Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 11 Sep - 23:48

Ouais, bien évidement, elle n'allait pas répondre immédiatement, Yuu' le savait pertinemment, mais quand même, elle réfléchissait trop et le blond stressait de plus en plus. Alors quand la rousse se décida finalement à se retourner, celui-ci retint son souffle, autant par la gêne qu'il ressentait à être si proche de Bahia dans un lit que par l'attente insoutenable dont il était victime. La jeune femme sortit son premier, avant que...

« OH puta** de mer**  ! » hurla-il, roulant instinctivement sur le côté, manquant de tomber sur le parquet de la chambre. Bon sang, c'était vraiment de famille, la surprise, hein ! Il soupira, se remettant comme il pouvait dans une position assise en tailleur, observant la fille et le père discuter, tout en se frottant la nuque, gêné. Au moins, Edward avait réussi à outre-passer la discussion gênante que le blond avait eu avec Bahia. Mais c'était également dommage, d'un côté : il n'allait toujours pas avoir la réponse à sa question, malgré qu'il était si proche du but. Il soupira, se disant que ce serait pour une prochaine fois. Alors comme ça, les avocats revenaient le lendemain pour expliquer encore une fois les modalités et tout le tralala administratif ? Yuu' savait bien que le gamin n'allait pas être offert comme ça, du jour au lendemain, mais quand même... Il détestait tout ces trucs administratifs.

Puis vint le Blindépique, qui ne semblait pas vraiment enchanté de voir Yuugure, celui-ci fronçant les sourcils et penchant la tête, se demandant ce qui n'allait pas. Enfin, ça ne devait pas être important, vu qu'il tendit presque aussitôt des papiers à la rousse. Selon ce qu'avait compris Yuu', il y avait des invitations pour une sorte de soirée mondaine, comme celles de son père, sauf que là c'était des scientifiques à la place des commerciaux et des cadres. Franchement, ce n'était pas ce qui bottait le plus Yuugure. Boire des cocktails, parler à des inconnus pour demander leurs dernières avancées... Nan, Yuu' n'aimait pas vraiment ça, mais visiblement Bahia semblait décidée à y aller, pour attraper encore une fois ses braconniers.

Pendant ce temps, Yuugure n'avait pas vraiment voulu bougé, se sentant épié par le Blindépique et le barbue, l'un semblant ne pas trop l'aimer et l'autre qui devait s'imaginer des choses dignes du Metamorph du blond. Puis il y eu également le regard de Bahia, celui-ci ayant pour réponse un regard interrogatif de la part du blond. Qu'est-ce qu'elle préparait ? Dans tout les cas, elle avait préféré que les deux bonhommes partent, les laissant de nouveau seul, sans compter Alphonse le Magicarpe. Elle avait une idée et le jeune homme appréhendait. D'ailleurs, ses idées furent concretisées : elle lui proposait de l'accompagner à cette soirée, dans sa chasse au braconnier. Yuu' prit le papier, le lisant rapidement en diagonal. Il ne pouvait pas refuser, déjà pour le principe. Ensuite, il y avait la question que cette petite aventure l’intéressait et enfin le fait qu'il ne voulait pas laisser Bahia toute seule pour cette quête, aussi bien entourée qu'elle le prétendait. Il soupira donc, tout en se relevant en face son amie, son habituel sourire aux lèvres.


« Eh bien, ouais, j'accepte ton invitation, je veux bien aller au bal avec toi, ahah ! S'il y a une soirée, autant en profiter, même si c'est pour jouer à cache-cache, ahah. D'ailleurs, tu as un plan ? Car bon, trouver une ou deux personnes dans un millier, c'est mission impossible, là. Je nous vois pas aller voir chacune des personnes de la soirée, surtout que ça risquerait d'alerter la personne qu'on recherche, non ? Enfin, ahah, j'ai peut-être trop regardé de film d'action, ahah. Dans tout les cas, plan ou pas, je te suivrais. Au moins je m'amuserais, ce soir et ce en bonne compagnie, ahah ! Il soupira doucement, pour se calmer, avant de tirer le bas de son tee-shirt d'une main. Et il faudrait que je me trouve de quoi m'habiller, ahah. »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Ven 12 Sep - 15:22

Pas de retour sur la question. Parfait, il jouait le jeu, c’était très bien. Elle aurait pu soupirer d’aise, mais cela aurait été suspect juste un petit peu. Bahia se contenta de garder un air neutre, écoutant les paroles de son ami. Un plan ? Plus ou moins. La demoiselle savait très bien que cela ne devait concerner surtout que des botanistes, elle connaissait beaucoup de personnes dans son métier et saurait retrouver la clique de son université. De là, ce serait plus facile pour épier les autres. La jeune femme allait répondre, mais la porte de sa chambre s’ouvrit toute grande, laissant apparaitre les deux barbus et l’oiseau lutteur, qui venait se rajouter à la fête. Edward poussa un cri genre Tarzan et ce jeta sur le lit, rebondissant à côté de Yuugure. Sérieusement, papa !? Il était vraiment comme un enfant. Et c’était lui qui était censé servir d’exemple au petit garçon ? C’était décourageant juste d’y penser. Le Blindépique se passa une main sur le visage, il avait visiblement pensé à la même chose qu’elle. Santo rigolait comme un débile derrière, le Brutalibre avait mis du temps à s’habituer au comportement d’Edward, mais maintenant il le trouvait juste marrant. La rousse prit une grande respiration alors que son père prenait une pose du genre : Draw me like one of your french girl, bien écrasé dans le lit de sa fille. Il se mit à se caresser la barbe d’un air pensif, Bahia suppliant Arceus qu’il ne sorte pas une connerie de plus. C’était assez pour aujourd’hui, par pitié. La botaniste était capable de l’endurer quand elle était toute seule, elle le faisait depuis qu’elle était toute petite et cela ne la dérangeait pas plus que cela, mais quand il y avait un mec dans le coin… c’était pire et elle voulait éviter les situations embarrassantes le plus possible. L’handicapée s’appuya bien sur sa canne et se prépara à ouvrir la bouche, Edward la coupant avant qu’elle n’ait le temps de dire quoi que ce soit.

-‘ J’sais pas pourquoi vous voulez aller là-bas, mais le gamin il a raison, il peut pas y aller comme ca. Lui faut un costard, un vrai. ‘

-‘ Bon, okay. Suffit de… ‘

-‘ Non non, ne t’inquiète pas, il va venir avec moi, pas vrai ? ‘ Grand sourire vers Yuugure, le barbu était en présent debout sur le lit, les mains sur les hanches. –‘ Aller viens gamin, on va aller se balader un peu. On va te trouver un costard qui a du chien, toi va chercher tes petites rorobes de ton côté. ‘

Bahia ouvrit la bouche de nouveau, mais resta figée, regardant son père descendre du lit et poser sa main sur l’épaule du jeune homme, le trainant avec lui. Pauvre Yuugure, c’était de famille, visiblement. Edward ne lui laissait même pas le choix, la rousse essayant de les rattraper dans le couloir. Son père manquait clairement de tact, le jeune homme ne le connaissait pas vraiment et cela ne l’empêchait pas de décider de partir seul avec lui pour aller lui acheter des vêtements. La demoiselle marmonna en marchant rapidement, Cogneur la suivant derrière, visiblement amusé à son tour de voir Yuugure partir avec le paternel. C’était mieux comme cela à son avis, plus il était loin de Bahia, mieux c’était. Edward ouvrit grand la porte proche du salon et ils se retrouvèrent dans le garage, le vieux attrapant des clés avant de s’approcher de l’une des deux voitures. La première était celle de la demoiselle, une vieille Charger 1969 noire qu’elle adorait plus que tout. La botaniste rejoignit la pièce au moment où son père mettait le contact et faisait ouvrir la porte de garage, ouvrant grand les yeux en voyant que les deux idiots étaient dans sa voiture à elle.

-‘ PAPA !? ‘

-‘ Désolé princesse, je te l’emprunte. Je ferais pas d’égratignure, promis ! Attache ta ceinture Yuu, on va s’amuser ! ‘

Et c’est ainsi qu’il enfonça son pied sur l’accélérateur, le moteur vrombissant et faisant crier les pneus alors qu’il sortait du garage en trombe. Mais… mais… mais quoi !? En plus de voler Yuugure, il lui volait sa voiture !? Il était mieux de tenir sa promesse, parce qu’elle allait le tuer. Restant devant la porte de garage ouverte, la demoiselle sursauta lorsque Chayton apparut à côté d’elle, se téléportant depuis le camp où il était retourné tout à l’heure. Respirant profondément par le nez, celle-ci se tourna vers Cogneur et Santo, une main sur une hanche et l’autre sur sa canne.

-‘ Eh bien, j’imagine que je vais devoir y aller avec Chayton. Vous restez ici ? ‘

-‘ Tu es sûre de vouloir y aller seule, Chica ? ‘

-‘ La question est plutôt, avez-vous envie de faire les boutiques avec moi ? ‘

Aucune réponse, les deux mâles se regardant d’un air mal à l’aise. Évidemment qu’aucun des deux n’avaient envie d’aller se balader dans des boutiques de robes, fallait pas déconner non plus. La rousse soupira et alla chercher son sac à main, se téléportant ensuite avec Chayton, gardant seulement la ball de Rubis sur elle, laissant Dent Tranchante avec Cogneur. Se retrouvant au beau milieu du centre-ville de Megapagopolis, la jeune femme commença son périple pour trouver quelque chose de pas trop mauvais.



Après de longues heures.



-‘ Bahiaaaaaaa ! On est rentré ! ‘

Edward avait poussé la porte d’un coup d’épaule viril, comme à son habitude. Il déboula dans la maison de sa fille, retrouvant Cogneur et Santo qui jouaient dans le salon sur une console. Le Blindépique fit un mouvement de tête, pointant la porte de la salle de bain, là où était probablement enfermée la jeune femme. Eh bien, plutôt étonnant qu’elle soit rentrée la première. En même temps sa fille n’était pas très difficile et eux avaient dû faire le chemin avec la voiture, ce qui rajoutait du temps inutilement. Il laissa Yuugure entrer et s’approcha de la porte de la salle de bain, s’amusant à cogner dedans. Le voyage avait plutôt bien été, enfin, pour le vieux oui. Il se montrait assez exigeant et n’avait montré au jeune homme que des costumes de grandes marques, payant la facture à la fin sans vraiment lui donner le choix. Enfin si, le dresseur avait eu le choix, soit il laissait le vieux payer, soit il se prenait son poing dans la gueule. Assez facile de faire un choix. Ils avaient surtout parlé de Pokémon et de pension, le vieux déballant beaucoup de connaissances pour éduquer le plus jeune. Il avait évité cette fois-ci de parler de sa fille et du fait qu’il était couché dans son lit quand il avait passé sa tête par la fenêtre, se disant qu’il pouvait se retenir un peu. Au final il en avait appris un peu plus sur Yuugure et il l’aimait bien, surtout que celui-ci réagissait plutôt bien au flot de connerie qui pouvait sortir de sa bouche.

-‘ TU AS FINI DE COGNER DANS LA PORTE !? ‘

-‘ Bah sors et montre un peu ce que tu as trouvé ! ‘

-‘ Mais laisse-moi le temps de me préparer, merde quoi ! ‘

Le vieux marmonna et alla s’asseoir sur le divan, faisant signe à l’autre qu’il pouvait faire pareil. Les femmes, elles étaient toutes les mêmes, sérieusement. Après dix minutes à discuter avec Cogneur de ce qu’ils avaient fait en ville, la porte s’ouvrit enfin. Edward tourna la tête et… ouvrit grand la bouche, incapable de dire quoi que ce soit. Cogneur et Santo faisaient de même, fixant Bahia qui sortait de la salle de bain. Eux étaient habitués de la voir toujours avec des jeans troués et de la terre sur la figure, c’était limite un miracle de la voir ainsi. D’abord, premier truc qui choque : Pas de cheveux roux. Bahia en avait profité pour faire un traitement sur ses cheveux et reprendre sa couleur naturelle, la rouquine devenant la brunette. Ceux-ci étaient bouclés et retombaient en cascade sur ses épaules nues. Elle portait une robe verte émeraude, ouverte sur le côté pour laisser voir sa jambe droite. C’était ce qu’elle aimait de cette robe, elle pouvait montrer sa longue jambe fine tout en cachant l’autre pleine de cicatrices sous le tissu. Visiblement contente de l’effet que cela faisait, la jeune femme s’avança dans la pièce, montrant par la même occasion la canne qu’elle s’était achetée pour l’occasion. Celle-ci était complètement droite et d’un bois de couleur foncé, se terminant avec un pommeau rond en cristal. La jeune femme était méconnaissable, Edward ne se souvenait pas de la dernière fois qu’il l’avait vue maquillée. Elle avait les lèvres rouges carmins, de longs cils noirs et avait du fard sur les paupières. La botaniste dégageait une tout autre aura et peu de personnes risquaient de la reconnaitre là-bas. Satisfaite de ses achats, elle lança d’une voix amusée.

-‘ Alors ? Prêt à débusquer du gibier ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Ven 12 Sep - 22:00

Oh, elle allait lui répondre et à ce moment, Edward fit irruption dans la chambre, courant vers le lit avant de sauter dessus. Yuu' lâcha un «  Vous ne m'aurez pas cette fois, ahah ! » avant de rouler sur le côté, évitant de justesse l'énorme corps du barbu. Ahah, Yuugure savait qu'il allait faire quelque chose dans ce genre et avait attendu, prêt à toute les possibilités ! Une fois son acrobatie terminé, il se remit correctement en tailleur, écoutant Edward et Bahia discuter. Le père voulait accompagner le blond pour faire les magasins ? C'était gentil. Mais pourquoi il s'était levé sur le lit ?... Le jeune homme craignait que les lattes de celui-ci ne craquent et s'était mit juste au bord du lit, en profitant pour récupérer sa canne, faisant bien, car barbe blanche le prit par l'épaule avant de le trainer hors de la chambre, dans le garage. Il avait vu que Bahia les suivait et visiblement, la voiture où ils étaient montés était la sienne. Il se prépara à sortir, ouvrant la porte, avant que le barbu ne parle, avant de partir pied au planché, Yuu' tirant rapidement la porte pour ne pas voir celle-ci s'éclater contre le mur. Bon sang, Edward était un danger public ! Mais c'était ainsi que Yuugure allait commencer sa grande aventure dans les magasins. Ça faisait combien de temps qu'il ne les avait pas fait ? Un bon moment, ouais. Enfin, ça allait lui coûter bonbon, là, un costard, c'est pas donné. Mais il devait bien faire ça pour aider son amie.

D'ailleurs, quelques heures plus tard, ils revinrent, armés d'un joli costume noir et un Yuugure souriant, mais en même temps gêné : Edward avait insisté pour le payer, malgré le prix exorbitant pour payer les personnes qui avaient eu l'idée de coller une étiquette « Armani » dessus. Il soupira, observant d’abord le Blindépique jouant à un jeu-vidéo – eafgferge?-, celui-ci pointant du regard une porte, avant de retourner avec son ami volatile, laissant barbe-blanche aller frapper violemment la porte à plusieurs reprises, réussissant à énerver la jeune femme. Bizarrement, le grand bonhomme abandonna, allant s'asseoir sur le divan, invitant Yuugure, celui-ci en profitant pour se reposer les pied, mettant le costume bien à plat sur ses genoux. Il faudrait qu'il le mette, mais il ne voulait pas rater Bahia. Il allait attendre, de toute façon, il avait besoin de la salle de bain pour se recoiffer un peu.

Le groupe d'hommes discuta donc, pendant presque un quart d'heure, avant d'entendre finallement la porte de la salle de bain s'ouvrir, une femme en sortant. C'était... Bahia ? Mais ses cheveux étaient bruns, elle portait du maquillage et une magnifique robe de soirée, loin de la Bahia que Yuugure avait l'habitude de voir. C'était un énorme changement et la jeune femme ne ressemblait plus du tout à celle qu'il avait connu, mais pourtant, c'était bien la même. Ce fut Yuugure qui brisa le premier le silence admiratif, parlant sûrement pour tout le monde dans la pièce, se massant la nuque :


« Tu es... Magnifique, Bahia! Même si tu as un peu décoloré, ahah ! »

Puis Bahia, visiblement contente de l'effet qu'avait eu sa tenue, lui demanda s'il était prêt à traquer les braconniers. Il lui sourit doucement, avant de soupirer, soulevant le costume pour le mettre droit devant lui. Il n'avait pas vraiment eut le temps de mettre son costume, avec tout ça, mais il allait profiter de la salle de bain libre pour se changer.


« Bah, mentalement, ouais, mais je suis pas encore habillé, ahah. Donc je prend le relais pour la salle de bain ! Sur ces mots, il se leva, s'appuyant sur sa canne, tenant le costume de l'autre main, avant d'entrer dans la salle d'eau. A dans quelques minutes, les gens, ahah ! »

Sur cela, il agita sa main dans un signe d'au revoir, fermant rapidement la porte à clé derrière lui. Il soupira, se regardant dans la glace devant lui. Est-ce qu'il devait se recoiffer ? La capuche semblait avoir fait des ravages, malgré le gel à tenue hyper forte et longue durée. Et il n'avait pas apporté son pot de gel avec lui. En plus, il ne pouvait pas se permettre de fouiller dans les affaires familiales. Ça lui faisait mal, mais il devait passer par dessus les quelques imperfections, pour cette soirée. Il enleva donc son tee-shirt, puis... les autres vêtements, avant de les remplacer par la chemise blanche et le costume intégral noir, terminant par positionner correctement son nœud papillon, un petit caprice, le blond préférant cela aux cravates, qu'il trouvait trop strictes. Il sorti finalement, souriant à l'assemblée.

« Bon, je veux pas les mêmes réactions que pour Bahia, ahah ! On y va, chasser ces types ? Les braconniers deviennent le gibier, ahah ! »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 13 Sep - 11:57

La demoiselle sourit doucement, pas vraiment surprise que ce soit Yuugure qui prenne la parole le premier. Il fut vite rejoint par les autres, Cogneur se levant pour s’approcher de la botaniste et la regarder de plus près. Il fallait avouer que cela faisait un peu bizarre à Bahia de se retrouver dans cet état, au départ cela la rendait mal à l’aise, maintenant elle se sentait juste… bien ? Elle avait le droit de temps en temps elle aussi d’être jolie et préparée, elle n’avait pas à avoir honte de délaisser son accoutrement habituel. L’handicapée hocha doucement la tête et laissa son ami prendre le contrôle de la salle de bain, qu’elle avait assez monopolisée comme cela. Le chromatique lui tendit une main et la demoiselle l’attrapa avec plaisir, consciente que la soirée risquait d’être un peu difficile : elle ne pouvait pas mettre son attelle de métal sous cette robe et elle manquait d’appuis un peu, obligée de rester bien appuyée sur sa canne tout le long de la rencontre. La botaniste serait bien forcée de trouver autre chose pendant la soirée, un bras ou un mur, mais pour l’instant elle ne s’inquiétait pas trop. Bahia avait pris ses antidouleurs et à ce niveau ça ne poserait plus problème, c’était juste son équilibre qui serait mis à l’épreuve. Allant s’asseoir en compagnie de son grand frère, la rou… brunette soupira et se cala le dos sur le divan, faisant bien attention de ne pas écraser ses cheveux. Elle se sentait stressée mais ça pouvait encore aller, cela risquait d’être plus compliqué lorsqu’ils seraient à la soirée. Heureusement elle n’était pas toute seule, Yuugure était parfaitement à l’aise la majorité du temps…. Sauf quand elle lui posait des questions un peu trop personnelles. Il saurait bien se débrouiller là-dessus, elle en était certaine. Puis il ne fallait pas croire qu’ils seraient seuls pendant la soirée, oh non. Les invitations n’étaient que pour deux personne, mais les Pokémons ne comptaient pas dans le décompte, Bahia ne put s’empêcher de se mettre à rire en voyant son Brutalibre arriver avec son propre costard/cravate. Il avait délaissé sa cape, mais pas le masque de lutteur, ce qui donnait un drôle de contraste entre les deux tenues. Elle fut encore plus surprise de voir son Blindépique partir vers sa chambre et revenir lui-même en tenue de soirée, donnant l’impression que les deux zigotos étaient des gardes du corps. Eh bien, elle ne savait pas si cela passerait, mais autant essayer, non ?

-‘ Vous êtes chou tous les deux. Par contre on y va en voiture, faut laisser de l’énergie à Chayton. Va falloir que tu rentres dans la ball, Cogneur. ‘

Celui-ci marmonna et croisa les bras, appréciant peu d’être enfermé là-dedans. Seulement il était trop gros pour l’arrière de la voiture et risquait de se sentir prisonnier un peu, il valait mieux pour lui de rester dans la ball le temps du voyage. Dans le cas de Santo c’était plus facile, il était petit et aurait le banc arrière pour lui seul. Le chromatique finit par accepter même s’il boudait légèrement, la demoiselle allant chercher son sac à main pour y mettre ses Pokéballs, rappelant le Blindépique. C’est à ce moment que Yuugure sortit à nouveau de la salle de bain, la jeune femme le regardant d’un air surpris. Un instant, c’était un Armani qu’il portait ? Bahia fit glisser son regard jusqu’à son père, qui souriait lui aussi d’un air innocent. Ce qu’il pouvait être exigeant, des fois… il avait probablement payé, la demoiselle se disant qu’elle le rembourserait en revenant. La brunette se mit à rire lorsqu’il prit la parole, celle-ci s’approchant lentement de lui pour regarder de plus près. La jeune femme pencha la tête légèrement sur le côté et posa sa main sur le nœud papillon, le replaçant un peu. Pas étonnant qu’il n’ait pas pris de cravate, le papillon collait parfaitement avec sa personnalité.

-‘ Eh bien, allons-y. Le chemin est assez long en voiture, il vaut mieux y aller maintenant. ‘

-‘ Amusez-vous bien, les jeunes. Le vieux papy il va rester ici et regarder des films à l’eau de rose toute la soirée. ‘

-‘ … Je préfère pas savoir ce que tu vas vraiment faire. Mais merci p’pa. ‘

-‘ De retour avant minuit comme Cendrillon, hein. ‘

La demoiselle roula des yeux et vérifia qu’elle avait tout avec elle, son père rigolant derrière. Tout était en place, parfait. La brunette fit signe à Yuugure et rejoignit le garage de nouveau, faisant le tour de sa voiture pour voir que son père avait bien tenu sa promesse. Pas de bosse. Poussant un soupir de soulagement, la botaniste se glissa derrière le volant alors que le Brutalibre prenait place derrière, avec la ball de Cogneur. Bahia prit une grande respiration, adorant l’odeur de cuir de sa voiture. Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas conduit et elle était contente de le faire, se disant qu’elle mériterait bien un changement d’huile. Elle posa ses pieds sur les pédales et… oups. La jeune femme oubliait qu’elle avait de grands talons hauts et se dépêcha de les retirer, préférant conduire pieds nus qu’avec ses escarpins. Elle envoya ses talons valsés à l’arrière et boucla sa ceinture, prête à partir. Dès que le jeune homme fut bien installé à côté, elle mit le contact et démarra, un peu plus douce que son père. Elle s’engagea sur la route de terre, se remémorant le chemin pour se rendre au manoir. Normalement cela ne devait pas prendre plus d’une heure, en tout cas, elle l’espérait. Bahia jeta un coup d’œil à Santo avec l’aide de son rétroviseur, contente de l’avoir là. Se retrouver seule dans la voiture avec Yuugure aurait peut-être poussé celui-ci à essayer de reprendre sa question, chose qu’il serait peut-être plus gêné de faire avec le Brutalibre juste derrière. Oui, elle avait pensé à tout cela. Ce n’était pas le moment d’être gênée, elle conduisait et avait besoin de concentration. Elle trouva une route d’asphalte et alla rejoindre une autoroute, soupirant en voyant qu’il n’y avait pas trop de monde.

-‘ On va commencer par essayer de trouver des amis à moi. On a fait notre université ensemble et je sais qu’ils vont toujours à cette soirée, cela fait un moment que je ne les ai pas vu. Il vaudrait peut-être mieux pour toi de jouer… les petits amis… sinon tu vas te faire poser des questions. La majorité sont des scientifiques là-bas, mais ceux qui accompagnent en couple n’ont pas nécessairement les mêmes connaissances que les invités. De toute manière même si tu dis que tu es qu’un ami qui vient avec moi, personne ne te croira dans le groupe, alors autant passer directement, hein ? Certains sont un peu chiants, mais t’occupes pas d’eux, on n’est pas là pour ça. J’ai tendance à croire que… ‘

La jeune femme se tut quelques secondes, observant les panneaux plus loin. Hum, si elle se souvenait bien, tourner à droite. Elle garda le silence le temps de reprendre une route droite, faisant bien attention aux pancartes sur le chemin. Ce n’était clairement pas le moment de se perdre et d’arriver en retard à la soirée…

-‘ … Hum, que les braconniers ont des botanistes parmi eux. Je ne sais pas si on va réellement trouver quelque chose, au final ça ferait une soirée pour s’amuser, pas vrai ? Des questions ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 13 Sep - 13:47

Huh. Ça devenait de plus en plus bizarre. Pourquoi le Brutalibré avait-il aussi un costume ? Pourquoi on lui avait rien dit ? Lui qui pensait se retenir de sortir Saké en pleine soirée, l'oiseau pouvait être sorti en aillant un costume ? Il voulait le même pour son Panda, bon sang ! Enfin, il revint rapidement sur son idée, voyant déjà le nounours squatter la buvette et faire des Bomb-beurks artisanales. Pendant que Yuugure avait cette vision autant marrante que dégoûtante, Bahia s'approcha de lui, pour remettre son nœud papillon correctement. Il était pourtant persuadé de l'avoir bien mit la première fois, mais bon, c'était gentil de la part de la jeune femme. Il était donc grand temps de partir et de laisser Edward avec ses films « à l'eau de rose ». Franchement, Yuu' doutait que ce soit le style du barbu, ces films. Dans tout les cas, il le salua, avant de suivre Bahia dans le garage pour, après quelques vérification, finalement monter dans la voiture et partir. Ou pas. La jeune femme appuya une fois sur les pédales mais s'arrêta, pour jeter ses chaussures à talons à l'arrière, à côté de l'oiseau en costume. Yuu' haussa un sourcil, sans rien dire, avant que la voiture n'avance, tranquillement, atteignant les routes goudronnées rapidement.

Il s'enfonça donc dans le siège, prenant ses aises, se sentant mieux qu'avec Edward, avant de tourner la tête vers la jeune femme qui parlait. Ils allaient chercher des amis qui avaient fait l'université avec Bahia ? Que des scientifiques ? Hurgh. Yuugure n'allait clairement pas être à sa place, dans ce petit groupe. Il lâcha finalement un « hein ? », en entendant la suite du discours de la jeune femme. Elle voulait qu'il joue les petits amis ? Eh bien il allait jouer les petits amis. Après tout, il n'avait rien à y perdre, si ? Ca n'allait jamais très loin, ces petits jeux de rôles, dans les films. Il n'avait jamais vu le faux-couple s'embrasser ou plus et ça n'allait pas être par ce que là, c'était la réalité, que cela allait changer. Ils prirent un virage, avant que la jeune femme ne continue, soupçonnant des botanistes d'être avec les braconniers. Le blond hocha doucement la tête, pensif, avant de redevenir lui-même, tapotant malgré tout son genou avec son doigt.


« Ahah, jouer les petits amis ? Tu m'aurais dit l' « ami gay », j'aurais refusé, mais là, ça me va, ahah ! Dans tout les cas, on va passer une bonne soirée, ma « chérie », ahah ! Il appuya bien sur le mot « chérie », montrant qu'il était déjà prêt à jouer son rôle. Il avait bien deux ou trois questions à propos de cela, mais il y avait un autre sujet qui le dérangeait. Il prit un inspiration, avant de continuer, regardant la route défiler devant lui. Et, hum, je sais que ça peut paraître bête, mais s'il s'avère que y'a un de tes amis qui traficote avec les braconniers ? Enfin, y'a peu de chance que ça arrive, ahah. En fait, t'aurait deux ou trois trucs à me dire, pour pas que je passe pour un plouc, à la soirée ? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 13 Sep - 14:51

L’ami homosexuel ? Ça ne lui avait même pas traversé l’esprit de lui proposer cela. C’était un peu un manque de respect aux yeux de la demoiselle, elle proposait à Yuu de jouer les petits amis, mais jamais elle ne le forcerait à jouer un tel rôle. Entre les deux, le choix serait probablement vite fait. Celle-ci écouta la suite, grimaçant légèrement lorsqu’il l’appela sa ‘chérie’. Il prenait le rôle à cœur, visiblement. Bahia se racla la gorge ensuite, se sentant un peu bizarre de se faire appeler comme ça. Depuis combien de temps ? Elle préférait ne pas y penser, soupirant doucement par le nez. Ça lui rappelait la question et … sentant le feu lui monter aux joues, elle se mit à accélérer un peu, se concentrant sur la route. Elle n’avait aucune idée si elle rougissait vraiment, mais en entendant le gloussement de l’autre derrière, la botaniste comprit que cela devait être le cas. Ne pas regarder à côté, juste la route, c’est tout. Le reste des paroles de Yuugure lui permirent de décrocher un peu et de se concentrer sur autre chose, celle-ci tendant l’oreille. Que faire si un de ses amis était l’un des braconniers ? La brunette n’avait même pas pensé à cette optique. Surprise, elle prit le temps de réfléchir avant de répondre, se demandant comment elle réagirait. La justice était aveugle et elle serait bien obligée de faire pareil, ami ou non. De toute manière c’était plutôt faible comme probabilité, elle les connaissait bien et se disait que ce serait étonnant. Bahia hocha la tête pour elle-même, préférant se dire que cela n’arriverait pas.

-‘ Je serais surprise, mais si c’est le cas, alors on ne parlera plus d’ami. Nous sommes supposés comprendre et protégez la forêt, pas en profiter. ‘ La demoiselle se tut quelques secondes, pensant à la suite. Il fallait à présent préparer un peu la présentation de la soirée. –‘ Eh bien… Allons-y avec le plus de vérité possible. On s’est rencontré il y a trois mois dans un festival, on est ensemble depuis. Hum… je vis avec toi à la pension quand je suis pas en forêt. Sinon je fais confiance à ton imagination, mais si tu inventes des trucs, faut absolument que je le sache après. Si on se contredit, ça va mal aller… ‘

La demoiselle continua de parler, expliquant à Yuugure pourquoi la fête était organisée et surtout par qui. C’était un grand chercheur qui possédait le manoir et il invitait chaque année toutes sortes de scientifiques, ce qui était un peu une manière de développer son réseau de contacts. C’était un petit monde et les gens se connaissaient bien, cela faisait quelques années néanmoins que la jeune femme n’y allait plus. Cela l’amusait bien au départ, mais elle avait fini par décrocher pour certaines raisons, préférant ne pas en parler. Le temps qu’elle explique tout cela, le temps défilait et ils se retrouvèrent de nouveau sur une route de campagne, entrant sur l’énorme domaine du propriétaire. Ils passèrent au milieu de la forêt devant et arrivèrent devant l’énorme manoir en pierre. C’était un château, carrément. Il y avait beaucoup de monde à l’extérieur et Bahia ralentit, s’approchant de la porte principale. Elle se stationna sur le côté et fit signe à Yuu qu’il pouvait sortir, celle-ci se tournant pour attraper les escarpins que lui tendait son Brutalibre. L’oiseau sortit à son tour alors qu’elle mettait ses chaussures, la demoiselle marmonnant en espérant que cela ne lui ferait pas trop mal aux pieds pendant la soirée. Elle n’eut pas le temps d’ouvrir sa portière, Yuugure le faisait déjà pour elle. Bahia sourit doucement et attrapa son bras, sortant de sa voiture. Elle attrapa sa canne et son sac à main, observant autour d'elle. C’était comme dans ses souvenirs… luxueux et pompeux sur les bords. Santo les rejoignit et en profita pour libérer Cogneur, qui replaça tranquillement son smoking en regardant autour de lui. Un homme en costume s’approcha du faux couple et la brunette lui tendit les clés et ses invitations, celui-ci partant avec la voiture pour la garer plus loin après avoir vérifié les papiers. Les gens parlaient fort autour et il y avait d’autres Pokémons, la demoiselle souriant en voyant une dame passer à côté avec un Marisson dans les bras. C’était une bonne nouvelle, Cogneur et Santo allaient pouvoir venir. Voyant que les gens se dirigeaient vers la grande porte principale, la jeune femme posa le bout de sa canne au sol et ne lâcha pas le bras de Yuugure, le jeu de rôle commençant maintenant.

-‘ Bon eh bien… allons-y, chéri. ‘

Elle tiqua un peu sur le mot, mais fit comme si de rien n’était, commençant à marcher avec le jeune homme à son bras. Bahia commençait à être nerveuse et ça se voyait facilement, elle qui n’arrêtait pas de tapoter avec ses doigts sur l’avant-bras de son faux petit ami. Ils entrèrent dans le manoir et la botaniste soupira : c’était toujours aussi magnifique. L’intérieur était à l’image de l’extérieur, immense et bien décoré. Les gens se promenaient sur le long tapis rouge au sol, cherchant à rejoindre la salle où tout le monde se rencontrait. Des serveurs se promenaient avec des plateaux, l’un d’eux s’approchant des nouveaux arrivants avec des coupes de champagne. La brunette le remercia et prit un verre, obligée de lâcher le bras de Yuugure pour le faire, ayant sa canne dans l’autre main. Elle restait néanmoins près de lui, ses Pokémons faisant de même. Cogneur était à sa droite et Santo à sa gauche, tous deux se faisant plaisir en prenant aussi des coupes de champagne. La brunette allait devoir surveiller de près son grand frère, depuis ce qui s’était passé avec Bruno, il semblait avoir le buvette plus facile. Le chromatique vit son regard et hocha simplement la tête, rassurant la demoiselle. Il avait compris qu’elle voulait qu’il évite de trop boire ce soir. Évidemment il ne savait pas qu’elle était au courant de la relation qu’il entretenait avec le crème, celle-ci évitant le plus possible de parler de Joachim et de Bruno. Il ne voulait pas en parler et c’était son choix, elle l’acceptait pour l’instant. Bahia tourna la tête et pensa rapidement à autre chose, ce n’était pas le moment de repenser à tout cela, c’était déjà assez difficile pour le marron. La jeune femme reprit tranquillement sa marche, cherchant des connaissances du regard. Vu le nombre de personnes ici présentes, ce serait assez compliqué. Seulement, après un petit cinq minutes de recherche…

-‘ BAHIAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! ‘

Huh ? La principale intéressée se retourna et se fit sauter dessus par une petite à lunette en furie, qui manqua de faire tomber sa canne et son verre de champagne. Surprise, la brunette ne savait pas trop comment réagir, essayant de voir qui s’était. La jeune femme s’éloigna un peu, lui montrant enfin son visage. Mais… c’était Kim ! Bahia se mit à rire en la voyant, contente de la rencontrer. Ils avaient fait leur diplôme ensemble et cela devait faire presque un an qu’elle ne l’avait pas vu. C’était une bonne amie et une des rares femmes avec qui la botaniste s’entendait très bien. Celle-ci replaça ses lunettes sur son nez, un large sourire sur le visage, parlant d’une voix excitée.

-‘ Je suis tellement contente de te voir ! Hiiiiii ! Comment tu vas ? La jambe ? Les recherches ? Les mecs ? SALUT COGNEUR ! ‘

-‘ Salut la petite. ‘

-‘ Contente de te voir aussi, Kim. Ça… ça va… euh… et toi ? ‘

-‘ Ça va très bien ! Hihi, tu es venue accompagnée cette année ? Il est mignon ! ‘

-‘ … Hum, Yuugure, je te présente Kim, Kim, Yuugure. Euh… ‘

-‘ Enchanté ! Venez vite, les autres sont dans l’autre pièce, la tête qu’ils vont faire quand ils vont te voir toi et ton copain ! ‘

Et la petite souris énervée partait déjà, Bahia poussant un long soupir alors qu’elle donnait sa coupe à Santo, reprenant sa place au bras de Yuugure. Ça commençait déjà… bonjour la suite. Elle était réellement contente de revoir ses anciens amis, mais la simple idée de se prendre leurs remarques moqueuses brisait un peu son plaisir. Marchant vers le groupe plus loin, les hommes et les femmes qui le composaient se retournaient déjà, s’approchant du faux couple. Bahia sentit son cœur se mettre à battre rapidement, reconnaissant chacun des visages joyeux qui s’approchaient. Ceux-ci se mirent à parler en même temps, Yuugure et Bahia se retrouvant assaillis.

-‘ Bahia, ma chérie, ça faits tellement longtemps ! ‘

-‘ Waouh, si on m’avait dit que tu finirais un jour par revenir accompagnée, je ne l’aurais pas cru. Rebienvenue, l’éclopée. ‘

-‘ Enchanté, Yuugure. Ça fait longtemps que vous êtes ensemble ? Vous faites quoi dans la vie ? ‘

-‘ Ne le noie pas de question voyons, Gabriel. Un peu de retenu. Laisse-leur le temps de respirer. ‘

-‘ Alors Bahia, cette jambe, ça a l’air d’aller, non ? ‘

-‘ C’est la première fois que vous venez ici, Yuugure ? ‘

Et encore et encore. La jeune femme ne savait plus où se donner de la tête et faisait de son mieux, gardant son emprise sur le bras de son accompagnateur. Elle jetait des coups d’œil à celui-ci, regardant si cela allait bien de son côté. Il était temps de jouer le jeu.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Sam 13 Sep - 17:15

Oh ? Yuugure venait de toucher un point sensible, encore une fois ? C'était parce qu'il l'avait appellé « chérie » ? Ahah, il fallait qu'elle s'y habitue, car ce serait cela pendant toute la soirée et si elle n'avait pas la bonne réaction ses amis découvriraient le pot aux roses. Il était donc tenté de répéter sans s'arrêter le dit-mot pendant tout le voyage mais se retenu : il ne voulait pas énerver Bahia. Dans tout les cas, elle profita du changement de sujet de Yuugure pour réfléchir, avant de finalement dire que, si l'un de ses amis se révélait être un braconnier, il n'y aurait plus d'amitié à tenir. Le blond soupira en entendant la réponse, se disant que c'était peut-être un peu trop excessif. Enfin, peut-être que Yuu' était trop tendre, aussi, mais il préférerait essayer de ramener la dite-personne sur le bon chemin, même si c'était peine perdue. Il se retint de répondre, écoutant la suite des paroles de la jeune femme. Ouais, ils devaient être d'accord sur ce qu'ils diraient aux amis de la brunette. Ils s'étaient donc rencontré il y avait de ça et depuis ils étaient ensemble, Bahia vivant à la pension lorsqu'elle ne travaillait pas dans la forêt. Okay, c'était noté dans la petite tête blonde du jeune homme. Ils continuèrent donc la discussion, jusqu'à arriver dans la grande cour du manoir qui accueillait l’événement. Yuu' eu un grand sourire en voyant le bâtiment et fut le premier à poser un pied à terre, déjà dans son rôle, allant ouvrir la portière de Bahia une fois ses escarpins de nouveaux aux pieds, pendant que le Blindépique sortait de sa ball. Une fois sortie, elle prit le bras libre de son ami, semblant entrer également dans son rôle, avant de commencer à marcher, arrivant dans la grande bâtisse ainsi que dans le brouhaha de la foule présente, Yuu' n'étant pas tellement gêné par cela, limite le bruit le rassurait.

Son amie lâcha finalement son bras pour prendre une coupe de champagne, comme les deux pokémons, le blond refusant quant à lui de prendre un verre. Il n'aimait pas boire de l'alcool en public et ce n'était pas par ce qu'il était à une soirée de ce genre qu'il allait faire une entorse à sa règle. Il laissa donc les autres boire leurs coupes, tout en cherchant les amis de Bahia ensemble. Visiblement, ils n'étaient pas ici, il fallait donc continuer la recherche et... quelqu'un sauta par surprise sur Bahia, le blond se tenant prêt à la retenir si elle faisait une chute qui, bien heureusement, n'eut pas lieu. Alors la petite femme à lunette était une des anciennes amies de Bahia et elle s'appelait Kim ? Yuugure la salua poliment, souriant autant pour les compliments que par l'énergie communicative de la petite, laissant celle-ci discuter avec son amie et les guider vers le groupe, Bahia donnant sa coupe à son oiseau et prenant le bras de Yuugure à la place. Il profita du temps qu'ils avaient avant de rencontrer le groupe pour rapprocher un peu Bahia, trouvant que ça faisait un peu plus « vrai ». Eh bien, autant dire que le groupe était causant, hein ! Yuugure répondit d'abord aux regards de sa fausse petite-amie par un sourire, avant d'aller répondre aux questions tout d'un bloc, visiblement aussi enjoué que d'habitude, s'habituant à avoir la brunette au bras.


« Bonjours tout le monde, ahah ! Eh bien, ça doit faire trois mois, voir quatre, selon le point de vue que je suis avec ma bien-aimée Bahia, ahah ! Je suis éleveur pokémon, je tiens une pension, dans la périphérie de Megapagopolis, donc oui, c'est la première fois que je viens ici, j'étais dresseur, à la base. D'ailleurs, je fais toujours partie des TopDresseurs, ahah. Enfin, parlez-moi un peu de vous, rien qu'à voir les travaux de ma chérie, vous devez avoir une vie bien plus intéressante, ahah ! »

Et une petite esquive. Car bon s'ils posaient trop de questions, il risquait d'y avoir un moment où lui ou Bahia allait buter, alors autant retourner le flux de questions. Enfin, il se sentait plutôt à l'aise, en fait. Les questions posées n'étaient pas encore trop personnelles et il était parfaitement dans le rôle comme si c'était naturel, pour le moment, gardant son amie au bras, prêt au reste de la discussion. Il jeta un regard discret vers Bahia, pour voir si elle arrivait aussi à jouer le jeu, tout en se demandant si l'un de ses amis pouvait être un des braconniers. Enfin, il allait sûrement en savoir plus avec le temps.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Dim 14 Sep - 0:58

Ma bien-aimée Bahia. Mon dieu. Heureusement qu’elle n’était pas en train de boire du champagne, elle se serait étouffée avec. La demoiselle était en train d’oublier que Yuugure était du genre assez théâtral, elle lui avait demandé de jouer le petit ami, il le pousserait assez loin. Le Brutalibre se retenait de rire derrière alors que le Blindépique soupirait, prenant ensuite une gorgée de sa coupe de champagne. Enfin au moins il semblait parfaitement à l’aise, répondant de manière assez fluide aux questions qu’on lui posait. Les gens autour se mirent à rire et rajoutèrent des commentaires ensuite, l’un d’eux lui répondant qu’être éleveur devait être tout aussi passionnant que le reste. La demoiselle répondait aux questions de son côté, essayant de ne pas avoir l’air mal à l’aise. Bahia rougissait quand on lui demandait des informations sur son faux couple, se disant que cela passerait probablement pour de l’amour. Pour l’instant tout allait très bien, elle était contente de revoir ses amis d’université et eux aussi, visiblement. Ils posèrent beaucoup de questions sur son état de santé et sa jambe, la jeune femme tentant de les rassurer sur le sujet. La majorité d’entre eux étaient venus la voir à l’hôpital quand elle avait été blessée, elle avait fait peur à tout le monde. Cette pensée lui serra l’estomac, mais elle ne se concentra pas là-dessus très longtemps, l’heure étant à la fête. Bahia resserra sa poigne sur le bras de Yuugure, posant sa tête contre son épaule. Il en voulait du théâtre, en voilà. Ce n’était pas vraiment désagréable, au contraire. C’était juste… gênant, un peu. Elle qui était toujours venue toute seule ici, c’était agréable d’être entourée, surtout qu’elle n’était pas là uniquement pour le plaisir. Poussant un soupir, la botaniste regarda ses amis parler entre eux, prenant une pause. Les hommes du groupe c’étaient rapprochés de Yuugure et parlaient de combat de Pokémons, de quoi garder le jeune homme dans son élément. La brunette n’écoutait que d’une oreille, laissant son regard divaguer autour. Elle remarqua alors que Kim lui faisait un petit geste de la main, pointant derrière elle d’un air apeuré. Pourquoi elle faisait cet air-là ? Bahia eut vite sa réponse. Un grognement sourd la fit sortir de sa torpeur, la jeune femme se retournant immédiatement pour voir que Cogneur et Santo bloquaient quelqu’un. Les yeux de la botaniste s’ouvrirent grand en voyant qui c’était.

Damien.

Le simple fait d’apercevoir son visage faisait monter la rage en elle. C’était lui que pointait du doigt la jeune femme. L’homme se tenait à un mètre des deux Pokémons combats, n’osant pas s’approcher plus. Il avait bien raison, le chromatique n’avait qu’une seule envie, lui casser la gueule. L’ex petit ami de Bahia n’avait pas vraiment une bonne réputation, pas depuis qu’il avait balancé ces secrets partout dans la fac. C’était lui à qui elle avait lancé son encyclopédie et fracturé le nez, l’école la mettant à la porte ensuite. La botaniste fronça les sourcils et se retint de se fâcher, observant l’autre sans rien dire. Évidemment, il ne manquait que lui. Damien était aussi un botaniste, ils étaient dans les mêmes cours, c’est comme ça qu’ils s’étaient connus. Ça ne lui avait jamais traversé l’esprit qu’il pourrait être là… pourtant les autres années c’était le cas. Serrant les dents, Bahia relâcha le bras de Yuugure, s’avançant d’un pas fier vers son ex, s’appuyant sur sa canne. Cogneur se tassa un peu sur le côté, surpris que celle-ci décide d’aller lui parler. Il restait néanmoins tout proche d’elle, prêt à mettre des claques si besoin. Ce grand débile avait fait mal à sa princesse, autant dire que le Blindépique n’avait pas envie d’être doux avec lui. Gardant une expression neutre, la brunette s’arrêta devant Damien, qui replaçait ses lunettes. Il avait l’air toujours aussi fourbe et pompeux, même avec les années qui étaient passées. Un faux sourire étira le visage de la demoiselle, qui lança d’une voix sarcastique.

-‘ Damien, quel plaisir de te voir. '

-‘ Le plaisir est partagé, très chère. Je suis surpris de te voir ici, ça faisait… longtemps. Les recherches vont bien ? ‘

-‘ Très bien. Et ta compagnie ? ‘

-‘ Tout va à merveille. Oh, laisse-moi donc te présenter ma compagne. Chérie ? ‘

Bahia resta bouche bée en voyant la dame qui s’avançait vers eux. Comment un chacal comme lui pouvait avoir droit à une déesse comme celle-là ? Déglutissant lentement, la brunette regarda la grande blonde s’arrêter à côté de Damien et l’embrasser, jetant un regard brillant vers la botaniste. Celle-ci était accompagnée d’un Mangriff en costume, ayant l’air aussi commode que le jeune homme. Après avoir embrassé langoureusement l’homme à lunette, la dame s’approcha de Bahia et lui tendit la main, un sourire en coin sur le visage. Elle était… belle, c’était indéniable. Son corps était à la limite du parfait et bon nombre d’hommes tournaient la tête pour la regarder, de quoi s’attirer la jalousie des autres. La brunette tendit sa main à contrecœur, serrant celle de la mannequin en face.

-‘ Enchanté, mademoiselle. Je m’appelle Naomie. ‘

-‘ Bahia. ‘

-‘ Je voudrais bien prendre plus de temps pour discuter avec toi, Bahia, mais le devoir m’appelle. Nous sommes des invités de marque, tu comprends ? Amuse-toi bien avec… tes amis. ‘

La demoiselle ne répondit rien, regardant la blonde prendre le bras de Damien et partir ensemble, allant vers un groupe de personnes un peu plus âgées. Elle avait le cœur qui battait à la chamade, la colère lui colorant les joues. Cette espèce de salopard… elle avait envie de lui coller son poing dans la figure ! Le groupe derrière avait compris ce qui se passait et lorsque Bahia se retourna avec son visage légèrement crispé, ils préférèrent faire comme si de rien n’était. Cogneur posa la main sur son épaule et secoua la tête : ça ne valait pas la peine de se concentrer là-dessus. Bahia soupira et revint vers Yuugure, prenant doucement son bras. Elle avait… envie d’aller ailleurs, à présent. Kim s’approcha du faux couple et tapota l’épaule de la jeune femme, la botaniste relevant le regard vers elle.

-‘ Le souper sera servi bientôt ? ‘

-‘ Yup. Dans moins de vingt minutes. Pourquoi ? ‘

-‘ … Oh eh bien, je pensais aller faire un tour dans le jardin avec mon homme. Tu viens, chéri ? ‘

L’ambiance était tendue et la botaniste voulait prendre l’air avant de manger, elle aurait aimé le faire seule, mais cela aurait été suspect un peu qu’elle laisse son copain ici. Pressant doucement le bras du jeune homme, elle se mit en marche, s’éloignant du groupe animé. Ils les rejoindraient pour manger, ceux-ci lui affirmant qu’ils avaient réservé une table avec assez de place. Cogneur et Santo suivaient toujours derrière, mais étaient assez éloignés, laissant de l’intimité aux deux autres. Bahia s’appuya de nouveau la joue sur l’épaule de Yuugure, l’air un peu déçu. Alors qu’ils sortaient dehors, celle-ci se décida finalement à prendre la parole.

-‘ Désolé… T’occupe pas de lui, on s’aime pas vraiment. On… a eu une relation dans le passé, mais ça a très mal fini. Ça va ? Rien de suspect, j’imagine ? Pas de braconnier en vue ? ‘ La jeune femme bailla et se frotta un peu la tête sur le costume, se disant que ça passerait bien. –‘ Avoir su je me serais couchée plus tôt hier. Quand je pense que demain je dois aller au Palais de Justice… merde, j’étais en train d’oublier cela. Et s’ils m’amènent le gosse tout de suite ? ‘ Bahia releva la tête vers le jeune homme, reprenant le même comportement qu’au début de l’après-midi. Elle devait jonglée entre les braconniers et le petit garçon, ce n’était pas facile pour quelqu’un d’anxieux comme elle. –‘ Je devrais peut-être modifier la chambre d’ami pour lui. Tu crois que je devrais lui acheter un cadeau ? Ptain, je sais pas ce qui peut intéresser un môme de cet âge-là… ‘

Et voilà, c’était reparti pour un tour. Bahia venait de décrocher de Damien et du reste pendant quelques minutes, son esprit s’emballant de nouveau en pensant à Oliver. Ils marchaient à présent dans la pelouse, parmi d’autres groupes. Au loin il y avait un labyrinthe en cèdre taillé, la jeune femme semblant se diriger là-bas. Elle serrait son bras et jetait des coups d’œil aux alentours, reprenant d’une petite voix.

-‘ Je suis désolée de t’emmerder avec cela. Tu as faim ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Dim 14 Sep - 14:08


Eh bien, c'était plus simple que ce qu'il pensait, cet interrogatoire ! D'ailleurs, le blond sentait sa motivation monter lorsque la jeune femme posa sa tête sur son épaule : le jeu de rôle semblait être un succès jusqu'à l'instant. Alors quand les hommes du groupe se regroupèrent autour de lui pour parler de combats de pokémons, il se sentait pousser des ailes. Ils n'étaient pas si coincés que Yuugure avait osé l'espéré, finalement ! Il se souvenait très bien des personnes qui disaient que l'on ne pouvait pas s’intéresser autant aux études qu'aux exploits des dresseurs. C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait délaissé les études pour se lancer dans le dressage de pokémon et également pour cela qu'il avait été exclu de la maison familiale par son père. Il sentit son cœur se serrer légèrement en pensant à cela, avant de se reprendre, se disant que c'était lui qui avait raison et pas son père. Puis la jeune femme lâcha son bras, sans crier gare, pour rejoindre ses pokémons et un homme. Visiblement, ce n'était pas le grand amour entre ces deux-là. Yuugure s'approcha de son amie, voyant la compagne du dit-Damien approcher également. Elle était... Botoxée ? En tout cas, son corps n'était pas naturel, la seule possibilité restante étant que ce soit un Metamorph qui avait copié un corps Photoshopé trouvé sur internet. Au choix. Enfin, ils partirent bien vite, l'homme disant qu'il avait autre chose à faire et qu'ils étaient des invités de marques. Franchement, Yuu' détestait ce genre de personne qui faisait étalage de ses richesses. Enfin, Bahia semblait plus énervée que lui et après une brève intervention du Blindépique elle reprit le bras libre du blond, celui-ci ne pouvant s'empêcher de faire un petit commentaire pour lui-même, un sourcil levé.

« C'est bizarre qu'elle arrive à marcher avec tout le botox qu'elle doit avoir, enfin. »

Après cela, Bahia demanda à la petite femme surexcitée quand le repas serait servit, avant de vouloir partir avec Yuugure. Elle devait avoir besoin d'air, sûrement à cause du stress qu'elle ressentait de revoir ses amis, de leur mentir sur la relation qu'elle avait avec Yuu' et enfin par l'intervention du type accompagné de la plus artificielle des femmes. Franchement, Yuu' n'aimait pas ça, il trouvait que ça enlevait toute la beauté d'un corps, de le modifier ainsi. Déjà qu'il supportait le maquillage, il ne fallait pas abuser ! Enfin, il hocha la tête à sa fausse petite-amie, souriant.

« J'irais où tu iras, ma chérie, ahah.  »

Sur cela, ils se mirent en route vers l’extérieur qui se révélait être un énorme jardin, tout aussi bondé que l'intérieur du manoir, mais au moins, là, il faisait plus frais, ce qui était parfait après une montée de stress comme celle qu'ils avaient eut -surtout Bahia-. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de sortir de leurs rôles : ils étaient toujours entourés de personnes et l'un des amis pouvait toujours avoir décidé de les suivre discrètement. Enfin, il y avait déjà les deux combattants de Bahia qui suivaient, c'était assez. Et puis, elle ne semblait pas lâcher le rôle, vu qu'elle reposait sa joue contre l'épaule du blond. Tant mieux, après tout. Et puis elle rouvrit la conversation, se frottant au costume, commençant par dire à Yuu' que ce Damien était une relation qui avait mal finie, ce qui n'étonnait pas vraiment le blond, vu le style de mec que semblait être l'ex de son amie. Il n'aurait pas su dire quel était le style d'homme de la jeune femme mais il ne pouvait pas comprendre pourquoi elle était sorti avec lui, enfin, le cœur à ses raisons que la raison ignore. Dans tout les cas, la jeune femme commença à lui poser des question, d'abord sur les braconniers avant de dériver sur le sujet du petit garçon qu'elle allait accueillir, se disant finalement qu'elle devait déranger le blond avec cela, celui-ci répondant à la remarque par l'un de ses fantastiques rires, sans pour autant tomber dans la moquerie.

« Ahah, non, ça me dérange pas, au contraire. Et non, pas de braconniers, j'attends de voir la suite pour avoir de vrais soupçons. Enfin, si on peut passer une bonne soirée tranquillement, ce serait parfait, ma chérie. Et je pense pas qu'ils vont t'amener l'enfant avant la visite au palais de Justice, ahah, surtout pas ce soir, ça ferait un peu tard pour le petit. Après un cadeau, hum. Ouais, ça pourrait être sympa, peut-être des Legos ou des figurines articulées ? J'adorais ces trucs, quand j'étais gamin. Y'a bien les jeux-vidéos, mais je dirais non, si c'était mon enfant, ahah. On commence par leur acheter Pokemon Crossing et après ils passent leurs journées à jouer à des jeux de tirs, je parle en connaissance de cause, ahah. Il marqua une pause, s'arrêtant de marcher pour regarder Bahia dans les yeux, avec un grand sourire. Enfin, si tu as besoin d'aide, autant pour rénover la chambre que pour l'enfant, je serais honoré d'apporter mon petit grain de sel à l'édifice, ahah ! »

Il observa ensuite autour de lui, reprenant sa marche, avec sa fausse petite-amie au bras. Bizarrement, il sentait une grosse part de paternité monter lui, depuis qu'il avait imaginé la vie avec des enfants, cet après-midi-là. Enfin, il lui fallait encore une femme ou une vraie petite-amie pour avoir des enfants, se disait-il. Et l'enfant qu'allait être donné à Bahia n'était pas le sien. Limite, il se serait senti presque jaloux. Il se perdit une nouvelle fois dans ses pensées, se laissant guider par la brunette à travers la foule.  

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 15 Sep - 21:34

Bahia hocha la tête, écoutant à moitié. L’avocat lui avait bien dit que le petit avait commencé ses études de primaire et des études pour se préparer à être dresseur, pas de quoi se tromper avec des figurines de Pokémons, hein. Poussant un soupir, la brunette jeta un regard autour, se disant qu’il valait peut-être mieux pour elle d’attendre avant de choisir quelque chose, elle ne le connaissait même pas, ce serait dommage de lui offrir un cadeau qu’il n’aimerait pas. La botaniste fut surprise de voir que le jeune homme s’était arrêté et tira un peu sur son bras sans le vouloir, s’arrêtant à son tour pour le regarder. Huh ? De l’aide pour la chambre et pour le petit ? L’handicapée sourit faiblement et hocha doucement la tête, tirant ensuite lentement sur son bras pour qu’il recommence à marcher. C’était gentil de sa part… comme d’habitude. Y avait-il des choses qu’il faisait envers elle qui ne l’était pas ? Bahia avait l’impression de se faire traiter comme une princesse et au final, cela lui plaisait plus ou moins. La première raison était qu’elle ne savait pas comment renvoyer l’appareil et la deuxième était que cela la mettait mal à l’aise, ne sachant jamais sur quel pied danser avec lui. C’était de la gentillesse comme ça ou simplement un moyen de se rapprocher d’elle… ou les deux ? La brunette faillit faire claquer sa langue dans son palais, n’appréciant pas vraiment de réfléchir à ce genre de chose. Oui il avait dit qu’il trouvait le baiser agréable, mais cela ne voulait rien dire, non ? N’était-elle pas en train de jouer avec le feu à lui proposer comme cela de jouer son petit ami ? Surtout dans l’état psychologique quelle était… Il avait juste dit agréable, il ne s’était pas jeté sur elle en criant : JE T’AIME, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter pour l’instant. Il était un mec et était célibataire, pourquoi n’aurait-il pas aimé ce bisou ? Ça ne voulait pas dire qu’il avait un réel intérêt chez elle. Pas vrai ? Son cœur se serra alors qu’elle tournait obstinément la tête sur le côté, faisant comme si la statue au loin l’intéressait beaucoup. Que Bahia le veuille ou non, son esprit était encore frustré de la bataille finale et elle ne se voyait pas l’avouer au blond. Trop compliqué. Elle allait lui dire quoi : tu es tellement gentil et intéressant, mais j’ai encore un roux désagréable en tête, pardonne-moi. C’était stupide.

-‘ Merde. ‘

Son escarpin droit c’était légèrement renfoncé dans la terre et elle avait bien failli tomber tête première, se retenant à Yuugure pour ne pas être le clou de la soirée. Marmonnant des choses incompréhensibles, la jeune femme reprit sa marche comme si de rien n’était, faisant bien attention à ne pas trop enfoncer ses talons. La brunette tourna légèrement la tête et vit que les deux autres se marraient derrière, soit ils se foutaient de sa gueule, soit ils parlaient ensemble de conneries et n’avait rien remarqué. En espérant que c’était la deuxième option. Frissonnant un peu à cause de la brise fraiche du soir, la botaniste se demandait s’ils allaient vraiment trouver quelque chose. Yuugure avait raison sur ce point, cela allait être… compliqué. Elle ne pouvait pas vraiment expliquer comme cela à ses amis qu’elle se battait en forêt contre des braconniers, si l’un d’eux en faisait partie, cela grillerait sa couverture. Comment faire pour amener délicatement le sujet ? Poussant un profond soupir, la jeune femme continua simplement sa marche sans rien dire, restant au bras de son accompagnateur pour la soirée. Le jeune homme ne pouvait pas comprendre le plaisir que cela lui faisait de ne pas être seule ce soir : elle avait vu avec les années ses amis se faire des compagnons et pour certains, développer des familles. Alors qu’elle était toujours seule. Ce n’était évidemment qu’une façade, mais le temps d’un soir, elle avait l’impression d’être… normale ? Parce qu’il fallait avouer que vivre recluse du monde dans une forêt à contrer les braconniers qui y faisaient la merde, cela ne faisait pas partit de la normalité. Pour une fois elle n’avait pas des commentaires frustrants de la part de ses amis ou des tentatives chiantes d’être casée avec quelqu’un, c’était agréable. Un sourire se dessina sur son visage alors qu’elle jetait un coup d’œil à la végétation autour, sa passion reprenant toujours un peu le dessus. Des cloches se mirent à tinter, signe qu’il était temps de retourner à l’intérieur. Le temps passait trop vite à son goût, Bahia soupirant en faisant signe à Yuugure qu’il valait mieux repartir. Suivie de près par ses deux gardes du corps, elle relâcha un peu le bras de son faux petit ami et entra à l’intérieur, cherchant de nouveau le groupe du regard. Kim attendait non loin de là, faisant des grands signes de main pour attirer son attention. Après l’avoir rejoint, celle-ci les amena jusqu’à la grande pièce à côté, où il avait des tables et des serveurs à perte de vue. Ils s’approchèrent d’une large table en cercle et la demoiselle fit signe à ses Pokémons, les rappelant dans leur ball le temps du souper, puisqu’il n’y avait pas assez de place pour eux. Cogneur montra son désaccord, mais fini par se laisser faire, la brunette lui promettant de le sortir dès qu’elle aurait fini. Prenant place à la table, la jeune femme vit alors Damien au loin, qui était appuyé seul contre le mur.

Est-ce qu’il…

Oui, il lui faisait signe. Bahia fronça les sourcils, hésitant à se lever. Que voulait-il ? Son nez fracturé ne lui avait pas suffi la première fois ? Faisant comme si de rien n’était, la jeune femme sourit à Kim qui était assise à côté d’elle, essayant d’ignorer son ex petit ami qui était assez insistant. Celui-ci finit par faire un dernier mouvement et pointer du doigt un couloir plus loin, s’y engageant rapidement. Qu’est-ce qu’il voulait, à la fin ? La brunette hésita encore quelques secondes avant de pencher sa tête vers le jeune homme à côté d’elle, murmurant doucement à son oreille.

-‘ Je vais juste faire un tour aux toilettes, d’accord ? Débrouille-toi le mieux possible avec les questions. ‘

Et elle se leva et reprit sa marche, s’éloignant lentement de la table. Quelques personnes regardèrent la demoiselle s’éloigner, mais n’en firent pas de cas, se concentrant plutôt sur le pauvre Yuugure qui était laissé à lui-même. L’homme assis à côté de lui était celui qui lui avait poser les questions plus tôt, Gabriel. Le botaniste était aussi grand que le dresseur et son teint basané contrastait avec celui des autres. Celui-ci sourit et pencha légèrement la tête vers Yuugure, pour pouvoir discuter tranquillement malgré les bruits environnements. Kim se rapprochait aussi de son côté, les gens en face portant une certaine attention à ce qui se passait proche du trio.

-‘ Désolé de la curiosité, mais, comment vous vous êtes rencontré ? ‘

-‘ OWIII, raconte ! Bahia elle dit jamais rien là-dessus, c’est pas marrant. Depuis sa jambe, on ne la voit pas beaucoup… ‘

La demoiselle marchait dans le couloir presque vide, le bruit de ses talons et de sa canne résonnant dans celui-ci. Damien était appuyé plus loin, un large sourire étirant son visage en voyant la jeune femme s’approcher de lui. La brunette avait l’air calme, mais à l’intérieur elle bouillait déjà, se demandant ce que cet idiot lui voulait. S’arrêtant à un mètre de lui, Bahia ne disait rien, observant l’homme en face. Celui-ci replaça doucement ses lunettes, prenant la parole.

-‘ Oh Bahia, cela faisait tellement longtemps qu’on ne s’était pas vu. ‘

-‘ Abrège, Damien. Ce n’est pas ton genre de parler pour ne rien dire. ‘

-‘ … Tu as bien raison. En fait, j’aimerais parler… affaires, avec toi. Tu as deux minutes ? ‘

Il ouvrit la porte à côté de lui, montrant l’intérieur d’un bureau. Il voulait parler affaires ? Le cœur de Bahia s’emballa, se demandant s’il n’avait pas un lien quelconque avec ce qu’elle cherchait. Trop curieuse pour s’arrêter maintenant, elle hocha doucement la tête et entra rapidement, l’homme la suivant et refermant la porte derrière lui dans un claquement.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Lun 15 Sep - 23:24

Huh ? Yuu' avait encore dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Bahia n'avait répondu à sa proposition que par un petit sourire avant de se concentrer sur une statue au loin. Ouais, elle avait été gêné, c'était presque sûr. Elle fuyait encore du regard le blond, sans que celui-ci ne sache pourquoi. C'était sa proposition qui l'avait gêné ? Franchement, Yuu' n'en savait rien et voyant la réaction de la jeune femme, il ne tenta pas de continuer la discussion jusqu'à ce que... Bahia ne lâche un juron et ne manque de tomber, pour une raison qui restait obscure au blond. Enfin, il n'avait pas besoin de savoir pourquoi elle tombait, il s'arrêta immédiatement, amortissant l'éventuelle chute de la brunette avec ses bras, l'aidant finalement à reprendre une position droite. Peu de temps après, ils reprirent leur route, Yuugure entendant les deux combattants rigoler derrière et se demandant bien pourquoi. M'enfin, il se sentait bien : il y avait des discussions, des rires, autour de lui, comme il l'aimait et il y avait également la jeune femme à son bras, ce qu'il trouvait extrêmement agréable, presque autant que le baiser qu'elle lui avait volé, en fait. Non, ne pas penser à cela, la jeune femme ne semblait visiblement pas attirée par Yuugure, vu comment elle évitait les sujets traitant d'amour. Il soupira doucement à cette idée, le bruit du souffle couvert par celui de cloches, le jeune homme se faisant légèrement lâcher par sa fausse petite amie, se sentant presque... déçu ? Déçu que ce moment seul avec Bahia fut aussi court. Chassant ces idées, il suivit la brunette à travers la foule, lui-même suivit par le Blindépique et le Brutalibré., arrivant finalement en face d'une table où la petite femme, l'amie de Bahia faisait des grands signes pour capter l'attention du faux couple. Ils allèrent donc s'asseoir tranquillement, avant que la jeune femme ne se relève après avoir dit aller aux toilettes. Yuugure ne dit rien qu'un « Okay », faisant une petite grimace avant de hausser les épaules sous les regards interrogateurs des anciens amis de Bahia, qui recommençaient d'ailleurs leurs questions. Comment ils s'étaient rencontrer ? Bahia avait dit de faire un maximum dans la vérité, il allait faire dans la vérité, mais avant... Il fit rouler la ball d'Aryuu' hors de sa poche, le pokémon sortant par sa propre volonté, prenant aussitôt une apparence humaine, ressemblant beaucoup aux mannequins qui figuraient sur les affiches des grands tailleurs.

« Tiens ? Aryuu ? T'as envie de faire un tour ?
Celui-ci hocha doucement la tête, un sourire narquois sur le visage. Okay, mais pas de bêtises, d'accord ? »

Le Métamorph hocha de nouveau la tête, cherchant du regard autour de lui, avant de se décider à prendre une direction. Il savait ce qu'il avait à faire, il avait entendu la discussion et le murmure de Bahia à partir de sa ball. Elle allait encore aux toilettes ? Bizarrement, Yuu' n'avait plus confiance en le simple «  Je vais aux toilettes » et il avait peur qu'il arrive quelque chose à Bahia si elle partait toute seule alors que le blond était à quelques mètres. C'était pour cela qu'il s'était arrangé avec son pokémon ADN pour que ce dernier joue les petits gardes du corps silencieux. Il se dirigea premièrement vers les toilettes, entrant dans l'un des luxueux cabinets et changea d'apparence pour prendre celle d'un Fantominus. Une fois cela fait, il utilisa son attribut spectral pour traverser les murs, allant dans les toilettes féminines, dans l'espoir d'y trouver Bahia, en vint. Encore une fois, elle n'y était pas. Mais où pouvait-elle être ? Elle avait bien prit la direction des toilettes, mais peut-être n'y était-elle pas allé. Il traversa de nouveau les murs, prenant soin de rester invisible dans ceux-ci, longeant un couloir, passant discrètement à côté d'un gorille et atteignit enfin une pièce où il croyait entendre la voix de la brunette. Il décida donc de s'approcher, toujours dans le mur, pour écouter la conversation. Il s'agissait bien de Bahia, mais il y avait une personne avec lui. Un homme. Il fronça ses sourcils immatériels, restant dans le mur, attendant le moment opportun pour intervenir ou non.

Pendant ce temps, Yuu' devait répondre aux questions des botanistes et surtout à celle Gabriel : Comment avait-il rencontré Bahia ? Et il ne voulait sûrement pas savoir uniquement cela. Il devait vouloir savoir comment ils étaient tombés amoureux l'un pour l'autre. Plus ou moins gêné de la question, Yuugure se frotta la nuque, jetant quelques regards vers la direction qu'avait pris Bahia et son Metamorph. Bon, autant répondre, malgré la petite gêne. Ça lui faisait bizarre de répondre comme s'il était vraiment avec Bahia, mais malgré cela les mots venaient tout seuls.


« Eh bien, on s'est rencontré à Lieucca, dans ce temps-là, j'étais en fauteuil roulant, des suites d'une explosion lors d'un combat. Les risques du métier, ahah. Enfin, j'étais parti en balade, pour tester mon fauteuil à moteur quand j'ai eu un léger accident, me retrouvant à terre, dans une position peu confortable, ahah. Elle m'a aidé et pour la remercier je lui ai payé un verre, puis le soir on est allé au resto et au festival de Lieucca. On a passé une bonne soirée, puis on s'est quitté. Le lendemain, j'étais parti lui dire au revoir à la gare quand elle me vola un baiser... Il soupira doucement, souriant, les bras derrière la tête, rougissant légèrement. Et dès cet instant, j'ai su que c'était elle que je voulais aimer et personne d'autre. Depuis, on s'est vu plusieurs fois, jusqu'à ce qu'elle vienne s'installer chez moi, à la pension. Enfin, quand elle n'était pas prise par son boulot, ahah. Ça peut paraître un peu cul-cul la praline, mais ça s'est passé comme ça, ahah ! »

Voilà, il avait dit un maximum de vérité, Bahia devrait s'y retrouver si les autres venaient à lui poser des questions. Mais pour cela, il fallait qu'elle revienne. Il espérait vraiment qu'elle n'avait pas été prise à parti par une mauvaise personne, encore une fois. Mais si ce n'était pas le cas, Aryuu' serait déjà de retour, non ? Pour une fois, Yuugure espérait que son Metamorph était en train de perdre son temps à regarder sous des jupes.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 16 Sep - 1:24

-‘ Comment t’expliquer ? Je ne peux nier tes qualités dans ton domaine, pour avoir été surclassé par tes notes en classe et pour avoir lu certains de tes ouvrages. Il est vrai que notre relation s’est terminée de manière très abrupte, mais je tenais à m’excuser de mon comportement, sachant que j’ai mûri et grandit depuis. Je n’ai pas besoin que tu me pardonnes, au contraire. Néanmoins j’aimerais mettre nos différends de côté pour parler… de quelque chose de plus intéressant. ‘

Tu me prends encore pour une conne, pas vrai ?

-‘ J’ai… découvert que certaines plantes avaient un potentiel monétaire particulièrement intéressant. Tu sais bien toi aussi que les plantes rares valent une petite fortune et certains coins de la forêt dense cachent… des plantes qu’on croyait disparues. Si tu savais ce qui se cache dans son sous-sol aussi…. Une vraie merveille ! Seulement même moi il y a des choses que je ne peux pas comprendre chez certaines d’entre elles et… je me suis dit que tu pourrais peut-être jeter un coup d’œil. C’est une chance en or, je suis le seul à les posséder, je suis sûr que toi tu pourrais percer leurs secrets. ‘

-‘ La forêt est un bien national, Damien. Comment se fait-il que tu possèdes des spécimens rares alors qu’ils sont protégés et interdits de possession ? ‘

-‘ Bahia, voyons, là n’est pas la question. Je me suis simplement débrouillé pour les avoir, les autres n’ont pas besoin de savoir. Ce genre de spécimen ne sert pas juste à décorer les jardins botaniques, il y a beaucoup de choses à apprendre sur eux. Je suis presque certain que plusieurs d’entre eux sont considérés comme disparus, ils ne sont plus sous la loi. Penses-y un peu, tu rendrais tous les botanistes jaloux si tu avais la chance d’écrire un autre livre sur ces spécimens avant tout le monde. Ça ne t’intéresse donc pas ? ‘

Moment de silence.

-‘ Ce qui ne m’intéresse pas, c’est toi. ‘

Bahia s’était levée, déposant le verre que lui avait offert son ex-petit ami. Celui-ci était assis sur la chaise en face, son visage se fermant d’un coup. Comment avait-il pu croire qu’elle aurait réellement pu s’intéresser à lui et à ses recherches ? La brunette attrapa sa canne et se retourna, marchant tranquillement vers la sortie. Elle ne se retourna pas une seule fois, ouvrant la porte pour la refermer d’un coup sec derrière elle. Dès l’instant où le claquement retentit, le visage de la botaniste changea d’un coup. Elle le tenait, ce salopard. Il avait dit qu’il s’était procuré des plantes rares, or c’était justement ce que les braconniers recherchaient. D’une manière ou d’une autre, elle était certaine qu’il était lié à tout cela. L’handicapée était contente de son coup : elle avait bien fait de suivre cet idiot pour lui parler. Il avait cru qu’elle se laisserait peut-être impressionné par ses paroles ou son statut, mais ce n’était pas en la faisant asseoir dans un bureau luxueux avec un verre de vin hors de prix qu’elle allait changer d’avis sur lui. Encore moins avec ses excuses  bidon. La chasse avait été meilleure que ce qu’elle aurait cru, la simple idée que son ex soit relié à ses problèmes était un peu jouissif. Comment aurait-elle pu deviner qu’elle tomberait sur lui et qu’en plus il serait son meilleur indice ? Cette journée allait de mieux en mieux. Elle l’avait vu ranger des papiers en entrant et elle voulait absolument mettre la main dessus. Seulement, comment ? L’esprit de Bahia était en ébullition, elle avait du mal à garder un visage  neutre et un comportement calme. Comment faire pour s’y introduire ? Elle avait entendu Damien sortir et verrouiller la porte, partant dans une autre direction qu’elle. Temps qu’il n’était pas dedans, elle avait une chance de pouvoir récupérer ce qui s’y trouvait. Le cœur battant à la chamade, la demoiselle se souvint alors qu’elle n’était pas toute seule dans cette soirée. Yuu ! Excitée à l’idée de lui dire ce qu’elle avait trouvé, celle-ci se dépêcha de reprendre la direction de la salle à manger, sa jambe commençant à tirer un peu. C’était beaucoup pour elle et la botaniste était mieux de se ménager un peu, sinon demain elle serait incapable de marcher. Trop énervée pour y penser, elle ignora la légère défaillance de sa jambe et s’appuya plus sur sa canne, débouchant finalement dans la pièce. Elle avait encore du mal à croire que ce qu’elle avait entendu et était perdue dans ses pensées, s’approchant de la table sans trop regarder ce qui se passait autour.



-‘ Moi j’aime les trucs cul-cul la praline ! ‘

-‘ Il n’y a pas grand-chose que tu n’aimes pas, Kim. ‘

-‘ Hihi, c’est trop mignon. Je suis contente pour toi et Bahia, z’êtes mignons ensemble. ‘

-‘ D’ailleurs Bahia elle fait quoi, ça lui en prend, du temps. ‘

-‘ T’sais Gab, les toilettes pour femmes doivent déborder, les files sont toujours très longues. ‘

-‘ Quel plaisir d’être un mec. ‘

-‘ Bonjour tout le monde, je serais votre serveur pour la soirée. Si vous êtes prêts, je vais commencer à prendre vos commandes. ‘

-‘ Tu vois Bahia ? ‘

-‘ Nada. Vas-y Yuu, commande pour elle, tu sais ce qu’elle aime, pas vrai ? Comme ça quand elle arrivera, son plat sera déjà prêt. ‘

Oh oh. Le jeune homme allait devoir choisir dans le menu un repas pour la jeune femme. Allait-il se souvenir qu’elle était végétarienne ? Il n’y avait qu’un seul plat qui l’était, le reste avait de la viande. Après que toutes les personnes à la table aient donné leur choix, le serveur partit avec la longue commande, les humains se remettant à parler entre eux. Kim avait fait sortir son Teddiursa et le gardait sur ses genoux, l’ourson ayant l’air à demi endormi. Celle-ci sourit à Yuugure, parlant toujours avec le même entrain.

-‘ Tu as dit que tu avais une pension, non ? Tu as quoi comme Poké… HEY, Bahia ! ‘

-‘ Désolée, il y avait du monde. J’ai manqué quelque chose ? ‘

-‘ Oh rien, on a demandé à Yuugure comment vous vous étiez rencontré. Le serveur est passé aussi, il a pris ta commande. ‘

-‘ Ah euh okay, merci … chéri. ‘

La jeune femme reprit sa place sur sa chaise, essayant de reprendre son rôle. Elle avait l’impression de se faire regarder un peu, rougissant légèrement. Quoi ? Qu’est-ce qu’ils avaient à l’observer comme cela ? L’handicapée soupira et fit comme si de rien n’était, approchant sa tête de celle de son accompagnateur. Les lèvres proches de son oreille, elle parlait juste assez fort pour qu’il entende, les autres autour parlant assez fort pour que cela ne s’ébruite pas.

-‘ J’ai trouvé quelque chose. Dès que le repas est fini, je m’en occupe. Ensuite on fiche le camp d’ici. Je t’en reparle après ‘

La brunette recula la tête et lui fit simplement un clin d’œil, qui passa presque inaperçu. Bahia prit une gorgée de sa coupe de champagne et s’appuya l’épaule contre celle de Yuugure, lui jetant parfois des coups d’œil. Elle était excitée à l’idée de lui en reparler, seulement ce n’était pas le moment. Ils allaient devoir manger et essayer de rester le plus naturels possible, ensuite elle pourrait essayer de récupérer les papiers et partir. Respirant doucement par le nez, Bahia tentait de calmer son esprit bouillant, reprenant une deuxième gorgée de champagne. Bien vite elle termina sa coupe et décida d’attendre, de peur de faire comme avec le whisky. Autant éviter de finir la tête dans la cuvette des toilettes.

-‘ Enfin, comme je disais, tu as beaucoup de Pokémon, Yuu ? ‘

-‘ Oh désolé, je savais pas que je t’avais coupée. Yuu a une grande équipe, pas vraie ? ‘ La botaniste tourna la tête vers lui et sourit sincèrement, amusée. –‘ Dit… tu veux bien sortir Saké ? S’il te plait ?‘

Elle avait vu le Teddiursa sur les genoux de son amie et cela lui donnait envie de faire pareil avec le panda, faisant les beaux yeux au jeune homme en clignant des cils pour avoir accès à sa demande. Oui, elle adorait le Spinda, il avait presque autant d’attention que ses propres Pokémons. Pendant qu’elle parlait, le serveur revenait avec d’autres de ses collègues,  ceux-ci commençant à placer les plats sur la table.

-‘ Yuu nous a dit que tu lui avais volé un baiser. ‘

-‘… Pardon ? ‘

-‘ Bien sûr, il parait que votre relation a commencé comme ça. ‘

-‘ … AH EUH, oui, oui. Hum. ‘

-‘ Petite cachotière va, je ne te croyais pas comme ça, hihi. ‘

-‘ Moi non plus. ‘

La jeune femme décida de regarder ailleurs à nouveau, meilleur moyen à son avis de s’en sauver. Elle rougissait de nouveau, n’étant clairement pas à l’aise. Elle n’aurait pas cru qu’il irait jusqu’à raconter ça, quand même. Déglutissant avec difficulté, la botaniste n’osait plus regarder Yuugure, attendant simplement son plat. Tout ce qu’elle voulait à présent c’était manger et s’occuper de Damien ensuite. Pourquoi il avait parlé du baiser ? Pour s’en tenir à la vérité comme elle avait dit ? Allait-il tenter de nouveau de lui poser la question ? Ce n’était pas le moment pour tout cela. Heureusement ses amis prenaient son rougissement pour de la gêne, mais ce n’était pas pour les mêmes raisons. Cela passait plutôt bien, même si la jeune femme se défaisait un peu de son rôle sans s’en rendre compte.

-‘ Bon appétit ! ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 16 Sep - 13:21


Oui, c'était bien Bahia qui était dans la pièce, avec un inconnu pour le Metamorph. Enfin, l’identité de l'interlocuteur n'était pas importante, par rapport à ce que disait celui-ci. Des plantes rares, quasiment disparues ? Le faux-Fantominus haussa un sourcil immatériel en entendant cela. C'était pas très légal, si ? Enfin, lui non plus ne faisait pas de choses correctes, mais il ne risquait rien : c'était son dresseur qui payait pour ses actes. L'offre paraissait alléchante, mêlant argent et renommé, ce qui faisait légèrement peur au Metamorph. Les humains étaient loin d'être incorruptibles et il ne connaissait pas assez la brunette pour savoir si elle allait craquer et accepter la proposition. Il attendait alors, serrant la mâchoire, espérant qu'elle fasse le bon choix et ne change pas de côté subitement. Ce qu'elle ne fit pas, finalement, après un petit moment où il n'y avait pas un bruit dans le bureau, envoyant vraiment bouler l'autre humain prétentieux à lunettes, le changement de visage de celui-ci faisant bien rire, intérieurement, le pokémon ADN. Dans tout les cas, la femme était sortie, claquant la porte, avant de retourner vers ses amis, le Métamorph retournant aux toilettes pour changer de nouveau d'apparence et partir à la suite de la brunette.

Pendant ce temps, les amis de la jeune femme semblaient globalement apprécier le récit de Yuugure, dérapant finalement sur le bonheur d'être un homme, par rapport au temps que mettaient les femmes aux toilettes. Surtout Bahia, se disait Yuugure. Et la seule fois où il l'avait vu aller aux toilettes, ça s'était mal fini. Il espérait fortement que cette fois-ci elle n'avait eu aucun problème. Enfin, si ça venait à arriver, Aryuu' serait en mesure de la défendre, le temps pour le Blindépique de sortir de sa ball, non ? Il regarda instinctivement la chaise vide et... Argh ! Elle avait laissé son sac là, avec les balls. Le Metamorph se retrouverait seul protecteur de l'amie du blond, sans pouvoir faire appel à l'aide de Cogneur, le chromatique. Bon Arceus, Bahia, ne l'oblige pas à ré-intervenir, ne joue pas les kamikazes, s'il te plaît.

Alors que Yuugure imaginait les pires situations possibles, un serveur vint les voir, demandant ce qu'ils voulaient manger, Gabriel proposant à Yuugure de choisir pour Bahia. Argh. Qu'est-ce qu'elle aimait, déjà ? Il fit une première lecture rapide du menu, ne voyant franchement pas ce qui lui plairait. Peut-être... du Galifeu ? Non, ce n'était sûrement pas ça. Bahia avait un goût culinaire particulier, il le savait. Mais quoi ? Il l'avait vu à leur première rencontre, mais ne se souvenait que d'une chose : elle l'avait en commun avec Tasogare. Piochant dans les repas qu'il avait dû acheter ces dernières semaines, tout en faisant semblant de relire le menu pendant que le serveur faisait le tour de la table, il trouva finalement, poussant une petite exclamation en relevant la tête de sa carte, le serveur lui demandant s'il avait choisi. Yuugure hocha la tête, commandant d'abord pour lui, puis pour Bahia. Un repas végétarien. Bahia était végétarienne, comme Tasogare, c'était pourtant pas compliqué, mais il était fier de se souvenir de cela, bien sûr sans le montrer réellement, cette fierté allant simplement dans le sourire qu'affichait le blond.

Après cela, Kim commença à poser une nouvelle question, se stoppant subitement pour accueillir Bahia, Yuu' se retournant vers celle-ci et l'accompagnant du regard pendant qu'elle s'asseyait, celle-ci remerciant son faux petit-ami d'avoir commandé à sa place. Il sourit, alors qu'elle portait ses lèvres à son oreille pour lui dire qu'elle avait trouvé quelque chose. Comme le redoutait Yuugure, elle n'était pas seulement allé aux toilettes. Enfin, elle semblait aller plutôt bien et contente de sa trouvaille. Ca devait être quelque chose d'important, c'était certain. Et sûrement en rapport avec les braconniers, sinon elle en aurait pas parlé au blond. D'ailleurs, en y repensant, elle ne lui disait pas tellement plus de choses, ne serait-ce que par rapport à ce qu'elle avait fait pendant ces trois mois ou plus anciennement, pendant la guerre de l'Etoile. Okay, il n'était peut-être pas la personne la mieux placée, mais ça ne devait pas être si terrible, si ? Enfin, il fut sorti de ses pensées par les deux femmes, la petite demandant si Yuugure avait beaucoup de pokémons et la brunette réclamant son Spinda. Celui-ci soupira, sortant la ball de Saké alors que le Metamorph revenait en marchant vers le groupe.


« Si tu veux, ma chérie, ahah. Alors que les serveurs commençaient leur travail, il fit sortir le panda de sa ball, celui-ci penchant la tête sur le côté en voyant le grand groupe et la salle où il était, et enfin son dresseur et Bahia si proche, poussant un «  Daaa » attendrit avant de faire le tour pour rejoindre la jeune femme, pendant que Yuugure continuait. Oui, j'ai beaucoup de pokémons, ahah. Déjà Saké et Aryuu' ici-précents, mais aussi six autres pokémons, ahah. D'ailleurs, Aryuu', tu veux rentrer ? »

Le Metamorph hocha la tête, avant de se faire attraper par le rayon rouge de la ball. Il avait terminé sa mission et savait très bien que son dresseur n'allait pas le laisser se balader tranquillement pour reluquer les jolis hommes et femmes de l'assemblée, alors autant rentrer dans la ball. Après cela, Kim remit sur la table ce qu'avait dit Yuugure par rapport au baiser. Au moins, il n'aurait pas à mettre sa fausse petite-amie au courant, comme ça. Mais elle semblait... Encore gênée ? Ahah, ouais, peut-être que Yuu' en avait trop dit, finalement, mais il ne pouvait plus retourner en arrière. Dans tout les cas, elle aurait à supporter cette gêne jusqu'à ce qu'ils rentrent à la maison. Enfin, qu'ils soient tranquilles, car à la maison, il y avait Edward. D'ailleurs, le repas commençait, alors que Gabriel souhaitait un bon appétit à ses amis. Yuu' piqua rapidement dans sa viande, dans un geste expert, avant d'en propre un morceau, pendant que le Spinda montait difficilement sur les genoux de la brunette.

« Hum ! Oh, bon sang, c'est vachement bon ! Il regarda ensuite l'assiette de Bahia et des autres invités et voyant que certains avaient des repas différents, lança : Et vous, c'est comment ? »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 16 Sep - 21:57

Quoi ? Son Metamorph était sorti de sa ball ? La brunette fronça les sourcils en voyant cela, laissant son faux petit ami ramener le Pokémon dans la boule. Sérieusement, il n’avait quand même pas… probablement qu’il l’avait fait. Avait-il réellement peur que quelque chose se passe ici ? Ils n’étaient pas dans une ruelle et les Zodiacs n’étaient plus, ce serait quand même incroyable qu’elle se fasse attaquer dans ce manoir, avec autant de monde autour. Préférant ne rien dire à ce sujet, Bahia soupira et secoua doucement la tête, essayant de faire sortir tout cela de ses pensées. Yuugure était simplement inquiet, ce n’était pas plus mal, même si elle trouvait qu’il exagérait un peu. La botaniste jeta alors un coup d’œil à l’autre ball qu’il avait dans la main et sourit immédiatement en voyant le panda en sortir, Kim écoutant d’une oreille attentive à côté. Celle-ci répondit simplement qu’elle en avait deux et qu’elle avait un peu de mal avec l’élevage, disant au jeune homme que si cela ne le dérangeait pas, qu’elle lui poserait une ou deux questions plus tard. Là c’était l’heure de manger et la brunette fut agréablement surprise de voir que Yuugure ne s’était pas trompé de plat, lui commandant une assiette sans viande. Celle-ci lui sourit doucement, le remerciant du regard. Ses amis étaient au courant pour son appétit particulier, cela aurait été bizarre qu’il se trompe. Il avait de la mémoire, quand même. La demoiselle se tourna ensuite vers le Spinda, aidant celui-ci à grimper sur ses genoux. Caressant le dessus de sa tête toute douce, la jeune femme rapprocha un peu sa chaise et posa la main sur sa fourchette, observant sa salade. Elle piqua dedans et tendit la première bouchée à Saké, son amie faisant de même pour le Teddiursa. Laissant le panda manger à sa guise, la jeune femme attrapa une autre fourchette – il y avait plein d’ustensiles, mais elle ne savait pas se servir de la moitié – et prit quelques bouchées à son tour, son estomac lui signifiant l’envie d’y goûter. Celle-ci sourit après avoir avalé, contente du goût que cela avait. C’était un manoir tout de même, les repas étaient assez luxueux. Son accompagnateur semblait apprécier aussi, la demoiselle posant son regard sur la pièce de viande de Yuugure. Son plat avait l’air tout aussi alléchant, malgré la viande. Les autres répondirent à l’affirmative, s’échangeant des bouts d’assiette pour que les autres goûtent. Essayant de reprendre son rôle un peu, celle-ci arrêta de nourrir le Spinda quelques secondes et tendit sa fourchette à elle à Yuugure.

-‘ Tiens, ouvre la bouche. ‘

Celle-ci souriait, approchant la fourchette des lèvres du dresseur pour qu’il goûte à son plat. C’était mignon, non ? Celle-ci jeta un coup d’œil à son plat à lui et soupira, il n’y avait pas grand-chose qu’elle pouvait goûter là-dedans. Quoique, un morceau de viande de temps en temps, ça ne tuait pas. Il ne fallait pas oublier qu’elle était végétarienne surtout parce que petite, elle mangeait la même chose que Cogneur. Son estomac digérait un peu moins la viande, mais juste pour ce soir… elle pouvait bien y faire une entorse. Celle-ci demanda poliment à Yuugure si elle pouvait juste goûter un tout petit bout, rien de bien alarmant pour ses intestins. Lorsque ce fut fait, la jeune femme se concentra de nouveau sur son assiette, ignorant les regards qu’il y avait sur elle. La brunette mangeait tranquillement le reste de son plat, avec l’aide du Spinda. Les autres finirent aussi, parlant de tout et rien. Ils parlaient de découvertes récentes sur certains Pokémon plantes et la demoiselle écoutait à demi, pensant surtout aux papiers dans le bureau. Buvant tranquillement sa coupe de vin rouge, la demoiselle appuya de nouveau sa tête contre son épaule, perdue dans ses pensées. Bahia caressait toujours avec douceur la tête du panda, ayant néanmoins hâte de pouvoir faire ressortir ses deux compagnons. Le temps passa et les gens se levèrent, pour laisser les serveurs débarrasser la table et remettre la pièce en ordre. Bahia déposa doucement le panda au sol, prenant ensuite sa canne pour se lever de sa chaise. Sa jambe gauche, cachée sous les tissus de la robe, se mit légèrement à trembler. Merde. Celle-ci commençait déjà à avoir du mal à supporter son poids. Continuant de faire comme si de rien n’était, la botaniste libéra ses deux combattants, qui observaient rapidement autour. Bahia aurait aimé pouvoir leur parler tranquillement, mais Kim tirait déjà sur son bras, visiblement excité.

-‘ Tu restes pour la danse, pas vrai Bahia ? ‘

-‘ … Hum, tu sais Kim, c’est un peu difficile pour moi de danser. ‘

-‘ Oh. OH. Je suis désolée, je n’y avais pas pensé… ‘

-‘ Ce n’est pas grave. Euh, dis-moi, tu es venue au manoir même en dehors de cette fête, pas vraie ? ‘

-‘ Bien sûr, c’est moi qui s’occupe des jardins, pourquoi ? ‘

-‘ Tu sais où est le système pour le son ? ‘

-‘ Yup ! Pourquoi tu me demandes ça ? ‘

Ce fut au tour de Bahia de tirer un peu sur son bras, lui faisant signe d’approcher sa tête de la sienne. Seul Yuugure et ses Pokémons pouvaient entendre la conversation, les autres étant trop éloignés.

-‘ Écoute, je peux pas t’expliquer pourquoi, mais… j’ai besoin d’une diversion, quelque chose qui capte l’attention. Je sais que tu es très douée là-dedans et… ‘

-‘ Huh ? Bien sûr que je peux le faire ! Donne-moi cinq minutes, tu vas voir ! On ne me donne pas le titre de reine de la danse pour rien. ‘

La brunette regarda donc d’un air surpris la jeune femme s’éloigner à grands pas, celle-ci attrapant  le bras de Gabriel au passage, obligeant celui-ci à suivre le même chemin qu’elle. Kim n’avait même pas cherché à savoir pourquoi elle voulait une diversion, le simple fait de le lui demander lui suffisait. Bahia sourit doucement, glissant son bras pour attraper celui de Yuugure, observant la petite excitée disparaitre de son champ de vision. Dès que c’était le temps de mettre un peu la merde, Kim était la meilleure. La botaniste se souvenait des blagues qu’elle faisait à l’université et savait qu’avec elle, il n’y avait pas de quoi s’ennuyer. Cela faisait partit de sa personnalité, pas besoin de raison, cette fête manquait de mouvement et la jeune femme allait mettre le paquet. Appuyant sa joue sur l’épaule de Yuugure, celle-ci leva légèrement le menton vers lui, souriant avec douceur.

-‘ Ne t’inquiète pas, elle est douée là-dedans. Dès que l’attention est ailleurs, on part dans le couloir, là-bas. ‘

Elle ne dit rien de plus, se disant qu’elle expliquerait dans le couloir. Alors que les minutes passaient rapidement, le groupe s’approcha du faux couple, verres à la main. L’une des blondes posa la main sur l’épaule de Bahia, souriante. La demoiselle fronça les sourcils, ne sachant pas trop où voulait en venir Béatrice. Son regard ne lui disait rien qui vaille…

-‘ J’aimerais simplement porter un toast à Bahia et à Yuugure, au plaisir de la revoir ici et de la voir heureuse. Nous sommes contents de voir que tu vas bien. ‘

-‘ Hop hop, un bisou, maintenant ! ‘

-‘ .. Par.. pardon ? ‘

-‘ Oh, ne fait pas ta timide, juste un petit bisou, ça ne te tuera pas. ‘

La brunette s’obstina pendant un moment avec eux, mais rien n’y fit : ils voulaient un baiser en direct. C’était gênant et surtout malaisant, mais eux ne pouvaient évidemment pas deviner qu’elle n’était pas réellement avec lui. Si elle refusait trop longtemps, cela finirait par mettre un froid entre elle et eux. Sauf que de l’autre côté, cela risquait de mettre un froid entre elle et lui… se tournant lentement vers Yuugure, Bahia posa son regard dans le sien, hésitant. Plus elle réfléchissait, moins elle le ferait. Donc autant ne penser à rien et foncer, cela durerait deux secondes et cela contenterait les autres. Son corps se crispait déjà et son cœur battait à la chamade, son visage passant dans les mêmes teintes que son rouge à lèvres. La brunette approcha doucement son visage sous les regards attentifs de ses amis et…

Take the lead

Bahia s’arrêta dans son mouvement, surprise. De la musique et des cris, il y avait visiblement de l’agitation derrière. Les amis, surpris, décrochèrent quelques secondes de la scène et se mirent à chercher ce qui causait tout ce raffut. C’était Kim. La demoiselle avait trouvé où était contrôlé le son et s’amusait sur la piste de danse en compagnie de Gabriel, attirant l’attention de la majorité des gens autour. Les plus vieux semblaient trouver cela désagréable, mais quelques plus jeunes fonçaient déjà pour les rejoindre, la fête prenant une autre tournure. Le groupe d’amis oublia Bahia pendant quelques secondes, allant voir ce que Kim était en train de faire. Parfait, c’était le moment. La botaniste recula immédiatement, se sentant trop gênée d’être collée comme cela à Yuugure. Pas le temps de le laisser revenir sur la question une autre fois, il fallait y aller. Celle-ci lui tira le bras, rapidement suivie par les deux autres, qui se demandaient encore ce qui se passait. La jeune femme se dirigeait tout droit vers le couloir, cherchant la porte du regard.

-' Là-bas ! '

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mar 16 Sep - 23:32


Comme osait le prévoir le panda et son dresseur Bahia aida Saké à monter sur ses genoux, lui caressant la tête et... Lui donnant la première bouchée ? Okay, Saké était mignon, mais Yuugure n'était pas sûr que ce soit très hygiénique de partager sa nourriture comme ça, surtout avec un pokémon. Enfin, il pensait hygiène, mais son ancien appartement était un énorme bazar et un nid à bactéries. Donc autant ne rien dire. Saké goûta la salade, semblant plutôt apprécier celle-ci. Ca changeait des pizzas et des fast-foods qu'il réclamait à son dresseur. Après tout, quoi de mieux qu'un bon McDonald avec un pack de bière ? Eh bien, visiblement cette salade, même si elle manquait d'un peu d'alcool. Un verre d'alcool ? Par assiette, bien sûr. Pendant que le panda réfléchissait à comment assaisonner au mieux la salade, les humains mangeaient, Yuu' adorant sa part de viande et la mangeant de bon cœur, avant que... Huh ? Bahia lui tendait sa fourchette ? Elle voulait qu'il goûte ? Sûrement, car elle la laissait dans cette position jusqu'à ce que Yuu' ne se décide à prendre la bouchée, en souriant. Ouais, fuck l'hygiène, là, c'était Bahia, heu, c'était pour le rôle. Mais Yuugure ne pouvait pas se permettre de proposer un morceau de sa viande à la jeune femme, elle était végétarienne et... huh ? Il allait de surprise en surprise, en cette soirée, décidément. Il sourit tendrement à la brunette, prenant un petit bout de sa viande, comme l'avait demandé la jeune femme, portant la fourchette jusqu'à la bouche de sa fausse petite-amie. C'était vraiment mignon, un couple qui faisait ça, donc : Fausse relation amoureuse : +15 points.

Une fois le repas fini, tous se levèrent, se répartissant par affinité, Yuugure restant bien sûr avec la brunette, celle-ci libérant son Blindépique et son Brutalibré presque immédiatement. Malheureusement, elle ne put placer aucun mot que la petite femme sur-excitée arriva, demandant si Bahia restait pour la danse.  Yuugure eut presque envie de se coller la main contre la figure, car même lui savait que avait une canne, c'était difficile de danser. Est-ce qu'on avait déjà vu des gens à trois jambes danser ? Oui, sur Internet, sûrement, mais non. Puis la fausse petite-amie demanda à Kim de faire... une diversion ? Sur le coup, Yuu' n'avait pas su pourquoi, mais la précédente annonce de Bahia, sur ce qu'elle avait trouvé lui remit les pensées en place. Mais... Est-ce que ça méritait de faire une diversion qui captait autant l'attention que Bahia l'avait demandé ? Le blond appréhendait un peu, mais soupira en voyant la petite souris partir, attrapant le bras de Gabriel au passage avant de disparaître dans la foule, alors que Bahia reprenait le bras de Yuugure, celui-ci se concentrant sur les directives. Le couloir, okay. Ils attendirent donc,  Yuu' s'impatientant légèrement, alors que le groupe se dirigeait vers eux. Oh non, oh non, il sentait que ça allait mal finir, cette histoire. Il priait même mentalement Arceus pour qu'ils ne passent que à côté d'eux, mais sa prière ne fut pas entendu et une des blondes agrippa l'épaule de la brunette, Yuu' n'écoutant que d'une oreille jusqu'à entendre le mot « bisou ». Non, ça ne pouvait pas être ça, si ? Il se concentra sur la discussion, alors que la demande était renouvelée. Faire un bisou. C'était embrasser. Sur le coup, Yuu' bugua pendant un court instant, avant de se retourner et de  regarder sa fausse petite-amie, croisant le regard de celle-ci. Non, ils ne pouvaient pas le faire, si ? Ça remettrait en cause tout ce que Yuugure avait pensé. Et pourtant, ils se rapprochaient, les mains du blond prêtes à saisir celles de la brune, alors que leurs lèvres se préparaient pour le baiser quand... De la musique retentit, faisant reculer le blond, celui-ci regardant autour de lui, comme une bête apeurée, avant de se reprendre. La diversion. C'était sûrement la petite femme. Le groupe d'amis décrocha du spectacle du faux couple, Bahia tirant le bras du jeune homme, celui-ci la suivant volontiers, lui-même suivit des combattants.

Ils ralentirent leur course finalement, arrivant devant une porte. Okay, la brunette n'avait même pas à parler, Yuugure savait déjà ce qu'il se passait et il savait également que son Metamorph en savait d'avantage et saurait quoi faire. Il libéra donc ce dernier, lui expliquant rapidement et à voix basse la situation, jetant des regards vers le fond du couloir, de peur qu'une personne ne voit ce qu'allait faire Aryuu'. Le Metamorph, dans sa forme de gelée rose, hocha la tête, avant de se retransformer en Fantominus, partant en reconnaissant du terrain. Une caméra à débrancher, un système Infra-rouge à brouiller ou... Un Voltorbe à désamorcer. Ouais, ça, ça allait être problématique. Pendant ce temps, Yuugure attendait, dos au mur, murmurant des ordres sur un ton grave à l'intention des deux combattants de la brune. Qu'ils étaient ou non ses pokémons importait peu, à ce moment, car s'ils ne voulaient pas voir leur dresseuse avoir des problèmes, ils étaient mieux d'écouter le blond.


« Les gars, faites les guets ou diversion s'il y a quelqu'un qui vient, okay ? Ekaki, Bouldeneu. »

Sur ces mots, il appuya sur le bouton de sa ball, invoquant son Queulorior qui se transforma aussitôt en une énorme masse de lianes vivantes, de quoi bien digérer après avoir mangé. Mais le plan était là, Yuu' n’espérait plus que son Metamorph parvienne à subtiliser le dossier discrètement. D'ailleurs, celui-ci, après un léger temps de réflexion décida de prendre l'apparence de Damien. Pourquoi ? Car le Voltorbe était sûrement sous les ordres de celui-ci et voir son maître prendre les documents pouvait paraître parfaitement logique pour la pokéball vivante. Le faux-humain avança donc, d'un pas normal pour ne pas attirer trop de soupçons, avant d'aller tirer le tiroir qu'il avait repéré quelques minutes plus tôt, lorsque Bahia et le braconniers discutaient. Il ne se soucia pas de regarder le contenu du fichier, persuadé que c'était celui-ci que Damien avait rangé. Il repassa devant le Voltorbe, celui-ci ne se doutant de rien, avant de glisser le dossier sous la porte, Yuugure le récupèrant de l'autre côté et... le fourrant dans les tentacules d'Ekaki. Quelle meilleure cachette que les lianes d'un Bouldeneu, vraiment ? Dans tout les cas, la mission semblait être un succès.

« Heu. Que faite-vous, monsieur ? Lança une voix masculine, au bout du couloir. Yuu' tourna la tête vers le son, avec un sourire gêné, observant l'homme corpulent avec une verre de champagne à la main. Il devait sûrement d'agir d'un invité, donc pas de panique à avoir.

« Hum, je.. Il fouilla dans les lianes du faux-Bouldeneu, pour y extraire une Ceinture-Pro. Je cherchais ça, ahah ! »

L'invité haussa les épaules tout en roulant des yeux, avant de poursuivre sa route, ignorant royalement le blond et la ceinture de son Queulorior. Yuugure soupira de soulagement, avant de relever la tête vers Bahia, rappelant son peintre metamorphe dans sa ball, avec les dossiers, gardant la ceinture dans la main, parlant tout en la roulant, grandement soulagé, parlant doucement à la brune, cherchant à retrouver un semblant de calme.

« Bon, j'espère que c'est ça car je serais pas pour le refaire, ahah... Il regarda la porte, soupirant. Il faut récupérer Aryuu'... Hum... Le connaissant, il est dans les toilettes. Des femmes. »

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 17 Sep - 0:54

La demoiselle observait son acolyte de crime, surprise de le voir sortir son Metamorph. Elle avait eu raison, il avait fait exprès de le sortir pour la surveiller. Marmonnant pour elle-même, la brunette regardait rapidement autour, ses Pokémons faisant de même. La musique résonnait de très loin et les cris aussi, visiblement, ça s’amusait bien. Tant mieux, pendant ce temps, ils pouvaient essayer de prendre les documents tranquillement. D’ailleurs le jeune homme semblait tout prendre en main, la botaniste le regardant d’un drôle d’air. Que pouvait-elle faire d’autre ? Son Pokémon semblait avoir le contrôle de la situation pour l’instant, il valait mieux au final qu’on les voie en dehors du bureau, pas dedans. L’handicapée sourit faiblement à une dame qui passait à côté et fit comme si de rien n’était, attendant que celle-ci disparaisse au bout du couloir. Elle restait près de Yuugure, faisant comme s’ils étaient un couple qui cherchait… un peu de calme. C’était le moment, vite. La jeune femme était excitée à l’idée de mettre ses griffes sur ces documents, avec un peu de chance, il y aurait quelque chose de très intéressant dedans. Il fallait qu’elle sache et quelque part, cela lui ferait plus que plaisir de le remettre sous le nez de son ex petit ami plus tard. La simple idée de l’emmerder était jouissive, Bahia n’était pas du genre rancunier, mais lui était l’exception qui confirmait la règle. Oui, ce qu’il avait fait remontait à plusieurs années, mais la vengeance était un plat qui se mangeait froid. Oh il allait ravaler toute la merde qu’elle avait endurée à cause de lui, elle se le promettait. Galvanisée par ses pensées de vengeance, la brunette commençait à être impatiente, ses Pokémons s’éloignant légèrement sous les paroles du blond.

Il ne fallait pas croire qu’il avait un quelconque contrôle sur eux, dans une autre situation, Cogneur aurait rappelé à Yuugure la place qu’il avait. Néanmoins il se retint de lui dire qu’il ne recevait d’ordre de personne, s’étirant lentement en faisant craquer les coutures de son costume. Le Brutalibre était parti de l’autre côté, jouant avec sa cravate alors qu’il observait l’entrée de l’autre couloir. Personne pour l’instant, tout allait bien. L’oiseau lutteur jeta un regard derrière, croisant celui du chromatique. Celui-ci semblait encore perdu dans ses pensées, chose qui se faisait de plus en plus fréquente. Santo n’y avait pas fait attention au début, mais il fallait avouer que c’était un peu bizarre, à moins qu’il ne l’eût jamais remarqué, ce qu’il doutait. À quoi Cogneur pouvait bien penser aussi souvent ? C’était une bonne question et le Brutalibre n’osait pas trop le lui demander. Poussant un soupir, il se retourna de nouveau, gardant son poste. De son côté le chromatique était un peu dans la lune, observant par la fenêtre à côté. Il pensait à Bruno, évidemment. Le crème sortait rarement de sa tête, c’était un véritable parasite. Un parasite… plutôt agréable. Marmonnant pour lui-même, le marron chassa celui-ci de ses pensées, au moins pour quelques minutes. Bahia avait quelque chose sur les braconniers il était excité aussi à l’idée de les attraper. Cogneur se remit en marche, longeant lentement le couloir, surveillant ce qui venait vers lui. Penser à autre chose.

Enfin !

La brunette soupira en voyant enfin les documents passés sous la porte. Ouf, pendant quelques secondes, elle avait cru que le Metamorph n’y arriverait pas. Celle-ci n’eut pas vraiment le temps de mettre la main dessus, Yuugure l’attrapait déjà et le donnait à… son Bouldeneu ? Bahia était trop excitée, elle regardait ailleurs pour surveiller lorsque le Queulorior s’était transformé. Enfin, les documents avaient disparu de la vue de tous, c’était une bonne chose. Le Brutalibre revenait en volant rapidement, faisant des signes à Bahia qui ne fut pas surprise de voir l’invité au loin, se retenant de le dire à Yuugure, sachant que l’autre l’entendrait probablement. Elle sourit simplement de nouveau, s’approchant du Pokémon plante alors que le jeune homme trouvait une parade. Bien, le bedonnant reprit sa route vers Cogneur, qui le laissa passer sans rien dire, appuyer contre le mur, tête baissée. Les documents étaient en sécurité dans la ball, ce qui plaisait plus ou moins à Bahia. Elle aurait aimé y jeter un coup d’œil tout de suite, mais son impatience risquait de la mettre dans la merde. Enfin, les documents étaient là, c’était bon, ils pouvaient repartir. La botaniste sourit faiblement à son acolyte, posant la main sur son bras.

-‘ Merci, Yuu. ‘

Enfin, merci à son Pokémon, mais d’après lui, il n’était plus là. Quoi ? Il était partit se cacher dans les toilettes des femmes ? Bahia ouvrit la bouche d’un air surpris, ne sachant pas trop quoi répondre. Ce Metamorph était bizarre… ou plutôt pervers, vu ce qu’il devait faire aux toilettes, justement. Il ne pouvait pas juste revenir tranquillement auprès de Yuugure ? La demoiselle roula des yeux, trop énervée à l’idée de pouvoir lire le document. Malheureusement elle était la seule femme dans le coin alors c’était probablement à elle d’aller le récupérer. Bon, elle pouvait au moins faire cela pour lui, sachant qu’il avait donné les documents. Marmonnant un peu, la demoiselle demanda la ball du Metamorph à son faux petit ami et fit signe à celui-ci de la suivre, sachant que ce n’était pas une bonne idée de rester proche de cette porte-là. Les deux Pokémons sur les talons, la demoiselle les ramena proche de la salle principale, où ils pouvaient voir les gens danser au milieu sous la musique forte. La brunette les rassura en disant qu’elle revenait dans deux minutes et s’engagea dans l’autre couloir, se dépêchant de trouver la porte des toilettes. Sérieusement, il était mieux de sortir de sa cachette rapidement, elle n’avait pas envie de le chercher pendant dix minutes. Bahia soupira en voyant ladite porte et entra rapidement, jetant un regard circulaire dans la pièce. Une seule toilette d’occupée. La brunette plaça son sac sur le comptoir et fit semblant de se remettre du maquillage, regardant autour d’elle. Sors de là. Une jeune femme sortit finalement de la toilette occupée, se lavant les mains pour ensuite repartir. Se retrouvant seule dans la pièce, la demoiselle tenait sa canne d’une main et l’autre était placée sur sa hanche, regardant autour.

-‘ Aryuu, ce n’est pas le moment, sort de ta cachette. ‘

Pas de réponse. Bahia ne bougeait pas, son regard glissant dans chaque recoin de la pièce. Elle soupira et baissa la tête, découragée de voir que le Pokémon n’était nulle part. Quoique… la demoiselle poussa subitement un cri, reculant d’un coup alors qu’elle voyait le visage amusé d’un Fantominus dans le sol. Un instant. Il était juste en dessous d’elle, alors qu’elle portait une robe…

Non.

NON.


La surprise de Bahia se transforma en colère alors qu’elle comprenait que le Metamorph de Yuugure s’était fait plaisir en regardant sa petite culotte, et ce, pendant quand même un bon moment. Ce Pokémon était infernal, ce n’était pas possible ! La brunette se retint de hurler et pointa immédiatement la ball dans sa direction, le ramenant à l’intérieur. Elle avait encore du mal à croire que son entrejambe avait été reluqué par un Metamorph, se promettant d’en dire deux mots à Yuugure en revenant. Encore énervée à propos des documents et du coup de la petite culotte, Bahia prit le temps de respirer par le nez, se dirigeant finalement vers la porte. Ce calvaire avait assez duré, ils s’étaient bien amusés, maintenant, retour à la maison. Et puis, elle avait les avocats à rencontrer demain. MERDE. Les avocats ! Et un problème de plus ! La brunette se retint de gémir, poussant la porte, la ball en main.



Des bruits de talons retentissaient proche de Yuugure quelque minute plus tard, mais ils n’appartenaient pas à Bahia. Non, c’était Naomie qui s’approchait, la grande blonde s’arrêtant en face de l’autre. Celle-ci avait un sourire mystérieux sur le visage, caressant doucement de ses doigts le verre de vin qu’elle avait dans les mains. Replaçant doucement sa chevelure de l’autre, la grande dame en Noire n’était pas seule. Elle était suivie de son Mangriff de tout à l’heure et de l’énorme Galeking chromatique, qui attira immédiatement l’attention de Cogneur. Le combattant se plaça face à lui, croisant les bras. Qu’est-ce qu’elle voulait, celle-là ? Celle-ci parut remarquer le regard en colère du Blindépique et gloussa simplement, ignorant visiblement la menace. Enfin, menace… ses Pokémons dégageaient beaucoup de puissance, Cogneur était capable de le voir. Ce n’était pas des débutants, c’était évident. Gardant néanmoins une expression neutre, il fit signe au Brutalibre, qui restait un peu à l’écart. Celui-ci essayait de voir si Bahia revenait, mais elle tardait un peu. La beauté prit finalement la parole, de son ton de voix le plus mielleux.

-‘ Vous êtes le petit ami de Bahia, n’est-ce pas ? Damien m’a beaucoup parlé d’elle. ‘ Celle-ci s’approcha encore de Yuugure, le regard brillant. –‘ Elle cache bien des choses, vous savez. Vous seriez probablement surpris de ce qui se cache derrière. Qu’à-telle d’intéressant de toute façon ? Ne seriez-vous donc pas intéresser… par quelque chose de mieux ? ‘


_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 17 Sep - 20:01


Heureusement pour le petit groupe, les deux combattants jouaient le jeu, laissant le temps à Aryuu' de faire son méfait et d'aller se cacher dans les toilettes des filles. Car après tout, si on devait attendre, autant en profiter, non ? Il avait vu plein de femmes avec des robes, c'était l'occasion rêvée pour se faire un peu plaisir. Pendant ce temps, Bahia remercia le blond, avant de lui demander la ball du Metamorph, Yuu' ne refusant pas, sachant très bien que ce serait mal vu, un homme dans les toilettes des femmes. Bahia fit donc signe à Yuugure ainsi qu'aux combattants de la suivre, la troupe retournant dans la salle, le bruit ambiant étant une véritable symphonie pour les oreilles du blond. S'il n'avait pas eu sa canne et Bahia, il se serait déjà précipité vers la piste de danse, même si son niveau n'était franchement pas celui de Calem Wally. Enfin, il laissa la jeune femme s'engouffrer dans le couloir, attendant, une épaule contre le mur, regardant dans le vide. Il repensait au baiser que les amis de la brune avait demandé. Est-ce qu'il avait vraiment eu l'envie d'embrasser Bahia ou était-ce parce qu'il était un peu trop dans le rôle. Oui, ça devait être ça, il était trop dans son rôle de petit-ami, mais bizarrement, ça lui plaisait et il regrettait presque que... Huh ? Il entendait des pas en face de lui, le sortait de sa réflexion. Ça ne pouvait pas être Bahia, car la porte des toilettes était dans le dos du blond. C'était peut-être une amie de la brune qui venait discuter avec le faux petit-ami de son amie. #LesFeuxDeLAmour. Il releva la tête, reprenant son sourire normal, celui-ci disparaissant en voyant la blonde botoxée devant lui. Elle lui voulait quoi ? Il lança un regard derrière celle-ci, voyant le Galeking chromatique et le Mangriff, tout en serrant des dents. Ils avaient l'air puissants, même plus que ses propres pokémons. Et les sales, comme Aryuu'. Dans tout les cas, la blonde parla, sur un trop mielleux pour être naturel, disant que Bahia lui cachait des choses et demandant ce que Yuu' trouvait d’intéressant dans la brunette. Il serra d'autant plus fort les dents, avant de soupirer et de se remettre à sourire, faisant un pas en arrière lorsque la blonde en faisait un vers lui.

« Je suis conscient, qu'elle à des secrets. Qui n'en a pas, ahah ? Et franchement, je m'en fiche. Si j'ai quelque chose à apprendre sur elle, ça sortira de sa bouche et non de celle d'une... Il marqua une courte pose, regardant la femme de bas en haut en haussant un sourcil pas DU TOUT remarquable, avant de continuer. Hum, autre personne. Et elle a tant de choses « intéressantes ». Elle est douce, gentille, belle, hum, belle au naturel, tellement mignonne que j'aurais envie de la serrer dans mes bras. Ahh.. Tant de choses qu'il me faudrait toute la forêt de Cimetronelle pour les écrire et j'ai une petite écriture, ahah. Et... Attendez... Vous vous croyez mieux que Bahia ?! AHAHAHAH. Oh, désolé, vraiment, ahah...
Il essuya une petite larme, avant de continuer. Non, vous êtes clairement pas mieux que ma chérie, en tout cas pour moi, ahah. Peut-être que ce... Damien ? Vous aime comme vous êtes, mais je préfère largement, TRES largement ma Bahia, ahah. Après tout, c'est logique, non ? Je l'aime. »
Les mots étaient tous sorti tellement rapidement et naturellement que Yuugure ne savait déjà plus ce qu'il avait dit, hors mis les derniers mots, sortis tout aussi naturellement. S'en rendant compte, le blond tenta de garder son calme et son sourire, fixant la femme blonde en face de lui. Il avait dit ça car il était stressé et qu'il se posait des questions sur sa relation avec Bahia, c'était tout ! … En tout cas, il cherchait à s'en persuader, se posant maintenant le boss final des questions gênantes : est-ce qu'il aimait vraiment Bahia ? Il s'éclaircit la voix, tentant de se concentrer sur autre chose qui fut... Bahia. Il se tourna, se demandant si elle avait fini d'aller chercher Aryuu', faisant de grands yeux et rougissant en la voyant juste devant lui. Elle était là depuis combien de temps ? Il priait encore Arceus que ce soit peu, très peu de temps et qu'elle n'ai pas entendu les paroles du blond. Enfin, éviter le sujet était de rigueur.

« Oh, ma chérie ! Faut vite qu'on retourne dans la salle, je crois que Saké est tout seul là-bas ! Au revoir, heu... Madame ! Sur ce, il prit le bras de la jeune femme, pour … Faire un pas. Le Panda s'avançait déjà vers le faux couple, titubant beaucoup plus qu'à l'accoutumée, un verre vide à la main. Oh... Bah on l'a retrouvé, ahah. Il rappela le panda saoul, continuant son chemin, tenant bien le bras de la brune et la collant à lui, les joues légèrement rouges, cherchant le groupe d'amis de celle-ci du regard, pour mieux les éviter. Et s'il te plait, Bahia, ne pose pas de question.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 


Dernière édition par Yuugure Akatsuki le Mer 17 Sep - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Mer 17 Sep - 22:35

Bahia sortait donc des toilettes discrètement, une envie irrésistible de balancer la ball du Metamorph à l’autre bout de la pièce. D’accord, c’était grâce à lui qu’elle avait les documents, mais elle n’avait pas prévu le remercier en lui donnant une belle vue de sa culotte de la journée. Se retenant de grincer des dents, la jeune femme marchait lentement et doucement, sa jambe commençant de plus en plus à être douloureuse. La botaniste allait devoir reprendre des cachets en arrivant, espérant qu’elle tiendrait jusque-là, surtout que c’était elle qui était supposée conduire. À moins qu’elle donne les clés à Yuugure ? Il devait bien avoir son permis de conduire. Puis en y repensant, lui n’avait pas bu d’alcool, il était le mieux placé pour rentrer à la maison. Poussant un soupir, celle-ci tourna le coin du couloir et fut surprise d’apercevoir son groupe de dos, face à Naomie et à ses Pokémons. La brunette fronça les sourcils, s’arrêtant immédiatement de marcher. Qu’est-ce qu’elle voulait, la blondasse ? L’handicapée faillit reprendre sa marche, mais les paroles de la femme plus âgée la retinrent en place. Quoi ? Des secrets ? La colère qu’elle avait contre Aryuu changea de cible, les joues de la jeune femme se teintant de rouge. Ah oui, Damien il continuait de raconter des choses, hein ? Elle allait lui montrer à ce débile de quel bois elle se chauffait, elle allait… huh… sa colère retomba lentement, celle-ci n’osant toujours pas bouger. La blonde avait remarqué sa présence, mais ne disait rien, laissant Yuugure parler tranquillement. Celle-ci souriait d’un air narquois, visiblement peu déranger par les paroles du blond en face. La dame s’en fichait bien au final, elle n’était là que pour tester les résistances de son homologue. Naomie était bien plus amusée par les réactions de l’handicapée derrière, dont le comportement changeait. Celle-ci ne lâchait pas le dos de Yuugure du regard, écoutant sa voix légèrement résonner dans le couloir. Si elle se montrait maintenant, il allait probablement arrêter. Seulement… elle avait envie de savoir ce qu’il allait dire. Ne bougeant pas un muscle, elle se concentrait uniquement sur lui et les mots qui sortaient de sa bouche, respirant à peine.

Douce, gentille, belle ?

Les épaules de la brunette s’affaissèrent alors que ses yeux s’agrandissaient de surprises, celle-ci ouvrant légèrement la bouche. Le jeune homme continuait sur sa lancée, disant vouloir la prendre dans ses bras et vantant ses qualités à un point où il n’aurait pas assez de papiers pour les décrire. L’handicapée avait le cerveau qui commençait déjà à déraper, sentant subitement qu’il faisait plus chaud dans la pièce. C’est vrai, ils jouaient des rôles, mais… la voix de Yuugure était tellement sincère et naturelle, chamboulant les pensées de Bahia. Si c’était du jeu, il était très bon acteur. Quelque part la botaniste savait que cette mise en scène ne faisait pas partit de son rôle, avec tout ce qui s’était passé entre eux et ces réactions, ce qu’il disait devait avoir quelque chose de vrai. Le cœur cognant fortement dans sa poitrine, ses muscles étaient crispés et l’empêchaient de faire un quelconque mouvement. Il croyait qu’elle n’était pas là et au final c’était mieux ainsi, elle pouvait l’écouter sans avoir peur qu’il se cache. Ce qu’elle voyait là était peut-être ce qu’il pensait réellement, il fallait qu’elle le sache. Yuugure continuait donc de parler sans se douter de qui était derrière lui, disant qu’elle était mieux que la blonde et qu’il… qu’il… quoi ?

Je l’aime.

… Quoi ? La brunette faillit s’étouffer avec sa salive, son cœur lui donnant l’impression de rater un battement. Il… Bahia n’eut même pas le temps de réfléchir à ce sujet que celui-ci se retournait, faisant les gros yeux en l’apercevant. La demoiselle fixait son visage, voyant le feu se prendre à ses joues. Ce n’était pas le genre de Yuugure de rougir, elle l’avait vu uniquement dans le lit tout à l’heure. Alors c’était vrai, il l’aimait !? Ou c’était du faux… ? Prenant une goulée d’air, la jeune femme fit glisser son regard sur Cogneur et Santo, qui avaient l’air tout aussi surpris du discours de Yuugure. Le chromatique ne paraissait pas fâché, au contraire. Il y avait un certain respect dans son regard et il ne fit rien pour retenir le jeune homme, qui attrapait le bras de la botaniste complètement larguée. Naomie n’avait absolument rien répondu, souriant en s’éloignant de son pas gracieux. L’handicapée ouvrit la bouche, mais rien n’en sortit, son cerveau redémarrant lentement. Quoi ? Le panda ? La brunette regarda celui-ci, qui semblait, disons… plus chancelant que d’habitude. Non, sérieusement ? Un Metamorph pervers et un Spinda alcoolique ? Elle allait lui toucher deux mots à ce sujet… dès que les mots ‘je l’aime’ auraient fini de résonner partout dans son crâne. N’ayant pas vraiment conscience de ce qui se passait autour, Bahia se laissait trainer par le jeune homme, qui semblait vouloir oublier ce qui venait de se passer. Au final il devait être gêné de s’être fait avoir comme cela… un choc électrique lui traversa le corps lorsque celui-ci se rapprocha de son corps, reprenant son rôle comme si de rien n’était. La brunette se laissait faire, sans réagir. Elle avait aussi le visage rouge, mais préférait garder un profil bas, jusqu’au moment où elle vit son groupe d’amis au loin. Oh non, pas encore. La jeune femme s’arrêta de marcher, obligeant son accompagnateur à faire de même. D’un mouvement rapide et rappela ses deux Pokémons, Cogneur poussant un grognement de lassitude en voyant le rayon rouge venir vers lui. Sérieusement, elle n’allait pas prendre cela comme habitude !? Elle rangea le tout dans son sac et tira le bras du jeune homme dans l’autre direction.

-‘ Rentrons à la maison. ‘

Et ses amis, alors ? Elle les appellerait demain et organiserait autre chose, pour l’instant, elle avait autre chose en tête. Bahia avait parlé d’une voix faible et tremblante, incapable de regarder Yuugure dans les yeux. L’handicapée voulait juste partir et enfin regarder les documents, se disant aussi que ce serait une bonne chose de se coucher tôt, vu ce qui l’attendait demain. Entrainant son… ami avec elle, celle-ci retrouva la sortie et fut contente de sentir la brise du soir sur son visage. Il était presque onze heures sur son bracelet. Parfait, c’était assez pour ce soir. Ignorant la douleur qui lui venait de sa jambe, la demoiselle alla voir l’un des employés et celui-ci retourna chercher sa voiture, la garant devant elle. Bahia prit les clés, mais hésita quelques secondes, avant de doucement tendre le bras vers son faux petit ami de la soirée, le visage encore rouge.

-‘ Tu veux bien conduire ? J’ai bu et ma jambe me fait mal. ‘

Elle déposa les clés dans sa main et ouvrit la portière du côté passager, se glissant sur le banc en cuir. Mon dieu. Il y avait bien du chemin à faire avant de retourner à sa maison, elle allait rester assise avec lui dans cette voiture pendant tout ce temps. Seule. La panique lui grimpa à la gorge, mais elle ne fit rien, attachant simplement sa ceinture. Surtout, ne pas revenir là-dessus. Ils allaient devoir meubler un peu le voyage, sinon ce serait le silence complet. Au moins à la maison ils n’étaient pas seuls, Edward aurait de quoi occuper. Le cœur battant toujours rapidement, celle-ci tapotait ses cuisses de ses doigts, essayant de reprendre un comportement plus naturel. Peine perdue.

-‘ Hum… tu… tu as … bien aimé la… soirée, finalement ? ‘

Bon d’accord, cette question n’allait pas faire durer la conversation tout le voyage, mais au moins elle disait quelque chose et ne revenait pas sur le sujet. Elle préférait garder tout cela de côté aussi, trop gênée par les paroles et les réactions de l’autre. À présent Bahia voulait juste penser au plaisir qu’elle aurait en ayant enfin les documents en main.

Spoiler:
 

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 11:44


La jeune femme semblait toute aussi étonnée que des paroles de Yuugure que celui-ci, se laissant prendre le bras par le blond et ne disant rien par rapport à l'état étrange du Spinda. Tant mieux, Yuugure ne voulait pas que la soirée se finisse sur une mauvaise note... Mais il ne voulait pas non plus qu'elle se finisse sur ses déclarations, argh, il s'en tirait les cheveux mentalement. Enfin, il avait encore une heure, dans la voiture, pour changer de sujet, vu que la jeune femme semblait vouloir rentrer rapidement chez elle, rappelant ses pokémons et ignorant son groupe d'amis qui n'était pourtant pas tellement loin. D'ailleurs, elle semblait également éviter le regard du blond, celui-ci comprenait tout à fait : si elle avait entendu tout ce qu'il avait dit à la grande blondasse, elle avait de quoi être gênée, c'était logique, même Yuugure s'était étonné, à dire tout cela si naturellement, ses joues retrouvant néanmoins petit à petit une teinte normal, alors qu'ils arrivaient à l’extérieur, son amie le lâchant pour aller réclamer la voiture. Ils allaient vraiment partir, alors. Yuu' aurait bien voulu rester, ne serait-ce que pour se changer les idées, mais il avait laissé à la jeune femme le choix. Et … huh ? Elle lui tendait les clés de la voiture, le visage toujours rouge, lui demandant s'il pouvait conduire, lui expliquant qu'elle avait bu et que sa jambe lui faisait mal. Il hocha simplement la tête, se retenant de parlé de peur de dire une connerie, depuis que la brune l'avait surpris dans ses révélations. Ou était-ce juste le rôle ? Argh, il doutait. Secouant la tête, pour chasser ces idées gênantes, il alla se placer sur le siège conducteur, mettant le contact et le pied sur la pédale presque aussitôt, la voiture partant rapidement sur le coup, le blond poussant une exclamation en lâchant légèrement la pédale. Il était trop stressé et il n’espérait que la jeune femme n'allait pas revenir sur ce qu'elle avait entendu, sinon il risquait de se figer et de les envoyer dans le fossé. Alors qu'ils sortaient de l'énorme propriété, n'étant toujours pas sur le bitume, la jeune femme ouvrit la conversation, toujours hésitante dans ses mots, et demanda comment Yuugure avait trouvé la soirée, malgré tout. Il regarda la route défilé devant lui et alors qu'il s'engageait sur celle goudronnée, répondit à la jeune femme, légèrement calmé.

« Huh ? La soirée ? Eh bien, je l'ai trouvé très bien ma ch... [/b]Il se reprit rapidement. [b]Bahia, ahah. Tes amis étaient sympas, le repas était excellent et, hum, j'étais très bien accompagné, comme je l'avais espéré. »

Il tourna rapidement la tête vers Bahia, lui faisant un petit sourire tendre, avant de se concentrer de nouveau sur la route, se remémorant les grands moments de la soirée, dont deux qui sortaient du lot. Il y avait bien sûr, le vol qu'ils avaient commis, avec l'aide du Metamorph, c'était indéniable, mais aussi... Le baiser qui avait été interrompu. Bizarrement, il se sentait bien, en y repensant. Ils étaient passés si près de s'embrasser, c'était... Il se remettait à rougir, s'engageant sur l'auto-route et reprit la conversation, sans quitter la ligne droite devant lui des yeux.

« Hum... D'ailleurs, tu trouves pas que j'en ai fait un peu trop ? Je veux dire, pour le rôle. J'ai tendance à m'emporter, quand les rôles me correspondent trop, normalement, j'aurais jamais osé te prendre le bras ou.. hum.. t'embrasser, ahah.. Heureusement que Kim est intervenue. Son regard se perdit un instant dans le vague, pendant qu'il continuait, plus bas, pour lui-même. Oui, heureusement... Il y eut un petit moment de silence, avant que Yuugure ne se réveille, le regard partant vers la brune, rapidement, son visage redevenant subitement rouge. En fait, tu, hum... tu as entendu ce que j'ai dis ? Quand je t'attendais... Je.. Eh bien... »

Il termina ainsi, serrant le volant de ses deux mains. Pourquoi il reparlait de ça, lui ? Une part de lui disait ne pas vouloir savoir, alors que l'autre voulait à tout prix savoir ce que pensait la jeune femme de la déclaration de Yuugure. Il continuait d'avancer, remarquant qu'il appuyait encore trop sur l'accélérateur. Et il n'y avait pas que la voiture, qui accélérait, il avait également son cœur.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 


Dernière édition par Yuugure Akatsuki le Jeu 18 Sep - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 12:37

-' .... '

Non, plus de chérie qui tenait. La demoiselle grinça des dents, mais ne dit rien, Yuugure se rattrapant rapidement. Bien, il fallait qu’il sorte du rôle à présent, il n’avait plus besoin de jouer. La brunette regardait obstinément devant, surprise de sentir parfois la voiture accélérée un peu plus. Avait-il du mal à se concentrer sur la route ? Elle espérait que non, elle n’avait pas envie de finir cette soirée dans un poteau de téléphone. Stressée à son tour pour toutes sortes de raisons – la première étant qu’elle était assise à côté d’un homme qui avait clairement des sentiments pour elle -, elle avait la main sur la portière, la mâchoire crispée. Tout allait très bien, très biiiien. Bahia dut se retenir de gémir de découragement à cette pensée, incapable d’avoir des pensées logiques et correctes. C’était flou et elle détestait cela, essayant de se concentrer sur autre chose. Son cerveau préféra ignorer la dernière phrase du blond, celle où il disait avoir été bien accompagné. La botaniste toussota et décida de poser son regard sur sa jambe, la caressant doucement de sa main par-dessus les tissus. Des petits chocs électriques lui remontaient depuis son genou et c’était particulièrement désagréable, bien que ce n’était rien à côté de la gêne qu’elle ressentait. L’handicapée essayait carrément de se concentrer sur la douleur, repoussant le reste. Quoi ? Il reparlait de la soirée ? Non non non, il n’était pas supposé revenir là-dessus. Merde ce qu’il faisait chaud dans cette voiture, la brunette se décida à ouvrir une fenêtre, respirant un peu plus rapidement. Oh ça pour être dans son rôle, il ne pouvait pas mieux l’interpréter. C’était… particulièrement réaliste. Il revint sur le bisou manqué interrompu par Kim et la jeune femme décida encore de ne rien répondre, regardant le paysage par la fenêtre. Par pitié, ne parle pas de ce que tu as dit. Le cœur battant à la chamade, la botaniste passa rapidement sa langue sur sa lèvre supérieure, signe d’anxiété chez elle. Moment de silence. Okay, tout allait bien. Ou pas. Bahia ferma les yeux en l’écoutant reprendre la parole, expirant par le nez. Si elle avait entendu ? Oh il savait très bien qu’elle avait tout entendu, cette question était juste un moyen de revenir dessus. Quoi dire ? La jeune femme ne pouvait pas ignorer cette question si, sinon cela mettrait un froid entre Yuugure et elle. Seulement, elle n’avait pas envie de répondre non plus. La brunette ne savait pas quoi dire, tout simplement. Les mots volaient un peu partout dans son esprit, mais aucun ne voulait traverser ses lèvres, la silence durant encore un long moment. Son regard remarqua une pancarte au loin et elle prit la parole d’un coup, parlant rapidement.

-‘ Arrête-toi ici, à droite. Je… je me… sens pas bien. ‘

Celle-ci avait le teint livide et donnait un peu l’impression qu’elle allait être malade, espérant que Yuugure mettrait cela sur le compte de l’alcool et du mal des transports. Bahia avait tendance à se sentir nauséeuse lorsque ce n’était pas elle qui conduisait, bien qu’en ce moment cela n’avait aucun rapport avec ce qu’elle ressentait réellement. Le jeune homme n’aurait aucun mal à voir l’endroit que lui pointant la botaniste, celle-ci le faisait tourner sur une petite route de campagne en terre. Il n’y avait pas âme qui vive autour et le silence de la nuit était particulièrement oppressant. La voiture enfin stoppée sous la cime d’un grand arbre à côté, la brunette poussa un long soupir et posa la main sur la porte de son côté, comme si elle allait sortir. Un peu d’air frais ferait du bien, non ? Celle-ci hésita quelques secondes, les pensées défilant dans son esprit avec rapidité. La demoiselle se prépara à se relever, comme si elle allait vraiment sortir. Sauf qu’au lieu d’ouvrir sa porte pour se glisser à l’extérieur, elle se retrouva assise sur les genoux de Yuugure. Oui, comme ça. La jeune femme s’était glissée de l’autre côté, les pieds reposant sur son banc et le reste de son corps sur celui du blond. Lentement sa main glissa jusqu’à la clé toujours dans le contact, coupant le moteur et appuyant sur le mécanisme de verrouillage des portières. Il eut un clic rapide, le dresseur se retrouvant prisonnier dans la carcasse de métal. Ce ne fut qu’à ce moment-là que la brunette tourna le regard vers lui, observant son visage.

-‘ J’ai tout entendu. ‘

Son ton de voix était bizarre un peu, celle-ci paraissant plus ou moins gênée de ce qu’elle venait de faire. Dans une autre situation, elle n’aurait même pas osé, mais en ce moment, son corps ne répondait plus. La brunette ressentait une grande chaleur et son cœur battait toujours aussi rapidement, celle-ci s’étonnant à penser que son gibier n’allait pas pouvoir se sauver aussi facilement cette fois-ci. En avait-il envie de toute façon ? Un sourire en coin étira ses lèvres, celle-ci ressentant une sorte de plaisir à mettre Yuugure dans une situation aussi inconfortable. Le prédateur allait pousser son supplice un peu plus loin, la jeune femme ne prenant pas le temps de le laisser réagir. Ses lèvres se retrouvèrent sur les siennes, la demoiselle posant ses mains de chaque côté de sa tête, caressant ses cheveux et détruisant par la même occasion sa coupe. Ce n’était pas le petit bisou à peine touché qu’elle lui avait pris la dernière fois, non, celui-là venait avec le forfait langue et salive. Elle respirait par petit coup par le nez, cherchant une réponse dans son esprit torturé. Mais rien ne vint. La seule chose qu’elle voulait, c’était continuer ce qu’elle faisait, rien d’autre. C’était chaud et agréable, pour rien au monde elle s’arrêterait, pas même si Yuugure lui criait qu’il n’en voulait plus. De toute manière, allait-il réellement émettre une quelconque objection ?

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 17:29


Bien sûr... C'était logique, que la brune ne réponde pas à Yuugure. Après tout, qu'avait-elle à répondre ? Mais ça faisait du bien à Yuugure de parler un peu, celui-ci ne voulant pas garder ses doutes pour lui. Mais il n'arrivait pas. Il avait beau chercher, il n'arrivait pas à trouver une suite à sa phrase. Il se contenta de regarder la route en soupirant, reprenant peu à peu son calme. Il valait mieux pour lui de ne plus penser à ça, Bahia ne partageait sûrement pas les mots qu'elle avait entendu de la bouche de Yuugure, dans le couloir du manoir. D'ailleurs, est-ce que c'était réel, ce qu'il avait dit ? Il doutait de moins en moins et finissait par se dire que... Huh ? Bahia ne se sentait pas bien et elle voulait qu'ils s'arrêtent ? Yuugure lâcha un « Okay » faible, avant de suivre la direction, une autre route de campagne, que pointait le doigt de son amie. Il se gara sur le côté de la route de terre, lâchant volant en soupirant. Il ne regardait même pas ce que faisait la brune, perdu dans ses pensées quand... Hein ? La jeune femme s'était assise sur ses genoux, au lieu de sortir de la voiture, étonnant le jeune dont les joues redevinrent rouges en sentant la brune sur lui, celle-ci en profitant pour éteindre le moteur et fermer les portes, Yuugure suivant chacun de ses mouvements, se cerveau se déconnectant doucement. Elle... Elle faisait quoi ? Pourquoi elle avait souhaité être enfermée dans la voiture, dans cette position avec le blond ? Plus il réfléchissait, moins il comprenait. Alors quand la jeune femme tourna finalement son visage vers celui de Yuu', il déglutit tout en sentant son visage devenir complètement rouge, assez proche pour sentir le souffle de la jeune femme lorsqu'elle parla, le blond retenant le sien.

Elle avait tout entendu ?

Yuugure fit de grands yeux en entendant cela, malgré qu'il était presque sûr qu'elle l'avait entendu. Il avait envie de lui demander ce qu'elle en pensait, alors, et pourquoi elle s'était mise dans cette position et tant d'autres de questions, mais ne fit que rester la bouche à moitié ouverte, sentant la température montée, son corps figé, ne faisant qu'observer la jeune femme , celle-ci souriant étrangement, avec un visage rouge ahuri. Et il eut sa réponse. Avant même qu'il ait pu se reprendre, la jeune femme posa subitement ses lèvres sur les siennes, lui prenant la tête dans le même temps, le baiser se faisant aussitôt plus sauvage, la langue y passant. Et c'est ainsi que le cerveau de Yuugure apprit Explosion. La chaleur du corps de Yuugure monta subitement, celui-ci se laissant allé à cette agression, passant ses bras sous ceux de la brune pour aller lui caresser le dos et la rapprocher, participant enfin au baiser au même titre que la jeune femme, ses pensées aillant du mal à se mettre en place, à l’exception d'une : Il aimait ça et voulait le continuer, oublier tout le reste, le document, la soirée, Edward, Cogneur et ne se focaliser que sur cet instant avec Bahia. Alors que le baiser battait son plein, sa main droite toucha le lacet qui tenait la robe de la femme fermée, ses doigts jouant longtemps avec celui-ci avant de se décider à ouvrir le vêtement de la brune, comme libres de leurs volonté, le tissus tombant sur les bras de Yuugure qui poursuivait le jeu de langues avec la jeune femme, pendant encore plusieurs secondes avant de s'enlever légèrement de l'emprise de la bouche de Bahia, sans pour autant éloigner de trop son visage, pour parler d'une voix faible et hésitante.


« Bahia, j-je.. Hum.. Ah.. »


Sur ces  bégaiements, il retourna à l'assaut de la bouche de la jeune femme, reprenant le contrôle du baiser, avec plus de douceur et de sensualité que la brune, tout en caressant lentement la chair de son dos, frissonnant à ce contact et ne comprenant pas une seule seconde ce qu'il faisait. Il s'en foutait, vraiment, mais à un point. Bahia avait voulu l'enfermer ? Et bien qu'elle le fasse. Elle avait voulu l'embrasser langoureusement ? Et bien il l'avait laissé faire. L'otage éprouvait clairement des sentiments pour son agresseuse et comptait bien faire durer ce syndrome de Stockholm jusqu'au bout.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 18:52

Comme elle l’avait prévue, aucune objection. La demoiselle profitait amplement du moment, son cerveau se déconnectant complètement de la réalité. Juste le plaisir de sa langue contre la sienne, de son corps chaud reposé contre le sien. La brunette sentit ces mains dans son dos et se laissa faire, se collant à lui avec plaisir. Bahia ne voulait plus arrêter et en serait incapable de toute façon, ses envies avaient pris le contrôle sur tout le reste, son corps ne répondant qu’à ceux-ci. La botaniste avait cru vu sa réaction qu’il réagirait plus ou moins sur le coup, c’est donc avec une certaine surprise qu’elle sentit la main du jeune homme défaire les lacets qui attachaient sa robe dans son dos. Oh, il voulait jouer à cela ? L’handicapée sentit la chaleur remonter d’un coup, contente au final qu’il prenne les devants. N’était-ce pas ce dont elle avait envie ? Si. Ses pensées ne se cachaient plus derrière la gêne, elles explosaient à l’air libre et ce n’était pas pour déplaire à Bahia. La botaniste avait envie de lui, de chaque parcelle de son corps et elle l’aurait. Les paroles qu’il avait dit devant Naomie restaient bien gravées dans sa mémoire et cela ne faisait que booster ses sentiments, celle-ci se sentant bien contre lui. C’est vrai, elle avait tenté de se retenir et de s’agripper à quelqu’un d’autre, mais pourquoi ? Yuugure méritait un minimum de sa part, bien plus que ses regrets. Elle se laissait happer par la vague de sentiment qui emportait son esprit, ne pensant à rien d’autre qu`à lui. Sentant la robe qui commençait à se défaire un peu, la demoiselle ouvrit les yeux, surprise que Yuugure rompe le contact. Son regard semblait dire : Hey, qu’est-ce que tu fais, reviens ! Il ouvrit la bouche et bégaya un peu, la demoiselle ressentant un certain plaisir à le voir dans cet état… encore plus d’entendre son nom sortir de sa bouche. Elle faillit répondre quelque chose, mais se retint, contente de voir qu’il revenait à la charge. Il était plus doux qu’elle, la botaniste se laissant guider par celui-ci. Bahia posa la main sur le côté du banc, actionnant le mécanisme lui permettant d’incliner le dossier. Yuugure se retrouva à demi couché, Bahia ne lâchant pas pour autant l’attaque de ses lèvres. Sa main remonta défaire le nœud papillon, l’envoyant valser de l’autre côté. Bougeant un peu, la robe avait glissé sous ses hanches, celle-ci frissonnant un peu en sentant la fraicheur de la nuit. Lâchant enfin son emprise sur le jeune homme, elle se releva un peu, son œil vert et son œil bleu ne cillant pas. La demoiselle avait un peu défait la chemise de Yuu mais décida finalement de poser ses mains dans son dos, sur l’agrafe de son soutien-gorge rouge.

-‘ Je pense que Cendrillon peut se permettre de rentrer plus tard.  '

*****

La demoiselle gardait les yeux fermés, poussant un soupir. Ils étaient de nouveau en route pour la maison, Bahia laissant le contrôle de la voiture à Yuugure. Elle n’avait aucune idée du temps qui avait pu passer sur la route de terre, mais elle préférait ne pas y penser. Tout ce que la botaniste savait, c’est qu’elle était fatiguée et n’avait qu’une seule envie à présent : finir dans son lit et dormir. L’handicapée ne parlait pas, mais le silence n’avait rien d’oppressant comme la première fois. La jeune femme avait la tête appuyée contre son dossier et la main sur celle du jeune homme, qu’elle gardait sur sa cuisse. Ce contact était agréable et suffisant, elle n’était pas pour le déconcentrer pendant qu’il conduisait non plus. Elle ouvrit la bouche et bâilla, sentant subitement la route changer. Ce n’était plus le côté lisse de l’asphalte, ils retournaient sur un chemin en terre. Un léger sourire étira ses lèvres : ils approchaient enfin de la maison. Ouvrant doucement les yeux, Bahia se mit à regarder par la fenêtre, voyant sa maison au loin. Elle demanda à Yuu de laisser la voiture dehors, se disant qu’elle en aurait besoin demain de toute façon. Attendant qu’elle soit complètement immobile, la botaniste ouvrit rapidement sa porte et attrapa sa canne, sortant de sa Charger. Prenant une grande respiration, la brunette attendit que Yuugure sorte à son tour, observant celui-ci. Oh… oh. L’air de Bahia changea alors qu’elle s’approchait de lui, parlant d’une voix basse.

-‘ Attends. ‘

Les cheveux du jeune homme étaient complètement en bataille, cela risquait d’alerter le paternel s’il était toujours debout… ce qui était probablement le cas. Celle-ci glissa ses doigts dans la tignasse désordonnée du garçon, essayant de les remplacer comme d’habitude. Meh, ça ne voulait pas vraiment tenir. Tant pis, ils allaient devoir faire comme cela. Sans un mot de plus, la jeune femme se dirigea vers son côté de maison, surprise de voir que la porte n’était pas verrouillée. Merde. Deux choix : elle avait oublié ou son père était dans sa partie à elle. Serrant les dents, la brunette fit signe à Yuugure de venir et ouvrit la porte, avançant dans le salon. Son père était écrasé sur son divan, une bière à la main et la télévision allumée. Celui-ci leva son regard sur Bahia et… fronça les sourcils, un sourire étirant ses lèvres. La botaniste tentait de garder son calme, mais c’était assez difficile, son père avait le don de deviner quand elle était mal à l’aise. Faire comme si de rien n’était. Le barbu se releva et s’étirant, parlant de sa voix profonde.

-‘ Cendrillon, tu es en retard. Qu’as-tu à dire pour ta défense ? ‘

-‘ … Je… huh… le vin était bon ? ‘

-‘ Bel essai. Alors, cette soirée ? Tu t’es bien amusé, Yuugure ? Tu veux une bière ? ‘

Bahia jeta un regard en coin au jeune homme. Oh ça pour s’être amusé… elle déglutit avec difficulté et s’éloigna un peu de son père, se dirigeant vers sa cuisine. C’était un peu lâche, mais elle laissait le dresseur se débrouiller avec son père, qui posait la main sur son épaule, le regardant avec un air plus qu’amusé.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 20:50


Et ce qui devait arriver arriva, tout simplement. La chaleur montait de plus en plus entre les deux personnes qui commençaient à nouer une relation particulière. Chacun voulait goûter au corps de l'autre, alors que la jeune femme faisait s'incliner le siège à l'horizontal, poursuivant le doux baiser qu'elle entretenait avec le blond,  celui laissant tomber sa robe sur ses hanches, avant d'ouvrir la chemise du jeune homme et de le libérer, se relevant légèrement, tout en enlevant le dernier morceau de tissus sur sa poitrine, échangeant un regard avec Yuugure, l'envie pouvant se lire sur son visage, celui-ci se mordant au même moment la lèvre inférieur. Certes, ses mots avaient été une étincelle, ce baiser un feu qui avait commencé à les réchauffer, mais ça ne faisait que commencer. Le brasier allait les consumer tout les deux.

Hop hop hop, étoiles magiques de l'ellipse.

Voilà de nouveau Yuugure qui conduisait, rhabillé plus ou moins de son costume, la jeune femme en robe à côté de lui, visiblement fatiguée de la soirée qu'ils avaient eu, le blond, quant à lui, gardant les yeux rivés sur la route devant lui, non sans retenir un léger sourire, ne croyant presque pas ce qui s'était passé. Est-ce qu'il s'était réellement arrêté sur cette route de terre ? Est-ce qu'il avait vraiment échangé un baiser avec la brune ? Et pourtant, bon nombre de choses le prouvaient. Déjà, c'était peut-être idiot, mais il continuait de sentir le goût des lèvres de Bahia sur les siennes. Ensuite, ses cheveux étaient encore ébouriffés du baiser sauvage de la jeune femme. Son corps vibrait encore un peu de ses activités peu conventionnelles avec celle-ci, également et surtout, surtout, il sentait son esprit baigner dans un doux et chaleureux sentiment qui s’appelait l'amour, celui-ci entretenu, malgré le silence, par le contact entre les mains des deux jeunes gens. Finalement, le jeu de rôles avait eu raison de l'esprit de Yuugure et, il l’espérait après cette fin de soirée mouvementée, de celui de Bahia également. Il poussa un léger soupir en s'engageant dans l'allée qui menait à la maison de la brune et de son père. Il allait devoir se séparer quelques instants de celle-ci et ça lui faisait légèrement mal au cœur. En plus, il appréhendait la réaction d'Edward. Est-ce qu'il allait se douter de quelque chose, avec le retard qu'ils avaient pris ? Il espérait qu'il soit déjà couché et qu'ils puissent s'introduire doucement dans la maison sans se faire remarquer.

Puis il gara la voiture à l’extérieur de la maison, comme l'avait demandé Bahia, regardant celle-ci sortir de la voiture. Il ne se posait plus de questions, de son côté. Mais en était-il autant du côté de la jeune femme ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir, c'était de remettre le sujet sur la table. Mais pas tout de suite, bien sûr. Il ouvrit sa portière, prenant sa canne avant d'étirer rapidement ses muscles et de s'approcher de la jeune femme qui l'attendait, celle-ci.. tentant de lui replacer les cheveux ? Elle avait raison, ça risquait d'alerter le père, s'il était encore réveillé, mais c'était peine perdue : la coupe de Yuugure était retombée et rien ne pouvait la relever, sauf une petite heure de préparation le lendemain. Comme osait malheureusement l’espérer, Bahia abandonna au bout d'une courte bataille, se dirigeant vers son côté de la maison, suivit de près par le blond. Sa porte était... ouverte ? Intrigué, Yuugure haussa un sourcil, s'approchant lorsque Bahia le demanda, pour entrer dans la maison et... voir Edward affalé sur le divan en train de siroter une bière. Oh non, pas ça. Et il avait l'air content de son coup, le padre, vu son immense sourire, pendant qu'il se levait pour aller à la rencontre du couple, rappellant qu'ils étaient en retard... C'était mal parti, vraiment. Heureusement que Bahia cherchait à justifier et... Hein ?! Elle faisait quoi, là ? Elle le laissa seul après l'avoir regardé comme ça, après le «  Tu t'es bien amusé, Yuugure ? ». Arggh. Mais il pouvait pas en vouloir à Bahia. Alors que Edward posant son énorme paluche sur l'épaule du blond, qui lançait des regards vers la cuisine où se réfugiait Bahia, Yuugure se décida à répondre à barbe blanche.


« Hum, ahah, non, je vais me passer d'alcool, ça va aller, merci, ahah. Hum, si je me suis amusé ? Il lança un nouveau regard vers la cuisine, avant de continuer, tentant d'éviter de parler du petit baptême tardif qu'ils avaient fait à la voiture, se frottant doucement la nuque. Eh bien, oui, ahah. La soirée était intéressante et on s'est, hum, bien amusé, oui, ahah. Et vous ? Votre soirée s'est bien passée ? »

Retournement ultime de question pour éviter la gêne : check. Il ne restait plus au père de la brune de répondre, pour partir sur un autre sujet. C'était si simple que cela. Il jeta un dernier regard vers la cuisine, avant d'aller s'asseoir sur le divan. Il n'allait quand même pas craquer, si ? Il avait eu sa dose de gêne pour la journée et se sentait prêt à tenir toute les discussions, tant que le barbu n'aille pas demander des précisions sur leur retard et l' « amusement ».

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 21:53

Bahia se sauvait lâchement de la situation, décidant de reprendre son calme dans la cuisine. Fermant la porte derrière elle, la brunette poussa un soupir silencieux et fouilla dans son sac, ce dépêchant de sortir Cogneur de sa ball avant qu’il ne se fâche. Elle libéra le Blindépique et le Brutalibre, ceux-ci regardant d’un air surpris autour d’eux. Déjà revenu à la maison ? Évidemment ils n’avaient pas conscience du temps là-dedans, Santo ne se posait pas trop de questions, mais le chromatique, lui, avait assez l’habitude des mœurs humaines pour avoir le réflexe de regarder l’heure sur l’horloge. Hum. Le marron tourna rapidement la tête vers la botaniste, qui regretta immédiatement de l’avoir fait sortir de là. Il savait que le chemin n’était pas supposer prendre plus d’une heure alors que cela faisait déjà plus de deux heures qu’ils étaient partis de l’endroit. D’où sortait l’heure de plus ? La demoiselle croyait pouvoir se sauver de son père, mais au final elle avait droit au deuxième papa en service. Le Blindépique croisa les bras, la jeune femme n’aimant pas trop l’air qu’il avait sur le visage. Au final le chromatique n’avait rien à dire, l’handicapée savait qu’il faisait des sorties secrètes avec Bruno, seulement elle ne pouvait pas le lui mettre sous le nez, sous peine de briser sa confiance. C’était frustrant, mais pour rien au monde Bahia oserait lui dire qu’elle savait qu’il entretenait une relation homosexuelle, cela semblait déjà difficile pour lui de le gérer tout seul, s’il fallait en plus qu’elle avoue qu’elle le savait… déglutissant avec difficulté, la brunette ne put s’empêcher de sourire sous la gêne et la nervosité, Cogneur haussant un sourcil. Pendant un instant elle crut qu’il allait faire un sermon, mais… il ne fit que s’approcher du frigo, prendre une bière et boire tranquillement, prenant ensuite la parole.

-‘ Je veux pas savoir. ‘

-‘ … Merci. ‘

Et c’était tout. Pas besoin de pousser plus loin, les deux s’étaient très bien compris. Bon bon, ce n’était pas tout ça, mais Yuugure devait avoir fini de répondre à son père. Regardant l’heure, Bahia soupira et regarda son papa Pokémon traverser la pièce et ouvrir la porte, passant au salon avec Santo, qui n’y comprenait pas grand-chose. Elle remarqua que le jeune homme était assis et entendit la fin de sa réponse, décidant qu’elle pouvait retourner dans la pièce. S’approchant doucement, celle-ci jeta un regard en coin à Edward, qui souriait toujours autant. Mon Dieu qu’elle détestait cela quand il agissait de la sorte, c’était évident qu’il avait une idée en tête. La demoiselle préférait ne rien rajouter, s’appuyant l’épaule contre celle de son Blindépique, qui salua le vieux d’un air amusé. Ils étaient infernaux tous les deux, sérieusement. Ils se ressemblaient beaucoup et au final c’était normal, Edward avait élevé Cogneur depuis l’œuf, leur comportement n’était pas vraiment différent. Heureusement que le Blindépique avait un peu plus de retenue, sinon ce serait l’enfer dans cette maison. Le barbu se gratta son menton poilu, reprenant la parole.

-‘ Je te crois mon garçon, je te crois, héhé. Oh, moi, pas grand-chose. J’ai écouté des films à l’eau de rose avec la voisine. ‘ Il fit un clin d’œil de manière à ce que seul lui le voie, Bahia marmonnant à côté en roulant des yeux. –‘ M’enfin vous avez l’air épuisés, huh huh, moi qui avais envie de faire un combat nocturne ! Peut-être demain, pas vrai, gamin ? Tu restes bien à coucher ici, nan ? ‘

-‘ Oui, je l’ai invité à dormir dans la chambre d’ami. ‘

-‘… Pauvre garçon. Enfin, je vous dérange pas plus longtemps, je suis content que ma fille n’ait pas atterri dans un fossé avec la voiture. ‘

-‘ Mais arrête avec ça, c’est arriver une fois et c’était en hiver ! ‘

-‘ Une vraie dangereuse, je dis. ‘

L’homme salua Yuugure toujours avec le même sourire, Cogneur et Santo décidant visiblement de le suivre de l’autre côté. Ils allaient probablement s’entrainer ou jouer à des jeux, laissant l’autre côté de la maison pour eux. Dès l’instant où la porte se referma, la brunette se tourna vers le jeune homme, un sourire doux sur le visage.

-‘ Tu viens ? ‘

Non, elle n’avait pas invité le dresseur à dormir dans la chambre d’ami, elle l’avait surtout invité à dormir dans sa chambre à elle. S’appuyant sur sa canne, la botaniste n’attendit pas qu’il se lève, se dirigeant déjà vers la chambre. Elle ouvrit la porte et la laissa ouverte pour l’autre, poussant un soupir en voyant son lit. Enfin ! Bahia déposa sa canne à côté et se débarrassa de sa robe et du reste, sa peau se hérissant sous la fraicheur. Et hop, dans les couvertures, plus bouger. Celle-ci se sentait un peu gênée, mais n’osait pas trop le montrer, remontant la couverture sous son bras. Bien écrasée sur le matelas, celle-ci ne lâchait pas des yeux le jeune homme, ayant encore un peu de mal à comprendre ce qui s’était passé. Au final, avait-elle besoin de le comprendre pour l’apprécier ? Pas vraiment. Son cœur battait lentement, mais elle était quand même énervée, se sentant… bien. Cela faisait combien de temps qu’elle ne s’était pas sentie comme cela ? Très longtemps. Yuugure amenait chez elle toute sorte de sentiments et encore plus depuis qu’elle s’était enfermée avec lui dans la voiture. Le simple fait d’y repenser lui mettait le feu aux joues, celle-ci préférant finalement regarder ailleurs. La brunette attendait juste le moment où il s’étendrait à côté d’elle, contente à l’idée d’aller s’appuyer la tête sur son épaule pour dormir. Celle-ci pensa subitement à quelque chose et pointa du doigt la porte plus loin, montrant sa salle de bain. Bahia ne savait pas trop pourquoi, mais elle avait un peu de mal à lui parler, comme si son cerveau buguait et ne la laissait pas discuter normalement. Elle était encore gênée de la situation et espérait que cela passerait avec un peu de temps. La brunette essaya de ne pas y penser, parlant d'une voix douce.

-‘ Tu aimerais peut-être prendre une douche avant ? ‘

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   Jeu 18 Sep - 22:58


Oh, en fait, le père de la jeune femme semblait plus calme que ce qu'avait osé penser Yuugure. Peut-être qu'il était fatigué ? Enfin, bizarrement, Yuu' sentait que le barbu ne le croyait pas, lorsqu'il ne lui parlait que de la soirée au manoir et rien d'autre, faisant même une allusion très étrange lorsqu'il parla de regarder des films à l'eau de rose avec la voisine, ponctuant sa phrase avec un bon gros clin d'oeil qui voulait tout dire. Bon Arceus, non ! Enfin, Yuugure n'avait rien à dire à cela, il avait fait la même chose. D'ailleurs, Bahia était revenue, accompagnée du Blindépique portant une bière et du Brutalibré. Enfin, il ne s'étala pas sur le sujet de la voisine ( Surtout ne pas enlever « le sujet de »), semblant regretter de ne pas pouvoir faire un combat contre le blond, celui-ci haussant simplement ses épaules, lui demandant s'il comptait rester dormir ici. Le jeune homme n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche que la brunette répondait à sa place, disant qu'il allait coucher dans la chambre d'ami. Oh. Il poussa un petit soupir déçu, avant d'écouter la fin de la conversation, se frottant la nuque et ne cherchant pas à se lever, jusqu'à ce que le père s'en aille avec les deux pokémons vers son côté de la maison, suivant du regard les trois personnes, jusqu'à ce que la porte ne se ferme, le blond se retournant vers Bahia, l'air de dire, «  Et maintenant ? ». Eh bien, maintenant, on suit la jeune femme qui se précipitait vers... sa chambre ? Il n'était pas sensé dormir dans la chambre d'ami ? Intrigué, Yuu' se leva, pour suivre la brune à travers la moitié de maison.

Elle avait laissé la porte ouverte, Yuu' poussant celle-ci doucement, surprenant la jeune femme nue se mettre sous les draps et le regarder fixement, celui-ci lui souriant en enlevant doucement le haut de son costume. Visiblement, elle voulait dormir avec lui. Sinon, pourquoi elle l'aurait amenée jusqu'à sa chambre comme ça ? Il sentit ses joues rougir légèrement, alors qu'il se demandait si elle voulait réitérer ce qu'ils avaient fait dans la voiture, soupirant finalement en se disant que ce ne serait pas le genre de Bahia, tout en refermant la porte derrière lui et la verrouiller. Enfin, la jeune femme avait réussi à l'étonner plus d'une fois, donc il pouvait s'attendre à tout. Et ça lui plaisait, dans un sens.  Quoi qu'il en était, il défit sa ceinture, haussant un sourcil interrogateur vers la jeune femme qui parlant. Une douche ? Elle lui pointait une direction, le blond penchant la tête pour voir la porte qu'elle désignait et l'ouvrir. Mais... c'était énorme, là-dedans ! Il y avait une douche et une énorme baignoire. Enfin, tout semblant gros pour Yuugure, comparé à sa petite maison. Enfin, il sorti la tête de la salle de bain, regardant de nouveau la jeune femme, rougissant à l'idée de ce qu'il allait proposer.


« Hum, ouais, je veux bien, ahah. Tu veux... prendre un bain avec moi ? »

Oui, carrément. Depuis l'épisode de la voiture, il ne savait pas ce qui lui arrivait. C'était comme un rêve, pour lui, et il ne voulait pas se coucher, mais profiter de la soirée, de peur que à son réveil, il soit dans son lit, chez lui, à entendre le chant du Galifeu. Non, il n'allait pas s'endormir de si tôt, il voulait encore profiter de son rêve éveillé, mais... Il en faisait peut-être un peu trop ? Il se mit à rire, gêné et se frottant la nuque.

« Enfin, c'est comme tu veux, Bahia, ahah.. Je vais pas te forcer la main. Je suis à toi dans quelques minutes, ahah. »

Sur cela, il s'engouffra dans la salle de bain, non sans avoir fait un dernier sourire accompagné d'un petit clin d’œil, fermant immédiatement la porte derrière lui, sans pour autant la verrouiller. Après tout, il en risquait rien en faisant ça, si ? Il avait déjà passé un cap très gênant, il se sentait capable de tout supporter. Il alluma donc l'eau de la baignoire, à la plus haute pression qu'elle pouvait donner et mit une bonne dose de gel moussant dedans rapidement, pressé de retrouver Bahia, mais voulant également se poser dans un bon bain. Une fois que l'eau était à une hauteur convenable, il plongea dans l'eau chaude, poussant un « Aaah », comme si être dans l'eau ainsi le décompressait complètement. Il se remémorait donc sa journée, seul dans le bain, observant le plafond, tout en s'enfonçant dans l'eau.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Veux-tu apprendre à voler ? [Yuu]
» Quel premier avion construire pour apprendre à piloter?
» Qui veut apprendre le hindi?
» Tu veux jouer avec moi ? [PV Rin O.]
» Je veux le calendrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Naturelles :: La Forêt Dense-
Sauter vers: