Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 William Walker, à toute allure ! [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Walker
Un Dresseur, quoi...
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: William Walker, à toute allure ! [Validé]   Dim 7 Sep - 23:33

Nom / Prénom : Walker William
Surnom : Alors là, ce n'est pas la liste qui manque. Les plus utilisés sont Will, Willy, ou encore Gamin.
Rang désiré : Un Dresseur, quoi...
Age : 14 ans et demi.
Sexe : En pleine ébullition Masculin
Origine : Il est né et a toujours vécu à Maïlys.
Groupe Principal : Dresseur
Groupe Secondaire : A priori, rien d'autre.

Histoire :
"...se sont rassemblées devant le Centre Pokémon de Lieucca en signe de protestation. En effet vous pouvez apercevoir derrière moi les sympathisants du mouvement Aurore, manifester contre la distribution de Pokémon organisée par la Ligue locale. Hier, aux alentours de 17 heures, les représentants du Conseil des Quatre ont annoncé qu'en aide à tous les dresseurs en devenir, un don massif de monstres de poches allait être organisé dans toutes les grandes villes. Il s'agit là, selon les partisans de Mademoiselle Isis, d'une "véritable provocation, n'ayant pour seul but que l'humiliation du groupe anti-Ligue". Ce à quoi les intéressés n'ont pas encore répondu. Nous vous tiendrons bien entendu informés. C'était Jean-Jean Edouard pour Maïlys +, à vous les studios."

A quelques rues de là, dans un appartement modeste, un jeune homme venait de se lever en trombe de son canapé. La voix du présentateur, prisonnier de l'écran plat collé au mur, ne parvenait pas à couvrir l'agitation que provoquait l'adolescent. Il était blond, finement musclé, et devait avoir environ 14 ans. Concernant ce dernier détail, rien n'était moins sûr, puisqu'il était tout de même relativement petit pour son âge. Il portait un short ample et blanc truffé de poches de toutes les tailles, et un T-Shirt aux couleurs des Elekteks, célèbre équipe de baseball de Johto. Chaussé de lourdes baskets noir et or, il se précipitait vers sa chambre. Tant pis pour les voisins du dessous. Une fois dans sa piaule, il claqua la porte dans un grand bruit, faisant trembler les murs et laissant tomber un peu de poussière du plafond. L'excitation. Il ouvrit son armoire avec la même délicatesse et s'empara d'un gilet en sweat doré, le tout surmonté d'une capuche blanche. Et puis la casquette de son équipe fétiche, fièrement vissée à l'envers sur ses cheveux en bataille. Il s'empara de quelques barres énergétiques et s'apprêtait à quitter sa chambre. Mais un détail l'empêcha d'aller plus loin.

C'était une photo, soigneusement posée sur sa table de travail, à côté de son ordinateur. Sur le seul coin propre. Dans le cadre souriait avec assurance une femme d'une vingtaine d'années. Elle était aussi blonde que l'adolescent, les cheveux plus longs mais tout aussi indomptables. Elle se tenait droite, pleine de défi, devant un immense bâtiment. Ce monument, c'était la Ligue Pokémon de Johto. Entourée d'un Dracaufeu aux ailes déployées et d'un Ectoplasma rieur, elle se dressait, victorieuse au milieu du champs. Vous l'aurez deviné, cette dresseuse farouche n'était autre que la mère de notre jeune homme. Disparue depuis de nombreuses années, elle n'avait laissé derrière elle que des souvenirs de femme forte. En plus d'une collection d'enregistrements de ses plus belles victoires. Devant ces images, l'enfant qu'il était avait rêvé de nombreuses fois. Qu'aurait-il donné pour se tenir au milieu de l'arène débordante de foule, envoyer les plus puissants combattants botter les culs de ses adversaires. A force de se gaver de retransmissions, il avait fini par aller voir les combats en vrai. Une vocation était née. Le blondinet avait apprit à connaître la championne au travers de ces vidéos, et mélangées aux souvenirs qu'il avait d'elle, cette mère représentait tout ce qu'un fils pouvait désirer. L'adolescent, dans toute la solennité dont il était capable, adressa un clin d'oeil à la photographie, ponctuée d'un "T'inquiètes, je gère." Puis il quitta enfin sa chambre, toujours avec de grands bruits.

Bon, et Papa dans toute cette histoire. Ce n'était pas un homme très attaché à sa progéniture. Que son fils unique soit dresseur ou boucher, il s'en foutait royalement. Non pas qu'il fut un mauvais père, mais il considérait qu'au delà de dix ans, n'importe qui devait être à même de mener sa vie à sa guise. Ce qui tombait bien, puisque son fiston s'apprêtait à devenir dresseur. Le contexte n'était pourtant pas favorable, si peu de temps après les déboires provoqués par la Team Zodiac, et avec la montée en flèche de la popularité de ces "anti-combats". Mais la distribution de Pokémon était aux yeux du nabot un signe providentiel. En guise d'au revoir au paternel, il griffonna sur un post-it le pourquoi du comment, qu'il ne fallait pas l'attendre pour bouffer, et qu'éventuellement il repasserait s'il avait le temps. Plus tard, quand son père trouvera le mot, il soupirera "Comme sa mère, mais en pire...".

Sitôt sur le palier et la porte fermée, il fonça droit vers l’ascenseur de son immeuble. Pas un très bel immeuble, mais suffisant pour héberger les héros de bonnes histoires. Lorsque les portes s'ouvrirent, il constata que la cabine devait encore monter trois étages avant de redescendre, et estima donc préférable de dévaler en trombe les cinq étages d'escaliers le séparant du hall. Une fois les marches avalées, et la sortie franchie, il s'autorisa une minute de pause. Notre blondinet s'était laissé emporter par la précipitation, et semblait avoir oublié qu'on ne trace pas comme un Doduo impunément. Du moins, pas sans un entraînement rigoureux. Il avait beau avoir une certaine forme physique, le sprint longue durée, très peu pour lui. Néanmoins il ne tarda pas à repartir, ne sachant pas trop jusqu'à quand s'étendrait la distribution, et surtout si les stocks tiendraient encore le coup longtemps.

Lorsqu'il arriva sur place, il put constater qu'à la télé, on ne dit pas que des conneries, puisque effectivement, une cohorte de manifestants brandissait des pancartes devant le Centre Pokémon. Ça n'empêchait cependant pas quelques jeunes gens de sortir, une Pokéball toute neuve entre les mains, et le sourire aux lèvres. Il se dirigea à son tour vers la bâtiment rouge et blanc, en faisant son possible pour ignorer les mises en gardes des quelques dizaines de protestataires. "Ne fais pas ça petit ! Tu vas te gâcher la vie !" ou encore "Tu veux plein de badges pour compenser autre chose ?". Il parvint finalement au niveau des portes vitrées, lesquelles coulissèrent pour le laisser passer. A l'intérieur, quelques dresseurs se demandaient encore quel partenaire choisir, les options étant nombreuses. Plusieurs infirmières, et d'autres personnes (sans doute mandatées par le Conseil des Quatre) étaient installés derrière des guichets, où ils délivraient aux maîtres en herbes leur premier compagnon.

Le blond se dirigea vers un guichet vide, géré par une infirmière aux cheveux roses. A croire que la teinture allait avec la fonction. La jeune femme, fort jolie soit dit en passant, leva de grands yeux bleus vers le nouveau venu.

"Oui ?
-Bonjour, claironna l'adolescent, peinant à dissimuler son excitation.
-Tu viens pour trouver ton premier partenaire c'est ça ?
-Voilà, oui.
-Aloooors... Je vais avoir besoin de ton nom, prénom, et de ton âge s'il te plaît, dit-elle en tapotant sur un écran tactile.
-Walker William, 14 ans et demi."

Le membre du personnel leva les sourcils suite à la précision. Comme si ça changeait quelque chose. Elle termina de rentrer les informations dans la machine, qui ferait le reste en matière d'identification. Puis elle ouvrit une nouvelle fenêtre, et présenta la tablette au dénommé William. Une liste de Pokémon se déroulait sur la surface digitale. Le choix n'était pas colossal, mais il y avait tout de même de quoi se creuser la cervelle un moment.

"Voici tous les compagnons disponibles, bien évidemment tu ne peux en choisir qu'un. Réfléchis bien avant de...
-Je veux lui !"

L'adolescent avait planté son doigt sur Gruikui. Il ne savait pas trop pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre. Sans doute avait-il une bonne tête.

"Eh bien tu sais ce que tu veux dis-moi mon garçon. Ne bouges pas, je t'amène ton Gruikui de suite."

Pendant que le blond fulminait d'impatience, l'infirmière se rendait dans une pièce interdite au public. Cinq bonnes minutes s'écoulèrent, après quoi elle revint déposer devant les yeux ébahis de notre héros un sphère rouge et blanche, de la taille d'une bille, contenant la précieuse créature. La suite, vous la connaissez. Le tout nouveau dresseur qui se précipite à l’extérieur de la ville pour faire connaissance avec son partenaire, les premiers combats, les premières captures...Tout ça quoi. Je ne vous en dis pas plus, puisque c'est ici que ce qui nous intéresse commence.
Caractère :
William. En voilà un prénom ordinaire ! Et pourtant, un jeune homme qui ne l'est pas. Même s'il est mû par une motivation simple, à savoir suivre les traces de sa mère et laisser son empreinte dans l'histoire de la Ligue Pokémon, il n'est pas pour autant un demeuré de la baston. Bien sûr qu'il est toujours preneur pour gagner en force et en expérience, que ce soit au détour d'un combat amical ou bien en tenant tête à des abrutis. Mais c'est aussi un adolescent plein de bon sens, qui aime à se croire débrouillard et sympathique. Il déborde d'assurance, cependant ça vaut le coup de creuser un peu au-delà. C'est avant tout un gamin qui a grandit sans sa mère, élevé par un père distant. Alors oui, ça ne fait pas de vous un traumatisé de la vie, sachez néanmoins que c'est un adolescent qui a dût se forger seul. C'est peut-être aussi pour ça qu'il prend grand soin de ses partenaires, parce qu'il sait à quel point la solitude pèse. Oui c'est cliché. Et si son expérience en tant que dresseur est inexistante, il a en revanche un modèle exemplaire, et saura développer le plein potentiel de ses Pokémons. Car c'est aussi à ça qu'aspire un Maître en herbe. Niveau relationnel, on reste sur du basique : prompt à la camaraderie, amateur de vannes et autres piques, ne supporte pas les remarques sur sa petite taille.
Apparence physique :
Justement, parlons en. En effet, s'il accuse 14 ans et demi (il tient beaucoup à la précision), sa taille laisse quand à elle deviner un môme de 12 ans. Ses traits, sa carrure, et même son langage sont ceux d'un adolescent accomplit, mais pas sa hauteur. Penchons nous maintenant sur les détails. Comme dit plus haut, il est habillé aux couleur des Elekteks, la fameuse équipe de baseball de Johto. Donc tout de noir, de blanc, et d'or. Sa panoplie du supporter se compose donc : d'un ample short blanc muni d'une trouzaine de poches et fait pour le sport, d'un T-Shirt noir dont la doublure blanche ressort à la base du col et estampillé du chiffre 10 (comme n'importe quel maillot de n'importe quelle équipe), d'un gilet or à capuche, d'une casquette assortie vissée à l'envers, et de grosses baskets. Pour le reste, c'est peau claire, cheveux blonds et parfaitement impossibles à maintenir en place, les yeux noisettes teintés de reflets dorés. Un dernier détail : un pansement qui vient barrer l'arrête du nez, séquelle de trop nombreuses balles ratées.
 

Pokémons Starters :

Gruikui ♂ - lvl 10

Premier Pokémon - Brasier

Flingouste♂ - lvl 10

Plage de Lieucca - Méga-Blaster

Autre : Rien à ajouter votre honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: William Walker, à toute allure ! [Validé]   Dim 7 Sep - 23:38

Validoche !

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laviashion
Encre diluée
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 18

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: William Walker, à toute allure ! [Validé]   Lun 8 Sep - 6:46

Un des pires ennemis de Joachim oh noes
Espérons juste que tu n'ai pas prévu d'attraper un évoli

Bienvenue sinon o/

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Walker, à toute allure ! [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Walker, à toute allure ! [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rech films de hot rod
» Le torrent
» Citroën AX 1,1 allure
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY
» [Dietrich, William] Les pyramides de Napoléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Avant Propos :: Fiches Persos et Carnets de routes :: Fiches Persos-
Sauter vers: