Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezu
Trouillard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2014
Localisation : Dans mon berceau

MessageSujet: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Dim 7 Déc - 16:31

*Arrête de trembler*

Ezu déglutit bruyamment, c’était stupide d’avoir peur. Il était au cœur du territoire de Deoxys, partout autour de lui se pressaient des Pokémon ayant jurés de protéger leurs confrères et de les libérer du joug de l’humanité. Le jeune Abra pouvait difficilement être en danger ici et pourtant tout son petit corps était agité de tremblements incontrôlables. Autour de lui, les gens devaient se demander ce qui pouvait bien lui arriver. Il y avait pas mal de monde qui circulait ici, ce large espace entre deux montagnes formait un accès vers la vallée ou étaient basés le Virus et ses partisans. De nombreux Pokémons entraient et sortaient du village qui s’était peu à peu formé là-bas. Vaquant vers diverses occupations. La foule n’était pas particulièrement dense, mais parfois quelqu’un bousculait Ezu, sans le remarquer à cause de sa petite taille. Le petit psychiste s’écartait avec un petit cri, tentant de retenir ses larmes devant les passants étonnés par sa réaction.

Il n’y avait pas tant de monde que ça, mais c’était beaucoup trop pour le jeune Abra, qui avait envie de pleurer. Son esprit peu entraîné était saturé de pensées parasites qu’il n’arrivait pas à repousser. Cette pression sur son crâne lui rappelait dans une moindre mesure la fois où il s’était introduit dans une grande ville humaine. Il avait cru ce jour-là que sa tête allait exploser, heureusement qu’il avait rencontré Rubis là-bas.

Rubis… Même maintenant Ezu n’arrivait pas à comprendre pourquoi il en revenait toujours à lui. Après tout c’était juste quelqu’un qu’il avait rencontré au hasard. Sans rien de véritablement spécial. Pourquoi est-ce qu’il fallait toujours qu’il pense à lui ? Il avait juste été gentil. Mais c’était sans doute juste ça, le Tenefix avait été gentil avec lui, et ça, de la gentillesse, Ezu n’en avait jamais reçu de qui que ce soit auparavant.

Le petit psychiste respira calmement, il avait besoin de penser à autre chose. Les bras le long du corps, Ezu essayait de se calmer. Il ne fallait pas qu’il panique, surtout qu’apparemment, il allait devoir rencontrer Deoxys en personne dans très peu de temps. C’était un passage obligé pour qui voulait le rejoindre, et le jeune Abra cherchais à faire partie des siens. Il ne voulait plus avoir peur face aux humains et leurs Pokéballs, il voulait libérer tous ceux qui avaient été capturés contre leur grès, forcés à combattre et à souffrir pour satisfaire la soif de sang des humains. Il voulait surtout devenir plus fort, ne plus jamais avoir peur et pouvoir vaincre ses ennemis, seul. Sans qu’on vienne l’aider par simple pitié.

Mais pour l’instant il devait attendre. Quand il était arrivé aux frontières du territoire du Virus, une patrouille lui avait indiqué le chemin à suivre s’il voulait rencontrer le chef de la rébellion Pokémon. On lui avait également dit que ce dernier serait prévenu, et qu’un envoyé le mènerait jusqu’à lui. Ezu ne savait pas trop qui serait l’envoyé en question, du moins pas exactement, les patrouilleurs lui avaient juste dit que ce serait un Kecleon. Il en avait vu un passer il y avait quelques minutes, mais ce n’était pas le bon, ça n’avait pas empêché Ezu de paniquer fortement et de trembler encore plus. En parlant de ça, il s’était arrêté de trembler, c’était déjà ça, il ne restait plus au petit psychiste qu’à essayer d’être aussi calme intérieurement qu’en apparence. Pour tenter de faire bonne figure lorsque sera venue l’heure de rencontrer Deoxys, ou même tout simplement le Kecleon.  

_________________



Avatar fait par jarrettonions


Dernière édition par Ezu le Mar 9 Déc - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deoxys
Acta est fabula


Messages : 66
Date d'inscription : 04/10/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Mar 9 Déc - 16:55


Quel plaisir de voir autant de monde dans le camp. Randall observait cette foule depuis son piédestal, sa main écailleuse posée sur l’énorme gemme qui servait de pommeau à sa canne. Oh Randall n’avait pas besoin de cela pour marcher, c’était un trophée dont il ne pouvait pas se passer. La récompense qu’il avait reçue en se débarrassant de son pseudo maitre, ce vil homme qui avait cru pouvoir se servir de lui comme d’un simple animal. Quelqu’un de sa prestance méritait bien mieux que cela, le Kecleon se considérait comme plus intelligent que la masse moyenne humaine. Certains pouvaient voir cela comme de l’orgueil, mais ils ne pouvaient nier que le Pokémon avait un QI assez élevé. Randall était en charge de plusieurs choses dans ce camp et comme d’autres de ses collègues, son rôle était important. Recevoir les nouveaux et les trier était demandant, le Kecleon savait s’adapter à eux pour mieux les contrôler. Tous les Pokémons voulaient aider et c’était une bonne chose, mais Randall ne pouvait pas envoyer des idiots aux fronts. Les tâches étaient séparées dépendant du niveau du Pokémon et c’était lui qui décidait des corvées. Si certains se montraient à la hauteur, alors il en parlait avec les autres et parfois même avec Deoxys. Deoxys… Le Kecleon eut un frisson juste à penser au général de cette grande armée. Sa puissance dépassait l’entendement et tout le monde ici le vénérait avec tout le respect qu’il lui était dût. Lui parler était toujours impressionnant et il était le seul avec qui Randall ne s’amusait pas à pousser son contrôle. Le Virus le verrait aussitôt et le Pokémon n’osait pas penser à ce qu’il lui ferait s’il essayait. Tapotant doucement avec ses griffes sur le pommeau, Randall se glissa dans son rôle et se plaça sur une caisse en bois, parlant à voix haute vers la foule.

-‘  Que tous les nouveaux s’approchent ! ‘

Des nouvelles têtes s’arrêtèrent dans le lot alors que les anciens continuaient leurs routes, les yeux indépendants de Randall se posant rapidement sur chacun d’entre eux. Hum, des Pokémons assez jeunes aujourd’hui. Qu’importe, ils seraient entrainés et utilisés à bon escient. Faisant un signe de la main, le Kecleon attendait patiemment que les nouveaux s’agglutinent autour de lui, restant bien droit sur sa caisse. Il reprit la parole lorsque tout le monde fut là, prenant sa pose habituelle. Une main posée sur le menton et l’autre sur sa canne, le Pokémon dégageait une attitude d’aristocrate. Il prenait un ton de voix enjoué et vibrant, rendant sa présentation la plus attractive possible.

-‘ Bienvenue, bienvenue ! Je m’appelle Randall, je serais votre guide tout au long de cette journée. Ensemble, nous visiterons le camp et discuterons de votre venue ici. En fait, pourquoi ne pas le faire maintenant ? ‘

Sautant de la caisse, le Kecleon regarda attentivement les Pokémons autour de lui, jugeant les capacités de chacun. Un cru assez intéressant, il avait hâte de les mettre à l’épreuve. Mais pour l’instant, un peu de blabla.

-‘ Chacun a ses raisons de venir ici, mais nous avons tous le même but : libérer nos frères et montrer aux humains que nous ne sommes pas de vulgaires animaux de compagnie. Les gens qui vous entourent sont maintenant vos alliés, votre famille. Présentez-vous et résumez-moi pourquoi vous êtes ici. Toi ! Vas-y. ‘

Le Kecleon avait pointé sa canne sur un Pokémon au hasard, attendant de voir sa réponse. Chacun se présenterait et ensuite ils pourraient commencer la visite du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezu
Trouillard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2014
Localisation : Dans mon berceau

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Sam 13 Déc - 11:54

C’était le moment ! Le Kecleon était là ! Ezu regarda le Pokémon grimper sur une caisse et appeler à lui tous les aspirants à la cause de Deoxys. Le jeune Abra ne s’approchait pas, il était tétanisé, est-ce qu’il serait à la hauteur de leurs attentes, est-ce qu’ils allaient l’aider à devenir plus fort ? Ou bien est-ce qu’ils allaient le jeter dehors parce qu’il était faible et leur était inutile ? Ecrasé par l’angoisse, Ezu se tordait les mains et retenait des lamentations, il était terrifié à l’idée qu’on pourrait ne pas vouloir de lui, qu’il était trop pitoyablement faible pour pouvoir rester sur le territoire du Virus. Le petit psychiste  s’imaginait déjà le ricanement dédaigneux du Kecleon et les grimaces de dégoûts des autres aspirants.

Ezu se crispa, il se força à bouger les jambes et à avancer un pas après l’autre jusqu’à l’attroupement de jeunes Pokémons. Il prenait de grandes inspirations pour essayer de se calmer et serrait les poings jusqu’à s’écorcher la paume des mains. Il s’arrêta à proximité du groupe, incapable de se rapprocher encore plus des autres. Le jeune Abra faisait des efforts pour ne pas trembler, en même temps il serrait les dents avec rage, il se sentait tellement stupide. C’était ridicule de se mettre dans un état pareil seulement parce qu’il essayait de se rapprocher du reste du groupe. Ils n’allaient absolument pas lui faire de mal, Ezu devait se calmer.

Il prit encore une fois une grande inspiration, se détendit quelques instants et releva la tête. Le Kecleon observait les jeunes Pokémons autour de lui un à un, quand il posa le regard sur Ezu, ce dernier fit un effort colossal pour rester stoïque, sans trembler, sans  reculer, sans chercher à se cacher. Le Pokémon munit d’une canne semblait analyser chaque personne présente, le petit psychiste se sentait sondé par ses étranges yeux. Oh bien sûr il ne le voyait pas exactement, puisqu’il n’ouvrait même pas les yeux, mais en ouvrant son esprit et on analysant l’espace autour il sentait d’autant plus la désagréable pression de ce regard.

Quand le Kecleon tourna la tête vers quelqu’un d’autre, Ezu se permit un soupir de soulagement, relâchant la pression. Il ne l’avait regardé que pendant un court instant mais cela avait semblé durer une éternité pour le jeune Abra. Il tremblait un peu après coup mais il avait au moins la satisfaction d’être resté sans broncher sous le regard inquisiteur du Pokémon. Ce dernier n’allait sans doute même pas le remarquer, mais Ezu était tout de même satisfait, pour lui c’était une grande réussite. Il ne restait plus désormais qu’à laisser le Kecleon parler, tout en restant calme, il allait sans doute devoir à nouveau faire des efforts.

Le Pokémon aux allures nobles souhaita la bienvenue au groupe de nouveaux avant de se présenter rapidement. Il s'appelait Randall et leur ferait découvrir le camps. Il tenait aussi apparemment à discuter avec eux de leur venue ici. Ezu le regarda descendre de sa caisse et observer tout le monde à nouveau. Le jeune Abra se contenta de déglutir avec difficulté, c'était  facile de soutenir ce regard puisqu'il venait de le faire, même s'il continuait à trouver ses yeux dérangeants.

Randall parla à nouveau, exécutant un bref discours. Le genre qui faisait apparaître des sourires ou des airs déterminés dans la foule colorée et disparate réunie autour du Kecleon. Mais juste après, ce dernier pointa sa canne sur un Pokémon et lui ordonna de se présenter et d'expliquer pourquoi il était là. Il y eu quelques murmures dans le groupe de jeunes Pokémon, leur guide semblait vouloir les faire tous parler et tous n'étaient pas dotés d'un talent d'orateur particulier ou même d'une confiance en soi suffisante pour s'exprimer avec assurance devant tous les autres.

Ezu le premier commençait déjà à paniquer, son cerveau se mit à tourner à cent à l'heure, réfléchissant à ce qu'il allait bien pouvoir dire. Le jeune Abra n'avait pas fait quoi que ce soit d'impressionnant ou de simplement spécial dans sa vie jusqu'à maintenant. Il n'avait pas envie d'exposer sa petite vie minable devant tous ces inconnus. Le petit psychiste se força à mettre un peu d'ordre dans ses pensées, il n'avait pas à avoir peur que les autres se moquent de lui, comme Randall venait de le dire, ils faisaient partie d'une grande famille maintenant. Et puis il n'était sans doute pas le seul à ne pas avoir d'histoire trépidante à raconter.

Peu à peu, les nouveaux se présentaient les un après les autres. Il y avait un peu de tous, des gens normaux sans histoire qui voulaient juste aider leurs frères, d'autre  qui voulaient se venger des humains pour diverses raisons. Et enfin certains qui avaient enduré des épreuves et dont l'histoire faisait monter les larmes aux yeux. Des gens avec des histoires tragiques, terribles, émouvantes. En entendant ce genre de personnes, Ezu se sentait stupide et surtout terriblement jeune et ignorant. Malgré ses tentatives pour se rassurer juste avant, il ne pouvait pas s'empêcher de penser que quand viendrait son tour, même si personne ne dirait rien, la plupart des gens allaient rire de sa petite vie mesquine.

Bientôt, ce fut le tour de son voisin de droite de parler. Malgré ses efforts Ezu ne pouvait s'empêcher de trembler. C'était bientôt son tour, à côté de lui, c'était un Arkeaptit. Il serrait contre lui une énorme sacoche informe et agitait nerveusement la queue. Il bégayait un peu mais sans plus, c'était stupide, mais Ezu était jaloux. Le Pokémon préhistorique n'était qu'un peu timide et se contentait de regarder ses pattes avec un air gêné de temps en temps. Il racontait ce dont il se souvenait de son ancienne vie, qui avait eu lieu des milliers d'années avant. Avec une voix tremblotante parfois, il leur raconta même comment il était mort, dévoré par un Cabutops. Ensuite c'était plus compliqué à comprendre, une histoire de trafic de fossiles, de containers, d'emprisonnement. Manifestement l'Arkeapti avait eu de gros problèmes avec les humains, c'était pour ça qu'il était là.

Quand le Pokémon fossile eut terminé son histoire, tout le monde se tourna vers Ezu. Ce dernier se sentait sur le point de tourner de l'oeil. Tout le monde le regardait, et il recevait sans pouvoir les arrêter les pensées interrogées de jeunes aspirants et des passants. À nouveau lui revenait ce sentiment de pression au niveau de crâne. Et en plus de ça il y avait tous ces regards et l'attente qu'il y lisait, Ezu avait l'impression qu'il allait vomir. Comme quand il s'était téléporté à de multiples reprises le jour où il avait rencontré l'Alakazam et les deux humains. Ses souvenirs remontaient et ça ne le rassurait pas.

Mais il devait parler, il pouvait le faire, il lui suffisait d'ouvrir la bouche et de parler. Il n'avait pas de longue histoire à raconter, ce serait vite fini. Toujours au bord des larmes, le jeune Abra serra les poings, avant de se lancer, d'une voix faible et tremblotante.


-Je... Je m'appelle...

-Plus fort ! On entend rien !


Quelqu'un plus loin avait lancé ça. Ezu se retint de fondre en larme avec difficulté, sans doute celui qui avait parlé ne pensait pas à mal, mais le petit psychiste ne pouvait s'empêcher de se sentir agressé, moqué, rabaissé. Il déglutit bruyamment, avant de continuer en forçant sur sa voix.

Je m'appelle Ezu et je... J'habitais dans les montagnes à l'ouest, avant. Mais des gens sont arrivés et ils ont tout brulé, alors je me suis enfui...

Le jeune Abra fit une pause, il tremblait comme une feuille.

J'ai essayé de me débrouiller seul dans la forêt, c'était dur, alors je suis allé dans une... Il hésita, cherchant le mot. Dans une ville, pour trouver à manger. J'ai vraiment eu peur mais on m'a aidé et je suis parti. Après j'ai essayé de ne plus m'approcher des humains, sauf que...

Ezu frissonna en repensant à ce qui s'était passé avec l'Alakazam. Mais vu l'endroit où il se trouvait, il jugea plus approprié de se concentrer sur les humains.

Sauf qu'à un moment des humains sont venus dans la forêt. Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai été trop curieux, j'ai essayé de m'approcher et... Ils utilisaient des Pokémons, des gens comme nous, l'un d'eux m'a fait du mal et il m'a forcé à me battre... Mais je ne sais pas comment faire ! J'avais mal et... Et j'avais peur !

Malgré ses efforts, Ezu se mit à pleurer, il se prit la tête dans les mains en sanglotant, autant pour essayer de retenir ses larmes que pour se cacher. Il avait honte, tellement honte. Se mettre à pleurer, comme ça... Il se dégoûtait et ça le faisait pleurer encore plus. Il voulait s'arrêter mais il en était incapable. Il avait envie de disparaitre et de s'enfuir, c'était la seule chose qu'il savait faire de toute façon, il n'était bon qu'à ça, s'enfuir devant le danger, s'enfuir quand il avait peur, toujours s'enfuir. Mais cette fois-ci, il n'avait même pas la force de disparaître, il avait l'impression que sa tête allait exploser et de longs sanglots agitaient son petit corps.

_________________



Avatar fait par jarrettonions


Dernière édition par Ezu le Dim 4 Jan - 18:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deoxys
Acta est fabula


Messages : 66
Date d'inscription : 04/10/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Lun 15 Déc - 16:28

Randall observait la foule amassée autour de lui, caressant son menton alors qu'il écoutait attentivement les histoires des Pokémons. Certains n'avaient pas grand chose à dire et il ne fallait pas croire que c'était une mauvaise chose, le Kecleon avait autant de respect pour eux que pour les autres. Eux n'avaient rien vécu de mal, mais cela ne les empêchaient pas de prendre les armes pour ceux qui avaient soufferts et c'était une qualité qu'il recherchait. Il lui fallait des Pokémons avec des valeurs sûres, les lâches n'avaient pas leurs places ici. Quant aux autres ayant vécu des expériences traumatisantes, c'était toujours intéressant d'en avoir quelque uns dans le groupe. Leurs peurs et leurs haines permettait de mieux enrôler les autres, ils voyaient le résultat de la dominance humaine et acceptaient un peu plus de faire preuve de la même violence. Le caméléon gardait un air grave mais souriait intérieurement, content de voir que cette cuvée s’annonçait réellement intéressante. Chaque jours les nouveaux devenaient de plus en plus nombreux, montrant une popularité grandissante. Deoxys était à l'image de la dirigeante qu'il avait tué : charismatique et puissant. Randall fit pivoter ses yeux sur le nouveau qui parlait, concentré à moitié. Les histoires se ressemblaient toutes un peu et au vu du nombre qu'il entendait par jour, il finissait toujours par décrocher. Heureusement c'était presque fini, la partie intéressante allait pouvoir commencer dès que le dernier aurait fini de parler. La visite du camp avait toujours tendance à motiver les nouveaux, cela permettait de tisser un premier lien solide. Le Kecleon se pencha donc vers le dernier en ligne, un jeune Abra qui semblait avoir envie de se terrer dix mètres sous terre. Hum. Randall avait l'habitude de recevoir des Pokémons craintif, ce n'était pas un problème. Ce genre de psychiste était intéressant pour le camp, il valait mieux essayer de le garder sous le coude. D'autres jeunes avaient le même comportement, il suffisait des les jumeler avec des Pokémons plus expérimentés.

-' Hum. '

Randall s'approcha d'un petit pas léger vers l'Abra qui sanglotait, posant sa main sur son petit crâne. Il leva sa canne dans les airs, tournant la tête vers le groupe de nouveaux qui observaient tous Ezu sans rien dire. Ils attendait de voir ce qu'allait dire le Kecleon, qui se raclait la gorge en tapotant doucement la tête du Pokémon en sanglots.

-' Mes amis ! Est-ce l'avenir que vous désirez pour vos enfants ? La peur, la solitude, la tristesse ? Acceptez-vous de vivre dans un monde où notre progéniture est attaqué lâchement par ses êtres abominables ? RÉPONDEZ ! '

Les Pokémons autour semblaient surpris de son ton de voix soudainement plus élevé, répondant des 'non' rapides et nerveux. Randall tourna autour d'Ezu, les mains derrière le dos.

-' Sache, jeune Abra, que tu n'as rien à craindre ici. Les Pokémons que tu as sous les yeux sont là pour te protéger, tout comme tu te dois de combattre pour eux. Vous êtes liés, nous sommes liés, dans une bataille qui mènera à la paix pour les nôtres. Nous méritons une place de choix sur cette planète et nous te donnerons les outils nécessaire pour vivre sans peur. Deoxys est bon et voit le potentiel dans chacun d'entre nous, il suffit de le réveiller et de le mettre au service de votre nouvelle famille. Ensemble, nous ne formons qu'un. '

Le Kecleon s'arrêta de parler et de marcher, gardant son air grave. Les Pokémons semblaient être absorbés par ce qu'il disait et il dû se retenir encore une fois de ne pas sourire. Il adorait que les gens se concentrent sur ses paroles, cela lui donnait encore plus l'impression d'être important. Il était temps de donner le dernier coup de fouet, ensuite ils pourraient finalement visiter le camp.

-' Alors regardez bien les autres. Regardez autour de vous. Vous n'êtes et vous ne serez jamais seuls, à présent. Nous vaincrons et nous créerons un monde à notre image. Venez, il est l'heure de visiter votre nouveau chez-soi. '

Randall fit une légère révérence, commencant à marcher vers l'entrée du camp. Il laissa finalement un sourire étirer ses lèvres, les Pokémons s'amassant derrière lui. Ils semblaient déjà plus motivés et c'était une bonne chose. Avec un peu de chances, ils jugeraient tous allégeance à Deoxys avant le couché du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezu
Trouillard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2014
Localisation : Dans mon berceau

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Dim 18 Jan - 15:40

HRP:
 


De grosses larmes coulaient le long des joues d'Ezu, il tentait d'essuyer son visage humide mais il pleurait sans discontinuer. Et malgré ses efforts pour se contrôler il était toujours secoué de sanglot et de reniflements, ses jambes tremblotaient et il avait du mal à tenir debout. Il se détestait, à pleurer comme ça, à être si faible, mais qu'est-ce qu'il pouvait y faire ? Ezu aurait tellement aimé être fort, quand on est puissant on n'a plus peur de rien, on écrase ses problèmes et tout le monde nous respecte. L'Abra, lui, ne se voyait que comme un petit pleurnichard incapable de se débrouiller seul. En plus tout le monde devait être en train de se moquer de lui, il n'arrivait même pas à se concentrer assez pour pouvoir voir autour de lui avec son esprit. Même en ouvrant péniblement ses yeux gris larmoyants il n'arrivait pas à voir autour de lui, aveuglé par la soudaine lumière et la vue brouillée par les larmes.

Ezu frottait ses yeux humides de ses petits poings, quand Randall posa la main sur son crâne, entre ses oreilles. Le psychiste arrêta progressivement ses sanglots, avant de relever la tête vers le Kecleon, bouche bée et les joues ruisselantes, il ne comprenait pas ce qu'il était en train de faire. L'Abra n'arrivait même pas à démêler ses propres pensées et restait les yeux grands ouverts. Le contact de cette main lui paraissait irréel, Ezu avait si peu l'occasion ou même l'envie de ne serait-ce que de toucher quelqu'un d'autre. Que Randall lui tapote la tête lui semblait parfaitement incompréhensible, il ne comprenait pas, ce n'était pas un geste particulièrement tendre ou quoi que ce soit d'autre, juste une petite caresse distraite pour le réconforter. Et ça, cette volonté de faire plaisir aux autres, Ezu ne la connaissait pas, cela lui paraissait tellement surnaturel. Il était exactement comme la fois où Rubis lui avait acheté à manger, il restait planté là, complètement paralysé et sans savoir quoi faire. Il n'arrivait pas à déterminer si ce geste, le contact de cette main, si cela l'effrayait ou si au contraire il voulait le faire durer plus longtemps.

Pendant plusieurs secondes qui semblèrent durer une éternité à Ezu, la foule resta silencieuse, observant le Kecleon réconforter Ezu tout en se raclant la gorge pour se préparer à parler. Ezu avait arrêté de pleurer, il ne faisait que regarder Randall agiter sa canne de ses yeux encore humides, la bouche toujours béante et les poings encore levés pour se frotter les yeux. Il attendait lui aussi de savoir ce que le Kecleon allait dire et si oui ou non il allait continuer de lui tapoter la tête.

Au bout d'un moment, Randall finit par parler, interpellant son public et cherchant visiblement à toucher une corde sensible, en leur parlant de leurs enfants et de leur avenir. Suite à cette petite tirade et à son ordre final, la plupart des Pokémons dans la foule répondirent à la négative, à voix basse ou bien tout simplement en hochant la tête de gauche à droite. Finalement, le Kecleon finit par retirer sa main, avant de la garder dans son dos en marchant en rond autour du jeune Abra. Ce dernier n'arrivait pas à savoir s'il était soulagé que le contact soit rompu, ou bien s'il aurait aimé qu'il continue.

Ezu fut stoppé dans sa réflexion quand il se rendit compte que Randall s'adressait à lui. Il lui disait qu'il n'avait rien à craindre, que les gens ici le protégeraient, ça il le savait bien, mais ça ne l'empêchait pas d'être effrayé. Sa peur était profondément irrationnel et toute la protection du monde n'y changerait rien. Justement, la suite du discours l'effraya un peu, il savait bien qu'il allait devoir combattre pour eux, et il avait montré qu'il pouvait se rendre utile lors d'un combat lorsqu'il avait rencontré l'Alakazam. Mais il avait été terrifié tout du long, la simple pensée qu'il allait devoir combattre à nouveau lui soulevait le coeur. Ezu ne voyait pas comment Randall pouvait lui promettre une vie sans peur s'il attendait de lui qu'il se batte, même avec l'aide de Deoxys. Plus le Kecleon parlait, plus l'Abra se recroquevillait, finalement le Pokémon à l'air aristocrate stoppa sa marche, semblant savourer le silence. Ezu fit un effort et se redressa un peu, tout le monde le regardait, il avait arrêté de pleurer, il ne fallait plus qu'il leur montre à quel point il pouvait avoir peur.

Randall clôtura finalement son discours, galvanisant la foule et invitant les Pokémons présents à le suivre pour découvrir leur nouveau foyer, il ponctua sa phrase d'une petite révérence puis fit volte face, se dirigeant vers le camp. Aussitôt la foule forma un groupe derrière lui, ils avaient tous l'air impatients de voir leur nouvelle maison, le monologue du Kecleon semblait avoir fait effet. Ezu, lui, resta là où il était, tétanisé, il était encore sous le coup de toutes les émotions qui l'avaient assaillit pendant ces dernières minutes. Il essayait de démêler dans son esprit embrouillé tout ce qui venait de se passer, sans même faire attention aux autres Pokémons qui le bousculaient en passant. Au bout d'un moment, il reprit ses esprits et se rendit compte que tout le monde l'avait dépassé et le groupe était déjà quelques mètres plus loin. Ezu se précipita vers eux, terrifié à l'idée d'être laissé derrière.

_________________



Avatar fait par jarrettonions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deoxys
Acta est fabula


Messages : 66
Date d'inscription : 04/10/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Mar 27 Jan - 2:45

Randall marchait d'un pas soutenu, tapotant de sa canne sur le sol pendant qu'il avançait. De temps en temps il regardait derrière lui, vérifiant qu'il ne perdait pas son troupeau. Autant dire que le caméléon n'appréciait pas ceux qui décidaient de se faire la malle pendant la visite, il se montrait intransigeant si  on ne l'écoutait pas à la lettre. Ce n'était pas un garderie ici mais un camp de guerre, les nouveaux allaient vite apprendre la discipline. Riant dans sa manche, le reptile saluait les autres sur son chemin, accordant plus d'attention à certains. Même s'il n'y avait pas vraiment de grades dans cette armée, certains avaient clairement pour d'importance que d'autre, dépendant des responsabilités qui leur avait été donnés. Randall se considérait comme un point d'ancrage et sa vanité n'avait d'égal que son sadisme. Le Kecleon s'arrêta subitement, levant sa canne bien haut dans les airs. Les humains se croyaient les seuls êtres intelligents sur cette planète, mais cet endroit était le meilleur exemple pour prouver le contraire. Eux-aussi savaient bâtir et créer et la troupe se trouvait à présent devant une rangée de cabane en bois, formant les maisons des habitant du camp. Secouant sa canne d'un air impérieux, Randall reprit la parole d'une voix forte, pour être sûr que tout le monde entende.

-' Je vous présente vos futures habitations. Vous avez droit à des chambres seules mais le reste est en commune. Nous vous placerons normalement par type ou par espèce, mais cela reste au choix. Les habitations ont toutes été mises au milieu du camp et sont doublement protégées. On continue. '

Le Kecleon reprit son chemin, des Pokémons sortant leurs têtes des fenêtres pour voir les nouveaux qui passaient. Il y avait vraiment toute sortes de Pokémons dans le coin, n'importe qui pouvait trouver sa place, le camp ne manquait pas de travail. Ils s'éloignèrent des habitations, allant vers ce qui ressemblait étrangement à un marché. Juste à côté se trouvait en effet toutes les réserves de nourritures et surtout, des bâtiments permettant de travailler. Randall s'arrêta et pointa du doigt ce qui était une forgerie, des Ténéfix ramenaient des métaux précieux et d'autres Pokémons étaient occupés à construire des armures.

-' Même si vous ne savez pas combattre, nous trouverons le moyen de profiter de vos talents. Que ce soit pour la construction, l'espionnage, pour enseigner aux autres... en parlant de cela... '

Un autre groupe s'approchait, formé surtout de Pokémons plus âgés et visiblement assez forts. Randall les salua de la main et le Dracaufeu noir à leur tête y répondit. Les groupes se croisèrent et le Kecleon fit un grand geste théâtral, présentant la masse silencieuse qui jugeait les nouveaux arrivants.

-' Mes amis, voici les professeurs de notre camps. Si vous avez les aptitudes, vous pourrez travailler avec eux. Ce sont des pivots importants de notre organisation et vous leur devez respect en tout temps. Eux seuls décident s'ils vous prennent sous vos ailes... '

À la fin de sa phrase, les professeurs se rapprochèrent, observant de plus près les futurs combattants. Ils évaluaient visiblement la marchandise, certains proposant à des nouveaux de les rejoindre plus tard pour discuter entraînement. Ils avaient de l'expérience et avaient l’œil, ceux qui étaient ignorés allaient devoir faire plus d'effort pour attirer leurs attentions. Ils continuèrent ensuite leurs chemins, Randall pouvant reprendre son contrôle. Les mains sur les hanches, il reprit son discours.

-' Avant de continuer la visite, dites moi donc ce qui vous intéresseraient comme travail... ou plutôt, ce que vous aimez faire. '

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezu
Trouillard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2014
Localisation : Dans mon berceau

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Dim 29 Mar - 14:35


HRP:
 


Bien, Ezu commençait à se remettre un peu de ce qui venait de se passer, il n'avait vraiment pas l'habitude d'un tel surplus d'émotions, il en avait encore les jambes flageolantes. Mais il suivait la troupe tant bien que mal, bien qu'assez lentement. Déjà, parce qu'il était nerveux et surtout fatigué par ce début de journée, mais aussi parce qu'en chemin l'Abra tentait de mettre ses pensées en ordre. Tout ça avait suffit à le chambouler, et même s'il n'était plus tétanisé comme tout à l'heure, il gardait l'esprit embrouillé. À tel point qu'il devait se concentrer pour voir le monde alentour tout en démêlant les émotions qui bouillonnaient dans son esprit. Ezu était à la fois effrayé, comme d'habitude, extenué, nerveux, mais pour la première fois il ressentait également un peu d'impatience et un soupçon d'optimisme.

Il se disait que peut-être cet endroit était aussi bien qu'on le disait, jusque là la peur l'avait rendu sceptique mais le simple geste de Randall un peu plus tôt, a priori anodin, venait de tout changer pour lui. Pour Ezu, chaque petit acte de bonté semblait incroyable et surréaliste, il imaginait déjà le Kecleon en bienveillant bienfaiteur. D'autant que cette petite gentillesse de sa part avait aussitôt rappelé Rubis au petit Abra. Et pour une raison que lui même ne comprenait toujours pas, il n'arrêtait pas de penser au Tenefix. Leur rencontre l'avait tout simplement subjugué, à tel point que Rubis lui revenait toujours à l'esprit. Et un instant plutôt, il avait semblé au jeune psychiste reconnaitre un peu du Tenefix chez Randall.

Alors qu'il était totalement plongé dans ses pensées, Ezu en oublia même de regarder autour de lui et faillit rentrer dans le Pokémon devant lui lorsque le groupe s'arrêta. Sortant de sa torpeur, l'Abra se concentra un instant, histoire de voir pourquoi le Kecleon avait stoppé la troupe. Fort heureusement, grâce à ses pouvoirs la grande taille des autres Pokémons devant ne l'empêchait pas de voir ce qui se passait devant. Randall semblait s'être positionné devant une rangée de cabane en bois tout en agitant sa canne comme il aimait si bien le faire.

Apparemment, ces bâtiments étaient le futur lieu de vie des recrues. Ezu fut soulagé de savoir que les chambres à l'intérieur étaient individuelles. Il s'attendait bien entendu à ce que le reste soit commun mais il ne put retenir un frisson en apprenant qu'ils seraient sans doute regroupés par type ou par espèce. Auparavant l'Abra était plus à l'aise avec les types psy qu'avec les autres, mais depuis sa rencontre avec l'Alakazam dans les bois, il avait développé une certaine méfiance envers les Pokémons du même type de lui, et il était même carrément effrayé par les membres de sa propre espèce. De ce fait il était plutôt apeuré à l'idée de vivre avec d'autres type psy et surtout des Kadabra et des Alakazame. De la même façon il ne saurait absolument pas comment réagir en la présence d'un autre Abra, c'était assez étonnant mais il n'en avait jamais rencontré d'autres.

C'est donc avec un entrain tout relatif qu'Ezu se remit en marche, le groupe emboîta à nouveau le pas à Randall, qui se dirigeait vers une partie du camps semblant plus densément peuplé. À mesure qu'il croisait de plus en plus de personnes et que son espace vitale se réduisait, Ezu se sentait de moins en moins bien. Tous ces inconnus curieux qui se pressaient autour du groupe de nouveaux et qui le dévisageaient commençait à le mettre vraiment mal à l'aise. L'Abra se sentait oppressé physiquement, mais le pire, c'était que tout ce monde provoquait un boucan de pensées que le pauvre petit psychiste avait toutes les peines du monde à endiguer avec son jeune esprit. Il avait l'impression d'être de retour dans cette énorme ville d'humain où il avait rencontré Rubis, encore lui, tiens.

Ezu continuait de marcher, les poings serrés, tout en essayant de garder un visage le plus normal possible. Son abominable mal de crâne le conduisait au bord des larmes et il refusait catégoriquement de pleurer à nouveau. L'Abra restait donc stoïque face à la foule malgré un très léger tremblement. Au bout d'un moment, Randall prit la parole en désignant une forge où s'affairaient plusieurs Tenefix et d'autres Pokémons. Ezu se demandait ce que ça pouvait bien vouloir dire, il commençait à voir Rubis partout et ça l'inquiétait presque.

Au moment où il se disait ça, un autre groupe de Pokémon se rapprocha du sien, avec à sa tête un Dracaufeu noir auquel Randall fit signe. La troupe s'approchait du groupe des recrues tandis que le Kecleon les présentait. Ces Pokémons étaient apparemment des professeurs. De ce qu'Ezu en comprenait, c'était des membres importants de l'armée de Deoxys qui prenaient la plupart des nouveaux en charge. En voyant les impressionnants vétérans s'approcher, l'Abra se recroquevilla progressivement, ça par contre il ne pouvait pas s'en empêcher. Il était encore plus mal à l'aise que précédemment sous l'oeil critique et expert des professeurs, Ezu sentaient qu'ils le jaugeaient et ça ne lui plaisait pas du tout d'être dévisagé ainsi.

Fort heureusement, au bout d'un moment, le groupe des professeurs se remit en route, mettant fin à leur évaluation des nouveaux venus. Au plus grand soulagement d'Ezu. Le Kecleon en profita ensuite pour prendre la parole à nouveau. Il demanda à ses protégés qu'est-ce qui pouvait les intéresser comme travail, ou bien tout simplement ce qu'ils aimaient faire. Alors que tous les autres répondaient de façon plus ou moins organisée, Ezu se mit à réfléchir à la question et à ce qu'il pourrait répondre. À vrai dire il ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait offrir à l'armée de Deoxys, il espérait justement qu'en venant ici il apprendrait de quoi il était capable et qu'il serait guidé en fonction de ses facultés. Donc il ne savait pas vraiment quoi répondre. Quant à ce qu'il aimait faire eh bien... Ezu n'avait pas de véritable passion dans la vie, il n'appréciait pas grand chose en particulier et n'avait pas de hobby. Il n'avait pas le moindre idée de ce qu'il pourrait bien répondre.

Prenant son courage à deux mains, Ezu s'efforça donc de bafouiller faiblement pendant que les autres parlaient en même temps.


«-Je... Je ne sais pas.»

Sans doute tout le monde n'avait pas entendu, ni même cherché à écouter, ce qui n'empêcha cependant pas Ezu de rougir brutalement, il se contenta donc de regarder ses pieds sans rien dire en essayant de ne pas pleurnicher de honte.

_________________



Avatar fait par jarrettonions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deoxys
Acta est fabula


Messages : 66
Date d'inscription : 04/10/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Dim 19 Avr - 18:16

Hum.

Le Kecleon tapotait doucement sa canne au sol, l'air pensif. Les Pokémons autour de lui parlaient tous en même temps dans une certaine cacophonie, semblant soudainement avoir trouvé une certaine confiance. Plus ils s’enfonçaient dans le camps et rencontraient d'autres personnes, plus ils étaient à l'aise. C'était normal et Randall ne chercha pas à les faire taire, mais si cela lui irritait le système un peu. Il aimait le calme mais se retenait face aux nouveaux, ce serait dommage de perdre ce qu'il venait de gagner pour la cause. Son ouïe attrapait quelques paroles au passage, retenant simplement des idées. Le caméléon avait droit à un groupe plus différent que d'habitude, signe que l'armée attirait de plus en plus de types de Pokémon. Ils avaient des talents intéressants et le Kecleon ne doutait pas qu'ils trouveraient tous quelque chose à faire pour aider le camps de combattants. Les yeux pointant chacun dans une direction différente, le vert regardait la montagne pas très loin d'ici et l'Abra, qui semblait le plus perdu du groupe. Il était visiblement assez jeune et peu habitué à la vie à plusieurs. Qu'importe, les professeurs sauraient développer un peu de compétences chez lui, les créatures d'Arceus étaient toutes pleines de ressources. Voyant un petit insecte ramper au sol, sa langue sortit de sa bouche à une vitesse étonnante, avalant le pauvre intrus. Son mouvement avait attiré l'attention des nouveaux, dont certains se turent, surpris. Lentement le brouhaha descendit de volumes Randall reprenant la parole après avoir avaler avec plaisir son petit déjeuner du matin.

-' Bien, bien. Ce n'est pas grave si vous n'avez pas encore trouvé votre petite passion personnelle, vous subirez des tests et peut-être que rendu là, vous trouverez ce que vous aimez faire. N'ayez crainte, il y a de la place pour tous le monde! '

Les nouveaux hochèrent la tête, le caméléon vert voyant de l'excitation dans le regard de certains. Un rictus étira ses lèvres, celui-ci tapant sa canne avec force sur le sol, signe qu'il était temps de reprendre la route. Un petit coup d’œil au soleil lui indiquait que le Seigneur des lieux serait libre à cette heure-ci, peut-être était-ce une bonne idée de les amener maintenant. Ainsi ils pourraient prendre congé et visiter le camps seuls, pour s'imprégner de la routine qui régnait dans celui-ci. Vérifiant que tous le monde était bien présent, le Kecleon fit un léger signe de main, les intimidant à le suivre. Marchant d'un petit pas énergique, le groupe se dirigeait tout droit vers la montagne, là ou le virus avait ses quartiers personnels. Randall ne pouvait s'empêcher de s'amuser à l'idée de voir la tête des Pokémons lorsqu'ils allaient entrer dans la grotte, se délectant toujours un peu de la peur et de la surprise des nouveaux sujets face à leur maître. Ils quittaient la plus grosse partie du camps, passant devant des Pokémons en armures de métal. Ceux-ci surveillaient les allées et venus vers le Seigneur, ouvrant les barrières en apercevant le caméléon. Celui-ci les salua de la main et continua son chemin, qui devenait rocailleux. Le sentier était en pente et le Kecleon entendait des nouveaux haleter un peu derrière, signe que certains allaient devoir avoir besoin d’entraînement physique. Gardant son sourire, Randall augmentait la cadence, sifflotant d'un air innocent. Une énorme brèche ce voyait à l'horizon, entrée du tunnel qui les mèneraient à Deoxys. Déjà il sentait déjà un petit malaise derrière lui, se plaçant devant la grotte.

-' Votre attention, s'il vous plaît! Nous approchons de l'antre du Seigneur Moros, qui est régit par certaines règles. D'abord, vous devez garder le silence en tout temps, sauf si le Seigneur s'adresse à vous. Ne chercher pas à le confronter. Pour les Pokémons psy, n'essayez pas de cacher votre esprit, ce ne sera que plus douloureux pour vous. Écoutez attentivement ce qu'il vous dira. En route! '

Se glissant dans l'antre froide, les nouveaux étaient obligés de former une file indienne pour suivre le vert. Le silence était pesant, les Pokémons semblant effrayés à l'idée de briser les règles. C'était mieux ainsi, Randall voulait qu'ils mettaient le plus de chances possibles de leurs côtés. Seules des torches éclairaient l'endroit, la température descendant de quelques degrés. La marche dura de longues minutes, jusqu'au moment ou ils débouchèrent dans une grande pièce. Celle-ci était presque entièrement vide, meublée uniquement par un imposant trône en pierre. Et devinez un peu qui était assis dessus?

-' Seigneur Moros, nous avons de nouveaux venus. '

La silhouette du virus était dans la pénombre, ne bougeant pas du tout. Ses tentacules étaient enroulées autour de ses accoudoirs, frémissant légèrement. Il se passa quelques secondes sans qu'il ne se produise rien, Randall ne réagissant pas non plus. Le Pokémon psy était en train de sonder les esprits des Pokémons en face de lui, relevant lentement la tête lorsqu'il eut terminé. Ses yeux brillaient dans le noir, sa voix profonde résonnant dans les têtes.

-' Approchez. '


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezu
Trouillard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2014
Localisation : Dans mon berceau

MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   Lun 18 Mai - 21:59

Comme il le pensait, personne ne l’avait écouté. Ezu préférait ça en fin de compte, dans la cohue et la cacophonie ambiante personne ne faisait attention à lui et à ses bredouillements incertains. Le jeune Abra se contenta donc de suivre gentiment le groupe en évitant de se faire bousculer par les autres pokémons. Son mal de tête s’amenuisait petit à petit, le petit psychiste mettait progressivement de l’ordre dans son esprit ce qui lui permettait de gérer un peu mieux l’afflux assourdissant de pensées dans son pauvre petit cerveau. Il avait hâte de quitter cet endroit et comptait bien ne pas y remettre les pieds avant un petit moment. Quand il ferait partie de l’armée, il lui faudrait bien faire connaissance avec quelques autres membres, mais la perspective ne l’enchantait pas particulièrement. Ezu s’imaginait déjà en train de bégayer et trembloter face à ses interlocuteurs, qui auraient tôt fait de se moquer de lui. Le petit Abra commençait déjà à se perdre dans ses pensées, mais cela ne l’empêchait pas de rester particulièrement attentif à ce qui se passait autour de lui. Ainsi, lorsque les bavardages se turent soudainement, il se concentra immédiatement. Tout le monde autour de lui regardait Randall, l’écoutant attentivement. Les paroles du Kecleon rassurèrent Ezu, même s’il ne savait pas encore à quoi il pourrait bien servir pour l’armée du virus, ce n’était que temporaire. Les combattants tels que les vétérans croisés plus tôt l’aideraient sûrement à découvrir de quoi il était capable.

Mais pour l’instant il fallait reprendre la route, Randall fit signe aux nouveaux de le suivre, ce que tout le monde s’empressa de faire. Le jeune psychiste se demandait où ils allaient bien pouvoir aller maintenant, ils avaient déjà vu les lieux de vie et rencontré les vétérans du camps. Ce fut seulement en remarquant que le Kecleon les menait vers la montagne, point central du camps, qu’Ezu se rappela qu’ils étaient ici avant tout pour faire la connaissance du virus. Dire que ça avait fini par lui sortir de la tête. L’Abra prit une grande respiration, tentant de ne pas paniquer, après tout, il avait encore un peu de temps avant d’arriver, il allait pouvoir se préparer. Ce n’était pas la peine d’avoir peur, non ?

Le groupe quitta la partie animée de campement. Avant de vraiment prendre le chemin du repaire du légendaire, il fallut passer devant des gardes intimidants en armure. Ezu se contenta de regarder fixement ses pieds lorsqu’il les dépassa, n’osant pas croiser leur regard. Le jeune pokémon déglutit avec difficulté, s’il n’arrivait pas à regarder de simples gardes dans les yeux il avait du mal à imaginer comment il allait réagir face à Deoxys. Mais le psychiste se rassurait en se disant qu’il n’y avait pas de raison pour que la rencontre se passe mal. Enfin… S’il le rencontrait un jour, le pauvre Abra commençait à avoir du mal à avancer. Il n’avait absolument pas l’habitude de faire autant d’efforts physiques dans la même journée, surtout que le chemin de montagne qu’ils empruntaient était particulièrement ardu. Ezu n’était pas le seul à avancer avec difficulté, autour de lui certains autres pokémons commençaient à haleter. La balade n’était apparemment pas du goût de tout le monde. Lorsque le groupe de recrus finit par atteindre l’entrée de la grotte du virus, le jeune Abra était épuisé. Il avait le souffle court et les jambes flageolantes. Ezu apprécia le court répit qui leur offrit le Kecleon en effectuant son annonce. C’était le grand moment, l’entrée de la caverne était juste devant eux, une bouche rocheuse et béante susceptible de les avaler à chaque instant si l’envie lui en prenait. L’Abra frissonna à nouveau, c’était la première fois qu’il allait rencontrer un Pokémon légendaire, il se demandait quel effet cela pouvait bien faire. Lorsque les nouveaux s’engagèrent dans la grotte, celle-ci se révéla plutôt étroite dans un premier temps. Les recrus furent forcés de marcher les uns derrières les autres. Ezu se sentait oppressé, coincé entre ses voisins et les parois de pierre. Tout d’abord il avait l’impression d’être coincé, sans abri face au danger. Il avait beau avoir la capacité de se téléporter loin d’ici, le jeune psychiste se sentait tout de même piégé ici. Et pour empirer les choses, au fur et à mesure que le groupe progressait à l’intérieur de ce boyau, Ezu sentait peser sur son esprit une présence de plus en plus écrasante. Le simple fait de percevoir l’imposante présence mentale du légendaire à cette distance donnait des sueurs froides au petit Abra. Le virus était vraiment d’un niveau incomparable au sien. Ezu se sentait déjà comme un insecte alors qu’il n’avait pas encore rencontré Deoxys en chair et en os.

En parlant de lui. Les recrus finirent par se retrouver dans une vaste salle creusée dans la roche, la plupart des nouveaux en profitèrent pour respirer un bon coup après le passage dans le tunnel étroit. Ezu, quant à lui était tétanisé depuis qu’il était entré, il se contentait de fixer le virus nonchalamment installé sur son trône, immobile. Alors c’était à ça que ressemblait un légendaire ? Le psychiste était bouche bée, Deoxys, ou Moros comme Randall venait de l’appeler, n’était pas particulièrement impressionnant physiquement. Certes, mais malgré cela il se dégageait du légendaire une impression de puissance, encore plus pour le jeune Abra qui pouvait ressentir la puissance mentale du type psy rayonner dans la salle. Lorsque vint le tour du jeune pokémon d’être sondé, il laissa son esprit ouvert comme l’avait ordonné le Kecleon. Il ne pouvait cependant ignorer le fait que Moros aurait pu balayer ses maigres défenses sans même y faire attention, il se sentait vraiment insignifiant et se demandait si le virus s’en rendait compte. Peut-être n’y faisait-il pas attention, ne se concentrant que sur certaines zones intéressantes de sa psyché.

Lorsque le légendaire ordonna aux recrus de s’avancer, Ezu effectua quelques pas incertains, restant caché derrière les autres tout de même. Il se demandait qu’est-ce qui allait se passer ensuite. Est-ce que Deoxys avait détecté des indésirables lors de son analyse et se préparait à les chasser ? Oui, il devait avoir senti quelque chose. Ezu tremblotait, le virus avait ressenti tous ses doutes et toutes ses peurs. Il n’y avait pas de place pour les faibles dans cette armée. Le petit Abra était persuadé qu’on allait le renvoyer hors du camps en l’abandonnant à son sort, il en était sûr, il n’avait rien à faire ici. Le jeune psychiste était au bord des larmes, restant honteusement dissimulé derrière les autres nouveaux.

_________________



Avatar fait par jarrettonions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Respire profondément et calme toi. [Deoxys en personne. D:]
» Recherche modèles désespérément...
» Rayquaza Star Ex Deoxys 107
» [ SOFT] Complément pour Facebook pour chatter en ligne
» Nos Loisirs (supplément magazine du Petit Parisien )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Naturelles :: Territoire de Deoxys-
Sauter vers: