ou d'une autre, tu sais.
- M...Mais…
- Tu aimais ton dresseur, c'est certain. Mais… Était-ce réciproque ? T'appréciais-il à ta juste valeur ou il ne t'utilisait que comme un objet ? T'as-il déjà pris une fois dans ses bras ? Ou ne serait-ce que dit des mots doux à entendre ?
- … Non…
- Alors prouve lui que tu vaux plus que ce qu'il croyait.
Il posa le dos de sa patte sous le menton de la Mysdibule, forçant celle-ci à relever sa tête sous le contact brûlant, les yeux en larmes. Il t'a peut-être fermé son cœur, mais moi je t'ouvre une porte. Mais je ne te force pas, le choix t'appartient. Je t'attendrais au Village. »


Sur cela, il se retourna vers Mew, laissant Mysty derrière lui, celle-ci rebaissant la tête en pensant aux paroles du renard de feu. Il avait raison. Aklinh n'avait jamais ouvert son cœur à la Mysdibule et ce malgré tout les efforts de celle-ci. Elle lui en voulait pour cela, oui. Et elle comptait bien aller rendre visite à Democracy, une fois au Village Pokémon, simplement pour écouter sa proposition, sans savoir qu'elle était déjà tombée dans le plan du Pyroli. D'ailleurs, celui-ci s'était de nouveau assis devant la fausse Gardevoir, souriant de nouveau, pensant qu'il serait mieux d'expliquer quelques règles avant de le guider jusqu'au Village.


« J'accepte de vous guider jusqu'au Village, Mew, mais si vous souhaitez vous y installer, il y aura quelques règles à respecter. Premièrement : si vous voulez y vivre, vous devrez y travailler, également. Contrairement aux villes humaines, nous ne pouvons pas nous étendre de trop. Ainsi, nous arrivons au deuxième point : nous avons des priorités. Si on sait que le pokémon qui veut venir est capable de se débrouiller seul, il aura moins de chances de rester qu'un enfant ou un ancien. Pour le reste, je préfère que ce soit la personne désignée qui vous le di… hum ? »

Il sentait subitement une présence derrière lui et pour cause : la Gardevoir était revenue. D'ailleurs, elle n'était pas seule, Mew pouvant voir la petite blessée à l'instant de l'apparition, avant que la Gardevoir ne se retourne vers Mysty, celle-ci remarquant la petite dans ses bras. Elle était inconsciente, certes, mais sa couleur était… étrange ? C'était normal que sa mâchoire était rose comme ça ? En plus, en la regardant de plus près, elle était minuscule. La première impression de la Mysdibule en voyant la gamine était de se demander comment on faisait les enfants. La petite était apparue simplement parce que Mysty avait embrassé la sorcière blanche ? En plus, comme si ces questions ne suffisaient pas, la Gardevoir déposait sans rien dire la mini-Mysdibule dans les bras de la plus grande, celle-ci restant figée dans cette position, observant simplement la gamine dans ses bras. Elle était… Mignonne ? Mais pourquoi elle était endormie comme ça ? C'était bizarre et ça l'était d'autant plus que la Gardevoir s'était éloignée du groupe après avoir déposé le sac à côté de sa partenaire. La Mysdibule décida finalement de relever ses yeux embrumés vers Mew et le Pyroli, la bouche ouverte, se demandant bien quoi faire avec cette enfant. Est-ce que Mew avait au moins une idée de comment on s'occupait d'une enfant ? Democracy en avait bien une, mais se retenait bien de la révélé, intéressé par la réaction de la fausse Gardevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Lun 29 Sep - 13:26

La Banshitrouye avait même pas réagi à la pique mentale que je lui avais fait subir, heureusement pour elle, il fallait qu’elle comprenne qu’elle avait pas trop intérêt à me chercher si elle voulait pas se mordre les doigts. Si y’avait bien une chose que je pouvais pas supporter c’était les gens, z’humains comme pokémons, qui me cherchaient des noises. J’étais largement prêt à filer un coup de main royal à ceux qui le méritait, mais ceux qui cherchait les emmerder devait les avoir. C’est comme ça qu’Arceus avait fait le monde. Et puis voilà que Democracy réagissait sur la question des z’humains, décidément, une vrai pile ce Pyroli, il loupait vraiment rien. Sans même que j’ai pu dire quelque chose, le voilà qu’était lancé dans un dialogue avec la Mysdibule, pour conclure que les z’humains donnaient pas d’affection aux pokémons. Me suis retenu de gueuler, voilà tout juste, les z’humains cherchent juste à nous capturer. Mais je me suis dit que c’était pas vraiment mon problème pour l’instant, le Pyroli semblait gérer le truc, autant le laisser faire. Une fois le dialogue finit, le renard se tourna vers moi et accepta de m’amener au Village, au moins un bon point dans la journée.

Bon, ben je suppose qu’on peut s’y rendre dès que votre amie sera de retour alors.

Et voilà que la Gardevoir revenait justement, je l’espérais pas pour essayer de m’atomiser, surtout que cette fois ci, j’étais plus que prêt à la recevoir et puis fallait aller au village. Mais euh WHAAAAAAAAAAAT, elle tenait un truc en main, mes pouvoirs m’apprirent que c’était une jeune Mysdibule, visiblement inconsciente et peut-être blessée. Pas moyen de le savoir sans rentrer dans sa tête, ce que justement je voulais éviter. Elle déposa la mini-Mysdibule dans les bras de la plus grande qu’était encore entrain de pleurer sur son ancien dresseur et puis v’là que la Mysdibule levait les yeux sur Democracy et moi ? Elle attendait quoi exactement ? Qu’on s’occupe de la micro ? J’ai une tête à savoir comment on s’occupe des gosses moi, les Mews sont éteint depuis des milliers d’années hein. D’ailleurs, je sais même pas comment on les faits. Bref, c’était la consternation la plus totale, fallait que je fouille dans mes très, très nombreux souvenirs. Par exemple, je sais que les z’humains donnent du lait à leurs petits. Sauf qu’on avait pas d’Ecremeuh sous la main. Elle était surement bien mignonne cette petite chose, qui avait d’ailleurs une couleur bizarre, mais c’est pas sur moi qu’il fallait compter pour s’en occuper. Au fond, tout ce que je pouvais faire à la limite, c’est utilisé mes pouvoirs pour la soigner, si c’était nécessaire. En fait, je levais un regard interrogateur.

Elle a quoi ? Elle est blessée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Lun 29 Sep - 20:50

Eh bien, Mew était pour le moins étonné de voir une enfant. Il n'en avait jamais vu ? Il était vrai qu'elle était d'une couleur étrange, la petite, mais malgré tout, elle restait une Mysdibule. Mais par contre, il semblait être aussi largué que Mysty, qui continuait de les regarder avec insistance, la citrouille se marrant derrière alors que la sorcière s'éloignait encore, presque honteuse de ce qu'elle avait fait. Puis la fausse Gardevoir posa une question qui réveilla la grande Mysdibule, en demandant ce que la naine avait et si elle était blessée. C'était vrai qu'elle ne bougeait pas beaucoup… Et puis il y avait cette étrange marque ronde et rouge, sur son épaule, comme si elle s'était prit une violente attaque. Mais ça ne pouvait pas être ça qui l'avait mise inconsciente comme ça, non ? Enfin, un pokémon tombait bien dans les pommes si sa vitalité était trop éprouvée… Mais quel monstre pouvait bien faire autant de mal à une créature si mignonne, hein ? Il ne fallait pas avoir de coeur pour frapper la petite Mysdibule rose. Cherchant si elle n'avait pas d'autres blessures, Mysty la tourna dans tout les sens, doucement, allant même jusqu'à mettre la petite poupée la tête en bas, avant de la rallonger sur ses genoux et ses bras.

Le Pyroli, qui se retenait de rire depuis que la Mysdibule avait l'enfant dans les bras, décida finalement de s'imposer légèrement, s'approchant à pas feutrés des deux petites fées, avec un alrge sourire. Il aimait les enfants. Pourquoi ? Pour une raison simple : ils étaient manipulables. Après tout, il est toujours plus simple d'inculquer des idéologies à une jeune personne qu'à des anciens. Alors à chaque fois qu'il rencontrait un enfant, il se débrouillait pour lui donner la haine du genre humain, l'envie de tuer ses parents, d'étrangler sa sœur, simplement pour s'amuser. Il aimait le chaos que cela causait. Mais là, il avait d'autres projets, pour les deux Mysdibules. Quoi qu'il en était, il s’essaya devant le duo à mâchoires, souriant de toute ses dents à Mysty.


« Il faudrait l'approcher du feu, elle va prendre froid. »


Oui, un conseil tout à fait classique, sans arrière-pensée, pour une fois. Mais qu'il y ait des arrières-pensées ou non, la Mysdibule s’exécuta, se levant pour aller près du feu, en gardant la petite dans les bras, souriant en voyant celle-ci se positionner correctement dans ses bras, en suçant son pouce. Elle était tellement mignonne que Mysdibule voulait la garder avec elle. Même si cela semblait relativement contraire aux traditions de l'Ile de Fer, qui voulait que les jeunes Mysdibules apprennent à vivre d'elles-même dès leur plus jeune âge. D'ailleurs, c'était peut-être pour cela que la chromatique avait été blessée ? Elle avait peut-être voulu jouer ou manger un pokémon trop puissant et s'était faite violemment repousser. Alors Gwenhwyfar l'aurait sauvé ? Ça ne ressemblait pas à la sorcière blanche, mais peut-être que celle-ci avait réfléchi, après le baiser de Mysty. Argh, rien que d'y penser, ça mettait la Mysdibule mal à l'aise, celle-ci recommençant à rougir, sans quitter du regard la petite, espérant que Mew, Shamhna et Democracy ne la verraient pas ainsi. C'était gênant tout ça et… Hein ? La petite ouvrait les yeux ? Oui, c'était bien ça, elle les clignait un instant, avant de s'étirer en baillant, regardant finalement la Mysdibule d'un œil fatigué, prononçant simplement :


« Maman ?... »


Explosion du cerveau de la Mysdibule, celle-ci ne faisant qu'observer avec des grands yeux l'enfant, le feu au visage. Est-ce qu'elle venait réellement de l’appeler « maman » ? Oui, sans aucun doute, car elle continuait, soudain prise d'un regain d'énergie, sautant au cou de Mysty en l'étouffant dans un gros câlin, en répétant le mot qui frappait de plus en plus le cerveau et le cœur de la plus grande, celle-ci déglutissant, les larmes aux yeux, avant de tout relâcher, en serrant la naine fort contre elle, celle-ci arrêtant immédiatement de piailler, en écoutant la voix tremblante de son homologue, celle-ci parlant d'une voix presque brisée et sans vraiment penser à ses mots, soudainement prise d'un profond instinct maternel.


«  Oui… Oui, tu as raison…
- Hum, je crois que nous allons attendre un peu avant de partir, qu'en dites-vous, Mew ? »
Termina le Pyroli, sans quitter des yeux le duo de Mysdibules.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Sam 4 Oct - 13:02

Bon, il semblerait que tous le monde se rapprochent de la petite Mysdibule, qui se trouvait dans les bras de la plus grande Mysdibule. Democracy avait suggéré de la rapprocher du feu, en effet, ça semblait pas être une trop mauvaise idée. Comme quoi, c’était une bonne idée d’en avoir demandé à l’Evilition, qui se rapprochait d’ailleurs des deux fées. Du coup, je me rapprochais aussi et effectivement c’était pas vraiment une Mysdibule comme j’avais l’habitude d’en voir, la dénommée Mysty leur ressemblait bien plus. Mais ça restait une Mysdibule et visiblement, une Mysdibule qui avait pris un sacré coup sur la tronche, vu la trace virant au rougeâtre qu’on pouvait sur épaule. Et étrangement, l’autre Evilition avait pas capté qu’il serait une bonne idée de la soigner. J’avais beau absolument, ne rien y connaître aux enfants, ça n’étais absolument pas normal. Bref, toujours est-il que je tendis ma main vers l’épaule de la jeune Mysdibule, pour y appliquer un Vibra-Soin qui devrait la soulager de cette blessure. D’ailleurs on fit rapidement, son épaule prendre une couleur un peu plus normal que celle qu’elle arborait au moment de son arrivée dans les bras de la Gardevoir, enfin, normal pour elle, parce que pour une Mysdibule, ça restait étrange.
Tiens d’ailleurs voilà que la petite ouvraient les yeux, comme quoi j’avais raison et après c’était Mew qui savait pas s’occuper des enfants, hein. Bah Mew il a trouvé. Et euh What, mais bon dieu, elle se faisait une habitude de faire des trucs bizarres, elle venait d’appeler Mysty, MAMAN ? Mais elles ont pas la même couleur ? Et puis j’ai souvent observés les z’humains, les mamans laissent pas leurs enfants tous seuls, c’est maladif a un point qu’en devient kangourexisque. Bref, sur ces entrefaites, voilà que Democracy suggérait de rester encore, surement le temps de s’occuper de la petite. Ca a eu le don de m’énerver sur le coup, je lui avais demander un truc, il pouvait pas gentiment le faire, je suis ancêtre quand même, on lui a jamais appris à respecter les vieux. En plus c’était plus logique de chercher de l’aide.


Non, on va y aller, on trouvera sans doute un Pokémon qui soit capable de s’occuper de la petite Mysdibule. Genre un Kangourex, les Kangourex ont tendance à gérer ce genre de truc, de ce que que je me souviens.

Et il sembla que le Pyroli s’inclina, s’éloignant du feu, il nous conduisit à travers les bois et les monts jusqu’au Village. Notre petite troupe allant comme suit, en tête Democracy, les deux Mysdibule suivaient, la petite dans les bras de sa « Maman », la grande, puis venait Shamhna la Banshitrouye et la Gardevoir qui s’appelait Gwen. Je fermis la marche après avoir recouvert le feu de neige pour l’éteindre, afin qu’il ne saccage pas la forêt. On marcha ainsi quasiment jusqu’à l’aube, descendant quand même d’une certaine altitude, la petite Mysdibule s’endormit d’ailleurs à nouveau, sans doute fatiguée. Je commençais aussi doucement à fatiguer à force de devoir maintenir la forme de Gardevoir. Parce que j’avais pas envie de me montrer à tout le monde.Au final, je capitulai quand même, ça commençais à devenir trop dur, aussi repris-je ma forme normal à environ une vingtaine de kilomètres du Village, ça passais d’ailleurs inaperçu assez longtemps, vu que je marchais en fin de colonne. Toujours-est-il que nous atteignîmes le Village peu avant le point du jour, le soleil commençait à se montrer au dessus du sommet. Moi j’étais tout simplement épuisé. La porte, était en fait, une sorte de tunnel, qui se situait quelques part très légèrement au dessus de la ville z’humaine, toujours dans les Hauts Monts. Il devait sans doute servir d’entrer à une vallée, le Village Pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Sam 4 Oct - 16:52

Hum ? Qu'avait fait Mew ? Il avait soigné la petite avant qu'elle ne se réveille ? C'était gentil de sa part, vraiment. Mais par contre, quelque chose qui était moins sympathique, ce fut le refus d'attendre que Mysty et la petite se remettent de leurs émotions et la proposition de placer la gamine chez une Kangourex. Malgré tout, Democracy n'émit pas d'objections et le groupe le suivit à travers la forêt et la montagne, pendant de bonnes heures de marche. Bien évidemment, la naine était restée accrochée à la plus grande, celle-ci étant plus habituée à marcher de longues distances depuis que son trio avait quitté la team Zodiac. D'ailleurs, depuis la dissolution de celle-ci, il n'était pas arrivé grand-chose aux trois pokémons. Ce qui n'était pas pour déplaire à la Mysdibule, qui souhaitait se poser quelque part, malgré les conseils du voyant de Lakit. Enfin, pendant le voyage, le légendaire lâcha sa métamorphose, reprenant ainsi la forme de la petite gerboise rose volante, continuant ainsi le chemin derrière le groupe. Jusqu'à ce que le Pyroli ne s'arrête face à une grotte, en apparence un cul-de-sac. Malgré cela, il s'approcha du fond de la caverne, avant de s'arrêter devant le mur de roche et de souffler un mot à celui-ci, doucement. Ceci fait, il se tourna vers le groupe, la Mysdibule aillant déposé la chromatique à terre, lui tenant la main, perplexe devant ce que venait de faire le Pyroli. Puis la roche s'ouvrit, pour laisser la voie libre sur un autre chemin, cela faisait sursauter Mysty, pendant que la petite sautillait de plaisir en voyant cela. La sorcière blanche et la citrouille, elles, étaient resté à l'arrière, ne faisant aucun commentaire, alors que Democracy prenait la parole, tout sourire.

« Je vous souhaite la bienvenue au Village Pokémon, mes amis. »

Sur cela, le renard de feu se tourna de nouveau, ouvrant la marche dans la grotte, saluant gracieusement les gardiens de celle-ci, ceux-ci lui lançant de temps à autres des regards mauvais. Oh oui, il était connu dans le village, mais pas seulement comme un membre actif de celui-ci. Dans tout les cas, Mew et le groupe pourraient rapidement savoir ce que les habitants pensaient de Democracy en allant directement leur demander. Quoi qu'il en était, le Pyroli les guida jusqu'à une sorte de place avant de s'arrêter et de se tourner de nouveau vers le groupe.

« Très bien. Mew, si vous voulez aller voir tout de suite les dirigeants du village, je vous invite à poursuivre votre chemin tout droit. Pour ce qui est de ma maison, elle se trouve à l'ouest. »

Voilà, c'était dit. Soit Mew souhaiterait couper court à cette rencontre et aller directement voir les responsables du Village Pokémon, soit il restait un peu plus longtemps avec le Pyroli. Pour ce qui était de la Mysdibule, elle avait déjà fait son choix : Democracy lui avait dit qu'il avait quelque chose à lui proposer si elle venait chez lui et elle était curieuse de voir de quoi il s'agissait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   Sam 4 Oct - 18:01

Bon enfin nous y étions arrivé, le Village Pokémon, j’allais donc pouvoir commencer ce pour quoi j’étais vraiment venu et aussi me poser à un endroit où les z’humains ne pourraient pas chercher à me capturer, ce qui était plutôt une très bonne chose. Visiblement Democracy était pas très apprécié des gardes, mais c’était pas étonnant, y’avait quelque chose d’humain dans son comportement. A l’inverse, la jeune Mysdibule semblait apprécié le village, comme quoi j’avais raison, y’avait pas besoin de rester plus longtemps dans le froid. Je suivis donc les quatre pokémon à l’intérieur du village où le Pyroli me posa la question cruciale. Soit je le suivais, mais il m’inspirait pas tellement confiance, soit j’allais voir les chefs du village. En fait, j’avais envie ni de l’un ni de l’autre, primo parce que le Pyroli était tellement étrange et deuxio parce que j’étais totalement épuisé. Bref, j’étais parti pour une troisième voie plutôt.

Vais faire un tour, je verrais plus tard. De toute façon, je suis tout à fait capable de vous retrouvez si j’en ai envie, Au revoir

Puis je commença déjà m’élever, j’avais l’intention de visiter les hauteurs du village pour y trouver un coin tranquille ou dormir. Mais bon, j’avais encore une petite mise au point à faire. Je m’arrêta dans mon élévation pendant une petite minute, semblant admirer le paysage, le temps pour moi de rentrer au bord de l’esprit du Pyroli pour y laisser un dernier message : « Je suggérais pas de laisser la petite à un Kangourex, seulement de chercher conseil chez ceux qui savent et puis, on est bien mieux ici qu’au milieu de la neige et du froid, non ? ».  Bref, cela fait,  mon élévation continua. J’embrassai assez rapidement l’ensemble du village de mon regard de gerboise rose volante psychique. Effectivement c’était une sorte de vallée, donc les sommets devaient être assez peu occupés.  Je me dirigeais donc vers le versant nord de la vallée, couverte d’une épaisse forêt ou je m’engouffrai. Du coup, je m’installai tranquillement au sommet d’un arbre, me cala tranquillement contre en vérifiant qu’il n’y avait pas d’autres pokémons aux alentours et m’endormit totalement épuisé.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légende et Normalité [Mysty et sa bande]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légende et Normalité [Mysty et sa bande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Warner] Le Royaume de Ga'Hoole - La Légende des Gardiens (27 octobre 2010)
» Cahors : la légende du pont du diable
» La Légende de Zorro / Zorro
» [Fan Comic] Phantom Manor - La Légende de la Mariée
» Une Bande Dessinée d'une Page - Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Naturelles :: Les Hauts Monts-
Sauter vers: