Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Sam 3 Jan - 11:29

Kara semblait un peu gênée quand le blond lui avait pointé du doigt le restaurant en question. Le jeune homme aurait bien demandé qu'est-ce qu'il n'allait pas, mais finalement offrit un sourire à sa nouvelle amie. Ce genre de truc, ça arrivait à tout le monde après tout. Une fois arrivé au niveau de la carte recensant tout les plats proposés par l'établissement, Kara annonça avec un sourire que le lieu lui allait. Les épaules de Konrad s'affaissèrent légèrement, heureux de ne pas avoir à chercher un autre restaurant pendant plus longtemps. Cependant, alors que Konrad montrait un peu de timidité, Kara en profita pour rire et effectuer une tape amicale dans son dos. Pour une fois qu'il se montrait un tantinet timide, Konrad se sentait un peu... Désarçonné par la réaction de la brune.

"Bah... J'vais jamais au resto avec des potes, on est plus bar. 'Pis va pour l'extérieur, si t'as envie."

Puis, le serveur conduisit le duo à une table de libre, et alors que Konrad s'asseyait sans plus de cérémonies une fois les menus et couverts placés, il nota que Kara semblait elle aussi éprouver de la timidité alors que le serveur lui tirait sa chaise et l'invitait à s'asseoir. À cette vue, le blond sourit, tout en se disant que Kara ne devait pas être habituée à la galanterie. À la réflexion, c'était devenu rare au yeux de Konrad qui décida de passer sur cette réflexion et de se concentrer sur ce que disait Kara. Elle disait avoir du mal à choisir entre les plats de pâtes proposés. Konrad se saisit donc de son menu, avant de trouver la section qui l'intéressait le plus : viandes rouges.

"Hum... J'vais peut-être prendre une entrecôte avec des frites, tiens..."

L'idée lui plaisant, Konrad ferma donc son menu alors que le serveur posait une carafe d'eau sur la table. Et quand Kara eu un léger sursaut, ce fut au blond de lâcher un petit rire. Il s'excusa par la suite, avant de tourner son regard vers la rue animée et colorée. Mine de rien, tout était devenu calme depuis la fin du combat, Kara ne semblait plus avoir l'énergie qu'elle avait montré au cours du duel. Il se passa donc une petite minute avant que Konrad se retourne finalement vers la brune, le regard un peu dans le vide.

"Encore désolé pour tout à l'heure, avec la porte du bar... Désolé."

Le serveur arriva quelques instants après afin de prendre les commandes. Konrad demanda donc son choix précédent avec un Pija'Cola après que Kara ait passé sa propre commande. Puis, Konrad sombra dans un silence presque gêné. Il se demanda même si finalement, il n'aurait pas mieux fallu qu'il n'ait pas bu aujourd'hui compte tenu de la piètre image qu'il avait offerte de lui-même à Kara.

Hors-rp:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Dim 11 Jan - 15:46

Apparement manger avec d’autres gens ne faisait pas partie des activités habituelles de Konrad et bon même si je trouvais ça un peu dommage pour lui, je préférais ne pas relever histoire de ne pas le vexer ou quoi que ce soit. Après tout les bars c’était cool aussi puis il était grand et il faisait ce qu’il voulait pas vrai ? D’ailleurs je me demandais bien grand comment à ce propos. Je ne parlais pas au niveau de la taille je n’étais pas bête à ce point et même avec de hauts talons, il faisait facilement encore une tête de plus que moi voir même une tête et demi. Heureusement qu’on allait manger assis parce que sinon j’aurais fini par attraper un torticolis en lui parlant. Bref je verrais ça plus tard. Apparemment, lui n’avait pas eu trop de problème pour choisir son plat alors que moi je me trouvais encore aux prises de l’hésitation. L’hésitation ou l’histoire de ma vie. J’étais tellement concentrée pour savoir ce que je voulais que je n’entendis pas arriver le serveur avec l’eau si bien que me réaction déclencha un petit rire chez Konrad. Je baissais de nouveau les yeux vers mon menu, gentiment vexée en pensant au fait que je devais être relativement ridicule en ce moment.

Un long silence assez gênant s’installa pendant que je terminais mon choix de déjeuner et ce fut la voix de Konrad qui me tira de mes pensées. Il pensait encore à l’incident de tout à l’heure ? Alors là il n’avait pas à s’en faire parce que me connaissant, cette porte n’était ni la première ni la dernière dont le but était d’atterrir en plein milieu de ma face. La plupart du temps ce genre d’incident m’arrivait par fatigue, inattention ou simplement par manque de bol comme ce matin. Bon même si j’en parle comme un fait courant, ça ne m’arrive pas tous les jours non plus il faut pas exagérer. Il était évidement hors de question que je révèle ce genre d’informations à qui que ce soit et c’est pourquoi je répondais en passant sous silence tout ce à quoi je venais de penser.


- T’inquiètes pas, c’est oublié. En plus je vois pas comment je pourrais t’en vouloir après mettre autant éclatée pendant le combat.

Rien qu’en y pensant je me remettais à pétiller de nouveau. J’avais réussi à gagner un combat pour de vrai et sans qu’il soit prévu et contre de totaux inconnus. J’étais tellement fière de moi et ça me donnait l’envie de recommencer de nouveau encore et encore pour renouveler l’exploit. A ce rytme, je pourrais me présenter dans une arène plus vite que ce à quoi je m’attendais. Le serveur revint alors que je n’étais pas encore redescendu de mon nuage et je lui annonçais ma commande avec un sourire un peu trop radieux à postériori. Tout ça pour des pâtes au pesto, tant pis maintenant que c’était fait… Je pense que mon léger coup de barre était passé et je décidais de reprendre la parole en attendant que nos assiettes arrivent. Tant qu’à faire si on pouvait éviter le coup du long repas bien silencieux, ça m’arrangeait parce que j’avais simplement horreur de ça et je pense que les sujets potentiels de conversations ne manquaient pas.

- Bon sinon, mis à part les bars et les combats, t’as des hobbies ?

Je les disais bien sûr sur un ton assez léger pour impliquer la notion de plaisanterie. Je ne voulais absolument pas être péjorative dans mon propos et je voulais vraiment qu’on fasse la causette tant qu’à faire. Je le fixais droit dans les lunettes de soleil parce que j’avais pour habitude de regarder les gens dans les yeux quand je leur parle ce qui habituellement finissait par lasser ou gêner mes interlocuteurs.  Là je me contentais simplement de tenter de repérer ses yeux derrières les verres fumés parce que, même si ça à l’air étrange, je trouvait ça très perturbant de parler à quelqu’un sans connaitre la couleur de ses iris. J’espérais juste un peu que ça ne le perturbe pas trop que je me comporte ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 14 Jan - 21:10

La telle concentration que semblait avoir Kara s'était comme évaporée quand la carafe d'eau était arrivée. Et pour le coup, c'était assez marrant aux yeux de Konrad, bien que la brune semblait vexée sur le coup. Même si cela ne faisait pas longtemps qu'il connaissait cette femme, le jeune homme était certain qu'elle ne lui tiendrait pas rigueur de son petit rire bien longtemps. Enfin, il l'espérait, de ce qu'il avait pu voir durant le combat, elle restait une femme redoutable mine de rien. Puis, le blond s'excusa pour la porte. Après tout, personne n'aimait se prendre des portes dans la face, ça n'était jamais agréable. Néanmoins, Kara répondit qu'elle lui avait déjà pardonné, ajoutant que le combat lui avait plu. Et rien qu'en voyant l'étincelle dans ces yeux, Konrad ne put qu'acquiescer devant les propos de la brune.

Lorsque le serveur revint, Kara demanda des pâtes au pesto... Avec un sourire qui faisait un peu "trop", même pour Konrad. Ce dernier se demanda même si toutes les femmes prenait autant de temps pour choisir un truc simple, mais préféra garder cette réflexion pour lui. Ce fut le serveur qui le sortit de ses pensées, avant que le blond n'annonce son plat avec un petit sourire. Alors qu'il repartait, le silence était revenu. Au bout d'un petit moment, Kara demanda si son interlocuteur avait des hobbies autres que les bars et les combat. Se réajustant sur sa chaise, Konrad sourit tout en répondant.

"De quoi ? Des Hobbits ? Nan, connaît pas", dit-il avant de se rendre compte que sa tentative de blague était morte dans l'oeuf. "Pardon... Sinon, j'aime bien visiter les villes, y'a toujours des trucs sympas à voir ou faire... À part ça, j'aime bien l'rock... J'vois pas d'quoi dire d'autre, désolé."

Konrad se gratta l'épaule droite tout en disant sa dernière parole. Il aurait pu dire d'autres choses, mais de un il ne savait pas ce qui aurait pu intéresser la jeune femme, et de deux le regard de Kara dirigé vers ses yeux le stressait un peu. Cela dit, ça lui rappelait qu'il lui fallait enlever ses lunettes de soleil pour le repas, question de bon goût. Il les accrocha donc à son col de chemise, avant de poser son regard sur le visage de la brune.

"Et toi, t'aime quoi, si on met à part les combats ?", dit-il avant de proposer à son interlocutrice un verre d'eau. Il attendit qu'elle ait fini avant de poursuivre. "Tiens sinon, tu fais quoi à l'Imaginarium ? T'es là pour jouer ou pour visiter ? ... 'Fin, si c'est pas indiscret."

Hors-rp:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mar 20 Jan - 8:43

Le jeu de mot de Konrad me fit légèrement sourire mais pas vraiment pour sa pertinence parce que, sans vouloir être offensante, il n’était pas génial. Mais bon j’étais de bonne humeur et je savais que j’étais susceptible moi même de sortir des pseudos blagues de ce genre et je savais l’impression gênantes qu’elles laissaient lorsqu’elles faisaient des flops. Je rigolais un peu plus e voyant sa moue déçue et en le voyant s’excuser par rapport à ça, sans rire j’avais l’air si formelle que ça ? C’était pas la peine de s’excuser pour si peu, en tout cas pas avec moi. Donc si je comprenais bien, lui aussi avait la bougeotte et aimait bien visiter différents lieux et il aimait aussi le rock. Je l’aurais parié honnêtement, au vu de son look et sa façon d’être et… c’est tout ? rien de plus ? Nan il devait sans doute y avoir d’autres choses mais elles ne lui venaient pas directement à l’esprit. C’était toujours compliqué de faire une liste exhaustives des choses qu’on aime, de ce qu’on a fait ou pire de ses défauts et de ses qualités. Personnellement j’ai un mal de chien à lister mes qualités, problème que j’ai moins lorsqu’il s’agit de parler de mes défauts. Il retira ses lunettes de soleil et sembla un peu gêne de nouveau et je demandais si c’était juste du à l’insistance que je portais pour ses yeux ou au manque d’inspiration passagère dont il avait fait preuve. Je n’eu pas le temps de savoir puisque ce fut mon tour de parler de moi mais avant je rajoutais dans l’élan une remarque qui aurait sans doute mieux fait de rester là où elle était.

- T’as bien fait de les enlever j’ai eu peur de déjeuner avec Gilbert Montagné !

Je refermais rapidement la bouche en me rendant compte de la bêtise que je venais de sortir et que je ne pouvais même pas faire passer sous le compte de l’alcool puisque je n’avais pas bu une goutte pour le moment. Ma finesse légendaire venait encore de frapper et je préférais ne rien ajouter préférant simplement le remercier quand il versa de l’eau dans mon verre vide. Je passais la main dans mes cheveux avant de répondre tout en réfléchissant à ce que j’allais dire en même temps.

- Alors, qu’est ce que j’aime… J’adore la musique, aussi bien en écouter que de chanter. J’écoute de tout sauf du hard, du métal. Faut dire que mes potes ont fait du forcing pour que j’en écoute et ça a pas vraiment marché… J’aime pas trop le rap non plus. J’aime beaucoup voyager aussi, tout en étant indépendante et, euh… Le dressage et les pokémons vont de soit, euh…Le dessin ! J’ai une véritable passion pour le dessin. Et comme j’ai pas encore le budget pour me payer un Pokédex, je crée moi même des fiches illustrées de tous les pokémons que je rencontre à postériori ou dans le feu de l’action.

Je m’arrêtais là parce que je me rendis compte que je monopolisais la parole depuis un peu trop longtemps et c’était d’une part malpoli et d’une autre pas très agréable pour Konrad, du moins je supposais. Je pris une gorgée d’eau avant de jeter un oeil vers la salle du restaurant pour essayer de repérer notre serveur avec nos plats, ou juste notre serveur. Je me retournais de nouveau vers le blond en me rendant compte que je n’avais même pas fini de répondre à sa dernière question malgré tout le temps de parole que j’avais utilisé.  

- Ben en fait à la base, je pensais tenter ma chance à l’arène mais finalement les dragons… Ça me dit rien ! Et bon la championne a pas l’air commode, je me vois mal en face de quelqu’un comme ça pour commencer. Après, je voulais visiter et pour le jeu… Ça va dépendre de l’argent qu’il me reste après avoir payé ma chambre d’hôtel !

Je crois bien que cette fois je n’avais rien oublié, mais j’avais laisser filer une chance de lui proposer de voir mes fiches. Ce n’étais pas pour me vanter ni quoi que ce soit, simplement j’appréciais toujours d’avoir un avis extérieur sur ce que je faisais et bon j’aimais bien partager et montrer mes dessins aussi. Je suppose qu’une autre occasion se présentera à un moment ou un autre de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Ven 23 Jan - 17:38

Comme il s'y était attendu, la blague de Konrad était un vrai fiasco. Et le petit rire qu'émit Kara n'était qu'une maigre consolation. Mais le blond n'allait pas trop s'attarder sur cela, car après tout cela n'en valait pas la peine. Puis, après sa liste très peu exhaustive concernant ce qu'il aimait, le jeune homme remarque quelque chose comme de la... Surprise, s'il ne se trompait pas, sur le visage de la brune. Sur l'instant, Konrad aurait mit ça sur le fait qu'il n'ait pas énoncé grand chose, mais ce n'était pas sûr. Plus ce déjeuner avançait, plus le blond sentait monter la gêne en lui, mais pour une raison qu'il n'arrivait pas à discerner. Puis, quand ce fut au tour de Kara de parler, elle annonça d'abord qu'elle avait eu peur de manger avec Gilbert Montagné. Konrad cligna des yeux deux-trois fois, le temps de percuter, avant de rire de bon coeur.

La brune commença à raconter ce qu'elle aimait juste après que le blond lui ait servi un verre d'eau. Donc, elle avait des horizons musicaux assez vastes, s'arrêtant avant le métal et le rap. En plus de cela, Kara ajouta qu'elle aimait vadrouiller, ainsi que les Pokémon et leur dressage. Mais la chose qui fit hausser de surprise les sourcils de Konrad était le dessin. Selon elle, elle dessinait tout les Pokémon qu'elle croisait. Aux yeux du blond, la jeune femme qui était assise devant lui venait de loin, ce qui pouvait signifier qu'elle avait dessiné beaucoup de Pokémon. Alors que le jeune homme commençait à imaginer quels types de Pokémon son interlocutrice aurait put croiser et dessiner, cette dernière se mit à répondre à la seconde question de Konrad. Donc, l'arène de cette ville portait sur le type Dragon, et le champion ne semblait pas être le genre de personne à être tendre, selon Kara.

"Y'a une arène ici ? Ben tu vois, j'viens d'apprendre un truc. Sinon, t'as dit qu'tu dessinais des Pokémon, nan ? Si c'est pas trop te d'mander, je pourrais voir tes dessins tout à l'heure ?"

Quelques instants après,le serveur revint avec les plats des deux jeunes, avant de repartir en souhaitant un bon appétit. Après s'être servit un verre d'eau, Konrad s'autorisa à regarder le morceau de viande trônant fièrement dans son assiette. S'il avait été seul, nul doute qu'il se serait rué dessus. Mais avec la présence de Kara en face de lui, il prit le temps de découper calmement un morceau avant d'y goûter.

"Ah sinon, t'inquiètes pas trop, l'hôtel a des chambres sympas à pas trop cher. J'ai envie de te dire, si j'ai réussit à payer la chambre d'hôtel, tout le monde le peut !", dit-il avec un petit rire, avant de reprendre un morceau d'entrecôte. "Tiens sinon, tu sembles pas être de Maïlys, nan ? Si c'est pas indiscret, pourquoi t'es venue sur l'île ?"

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Lun 2 Fév - 11:37

Konrad n’était clairement pas vue ici pour obtenir le badge de la ville, et pour dire, il n’était même pas renseigné sur l’arène de la ville. Certes mon organisation semblait à la plupart des gens sommaire voir même, limite bordélique mais au moins il y avait quand même un semblant d’organisation à la base. Ce n’était pas vraiment une critique que je faisait là, c’était plus un constat objectif voilà tout. Et puis, s’il ne voulait pas se déplacer pour un badge, c’était son droit non ? Selon moi, si il était assez grand pour se prendre des cuites il était assez grand aussi pour décider de ce dont il avait envie tout seul.  Puis vint sa deuxième réflexion, il voulait voir mes dessins, vraiment ? Mes yeux s’éclairèrent de nouveau e entendent cette requête et un sourire radieux s’afficha de nouveau sur mon visage, bien sûr que ce n’était pas trop demander, bien au contraire. Je n’étais pas du genre à garder jalousement mes fiches ou autres planches de toute façon, j’avais même tendance à en donner quand il ne s’agissait pas de croquis trop important ou que j’affectionnais particulièrement. Selon les personnes à qui j’en avais donné, il m’arrivait de m’en mordre les doigts en y repensant mais bon, j’étais comme ça je n’y pouvais rien et c’était plus fort que moi la plupart du temps. J’attrapais mon sac pour en sortir ma pochette de dessin lorsque le serveur arriva pour poser nos plats devant nous. Il arrivait au mauvais moment celui là, quoi que, pas tant que ça dans la mesure où je mourrais de faim à l’heure qu’il est et j’étais certaine que Konrad aussi. Je murmurais un petit merci au jeune homme qui posa l’assiette devant moi avant de relever la tête vers lui, pour le voir sourire suite à ce remerciement. Je tournais les yeux en espérant ne pas rougir, essayant par la même occasion de retrouver le fil de mes pensées. Je commençais à enrouler une petite quantité de pâtes autour de ma fourchette lorsque les mots de Konrad me firent lever les yeux vers lui. Alors l’hôtel n’était pas cher ? Ouf tant mieux, ce serait ça en plus sur mon budget et je pourrais peut être même trouver des objets pour mon équipe avec le supplément.

- Tu me rassures là, parce que j’aurais vraiment pas aimé que mon “budget bouffe” s’évapore dans le prix de la nuit à l’hôtel. Non, c’est pas du vécu… Je mastiquais doucement ma nouvelle bouchée de pâtes avant de répondre en riant à sa deuxième question. Est ce que c’est si évident que ça ? Damned me voilà démasquée ! Plaisanterie mises à part je suis d’Hoenn, de Nénucrique pour être précise. J’ai eu l’occasion de visiter ma région et Unys pacifiquement, sans chercher les combats ni les badges s’entend, mais je pensais être trop jeune pour commencer à combattre les ligues locales. Trop jeune et trop… comment dire… mauvaise !

Je me mis à rire nerveusement face à ma dernière remarque, parce que je ne considérais pas que j’avais vraiment évolué depuis cette époque. Si je m’écoutais, je pourrais très bien continuer à passer des journées oisives, oubliant totalement ma pseudo quête de badges. Enfin non, quand je dis oisive c’est pas tout à fait vrai. Pendant tout ce temps que j’avais passé à ne rien faire sur ces deux îles, je m’étais concentrée à me renseigner sur mon équipe et sur tout ce que je pouvais apprendre. J’avais passé des journées entières à lire tout ce qui me passait sous la main et à prendre quelques cours de dessin pour perfectionner mes techniques et des cours de sports divers et variés aussi. J’avais un coté autodidacte qui fascinait mon entourage et pourtant, je ne voyais pas ce que je faisais qui pouvait sembler incroyable aux yeux des autres. Je repris la parole pour finir mon explication.

- Dans un premier temps, c’est la curiosité qui m’a fait venir ici et ensuite, je me suis dit que je pouvais tenter de devenir chalengeur officielle de la ligue. J’ai rien à y perdre et je ne connais personne qui ait tenté de battre les champions locaux. J’ai jamais aimé faire des comparatifs et avec les autres ligues, c’est ce qui me pendait au nez à cause de membres de ma familles ou de potes ou même d’ex qui ont tenté leurs chance plus ou moins bien sur place. Ici, je repars de zéro et rien ne peut me satisfaire plus que ça !

Et voilà que je monopolisais la parole une nouvelle fois. C’est ce qui est dingue avec moi, je peux passer des journées entières à ne parler à personne et quand je me lance dans une conversation avec quelqu’un, je me transforme en un véritable moulin à parole. Je cessais donc de parler pour rattraper le retard que j’avais accumulé dans mon assiette, tout en ponctuant le tout par quelques remarques amicales sur tout et rien pour que n’on ne finisse pas le repas silencieusement. Une fois qu’on eu tous les deux terminés, j’attrapais ma pochette de petites fiches pour de bon, avant de la tendre au jeune blond en face de moi.

- Voilà, ça vaut pas un pokédex mais personnellement ça me suffit. Et bon le coté artisanal apporte un truc en plus non ? Il en manque beaucoup je sais mais je compte bien réussir à faire une fiche par pokémon, du moins je l’espère. De face t’as le dessin et de dos tu as les quelques informations ou les observations que j’ai trouvé intéressantes à mettre au sujet du pokémon. Quand je connais les attaques qu’ils peuvent lancer, je les met aussi. Après j’au une autre pochette un peu plus grande avec des dessins ou des portraits en situation, mais je l’ai laissée dans le sac à dos que j’ai abandonné au centre pokémon…

Maintenant, je guettais une expression sur son visage pour voir ce qu’il en pensait. Ma famille, particulièrement ma mère, trouvait mes dessins géniaux mais selon moi c’était totalement subjectif comme avis, donc pas valable. Je manque de confiance en moi pour tout ce que fais, c’est à peine croyable. Enfin bref, je verrais bien ce qu’il en pense ça me situera à peu près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 25 Fév - 19:45

Visiblement, le fait de demander à voir les croquis de la jeune femme semblait lui faire plaisir, au vu des étoiles qui brillaient dans ses yeux et du sourire qui venait de se dessiner sur son visage. Pour le coup, Konrad se demanda s'il n'avait touché une corde sensible chez Kara. À la réflexion, chacun avait des choses dont il était particulièrement fier, comme son collier pour le blond, ou les dessins pour son interlocutrice. Cette dernière attrapa son sac et en sortit une pochette, avant que les assiettes ne soient déposées. Bon, Konrad pouvait attendre la fin du repas pour regarder les croquis, ce n'était pas si gênant que cela. En parlant de gêne, il semblait que Kara eu rougit lorsque le serveur lui sourit pour son remerciement. Le jeune homme aurait pu mettre sa main à couper que ce membre du personnel faisait de l'effet à sa nouvelle connaissance, cependant il se garda cette réflexion pour lui, s'autorisant néanmoins un sourire au vu du visage écarlate de Kara.

Le fait que l'hôtel ait des prix très abordables convenait à la brune, au vu de sa réponse, le blond souriant doucement à la petite remarque finale. Et sinon, l'intuition du blond ne semblait pas l'avoir trompé, Kara n'était pas de l'île. Ainsi, d'après ce qu'elle disait, elle venait d'Hoenn et était passée par Unys sans pour autant tenter les ligues locales, accusant sa jeunesse et une... Inexpérience...? à ces moments-là. Après tout, elle faisait ce qu'elle voulait, si les ligues des régions qu'elle avait déjà visité ne l'avaient pas tentée, c'était son droit. Kara annonça ensuite que s venue sur l'île était due à la curiosité, mai aussi au fait qu'elle ne connaissait personne qui avait tenté la ligue locale. Konrad avala un autre morceau de viande avant de montrer son poing  fermé avec le pouce levé à son interlocutrice, tant pour ne pas paraître sans manières que pour montrer son approbation à la jeune femme. Peu après avoir fini son explication, Kara attaqua son assiette pour rattraper son retard, tout en ajoutant quelques remarques sur divers thèmes, auxquelles Konrad répondit par d'autres choses sur tout et rien.

Quand le repas fut fini, la pochette que Kara avait sortit avant le repas se retrouva dans les mains du blond qui commençait à feuilleter les croquis à l'intérieur. Il y avait de tout, du Fouinar au Charpenti en passant par Papillusion, entre autres. Le seul point commun qu'ils avait était leur réalisme et la qualité du tracé, que Konrad ne put qu'admirer. Pendant qu'il regardait les dessins, la brune annonçait qu'elle avait l'intention de se faire un Pokédex de cette façon, puis ajouta qu'elle notait aussi quelques informations selon le Pokémon dessiné à l'arrière. Une fois qu'il eu jeté un oeil à chaque dessin,le jeune homme referma la pochette et leva son regard vers Kara.

"Franchement, tes dessins sont superbes. T'as du talent, moi j'dis. Et je pense que t'arriveras à faire ton propre Pokédex, telle que t'es partie.", dit-il en rendant la pochette à sa propriétaire. "'Pis sinon, t'en fais pas pour l'autre pochette. Pas que j'ai pas envie d'y j'ter un oeil aussi, mais bon, j'veux pas avoir l'impression de fouiller toutes tes affaires. Tiens sinon, on va directement à l'hôtel quand on aura fini, ou tu veux faire un tour avant ?"

Car après tout, le temps avançait, et la fatigue pouvait se faire sentir. En attendant une réponse, Konrad se saisit de la carte des desserts et demanda un autre cola au serveur qui venait tout juste d'arriver pour débarasser les plats.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 4 Mar - 19:20


Je fus grandement flattée par les critiques du blond après qu’il eut feuilleté les diverses fiches que contenaient ma pochette. S’il pensait vraiment ce qu’il disait c’était super vraiment encourageant pour la suite et il était vrai que créer mon propre pokédex était mon objectif à long terme, même si j’avais encore beaucoup de marge avant d’atteindre cet objectif. S’il ne disait ça que pour me faire plaisir, ben c’était quand même gentil de sa part et c’était un acteur de génie. Bon en même temps, il ne mourrait pas d’envie de voir ma seconde pochette mais il avait une bonne raison à cela et en plus, personnellement ça m’arrangeait parce qu’elle était totalement perdue dans les tréfonds de mon second sac… Bon ben au moins c’était bon pour tout le monde ça, je n’allais pas l’avouer pour autant, je me contentais simplement de rire à sa remarque tout en le rassurant.

- Effectivement vu comme ça c’est pas plus mal. Et bon, ça gardera des choses à voir si on se recroise !

En y pensant, j’aurais vraiment été heureuse de pouvoir le revoir dans un autre contexte et sans avoir recours au début d’après midi mouvementé, quoi que le combat c’était cool. Ah et quand à sa deuxième question je voulais bien aller vers l’hôtel dans un premier temps, il commençait à se faire tard maintenant et il fallait que je prévois la route à prendre, le budget et tous les autres points de ce genre qui concernaient l’organisation du voyage, autant dire que ça faisait pas mal de boulot. Bon c’était pas bien grave de rentrer tard, j’étais plutôt du genre à bosser de nuit, et oui difficile à voir que je passais rarement des nuits de plus de six heures en se basant seulement à mon visage ou à ma forme. J’étais toujours comme ça, toujours pleine d’énergie à revendre comme un petit Zebibron qui découvre la vie. Oh que c’était mignon et poétique ça, il faudrait que je pense à la caser quelque part celle là un de ces quatre, en attendant je passais la main dans mes cheveux avant de répondre à sa deuxième question.

- Euh ça m’arrangerait qu’on passe à l’hôtel directement après, j’ai un max de trucs à faire… Mais dans un premier temps on pourrait peut être passer au centre pokémon récupérer tout le monde non ?

Je ne savais pas trop s’il avait volontairement zappe cette étape parce que c’était une évidence ou parce qu’il avait tout bonnement et simplement oublié ce détail. Dans le premier cas ma réflexion ne serait qu’une petite plaisanterie de plus, dans le second cas ce serait un rappel amical. Pendant que je parlais, le serveur était revenu et apportait un soda à Konrad ainsi que deux cartes des desserts. Personnellement j’avais commencé ce repas à l’eau et je le finirais à l’eau, à coté de ça rien ne m’empêchait de faire grimper encore un peu mon taux de sucre avec un bon dessert. En survolant rapidement les différents noms, descriptions et photos de ce que le bistro proposait, mon attention se retrouva attirée par une photo de profiteroles particulièrement sympathiques. Commença alors un duel acharné entre ma raison et mon insatiable besoin de dérivés chocolatés.

Pendant de longues minutes qui furent particulièrement silencieuses, surtout par rapport à ce que j’avais fait subir à Konrad un peu plus tôt s’écoulèrent pendant que j’hésitais ente les choux glacés et un classique brownie. Oui quand même, chocolat oblige. Je me mis à me mordre la lèvre inférieure ne sachant pas trop quoi choisir et craignant un peu de passer pour une morte de faim ou je ne sais quoi au près du jeune blond qui m’accompagnait. Bon c’était décidé, tant pis pour cette fois ce serait le brownie et j’attendrais d’être seule pour manger des choux. Alors que le serveur revenait pour prendre notre commande, je fermais mon menu et demandais clairement.

- Je vais prendre les profiteroles s’il vous plait.

A ce moment, là je fonçais les sourcils puis secouais la tête comme si de rien n’était. C’était ce que l’on appelait un acte manqué et bon mantenant que c’était fait je n’allais pas revenir sur mon choix, ça, ça aurait paru idiot et bizarre. En plus c’était tout bénef pour moi finalement, sinon je voulais reprendre le fil de la conversation que j’avais égoïstement lâché pour me concentrer sur le menu.

- Si ça te dis je pourrais essayer de croquer vite fait un de tes pokémons ? Bon ça risque d’être un peu à l’arrache, et je garantis pas que je rajouterais des couleurs mais si ça te branche ça devrait être faisable ?

Je me baladais toujours avec mon matériel et si ça lui plaisait je pouvais au moins faire ça non ? Et au moins, je serais fixée au sujet de la sincérité de ses critiques… Nan, ça c’était pas vrai j’allais pas le forcer de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Dim 8 Mar - 11:36

Konrad était sincère lorsqu'il avis donné son avis sur les dessins de Kara. Après tout, il avait appris à être objectif dans ces situations, donc soit l'oeuvre était belle et valait le coup d'être regardée, ou alors c'était un torchon innommable. Et pour le coup, tous les dessins qu'il avait vu étaient dans la première catégorie. Cela dit, cela restait son avis et il n'était pas forcément partagé par tout le monde. Concernant la deuxième pochette, la brune ria à la remarque du blond, en disant que c'était pas plus mal qu'il n'ai pas envie de voir la seconde pochette, en ajoutant que cela leur ferait plus de choses à partager la prochaine fois qu'il se reverraient. L'idée lui plaisant, Konrad s'autorisa à sourire. Puis, concernant l'hôtel, Kara répondit qu'elle préférerait aller d'abord à l'hôtel, ayant pas mal de choses à faire. Mais d'abord les Pokémon. Cela semblait tellement évident à Konrad qu'il fallait récupérer les Pokémon avant de partir, donc il ne l'avait pas énoncé. Après tout, il n'allait pas abandonner les personnes qui lui sont le plus proches et les plus dignes de confiance à ses yeux.

Le serveur revint sur ces entrefaites, apportant avec lui le cola du jeune homme et deux cartes des desserts. Contrairement à Konrad, qui avait très vite choisit son dessert, Kara semblait hésiter entre divers plats, encore une fois. Par contre, ce qui surprenait Konrad était le fait que la jeune femme resta silencieuse pendant de longues minutes. Elle avait pourtant montré l'image d'une femme pleine d'énergie depuis leur rencontre, et là, silence radio. Le blond n'osait pas trop l'ouvrir, craignant de briser sa concentration ou quelque chose comme ça. Néanmoins, elle fut la première à répondre lorsque le serveur revint pour prendre les demandes. Après avoir demandé des profiteroles, Kara fonçais les sourcils puis secoua la tête. Konrad haussa un sourcil en voyant cela, surpris. Voyant que c'était à son tour, Konrad redonna le menu au serveur en demandant un Irish coffee avec un brownie. Après tout, il n'y avait pas de petits plaisirs dans la vie.

Kara reprit la parole en proposant de dessiner un des Pokémon du blond, en ajoutant qu'il risquait d'être fait en privilégiant la vitesse à la qualité, tout en annonçant qu'il n'y aurait pas forcément de couleurs. En soi, cela ne dérangeait pas spécialement Konrad, du moment que c'était Kurt ou Skye qui étaient croqués. Pas que le blond n'appréciait pas Bee Geez, mais il prenait mine de rien beaucoup de place. Et trouver un endroit avec de la place dans l'Imaginarium qui ne soit pas déjà occupé par une masse de touristes relevait soit du miracle, soit de l'impossible.

"Moi ça me va, 'pis t'en fais pas si c'est pas de la même qualité que les autres dessins. J'te demandes pas de faire une oeuvre d'art, hein.", dit-il en ponctuant sa phrase d'un sourire

Le serveur revint avec les deux commandes, Konrad finissant d'un trait son cola avant d'attaquer son brownie, histoire de pas avoir le goût de la boisson sucrée quand il attaquerait l'Irish coffee. Une fois qu'il eut finit son dessert, il s'excusa tout en se levant et en se dirigeant vers le comptoir pour régler le repas. Question de fierté personnelle, car Konrad n'aimait pas qu'une femme paye pour lui, puis ça lui faisait plaisir de régler le repas de Kara. Une fois que cela fut réglé, il revint vers la table où était encore assise Kara et attendit patiemment qu'elle ait finie. Une fois que la dernière profiterole ait été consommée, Konrad reprit la parole.

"On y va ? Nos Pokémon nous attendent, après tout.", déclara-t-il avec un sourire se voulant chaleureux.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 18 Mar - 10:08


En entendant la commande de Konrad, j’eu un léger instant de vague regret en repensant au fait que je n’avais pas pensé à aller voir la page des boissons chaudes avec mes histoires d’hésitations. Tant pis j’aurais l’occasion de reprendre un café à un autre moment et bon, vu mon énergie aujourd’hui il ne valait mieux pas accentuer la chose avec un apport de caféine supplémentaire. Par contre, j’eu l’impression que ma proposition fit mouche puisque sans sembler trop enthousiaste non plus, mon idée de dessin sembla l’intéresser et le fait qu’il ne soit pas coloré ne le dérangea pas outre mesure. En y réfléchissant vite fait, je pensais que la qualité serait sans doute la même puisque c’était l’esquisse de base qui selon moi permettait d’offrir sa qualité à une planche et les silhouettes des membres de son équipe ne faisaient pas parties des plus complexes à réaliser. Avec quelques jeux d’ombres et en utilisant des mines grasses et du fusain… Oui ça le ferait sans doute. Je souriais à sa réflexion au moment où le serveur posa devant nous nos desserts respectifs.

J’étais parfaitement maitresse de mes moyens jusqu’à ce le membre du personnel nous souhaite une bonne fin de repas en me fixant. Je remerciait d’une voix mal assurée, me retenant de glousser un peu en poussant un petit soupir et en attrapant ma cuiller pour attaquer mon dessert. J’avais définitivement bien fait de choisir ces pâtisseries parce qu’elles avaient l’air tout bonnement géniales, air qui se confirma lorsque j’en goutais une bouchée. La glace à la vanille, plus belle invention de l’homme après le chocolat et les talons haut. Toujours en papotant nous mangions nos desserts respectifs lorsque Konrad s’excusa avant de se lever de table. J’eu un instant peur que l’iris cofee ne lui ait déclenché de nouvelles nausées, dose d’alcool supplémentaire oblige, alors qu’au contraire il se dirigea directement vers le comptoir.

Je devais avouer que je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’il m’offre ce repas et en plus d’être surprenant dans le bon sens, c’était aussi très galant de sa part. Au premier abord on ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il soit comme ça et pourtant. Je me demandais d’un coup si en apparence il était facile de deviner mon caractère ou non et le retour du blond me fit reposer les yeux sur lui, l’air souriant avant de le remercier.


- Merci beaucoup ! Finalement, je pourrais peut être trouver du temps pour rajouter des couleurs au dessin non ?

Je rigolais un peu à ma propre plaisanterie, il faut être confiant dans son humour après tout, et bon j’étais sérieuse c’était quand même la moindre des choses. Quelques coups de pastels ne seraient pas excessivement longs à donner et s’il avait environ une demi-heure à perdre ce serait tout bon. Je terminais rapidement mon dernier choux pour ne pas trop le faire attendre non plus avant de répondre à sa remarque amicale.

- Oui tout à fait ! Si c’est bon pour toi on peut y aller. Tu sais quoi ? Je crois que j’ai jamais laissé mes pokemons seuls aussi longtemps avant !

Le pire c’est que c’était vrai aussi. Il fallait dire que je voyageais seule sans exception donc ils étaient ma seule compagnie et mes plus proches connaissances, amis confidents… Le tout à la fois quoi. Donc il aurait été stupide et bizarre de ma part de les laisser tous seuls pendant autant de temps pour partir de mon coté, et bon en plus j’aurais fait quoi toute seule ? Certes c’était un peu encombrant de temps en temps et tous les établissements n’acceptaient pas forcément de laisser des pokémons en liberté, même si l’éducation des miens n’étaient pas un trop gros problème pour être tout à fait honnête et en tenant de rester objective. Okay, c’est vrai quand il décidait de s’y mettre Dyno était capable de faire énormément de bruit mais bon, c’était habituellement relativement ponctuel et temporaire. Je ne m’étais jamais faite virer de où que ce soit ça devait quand même être un bon indicateur en soit. Nous nous remîmes en route vers le centre pokémon et sur le chemin je demandais au blond ce qui me trainait dans la tête depuis un moment.

- Sinon c’est drôle que t’ai que deux pokémons, t’envisages d’augmenter les effectifs ou vous restez que tous les trois ?

C’était par simple curiosité que je demandais ça pas pour m’initier dans sa vie privée ou je ne sais quoi et le temps qu’il ne réponde nous étions déjà dans l’infirmerie pokémon. En récupérant mes balls, je laissais directement ressortir Riolu de sa sphère, lui ayant promis en arrivant qu’il me servirait de co-pilote pendant notre séjour dans la ville lumière. Et oui j’ai besoin d’un co-pilote quand je me balade à pied et alors ? Je fais ce que je veux ! Après avoir signé le papier de récupération et attrapé mon second sac, je me tournais vers mon accompagnateur avant de lui lancer en souriant.

- Bon ! Maintenant je te laisse nous guider parce que je n'ai aucune idée de l’endroit où on va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Ven 20 Mar - 21:43

Il semblait que le fait que Konrad ai répondu positivement à la demande de son interlocutrice plaise à cette dernière, au vu du sourire qui était né sur le visage de la brune. Il voyait mal comment il pouvait refuser de toute façon, autant poussé par la curiosité de voir comment serait représenté le modèle que par l'idée qu'ainsi, il permettait à la brune d'ajouter un croquis à son ''Pokédex''. Au final, tout le monde était gagnant, tout le monde était content. Et puis, ça gonflerait le moral de ses Pokémon, ce qui n'était pas plus mal en somme. Lorsque le serveur revint avec les desserts des deux jeunes personnes, Kara perdit encore une fois ses moyens quand l'employé la fixait alors qu'il souhaitait une bonne fin de dîner. C'était bien visible, la voix de la jeune femme était moins assurée et elle rougissait un peu. Par contre, Konrad ne savait pas si le soupir était lié à sa perte de moyens ou non, mais il n'allait pas creuser dans cette direction.

Le fait qu'il ait réglé le repas avant que Kara n'ait fini semblait plaire à cette dernière, qui annonça qu'elle aurait peut-être du temps pour rajouter des couleurs au croquis en rigolant. Konrad sourit à cela, après tout elle pouvait faire comme elle voulait, c'était elle l'artiste. Ensuite, elle se pressa pour terminer son dessert. Le blond lui aurait bien dit qu'il fallait pas se presser, mais à peine il ouvrit la bouche pour indiquer à Kara de prendre son temps que cette dernière avait déjà fini et annonçait qu'elle était prête à partir. Elle ajouta que c'était aussi la première fois qu'elle était sans ses Pokémons pendant une aussi longue durée. Comme le dit l'adage, il faut bien à début à tout. Néanmoins, c'était la même pour Konrad, et il se garderait bien de le dire. Car il n'avait envie que d'une seule chose : retrouver ses compagnons, mais il ne tenait pas à ce que cela se voit, il ne voulait pas qu'on le prenne pour quelqu'un qui ne pouvait rien faire sans ses Pokémons. Puis, Kara posa une question à propos du nombre de Pokémons de Konrad.

"Bah t'as vu Kurt et Skye tout à l'heure. J'en ai un autre, un Frison. Mais bon, il prend beaucoup de place, surtout avec ses cornes et son afro. Du coup, je le sors pas souvent. Sinon, je sais pas encore si je vais augmenter la taille de mon équipe, j'ai déjà du mal avec trois..."

Il dit cela en haussant des épaules alors que le duo entrait dans le centre Pokémon. Kara signa l'accusé de récupération des Pokémons et récupéra son sac après avoir sorti son Riolu. Désormais, il fallait que le blond joue les guides. En soi, c'était pas bien compliqué, il fallait juste poursuivre sur deux-trois pâtés de maison à travers la foule. Il prit donc la tête du trio -Riolu compris- dans la masse compacte de personnes, avant de soupirer d'énervement et de faire signe de tourner par une ruelle sombre. Pas qu'être au beau milieu de la masse ne le gênait, mais le fait que cela n'avançait presque pas venait rapidement à bout de sa patience. Konrad prit la main de Kara et la guida ainsi, elle et son louveteau, à travers les ruelles moins peuplées ; passant devant divers bars diffusant pour la plupart des musiques jazz, blues ou pop-rock, avant d'arriver devant l'entrée d'un hôtel gris à l'apparence simple mais néanmoins propre. Le blond poussa la porte en verre du bâtiment en invitant la brune à passer la première ; avant de se diriger vers l'accueil pour demander les clés de sa chambre à la réceptionniste.

"Donc voilà, tu peux demander une chambre ici, si tu veux. Sinon, ça te dis qu'on discute un peu dans ma piaule ? Je t'offre le jus d'orange si tu veux, et t'seras au calme si tu veux croquer un Pokémon.", dit-il en riant légèrement.

Il remercia l'employée après avoir récupéré sa clef, se gratta l'épaule droite en attendant la réponse de sa nouvelle amie, avant qu'une question lui passe par la tête.

"Tant que j'y pense, tu veux dessiner qui ?"

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Dim 29 Mar - 17:03


J’eu rapidement la réponse à ma précédente question, à savoir si le jeune homme possédait d’autres pokémons que ceux que j’avais déjà entraperçus ou non. Apparement oui, et en entendant à quelle espèce il appartenait je comprenais soudain pourquoi il ne l’avait pas sorti du tout. Les frison n’était pas vraiment reconnus pour leur habileté et leur délicatesse de mouvement et vu la foule qui se baladait dans les rues, je doutais fortement que se promener avec un bison soit la meilleure des idées. Sinon il faisait partie des gens qui préféraient s’en tenir à de petites équipes plutôt qu’à des grandes, et si c’est ce qui lui correspondait le plus il avait bien raison. Personnellement je me situais dans un entre deux, je n’étais pas une grande adepte de la capture intensive qui contait à se ruiner en ball pour tirer sur tout ce qui bouge, mais j’avais tout de même envie d’augmenter un petit peu ma troupe histoire de la compléter un peu. Après tout, j’avais pour objectif de me mesurer aux différents champions de l’île alors il me fallait une équipe de choc pour ça.

Après avoir réglé toutes les formalité au centre pokémon et en être sortis, Riolu sauta dans mes bras pour ne pas avoir à marcher et je me mis à suivre Konrad qui se frayait un chemin parmi la masse compacte de gens. Dans l’absolu j’étais plutôt douée pour me faufiler un peu n’importe où mais là avec mon gros sac sur l’épaule c’était plus complexe que prévu. Je ne sais pas trop si c’était le fait d’avancer à deux à l’heure parce qu’il y avait trop de monde ou si c’était celui d’avancer à deux à l’heure parce que je n’arrivais pas vraiment à accélérer que le blond se mit à soupirer avant de m’attraper une main pour m’attirer dans une ruelle adjacente mal éclairée. Là soit je commençais à m’inquiéter pour mes affaires et ma petite personne, soit ce n’était qu’un simple raccourci et bien évidemment, malgré l’aspect glauque de la situation j’étais intiment persuade qu’il ne s’agissait là qu’un moyen de raccourcir le trajet. Effectivement quelques minutes plus tard, nous arrivions devant un hôtel qui sans casser trois pattes à un couaneton semblait plus que correct. Il me guida jusqu’à la réception et après avoir récupéré la clé de sa propre chambre, il m’invita à venir dessiner dans sa chambre, m’offrant par la même occasion le jus d’orange. Je n’osais pas trop lui dire que je n’étais pas fan de ce jus précis, préférant ceux des fruits plus doux et sucrés et acceptais jovialement avant de réserver une chambre. Je fus heureuse de constater qu’effectivement, je ne me ruinerais pas en frais d’hôtel ce soir et une fois avoir récupéré ma chambre et visualisé à quel endroit elle se trouvait, je me tournais de nouveau vers Konrad pour répondre à sa question.

- C’est comme tu préfères, perso j’ai pas d’apriori. Je eux en dessiner deux ensemble si tu veux mais… je laissais passer un silence tout en faisant mine de réfléchir avant de reprendre. Ca risque d’être plus cher.

Je me mis à rire histoire de marquer le fait que cette remarque n’était qu’une simple plaisanterie et nous nous dirigeâmes ensuite vers l’ascenseur pour atteindre la chambre de mon hôte. Enfin, comme c’était sur le chemin, je lui demandais de m’attendre une minute le temps de passer à la mienne de chambre pour poser mon sac le plus volumineux et ne récupérer que les affaires dont j’étais successible d’avoir besoin. Armée de ma pochette qui me servait aussi de support, de quelques pastels secs, de fusains et d’une bombe de laque pour les cheveux, je pénétrais de nouveau dans l’ascenseur pour terminer ma course vers l’étape suivante. Une fois dans la chambre, je demandais à Konrad si je pouvais m’assoir directement dans le fauteuil présent dans la pièce avant de me mettre en place pour commencer. Une fois qu’il m’eut confirmé le choix qu’il avait quand au dessin, je me mettais au boulot en faisant la première esquisse. Beaucoup de gens commençaient par tracer des formes de base avant d’y ajouter les détails mineurs petit à petit alors que personnellement, je faisait tout d’un coup ça allait plus vite à mon humble avis. Au bout de quelques secondes silencieuse et sans quitter ma feuille des yeux, je laissais un petit rire s’échapper en m’adressant au blond.

- Tu peux parler quand même tu sais ? Je changeais d’interlocuteur en demandant à mon pokémon. Riolu, tu peux faire sortir Goup’ s’il te plait ? A moins que ça te gène Konrad ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mar 14 Avr - 13:11


Selon Konrad, Kara n'avait pas forcément fait les choses dans le bon ordre. La logique du blond voulait qu'avant même d'envisager à visiter une ville inconnue, il fallait régler le problème du logis et repérer les supérettes afin de savoir où acheter de la nourriture, ne serait-ce que des nouilles instantanées. Cela évitait pas mal de soucis, notamment se balader dans une foule compacte avec un sac énorme comme celui que portait Kara. Cela dit, Konrad se gardait bien de dire cela à sa nouvelle amie, car cela pourrait apparaître désobligeant aux yeux de la brune ; mais aussi que chaque personne avait son propre mode de fonctionnement. Bref, c'était en partie à cause de ça que le jeune homme avait décidé d'emmener le groupe par les ruelles moins fréquentées jusqu'à l'hôtel. Lorsqu'il proposa à Kara de venir croquer dans sa chambre, la brune accepta d'un air ravi. Plus cela allait, et plus Konrad sentait que cette femme pouvait se révéler être une bonne amie, voir même une possible rivale dans le challenge de la ligue, qui donnerait une bonne raison, voir même viable, au blond de se lancer dans la conquête des arènes. Parce que vouloir devenir Maître de la Ligue était un peu la raison officielle à son statut de dresseur ; mais en réalité, rien ne le pressant vers les combats, il perdait la motivation et peu à peu la volonté de se mesurer au Conseil 4.

La chose qui le fit sortir de ses pensées fut Kara, qui répondit à sa question concernant le Pokémon qui servirait de modèle pour le croquis. Donc, le choix du modèle revenait à Konrad, selon elle. La brune annonça aussi qu'elle pourrait représenter le Chuchmur et la Wattouat ensemble, monnayant un prix plus élevé. En entendant les mots "plus cher", Konrad cligne deux fois des yeux, l'air stupéfait. Car jusqu'à qu'elle ne fasse la remarque, le blond était certain que le croquis serait gratuit, ou alors que Kara le garderait pour elle-même. Mais l’affolement soudain fut vite dissipé avec le rire de la dessinatrice. Poussant un léger soupir de soulagement avant d'avancer vers l’ascenseur avec la dresseuse. Il avait vraiment cru la brune concernant l'annonce soudaine du prix, et à ce titre Konrad se jura de faire plus attention à ce que disaient les autres afin d'éviter à nouveau ce genre d'instant gênant. Quelques mètres avant l'ascenseur, Kara annonça qu'elle voulait déposer des affaires dans sa chambre avant de poursuivre, ce à quoi Konrad acquiesça en allant patienter près de l'élévateur, dos au mur. Kara ressortit de sa chambre avec juste sa pochette, des crayons de dessins en tout genres et... Une bombe de laque. À quoi cet objet pouvait-il servir pour dessiner, le blond en avait aucune fichtre idée. Toujours est-il que le temps que son amie arrive, Konrad appuya sur le bouton pour appeler l'ascenseur et y pénétra après que Kara y soit entrée, alors que la musique d'ascenseur démarrait à peine.

Une fois arrivé dans la chambre du blond, ce dernier jeta ses clés sur le canapé avant de sortir Skye et d'avertir Kara que le mouton de foudre était le modèle qu'il avait choisi. Suite à cela, Konrad se dirigea vers la cuisine afin de voir quelles boissons il pouvait proposer à son invitée. Passant sur les multiples canettes de bière et les bouteilles de Pija'Cola, le blond annonça assez fort pour que Kara puisse entendre qu'il pouvait lui offrir du jus d'orange, du thé à la menthe, de la limonade ou du café. Une fois que la brune eu annoncé son choix et que Konrad lui ait apporté sa boisson, ce dernier se dirigea vers la fenêtre armé d'un cendrier fait à partir d'une canette quelconque pour fumer sans déranger Kara plus que raison. Quelques instants plus tard, la brune annonça dans un rire que le blond pouvait parler, sans doute pour dire qu'elle pouvait travailler même si ce n'était pas dans un silence absolu. Puis, elle demanda à son Riolu de libérer la renarde de feu, si cela ne gênait pas l'hôte.

"Perso, ça gêne pas. 'Fin, sauf si elle s'amuse à tout cramer où à mâchouiller le canapé. Tiens sinon, tu comptes aller où pour tenter ta prochaine arène ? Si j'me trompe pas, t'as dis tout à l'heure qu'tu voulais commencer par l'Imaginarium, nan ?", dit-il avant de prendre une autre bouffée sur sa cigarette.

"C'la dit, j'vais être franc avec toi, mais... J'suis content de t'avoir rencontré. Un beau combat, un repas sympa et un croquis, et avec ça l'occasion d'me faire une nouvelle amie... Nan rien, oublies c'que j'ai dit, désolé.", dit-il avant de se gratter l'épaule gauche et de regarder l'extérieur. Intérieurement, il se demanda pourquoi il avait dit cela, et en vint même à craindre la réaction de Kara. Et rien que pour cela, il n'osait pas se retourner, préférant regarder la foule en bas que de montrer son visage rougit par la gêne. Ce n'était qu'un mauvais moment à passer après tout, du moins il l'espérait.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 15 Avr - 17:32


Je m’étais attelée au travail quasiment immédiatement après être arrivée dans la chambre de Konrad. J’avais bien vu son air étonné en me voyant avec ma bombe de laque à la main et j’étais certaine qu’il se demandait ce que je pourrais bien faire avec ça. Patience patience, il le découvrirait bien assez tôt, amis dans tous les cas il pouvait être certain d’une chose, c’était que ça me servirait effectivement pour la réalisation de mon croquis. Lorsque les propositions de boissons de la part de Konrad arrivèrent à mes oreilles, la dernière citée me fit quitter mon travail des yeux pour me relever l’air intéressée. Ce que je pouvais aimer le café, c’était terrible mais aussi plus fort que moi et c’est pourquoi je répondais sans hésiter qu’un élixir de caféine serait absolument parfait pour moi.

J’avais été à coté de ça soulagée d’entendre que Goup’ avait l’autorisation de sortir de sa ball, à condition qu’elle ne casse ni ne brûle quoi que ce soit. Avec ma petite renarde, il ne risquait absolument rien elle était du genre à être consciente de la valeur des choses matérielles et elle se tenait habituellement tranquille la plupart du temps. C’est pourquoi je répondais en riant de bon coeur à cette remarque et aux question qui la suivirent par la même occasion.


- T’inquiètes pas elle sait rester sage en intérieur ! Euh sinon en ce qui concerne ma future arène, c’est plutôt l’inverse je me sens pas vraiment d’attaquer les dragons pour commencer. Sans mauvais jeux de mots. Je vais essayer de rejoindre les ruines de Lakit dans un premier temps, y a une championne de type psy qui est en poste pour le moment ça devrait être déjà plus gérable.

Je pris une gorgée du café fumant qu’il m’avait servi et jetais un coup d’oeil vers sa cigarette. Je n’aimais pas vraiment l’odeur du tabac et de la fumée qu’il dégage mais il aurait été impoli de ma part de le faire remarquer, d’autant plus qu’avec la fenêtre ouverte je n’étais pas vraiment dérangée par l’odeur. Je n’avais jamais été attirée par tout ce qui se fume et au contraire en étais plutôt dégoutée et pour le bien de mes poumons, j’espérais que ça dure. A coté de ça je ne me sentais absolument pas de jouer les moralisatrice ou autre avec qui que ce soit puisque nombreux étaient les personnes que j’avais fréquenté et qui étaient accros à ces bâtonnets de papier et de plantes sèches. J’affichais toujours mon petit sourire habituel et retournais la tête vers ma planche en cours pour essayer de la faire avancer rapidement.

J’étais totalement absorbée par ce que je faisais, quand je parlais de tabac, et ben pour moi le dessin était pire qu’une drogue. Je me sentais libre de faire ce qu’il me chantais lorsque je dessinais, libre de poser sur une feuille vierge n’importe quelle image que mon esprit s’autorisait à imaginer. Je prévenais la wattouat que pour le moment sa pose était parfaite et qu’elle n’en aurait pas pour trop longtemps à rester ainsi immobile. J’avançais assez bien et dans le pire des cas elle pourrais bouger si elle en mourrait d’envie quand je passerais aux couleurs.

En entendant son début de phrase, je murmurais la bouche close de manière interrogative pour l’inviter à poursuivre le cours de sa phrase sans que je n’ai à lever les yeux de mon travail. J’étais largement capable de suivre une conversation tout en faisant autre chose et je ne m’en privais pas la plupart du temps, exactement comme à cet instant précis. Mais la suite de ce qu’il s’apprêtais à dire me fit relever la tête et le regarder pendant qu’il parlait. C’était super mignon ce qu’il disait là et  même si je ne savais pas trop s’il l’aurait formulé ainsi sans l’alcool qu’il avait précédemment ingéré, à l’arrivée ça revenait au même et je ne pus m’empêcher de rire à mon tour alors qu’il détournait le regard, d’un air gêné. Je voyais ses oreilles virer au pivoine et il s’était remis à se gratter l’épaule comme tout à l’heure au restaurant.


- Je risque pas d’oublier, au contraire ! Et puis honnêtement, moi aussi j’ai passé une excellente journée et grâce à toi j’ai même un hôtel où dormir. Perso, ça faisait un moment que j’avais pas eu l’occasion de passer une si bonne journée en compagnie de quelqu’un, autre que mon équipe. Faudra qu’on se remette ça un de ces quatre ! D’ailleurs tu comptes tenter quelle arène toi ?

Je n’avais pas osé rajouter en plus que de voir quelqu’un vomir pouvait créer des liens parfois, et j’avais préféré garder cette remarque intérieurement. En attendant sa réponse, j’avais replongé vers mon dessin, bien décidée à en finir avec l’esquisse de base. Plus que quelques coups de fusain et je pourrais passer aux pastels, et ensuite il découvrirait la raison de la présence de la laque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Lun 20 Avr - 17:33


Le choix de la brune s'était donc arrêté sur du café. En soi, la caféine pourrait se révéler utile pour tenir debout le temps de faire le dessin, Konrad mit donc une dosette de café dans la machine et attendit que la boisson ait fini de couler dans une tasse noire avant de l'apporter à Kara. Puis, concernant l'inquiétude du blond, la dessinatrice répondit en riant qu'il n'y avait pas vraiment de quoi s'en faire pour l'attitude de la Goupix. Konrad en était un peu soulagé, car l'optique de payer pour les dégâts éventuels liés aux Pokémons, d'autant plus que la somme demandée en cas de matériel abîmé était mine de rien assez élevée. La réponse concernant les arènes suivit juste après. Donc, elle voulait tenter sa chance aux ruines de Lakit, soit à l'autre bout du continent, annonçant qu'une championne de type psy s'y était installée il y a peu. Même si elle disait que cela restait gérable, fallait quand même y aller, et cela s'avérerait long et fastidieux, du moins le pensait Konrad. Enfin, si elle voulait absolument commencer par là, alors elle faisait comme ça lui chantait, c'est pas le jeune homme était mal placé pour lui dire de commencer à tel lieu ou un autre. Cela dit, le blond eu la désagréable impression que la vue de la cigarette n'était pas franchement bien perçue par sa nouvelle amie, aussi dès qu'elle se reconcentra sur sa planche, le blond fit en sorte de tirer moins sur sa drogue et de diriger au maximum la fumée vers la fenêtre, pour gêner au minimum l'artiste dans son oeuvre.

Pendant ce temps-là, Skye s'efforçait de ne pas bouger pour simplifier au maximum le dessin, et sourit même lorsque Kara lui annonça que sa pose était parfaite. Suite à ce commentaire, elle fit tout pour ne pas bouger, histoire de "mériter" le compliment qui lui avait été adressé. Puis, lorsque Konrad commença sa phrase, ce dernier ne put de remarquer que la brune avait relevé la tête pour l'entendre parler. Et rien que le poids de ce regard l'angoissait, lui faisait demander s'il avait bien fait de prendre la parole pour dire ce qu'il pensait de sa rencontre avec Kara, surtout quand cette dernière commença à parler. Mais au final, elle aussi annonça être contente de la journée, disant qu'elle n'avait pas passé une aussi bonne journée avec une personne n'étant pas de son équipe depuis un moment. Il n'en fallut pas plus à Konrad pour se sentir de plus en plus gêné, qui se leva et alla à la fenêtre, l'air frais lui procurant une sensation plus que délectable à ce moment-là. Il attendit un peu avant de répondre à la question de la brune, le temps que la gêne retombe un peu et qu'il soit plus calmé pour pouvoir fournir une réponse potable.

"Je... Je sais pas où commencer à vrai dire. Et encore, j'ai pas franchement l'envie de me mesurer aux champions tout de suite. Ptet que quand faudra que j'quitte l'Imaginarium, alors je commencerais le challenge de la Ligue. J'verrais bien à ce moment-là. Et j'ai envie de dire, faut pas trop se presser, pour éviter de faire des conne... Imbécillités, pardon."

Quand Konrad se retourna après avoir fini sa phrase, il vit de loin que le dessin avait l'air de toucher à sa fin, la forme représentée correspondant à la silhouette de la Wattouat presque comme une photographie. Pour le coup, Konrad ne put que saluer les dons de dessinatrice de son amie. Cela dit, plus le croquis approchait de sa fin, et plus le blond s'interrogeait sur l'utilité de la bombe de laque qu'il avait vu auparavant. Au final, il n'avait pas vu Kara l'utiliser ne serait-ce qu'une seule fois.

"Dis... Elle va te servir à quoi, ta laque ?", dit-il alors que sa curiosité avait prit le dessus sur tout le reste. Une fois qu'il eu posé sa question, le blond se dirigea vers la cuisine après avoir éteint sa cigarette et se servit un grand verre de limonade. En effet, il avait l'impression que sa gorge s'était subitement asséchée lorsqu'il avait prit la parole il y a quelques minutes, et il lui fallait donc remédier à ce problème. Une fois sa boisson servie, il alla se positionner dans le dos du fauteuil où s'était installée Kara, afin de suivre les progrès du dessin.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Lun 20 Avr - 19:32


J’avais étalé mes pastels de couleurs à coté de moi histoire qu’ils soient plus simples à trouver et attraper ainsi éparpillés dans le désordre. Beaucoup d’artistes prônaient l’ordre et ne faisaient absolument rien si leurs couleurs, que ce soit des tubes de peintures ou je ne sais quoi, n’étaient pas rangés dans une chronologie parfaite partant de la couleur la plus sombre pour repartir vers la plus clair suivant méticuleusement le schéma qu’offrait un spectre de lumière blanche. Moi j’étais plutôt du genre à tout étaler et à aviser ensuite. Le plus paradoxal c’était que je savais exactement combien je possédais de teintes et je n’en avais jamais perdu une seule, je me contenais de les ranger qu’une fois mon travail terminé. La wattouat sembla satisfaite de mon commentaire et la voir sourire ainsi la rendait encore plus mignonne, si bien que je m’efforçais à représenter son expression radieuse sur la feuille par le biais de multiples mélanges de teintes. Le tout c’était de ne surtout pas utiliser de démarcations, il fallait que chaque couleur se fonde avec sa voisine pour un rendu le plus naturel possible. Cette fois ce fut sans lever les yeux que j’écoutais Konrad et que je m’apprêtais à lui répondre puisque j’avais bien sentit que mon regard avait tendance à le mettre mal à l’aise malgré moi.

- Je suis tout à fait d’accord. Perso, je suis partie de chez moi vachement tôt et je regrette pas d’avoir beaucoup voyagé avant d’entamer les combats. Si je m’étais lancée à l’aveugle, je pense bien que mes débuts s’en seraient trouvés encore plus difficiles que ce qu’ils ne sont déjà ! Après t’as tout le temps pour tenter ta chance ou non.

Je repensais au quelques duels que j’avais mené sur le bateau en faisant route vers l’île, et peu d’entre eux s’étaient retrouvés fructueux. J’avais commencé à gagné la veille de notre arrivée c’est tout et le seul combat que j’avais mené depuis c’était celui contre les deux brutes de tout à l’heure. Celui là avait été cool par contre et j’étais très fière de ma goupix pour la manière dont elle s’était battue.

Puis arriva la grande question concernant la laque et je me mis à rire franchement en entendant cela. Je commençais à me dire qu’il était soit très peu curieux soit qu’il n’avait pas remarqué ou même encore qu’il connaissait déjà son utilité ici. Elementaire mon cher Konrad, vous le saurez en temps voulu et c’est pourquoi en lui adressant un petit clin d’oeil je lui précisais.


- Patiente encore un peu et tu vas voir.

Sur ces mots, j’accélérais un peu ma vitesse de réalisation sans virer dans le travail bâclé non plus, j’ai des principes tout de même. Les couleurs couraient le long du papier et se mélangeaient lorsque j’oeuvrais pour les fondre entre elle en frottant la feuille de mon pouce, me colorant petit à petit le coté du doigts. C’était l’inconvénient de cette technique, je finissais toujours aussi colorée que mes planches si ce n’est plus. Néanmoins ça restait la méthode la plus efficace selon moi et même si beaucoup de gens m’avaient conseillés de tester avec des bâtonnets de caoutchouc ou de papier mâché, je préférais rester à la vielle école. Il ne me manquait plus que quelques détails à peaufiner tel que l’ombre sur le sol ainsi que le décors en arrière plan qui ne me prit pas énormément de temps et je tournais alors la feuille vers Skye pour lui demander son avis sur son portrait. S’il y avait des choses à corriger s’était encore potentiellement possible mais après ce serait trop tard. Une fois cela fait je tournais la tête vers son propriétaire et rajoutais d’un ton taquin.

- Voilà à quoi sert la laque.

Et en prononçant ces mots je m’emparais de la flasque et vaporisais généreusement la feuille cartonnée de produit. Ca pouvait paraitre étrange au premier abord mais ça avait une raison entièrement pratique et je m’empressais de l’expliquer au jeune blond.

- Ca me permet de fixer les couleurs sur la feuille, sinon les pastels et le fusain ont tendance à s’effacer avec le temps ou à s’étaler dans le pire des cas. Là normalement si t’y fait un minimum attention ça ne craint plus rien !

Je lui tendais alors la feuille de canson, guettant une réaction que j’espérais positive lorsqu’il verrait sa pokémon. J’avais bien entendu signé la feuille en noir en bas à droite d’un petit dessin discret et qui lui permettrait de se souvenir de l’auteur de ce gribouillage. Je passais ma main non colorée dans les cheveux en poussant un petit soupir satisfait avant de lui demander.

- Alors ? T’en penses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   Mer 27 Mai - 23:11


Visiblement, l'ordre n'était pas un des forts de Kara. C'était la seule chose que pouvait penser Konrad en voyant toutes les pastels étalées de façon anarchique aux alentours de la brune. Elle faisait ce qu'elle voulait, mais tous les artistes qu'avait croisé le blond avait des boîtes où les couleurs était rangés par couleur en allant des plus sombres aux plus claires, ou au moins toutes alignées. Cela dit, si c'est comme ça qu'elle travaillait le mieux, alors il n'y avait rien à dire selon le blond. Alors qu'il jetait vite fait un œil sur le dessin, il avait vu que Kara s'empressait de rajouter un sourire à la représentation de Skye, le rendu était sympa aux yeux du jeune homme. Après avoir annoncé qu'il préférais prendre son temps concernant les arènes, Kara approuva en ajoutant qu'elle avait quitté son foyer pour voyager assez tôt et qu'elle n'avait pas immédiatement commencé les combats, disant que se débuts auraient pu être plus difficiles sinon. En entendant cela, Konrad sourit. Après tout, il aurait pu commencer les combats plus tôt, lui aussi. Mais à la place, l'alcool et le tabac l'avaient attrapés lui et son Chuchmur, et au final ils n'en avaient eu ni l'occasion ni l'envie de s'en sortir. Cela formait une sorte de cycle : de l'argent gagné à force de travailler, qui est investit dans des soirées d'ivresse ou dans les cigarettes au lieu des CT trop chères. Le temps passé dans les bars à ingurgiter bières après bières n'était pas utilisé pour entraîner ses Pokémons, qui devaient donc avoir un plus grand choix de capacités, ces dernières obtenables dans des CT.

Puis, alors que Konrad interrogea Kara sur l'utilité de la laque, la brune annonça dans un rire de patienter un peu pour avoir la réponse à sa question. Du coup, la dessinatrice accéléra fortement l'exécution de son croquis en frottant les couleurs à l'aide de ses doigts. Pour le coup, le blond fut légèrement surpris. Après tout, il n'avait jamais vu de personnes utiliser ce genre de technique, et de plus en plus la main de Kara ressemblait à une de ces choses ultra-colorées que l'on peut voir dans les dessins animés pour très jeunes enfants. Cela dit, il ne put nier l'efficacité de la technique en voyant les couleurs de la Wattouat fidèlement retransmises sur la feuille de carton. Quelques instants plus tard, elle tourna le dessin vers le modèle improvisé pour savoir s'il y avait des éventuels détails à corriger avant les finitions. Puis, avec un petit air espiègle la brune montra l'utilité de cette bombe qui avait tant suscité la curiosité de Konrad. Au final, elle ne fit qu'asperger la feuille de carton de laque, dans un but totalement inconnu au blond. Kara prit la parole juste après avoir commencé à bomber son dessin. Donc, cela permettait de garder les couleurs fixées sur le dessin ?

"Ah... D'accord, je vois."

À peine eut-il le temps de terminer sa phrase que le dessin lui arrivait presque sur le pif. Autant par surprise que par nécessité, Konrad recula pour apprécier l'oeuvre. Il saisit donc doucement la feuille des mains de Kara et disposa la feuille dans un angle permettant d'apprécier au maximum la beauté de l'oeuvre. Il était bluffé par la réalisation du croquis, jurant presque qu'il s'agissait d'une photographie. Le jeune homme entendit le petit soupir de la brune, et leva sa tête vers cette dernière alors qu'elle demandait un avis sur son dessin.

"T'sais quoi, on dirait une photo tellement c'est bien fait.", dit-il avec un sourire franc. Il était certain qu'il irait chercher de quoi protéger l'oeuvre le lendemain. Voyant que son mouton s'approchait pour admirer elle aussi le dessin, Konrad se mit à genoux et tint le croquis à une hauteur convenable pour la Wattouat. Cette dernière se tourna vers Kara et poussa un bêlement de remerciement mêlé d'admiration. Cependant, une pensée vint frapper Konrad, qui sortit son portable pour regarder l'heure. Avec une certaine pointe de regret, il constata que le temps avait passé plus vite qu'il ne l'aurait pensé. Et puis, Kara avait apparemment fait une longue route pour arriver ici, elle devait donc être sûrement crevée.

"J'dis pas ça pour te j'ter ou quelque chose comme ça, mais il se fait tard et t'es ptêt crevée. Qu'est-ce que t'en dis, on reste discuter un peu ou j't'accompagne jusqu'à ta chambre ?", dit-il en levant son regard bleu vers le visage de la brune.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Est ce que je rêve ? [Konrad Galvin]
» Helmut Konrad von Keusgen
» [1000 points] For FUN avec Konrad
» Vends Konrad / Zombies / Charrette macabre / LA
» James GALVIN (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: L'Imaginarium-
Sauter vers: