Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 26 Aoû - 23:30

-‘ Écoute Santo, c’est pas que je te fais pas confiance, mais… ‘

-‘ Chica, relaxe. Je contrôle parfaitement la situation. ‘

-‘ Je… j’aimerais bien redescendre… ‘

-‘ Je fais un dernier tour et je te dépose. '

-‘ … fais vite, s’il te plait. ‘

Bahia se tenait à plusieurs mètres du sol, fixant celui-ci en essayant de ne pas vomir son déjeuner. Elle était juste au-dessus de la cime des arbres, relevant parfois un pied pour ne pas le taper contre une tête d’arbre. Que pouvait bien faire la rousse aussi haut dans les airs ? Celle-ci était attachée à un système de harnais rappelant le genre d’équipement que les gens portaient pour faire du parachute… sauf que le parachute était en fait un Brutalibre. Celui-ci volait tranquillement, trainant sous lui la jeune femme qui se faisait balancer par le vent. La botaniste ne savait toujours pas pourquoi elle avait accepté cet essai, s’agrippant à ses harnais en espérant que ceux-ci ne lâcheraient pas. Ce qu’elle ne ferait pas pour Santo, sérieusement. L’oiseau lui avait dit vouloir apprendre l’attaque Vol et voulait aussi s’entrainer un peu. Et quoi de mieux que de trainer un poids vivant sous lui ? Il était vrai qu’il aurait pu faire de même avec une pierre, mais au départ la rousse c’était montrée intéressée, se disant que cela pourrait être pratique dans certaines situations. Autant dire qu’en ce moment elle le regrettait un peu. Bahia sentit un coup de vent et serra les dents, sentant que son oiseau changeait de direction pour éviter trop de turbulence. La rousse jeta rapidement un coup d’œil au sol, voyant son Blindépique qui la regardait de là-bas. Celui-ci avait la main en visière et lui fit un signe de l’autre, auquel elle répondit sans trop de conviction. Son harnais commençait à lui faire mal, cela devait bien faire vingt minutes qu’ils volaient en rond, le Brutalibre n’étant visiblement pas fatigué. Évidemment, il avait enchainé les Gonflettes avant de s’envoler, il était encore musclé de son boost. Celui-ci vit que le visage de Bahia devenait de plus en plus vert et décida que c’était assez comme session de vol, s’approchant doucement du camp pour y déposer d’abord la demoiselle. Cogneur s’approcha à pas lourd, la canne de celle-ci à la main. Après avoir défait les harnais, il la lui tendit, souriant d’un air amusé. La botaniste grimaça, s’appuyant sur le bout de bois pour commencer à marcher vers le camp juste à côté. Santo alla atterrir plus loin, retirant lui-même son harnais lui permettant de trainer la demoiselle. Il se tourna ensuite vers Bahia, gonflant les muscles et les plumes.

-‘ Alors Chica, pas trop le mal de l’air ? ‘

-‘ Non non… ça… euh, va. ‘

Le combattant se mit à rire en voyant la tête de celle-ci, allant déposer son harnais proche de sa tente. Bahia soupira doucement, sachant pertinemment qu’elle ne l’avait pas convaincue, pas avec l’air qu’elle faisait en parlant. L’handicapée soupira et se promit de réessayer la prochaine fois, ne voulant pas se laisser freiner par sa peur. Enfin, peur. Ce n’était clairement pas au même niveau que la crainte de Cogneur, qui lui avait une véritable phobie. Il était bien content de rester les deux pieds au sol.

-‘ Alors, cette session de vol ? ‘

-‘ Arrête de te marrer, mon harnais était trop serré, ça fait mal. ‘

-‘ Eh bien, la prochaine fois tu pourras mieux l’ajuster ! ‘

La prochaine fois, bien sûr. Dans une semaine ou plus tard, si possible. Bahia lui colla une petite claque que l’épaule, l’énorme Blindépique ne sentant presque rien. Il rugit et attrapa la demoiselle, la soulevant pour la mettre sur ses épaules. Se mettant à rire, la jeune femme posa les mains sur les piquants de chaque côté d’elle et laissa son grand frère l’amener avec lui, celui-ci s’approchant de sa tente. C’est à ce moment qu’elle remarqua un Pokémon qui arrivait de loin, fonçant droit vers eux. Cela ne voulait dire qu’une chose. Tapotant sur le bras de Cogneur, le chromatique vit alors l’intrus et descendit la jeune femme, faisant signe à Santo de se préparer. La demoiselle entra dans sa tente et lorsqu’elle en ressortit, elle portait son équipement habituel. Bahia s’approcha ensuite du Lombre, son masque à la main. Le Pokémon eau était essoufflé, parlant fort et faisant des grands signes en direction de la jeune femme et de ses deux acolytes…. Ou plutôt trois, à présent.

-‘ Besoin de quelque chose ? ‘

-‘ Téléporte-nous, maintenant. ‘

Le Kadabra, sortant à peine de sa cachette, hocha la tête et posa la main sur la jeune femme, qui tenait celles de ses amis. Ils furent donc tous téléportés avec le Lombre, qui était venu chercher de l’aide parce qu’il y avait quelque chose de bizarre dans l’eau de l’étang où il vivait. Les Florizarres l’avaient envoyé à son camp, certains que cela devait avoir rapport avec des humains. La demoiselle allait vite le vérifier. Apparaissant dans un tout autre environnement, la jeune femme était contente de voir qu’elle s’habituait de plus en plus à la téléportation, elle qui, au départ, avait du mal à ne pas vomir après. Cogneur d’un côté et Santo de l’autre, la botaniste vérifia les Pokéballs à sa ceinture, voulant être sûre qu’elle avait aussi Dent Tranchante et Rubis avec elle. Comme à son habitude le Kadabra restait éloigné d’eux, ne venant que si elle avait besoin de lui. La rousse posa son masque en forme de Corboss sur son visage et soupira : cela faisait déjà un moment que les braconniers s’étaient calmés, elle aurait bien aimé que cela reste ainsi. Le Lombre leur pointait une direction, se remettant à courir pour rejoindre son étang.

-‘ Reste près de moi, cette fois-ci. ‘

-‘ Arrête un peu, je suis capable de me débrouiller un minimum. ‘

-‘ Ah oui, et rappelle-moi donc ce qui s’est passé avec Bruno la dernière fois… ‘

-‘ Eh vous deux, je veux pas vous dérangez, mais on a de la compagnie ! ‘

Hein ? La jeune femme s’arrêta, regardant devant elle. La forêt s’ouvrait sur un étang assez gros, entouré de haute herbe. Seulement ils arrivaient un peu tard, il y avait des humains présents tout proches. Le Lombre était revenu vers elle, visiblement effrayer par ce qu’il y avait plus loin. Fronçant les sourcils, la demoiselle fit signe aux deux autres et resta sous le couvert des arbres, observant de loin les intrus.  Que faisaient-ils là ? Les Pokémons eaux du coin semblaient être partis, il n’y avait qu’eux de visible. Marmonnant pour elle-même, la demoiselle s’appuya sur sa canne et se pencha légèrement vers l’avant, voulant prendre le temps de les observer avant de les attaquer. Il fallait vérifier avant que c’était vraiment eux la menace, c’était souvent arriver qu’elle tombe sur de simples voyageurs/dresseurs. Le chromatique était impatient derrière elle, frappant son poing dans l’autre.

-‘ Alors ? ‘

-‘ On attend. Voyons voir ce qu’ils vont faire. ‘

Spoiler:
 

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 27 Aoû - 17:10

Voilà quelques jours que Yuugure était rentré à Maïlys et tout était allé si vite... Il avait d'abord acheté sa ferme, avec Tasogare, devenue pension, rencontrant au passage une Girafarig qui y vivait avant lui, ensuite, il avait recruté un stagiaire : Noé et enfin, il était venu au secours de la Feunard qu'il avait rencontré à Avalaville, aux prises avec un énorme Excavarenne que Yuu' dû capturer afin de le calmer. Avec tout cela, il n'avait pas pu revoir Bahia, mais ils maintenaient le contact grâce au Poké-net, malgré cela.

Il voulait absolument la revoir, mais quelque chose le dérangeait : les rumeurs de braconniers dans les bois. Bahia était-elle en sécurité, là-bas ? Il ne pensait pas la jeune femme capable de tenir tête à un groupe de dresseurs et plus il y repensait, plus il avait peur qu'il n'arrive quelque chose à la rousse. Lui, par contre, se sentait capable de leur tenir tête, voir de les faire fuir. Et puis, en plus d'un entraînement, Bahia lui serait reconnaissante, non ? Oui,c'était une bonne idée. Mais son sens extrêmement aiguisé du théâtre lui disait de préparer cela pour que son intervention ait un impact autant physique que moral chez les braconniers. Il pensa donc à cela pendant une longue... heure.

Le lendemain, il était prêt. Il avait trouvé un costume parfait pour garder son anonymat et avait traversé la forêt en suivant d'abord les indications qu'il recevait dans les rumeurs puis le pouvoir psychique de sa Girafarig. Il arriva donc proche d'une clairière où se trouvait un lac et, bingo, un tas d'humains avec autant de pokémons. Mais bien sûr, rien ne lui disait qu'ils étaient mauvais – à part l'habit type des braconniers de film d'action-. Il attendit donc quelques minutes jusqu'à ce que ceux-ci ne jettent un liquide dans la mare. Il n'avait toujours rien, il fallait donc qu'il aille voir de lui-même, interroger les personnes, pour ne pas faire une boulette en les laissant partir.
Que le spectacle commence.

Un homme s'avança, vers les braconniers, vêtu d'un long manteau noir dont seul le haut était fermé pour laisser de quoi se mouvoir à celui qui le portait. La fine capuche était mise sur sa tête et un grand chapeau noir la surplombait. Il y avait également un masque bien connu, arborant un grand sourire, une moustache et un trait de poils sous le menton, fournit par un de ses amis, Boxeur, l'Aneaunimousse. L'homme s'approchait, confiant, des braconniers. Malheureusement, ceux-ci ne semblaient pas propices à la discussion et l'un d'eux ordonna un Poing-de-feu à son Magmar, voulant dissuader l'inconnu. A ce moment précis, une voix sortie de nul part, puissante et grave par le masque.


« Vous êtes les invités et également les acteurs, mes amis. Que le rideau tombe et que le véritable spectacle commence, mes amis ! Ahah ! »

Peu de temps après cela, l'inconnu qui venait de se prendre le Poing-de-feu sembla grossir, déchirant ses vêtements et prenant l'apparence d'un... Excavarenne. L'animal hurla de toute sa force, avant de frapper ses poings entre eux, dans une Danse-lame. Plus loin, le responsable de ce prodige, le même inconnu que précédemment, debout dans les airs, fit tournoyer sa canne dans un cercle parfait, avant de reprendre le cours de son spectacle.

« Perfect shot, tu sais ce que tu as à faire ! »


Sur ces mots, le Queulorior qui était resté à l'arrière, entre les arbres, courru sous son dresseur, aux côtés du faux Excavarenne, avant d'invoquer un énorme cercle d'enchantement, emprisonnant tout les pokémons qui s'y trouvaient, c'est à dire les pokémons du Prodige ainsi que ceux des braconniers, dans un Verrou Enchanté, une prison indestructible dont les pokémons ne pourraient sortir avant que Ekaki ne soit tombé K.O ou qu'ils soient eux-même au tapis.

Pendant ce temps, Yuugure descendit, le manteau se soulevant grâce à l'air, porté par les pouvoirs psy de sa Girafarig, restée loin derrière, en soutien. Nuls doutes qu'elle ne ferait pas partie du combat, après l'effort qu'elle venait d’effectuer. Le blond toucha donc enfin le sol, avant de laisser la ball de son Kangourex ainsi que celle de son Spinda, respectivement appellés « Big Mother » et « The Alcoholic ». Il n'avait donc pas encore lancé celui qui allait être son plus grand atout, si un combat venait à éclater. Yuugure, toujours déguisé, lança un regard horizontal vers les braconniers, avant de poser une simple question :


« Que faites-vous là ? »
HRP:
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 28 Aoû - 12:40

Qu’est-ce que… Bahia ouvrit grand les yeux sous son masque, se demandant d’où sortait cet énergumène. Sérieusement, il n’y avait qu’elle qui se le baladait en costume ici, c’était bizarre de voir un zigoto sortir des bois et faire pareil. Enfin, l’équipement de la rousse n’était pas là juste pour son identité, il était mis pour la protéger des dégâts de ses propres produits. Le masque en forme de Corboss était en fait un masque à gaz possédant des pastilles qui filtraient l’air, captant les spores qu’elle s’amusait à envoyer sur ses ennemis. Marmonnant pour elle-même, la botaniste s’appuya sur sa canne et décida de ne pas bouger, laissant l’autre s’occuper des humains en place. Il voulait les attaquer visiblement, pourquoi intervenir et montrer qu’elle était là ? La jeune femme sentit la main de son Blindépique sur son épaule, celui-ci observant la scène d’un air amusé. Cogneur avait l’air de vouloir faire pareil, mais c’était surtout pour se moquer de l’autre, qui faisait beaucoup trop de théâtre à son goût. Santo sautillait à côté, visiblement excité à l’idée d’entrer en scène lui aussi. L’oiseau était un élément très important dans les tentatives de l’handicapée, sans lui il y avait bien des choses qu’elle serait incapable de faire. Pour essayer de le calmer un peu et surtout lui occuper l’esprit, Bahia se pencha vers lui et murmura au travers de son masque.

-‘ Va donc vérifier la direction du vent. ‘

Il savait très bien pourquoi elle demandait cela, hochant la tête avant de tendre les ailes et s’envoler avec force. La botaniste le regarda s’éloigner, celui-ci partant dans la direction opposée pour ne pas se faire voir par les braconniers. Parfait, dès qu’elle aurait une réponse à ce sujet, elle pourrait penser à faire quelque chose… si l’inconnu se retrouvait en mauvaise posture. Poussant un soupir, la jeune femme regarda celui-ci libérer ses Pokémons et… sentit son cœur s’accélérer subitement. Sur le coup elle n’y avait pas porté attention, mais après avoir passé un petit moment à l’observer, un détail important lui sauta à la figure. L’homme masqué avait un Spinda avec lui. Mais pas n’importe quel Spinda.

Un Spinda sans tâche.

Bahia leva la main et se frappa le front, sentant ses pensées décollées à toute allure. Non, ça ne se pouvait pas. De l’autre côté, elle savait qu’il était revenu de ses vacances outre-mer… elle lui avait dit qu’elle passait tout son temps en forêt, la rousse savait bien qu’il finirait par venir. Si c’était vraiment lui, elle allait lui mettre un coup de canne sur la tête. Sérieusement, il n’y avait que cet idiot pour faire une telle mise en scène. La rousse soupira et sourit légèrement sous son masque, observant les braconniers s’activer. Il était peut-être temps de régler le tout, sachant que ce n’était probablement pas un inconnu en face. Les chances étaient minces, la rareté du Spinda était trop grande pour que Bahia se dise qu’elle pouvait croiser quelqu’un d’autre avec le même Pokémon. Santo revint auprès d’elle, voletant autour de sa tête alors qu’il lançait d’une voix amusée.

-‘ Le vent est dans la bonne direction. Si je me mets de côté, ils seront les seuls touchés. Il y a peu de chance que cela affecte l’autre en face. ‘

-‘ Parfait. ‘

La jeune femme se mit à fouiller dans son sac en bandoulière, ayant décidé de l’amener pour une fois. Les flacons qu’il y avait à sa ceinture étaient petits et ne contenaient pas beaucoup de produits, vu qu’ils étaient plusieurs et en terrain ouvert, la rousse voulait utiliser autre chose. Bahia sortit donc un sac de plastique, plein de poudre jaune. Des paralysants. La demoiselle le tendit à son oiseau qui l’attrapa entre ses serres, continuant de voler avec. La jeune femme resta un instant pensive, observant la scène qui se déroulait plus loin. Il allait devoir passer sur le côté et tenter d’étendre ce qui se trouvait dans le sac, lorsqu’il serait au-dessus de leurs têtes. Seulement ceux-ci pourraient peut-être le voir de loin et tenter de se mettre à courir, ce qui rendrait l’opération plus difficile. La demoiselle n’eut pas besoin d’y penser longtemps, Cogneur semblait avoir une idée.

-‘ Je m’en occupe, prépare-toi. ‘

Santo hocha la tête et s’éloigna de nouveau, le Blindépique se posant les fesses au sol et prenant une position de méditation. Depuis qu’il avait revu Bruno, il faisait souvent de la méditation, Bahia évitant de trop lui poser de question à ce sujet. Elle savait juste que cela lui permettait parfois de contrôler un peu la faune, probablement quelque chose que son homologue lui avait appris. La demoiselle sourit en y repensant, laissant son grand frère se concentrer sur ce qui se passait plus loin. Les braconniers parlaient avec force entre eux, se demandant visiblement ce qu’ils pourraient faire de cet inconnu. L’une des femmes au milieu se mit alors à crier, une racine sortant de terre et s’agrippant à ses jambes. Les autres atours, surpris, lâchèrent du regard l’énergumène pendant quelques secondes. Ce fut assez pour que le Brutalibre s’envole et fonce droit sur eux, profitant des deux diversions pour ouvrir le sac dans les airs et le vider sur les humains en passant au-dessus d’eux. La poudre, soufflée un peu par le vent, tomba sur braconniers paniqués. Bien vite ceux-ci se retrouvèrent paralysés, tombant les uns après les autres. Cogneur ouvrit les yeux et sourit d’amusement, visiblement content de ce qu’il avait fait. Bahia le lui rendit… avant de se souvenir qu’il ne pouvait pas voir son visage. Tant pis. Le chromatique se releva avec plaisir et se prépara à partir voir les braconniers, la demoiselle lui posant sa main sur son bras.

-‘ Huh ? ‘

-‘ Reste ici en attendant. J’ai envie de rigoler un peu. Chayton ? ‘

Le Blindépique se mit à rire lorsqu’il comprit ce qu’elle voulait faire. Bahia lui donna sa canne et fit signe à son Kadabra de l’aider, celui-ci se servant de ses pouvoirs psychiques pour soulever à peine la demoiselle du sol, lui permettant de se déplacer sans se servir de sa canne. Pour une si petite distance elle ne voulait pas se servir de Nocturne, pas avec ce qui s’était passé avec la dernière fois. La rousse se mit donc à léviter en direction du jeune homme, son Kadabra flottant à ses côtés. Yuu ne risquait pas vraiment de la reconnaitre, le seul Pokémon qu’il connaissait, c’était Santo. Celui-ci alla atterrir à ses côtés, Bahia stoppant son mouvement à quelques mètres du jeune homme. Elle flottait entre les braconniers paralysés, les regardant quelques secondes. Puis elle reposa son regard sur le dresseur, la voix modifiée par le masque.

-‘ Je peux savoir ce que tu fais ici ? ‘

Oui, Bahia allait s’amuser un peu. Elle voulait juste voir la réaction de Yuu, un grand sourire sous son masque. C’était difficile de la reconnaitre avec tout son équipement, elle voulait voir ce qu’il allait faire. Santo avait compris la blague et ne disait rien, croisant les bras en toisant le jeune homme masqué. Restait à voir si c’était vraiment lui.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 28 Aoû - 14:12

Les individus ne semblaient pas tellement vouloir discuter. Avaient-ils des choses à cacher ? Ahah ! Yuugure avait fait une bonne pioche, cette fois-ci ! Il fit un sourire presque aussi large que celui qui était dessiné sur son masque, content de son coup. Ils étaient nombreux et s'il arriva à tous les envoyer aux autorités, il y avait de grandes chances que Bahia soit tranquille dans la forêt. Après cela, il remettra le masque dans sa boîte, même si ça lui plaisait, de jouer les super-héros. Il réitéra sa question, n'aillant pour seule réponse que l'agitation des braconniers face à lui. Très bien, il était temps pour Yuugure de briller de mille feu ! Il tendit le bras en avant, se préparant à donner sa sentence lorsqu'une racine attrapa le pied d'une des braconnières, attirant sur elle l'attention. Le temps d'un instant, il se demanda si c'était vraiment lui qui avait fait cela. Peut-être que le masque avait des pouvoirs, comme dans les BDs ? Il abandonna rapidement cette idée, se disant que celle-ci était trop idiote, même pour lui. Vint ensuite un nuage de poudre jaune, paralysant les braconniers, sous les regards ébahis de la troupe de Yuu'. - Même si le regard de celui-ci restant riant, grâce au masque-. Ah, mais ça, c'était vraiment pas sympa, hein ! Qui avait osé lui voler la vedette ? En plus si platement ! Il n'y avait aucun sens théâtral dans ce nuage ! Yuu' fulminait, serrant la boule surplombant sa canne noire, choisie spécialement pour aller avec son costume.

Peu de temps après cela, alors que Yuu' observait les braconniers trembler doucement, celui qui lui avait volé la vedette vint à sa rencontre, lévitant à quelques centimètres du sol grâce aux pouvoirs du Kadabra qui était à ses côtés, le blond fronçant les sourcils sous son masque et ses pokémons se préparant à une éventuelle attaque. En plus la personne en face de lui osait lui voler le beau rôle, mais en plus elle n'avait aucun style ! Ce masque était... Moche et cette veste de cuir laissait croire que son porteur n'avait fait que prendre des vieux vêtements dans son armoire. Il n'y avait que la lanière qui portait les flacons qui allait et encore. Mais il n'était pas là pour imiter Cristina des Reines du Shopping. Mais si c'était le cas, il dirait «  Ma chériiiiie, tu n'es pas magnifaaaque ! ». Car oui, il s'agissait d'une femme en face de lui, même si sa voix ne disait rien à Yuugure. Enfin, elle le tutoyait, posant un instant le doute au blond, lui demandant ce qu'il faisait dans la forêt. Il ne perdrait rien à répondre, n'est-ce pas ? Il observa rapidement le Kadabra, la femme masquée devant lui ainsi que le Brutalibré – Qui lui rappelait quelqu'un, mais il ne saurait dire qui-, avant de répondre, retenant ses rires naturels et s'empêchant de se frotter la nuque, restant droit :


« Hum. Pour la même chose que vous, je l’espère.
Il jeta un rapide regard vers les braconniers, soupirant, avant de continuer. Savez-vous ce qu'ils ont jetés dans le lac ? Et je vous félicite, pour avoir réussi à les mater si rapidement, je n'aurais pas fait mieux, Ahah. »

Oui, il ne savait même pas ce que faisait les braconniers dans la forêt. Il était simplement venu pour les arrêter, sans savoir ce qu'ils faisaient de mal, par peur de les voir attaquer la pauvre Bahia. Plus il y pensait, plus il se disait que c'était impossible que Bahia puisse tenir face à autant de monde. Inquiet, il décida qu'après être sorti de la forêt, il chercherait à l’appeler au téléphone. Contrairement à l'impression que Bahia lui donnait, l'individu face à lui lui faisait presque peur et il gardait un œil sur les bras et les flacons de celui-ci, espérant ne pas se faire asperger d'une poudre quelconque. Plus il réflechissait, plus il se faisait des films abobinables dans sa petite tête blonde : peut-être était-ce un résidu de la team Zodiac qui voulait anéantir le monde comme le voulait l'Ophiuchus ? Il n'allait pas le savoir tout de suite, en tout cas.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 28 Aoû - 22:25

Sur le coup Bahia resta indécise, écoutant les paroles de l’homme en face. La voix n’était pas reconnaissable, ce qui la faisait hésiter. Néanmoins la fin de sa phrase fit sourire la demoiselle, qui se retint de se mettre à rire. Les ‘Haha’ qu’il mettait un peu partout en parlant étaient caractéristiques, elle était certaine à présent que c’était lui. Restant toujours au-dessus des braconniers, la rousse se mit à réfléchir. Allait-elle pousser la blague un peu plus loin ? Non, elle ne voulait pas qu’il se fâche s’il se rendait compte que c’était elle qui se moquait un peu de lui. Bahia resta un moment silencieuse, son masque restant dans la direction de Yuu, celle-ci ne le lâchant pas du regard. Une idée se mit à germer dans son esprit et elle jeta un coup d’œil en coin au Kadabra, qui attendait la suite des choses. Celle-ci lui demanda télépathiquement de défaire le masque de Yuugure, de quoi lui prouver pour de bon que c’était lui. Le mercenaire parut hésiter un peu, sentant la présence d’un autre Pokémon psy dans le coin. Néanmoins son contrôle serait assez rapide et il se doutait que l’autre n’aurait pas le temps de comprendre ce qu’il faisait. Restant stoïque, le Kadabra leva la main et baissa légèrement son chapeau, cachant son regard qui devenait rose. Yuu pouvait sentir son masque se défaire, tirer par une force étrange. Il lâcha et la demoiselle demanda rapidement à Chayton d’approcher le masque d’elle, pour éviter que le jeune homme essai de le reprendre. Levant simplement la main, le bout de costume du dresseur se posa dans le creux de celle-ci, Bahia détaillant le jeune homme en face d’elle. La rousse avait eu raison, c’était bel et bien Yuugure. Poussant un léger soupir, celle-ci secoua la tête, ne sachant pas trop quoi penser. La dernière fois qu’elle l’avait vu, la rencontre avait été très rapide. C’est vrai qu’ils s’étaient parlé un peu grâce au Vodkit, mais cela faisait quand même plus de trois mois qu’elle ne l’avait pas vu, ce qui lui faisait un peu étrange. Maintenant qu’elle savait que c’était lui, un autre détail lui sauta à la figure. Il était… debout. Elle qui ne l’avait vu qu’assis, c’était vraiment bizarre. Même si elle lévitait à quelques centimètres du sol, il était plus grand qu’elle. Ce serait au tour à Bahia de lever la tête pour pouvoir lui parler.

-‘ Non, je n’ai aucune idée de ce qu’ils ont jeté dans le lac. ‘

Bahia décida à ce moment-ci que la mascarade avait assez duré. Chayton la reposa sur ses pieds, l’aidant néanmoins à garder son équilibre. Lentement la demoiselle posa sa main gantée sur son masque à gaz en forme de Corboss, tirant délicatement dessus. Les lanières qui le retenaient lâchèrent prise et la jeune femme l’avançant, sentant l’air frais se glisser dans ses poumons. Il faisait chaud là-dessus et ça respirait moins bien, la première brise était particulièrement agréable. La botaniste le retira complètement et le lâcha, laissant les deux masques retomber au sol. D’un mouvement rapide, elle fit glisser sa capuche derrière sa tête, la dévoilant complètement. Celle-ci passa une main dans ses cheveux un peu en bataille, souriant d’un air amusé au jeune homme. Elle ouvrit la bouche de nouveau, reprenant son ton de voix habituel.

-‘ Mais je compte bien le savoir. ‘


_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Ven 29 Aoû - 13:27

Bizarrement, la personne en face de Yuugure mettait beaucoup de temps à répondre. Avait-elle quelque chose à se reprocher ? La tension montait du côté des pokémons du blond, ceux-ci se préparant au pire. Et la pire des choses arriva pour les porteurs de masques : on lui tirait son faux visage et avant qu'il n'eut le temps de réagir pour l'empêcher d'aller trop loin, le masque était déjà dans les mains de la personne masquée en face de lui. Yuu' observait tour à tour son masque, l'inconnue, le Brutalibré ainsi que le Kadabra, avec des yeux aussi gros que des Voltorbes, pendant que Saké s'approchait rapidement de son dresseur, plus pour lui porter un soutien moral qu'autre chose. Mais il n'eut à peine le temps d'atteindre Yuugure que la femme en face répondait. Elle ne savait pas ? Franchement, Yuu' n'écoutait pas réellement, déjà choqué par le fait qu'on lui ait enlevé son masque ainsi.

Et ce n'était que le début de ce choc.

La personne en face de lui retirait également son masque ô combien hideux, laissant apparaître un visage cent fois plus agréable, avant de laisser tomber les deux faux visages au sol, accompagnés du cerveau de Yuugure. D'ailleurs, sa mâchoire essaya également de tomber, mais resta bloqué, bouche-bée, pendant que la femme devant lui retirait sa capuche, laissant tomber ses cheveux roux. Voyant cela, Saké se précipita vers la jeune femme, pour lui serrer la jambe dans un câlin à sa hauteur, laissant Yuugure figé comme un idiot pendant quelques secondes, avant qu'Ekaki ne se décide à lui tapoter le dos, le remettant ainsi en marche.


«  Qu.. Que.. Heu.. Hein ?.. Hein ? HEIIIIN ?! » dit-il, manquant de tomber en arrière, retenu de justesse par son Queulorior. Ouais, le redémarrage, ce n'était pas trop ça. Après quelques nouvelles secondes, il se décida à enlever également sa capuche, prenant son chapeau sous le bras qui tenait déjà sa canne, se frottant la nuque avec son autre main, gêné autant par sa réaction que de ne pas avoir reconnu son amie plutôt. Il soupira doucement, avant de se remettre à rire de lui-même et de sourire à Bahia.

« Bonjour, ça faisait un baille, hein ? Ahah ! Il jeta un regard vers le lac, puis sur les braconniers, avant de revenir vers son amie. Eh bien, il nous reste plus qu'à aller voir, nan ? Okaasan', Aryuu', vous surveillez nos amis, qu'ils ne se lèvent pas trop tôt ? »

Sur ce, il commença à marcher vers le petit lac, à quelques mètres, suivit de son Queulorior et de son Spinda qui se décolla de la jambe de la rousse, vérifiant si Bahia le suivait bien, heureux d'être tombé sur celle-ci même dans cette situation, avant de marcher entre les braconniers, s'aidant de sa canne. Il y eut d'ailleurs l'un des hommes à terre qui attrapa le pied du blond, mais d'une pression bien placée sur le bras de l'assaillant, de la part de la canne de Yuugure, celui-ci lâcha, laissant l'homme en manteau noir continuer sa route, parlant à Bahia sans se retourner.

« Toi aussi, tu joues les super-héroïnes ? Ahah ! En tout cas, je dois admettre que je suis impressionné. Moi qui pensait avoir droit à un combat épique, ahah ! »

A la fin de sa phrase, ils furent arrivés en face du lac. Yuu' haussa un sourcil en l'observant, ne sachant clairement pas ce qu'ils avaient pu y mettre. Enfin, si Bahia avait sorti l'artillerie lourde, c'était que ça devait être dangereux. Des produits chimiques, peut-être ? Il n'y avait une seule solution pour le savoir. Il se retourna donc vers son amie, demandant simplement :

«  Alors, éclaire ma lanterne : c'est quoi? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 30 Aoû - 12:08

-‘ Hey, salut toi. ‘

Bahia se pencha légèrement vers le Spinda, qui avait été son indice premier. Comme quoi, il était aussi facile à reconnaitre qu’un chromatique. Elle posa avec douceur sa main sur sa tête et le caressa, un large sourire aux lèvres. La demoiselle ne ressemblait pas du tout au portrait qu’il avait eu juste avant de partir, elle semblait rayonner de nouveau. C’était le cas au final, malgré ses problèmes dans la forêt, la rousse se sentait beaucoup mieux dans sa peau. Le temps avait fini par panser certaines de ses plaies et cela se voyait beaucoup. Celle-ci relâcha sa caresse lorsque le petit panda s’éloigna d’elle, contente de le revoir. Il était probablement son Pokémon préféré dans l’équipe de Yuugure, difficile de ne pas le trouver mignon. Bahia releva la tête et sourit au jeune homme, contente de son coup. Il avait l’air vraiment surpris et la botaniste dû se retenir de se mettre à rire, voulant éviter qu’il croie qu’elle se moquait de lui. Quoique, ce n’était pas Joachim, elle pouvait se le permettre avec lui. La rousse rigola donc un peu, se sentant moins stressée à présent. L’handicapée oubliait carrément les braconniers autour, qui lui lançait des regards noirs. Un instant. Elle venait de se mettre à découvert devant eux !? La rousse était sur le point de se mettre une gifle, lorsque la voix du Kadabra retentit au fond de son crâne, lui disant qu’il avait un moyen pour leur faire oublier des détails de sa personne. Contre un gros extra d’argent, évidemment. Décidant de lui faire confiance, la demoiselle n’arrêta pas pour autant de se traiter d’idiote. Elle avait voulu faire une surprise à Yuugure et elle se mettait dans la merde en même temps, sans réfléchir. Bahia avait été prise à son propre jeu. Préférant ne pas y penser plus longtemps, la botaniste se promit de ne plus jamais faire cela. Règle numéro 2, on ne retire pas son masque, temps que les braconniers sont dans le coin. La règle numéro 1, c’est celle de Santo : on ne baisse jamais sa garde. Celui-ci la regardait d’ailleurs d’un air amusé, collant un coup de pied à un braconnier à côté. Son bras se souvenait encore de la prise qu’il lui avait faite. Elle fut sortie de ses pensées par Yuu qui lui demandait si elle voulait voir le lac de plus près. Hochant la tête, celle-ci voulut se mettre à le suivre… sauf qu’il manquait un détail important…

-‘ Huh… ‘

Sa canne. La demoiselle approcha deux doigts à ses lèvres et se mit à siffler, attirant l’attention du Blindépique dans les fourrés. Celui-ci en sortit, visiblement hilare. Oh il avait vu la réaction de Yuu de loin et cela le faisait visiblement bien marrer. Il s’approcha du groupe et salua tout le monde, un large sourire aux lèvres. Puis Cogneur tendit la canne à la rousse, lui permettant de suivre le dresseur près du lac. Le chromatique en profita pour observer les braconniers et fouiller leurs poches, pour voir s’il ne trouverait pas quelque chose d’intéressant sur eux. Bahia continua son chemin en compagnie de son Brutalibre, s’arrêtant devant la marre d’eau trouble. Ça sentait… bizarre. Les Pokémons du coin avaient visiblement senti celle-ci, il n’y avait pas âme qui vive dans l’eau. Pas pour l’instant, en tout cas.

-‘ Hein ? ‘

Les super-héroïnes ? Bahia ne se voyait pas vraiment comme cela. Poussant un soupir amusé, la jeune femme attrapa l’un de ses flacons vides et se pencha un peu, récoltant un échantillon de l’eau souillée. Elle le reposa dans l’une des fentes de son équipement et se tourna vers Yuu, une main sur la canne et l’autre sur sa hanche.

-‘ Non. Si je porte cet équipement, c’est juste pour me cacher et éviter de souffrir de mes propres produits. Le masque là, c’est un masque à gaz. J’évite de me battre avec eux aussi, c’est dangereux. ‘

Puis vint une autre question. Quoi ? Yuu croyait qu’elle le savait juste comme ça, en le regardant ? Bien sûr que non, Bahia était botaniste, pas chimiste. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait pris un échantillon, c’était pour l’envoyer à un laboratoire et avoir une idée très claire de ce que contenait à présent le lac. Souriant au jeune homme, celle-ci ne put s’empêcher de relever la tête un peu, encore déboussolée par le fait de le voir debout. Elle avait ce qu’elle voulait et les braconniers allaient probablement se remettre à bouger bientôt, ils étaient trop nombreux pour qu’elle s’en occupe et décida de les laisser là. Vu ce qui était arrivé, ils allaient probablement partir d’ici pour un moment. Néanmoins, avant de se téléporter de nouveau à son camp, certaines questions lui brûlaient trop les lèvres pour qu’elle décide d’attendre de les poser.

-‘ Je ne sais pas, je dois l’envoyer se faire analyser. ‘ Bahia bailla – haha *sbaff* - et s’étira un peu, reprenant d’une voix douce. –‘ Ça fait bizarre de te voir … debout. Puis je peux savoir ce que tu fais ici ? Tu n’es quand même pas tombé sur eux par hasard avec ton costume, huh. ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 30 Aoû - 18:56

Bahia avait l'air d'avoir reprit du poil de la bête et ce n'était pas pour déplaire à Yuugure. Une femme était toujours plus belle lorsqu'elle souriait, n'est-ce pas ? D'ailleurs, ça avait fait plaisir à Yuu' de la voir rire, lorsqu'il se « réveilla ». C'était tant mieux, il ne voulait pas revoir la Bahia triste qu'il avait rencontré trois mois plus tôt, au restaurant de Chrysobéryl. Il espérait qu'Alphonse était pour quelque chose dans le retour de la bonne humeur chez la jeune femme. D'ailleurs, qu'était-il devenu ? Tant de questions trottaient dans sa tête qu'il décida de toute les ignorer et de se contenter de faire ce pour quoi il était venu : arrêter les braconniers.

Mais avant cela, la rousse siffla, invoquant ainsi si Blindépique qui sorti d'un buisson en se marrant. Pourquoi ? Yuugure n'en avait aucune idée. Dans tout les cas, le gardien sylvain apporta la canne de la jeune femme à celle-ci, Yuu' se frottant la nuque après avoir salué le pokémon plante d'un signe de main : il n'avait même pas remarqué que la rousse était dépourvue de canne. Enfin, elle ne semblait pas en tenir rigueur et suivit le jeune homme jusqu'au lac, accompagnée simplement de son Brutalibré, le Blindépique aillant préféré faire les poches des braconniers.

Une fois arrivés au bord du lac, Bahia se pencha, prenant une fiole vide afin de récolter un peu du liquide dilué dans l'eau, avant de répondre à Yuugure sur sa question sur les super-héroïnes. Bien sûr que non, elle jouait pas les super-héroïnes. Et le blond non plus, d'ailleurs ! Sur le coup, il se sentait vraiment bête. Et il se ressentit bête lorsqu'elle répondit à sa seconde question sur le contenu de la fiole. Bien sûr qu'elle ne savait pas ce que c'était ! Il se frotta une nouvelle fois la nuque, riant doucement en face de la jeune femme, autant pour sa bêtise que pour ce que venait de lui dire Bahia.


« Ahah, oui, j'ai eu une véritable poussée de croissance, pendant ces trois mois ! Et, ahah, c'aurait été trop beau d'arriver ici, déguisé, par hasard. Non, j'ai entendu dire qu'il y avait des braconniers dans la forêt et... Hum.. Ahah. J'ai eu un peu peur qu'il ne t'arrive quelque chose. Je suis donc venu ici pour les arrêter, mais tu m'as devancé, ahah. D'ailleurs, tu me dois un coup d'éclat, ahah ! Il regarda ensuite son costume, tirant légèrement sur son manteau avant de continuer, faisant une légère moue. Il n'est pas bien, mon costume ? »

Il attendit tranquillement la réponse de son amie, sentant bouger sous son manteau. Après quelques secondes, il y eut un pokémon qui sorti du manteau de Yuu', juste sous son cou. Le petit Galvaran resta un instant, la tête penchée, observant l'inconnue devant lui, avant de descendre le long du corps de son dresseur, rejoignant le planché des Ecremeuhs, aux côtés du Spinda et du Queulorior. Yuu' jeta un œil par dessus l'épaule de Bahia, voyant approcher la Girafarig, suivie de l'Excavarenne, ce dernier s'arrêtant au milieu des braconniers, laissant la girafe rejoindre son ami humain.

«  Et maintenant, on fait quoi ? Je dois avouer que maintenant que je t'ai sous la main, je n'ai pas vraiment envie de te laisser t'échapper, ahah ! Quoi de neuf ? Les amis ? Les amours ? Sans vouloir être indiscrèt, j'aimerais en savoir un maximum ! Il jeta un rapide coup d'oeil vers les braconniers, avant de se refrotter la nuque. En fait, non, pas maintenant. J'ai pas trop envie qu'on étale nos vies devant eux. T'as un camp ou une base, nan ? On pourrait y aller. Enfin, si on en a fini ici, ahah ! Tu dois savoir quoi faire de ces types ! »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Dim 31 Aoû - 1:15

Alors il avait entendu parler de la présence des braconniers dans le coin ? Comme quoi son problème était connu un peu. Bahia sourit doucement et repensa à son manque d’aide ici, il fallait avouer que les autorités semblaient occupées ailleurs. Enfin, jusqu’à maintenant elle avait su se débrouiller malgré des hauts et des bas, elle était confiante dans ses propres capacités et celles de son équipe. Il était donc venu parce qu’il avait peur qu’il ne lui arrive quelque chose. L’handicapée bugua un peu là-dessus, essayant de le renvoyer au fond de son crâne. Mais non voyons, cela faisait partit de la personnalité de Yuugure, il ne faisait pas cela pour une raison précise. Enfin… elle lui avait quand même fait un petit bisou la première fois, chose qu’elle essayait d’oublier. Sauf que lui y pensait peut-être encore. Non non, arrêter d’y penser. Bahia toussa un peu et se racla la gorge, contrôlant ses émotions. Cette partie-là était toujours aussi difficile, la botaniste se laissait un peu trop guider par ses sentiments à son goût. Enfin, elle avait bien des choses à améliorer … et elle ne commencerait pas par cela, oh non. Tapotant le sol avec le bout de sa canne, la rousse vit son Blindépique qui lui faisait signe, celui-ci ayant visiblement trouvé quelque chose d’intéressant dans l’une des poches des braconniers. Celle-ci lui dit simplement par télépathie de le garder, voulant en reparler plus tard lorsqu’elle serait au calme. Pour l’instant le jeune homme était là et la demoiselle se voyait mal lui dire qu’elle repartait comme ça alors qu’elle venait à peine de le revoir. De toute manière elle n’en avait pas envie, Bahia passait beaucoup de temps dans la forêt, uniquement avec ses Pokémons. Voir des visages humains autres que les braconniers était agréable et Yuu avait probablement beaucoup de choses à dire sur son voyage. Il avait probablement vécu des choses plus intéressantes qu’elle ici. Poussant un soupir, elle sourit simplement à la fin de sa phrase, balayant du regard le costume de celui-ci.

-‘ Oui oui, il est bien. Ça va bien avec toi, en tout cas. ‘

Celle-ci se mit à rire et observa avec surprise le petit Pokémon qui bougeait dans son manteau. Eh bien… c’était quoi ce truc ? Sérieusement, elle n’avait aucune idée de l’espèce de ce Pokémon. Il était mignon en tout cas. Pas autant que Saké, évidemment. Cogneur revint auprès d’elle, gardant les papiers qu’il avait trouvés dans sa main, pour plus tard. Le dresseur reprit la parole et la rousse sentit le malaise qu’elle ressentait revenir au galop, essayant de garder un visage neutre en l’écoutant. Les amis, les amours ? Et il voulait le plus de détails possible ? L’handicapée déglutit, jetant un coup d’œil en coin au chromatique. Celui-ci haussa simplement les épaules, un sourire presque sadique sur le visage. Il n’allait pas l’aider sur ce coup-là, oh non. Il fallait comprendre que c’était beaucoup pour la demoiselle, dont le cerveau roulait à plein régime. D’abord il l’invitait à prendre un verre, puis à manger. Ils avaient passé la soirée ensemble et Bahia, sur un coup de tête, avait décidé de le remercier en lui faisant un bisou. Elle le revit quelques jours après la bataille, surprise qu’il s’excuse de ne pas l’avoir protégé et surtout surprise du fait qu’il le prenait presque pour un métier. Ensuite il revenait en forêt trois mois plus tard juste pour elle, voulant s’assurer qu’elle allait bien. C’était… wow. La rousse se mordit la lèvre et essaya de penser à autre chose, mais il fallait avouer que c’était un peu gros comme tableau. Est-ce Yuugure était resté attacher à son bisou ? La demoiselle avait honte aujourd’hui de sa réaction, sentant le feu lui monter aux joues alors qu’elle se tournait de dos pour qu’il ne voie rien, donnant l’impression qu’elle regardait les braconniers. Si le dresseur se faisait des idées à ce sujet, c’était entièrement de sa faute. Avec l’histoire de Nath et la bataille finale, Bahia restait agressive lorsqu’on parlait d’amour. Tout cela l’avait blessée et elle n’avait pas envie de passer à autre chose, trop têtue. Celui-ci lui proposa de partir du coin et la demoiselle sauta immédiatement sur l’occasion, se tournant de nouveau vers lui.

-‘ Euh… oui, oui ! J’ai un camp mais il est loin d’ici. Rappelle tes Pokémons, ce sera plus facile pour Chayton. Pour ce qui est des braconniers, je les laisse là pour aujourd’hui. Ils reprendront leurs mouvements bientôt. ‘

Le Kadabra hocha la tête et Bahia fit de même, demandant pour l’instant à ses amis de retourner dans leurs balls, le temps de la téléportation. Même Cogneur devait y aller, lui qui essayait le moins possible de finir là-dedans. La jeune femme faisait confiance à son grand frère, il allait rapporter tout ce qu’il y avait d’intéressant ici. Les humains ne l’étaient plus, Bahia s’épargnait des problèmes pour aujourd’hui en les laissant se balader librement. De toute manière vu ce qui s’était produit, ils allaient probablement se tenir tranquilles un petit moment. Si elle leur retombait dessus, par contre… Lorsque tout le monde fut prêt, la jeune femme posa la main sur le bras de son homologue, essayant d’éviter de penser à ses questions. Le Pokémon psy fit le tour des braconniers pour altérer un peu leurs pensées et s’approcha ensuite des humains, les téléportant au loin dans un claquement de doigts. Ils apparurent donc dans le camp de la jeune femme, qui se trouvait à des kilomètres du lac. La rousse libéra immédiatement ses amis, le chromatique grognant en reprenant enfin sa liberté. La demoiselle se mit à retirer son équipement, parlant rapidement au jeune homme.

-‘ Rien d’intéressant, vraiment. Pourquoi tu ne me parlerais pas de ton voyage ? Ce serait mille fois plus intrigant. ‘

Ou comment se sauver d’une question gênante, au moins pour un moment. Il fallait avouer qu’elle commençait à se servir un peu trop de cette technique. Seulement la rousse ne voulait pas parler de ce genre de chose, surtout pas d’amour. Bahia soupira et s’étira, contente de ne plus avoir son équipement sur le dos. Elle avait retiré son plastron, ses lanières de cuir, sa cape. Son masque quant à lui trônait avec le reste, qu’elle avait posé à côté de sa tente. Ses vêtements étaient bien ordinaires comme d’habitude, des jeans un peu plus propres qu’à l’accoutumée et une camisole blanche à bretelle mince. Replaçant celle-ci un peu, la rousse se laissa ensuite retomber les fesses sur une bûche de bois, reposant son regard sur Yuugure. Le Blindépique avait décidé de mettre les documents de côté et s’étendait dans l’herbe, profitant de la situation pour faire un somme. Santo était assis à côté de Bahia, préparant tranquillement le thé de celle-ci. Quel gentleman, cet oiseau. La rousse reprit son sourire et attendit une réponse du jeune homme, mettant au fond de son crâne ses pensées en ébullition.


_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 1 Sep - 14:05

Oh. Au moins, elle avouait que le costume de Yuugure lui allait bien ! Au moins, il n'avait pas fait ces efforts vestimentaires pour rien ! Il voulait avoir l'air classe, surtout pour jouer les super-héros. Après tout, l'apparence marque autant que les actions, n'est-ce pas ? Un héro peut bien faire des choses extraordinaires, comme trancher des plaques de faire avec un salami, s'il est déguisé en canard, ça aurait beaucoup moins d'impact. Mais Yuu' n'était pas là pour parler de comment un héro devait s'habiller, non. D'ailleurs, la jeune femme eut une réaction étrange, lorsque Yuu' lui demanda des nouvelles, le faisant froncer des sourcils légèrement et pencher la tête sur le côté. Il avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Il avait beau chercher, il ne trouvait pas. Enfin, ça ne devait pas être important, car elle accepta tout de même de l'accompagner à son campement, conseillant au blond de rappeler ses pokémons, alors qu'elle le faisait de son côté. Yuu' sorti donc ses balls, rappellant chacun de ses pokémons dans leur ball respective, le sourire aux lèvres. Ca allait être la première fois pour lui qu'il allait se téléporter ! Pour ce faire, Bahia posa sa main sur le bras de Yuugure, avant que le Kadabra n'utilise ses pouvoirs pour téléporter les deux humains.

Une fois arrivé au campement, Yuugure ne pouvait qu'avouer que c'était rapide, mais... Il porta sa main à sa bouche, se mettant rapidement de dos à la jeune femme qui se changeait, l'estomac retourné par le déplacement magique. Ce n'était pas vraiment fait pour lui, ça. Il se reprit rapide, prenant une profonde inspiration, avant de se retourner vers son amie, pendant que celle-ci lui proposait de parler de son voyage. Il hocha simplement la tête, libérant chacun de ses pokémons, avant de répondre à Bahia, le sourire aux lèvres en se rappelant les moments-clés de sa petite aventure.


« Eh bien, t'as sûrement raison, ahah ! Bah, Miss Meu-meu, heu, Blanche m'a bien prise sous son aile, pour m'apprendre plein de trucs sur les pokémons de type Normal et surtout comment les entraîner sans les brusquer, Ahah ! Ensuite, elle m'avait conseillé d'aller voir Léo, le gars qui a inventé le système de stockage, pour qu'il me donne, bah, un Evoli. Il jeta un regard sur celui-ci, qui se frottait tranquillement à sa jambe, avant de continuer, le sourire diminuant légèrement. Et puis, ahah... J'ai rencontré Red et je me suis fait laminer... Franchement, ça a été un choc, pour moi. Je savais même plus si je devais être Champion ou non, après ça, ahah. Et puis... Cette fois, il regarda son lézard électrique, celui-ci cherchant un endroit à la lumière pour pouvoir recharger ses batteries. Je suis allé à Lavanville. J'ai pu parler à monsieur Fuji, le gérant de la pension locale et.. Ahah, je suis tombé amoureux de ce boulot, sérieusement ! Pour un mois où j'y ai bossé, j'ai jamais autant aimé un boulot ! D'ailleurs, en revenant, j'ai ouvert un pension avec mon petit frère, pas loin de la capitale. Pour l'instant, les affaires marchent pas mal, ahah ! »

Il termina ainsi, regardant la jeune femme et le Brutalibré, le sourire de retour sur son visage, avant de chercher autour de lui, se décidant finalement à s'asseoir sur la bûche, à côté de son amie, l'Evoli venant s'allonger sur ses genoux. Le blond caressa le pelage de son pokémon évolutif, tout en observant Bahia, avec un grand sourire, vérifiant discrètement ce que faisaient ses pokémons : sa Girafarig était aller se coucher à l'ombre, pour se reposer après son effort, accompagnée de l'Excavarenne, alors que le Galvaran avait trouvé un endroit où filtrait la lumière, la tête en l'air et la collerette ouverte. Saké, quand à lui était resté aux côtés de son dresseurs, laissant la Kangourex et sa Leuphorie essayer de contrôler le Metamorph, comme un mauvais enfant. Ekaki, lui, était plus loin, à faire le tour du campement pour se dégourdir les jambes.

« Eh bien, Bahia, tu as fait quoi de ton temps, toi ? Tu as fait une grande découverte ou un truc comme ça ? Ahah. Tu ne fais pas que combattre les braconniers, si ? Tu bosses sur quoi, en ce moment ? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 1 Sep - 19:26

La demoiselle était donc bien installée sur sa bûche, attrapant la tasse de thé que lui tendait son ami le Brutalibre. Celui-ci en proposa aussi à Yuugure et en prit une lui-même, allant s’asseoir de l’autre côté de la rousse. Celle-ci soupira doucement et souffla un peu sur le liquide bouillant et teinté de rose. La rousse aimait particulièrement les thés à base de pétale de fleurs, c’était doux et relaxant à la fois. Contente du goût de celui-ci, l’handicapée se posa le dos sur l’arbre qui était juste derrière et garda la tasse près d’elle, tendant l’oreille pour pouvoir écouter le jeune homme. Au final cette journée était visiblement partie pour être plus détendue que ce qu’elle aurait cru, ce qui n’était pas désagréable du tout. Posant ses yeux vairons sur le dresseur, Bahia écouta d’une oreille attentive son histoire. Alors il avait bien rencontré Blanche, à qui il donnait un drôle de surnom, d’ailleurs. La rousse tiqua un peu dessus, mais sourit finalement, se disant que la demoiselle devait aimer les Ecremeuh. Reprenant tranquillement une gorgée de son thé, le regard de celle-ci s’embruma un peu. Évidemment, il s’était fait complètement écraser par Red. Bahia s’y attendait, mais avait préféré se taire, laissant Yuugure lui expliquer le reste. Ce champion était une légende vivante, très peu de personnes avaient réussi à le battre. C’était un peu mission impossible de le battre avec son niveau, mais au moins il avait essayé, c’était le plus important. La suite déstabilisa un peu la botaniste : il ne savait pas trop s’il voulait être champion ? Voilà qui était plus qu’étonnant, c’était à se demander s’il faisait de la fièvre. La rousse comprit mieux lorsqu’il termina son récit, il avait trouvé une autre voie. Une voie particulièrement intéressante, en fait. Bahia sourit immédiatement en l’entendant parler de pension, c’était ce que son père faisait avant de prendre définitivement sa retraite. Elle avait passé son enfance en pension et en entendre parler la réchauffait de l’intérieur, lui rappelant beaucoup de souvenirs. Elle prit une gorgée de thé et se dépêcha de répondre avant qu’il ne reprenne la parole, d’un ton de voix enjoué.

-‘ Mais c’est génial ça, Yuu ! Mon papa tenait une pension lui aussi avant, Il a vendu après la bataille. Je suis contente que tu te sois trouvé quelque chose que tu aimes. Si tu veux des conseils, tu peux toujours demander. ‘

Bahia n’était pas une experte, mais il suffisait de faire un petit coup de fil au paternel pour avoir une réponse. Celle-ci écouta ensuite ses questions, se grattant la tête d’un air gêné. Sur quoi elle travaillait ? La dernière fois qu’elle en avait parlé, c’était avec Joachim… et il avait plus ou moins suivi ce qu’elle disait. C’était difficile à expliquer à ceux qui n’avaient pas fait de botanique. Eh bien elle pouvait toujours essayer de trouver un moyen de le résumer le plus possible sans entrer dans les détails, sinon elle risquait de le perdre. Toussotant un peu, la rousse posa sa tasse sur l’herbe et reprit la parole, le ton de voix plus calme et l’air pensive.

-‘ Euh… non non, je ne fais pas que ça, quand même. Huh là j’étudie les Torterra et la symbiose qu’ils ont avec leurs arbres. J’étudie des plantes rares, aussi. OH ! ‘

La demoiselle attrapa subitement sa canne et de releva d’un coup, faisant sursauter l’oiseau juste à côté. Bahia alla jusqu’à sa tante et entra dedans, visiblement en train de fouiller dans ses affaires. L’handicapée ressortie avec deux livres, les tenant d’une main. Elle retourna s’asseoir à côté de Yuugure et les lui tendit, un sourire aux lèvres.

-‘ Je m’amuse à lire ça, aussi. ‘

Des livres sur la stratégie Pokémon. Bahia avait commencé il y a un moment, lisant une page de temps en temps, quand elle avait le temps. C’était intéressant et cela l’avait beaucoup aidé, même s’il restait pas mal de chemin à faire avant qu’elle soit capable de se débrouiller comme un dresseur. Bahia fit signe à Saké avec un sourire, tapotant sur ses genoux pour qu’il monte. Sérieusement, elle l’adorait, ce panda. Poussant un soupir, la rousse s’appuya de nouveau contre son arbre, reprenant la parole.

-‘ Enfin, contente que tu aies aimé ton voyage. Il s’est passé des trucs pendant que tu étais parti, tu as entendu parler de la Zénith ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 2 Sep - 17:47

Yuugure refusa gentillement la proposition du Brutalibré, avant de se concentrer sur son récit, observant les réactions de son amie. Bahia semblait ressentir les mêmes sentiments que Yuugure, par rapport aux étapes de son voyage et c'était tant mieux, puis d'un côté, ce n'était pas vraiment étonnant, pour ce que le blond connaissait de la rousse, mais il était tout de même heureux de cela. D'ailleurs, la jeune femme semblait même plus enjouée que Yuu' à l'idée que celui-ci devienne éleveur pokémon, lui proposant même des conseils de son père, éleveur à la retraite. Yuu' fut charmé par cette proposition et répondit simplement d'un « Okay ! » enjoué, avant de poser ses questions sur le travail de Bahia. D'ailleurs, elle sembla hésiter pendant un instant, avant de commencer. Elle avait peur que Yuu' ne comprenne pas ? Il n'était pas complètement idiot, non mais ! Quoi que... Les Torterras et la symbiose qu'ils ont avec leurs arbres ? Le truc qu'ils ont sur la carapace n'était pas une partie même de son corps ? Enfin, quand on voit des Parasects.

Déjà, le cerveau de Yuu' tournait à plein régime, tentant de trouver une réponse qu'une botaniste n'avait même pas encore trouvé. Enfin, ça reflexion ne dura pas longtemps, juste le temps pour Bahia de faire un aller-retour vers sa tente, celle-ci revenant avec des bouquins. Oh, elle voulait montrer des livres sur les Torterras à Yuugure ? Il se prépara déjà à soupirer de dépit, avant de soupirer finalement de soulagement, un grand sourire aux lèvres. Des livres sur l'art du combat pokémon ? Yuu' prit donc les deux livres entre ses mains, l'Evoli descendant de ses genoux pour le laisser regarder tranquillement la couverture et la quatrième de couverture avant de les ouvrir aux pages où était rendu la jeune.

Pendant que Yuu' s'amusait avec les livres de son amie, celle-ci fit signe au panda tâche sans tâches de venir s'asseoir sur ses genoux, celui ouvrant la bouche dans un grand sourire, avant de se précipiter de son pas chancelant vers les genoux de la rousse, avant de monter difficilement sur ceux-ci, à cause sa taille et de son gabarie loin de celui d'un athlète. Il s'asseya donc tranquillement sur les genoux de Bahia, dos à elle, se retournant légèrement vers celle-ci avec toujours son sourire, lâchant un « Daa ! » heureux.

Voyant cela, Yuu' posa les livres sur ses genoux, se demandant s'il avait lu pendant longtemps, se frottant la nuque. Alors comme ça, Bahia se mettait dans les combats de pokémons ? C'était pour pouvoir combattre les braconniers qui se baladaient dans la forêt ? Il ne voyait toujours pas son amie combattre seule, mais se rassurait en se disant qu'elle apprenait ses leçons sûrement mieux que lui. Et puis... La flamme du combat fut ravivée, simplement par ces livres. Si Bahia se mettait aux combats, peut-être accepterait-elle d'en faire un face à lui ? Il secoua mentalement la tête, se disant que c'était une mauvaise idée de demander ainsi un combat. Après tout, si elle avait pris Saké sur ses genoux, c'était qu'elle ne pensait pas bouger avant un moment. Il soupira donc doucement pour lui-même, souriant toujours, avant de regarder de nouveau son amie.


« Eh bien, je ne savais pas que tu t’intéressais aux combats ! Je croyais que ce n'était pas vraiment ta tasse de thé, ahah ! Son regard se posa instinctivement, de façon pas du tout discrète, sur la tasse que tenait Bahia, avant de continuer. Enfin, j'ai bien vu que tu n'étais pas très enthousiaste pour en faire un, pendant notre soirée, ahah ! »

Il s'arrêta là, sentant qu'il avait oublié quelque chose. Et ça faisait longtemps, qu'il l'avait oublié, cette chose : depuis le combat qu'il avait fait. La CT qu'il voulait lui donner ! Mais oui, c'était ça ! Il chercha rapidement dans son manteau, avant de se rendre compte que c'était idiot : il ne l'avait mise dans ce manteau, c'était logique. Il se frotta de nouveau la nuque, soupirant pour lui-même, avant de reprendre presque aussitôt la parole.

« Argh, j'ai oublié. Je voulais te donner un CT, ahah. ET cette idée n'est plus toute jeune, là ! Ça date de notre combat, justement. D'ailleurs, comment va Alphonse ? Il est pas ici, hein ? »

Suite logique au combat dans la chaîne de la discussion : Alphonse. Ça s'était passé dans la même soirée, après tout. Et même si ça ne l'était pas, Yuu' avait une bonne raison : c'était une véritable girouette.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 4 Sep - 17:58

La demoiselle sourit et aida le Spinda à se placer sur ses genoux, caressant doucement sa tête alors qu’il tournait celle-ci vers elle. Un vrai amour, ce Pokémon. Bahia continua de le câliner d’une main et prit sa tasse de l’autre, prenant une gorgée du thé encore brûlant. Alors comme ça le jeune homme était surpris qu’elle s’intéresse au combat. Ce n’était pas vraiment étonnant, il devait très bien se souvenir de l’affrontement très court qu’ils avaient eu. Avec Costaud. Le cœur de la jeune femme se serra à cette pensée, continuant doucement de caresser Saké. Le Grotichon avait évolué en Roitiflam depuis et il s’amusait beaucoup à son club de combat à Megapagopolis. Elle l’avait vu la semaine dernière et il s’améliorait encore et encore, son entrainement était impressionnant. Au moins elle le voyait une fois par semaine, c’était déjà une bonne chose. Puis sa séparation avec lui était bien moins douloureuse que celle avec Torche… cela faisait un moment qu’elle n’avait aucune nouvelle du canidé et cela lui donnait un peu l’impression qu’il préférait l’oublier, chose qui lui faisait énormément de peine. Serrant les dents, la rousse posa sa tasse à terre et préféra changer de sujet de pensée tout de suite. Les combats. Poussant un soupir, Bahia s’appuya le dos contre l’arbre et décida finalement de répondre à Yuugure, l’air pensive.

-‘ Eh bien… il est vrai que je ne suis pas très douée en combat et que cela m’intéresse plus ou moins. Mais au final je suis contente d’apprendre un peu, j’aurai peut-être l’air moins idiote la prochaine fois que j’affronte quelqu’un. ‘

Celle-ci se mit à rire, se passant une main dans les cheveux. Huh ? Le dresseur avait voulu lui offrir une CT ? C’était gentil de sa part, mais pas nécessaire, elle considérait qu’il donnait déjà bien assez de cadeaux comme cela. Se raclant la gorge un peu, la rousse allait répondre, mais celui-ci passait déjà à un autre sujet. Alphonse ? Voilà qui la mettait un peu plus de bonne humeur. Il avait bien raison de croire qu’il n’était pas ici, le poisson était dans son immense aquarium, dans sa maison. Avant qu’elle ne puisse répondre à sa question, une sonnerie de Vodkit se fit entendre. Surprise, Bahia tendit l’oreille pour essayer de reconnaitre la mélodie. Dépendant les personnes qui appelaient, la musique changeait. Cogneur, qui était plus près de la tente, se précipita pour aller l’attraper, faisant signe à Bahia de ne pas se lever. C’était un peu difficile pour elle d’y arriver à temps, la rousse avait le Spinda sur les genoux et sa canne trainait à côté. Le chromatique avait deviné la musique et savait pertinemment qui s’était, d’où la raison pour laquelle il se dépêchait de trouver le Vodkit de la demoiselle. Probablement qu’il trainait quelque part dans ses couvertures… et hop. Le Blindépique posa les mains sur le portable et sortit à l’extérieur, répondant en même temps. Évidemment les humains présents pouvaient le comprendre à cause de la présence de Chayton, mais c’était impossible au téléphone. Cela n’empêchait pas le Pokémon plante de lancer des ‘Blindé ! ‘ dans le combiné, avant de finalement le tendre à la jeune femme. Il n’acceptait que de parler à une seule personne au téléphone et cette personne était…

-‘ Salut, p’pa. ‘

-‘ Salut princesse. Écoute, on a pas le temps de discuter, reviens à la maison si tu le peux. ‘

-‘ … Hein ? ‘

-‘ Fais ce que je te dis. Y a des gens ici qui veulent te rencontrer, le plus tôt serait le mieux. Je compte sur toi. ‘

Et clic. Bahia éloigna le Vodkit de son oreille, surprise. Ce n’était pas son genre d’être aussi pressé, d’habitude c’était elle qui attendait qu’il arrête de parler. Il y avait une urgence et la rousse se voyait mal refuser de se rendre à la maison. Jetant un coup d’œil à Cogneur, celui-ci croisait les bras et faisait de même. L’homme lui avait expliqué la situation avant et le Blindépique savait qu’ils devaient partir. Enfin avec un peu de chance ce ne serait pas long, la demoiselle ne voulait pas tout ranger. Le camp resterait ici et ils reviendraient dès que ce serait réglé. La botaniste se voyait mal laisser Yuugure ici, le mieux était de lui proposer s’il voulait venir avec elle. Il pourrait voir Alphonse et visiter sa maison en même temps, de quoi l’occuper le temps qu’elle comprenait ce qui pressait tant. Poussant un soupir, la rousse fit signe à Saké de descendre et se remit debout, se tournant vers le jeune homme.

-‘ Je suis désolée, j’ai une urgence à la maison. Si tu veux tu peux venir avec moi, Alphonse est là-bas. On retourne faire un tour de téléportation par contre, désolée si ça te donne la gerbe… tu veux venir? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Ven 5 Sep - 20:18


Bizarrement, Bahia semblait pensive lorsque Yuu' aborda le sujet de leur combat à Lieucca. Il avait encore dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Si ça continuait comme ça, Yuu' allait se taire pour de bon. Ou au moins essayer. Mais il n'allait pas lui demander : il savait qu'elle avait des petits secrets. Dans tout les cas, elle avoua qu'elle n'était pas bonne en combat, que ça l’intéressait et qu'elle n'allait pas avoir l'air d'une cruche la prochaine fois qu'elle se battrait. Plus elle en parlait, plus Yuugure avait envie de voir les progrès qu'elle avait fait. Mais il se retenait. Ensuite, elle n'eut même pas le temps de répondre à l'offre de CT du blond ou à la question sur Alphonse qu'un téléphone sonnait dans la tente, visiblement celui de la rousse, car le Blindépique chromatique se précipita pour décrocher et amener le Vokit à sa dresseuse. C'était... Son père ? Et il n'avait pas l'air de simplement s’inquiéter pour sa fille. De ce qu'avait compris Yuugure, il y avait des gens chez elle qui voulaient la voir. Le blond soupira doucement. Que faire dans ce cas-là ? Rester au campement et attendre la jeune femme ou la suivre chez elle ? Dans tout les cas, il ne pouvait pas rentrer par lui-même, car il ne savait pas où il se situait par rapport à son 4X4. En plus d'une côté, il ne voulait pas faillir de  vomir une nouvelle fois mais il ne voulait pas non plus rester seul. Il soupira, se disant qu'il se plierait à la décision de la jeune femme. Qui fut finalement de proposer au jeune de venir, lui disant qu'il pourrait y voir le Magicarpe.

Quand il y repensait, il se disait que Alphonse était l'un des plus grands liens qui l'unissaient à Bahia. Ils aimaient tout les deux le petit poisson rouge et réciproquement. Depuis que le blond l'avait capturé, il ne se passait pas une rencontre entre les deux personnes sans qu'ils parlent de lui. Yuu' ne pouvait pas vraiment qualifier ce lien, donc il passa rapidement à autre chose, répondant à la jeune femme avant de se lever.


« Okay, je te suis ! Je te l'ai dit : je te lâcherais pas maintenant que je t'ai sous la main, ahah ! Et puis ouais, je pourrais voir comme ça Alphonse et aussi ton père. Il fit signe à ses pokémons de s'approcher, avant de continuer. Ca va, il est gentil ? J'ai pas envie de me faire taper dessus aussitôt arrivé dans ta maison, ahah ! »

Il rappela un par un ses pokémons dans leurs balls, l'opération prenant un bon bout de temps, tout en pensant à la téléportation. Il ne l'avait pas dit, mais il avait peur de vomir une fois arrivé chez la rousse, en fait. Ou peut-être qu'il s'habituerait, à la deuxième tentative ? Il n'y avait qu'un seul moyen de savoir : il accrocha sa dernière ball à sa ceinture, avant de se rapprocher de Bahia et de poser doucement sa main sur l'épaule de celle-ci, imitant à sa hauteur la façon dont elle l'avait tenu pour la première téléportation, souriant doucement :

« On y va ? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Ven 5 Sep - 22:03

-‘ Mon père ? Bien sûr, voyons, il ne te fera pas sortir de la maison à coup de pied. Chayton ? ‘

La demoiselle avait elle-même rappelé ces Pokémons de nouveau, au grand dam de son Blindépique, qui faisait le grognon. Il détestait sa ball et il le faisait savoir, Bahia en était consciente, mais cela ne durerait pas plus de deux minutes. Sentant la main de Yuugure sur son épaule, la botaniste faillit sursauter sur le coup, tournant la tête vers lui. Il était visiblement prêt, ils étaient temps pour eux de partir. Le Kadabra revint et soupira, se demandant si cette journée serait comme celle qu’elle avait passée avec le barbu de la dernière fois. Il s’était beaucoup téléporté cette journée-là, c’était épuisant et il espérait que ce serait plus calme aujourd’hui. Chayton s’approcha donc des deux humains et se connecta à eux, les téléportant rapidement devant la maison du père de Bahia… et aussi la sienne, au final. La maison était de style campagnard, fait en bois avec de grandes fenêtres à l’avant. Il y avait deux portes blanches, l’une à côté de l’autre. La raison était simple : la majorité de la maison était séparée en deux, permettant aux propriétaires d’avoir chacun une section. La rousse avait la sienne et son paternel de même, une seule porte reliant les deux au milieu. Le terrain avait été entièrement aménagé par la demoiselle, la maison étant entourée de plate-bande remplie de plantes. Le reste du terrain était plat et on pouvait voir la forêt derrière, un seul chemin passant à côté, sans asphalte. Cela semblait assez reculé comme endroit au premier abord, mais ils n’étaient pas très loin de la ville, il suffisait de suivre le chemin en terre pour tomber sur des routes plus humaines. Poussant un soupir à la vue de sa maison, la botaniste attrapa immédiatement ses Pokéballs, libérant Cogneur et Santo. Le chromatique semblait enchanté à la vue de la maison, se dépêchant de rejoindre le petit porche en bois qu’il y avait devant. Évidemment, cela allait bientôt faire une semaine qu’il n’avait pas vu Edward, il s’ennuyait de lui un peu. Le Brutalibre restait à côté de Bahia, l’aidant à reprendre sa marche vers la maison. Bahia tourna la tête pour vérifier que Yuugure allait bien, lui attrapant le bras pour le faire avancer avec elle. Chayton restait derrière comme à son habitude, fermant la marche. La botaniste ne savait pas trop à quoi s’attendre, qui pouvait bien la demander ici ?

-‘ Tu es nerveuse, Chica ? ‘

La rousse soupira et hocha simplement la tête, sentant son pouls s’accélérer. Son père ne lui avait pas demandé de venir ici pour rien, il y avait une bonne raison derrière. Restait plus qu’à espérer que c’était une bonne nouvelle. S’avançant vers la porte, la jeune femme vit alors la forme de son père dans le couloir, celui-ci venant à leur rencontre. Il sortit de la maison et ouvrit grand les bras vers Bahia.

-‘ Princesse ! ‘

Il descendit rapidement les marches et s’approcha de la jeune femme, qui relâcha la main de Yuugure et se laissa attraper par son paternel, qui la serra contre lui. L’homme avait facilement dans les cinquante ans, mais malgré le blanc de ses cheveux et de sa barbe, il y avait quelque chose de jeune dans son visage. Son regard était pétillant et malgré son âge avancé il était bâti comme le Blindépique, large et lourd. Il portait simplement un jean et un T-Shirt gris, restant aussi sobre que sa fille adoptive. Le grand homme lâcha sa prise sur la botaniste et se tourna alors avec Yuugure, une pointe de surprise et de curiosité dans le regard. Qui était donc ce jeune homme qui venait avec elle ? Évidemment une drôle d’idée lui germa dans la tête, mais l’heure n’était pas aux plaisanteries, Bahia fut surprise que son père se retienne de faire une vanne pourrie sur le fait qu’elle sortait des bois avec un homme à ses côtés. C’était tant mieux au final, il avait le don de lui faire honte devant les autres.

-‘ Papa, je te présente Yuugure. Yuugure, voici Edward. C’est un ami. ‘

-‘ Enchanté mon garçon ! Dépêche-toi de venir, Bahia. Je ne sais pas ce qu’ils te veulent, mais c’est important. ‘

Bahia n’avait pas vraiment le temps de s’en faire avec ça, son père l’attrapa par le bras et se mit à tirer, obligeant la jeune femme complètement stressée à le suivre. Que ce passait-il donc, enfin ? Ils passèrent la porte grande ouverte, entrant dans un couloir étroit. La rousse jeta un coup d’œil pour voir si le jeune homme suivait et déboucha dans le salon, qui rappelait l’intérieur d’un chalet. Les meubles étaient en bois et il y avait deux divans en tissus, l’un étant occupé par un homme et une femme en complet. Bahia s’arrêta dans le cadre de porte, surprise des habits chics que portaient les gens qui l’attendaient. Ceux-ci se regardèrent chacun pendant quelques secondes, la demoiselle leur donnant chacun autour de la quarantaine. Edward alla rapidement s’asseoir sur l’autre canapé plus spacieux, où était déjà installé Cogneur. Le Blindépique fixait la botaniste, tout aussi stressé qu’elle, visiblement. Le grand homme fit signe à Yuugure de venir s’asseoir s’il le désirait, vu que visiblement Bahia l’avait invité à rester ici. La rousse restait debout devant l’étrange duo, ne sachant pas trop par où commencer.

-‘ Hum… Bonjour… ? ‘

-‘ Bonjour, mademoiselle Nur. Je m’appelle Éric et voici ma collègue de travail, Julia. Je suis avocat et elle, notaire. Nous voulions vous rencontrer pour discuter avec vous d’un sujet épineux et assez… personnel. Désirez-vous que les gens présents quittent la pièce ? ‘

-‘ … Je… huh… Non. Non, j’aimerais qu’ils restent ici avec moi. ‘

-‘ Comme vous le désirez. Entrons directement dans le vif du sujet : nous venons tout droit de Kanto. Nous avons ici des documents officiels qui prouvent que vous êtes née sur ce continent, avec votre véritable nom. Il est vrai qu’aux yeux de la loi vous êtes entièrement coupé de ce monde, l’adoption a fait complètement changer votre identité. Néanmoins, suite à des discussions avec la cour, nous avons décidé de venir vous rencontrer pour vous parler d’un problème qui concerne votre famille biologique. Préférez-vous que j’arrête maintenant ? ‘

-‘ Non, allez-y. ‘

-‘ Parfait. Êtes-vous consciente que votre mère biologique est décédée… ? ‘

-‘… Oui… ‘

-‘ Je vois. Votre mère avait une sœur plus jeune, qui est décédée d’un cancer. Elle avait un mari et un fils de quatre ans. Le père a eu du mal à passer par-dessus et le jeune garçon a été récupéré par les services de protection à l’enfance. La mère étant morte et le père incapable de prendre soin de celui-ci, nous avons dû tenter de chercher un tuteur pour la garde de l’enfant. Votre tante a écrit sur son testament qu’elle désirait que la garde de son enfant soit donnée à un membre de sa famille, si elle venait à mourir. Les tuteurs potentiels ont refusé et le garçon s’est retrouvé en famille d’accueil, chose que nous ne voulions pas. Pendant un an et demi, nous avons cherché activement pour lui trouver un endroit et… nous avons fini par retrouver votre trace. Nous… voulons vous demander si vous voudriez être la tutrice légale du garçon. ‘

Bahia avait l’impression d’avoir reçu une brique sur la tête. Quoi ? Prendre la garde de son cousin ? Elle n’était pas la seule à être complètement surprise, son père et son Blindépique étaient abasourdis aussi. Aucun des deux n’osait ouvrir la bouche même si cela les démangeait, fixant la rousse qui avait posé les deux mains sur sa tête, respirant rapidement. Elle pensait à toute allure, l’avocat reprenant la parole.

-‘ Nous sommes conscients que c’est beaucoup et vous pouvez refuser aussi. Vous êtes la dernière personne qui peut le prendre en charge, vos liens de sang concordent avec la demande de la mère, votre adoption n’y change rien. '

-‘ … que ce passe-t-il si j’accepte ? ‘

-‘ Vous deviendrez la tutrice légale de l’enfant et devrez vous plier aux lois sur le sujet. Les exigences qu’on vous demande sont plus strictes que pour les parents biologiques, vous allez devoir rendre des comptes au Palais de Justice tous les deux mois. Il ne doit manquer de rien, mais nous avons évalué votre profil avant de venir vous voir. Vous n’avez pas de casier judiciaire et votre fortune est assez élevée pour prendre soin d’un enfant. Nous n’avons pas vu de trace de mariage, avez-vous un conjoint de fait ? ‘

-‘ … non, je suis toute seule. ‘

-‘ Ce n’est pas grave. Nous avons vu que vous avez signé une entente d’hypothèque avec votre père, vous semblez proche. Cela fera au moins une présence masculine pour le garçon et de toute manière, il n’est pas rare que les femmes puissent adoptés même en étant seule. Tant que vous pouvez lui fournir un environnement sain, le reste n’est pas important. ‘

-‘ Vous pouvez me dire comment il s’appelle ? ‘

-‘ Oh, oui, bien sûr. Il se nomme Oliver, il a maintenant six ans et il a avec lui deux Pokémons. Il souffre d’un problème auditif, mais porte des appareils, il entend parfaitement avec ceux-ci. Il loge pour l’instant à Port Lieucca, si vous acceptez de le prendre en charge comme une mère, il sera téléporté ici avec ses affaires quand vous serez prête. Je tiens à vous rassurez, il n’a pas besoin d’aller à l’école. Oliver a commencé des cours pour être dresseur, ceux-ci se font à distance, sauf pour les examens. Il reçoit des leçons de base comme le français et des leçons particulières pour en apprendre sur les Pokémons. Vous n’aurez pas à défaire votre rythme de vie à ce niveau. Huum.. Je suis conscient que c’est beaucoup d’information à la fois, désirez-vous réfléchir à cette option pendant quelques jours ? ‘

-‘ … Je… j’aimerais bien… ‘

-‘ Aucun problème. Nous vous laissons les papiers pour que vous puissiez mieux comprendre les lois qui vous contraignaient. Je vous laisse ma carte, appelez-nous quand vous aurez pris une décision. ‘

Bahia était dans un autre monde. Elle ne se rendit même pas compte que les deux humains étaient partis, laissant sur la table tous les documents concernant la garde du petit garçon. Son regard était légèrement vide et elle fixait le vide, son cœur battant toujours aussi vite. Son père et le Blindépique n’osaient toujours pas ouvrir la bouche, Cogneur se levant finalement pour s’approcher d’elle. Mais la rousse se releva d’un coup et se mit en marche comme un automate, s’éloignant de Cogneur pour passer dans l’autre pièce. Celle-ci se rendait tout droit vers la porte arrière, lui permettant de sortir dans la cour. Le chromatique aurait aimé la suivre, mais Edward s’était levé aussi et lui avait attrapé le bras, secouant doucement la tête.

-‘ Laisse-la, elle a besoin de réfléchir. On lui en reparlera plus tard. ‘

Le pauvre Yuugure avait été complètement oubliée par la demoiselle, mais heureusement le père de celle-ci était loin d’être timide. Faisant signe au jeune homme pour qu’il ne se sente pas trop oublié, il lança d’une voix grave, changeant de sujet du tout au tout.

-‘ Désolé, elle finira par revenir. Tu veux quelque chose à boire ou à manger ? ‘ Il ouvrit la porte de la cuisine, s’engouffrant dans celle-ci. –‘ Raconte-moi, tu as rencontré ma fille comment ? Tu fais quoi dans la vie ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 6 Sep - 16:42


Bien sûr, bien sûr... Son père ne devait pas être méchant, si elle proposait au blond de venir l'accompagner chez elle. Yuugure se posait des questions sur le motif de la visite qu'on lui rendait, mais il ne s'en posait sûrement pas autant que la jeune femme. Dans tout les cas, il toucha l'épaule de la jeune femme, presque prêt à partir et... se fit téléporter à la maison du père de Bahia. Une fois arrivé, il porta une main à son ventre, se courbant, une expression dégoûté sur le visage et serrant les dents.

« Bordel, j'ai même pas eu le temps de me préparer... »

Aussitôt après, il n'eut même pas le temps de récupérer que la jeune femme lui tirait le bras comme à un enfant pour qu'il approche de la bâtisse familiale qui était d'ailleurs bien jolie, dépassant de loin la petite ferme qu'avait acheté les frères Akatsuki. Il était presque jaloux. Il soupira doucement, perdu entre ses pensées immobilières, le dégoût que lui donnait la téléportation et également les questions qu'il se posait par rapport à la visite de la jeune femme, avant de sursauter en entendant la voix forte et grave du père de Bahia, manquant de tomber avant de se reprendre avec sa canne. Bon sang, c'était une manie dans cette famille, d'arriver par surprise ? Il se releva dans une position plus classique, avant de se faire présenter au père. Yuu' répondit poliment à la salutation de léleveur à la retraite, avant de rejoindre le duo père-fille dans la maison, qui était aussi belle qu'à l’extérieur. Sa ferme pouvait avoir autant de cachet, s'il demandait une aide à son père, mais non : il voulait réussi seul, pour montrer à son paternel qu'il n'était pas que bon à servir des burgers dans un fast-food.

Puis il fronça doucement les sourcils en voyant les deux personnes en costume sur le divan. Des avocats, des secrétaires ou d'autres métiers administratifs que le blond laissaient à son frère. Il ne comprenait rien à tout ces papiers, le Yuugure. Voyant l'invitation à s'asseoir du père de la rousse, Yuu' secoua doucement et négativement la tête, en souriant. Il préférait avoir une vision d'ensemble sur la scène et surtout ne pas trop prendre ses aises chez un inconnu. Enfin, donc ceux-là, c'était un avocat et une notaire ? Il soupira doucement, cherchant l'aquarium du poisson, dissipé, avant d'entendre quelque chose qui le fit revenir dans la conversation. Ils disaient à Bahia qu'elle pouvait adopter son cousin ? Yuugure se frotta doucement la nuque, pensant au travail de la rousse qui risquait d'être pour le moins chamboulé, si cela arrivait. Même si ce n'était pas ses affaires, il se focalisa sur la discussion, apprenant un certain nombre de choses sur la famille de Bahia, accompagnées de blablas juridiques, se concentrant sur les paroles de la personne en costume jusqu'à la fin, baissant légèrement la tête et se caressant le menton, essayant de comprendre les enjeux d'une adoption, pour la jeune femme.

Avant de voir celle-ci s'en aller vers la cour, une fois les deux personnes parties. Yuugure aurait voulu l'accompagner, mais si le Blindépique – qui était dans un salon fefzfzegzg- avait été arrêté par le père de Bahia, lui n'aurait aucunes chances de pouvoir la suivre. Il fallait donc qu'il attende dans le salon comme tout le monde, même si ça ne lui plaisait pas tant que cela. Finalement, l'ancien éleveur demanda à Yuugure s'il voulait boire ou manger, comment il avait rencontré sa fille et également ce qu'il faisait dans la vie. Et c'était parti pour un interrogatoire ! Yuu' s'accouda à sa canne, parlant à l'homme qui était déjà parti dans la cuisine, jetant un coup d’œil de temps en temps au Blindépique.


« Non merci, je dois déjà me remettre de la téléportation, ahah ! Quoique, un verre d'eau ça m'irait. Comment j'ai rencontré Bahia ? Eh bien, ahah... Il se frotta la nuque, gêné en repensant à la journée qu'ils avaient passé ensemble. En fait, j'avais eu un petit problème technique, avec mon fauteuil et votre fille est venue m'aider, ahah ! Ensuite, pour la remercier, je lui ai offert un verre et nous avons passez la soirée au festival, ensemble, ahah ! Omettant la fin de la soirée et les au revoirs du lendemain, il passa directement à ce qu'il faisait. Et pour ce qui est de mon boulot, j'ai ouvert une pension, à l'ouest de Megapagopolis, avec mon frère. Ça fait à peine un mois, mais les affaires marchent pas mal, ahah ! D'ailleurs, Bahia m'a dit que vous étiez éleveur, également ? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Dim 7 Sep - 21:35

Edward jeta un coup d’œil rapidement par la fenêtre, observant la jeune femme traverser l’étendue d’herbe pour disparaitre rapidement dans les bois. Il avait bien une petite idée de ce qui pouvait la tracasser réellement, mais temps qu’elle ne serait pas de retour, il ne penserait pas à tout cela. L’homme fit donc un verre d’eau à l’inconnu et lui tendit ensuite, son Blindépique allant s’asseoir sur une chaise de la cuisine. L’ancien champion connaissait bien son ami, Cogneur était stressé et il comprenait parfaitement pourquoi. Il regarda le chromatique lever les mains et les poser sur son visage, respirant rapidement. Ils avaient tous un peu de mal à comprendre et surtout à avaler ce qu’ils venaient d’apprendre. L’homme ne porta pas plus attention que cela au marron, tournant la tête vers le jeune homme en face de lui. Il le détailla un peu plus, faisant glisser son regard de haut en bas. Ah, une canne. Edward ne l’avait pas remarqué au début. Cela fit encore plus de sens quand il entendit les premières paroles du dresseur en face. Alors sa fille l’avait aidée alors qu’il était dans le pétrin avec son fauteuil ? Son état pouvait s’améliorer, donc. L’homme leva la main et se mit à caresser sa barbe, visiblement pensif. … Wat ? Yuugure avait été avec sa princesse chérie prendre un verre et passer la soirée dans un festival ? Voilà qui était déjà beaucoup plus intéressant. Une lueur s’alluma dans le regard de l’homme âgé, un sourire étirant ses lèvres. Le dresseur ne le savait pas, mais il comprendrait bien assez tôt que l’homme en face de lui n’avait absolument aucun filtre. Edward sifflota un peu et prit place sur une chaise, à côté de Cogneur, qui était toujours absorbé dans ses réflexions. Le barbu posa ses mains sur la table, observant toujours d’un air amusé Yuugure. Il toussota un peu et prit la parole, essayant de ne pas rire au travers.

-‘ Je vooooiiis. Ça me rassure, vraiment. J’étais en train de me demander si elle était pas lesbienne, finalement. ‘ Cogneur releva la tête et fit les gros yeux, se tapant finalement le front d’un air découragé. –‘ Quoi ? Je dis pas que c’est mal hein, moi aussi j’aime les boobs. Juste qu’elle a personne depuis un moment et que si elle ne prend pas ce môme, j’sais pas quand je serais grand-père. J’vais ptet mourir avant, merde. ‘

Et voilà, la vraie personnalité du vieux venait de ressortir. Ce n’était pas pour rien que les gens du village où il était avant le trouvaient détestable, il était cru et jurait tout le temps. Aucun filtre. Eh oui, il croyait que quelque chose se passait entre Yuugure et sa fille, c’était clairement implicite dans sa phrase. Quand même bien le jeune homme lui dirait le contraire, il continuerait de croire que c’était le cas. Hein ? Il était éleveur en plus ? Bien bien, ce jeune homme prenait des points, le papy était content. Il se remit à se caresser la barbe, prenant un air un peu plus sérieux cette fois-ci. Bahia lui avait donc parlé de lui, hum hum. Elle avait probablement oublié de lui dire comment il était parfois. Tant pis, il allait le découvrir par lui-même, si ce n’était pas déjà le cas. Yuugure allait peut-être regretter que la jeune femme soit partie toute seule en le laissant avec le vieux.

-‘ Première chose mon garçon, ma chérie c’est la plus sexy et la plus intelligente dans le coin. Tâche de ne pas oublier. ‘ Regard noir de la part du Blindépique, Edward l’ignore. –‘ Deuxièmement, oui, j’étais éleveur. Pendant 25 ans. Le plus beau métier du monde, j’adorais combattre et j’ai récupéré plein de badges avec Cogneur, mais ça… c’était la belle vie. J’ai vendu pour acheter cette maison, maintenant je fais que du golf. Ou draguer les minettes. Une vraie retraite, quoi. Je suis content d’entendre que les affaires roulent, s’pas facile des fois avec les Pokémons. ‘

L’homme se releva et alla se faire un verre lui aussi, de whisky. Ah tiens, ça rappelait bizarrement quelqu’un. Il revint avec son verre à demi plein, reprenant sa place devant Yuugure. L’homme ne savait pas s’il le mettait mal à l’aise et comme à son habitude, il s’en foutait. Il fallait avoir une personnalité assez ouverte pour endurer Edward, Bahia avait parfois du mal… surtout qu’il faisait exprès de la mettre dans des situations inconfortables. Cogneur soupira avec force, reposant sa tête dans ses paumes. Il avait hâte que Bahia revienne et il n’était probablement pas le seul ici. Il ne savait pas combien de temps cela pouvait prendre, d’habitude elle prenait juste le temps de se défouler et revenait ensuite. En réalité la demoiselle était en train de revenir, mais ce n’était pas possible de la voir encore. Edward sirota sa boisson et prit une gorgée, reprenant ensuite la parole.

-‘ Alors, tu as des questions ? J’suis ptet vieux et un peu sénile sur les bords, mais j’en connais un paquet sur les Pokémons. Tu as commencé à avoir des œufs ? Tu leur apprends des attaques ? ‘

Spoiler:
 

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 8 Sep - 18:01


Yuugure suivit le père de la rousse dans la cuisine, lorsque celui-ci lui offrit son verre d'eau, avant de le regarder de haut en bas. Le blond haussa un sourcil, se demandant s'il avait quelque chose qui n'allait pas, hors mis la canne, et ce à quoi pensait Edward, avant de remarquer que le Blindépique était déjà à la table -cezegrggr- et que son interlocuteur allait s'asseoir à côté de celui-ci. Yuu' soupira, se disant qu'il valait mieux pour lui de s'asseoir également, pour ne pas paraître sauvage. Après tout, il risquait de venir dans cette maison quelques fois, pour que l'ancien éleveur lui donne quelques conseils. Il prit donc place en face les deux colosses, dos à la porte de la cuisine, avant que le vieil homme ne prenne la parole, celles-ci sortant de sa barbe, sans que Yuu' ne puisse voir la bouche bouger, sous cette masse de poils. D'ailleurs, le jeune homme fut plus ou moins surpris de ces paroles et n'aurait pas dû prendre une gorgée d'eau à ce moment, manquant de la recracher dans le verre. Le type avait bien parlé de « lesbienne » et de « boobs » ? Au moins il avait le mérite de ne pas y aller avec le dos de la cuillère ! Yuu' ria, autant pour les mots d'Edward que de sa réaction.

«  Vous inquiétez pas, elle n'a pas l'air d'être, hum, lesbienne, de ce que je connais d'elle, ahah ! Et ne vous inquiétez pas non plus pour les petits enfants, ça viendra, il faut simplement lui laisser le temps de se poser, ahah ! »

Ouais, bizarrement, Yuu' se sentait dans son élément, avec le père de la rousse. Mais il allait pas non plus dire qu'il sortait avec celle-ci juste pour faire plaisir à Barbe Blanche, lui-même ne savait pas quoi penser de leur relation : pour lui, ils étaient donc de bons amis. Mais il ne l'avait pas non plus réfuté... Il essaya de se rattraper, mais ce fut vain : le vieux bonhomme avait déjà commencé à reparler, le blond devant le laisser parler, par politesse. Et Edward n'avait pas fini d'étonner le blond. « Sexy » ? Sérieusement ? Yuu' sourit, visiblement gêné par cette révélation du père, mais il ne pouvait que approuver les mots de celui-ci : Bahia était vraiment intelligente et plutôt très jolie, oui. Enfin, il changea rapidement de sujet, parlant des pokémons, de sa carrière de dresseur et de sa retraite plutôt agréable, à l'entendre. Yuugure se calma donc, réfléchissant à ce qu'il devait faire dans cette situation, alors que le barbu allait se chercher un verre. Et puis ça recommença, sur un sujet plus sérieux. Si Yuu' avait des questions, avait eu des œufs ou apprenait des capacités aux pokémons de sa pension ?

« A vrai dire, je n'en ai pas vraiment en tête, là, ahah ! Enfin, pour les œufs, mon Métamorph a beau passer beaucoup de temps avec les pensionnaires, il n'y a pas encore eu d’œufs. Pourtant j'aimerais bien raconter aux gamins l'histoire comme quoi le pokémon est venu un beau matin m'apporter un œuf et que je sais pas ce qu'il y a dedans, ahah ! … C'est une histoire, hein ?... Enfin breeef ! Non, je n'ai pas encore appris de capacités autres que des CT's. Pourtant j'y travail, ahah ! Bientôt, je pourrais être un spécialiste des pokémons Normal et apprendre tout le tas de capacités qui va avec, ahah ! »

Il soupira finalement, jettant un regard vers le Blindépique, avant de regarder par la fenêtre. Bahia était sortie, non ? Elle faisait ça souvent ? Le blond n'était pas vraiment rassuré de la laisser partir, surtout avec la tête qu'elle tirait en sortant, mais il n'avait pas d'autres choix : il était bloqué là avec Edward et Cogneur et devait attendre. Il bu une gorgée, avant de regarder fixement le fond du verre encore à la moitié, soupirant. Il espérait qu'elle allait revenir vite, malgré le fait que son père était très sympathique.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 8 Sep - 21:54

Ah oui, elle n’avait pas l’air, hein ? Petit cachotier va. On n’apprenait pas à un vieux singe à faire des grimaces, il savait très bien ce qui se cachait derrière. Le jeune avait du répondant et c’était une bonne chose, il ne se laissait pas déstabilisé par le vieux, qui se mit à se gratter la barbe, regardant chaque petite réaction de la part de son homologue. Oh, il semblait avoir été gêné par l’affirmation d’Edward à propos du corps de sa fille. Tant mieux, c’était voulu. Il valait mieux pour Yuugure d’aller dans le même sens que lui, sinon il se prendrait son pied dans la figure. Le vieux désagréable se mit subitement à rire, s’amusant comme un enfant. Oui, c’était un véritable plaisir de se foutre de la gueule des autres. Maintenant qu’il était vieux, les gens n’osaient plus trop le rabrouer en plus. Le jeune homme en face de lui réagissait très bien, la majorité des gens auraient été dérangés de son Franc parlé. Il prit rapidement une gorgée de son verre de whisky et déconnecta un instant de son jeu, écoutant les paroles du jeunot. Alors il n’avait pas encore eu d’œuf ? Edward se remit à rire, de manière beaucoup plus grave cette fois-ci, se tapant le genou de sa paume de main. Ah il ne suffisait pas qu’un Metamorph se lance dans une orgie pour avoir des œufs. L’homme barbu reprit une gorgée, essayant d’arrêter de se mettre à rire. Ce jeune homme avait encore un peu à apprendre, mais c’était des choses qui ne s’apprenaient pas toujours dans les livres. C’était de son devoir de vieux con de donner à la génération suivante et pour une fois autre chose que des conneries, y compris au niveau des CT. Enfin il avait un type de prédilection, c’était déjà une bonne chose, cela lui permettait de se concentrer sur un coin en particulier. Edward reposa son verre et s’appuya les coudes sur la table, faisant signe à Yuugure de s’approcher de celle-ci, comme s’il voulait lui dire un secret. Il se mit à se caresser la barbe, souriant sous celle-ci.

-‘ T’sais mon garçon, les Pokémons sont peut-être moins pervertis que nous, mais ils ont quand même besoin d’un minimum. Faut de la préparation un peu, ils vont pas accepter de baiser ton Metamorph comme ça… ‘

Claquement de porte. Edward releva son dos contre sa chaise, prenant rapidement une gorgée. Bahia était revenue, elle semblait… plus détendue. La jeune femme s’approcha tranquillement dans la pièce, sous le silence pesant qui s’était installé. La rousse posa les fesses sur une chaise et se glissa le visage dans ses mains, poussant un long soupir. Le vieux préférait ne rien dire, c’était sa fille qui devait prendre les devants, pas lui. Il ne faisait que l’observer, jouant avec ses doigts sur le rebord de son verre. Cogneur faisant tapoter ses doigts sur la table, fixant sa fille d’un air nerveux. Qu’allait-elle faire ? Bahia retira ses mains de son visage et souffla du nez, rejetant la tête vers l’arrière. Vas-y princesse, papa il sait très bien ce qui se passe dans ton esprit en ce moment, faut juste que tu ouvres la bouche et dise quelque chose. Edward relâcha son verre et posa la même main sur sa barbe, jetant des coups d’œil à Yuugure, se demandant si celui-ci se sentait de trop dans le tableau. Bah au final si cela pouvait apporter un certain réconfort psychologique à Bahia… puis il allait peut-être s’en occuper de ce môme. Surtout, ne pas glousser. La rousse semblait remarquer le comportement un peu étrange de son paternel et pour l’avoir endurer toute sa vie, savait que quelque chose se tramait entre lui et le jeune homme en face. Posant son regard vairon sur Yuugure, Bahia paraissait hésitante, faisant migrer ses yeux sur son père ensuite. Oh elle n’avait aucune idée de ce qu’ils avaient bien pu parler pendant qu’elle était partie prendre un bol d’air frais, mais cela devait être des conneries comme d’habitude. La botaniste passa une main dans ses cheveux, ouvrant finalement sa bouche après de longues minutes silencieuses.

-‘ J’y arriverais pas. ‘

-‘ Pourquoi ? Tu es assez vieille pour prendre quelqu’un en charge. ‘

-‘ J’ai rien de maternel, j’y connais rien, tu sais que c’est pas ça qui m’intéressait le plus. ‘

-‘ Tu penses que je m’y connaissais plus quand tu t’es retrouvé sur mon perron ? Y a pas de recette pour être parent, Bahia. Tu fais ce que tu peux et c’est tout. C’est grâce à moi si tu es aussi intelligente et débrouillarde, sans vouloir me vanter. ‘

-‘ … Papa, par pitié. ‘

-‘ Avoue que tu veux mais que tu as peur. ‘

-‘ Même pas vrai ! ‘

-‘ Et moi j’suis qu’un vieux con de merde, tu laisserais jamais un môme tout seul, même s’il venait pas de ta famille biologique. Tu as juste les boules parce que tu crois pas pouvoir être une bonne maman. Maintenant je te donne les papiers et tu me signes ça presto. ‘

Edward était peut-être cru, mais il visait toujours juste : c’était bien la peur de mal faire qui empêchait Bahia de se décider. Avoir un enfant à sa charge changeait toute une vie, c’était tout un bouleversement qu’elle allait devoir subir et le petit garçon en question aussi. La demoiselle était fébrile : même si elle disait le contraire, l’idée d’avoir un enfant lui avait déjà traversé l’esprit. Enfin, en adoption. Son père savait très bien qu’il était dorénavant impossible pour elle d’en avoir un de manière naturelle, mais tout ce qu’il voulait, c’était de pouvoir se faire appeler grand-papa. Croisant les bras sur son torse, l’homme regarda le Blindépique se lever et s’approcher de la demoiselle, posant ses mains sur ses épaules. Le lien qu’il y avait entre ces deux-là était fort, peut-être même plus fort qu’avec lui. Edward prit une gorgée et écouta les paroles de son plus fidèle ami.

-‘ Tu as pas à avoir peur, Bahia. Je serais là, avec toi. J’ai réussi à m’occuper d’un bébé, un môme plus vieux ce sera facile. On… trouvera le moyen de se débrouiller. La dernière chose qu’on veut, c’est qu’il retourne en famille d’accueil, pas vrai ? ‘

-‘ … je vais appeler. ‘

D’un coup, comme ça. Bahia s’était levé et repartait dans la pièce à côté, probablement pour appeler les avocats qui venaient à peine de quitter l’endroit. Le Blindépique se gratta la tête, surpris qu’elle se décide aussi vite. Edward souriait sous sa barbe, elle avait simplement eu besoin d’un petit coup de pied. Il était certain qu’au fond d’elle la jeune femme le désirait réellement, les barrières qu’elle tenait dans son esprit étaient en train de tomber. Laissant la rousse s’occuper des papiers, le barbu reprit la parole, fixant d’un air amusé Yuugure.

-‘ Les combats, ça te branche, gamin ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 9 Sep - 21:20


Le père de la jeune femme continuait de rire, sous le sourire légèrement gêné, mais pas trop, de Yuugure, qui appréciait Edward malgré sa lourdeur. Après tout, lui-même avait été traité de « lourd », pendant son adolescence et encore maintenant, d'ailleurs. Ça lui faisait plaisir de trouver une personne comme lui, voir pire. Il se pencha donc lui, lorsque celui-ci le demanda, essayant déjà d'imaginer ce qu'allait lui dire le barbu. Il fallait de la préparation pour les pokémons, avant l'acte ? Il devait y avoir une erreur, là, Yuu' ne savait pas du tout ce que faisait son Metamorph, même s'il se doutait que celui-ci y allait avec autant de tact que le bonhomme en face le blond. Il répondit rapidement à l'homme, parlant aussi bas que celui-ci.

« Ah, mais il est pas question de b---. Claquement de porte qui stoppa net le blond dans sa phrase, celui-ci se retournant, accueillant la rousse d'un sourire, laissant celle-ci s'asseoir à la table avant que ne recommence la discussion sur l'enfant à adopter. Et Edward était pour le moins violent avec sa fille. Yuugure aurait bien voulu s'introduire dans la discussion mais préfèra rester à l'écart pour le moment, se frottant la nuque et buvant les dernières gouttes d'eaux de son verre, jusqu'à l'intervention du Blindépique, celle-ci semblant décider finalement la jeune femme qui se leva rapidement de sa chaise, prenant les papiers avec elle et allant droit vers le téléphone du salon. Yuugure ne savait pas vraiment quoi penser de cette décision : il trouvait d'un côté qu'elle avait été un peu trop forcé, mais de l'autre, si elle voulait vraiment ce gamin... Voilà que le cerveau du blond recommençait à surchauffer à cause des multiples questions qu'il se posait. Il sorti finalement de sa torpeur grâce au père, celui-ci lui posant une question. S'il aimait les combats ? Yuugure soupira, tout en souriant, avant de répondre, la tête légèrement baissée.

« Ouais, j'ai longtemps voulu être Champion, ahah. Mais là... Il tourna la tête vers le salon, cherchant Bahia du regard rapidement, avant de revenir à Edward. J'ai la tête à autre chose, ahah. Il se leva doucement, souriant doucement à barbe blanche. Si vous permettez. »

Il posa son grand manteau noir sur le dossier de la chaise, profitant de la fraîcheur que ce la procurait, avant de remettre en place son tee-shirt sans manche blanc et se dirigea silencieusement vers le salon où Bahia était, ne voulant pas la déranger en faisait du bruit pendant qu'elle parlait avec les avocats, Yuu' ne comprenant pas la moitié des termes. Il préféra donc attendre, s'étirant et cherchant l'Aquarium d'Alphonse du regard, avant de ne plus entendre Bahia discuter avec les avocats et poser le téléphone. Il s'approcha donc doucement, avant de poser délicatement sa main sur l'épaule de la jeune femme, sentant une nouvelle fois le contact de sa peau, souriant légèrement à la jeune femme, avant de parler avec toute la sincérité du monde.

«  Ca va, Bahia ? »

Il recula ensuite d'un pas, se sentant trop proche de la jeune femme à ce moment-là, poussant un « hum » gêné en se frottant la nuque. Il ne faisait que s’inquiéter pour son amie, rien d'autre, mais il espérait que Edward ne les avait pas vu si proche, sinon Yuugure aurait du soucis à se faire. Il poussa doucement un soupir, attendant la réponse de Bahia en jetant un œil rapide aux papiers.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 9 Sep - 22:46

Qu’est-ce qu’elle était en train de faire ?

Bahia tenait le téléphone contre son oreille et laissait un message à la boite vocale de l’avocat, parlant d’une voix rapide et fébrile. Heureusement qu’il n’avait pas décroché, elle aurait eu du mal à parler normalement et serait passé pour la dernière des idiotes. La rousse tentait de s’y retrouver dans tous les papiers, mais ce n’était pas facile. La botaniste avait l’impression qu’on lui frappait sur le crâne avec un marteau depuis tout à l’heure, la migraine était incroyable. Il y avait trop de choses à penser en même temps, elle s’éparpillait et surtout avait du mal à reprendre son calme. Comment allait-elle faire ? Était-elle à la hauteur ? Allait-il apprécier sa vie ici ? C’était beaucoup trop de pression pour quelqu’un d’anxieux comme elle. Son père avait raison, mais il le disait de manière plutôt maladroite, c’était loin de la calmer. Manquant de faire tomber le téléphone de sa main parce qu’elle tremblait trop, la demoiselle faillit crier lorsqu’elle sentit quelque chose sur son épaule. À la place la rousse serra les dents et s’enfonça légèrement celles du devant dans sa lèvre du bas, retenant le son au fond de sa gorge. Pendant un instant elle crut que c’était Cogneur ou son père, mais non. Haussant les sourcils d’un air surpris, elle ouvrit la bouche une première fois… avant de se rendre compte que sa lèvre saignait légèrement, refermant sans rien dire. Bahia prit simplement un mouchoir dans la boite sur la table à côté et essuya le tout rapidement, marmonnant des paroles incompréhensibles pour elle-même. Si ça allait ? Ça avait l’air d’aller !? Non non, un peu de calme. La botaniste n’allait quand même pas se fâcher contre lui alors qu’il était gentil et venait vérifier son état. Elle avait les nerfs à fleur de peau et cela se voyait, ses émotions étaient changeantes et on aurait dit qu’elle avait bu trop de café tellement elle semblait excitée/énervée. Essayant de reprendre un comportement normal, celle-ci joignit les mains devant elle et regarda le sol, parlant d’une voix plus détendue, mais assez rapide.

-‘ Ça va très bien. Très très bien. Oh tiens, allons voir Alphonse. ‘

Oui, comme ça, d’un coup. La demoiselle attrapa fermement sa canne et fit de même avec le bras du jeune homme, l’obligeant à la suivre dans le décor de la maison. Là ils étaient dans la partie d’Edward, pour voir le Magicarpe, il fallait passer de l’autre côté. La demoiselle était surprise de ne pas voir Cogneur venir aussi, mais il devait être en train de discuter avec son papa. C’était évident qu’il viendrait bientôt, elle ne chercha donc pas à aller le chercher, ils devaient avoir une conversation sérieuse maintenant que Yuugure avait quitté la cuisine. Ne lâchant pas le bras de son ami, Bahia s’approcha de la porte au bout du couloir et ouvrit d’un coup, entrainant le jeune homme dans sa partie de maison. Le style changeait complètement à partir de là, c’était plus sobre, avec des couleurs majoritairement claires. Beaucoup de plantes, un mur en pierre et un foyer dans le salon, des cadres avec des photos. La rousse ne chercha pas à lui faire visiter l’endroit, elle le tirait vers sa chambre, là où se trouvait l’immense aquarium d’Alphonse. Lorsqu’elle arriva devant la porte, un doute s’empara d’elle. Avait-elle fait le ménage avant de partir ? Bien sûr, voyons, ce n’était pas son genre. Seulement… un doute persistait dans son esprit. Son père aimait parfois venir dans sa section, pour foutre le bordel quand il s’ennuyait. Lâchant finalement le bras de Yuugure, elle lui jeta un coup d’œil rapide, posant la main sur sa poignée. Elle ouvrit lentement et…

-' Ouf.‘

Rien à signaler, tout était propre. Parfait. Bahia ouvrit grand la porte et s’avança dans la pièce, qui était assez spacieuse. Elle avait un grand lit contre le mur, avec une tonne de coussins dessus. Il y avait de grandes fenêtres qui laissaient passer beaucoup de lumière et un bureau juste en face, avec deux bibliothèques pleines de chaque côté. Mais le plus impressionnant restait évidemment l’aquarium, qui prenait tout un pan de mur au complet. Le décor à l’intérieur était agréable à regarder, les plantes se mouvaient sous le courant créé par les filtreurs, une grande branche trônant au milieu. Lorsque la demoiselle referma la porte derrière le dresseur, le bruit attira le principal intéressé. Une petite forme orange ce mit à se mouvoir en arrière-plan, s’approchant des deux invités en se glissant entre les plantes. En apercevant de qui il s’agissait, le poisson se mit à nager beaucoup plus vite… se cogna la tête à la vitre de l’aquarium. Aie. Bahia oublia pendant quelques secondes son énervement et s’approcha rapidement de l’aquarium, posant sa main sur la vitre, au même niveau que le poisson. Celui-ci se mit à faire des ronds, visiblement peu dérangé par son coup de crâne. La demoiselle se mit à rire doucement, Alphonse s’arrêtant devant Yuugure, le regardant de ses grands yeux vides d’expressions.

-‘ Il a l’air content de te voir. ‘

C’était le cas, c’était évident. Poussant un soupir, la rousse se demandait où était le reste de ses Pokémons. Dans la forêt, probablement. Elle fit sortir Santo de sa cachette, qu’elle avait malheureusement oubliée sur le coup. Le Brutalibre marmonna à sa sortie, mais ne chercha pas à comprendre pourquoi en voyant comment Bahia était stressée, il espérait juste que quelqu’un finirait par lui expliquer la situation. Il décida de rejoindre Cogneur et sortit de la pièce, refermant rapidement la porte derrière lui. Bahia le regarda faire et s’approcha ensuite tranquillement de son lit, parlant en même temps.

-‘ Rassure-moi, mon père ne t’a pas dit trop de connerie ? ‘

Si elle apprenait ce qu’il avait dit, elle irait probablement lui mettre un coup de canne sur la tête. L’handicapée posa doucement ses fesses sur son lit, posant sa canne à côté sur le sol. Évidemment l’histoire du petit garçon revint directement au galop, la demoiselle étant toujours aussi perdue. Elle poussa un petit cri de frustration, se laissant retomber sur le dos. Bahia fixait le plafond et reprit la parole, d’une voix plus fébrile et plus frêle.

-‘ Tu penses que je vais y arriver ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 10 Sep - 20:51

Owh, merde, malgré la douceur dont il avait fait preuve, Bahia eu suffisamment peur pour se mordre à sang. Aïe. Elle dû donc s'essuyer la lèvre, avant de revenir à Yuu', visiblement tendue. Ouais, elle n'allait pas se calmer si rapidement et il se rendit que sa question était complètement idiote, mais il n'avait rien trouvé d'autre, n'arrangeant ainsi rien à sa gêne, malgré la réponse positive de la rousse. Il se sentait vraiment idiot, là. Et quoi ? Aller voir Alphonse ? Il n'eut même pas le temps de réfléchir qu'il se faisait prendre le bras par Bahia, celle-ci le traînant jusqu'à l'autre partie de la maison. La partie de Bahia. Beaucoup plus sobre, Yuu' ne pouvait que admettre que l'habitat était à l'image de celle qui y vivait, quand elle n'était pas dans la forêt, mais il ne voyait toujours pas d'Aquarium. Enfin, Bahia n'avait pas encore finie de le traîner. D'ailleurs, celle-ci s'arrêta devant une porte, regardant au préalable dans celle-ci, avant d'inviter Yuugure à entrer. Eh bien, la chambre était plus grande que celle du blond, ça c'était sûr. Et puis, il fut directement attiré par un des murs, qui semblait être... l'aquarium ? Il fit de grands yeux en voyant cela, avant de pouffer de rire en voyant le Magicarpe foncer droit dans la vitre.

Yuu' soupira doucement, retenant des rires avant d'entendre Bahia. Alphonse semblait content de revoir le blond ? L'interessé s'approcha donc de l'Aquarium, se baissant légèrement et regardant fixement le Magicarpe dans les yeux, sans les cligner, comme le poisson rouge. Limite, il n'aurait qu'à ouvrir et refermer la bouche comme celui-ci pour que la ressemblance soit frappante. Ils ne semblaient communiquer que avec ce regard vide, encore fallait-il avoir quelque chose à communiquer, mais cette transe s'arrêta alors que la jeune femme reprenait la parole, demandant si Edward n'avait dit de bêtises. Le blond se releva, se frottant la nuque, l'observant aller vers son lit, avant de répondre.


« EH bien, heu.. Nan, ça va encore, ahah ! J'ai été un peu surpris an début, mais je me suis vite habitué, ahah ! »

Voilà, c'était tout. Il avait un peu honte de dire qu'il avait parlé de poitrines, de l'orientation sexeulle et de l'apparence de sa fille. Enfin, elle devait alors l'habitude, mais Yuugure avait des principes, quoi. Il s'approcha de l’intéressée, alors que celle-ci était assise sur son lit, la regardant se laisser tomber en arrière. Il serra les dents, esperant que le sujet de l'enfant n'allait pas revenir et... malheureusement, il tomba sur la pire question qu'il pouvait imaginer : est-ce qu'il trouvait que Bahia allait réussir à s'occuper de l'enfant. Il soupira, cherchant que répondre, tout en s'asseyant à côté de la rousse allongée, replongeant dans le sérieux subitement.

« Hum... Ouais, je pense. Tu as toute les qualités qu'il faut, je pense, nan ? Sans vouloir te jeter des fleurs, t'es gentille, tendre, et plein d'autres choses que je ne pourrais pas dire tellement que ce serait long, ahah. Y'a juste deux point qui me semblent, hum... Argh, dérangeants ? Tu vas pas pouvoir l'amener avec toi dans la forêt, ahah. Et puis, il y a aussi le fait qu'il n'ai pas une figure paternelle. Enfin, y'a bien Edward, hein, mais c'est... Edward, quoi, ahah. Arf, j'arrive pas à trouver quoi dire, ahah. Dans tout les cas, ouais, je te vois comme une mère. Aaah, je me demande ce que c'est d'avoir un enfant, constamment à la maison. »

Sur ces mots, il poussa un soupir, se laissant également tomber, mettant ses bras sous sa tête, observant le même plafond que la jeune femme. Une figure paternelle, c'était lui qui parlait de ça... Son père n'avait presque jamais été là, trop occupé à travailler pour ramener de l'argent par liasses de mille. Est-ce qu'ils avaient vraiment besoin de cela, sérieusement ? Yuu' ne le pensait pas, mais c'était également pour ne pas avoir compris son père et souhaité prendre un autre chemin qu'il s'était fait virer de la maison. Absorbé par ses pensées, il soupira, sans quitter le plafond, parlant pour lui-même, comme s'il était seul.

« Bon Arceus, ce que j'aimerais avoir une famille à la pension... Il marqua une pause, faisant de grands yeux, tournant la tête vers Bahia, se rendant compte que ce n'était pas vraiment le moment pour s'imaginer avec une femme et des gamins dans la ferme. Heu... Et ce fut tout ce qui sorti de la bouche de Yuugure... Bravo, Yuugure.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 10 Sep - 23:02

Bahia regarda sans rien dire son ami s’asseoir à côté d’elle, ne lâchant pas des yeux son visage. Il était mieux de ne pas essayer de mentir, elle préférait une réponse franche, mais désagréable à entendre qu’un mensonge mielleux. La rousse s’étira légèrement en l’écoutant parler, restant bien écrasée sur le matelas de son lit. Gentille, tendre et pleins d’autres trucs ? C’était quoi, les autres trucs ? La botaniste resta silencieuse, ne voyant pas vraiment pourquoi le jeune homme mentirait là-dessus.  Elle était intriguée par le reste, mais ne posa aucune question, se rappelant de certaines choses. D’abord le fait qu’elle était un peu gênée par les paroles de celui-ci parfois, qui lui donnait l’impression que Yuugure était peut-être plus intéressé que ce qu’il laissait paraitre. Au final c’était probablement son imagination qui avait envie de faire plaisir un peu, avoir de tels compliments, c’était flatteur.  De l’autre côté, il fallait avouer que cela lui donnait un baume sur le cœur, celui-ci ayant souffert après la bataille. Enfin, le dresseur l’avait vu, il ne savait tout simplement pas pourquoi elle avait été dans cet état. Pas besoin de repenser à tout ceci, elle considérait qu’elle avait déjà assez souffert. Hum ? L’handicapée se concentra de nouveau sur les paroles de son homologue, son regard glissant vers le plafond alors que l’autre faisait comme elle et s’écrasait sur son lit. Est-ce qu’elle devait trouver cela bizarre d’être seule dans sa chambre avec lui, les deux couché sur le lit ? … peut-être un peu. Seulement la jeune femme ne se voyait pas se relever maintenant, ne voulant pas que Yuugure croie que cela la dérangeait. Les mains posées à présent sur le ventre, elle pensait à ce qu’il avait dit, aussi pensive que lui. Ne pas pouvoir l’amener dans la forêt ? C’était un bon point. La rousse allait devoir défaire ses habitudes et traquer les braconniers depuis sa maison, ce qui ne lui plaisait pas vraiment. Seulement, allait-elle réellement abandonner un enfant dans le besoin juste pour pouvoir se battre contre cette bande d’idiot ? Non. Elle serait capable de se débrouiller là-dessus, elle en était sûre. Pour ce qui était de la présence paternelle…

Meh.

Sérieusement, juste à cause de ça, elle avait envie de mettre une claque derrière la tête de Yuu. C’était stupide, mais Bahia était insultée par ce genre de question ou de réflexion, comme lorsque l’avocat lui avait demandé si elle avait un conjoint de fait. Merde quoi, elle était obligée d’avoir un homme à son bras ? Ce n’est pas parce qu’elle n’en avait pas en ce moment qu’elle était une vieille fille. Elle était une femme forte et indépendante. Quelle connerie. La demoiselle avait envie de bouder, tout simplement. Bahia n’allait quand même pas se balader partout en demandant au premier venu de venir s’occuper du môme avec elle, c’était stupide. Peut-être qu’entre temps elle trouverait quelqu’un… ouais, autant rêver. Edward serait là, Cogneur serait là et les autres aussi. C’était mieux de manquer de présence paternelle que de se retrouver dans une famille d’accueil et déménager tout le temps. Bahia fut sortie de ses pensées lorsque Yuugure pensa à voix haute. Que quoi !? La rousse resta un instant sans bouger, avant de lentement glisser sa tête sur le côté, les yeux ronds comme des balles de golfs. Il voulait une famille ? Wow. Le pauvre semblait tout aussi surpris qu’elle. La jeune femme cligna des yeux, avant de finalement se détendre. Son visage s’adoucit et elle se tourna sur le côté, observant Yuugure. Alors une femme et des enfants, ça ne le dérangerait pas ? C’était mignon. Il avait l’air quand même plus à l’aise qu’elle à ce sujet. Il ferait probablement un bon père et un bon mari. Bahia se surpris à rougir un peu et décida de se tourner de l’autre côté, se retrouvant dos à Yuugure. C’était mieux comme ça, elle se posait trop de questions. Restant dans cette position, elle perça finalement le silence gêné qui s’était installé.

-‘ Tu as le droit. Je suis sûre que tu saurais te débrouiller, tu es… un peu plus jeune, mais tu es bien installé et tu as la personnalité pour. ‘

Moment de silence. La demoiselle se sentait moins mal à l’aise de dos et après avoir fini de parler, une autre pensée surgit dans son esprit. C’était… gênant et elle s’en rendait compte que maintenant. Lorsqu’elle avait revu Yuugure après la bataille, elle n’avait pas pensé à ce détail. Mais maintenant qu’elle était couchée dans le lit à côté de lui, c’était difficile de se défaire de cette pensée. Son cœur se mit à battre rapidement, la botaniste oubliant pendant quelques secondes le cas du petit garçon. Elle sentait que son visage brûlait, mais elle se sentait obligée de revenir sur ce sujet délicat, ne sachant pas trop comment se sentait le jeune homme. Elle devait… savoir. Restant de dos, sa voix perça de nouveau le silence, mais beaucoup moins assuré que la dernière fois.

-‘ … Yuu… ? Tu te souviens de… tu sais… avant le … le train…. ‘ Déglutissement. -' Tu en ... penses quoi ? '

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 11 Sep - 11:41


Ouais, c'était inévitable, ça : Bahia était tout aussi étonné des paroles du blond que celui-ci. Pauvre Yuugure qui n'avait jamais appris à réfléchir avant de parler. Mais bizarrement, elle se calma doucement, se tournant vers Yuugure et... Rougissant ? Oui, Yuu' l'avait vu. Il était peut-être idiot, mais il avait une bonne vision et là, il l'avait vu rougir ! Mais pourquoi ? Ça, il l'ignorait complètement. Il chercha bien dans sa tête, mais fut stoppé dans sa réflexion par la voix de la jeune femme. Il ferait un bon père ? Il sourit à la remarque, se demandant si elle disait vrai, imaginant une fois de plus la vie avec des enfants. Enfin, ils n'allaient pas discuter de cela comme ça, pendant des heures, allongés dans le lit comme ils étaient, c'était pour le moins gênant et Yuu' le savait. Ah, d'ailleurs, c'était peut-être ça, qui avait fait rougir la jeune femme ? Il valait mieux éviter le sujet, alors, il ne voulait pas que son amie devienne une véritable baie Tomato.

« Sûrement, ahah. »


Voilà, c'était tout. Il ne voulait pas s'étendre sur ce sujet on ne peut plus dangereux, surtout quand il voyait bien Edward arriver dans la chambre pendant ce genre de discussion. Il souffla doucement, implorant mentalement Bahia de changer de sujet rapidement. Tout lui irait, franchement, le boulot, la pension, les tee-shirt de Bahia, Cogneur ou... Hein ? Yuugure rouvrit grand les yeux en entendant les paroles fébriles de la rousse. Avant le train ? Le baiser qu'elle lui avait volé ? Ce qu'il en pensait ? Rien qu'en entendant cela, il se remémora la scène, son visage se colorant légèrement de rouge. Heureusement que Bahia ne pouvait pas voir cela, vu qu'elle était retourné, sinon Yuu' n'aurait pas su quoi faire. Enfin, elle attendant une réponse, autant être sincère... Il s'éclaircit donc la voix, cherchant à mettre de l'ordre dans ses pensées, se tournant vers l’intéressée, faisant face à son dos. C'était un véritable retournement de situation, pour Yuugure. Lui qui ne voulait pas gêner son amie, c'était lui qui l'était, à présent.

Allez, à trois, on prend une grande respiration, on fait tourner son doigt sur le drap et on se lance. Un, deux, trois !


« Oui, je m'en souviens bien, ahah.. C'était, hum.. Agréable.. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre.. Étonnant ? Dans le bon sens, ahah.. Et … hum.. Toi ? Je veux dire... Pourquoi tu.. ah.. Bah tu sais, ahah..   »

Ouais, il avait besoin de savoir. Depuis le temps qu'il se posait la question et que la jeune femme lui offrait une occasion d'avoir sa réponse, autant en profiter. Mais sa tête était prête à exploser, tellement il était gêné et que ses pensées allaient rapidement dans tout les sens. Il avait également une boule au ventre, prouvant une chose dont il n'était que peu sujet : le stress. Lui qui était un grand détendu, Bahia réussissait à le faire stresser rien qu'avec ses mots. Et le ton de sa voix, hésitant, faible. On aurait vraiment pensé à des adolescents, en les voyant.

Allez, Bahia, met fin à ce suspense insoutenable pour Yuugure, le pauvre étant prêt à exploser. Que ce soit une bonne réplique cinglante ou une révélation.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 11 Sep - 22:29

-' ... '

Bien sûr qu’il s’en souvenait, c’était impossible que ce ne soit pas gravé dans son crâne, à moins de souffrir de lourd problème de mémoire. Figée dans sa position, Bahia écoutait les paroles du jeune homme, sans se retourner. Hors de question de lui faire face, elle avait senti son mouvement sur le lit et savait pertinemment qu’il regardait son dos. Surtout, ne pas bouger. La botaniste limitait sa respiration, essayant de ne pas paraitre trop énervée. Difficile à faire, cette situation était plus que stressante et elle n’était pas la seule à l’être, visiblement. Le cœur battant à la chamade, la rousse avait la mâchoire crispée et écoutait les paroles du jeune homme, se sentant comme dans un état second. Il avait trouvé cela… agréable. Bahia se recrovilla légèrement sur elle-même, perdue. Ses pensées partaient dans tous les sens, mais ne trouvaient pas de but, elle errait dans son propre esprit. C’était elle qui avait posé cette question, or c’était elle qui avait envie de se défiler, à présent. Il voulait savoir pourquoi… mais comment lui donner une réponse alors qu’elle ne le savait tout simplement pas elle-même ? Découragée par cette constatation, Bahia resta obstinément silencieuse, la tension montant d’un cran. C’était à couper au couteau, la demoiselle avait mal tellement ses muscles étaient contractés sous la pression. Une échappatoire, n’importe quoi. Elle n’était pas prête à lui avouer qu’elle avait été amoureuse d’un Zodiac et que malgré son attirance vers lui, elle n’était pas capable de passer par-dessus l’autre. C’était stupide, elle ne voulait pas lui donner l’impression qu’elle se servait de lui pour se sentir mieux. Qu’elle idée d’avoir posé cette question, elle était conne ou quoi !? C’était évident que cela se retournerait contre elle. Bahia avait envie de se lever et de partir, sauf que c’était sa chambre et que cela serait vraiment bizarre. Au final elle n’était pas prête à se donner une chance et cette situation la mettait dans l’embarras, celle-ci hésitant. La botaniste était une grande fille, elle allait se tourner et expliquer à Yuugure ce qui se passait dans sa tête. Retourne-toi. Hop hop. Un petit effort. Après une longue minute d’hésitation, la jeune femme se tourna lentement sur le drap, se retrouvant face au jeune homme. Sérieusement, c’était foutrement bizarre de l’avoir couché à côté d’elle. Qu’est-ce qu’il fichait là, d’abord !? Voir Yuugure avec le visage rouge était assez étrange aussi, la demoiselle ouvrant lentement la bouche alors qu’elle évitait son regard.

-‘ … Je… ‘

-‘ TOUT VA BIEN ICI ? ‘

Oh bordel de merde. Bahia se releva d’un coup, cherchant du regard son idiot de père. Celui-ci avait passé la tête par la fenêtre ouverte, un large sourire sur le visage. Ça faisait combien de temps qu’il était là, ce débile ? Un grand sentiment de gêne et de honte lui monta jusqu’au cerveau et Bahia fit la seule chose qui lui vint en tête : à savoir attraper un coussin et le balancer de toutes ses forces en direction de son père. Celui-ci parut surpris et ne bougea même pas, se prenant le projectile moelleux directement sur le nez. Il se mit à rigoler, n’ayant évidemment rien senti de ce coup. La botaniste était debout, la main sur sa canne et le visage déformé par la colère. Il avait le don de lui faire honte, mais ça, c’était une de ses meilleures. De l’autre côté… il tombait plutôt bien. Bahia faillit changer de comportement en y pensait, une joie immense remplaçant la colère. Plus besoin de répondre à la question de Yuugure maintenant, elle se fichait bien de ce que son père pensait, elle était libre ! Profitant de la situation au maximum, la demoiselle se força à faire comme si de rien n’étant, continuant de fulminer. Elle s’appuya sur sa canne et s’approcha rapidement de la fenêtre, son père lui faisait des grimaces depuis l’endroit.

-‘ Je te dérange poussin ? ‘

-‘ Va pas t’imaginer des trucs, toi. Qu’est-ce que tu me veux !? ‘

-‘ Oh, je me demandais juste comment allait ma petite chérie adorée. L’avocat a rappelé, il reviendra demain pour tout expliquer en détail. Si cela fonctionne, tu devras aller au Palais de Justice pour signer les papiers et rencontrer le juge. Cogneur voulait te voir sinon, mais il n’osait pas venir. Cogneuuuuuur ! ‘

Le Blindépique passa la tête par la fenêtre aussi, haussant les sourcils en voyant Yuugure dans le lit. Dit donc, c’était sa place à lui, il n’était pas gêné de la prendre ! Le chromatique grogna et posa son regard sur Bahia, l’air interrogatif. La demoiselle marmonna, mais ne répondit rien à son regard, préférant faire comme si de rien n’était. Il n’était probablement pas content de voir le dresseur dans l’intimité de la rousse, elle préférait ne rien dire. Voyant que la jeune femme restait muette, Cogneur roula des yeux et tendit des papiers, que la jeune femme attrapa rapidement.

-‘ C’est quoi ? ‘

-‘ Des papiers que j’ai trouvés sur un des braconniers. Tu te souviens de la grande rencontre scientifique que tu refuses à chaque fois ? L’un d’eux était invité là-bas. ‘

-‘ Alors j’ai raison, y a des botanistes dans le groupe. Peut-être même qu’il y en aura là-bas. Hum… l’avocat ne passe que demain…. ‘

-‘ Tu veux faire quoi ? ‘

-‘ Je vais y aller ! ‘

-‘ … Pardon ? ‘

C’était décidé, pouf, comme ça. Elle allait aller à cette soirée. C’était un avancement majeur dans sa quête et elle ne pouvait pas passer à côté, elle serait bientôt maman et elle devait sauter sur cette occasion. Comment ça, elle se sauvait encore de la question ? Bien sûr que non. La rousse regarda de plus près les invitations, laissant Yuguure sous les regards amusés d’Edward et fâchés du Blindépique, de quoi mettre une couche de plus pour le pauvre jeune homme. Hum ? Il y avait deux invitations ? La demoiselle releva la tête et la tourna vers Yuugure, se sentant soudainement gênée de le mettre dans cette situation. Elle se sauvait comme une fleur et lui devait endurer tout le reste. Puis il avait montré qu’il voulait aider un peu avec les braconniers, Bahia ne voyait donc qu’une seule solution. Elle demanda aux deux idiots de rentrer dans la maison plutôt que de rester comme des cons dans la fenêtre, se tournant vers le dresseur. La botaniste faisait comme si rien ne s’était passé, parlant d’un ton de voix enjoué alors qu’elle tendait la feuille de papier à son homologue.

-‘ C’est une soirée organisée chaque année, des grands scientifiques se rencontrent là-bas pour discuter, il y a des milliers de personnes et ça se passe dans un manoir. Je suis sûre qu’il y aura des indices là-bas, ptet même les personnes qui s’occupent des braconniers. Tu veux venir avec moi ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]
» Quel premier avion construire pour apprendre à piloter?
» Qui veut apprendre le hindi?
» Tu veux jouer avec moi ? [PV Rin O.]
» Je veux le calendrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Naturelles :: La Forêt Dense-
Sauter vers: