Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 3 Avr - 16:27

Un Vent Violent pour écarter la Puissance cachée et blesser mes deux pokémons… Pourquoi pas. De toute façon, Hantisma avait ses restes qu’il consumait à l’aide de ses flammes, le soignant continuellement. De quoi le faire résister comme je le désirais. Silicio devait faire attention. Il avait certes les racines, mais je ne devais pas abuser de sa défense monstrueuse, et choisir minutieusement ce qu’il encaisserait. Il fallait juste que je mène mon plan à bien. Et pour cela, je ne dis rien pour tenter d’arrêter cette bourrasque. Mon ordre fut d’ailleurs autre. Et cette fois-ci, la championne ne pourrait strictement rien y faire. Voyant ce Vent Violent changer la donne, je devais un peu modifier la stratégie. Si je les laissais faire, mon Noacier indiquerait à mon Lugulabre de se protéger, pouvant ressentir les déplacements du dragon via son réseau de racines. Là était mon idée première, que je décidais de modifier.

« Hantisma ne bouge pas ! Silicio, représailles ! »

Et j’eu raison. Le Tranchodon surgit, frappant de plein fouet le chandelier vivant, comme je l’espérais. Une attaque de plus, et il tomberait sûrement. Mais croyez-vous que ça soit si simple ? Non, évidemment que non. Le dragon s’était plus qu’exposer à une bonne riposte, tandis que le Bruyverne semblait se soigner grâce à la lune. Ce qui l’exposait d’ailleurs à l’attaque à la puissance doublée de ma plante. Silicio possédait naturellement une bonne attaque. La Représailles se verrait encore plus efficace. Le Bruyverne tiendrait certes plus longtemps que prévu, mais pas autant que ce que devait espérer Nyssa. Mon Noacier fit alors surgir plusieurs racines qu’il avait planté au niveau de la vouivre pour lui asséner le coup de la vengeance, qui ne raterait pas vu que les vents avaient dissipé le brouillard.

« Maintenant derrière Silicio, et Balance pour le Tranchodon ! Cage-éclair ! »

Ce dragon était encore plein de vitalité. Ce qui était juste parfait. La torche passa en un instant derrière la boule épineuse, la traversant à l’aide de ses propriétés spectrales tout en usant de la Balance pour voler considérablement de l’énergie à son adversaire vu la différence qui opposait leur énergie, tout en abaissant fortement celle du dragon. Celui-ci était en plein élan pour  exécuter son Tranche-Nuit, frappant avec force le Noacier. Il me semblait que le coup critique avait été porté, mais que l’efficacité avait quand même était amoindrit grâce à la stabilité qu’il s’était offert. En échange, casque brut + épines de fer. Et c’est pas fini. Il ne pourrait pas échapper à la contre-attaque. Pas en étant aussi collé à Silicio. Mon piège allait se rabattait sur lui. Au moment du contact entre le Tranche-Nuit et mon pokémon, une décharge électrique fut déployée. En touchant l’acier ainsi il se condamnait à être paralysé sans aucun moyen d’y échapper.

Désormais, il ne pourrait une attaque qui serait particulièrement violente.  Je claquais alors des doigts, tout en glissant mon ordre.


« Châtie-le, Hantisma. »

Un Châtiment. Paralysé comme il devait l’être, l’attaque spectrale allait se révéler être particulièrement puissante. Le STAB spectrale renforcerait encore plus l’attaque, aidé de la Plénitude. Si par miracle il résistait, nul doute que j’aurai vite fait de l’achever à l’aide de la paralysie.
Ainsi s’ouvrit un œil sombre et imposant au-dessus de la lugubre chandelle, déchargeant une énergie obscure aux reflets rouges sang.

Le fait de devoir me concentrer sur donner les ordres de contre-attaque faisait que je mis un peu de temps avant de répondre à la dracologue, tandis que Palut continuait de s’occuper de la Roucarnage tout en essayant de communiquer avec elle.


« Difficile à dire si ses ardeurs se calmeront. De toute manière, qu’ils se calment ou non, ça ne nous pose pas de problèmes. »
« Je pense que vous connaissez déjà la réponse à votre question. J’ai l’intention de la prendre sous mon aile. Pour ne rien vous cacher, permettez-moi de m’expliquer un peu. Vous y avez bien droit après tout, n’est-ce pas ? Qu’elle soit aussi virulente envers les dragons est juste le bienvenue. Un fort caractère et une certaine colère lui permettra facilement de s’attacher à nous, j’inclus également nos activités. C’est une battante, qui certes, n’a pas été très intelligente de s’attaquer comme ça à ce Trioxhydre si j’ai bien compris, mais je serai là pour la guider. J’ai l’intention de trouver un accord commun entre elle et moi. Je l’aiderai à devenir une guerrière tout en lui laissant une liberté similaire à tous nos autres pokémons. Et je la ferai parvenir à la Méga-évolution. »


Mon frère avait raison, nous n’avions rien à y gagner en cachant cela à la championne. Nous ferons en sorte que la Roucarnage, que Palut avait nommé Garuda, se sente tout aussi bien à nos côtés que nos autres pokémons. Elle avait le caractère pour cela après tout, et le fait de la faire parvenir à la Méga-évolution lui permettrait de confirmer ce stade. Chacun y trouverait son compte, dans le sens où nous aurons une puissante alliée de plus pour étendre nos libertés et notre terreur, tandis qu’elle pourrait se développer tout en évitant de refaire des erreurs comme celle d’agresser l’hydre en étant pas si bien préparée. Sa haine envers les dragons la poussera à développer encore plus ses capacités de guerrière, je n’en ai pas le moindre doute.

D’ailleurs, il était à noter que mon frère s’était mis à communiquer en chuchotant avec cette Roucarnage. Il communiquer dans l’espoir qu’elle accepte réellement de nous accompagner en ayant connaissance de tout ce qu’elle avait à y gagner. Ainsi calmée et aidée par Famfrit, elle pourrait petit à petit prendre confiance pour de bon et trouver son accord.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mer 15 Avr - 17:50

Qu’il était doux de se mesurer à un adversaire à sa taille, enfin quelqu’un me tenait tête dignement hors de mon arène et ce cadre désertique et nocturne était une alternative de terrain des plus plaisantes. Cependant je ne devais à aucun baisser ma garde car ses stratégies et contres étaient en plus d’être finement amenées, particulièrement gênantes pour moi. Il me faudrait ainsi répliquer dans les formes et la vision de ma bruyverne risquant encore une fois le peu de vie qui lui restait me noua l’estomac. Heureusement la reflexion de cette dernière sembla plus rapide que la mienne pour le coup puisqu’elle ferma ses ailes, les drapant autour d’elle avant de les rouvrir pour provoquer une lame air qui trancha la racine épineuse dans le vif. Cela avait il occasionné des dégâts chez la plante métallique ? Je n'en avais aucune idée dans la mesure où il ne s’agissait là que de quelques excroissances qui lui permettait d’attaquer et non d’une véritable partie de son corps aussi, je restait très dubitative.

Pendant ce temps, du coté de ma tranchodon tout ne se passait pas exactement comme je l’avais prévu et pour cause. J’avais cru achever le spectre grace à l’attaque tunnel et le tranche nuit qui suivrait mais au lieu de ça, la moitié de l’énergie de mon pokémon avait été aspirée par le spectre par le biais de son partage de dégâts et maintenant, elle fonçait tête baissée vers le noacier pour lui assener un nouveau coup direct. Certes son énergie en prendrait de nouveau un coup mais en contrepartie, les épines et accessoires du pokémon adverses suffiraient à aggraver l’état de ma propre pokémon. C’était sans compter la paralysie qui viendrait rajouter la cerise sur le gâteau et me mettre dans de beaux draps par la même occasion. Il fallait que je me ressaisisse et que je reprenne la situation en main rapidement parce qu’il était hors de question d’offrir la victoire à ce criminel sur un plateau comme c’était le cas pour l’instant. Alors que la torche se mettait en place pour lancer son châtiment et qu’Hécate se remettait de la décharge électrique qui endolorissait ses différents muscles, je ne retint plus mes pulsions plus longtemps et laissais claquer mon fouet dans le vide avant de lui lancer un ordre à appliquer sur le champ.


- Dracochoc Hécate !

Je croisais les doigts pour qu’elle soit encore en mesure de se défendre parce que sinon, son état ne lui aurait pas permit d’encaisser une attaque d’une telle puissance avec si peu d’énergie. Heureusement, elle réussit tant bien que mal à viser et à décharger un puissant rayon d’énergie draconique qui suffit à garder à l’écart l’énergie spectrale qui fonçait sur elle. Au moins avec ça elle serait en mesure de continuer à combattre encore un moment et c’était toujours ça de gagné. Pendant ce temps, Némésis avait reçu l’ordre télépathique de former une balle ombre et de la balancer sur la chandelle tant que cette dernière était occupée à viser l’imposante dragonne qui se tenait face à elle. Parce que oui, malgré le fait que le nom de son espèce soit typé masculin, Hécate était une femelle et ainsi il aurait été plus juste d’utiliser pour la qualifier des pronoms féminins. Mais bon, je passerais outre ce genre de fautes communes qui étaient aussi agaçantes que négligeables pour me reconcentrer sur le combat en cours. Mes pokémons avaient subis énormément de dégâts pendant ce tour, ce qui n’était pas le cas de l’équipe adverse bien au contraire puisque le lustre spectral avait volé une partie de l’énergie d’une de mes dragonnes. Il fallait remédier à ça et surtout, sans entrer en contact avec la plante d’acier.

- Ondes de choc maintenant et éloigne toi d’eux.

Ma tranchodon possédait quelques attaques plutôt surprenante pour son espèce et celle ci en faisait partie. Elle ne possédait pas d’avantage flagrant mis à part le fait qu’elle toucherait forcément sa cible à partir du moment où elle était lancée. A partir de maintenant, il me faudrait croiser les doigts à chaque fois que la dragonne tenterait de lancer une attaque puisque son état ne manquerait pas de la bloquer dans ses action et ses mouvements. Ce n’était pas une raison pour se laisser abattre non plus, bien au contraire travailler dans un établissement de jeu m’avait appris à miser sur le coté gagnant plutôt que de parier sur les aspects perdants. Le sort se chargera du reste. Pour cette fois elle réussit tant bien que mal à lancer sa décharge électrique qui irait forcément frapper le candélabre, à moins qu’il ne trouve une contre à cela ce qui ne m’aurait qu’à moitié étonné.

J’avais bien entendu patienté avant d’obtenir la réponse à laquelle je m’attendais et cette dernière me semblait bien plus plausible tout à coup. Beaucoup de mots pour arriver à une simple réponse, il voulait la garder avec lui et lui faire atteindre la méga-évolution alors. D’une part c’était le signe que malgré son statut criminel il traitait correctement ses équipiers, chose que j’avais pu apercevoir pendant qu’il soignait sa future rapace mais d’autre part, son équipe accueillerait un nouvel élément qui pouvait receler une grande puissance avec un entrainement adapté et ça, ce n’était pas très bon pour les futurs événements à venir. Après tout, savoir des hors la loi de plus en plus puissants n’était pas très encourageant bien au contraire, mais maintenant que j’avais été éclairée concernant la roucarnage, une autre question me trottait dans la tête. L’avènement de Deoxys s’était déroulé il y a peu de temps et je me demandais bien ce que deux criminels tels qu’eux allaient pouvoir faire ou tirer de cette situation.


- Bien, de toute manière l’éducation et le caractère de vos pokémons est un sujet sur lequel il est inutile d’argumenter. Non pas que ce ne soit pas interessant, bien au contraire, mais il s’agit là de valeur qui me semblent bien trop subjectives pour en débattre ici et maintenant. Néanmoins si vous êtes tout de même d’humeur à débattre, est ce que vous pouvez m’expliquer ce que deux bandits vont bien pouvoir faire alors que toute l’attention est portée sur Deoxys ? Vous n’allez quand même pas me faire croire que cette situation ne vous gênes pas ?

Ce sujet de conversation promettait la présence de beaux arguments et de beaucoup d’informations à tirer ou un arrêt net de tout dialogue. C’était un risque à prendre mais vu les personnages qui se tenaient devant moi, il y avait peu de chance qu’ils se contentent de garder le silence face à un sujet qui pouvait s’avérer si intéressant. Car s’il s’y prenaient bien, les informations ne seraient pas à gagner seulement de mon coté, au contraire eux aussi pouvaient s’en tirer avec des bénéfices. Il fallait seulement la jouer assez finement pour y parvenir et pour ça, je pense que je pouvais leur faire confiance.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Sam 18 Avr - 11:38

Sérieusement, le Tranchodon avait le temps de lancer son Dracochoc… ? La paralysie était sensé abaisser fortement sa vitesse et l’empêcher d’attaquer avant de recevoir la sauce. Et en plus, le Bruyverne avait eu le temps de couper les racines pour le Représailles avec une Lame D’air ! Il était sensé être en train de se soigner…
Qu’elle ne croit pas qu’il n’y aurait pas le temps de s’occuper de la Balle Ombre clairement visible sans la brume.


« Lilliput et recommence un Châtiment ! »

Un second Lilliput viendrait s’ajouter au premier. Son esquive s’améliorerait encore, et cela lui permit d’esquiver la balle obscure. La Malédiction viendrait achever ce Bruyverne maintenant qu’il a épuisé ses cartes pour se soigner. Ma chandelle continuait de se soigner avec ses restes tandis que Silicio se soignait avec ses racines.
Le Châtiment, cette fois-ci, il n’y échapperait pas. Il serait lancé en même temps que l’Onde de Choc, profitant de la paralysie adverse pour être qu’il ne puisse pas changer de stratégie dans la seconde. Au moins, le choc électrique ne serait pas très puissant vu la faible force spéciale adverse et la défense spéciale améliorée de mon spectre.


« Silicio, Malédiction et Mégafouet pour le Tranchodon. »

La Malédiction pour améliorer son attaque et sa défense en échange de ce qui lui était inutile, soit sa vitesse. Cela améliorerait son attaque, et permettrait de rendre plus efficace le Mégafouet. Cela achèverait le dragon à coup sur s’il résistait par miracle au Châtiment. La boule épineuse mis alors en application la stratégie qu’on avait appris avec Violeta et son Empiflor. Lorsque l’adversaire est trop loin et qu’on a planté ses racines, alors on utilise ses racines pour attaquer. C’était la même idée que pour la Représailles. Sauf que cette fois-ci les racines ne seraient recouvertes d’énergie obscure revancharde, mais serait plus épaisse et particulièrement violente. Silicio fit donc sortir ces épaisses racines dans le dos du dragon, pour y appliquer toute sa force via cette terrible stratégie des plantes, celle étant de s’étaler sous terre à l’aide des racines.
Cette imposante défense que partageaient Silicio et Hantisma m’avait clairement mis en position de force vu l’erreur de Nyssa avec son Tunnel. Et cette fois-ci, je prendrais définitivement l’avantage vu l’énergie restant de mes pokémons. Surtout que ma plante n’avait été blessée ce tour là. Ce qui lui était largement profitable. Et cet avantage ne cesserait de s’accroître lorsque ses prochains pokémons qui arriveront sur le terrain se blesseront avec mon tapis de pièges.

Le problème avec les plantes, c’est que si on les laisse trop faire, elles deviennent rapidement ingérables pour l’adversaire.

Venons-en à la question de Nyssa. Deoxys. Question intéressante. Qui pouvait connaître notre position si ce n’est l’organisation secrète de Violeta ? Personne. Personne ne savait si on s’était allié à Deoxys, si nous le combattions, ou si nous étions neutres dans cette affaire.


« Non, cette situation avec Deoxys ne nous laisse pas indifférent. Evidemment, nous allons combattre cette vermine… A notre manière. Bien que, ce ne soit juste que quelques pokémons que nous aurions sur notre dos en plus de toute la population, ce qui dans les proportions n’est en réalité pas grand-chose. »
« Cependant, nous apprécions de voir le système actuel, avec la ligue organisant la société et cette relation entre humains et pokémons. Nous n’aimerions pas qu’un être extérieur à notre chère planète vienne perturber cet équilibre qu’a mis en place la nature elle-même. »
« Alors si cela peut vous rassurer, nous aimons passer notre temps libre à mettre des bâtons dans les roues de la team Boréale… A notre manière. »
« Nous avons une bonne connaissance du fonctionnement des teams en général, alors nous nous permettons d’en user et d’en abuser. A vrai dire, je leur souhaiterai même bon courage pour rivaliser l’efficacité de notre ancienne team, la Zodiac. Il sera difficile d’égaler une organisation qui avait été dirigée par la main de maître de l’anciennement dénommé Ophiuchus. »


Il faut dire que l’Ophiuchus s’était révélé meilleur que le duo après tout. C’était grâce à son organisation qu’ils avaient pu devenir aussi efficaces. Ce mystérieux personnage, à l’identité encore inconnue aujourd’hui, était tellement… Mystérieux, justement. C’était sa grande force. Il avait réussi à se cacher des yeux du monde sous un masque tout en ayant la force et le charisme de mener jusqu’au bout les plans de la Zodiac… Si ce n’est que l’étoile était vide, mais soit. Le chef de la team Boréale arriverait-il à parvenir à ce point ? Bon, je ne connaissais pas non plus son identité, c’est vrai.

« Mais vous pouvez nous croire. Personne n’est au bout de ses surprises. »

En effet. La team boréale était désormais connue, bien qu’elle se voulait assez discrète. Pas l’organisation secrète de Violeta.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Lun 20 Avr - 14:39


L’instinct de survie fait parfois des miracles mais je doutais fortement que les exploits que mes deux dragons avaient des chances de se reproduire à se tour ci. J’étais clairement en position de faiblesse et ça n’irait pas en s’améliorant vu les ordres à l’adresse de l’équipe adverse. La seconde miniaturisation du chandelier empêcherait à coup quasi certain la sphère ténébreuse de toucher sa cible et le choc électrique qu’elle avait reçu ne lui ferait subir que de très restreints dégâts. Je m’emparais d’un morceau de mon fouet par ma main libre et l’enroulais autour de cette dernière, avant de tirer sur la sangle testant ainsi sa résistance. Je haïssais profondément ce sentiment d’impuissance qui m’assaillait en ce moment et je refusais néanmoins de rester ainsi immobile et impassible. Mais qu’est ce que je pouvais bien faire ? Némésis ne pouvait plus se guérir et sa malédiction finirait par l’achever très bientôt et le statut d’Hécate additionné à sa faible énergie restante devenaient des poids trop important pour continuer le combat. Il me restait deux solutions dès à présent, tirer ma révérence ou me battre jusqu’à la fin. Mon choix était absolument évident.

La tranchodon s’apprêtait à recevoir son châtiment lorsque dans un instant d’héroïsme et de lucidité, Némésis se précipita vers le rayon pour tenter de l’intercepter à la place de sa partenaire. Après tout, elle se savait perdue sur le long terme pourquoi essayer de conserver l’énergie qui lui serait volée par la malédiction. Elle s’était mise à courir sur le sol, utilisant les griffes de ses ailes comme appuis avants et avait ensuite bondit telle un félin vers l’énergie obscure afin de l’absorber elle même. Elle retomba lourdement sur le sol et resta ainsi inanimée, sans que je ne puisse plus communiquer avec elle. Elle était hors d’était de combattre et Hécate risquait fortement de la rejoindre si nous n’agissions pas.

Ca me faisait mal de la voir ainsi et préférais la récupérer rapidement dans sa pokeball, pointant vers elle le laser rouge qui la fit disparaitre. Normalement, il n’y avait aucun risque pour que mon adversaire réagisse mal face à cela, après tout il était maintenant inutile le risquer qu’elle ne se blesse encore plus en restant ainsi exposée et sans défense, mais tout de même je restais sur mes gardes. Il fallait tout de même conserver à l’esprit que c’était un criminel que j’avais en face de moi, et ça me retournait totalement de penser que c’était un hors la loi qui était en train de me vaincre.


- Colère Hécate.

Tant que la plante appliquait sa malédiction, ça me laissait encore un peu de temps pour agir et ce malgré la déficience de vitesse et sachant que la victoire me filait entre les doigts, je préférais tout de même porter un dernier coup de désespoir. Malheureusement, les muscles endoloris et parcourus d’électricité de ma dragonne ne lui permirent pas de se mouvoir pour attaquer, alors que dans son regard la rage était pleinement lisible et faisait presque luire ses pupilles d’un éclat terrible. La plante de fer avait de la chance que la tranchodon n’ai pas pu bouger, sinon la puissance déchainée lui aurait fait regretter sa présence sur le terrain je peux le garantir. Elle tourna difficilement la tête pour regarder en face le fouet qui s’apprêtait à la frapper, les yeux toujours plein de colère alors qu’elle encaissait le coup de liane épineuse. Elle tomba à son tour dans les pommes et je la rappelais rapidement à son tour, poussant un long soupir pour expulser la pression qui m’assaillait et lâchant enfin mon fouet qui retomba mollement sur le sol. Dans un premier temps, j’allais profiter de cette accalmie pour répondre une nouvelle fois aux paroles des deux hommes.

- Je dois avouer que j’aurais plus tendance à m’inquiéter en me mettant une troupe de pokémons à dos plutôt qu’une bande de militants extrémistes. Néanmoins vous m’envoyez ravie d’entendre que les efforts que nous mettons en oeuvres sont appréciés à leur juste valeur. Je n’ai moi même que peu connu la team Zodiac mais les séquelles encore présentes au coeur du continent sont absolument terribles. En même temps les revendications qu’elle mettait en avant étaient loin d’être les mêmes que celle du virus. Ici il à fait de tout ceci une affaire purement personnelle et les membres de son armée lui sont malheureusement dévoués corps et âmes. Je ne cesse de me demander comment une personne a pu choisir d’abandonner sa propre humanité pour défendre des idéaux qui n’est pas les siens, entrainant avec elle des centaines d’hommes plus ou moins bien entrainés. Ceux que j’ai eu l’occasion de croiser n’étaient clairement pas de taille à rivaliser avec qui que ce soit, et sans me vanter, encore moins avec moi. Je suis curieuse de savoir ce que l’avenir nous réserve, et encore plus de savoir ce que vous ferez pour empêcher ces gens d’atteindre leurs objectifs.

Après tout, face à une menace telle que Deoxys il n’y avait plus de loi, plus de champions ni criminels. Il y avait certaines situations où qu’importe les sentiments ou les idées, l’union était de mise. Si l’on survivait à tout ça, nous aurions tout le temps nécessaire pour recommencer à jouer à la police et au voleur mais dans un premier temps il fallait se soucier de l’ordre de priorité des choses. Ce que je réalisais par la même occasion, c’est que l’ancienne team de l’île avait effectivement été orchestrée par Ophiuchus l’homme masqué, mais là personne n’ait encore revendiqué la tête de l’organisation pour le moment. De petites frappes sévissaient de droite et de gauche, scandant toujours le même nom et semblant utiliser une hiérarchie stricte mais à part ça, il n’y avait rien d’autre. Il faudrait creuser dans ce sens à l’avenir et une personne tel que moi me semblait idéale pour ce genre d’enquête approfondie. Toujours était il que nous avions un combat à mener et je repris la parole tout en me saisissant de deux nouvelles balls, le visage barré d’un rictus amusé.

- Ce fut un échauffement splendide ! Mais si nous passions maintenant aux choses sérieuses ? Appréciez pleinement le sens de l’expression “Passer de Charybde en Scylla”.

Dans un éclat de rire quelque peu inquiétant, je laissait apparaitre devant nous mes deux dragons aquatiques, un hyporoi massif et une kravarech aux couleurs saisissantes. La forme tordue de la queue de la chromatique lui permettait de la poser au sol afin de se ternir droite en formant avec un angle à 90°. Quand à mon hyporoi, c’était son imposante musculature qui faisait le travail bien entendu. Ils eurent à peine le temps d’apparaitre sur le terrain que les pièges adverses se mettaient en place, faisant voler vers eux des pics rocheux et des pointes acérées. Ils encaissèrent sans rien dire et c’est alors que ma voix retentit une nouvelle fois.

- Sur ce où en étions nous ? Bain de smog pour le lugulabre, et attraction pour le noacier.

Les attaques empoisonnées de Scylla n’auraient pas d’effet sur la plante épineuse ce qui était dommage mais pas entièrement préjudiciable non-plus, je savais m’adapter après tout. Le nuage gazeux que crachait l’hyporoi en direction de la chandelle devait d’une part lui infliger quelques maigres dégâts mais aussi et surtout, le forcer à retrouver sa taille et des statistiques normales. Scylla quand à elle, jouait avec ses deux tentacules feuillues et poussant des sortes de roucoulements afin de se rendre irrésistible aux yeux du noacier. Il n’y avait aucune raisons pour que cela ne fonctionne pas, son talent ne le protégeait pas et son casque non plus. Il allait pouvoir gouter à ce que l’on ressent lorsque l’on se trouve dans l’incapacité d’attaquer. En plus de ça, Charybde avait tendance à devenir plus agressif lorsque d’autres pokémons se mettaient à lorgner sa bien aimée, fou non ?

- Maintenant Ebullition.

La chromatique réussissait l’exploit de porter une partie de l’eau qu’elle sécrétait à son point d’ébullition avant de la cracher comme si de rien n’était sur ses cibles. Les deux pokémons seraient touchés et avaient des chances non négligeables de s’en sortir en plus de ça brûlés. J’étais maintenant curieuse de voir ce qu’il adviendrait par la suite.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mar 21 Avr - 18:58

Voilà qui nous débarrassait du duo de la championne. Le mur défensif était un moyen quasi sur d’achever la première vague et d’entamer la deuxième. Je ne doute pas qu’elle aurait les moyens de mettre à terre mes deux pokémons d’ici peu de temps, mais je me devais de creuser un peu la plaie entamée par les pièges avant tout.

Un Hyporoi et un Kravarech. Chromatique d’autant plus ! C’était très intéressant, il n’y a pas à dire. Et en plus, elle avait de l’idée quant au choix dans leur nom. Elle ne cessait de dévoiler des surprises. Mais moi aussi j’ai mes quelques surprises suivantes à dévoiler. Mais avant tout, je me permis de commenter sa réponse.


« Cela me fait plaisir de vous entendre dire cela. Vous savez, les pokémons déchaînés ne sont peut-être pas si menaçant que ce que l’on peut imaginer. Il suffit de les caresser dans le sens du poil… »

Elle l’ignorait, mais je faisais référence à mon passage face à Genesect lorsque la Zodiac le tenait captif. Ce n’est pas Genesect que je visais principalement, mais surtout ce pokémon qu’est devenu mon Alakazam. C’était un Kadabra, particulièrement en colère du sort qu’il avait subit. Heureusement que j’étais là pour lui promettre vengeance et liberté… Tout allait dans son sens pour que tout aille dans mon sens. Ainsi, un pokémon qui avait toutes les raisons de rejoindre Deoxys s’il n’avait pas été libéré était aux côtés de l’humain que j’étais.

« Vous savez, sacrifier son humanité peut avoir des raisons particulières, voir même compréhensible. Bien que je n’adhère pas à cela. J’ai beaucoup étudié l’histoire de Kalos lors de mon séjour dans cette belle région. Le chef de la boréale possède peut-être une optique similaire à l’ancien roi de Kalos, celui ayant construit et utilisé l’arme ultime. Ou bien celle de Lyssandre. Des méthodes extrêmes pour de bonnes raisons… Malheureusement pour eux, ça ne nous conviendrait pas. »

Palut avait bien raison. Si quelque chose ne nous convenait pas, nous avions tout intérêt à changer cela. Vu la notoriété de criminel et nos connaissances, nous avions pleins d’outils pour cela. Nous avions réalisé notre rêve en devenant de véritables maîtres stratèges, au point de défier et de tenir tête à des dresseurs des plus puissants comme Nyssa après tout. Mais surtout, nous avions le cran de faire ce que la raison nous empêcherait de faire. Devrions-nous remercier la population pour nous avoir forgés ainsi ?

Bref, revenons-en au combat. Evidemment, Hantisma se mit derrière Silicio pour tenter d’échapper au bain de smog… Cependant, c’était l’un des problèmes que l’on pouvait rencontrer, un des points faibles de cette stratégie. Les nuages, ça ne s’arrête pas aussi brutalement au niveau d’un pokémon. Le bain de smog put alors passer autour de mon Noacier, qui lui était immunisé, forçant Hantisma à subir l’attaque et perdre non seulement ses améliorations d’esquive, mais également sa Plénitude. Autre point problématique, impossible d’éviter l’Attraction du Kravarech. C’était donc une femelle… Nyssa avait bien misé si elle ne connaissait pas le sexe de mon Noacier. D’ailleurs, je n’avais aucune idée de celui de l’Hyporoi, ni de ceux des précédents pokémons. Je parlais d’eux au masculin, mais peut-être étais-je dans l’erreur ?

Quoiqu’il en soit, le dragon marin attaqua à son tour. Apparemment, c’était une bête de précision pour pouvoir viser mon Lugulabre derrière mon Noacier. Il est vrai que la chandelle avait repris sa taille normale, mais bon. Peut-être que l’Hyporoi avait comme talent Sniper ? Dans tout les cas, aucun de mes pokémons ne purent esquiver l’attaque. Silicio n’en fut pas trop affecté… En apparence. Je crains malheureusement qu’il ait été brûlé. Et la brûlure a tendance à infliger plus de dégâts sur la durée que les racines ne soignent. De plus, son attaque serait fortement abaissée. Problématique sachant que la majorité de ses attaques étaient physiques, et que son attaque spéciale était vraiment nulle. Quant à mon spectre, inutile de préciser à quel point l’eau était efficace contre lui. Certes, il était encore flottant, mais la situation restait tout de même dangereuse. La Balance ne l’avait pas soigné intégralement non plus, et les restes n’avaient pas entièrement comblé le tout.


« Si les choses sérieuses commencent réellement, vous m’en voyez ravis. Psyko et Feu d’Enfer pour la Kravarech ! Vampigraine pour l’Hyporoi ! »

Psyko, une attaque que l’algue dragonne ne pourrait esquiver. Elle serait très efficace, bien que sa défense spéciale était telle une éponge. L’attaque spéciale de mon Lugulabre restait néanmoins assez énorme pour faire des dégâts plus que satisfaisant. Mais je voulais surtout profiter de cette torture psychique pour maximiser les chances de réussite du Feu d’Enfer. L’attaque ne serait pas particulièrement efficace, malgré le stab, mais aurait l’avantage de brûler l’adversaire.

Problème du côté de la boule épineuse. L’amour l’empêcha d’agir. Pas de vampigraines. Tss, de toute façon, mon Noacier ne pourrait plus faire grand-chose. Si l’Attraction l’empêche d’attaquer, en plus de tous ses dégâts, et que la brûlure le consume, alors il ne serait plus de grande utilité. Je l’avoue, Nyssa avait très bien joué sur le coup, et réussissait à combler une certaine partie de l’avantage que j’avais sur elle. Quel était donc le meilleur choix ? Laisser mon Noacier sur le terrain, laissant la brûlure l’achever pendant qu’ils s’acharnent sur mon Lugulabre ? Ou bien s’en débarrasser et tenter un nouveau soutien à la chandelle ? Mon choix était fait.


« Bon, et bien je crois que ça en est fini pour mon Noacier à ce rythme. »

Je me reculais avant de prononcer mon ordre.

« Explosion ! »

Cette fois-ci, il m’écouta, faisant abstraction de ses sentiments. Ou peut-être pensait-il que cela allait sauver sa bien-aimée en touchant mon Lugulabre… Sauf que non. L’attaque était de type normal. Ma chandelle n’en serait nullement affectée. Les deux autres dragons subiront de sacrés dégâts. L’onde de choc produite fut assourdissante, et moi-même fut repoussé de quelques pas malgré mes distances. L’explosion avait été puissante et grandiose, alors qu’Hantisma semblait en rire de manière… Spectrale. Bien, je n’avais plus qu’à sortir mon prochain pokémon.

« Si vous me permettez une petite expression en échange de la votre… La bave du dragon n’atteint pas le blanc Lakmécygne. Bon évidemment j’ai dû l’adapter, je crains que vous ayez à vous en contenter. »

Je rappelais donc mon Noacier, KO, qui s’était fièrement battu, pour envoyer un oiseau au sacré caractère. Mon fidèle Blusalka avait de l’énergie à revendre, et Nyssa comprendrait bien rapidement les raisons de ce choix. La fête n’allait qu’être que plus grandiose encore.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mer 22 Avr - 14:02


Je me sentais vraiment curieuse de connaître la signification cachée derrière le constat anodin que venait d’énoncer le jeune homme et en même temps, j’étais fière de mon duo et de la vague expression que j’avais pu voir passer sur le visage adverse l’espace d’une simple seconde. La solitude et le silence m’avaient enseignés en retour l’art et la manière de lire aisément les expressions des gens et même si je m’en sortais très bien à une distance normale, j’en avais quand même un peu plus de mal alors que plusieurs mètres nous séparaient. Mes capacités visuelles étaient bonnes mais de là à rivaliser avec celles du rapace d’ont s’occupait toujours le second protagoniste, resté à l’arrière plan, il y avait une énorme marge. Enfin, en parlant de lui, il reprit la parole pour répondre aux mienne et il est vrai qu’il y avait à réfléchir dans ce qu’il disait. Y avait il une chance pour que le chef de la nouvelle team retrace un schéma qu’un autre aurait déjà tracé ? Peut être bien, il y avait matière à creuser dans ce sens en tout cas.

- Effectivement je doute que les actes qu’ils entreprennent puissent être considérés comme de bonnes raisons, mais il les vrai que les agissements finaux du leader de ce groupe ne peuvent être dénués de sens. Un objectif se cache derrière tout ça mais malheureusement aucun élément ne me permet d’emmener une conclusion stable et solide. Je n’ai en tête que quelques hypothèses néanmoins je doute quelque peu de leur véracité. Peut-être est ce une nouvelle tentative de purger le monde des inégalités ? Un nouveau nettoyage dans le but de repartir sur des bases neuves, à l’image de Lyssandre comme vous l’avez dit. Mais dans ce cas, pourquoi risquer de s’associer avec un être n’espérant rien d’autre que l’esclavage de masse de l’espèce humaine ? Il est difficile de voiler son esprit à un psychisme commun s'il est bien maitrisé, si bien que je doute qu’il soit possible de résister à sa surveillance mentale.

Ainsi je doutais clairement que le virus permette à qui que ce soit, un humain qui plus est, de contrecarrer ses plans au bénéfice de ceux d’un autre. Certes il était vrai qu’un travail d’intoxication était possible et que le lien entre l’armée pokémon et celle des renégats pouvait n’être qu’une pure rumeur mais mon instinct me dictait formellement le contraire. La méfiance ne m’avait jamais mené sur de fausses pistes et il était hors de questions que je m’éloigne de mes convictions une fois encore.

Pour en revenir à l’affrontement en cours, qu’elle ne fus pas ma satisfaction en voyant les flammes du spectre de nouveau dépasser vaguement de l’arrière de son partenaire, signe évident que ses statistiques avaient retrouvées un seuil plus acceptable. Et à coté de ça, le charme de ma Kravarech avait fait mouche une nouvelle fois et je laissais presque s’échapper un soupir de soulagement à cette vision. Je travaille dans un établissement de jeu, miser sur des causes perdues est presque devenu chez moi un réflexe professionnel et une fois encore la chance ne m’avait pas trahit. Il m’était impossible de savoir à l’avance le sexe des pokémons adverses puisque ces espèces ne possédaient aucune différence marquante mais, appelons ça l’intuition féminine, me souffla que le nom du noacier ne sonnait pas énormément féminin. Il est rare d’entendre des noms de femelle posséder de telles sonorités et autant j’avais de gros doute concernant le chandelier, j’avais décrété que le risque en valait la peine contre la plante.

L’énorme quantité d’eau bouillante crachée vers le duo adverse sembla faire mouche dans les deux cas et c’était une nouvelle fois un coup de chance fabuleux. Le telent de Scylla lui permettait d’empoisonner ses victimes, non de mieux viser et son coquillage ne lui était en aucun cas utile pour attaquer. Au contraire ce dernier transformé en grelot l’aidait à retrouver une partie de son énergie lorsque des dégâts étaient ressentis par ses adversaires, ce qui fut évidement le cas ici. La coque de métal du noacier continua quelque peu à dégager de la vapeur, cela signifiai-il qu’il subissait une brûlure ? Sans doute que oui et si c’était le cas ce serait parfait.

A coté de ça, les représailles ne se firent pas attendre et je vis ma dragonne feuillue fermer les yeux et se recroqueviller sur elle même alors que le psyko semblait lui vriller le cerveau. Sa défense spéciale l’aiderait à encaisser mais elle souffrait c’était évident et le temps qu’elle retrouve l’usage de ses fonctions, la seconde attaque aurait été lancée et il lui faudrait subir une nouvelle fois de lourds dégâts. En la pointant du manche de mon fouet sans pour autant le faire claquer, j’ordonnais d’une voix forte.


- Ecume.

L’hippocampe bleu qui se tenait non loin d’elle se mit alors à cracher devant eux puis sur eux de nombreuses petites bulles d’eau qui ne suffiraient bien sûr pas à arrêter l’attaque mais qui leur permettrait de se rafraichir malgré la chaleur ardente de l’attaque adverse. Ils subiraient de bien maigres dégâts certes, mais au moins ils profiteraient d’une petite protection, c’était toujours ça de prit. Par contre aucune chance d’échapper à la brûlure malheureusement et ce pour l’un et pour l’autre. Tant pis, leurs attaques physiques n’étaient pas très nombreuses ni chez l’un ni chez l’autre et ça restait moins contraignant qu’une paralysie.

Je n’eu pas le temps d’imaginer une possible contre aux vampigraines et ce ne fut pas plus mal puisque l’amour semblait entraver la plante épineuse. Quel spectacle attendrissant alors il y avait un petit coeur qui battait sous la carapace d’acier de ce massif pokémon ? Le doute laissa place à la réflexion sur le visage adverse et je ne pus que m’en délecter jusqu’au moment où Angstorm reprit la parole, plus serein que ce à quoi je m’attendais et me rappelant de ce que j’avais fait quelques temps plus tôt après avoir déclaré sur le même ton que la partie commençait, je préférais ne pas écouter la fin de sa phrase pour crier à mes créatures habituellement marines.


- Préparation et en joue !

Le voir reculer me conforta dans mon idée et instinctivement je me sentis reculer moi même, anticipant un mauvais coup de sa part. Ce qui survint fut pire qu’un mauvais coup, et il fut beaucoup moins adorable de constater que rien n’empêcha la plante d’agir. Néanmoins avant que mon dracaufeu ne se place devant moi pour me protéger du souffle de la puissante explosion, j’eu le réflexe de faire retentir le claquement de ma lanière de cuir afin d’avertir mes combatants qu’ils devaient agir et rapidement.

Aussitôt, Charybde utilisa son appendice caudal entortillé comme un ressort afin de se propulser dans les airs, assez haut pour ne pas être touché par l’explosion, alors que Scylla qui pointait son hydrocanon vers le sol s’en trouva projetée vers le haut et en arrière dû à la puissance de recul du jet. Néanmoins la puissance de l’explosion la souffla plus fort que prévu et son atterrissage fut beaucoup moins gracieux que son envol. Elle s’écrasa au sol non loin de moi, étendue sur le sol et oeuvra alors pour rejoindre tant bien que mal une zone qui lui permettrait de viser ses adversaires sans trop de mal. Pour ça et utilisa ses deux tentacules qu’elle tendait avant devant elle, se trainant tant bien que mal sur le sol pendant que sa queue lui permettait d’accentuer ce mouvement pour essayer de ramper un peu plus vers le devant du terrain improvisé. Dans l’eau cette espèce n’avait pas tendance à faire dans l’aérodynamisme mais là s’en était presque terrible. Enfin… C’était moins pire qu’un chartor ou un volcaropod mais quand même.

Pendant ce temps le jeune homme dévoila son nouveau pokémon, un gracieux cygne d’une blancheur immaculée. Lui aussi optait pour le domaine marin alors, même si son pokémon fréquentait plus souvent les lacs que la grande bleue à l’inverse des miens. Je ne pus m’empêcher de laisser quelques légers éclats de rire face à sa réflexion, cet homme avait de l’humour et de la pertinence ça ne faisait aucun doute et je mourrais d’envie de répondre sur le même ton à ce détournement des plus spirituels.


- La bave certes, mais quand est il du poison ?

A peine eu-je prononcé ces mots que Scylla qui s’était redressée se mit à vomir généreusement en direction de l’oiseau son mélange de substances toxiques et corrosives qui effrayait tant les marins qui s’aventuraient sur le territoire des pokémons de son espèce. Une attaque toxic des plus virulentes.  La particularité de ce venin ? Il conservait ses propriétés toxiques peut importe la manière dont il entrait en contact avec sa victime, par absorption cutanée, par ingestion évidemment même si ce cas de figure n’était pas très fréquent, et enfin par inhalation. En effet les sucs contenus dans la mixture créaient à l’air libre diverses réactions et la fumée qui s’échappait déjà des flaques tombée sur le sol n’était pas du à une température élevée du mélange. Un parfait petit cocktail de mort, au shaker pas à la cuiller. Nous n’avions plus qu’à attendre que Charybde ne retombe maintenant.


Hors rp ! :
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Jeu 23 Avr - 11:05

Palut s’occupa de faire la conversation tandis que je m’occupais du combat. Pour le coup, il était plus calé que moi pour évoquer les Hommes au désir noble mais aux méthodes extrêmes. Il avait pour le coup beaucoup plus eu l’occasion d’étudier cela.

« Si je pouvais savoir ce que se tramait derrière la tête de ce leader, j’en aurais été bien satisfait. Peut-être a-t-il un esprit assez puissant pour cacher son désir le plus profond à Deoxys ? Peut-être veut-il au final avoir la force de le contrôler ? Ce n’est pas la première fois qu’un Homme a voulu contrôler l’incontrôlable. Prenez Max de la team Magma par exemple. Il pensait réellement pouvoir contrôler Primo-Groudon… C’est selon moi une plus grande folie que celle de contrôler Deoxys. C’est une divinité après tout, celle des continents. Loin d’être un virus muté par un rayon… Qui plus est un rayon certainement provoqué par l’Homme. Au final, j’en viens à me demander de qui de eux ou de nous faisons le plus de mal, héhéhé… »

En même temps, mon frère continua de s’occuper minutieusement de la Roucarnage. Il avait même sorti les baies –dont Cuchulainn essayait tant bien que mal de les voler tant il en raffolait- tandis que Goldie semblait très amicale envers cette prédatrice ailée. Bon, après, il fallait quand même se méfier du poisson lumineux. Goldie savait malgré elle être une sacrée peste… Heureusement qu’il n’y avait pas d’insectes traînant par ici. La lumière de la Luminéon les aurait bien rapidement attiré pour rendre la situation de la désormais dénommée Garuda fort incofortable.

Du côté du combat, Nyssa semblait avoir été assez astucieuse pour éviter l’Explosion. Bien que la Kravarech ne put éviter quelques dégâts. Néanmoins, elle avait été brûlée et ceci m’arrangeait. Des dégâts continuels étaient bons à prendre en plus de ceux engendrés par les pièges. Dommage que la puissance du Feu d’Enfer ait été réduite par l’Ecume. Pour le Toxik, j’eu un bon sourire en le voyant arriver, en plus avec la question de Nyssa. Je lui répondis alors avec un air assez amusé.


« Permettez-moi de corriger l’expression. Le poison du Kravarech n’atteint pas le blanc Lakmécygne. Danse Pluie et Anneau Hydro ! »

Peu importait ce poison aux propriétés inesquivables vu la nature de son lanceur. Peu importais à quel point ce poison pouvait être virulent. Mon beau Blusalka battit gracieusement des ailes, invoquant une douce pluie sur le terrain, qui le lava du poison qu’il avait inhalé. Tel était son talent, Hydratation. Et il en profita pour placer son Anneau Hydro, qui serait essentiel pour la suite.

La pluie améliorait aussi les attaques eau et affaiblissait celles de feu. Je m’en fichais. Hantisma en avait bientôt fini de toute façon. Je suppose que ces deux tireurs pourraient facilement le sniper. Il serait moins judicieux d’attaquer mon oiseau avec des attaques eau cependant. Néanmoins, ma chandelle avait encore l’occasion d’attaquer, alors autant se faire plaisir, n’est-ce pas ? Ou alors… Pourquoi ne pas tenter une nouvelle stratégie pour une fois ? Autant ouvrir le champ des possibles.
Je comptais encore un peu profiter de la puissance de mon Lugulabre pour engendrait un maximum de dégâts. Mais en fait, la jouer un peu plus fine pourrait être tout aussi amusant. Et puis, en tant que bon joueur, je suis sur qu’un certain côté de ce que j’allais entreprendre pourrait faire plaisir à Nyssa. Si tout le monde est content, alors bingo.


« Hantisma, commence par une Ombre Nocturne pour la Kravarech. Et puis… Autant t’épargner quelques souffrances, mon cher Lugulabre… Souvenir. »

On pouvait distinguer un rire sinistre dans l’obscurité. Ma chandelle savait que ça en serait fini pour lui dans peu de temps. Il émit alors une ombre plus imposante de lui-même, s’adaptant au niveau de sa cible pour aller l’attaquer avec une violence non-négligeable. Comment éviterait-elle cette attaque spectrale cette fois-ci ? En tout cas, elle ne pourrait s’extirper du Souvenir, qui abaissera fortement son attaque et son attaque spéciale. C’était évidemment le bienvenue, n’est-ce pas ?
Le rire retentit donc à nouveau. Des lugubres flammes de mon spectre se dégagèrent des traînées blanches et noires qui allèrent danser autour de cette même cible, l’Hyporoi ne pouvant être visé pour l’instant, tandis qu’il entra dans un sommeil non douloureux. Je le rappelais alors, fier de son boulot.

Je repris l’une de mes pokéballs. Je dis repris car le pokémon que j’avais l’intention d’envoyer était un pokémon qui était déjà présent tout à l’heure. Je parle de mon chromatique, que l’on oppose souvent à un Kravarech. Ressortit donc mon Gamblast, sachant que cette fois-ci, il pourrait vraiment blaster comme il désirait.


« C’est bon, bien reposé Shellfire ? Alors c’est partit… »

Le pokémon aquatique bondit alors, heureux et en même temps en colère. En colère parce qu’il était tout le temps en colère.

Ceci tournait à un véritable combat de créatures marines.


HJ:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 24 Avr - 8:01


Alors comme ça l’oiseau avait choisi d’invoquer la pluie sur le plateau rocheux ? Ca ne lui ferait sans doute pas de mal parce que cette zone ne semblait pas souvent profiter des bienfaits naturels d’une petite mousson saisonnière. Personnellement j’aimais spécialement l’odeur si particulière qu’adoptait la terre brute et les rochers solitaires une fois humides mais là n’était pas la question. A quoi pourrait bien servir cette averse, mis à part à augmenter la puissance des attaques aquatiques et voiler l’astre lunaire qui nous offrait une luminosité providentielle jusqu’à maintenant. D’un coté, ce n’était pas plus mal puisque le candélabre serait plus aisé à viser ainsi, seul point lumineux et mouvant du terrain. Mis à part lui, les seuls à offrir une luminescence assez forte pour être véritablement utile étaient Thérion qui se tenait à mes cotés et le luminéon de Palut dont la fluorescence était repérable de loin. Particulièrement beau à voir d’ailleurs. Pour en revenir à mon interrogation de départ, la pluie devait forcement avoir une fonction supplémentaire. Peut être allait elle soigner le cygne de son empoisonnement, après tout il était possible que le talent de ce pokémon lui offre une telle opportunité.

Je manquais mettre ma stratégie en péril en éclatant de rire en voyant toute cette eau autour du pokémon et en entendant qu’il s’en recouvrerait en plus. Inconvénient des plumes des oiseaux marins, l’eau à tendance à glisser dessus alors que là, le voile qui restaurerait son énergie petit à petit l’entourerait obligatoirement. N’empêche que je savais bien me tenir, aussi je me contentais de ne laisser qu’un large sourire s’afficher et une légère expiration amusée passer le seuil de mes lèvres. Il penserait sans aucun doute que j’agissait ainsi par rapport à sa précédente remarque mais au contraire, ma créature en avait fini avec ses rejets toxiques et il était temps de passer au stade supérieur.


- Ma belle je suis certaine que tu as les moyens de l’atteindre quand même, ne pense tu pas ?

Je suis certaine que si sa mâchoire le lui avait permis, on aurait pu la voir sourire mais dans le cas présent elle avait conservé son air inquiétant et mystérieux fixée toujours fixé sur la même cible. Ses yeux se mirent ensuite à briller d’un éclat peu naturel et à peine quelques secondes plus tard, deux décharges électriques étaient projetées depuis ses tentacules principales et ce, devinez vers qui ? Il est original d’enseigner l’attaque tonnerre à d’autre dragons qu’à ceux de la famille des dracolosses et pourtant, ma kravarech l’effectuait sans peine et qui plus est avec brio. Du coté de l’oiseau doublement désavantagé face à l’électricité et conducteur à souhait dès à présent, ça risquait de piquer un peu.

Seul problème, dans la précipitation  je n’avais pas envisagé de contre par rapport à l’attaque du lugulabre et de toute façon, la victime du spectre n’avait absolument pas le temps d’agir. Vu la puissance de son attaquant, les dégâts qu’elle allait avoir à subir seraient gênant et il faudrait surveiller à ce qu’elle ne continue pas à s’affaiblir à ce rythme surtout avec sa brûlure. Heureusement, les dégâts que cette dernière engendrait étaient contrebalancés par le grelot en forme de coquillage qui tintait dès qu’un ennemi était touché par une des attaques de sa détentrice. Mais encore fallait t’il qu’elle touche.

Et bien, en face le jeune homme semblait adepte du sacrifice. Il s’agissait déjà du second pokémon dont il provoquait la mise hors combat au profits de dégâts ou dans le cas présent d’altérations de statistique, faisant perdre beaucoup de puissance à ma Kravarech. Il rappela ensuite son spectre, faisant disparaitre la source de lumière du milieu de terrain avant d’invoquer son gamblast que j’avais eu l’occasion de croiser déjà tout à l’heure. Et bon sang, où était passé Charybde ? J’avais l’impression qu’il avait bondit depuis une éternité déjà… Quoi que, si on considérait qu’il était monté à une voir même deux petites centaines de mètres par rapport au temps qui s’était écoulé depuis sa disparition et qu’un corps en chute libre de sa masse pouvait atteindre aisément  9 m/s, sans parler du fait que la gravité ait de nouveau retrouvé une valeur normale, je pouvais estimer le moment de son impact avec le sol à… Maintenant. Et en plein sur le homard en plus, ou dans un périmètre de moins d’un mètre autour de lui, il y en a qui n’ont pas de veine. Je suppose que mon dracaufeu apprécia le choix de cible de son camarade puisque j’entendit un vague grondement venant de son coté et si je ne le connaissais pas si bien, j’aurais juré qu’il était en train de rire. Il y avait de quoi en même temps, en plus d’être assez puissante, cette attaque avait presque un tiers de chance de paralyser sa cible.

Le dragon hippocampe dut par contre ricocher soit contre la carapace du crustacé soit contre une aspérité du sol à cause de l’humidité puisqu’il effectua une série de roulés-boulés avant de se relever non loin de sa partenaire. Bien sur ils étaient inoffensifs, sauf pour son amour-propre qui devait quand à lui avoir subit pas mal de dégâts. En tout cas, mon équipe n’avait pas fait apanage de ses talents d’atterrissages pour le moment, il y avait eu Némésis qui s’était empalée sur les piques du noacier puis sur les pièges de roc, Scylla qui s’était écrasé sur le sol suite à l’explosion et maintenant Charybde qui avait parcouru plusieurs mètres à rouler sur le sol.


- Fais nous une petite démonstration de puissance Charybde et relève toi. Pendant ce temps poison brulant Scylla. Vous ne m’en voulez pas de réessayer avec le venin j’espère ?

En plus de ça, je doutais fortement que le dresseur ait déjà eu à expérimenter une telle attaque. Je l’avais imaginée et testée sur le terrain il y a peu de temps de cela et là l’occasion me semblait bien choisie pour l’expérimenter de manière plus sérieuse. Une sorte d’acide encore différente de la précédente était portée à ébullition par sa créatrice et crachée en assez grande quantité pour toucher l’ensemble des adversaires en place. Il y avait un risque d’être brûlé mais aussi de voir sa défense spéciale réduite d’un niveau, ce qui me semblait fort à propos après la réduction qu’avait subit ma créature.

Le dragon bleu encore couché sur le flanc sembla gonfler sa cage thoracique à son paroxysme avant d’user de toute la force que pouvaient lui fournir ses muscles afin de retrouver une position debout tout en boostant au passage ses chances de faire des coups critiques. Je savais bien que je faisais preuve d’un cruel manque d’originalité en agissant ainsi mais dans ce cas c’était différent. Si Charybde réussissait à placer un coup critique, sa force en serait encore plus grande que chez n’importe quel pokémon et entre son objet et maintenant sa capacité, ses chances avaient plus que doublés dés à présent. Mais tout ceci me fit presque oublier mes bonnes manières et je m’empressais de répondre au jeune homme en retrait avec qui, j’entretenais une conversation ne l’oublions pas.


- Voilà ce à quoi mène la folie des Hommes, à agir de la sorte nous courrons tous à notre perte. Néanmoins, pensez vous vraiment que quelqu’un soit assez fou pour tenter de contrôler un esprit tel que celui de Deoxys ? Et par ailleurs, je me permet juste de faire remarquer qu’il existe des sources de rayons potentiellement mutagènes dont l’origine n’est pas humaine, mais revenons en à nos moutons. Je comprend la comparaison avec Max de la team Magma, mais justement son échec est devenue de notoriété publique et je doute qu’une personne capable de créer en si peu de temps une team nombreuse et infiltrée sans pour autant afficher au grand jour son identité soit assez idiote pour réitérer les erreurs des autres. Vous rappelez vous de la team plasma ? J’imagine plus volontiers une personnalité mêlant les idéaux de N avec la folie égoïste et manipulatrice de Gethis. Ce leader veut-il purger le monde ou le contrôler ? C’est ça qu’il faut chercher à savoir en priorité.

J’avais prononcé ces mots à la fois pour l’homme avec qui je parlais mais aussi pour moi, réalisant peu à peu ce que j’avais à faire et ainsi me facilitant le travail que recherches que j’aurais à effectuer de mon coté. Décidément, je n’aurais jamais imaginé que passer une soirée en compagnie de deux criminels recherchés serait aussi constructif.

Le combo:
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 24 Avr - 18:56

Tonnerre... J’étais sur qu’elle avait des capacités de ce genre. J’aurai dû faire un Lance-boue avant l’Anneau Hydro ! A cause de ça Blusalka ne put esquiver l’attaque foudroyante. Etant donné qu’il n’est pas l’exemple défensif et qu’il s’agissait d’une attaque particulièrement efficace, mon oiseau ne put ni esquiver, ni amoindrir le choc. Soit ! Je comblerai cette faible défense. Néanmoins, je me retenais de grimacer malgré mon erreur. Je ne devais pas montrer de signes de ce genre. Pas à une telle championne. Je devais faire en sorte que l’Anneau Hydro le soigne efficacement, et donc esquiver un maximum d’attaques. Je n’avais pas à m’en faire pour quelconque paralysie néanmoins, la pluie le protégeant. Par contre, pour sa prochaine attaque, cette fois-ci il y aurait le temps d’agir.

Précisons juste avant de connaître mon ordre que Shellfire avait été frappé par le rebond. Bon, c'était la première blessure qu'il subissait vraiment, mais je devais quand même en tenir compte. Coup de chance, ses défenses étaient ses points forts après son attaque spéciale.


« Pourquoi vous en vouloir ? Repousse ça avec un Vent Violent. »

Autre avantage de la pluie : la précision d’un Vent Violent devenait parfaite ainsi. On pourrait croire que cela ne suffirait peut-être pas à repousser les puissants tirs de la Kravarech, mais c’était sous-estimer mon cygne, puisqu’il possédait un Bec Pointu. Ainsi la puissance du Vent Violent serait augmentée, et serait assez puissant pour empêcher la combinaison d’atteindre mes pokémons. Et c’était l’occasion de faire d’une pierre deux coups ! Les rafales de vents déchaînées pourraient frapper avec une force non-négligeable la Kravarech, en plus avec possibilité de la rendre confuse.

Mon Lakmécygne était avec mon Gamblast le pokémon au plus fort caractère de mon équipe. Lui aussi était peu souvent heureux, et cette attaque en témoignait, avec les cris puissants qu’il poussait. C’était quand même surprenant de voir ce gracieux oiseau piaillant aussi férocement, tout en battant gracieusement des ailes avec une force dont on ne se douterait pas. Je suis sur qu’il fera un merveilleux duo avec Garuda ! Un duo de Vents Violents à la précision parfaite, en voilà une merveilleuse idée…


« Analyse-les bien, Blusalka. Shellfire, Aurasphère et Ball’Ombre pour l’Hyporoi ! »

L’hyppocampe pouvait bien se gonfler pour maximiser ses taux de critiques. Il aurait à faire à la puissance d’un Gamblast, dont l’une de ses spécialités. Le choix de l’Aurasphère était simple : inesquivable. Lorsqu’il forma la sphère depuis sa pince, on pouvait la voir doubler de volume par rapport à une aurasphère habituelle. Pourquoi ? On en venait à la deuxième raison de ce choix. Son talent, Méga-Blaster, rendait l’attaque particulièrement redoutable, et la force du tir ferait qu’il serait très difficile de stopper une telle puissance. Voilà pourquoi un Gamblast était considéré comme une terreur marine au même titre qu’un Kravarech. Si l’un possédait un des poisons les plus virulents des mers, lui possédait la puissance du tir mêlé à la précision. Mais il y avait une troisième raison à ce choix : le fait que l’attaque soit inesquivable et particulièrement difficile à stopper offrait à mon tireur d’élite l’occasion d’enchaîner avec une autre attaque : Ball’Ombre. Une autre balle, qui cette fois-ci ne profitait pas de son talent. Je réservais les autres attaques pour d’autres occasions.

Palut continua de discuter avec la championne. Evidemment, il lui laissait le temps de répondre vu qu’elle devait gérer le combat en même temps.


« Le parallèle avec Max était dans le sens où l’Homme peut être assez fou pour vouloir contrôler un légendaire. Et malgré son erreur, il y a bien eu la team Galaxie qui a voulu refaire une telle chose avec les divinités de l’espace-temps. Néanmoins, il existe un moyen… Simple, dirons-nous, de contrôler un pokémon tel que Deoxys. La capture. Reprenons l’exemple de la team Magma. Ils avaient tenté de capturer Latios. Pourtant, à ce que je sache, Latios est également doué de pouvoirs psychiques particulièrement puissant, en plus de ses capacités de dragon. Vous savez, Deoxys a certes de puissantes capacités et une armée, mais il suffit que la Boréale soit assez grande pour au final rivaliser avec l’armée de Deoxys en s’aidant de la lutte de la ligue. De ce fait, il suffit que le leader possède une équipe assez puissante pour combattre ce virus. »

Il est vrai que nous connaissions bien l’histoire de la team Magma vu que nous avons vécu cela. Enfin, j’ai pu assister au fameux soleil incendiaire, et j’ai pu voir cette team en action non loin de Cimetronelle, vers le centre météo.

« Je persiste néanmoins à croire qu’un rayon mutagène aussi puissant provienne de l’Homme. Il faudrait quelque chose de particulièrement puissant pour donner à virus de telles propriétés. J’ai une théorie là-dessus. Nous connaissons bien une énergie possédant des capacités exceptionnelles. L’énergie même des pokémons. Et vous savez quelle rayon contenant une telle puissance aurait pu atteindre l’espace ? »

Tien, j’ignorais qu’il possédait une telle théorie. Je gardais une oreille attentive sur ce qu’il disait. Ça m’intéressait.

« Celui utilisé par l’ancien roi de Kalos pour mettre fin à l’antique guerre d’il y a 3000 ans. Le rayon de l’Arme Ultime. Un rayon capable d’atteindre l’espace, et par conséquent d’affecter des météorites, comme nous l’a si bien démontré Lyssandre. Or, à l’origine, d’après les recherches effectuées sur Deoxys au centre spatial d’Agaltia, il s’agissait d’un virus extraterrestre sur une météorite… »

Mmm… Voilà qui était intéressant. Il est vrai que ce rayon possédant une telle puissance… A vrai dire, je doutais également que n’importe quel rayon puisse avoir des effets mutagènes aussi puissants. Et ça expliquerait la force de Deoxys ! Une poignée de son énergie qui serait nait dans l’énergie même des pokémons… Cette énergie que maîtrisaient si bien Xerneas et Yveltal. Intéressant. Très intéressant. Une théorie à creuser selon moi, bien que je n'avais rien pour approuver ou réfuter ces propos.

« Aaah Garuda, tu sembles bien plus en forme maintenant ! Mais repose-toi encore un peu, et profite du spectacle… »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Dim 3 Mai - 18:44


La vision des deux pokemons adverses subissant des dégâts plutôt important, surtout en ce qui concernait l’oiseau, eu le mérite de me remplir d’une force nouvelle. Enfin les choses avançaient un peu plus en on avantage et je n’en attendais pas moins de mon duo. Tous les deux étaient réellement redoutables et j’adorais particulièrement allier leurs capacités lors d’affrontement. Si seulement ils avaient pu se retrouver dans leur élément le combat en aurait été réellement parfait, pour moi je veux dire même si les combattants adverses n’auraient sans doute pas été contre le fait de profiter d’une étendue d’eau. En parlant d’eau, la pluie qui nous arrosait n’était pas encore prête de s’arrêter et je jetais de temps à autre des coups d’oeil furtifs vers Thérion pour lequel la présence d’eau pouvait être rédhibitoire. Il ne semblait pas vraiment dérangé par les gouttes qui lui coulaient abondamment dessus et chacune de ses flammes brillait toujours avec autant de vivacité. En y repensant, j’aurais pu risquer notre vie à tous en demandant à ma Kravarech d’électriser l’oiseau alors que nous étions tous tout autant humide que le terrain sur lequel nous nous tenions, mais rien de cela ne se produisit aussi il n’y avait pas de quoi fouetter un chaglam.

Ma remarque engendra une courte réponse avant que le contre de l’oiseau ne se déclenche. Je fus quelque peu surprise par la puissance des vents déchainés par les battements d’ailes de l’oiseau, repoussant aisément le jet de poison général. Tant pis j’aurais d’autres occasions d’agir de la sorte de toute manière et pour le moment j’avais un peu de mal à envisager une réponse quelconque. Je fermais les yeux et plaçais mon avant-bras devant ces derniers  sans pour autant varier plus que cela ma position afin de me protéger un minimum mon visage des gouttes glacées qui se retrouvaient projetées vers moi à cause de la tempête en cours. Entre ça et les cris incessants du cygne, réfléchir devenait un véritable tour de force.

Une fois que toute l’agitation fut retombée, je pu apercevoir que ma dragonne avait de nouveau subit des dégâts pas inintéressants, néanmoins son regard furieux planté en direction de l’oiseau pouvait me laisser penser que le choc n’avait pas été suffisant pour la troubler. Tant mieux parce que sinon, la fin de manche aurait été encore plus compliquée à tenir et j’aurais aussi vite perdu mes avantages durement gagnés. J’essuyais rapidement mon visage du revers de ma manche avant d’entendre les consignes destinées au homard géant. Une aurasphère de sa part serait particulièrement dévastatrice et aucune esquive n’était possible et même s’il y avait eu une possibilité d’éviter le coup, mon hyporoi n’avait pas la mobilité suffisante hors de l’eau pour que la sphère d’énergie ne le rate. Seule solution, il fallait tenter d’affaiblir ce coup au maximum et c’est pourquoi, avec un peu d’amertume par rapport à mon manque d’originalité, je lui ordonnais d’utiliser un hydrocanon.

Il y avait néanmoins plusieurs raisons face à ce choix la première étant la puissance de l’attaque, contrebalançant potentiellement le boost d’en face, le stab de mon pokémon et enfin la pluie qui augmenterait encore la puissance du jet d’eau. Il propulsa le liquide hors de son bec avec une force impressionnante qui commença par ralentir la volumineuse boule adverse qui écartait l’eau avec une facilité déconcertante. Je serrais les dents en espérant que cela suffise à ce que l’aurasphère s’épuise et gardais les yeux posés sur l’expression du dragon. Il avait du mal a rester en place à cause du recul et était si crispé que de vagues tremblements commençaient à l’envahir. Je commençais à me dire que cet effort était suffisant lorsque la ball’ombre vint le percuter en plein dans les cotes après avoir suivit un axe parfaitement parallèle à l’hydrocanon mais quelques centimètres au dessous. Il en fut totalement déconcentré et cessa son attaque en cours qui n’avait que trop duré de toute façon et fut rapidement rattrapé par les restes de l’attaque combat en plus.

Ces deux coups avaient été biens joués encore une fois et je ne pouvais que le reconnaitre, mais pas oralement par contre, ma bonne fois avait elle aussi ses limites. Alors que je m’apprêtais à lancer de nouveau ordres, les premiers mots du jeune hommes avaient continué à tourner dans mon esprit alors que je me demandais bien quelle pouvait être la signification de ceci. Puis d’un coup je compris le sens de cette analyse, quel fourbe. Il avait lancé ça si banalement que je ne m’étais doutée de rien au départ mais j’aurais mis ma main à couper qu’un nouveau piqué était en préparation. Avec un peu de chance il n’était pas encore trop tard pour agir et si ce coup de poker fonctionnait il m’éviterait de sérieux dégâts encore une fois.


- Charydbe, pose une entrave sur le Lakmécygne et ensuite vise les yeux. Scylla, bombe beurk pour le gamblast.

Sachant que son attaque était en cours, l’entrave devrait suffire à lui déclencher un petit trou de mémoire qui l’empêcherait d’agir de la sorte pendant un moment et pour le reste de la consigne, je venais clairement de lui demander de lancer un octazooka assez précis pour baisser la précision de l’oiseau. C’était un peu trop implicite comme formulation ? Tant pis, on verrait bien si l’imagination du dresseur lui offrirait une opportunité d’esquiver la boulette pâteuse d’encre qui partait en direction de son oiseau. De son coté, le boulet créé puis projeté par Scylla avait l’air encore plus nauséabond que les démonstration précédentes de ses talents. Avec un peu de chance et faute d’empoisonner le cygne, nous empoisonnerions la crevette.

Une partie de mon attention était toujours portée sur les paroles du demi-frère de mon adversaire et alors qu’il me présentait son propre point de vue, je tentais d’assembler son apport d’information avec celles que je possédais déjà. J’étais certes d’accord sur certains points, mais pas sur tous et je rajoutais alors mon avis lorsque sa première tirade arriva à sa fin et avant qu’il ne reprenne la parole.

- Il est vrai qu’il y a toujours eu des fous pour tenter de contrôler l’incontrôlable et il y en aura toujours, mais dans les deux cas que vous avez évoqué, il s’agissait là de véritables divinités qui avaient été mises en jeu. Ici ce qui m’inquiète plus, c’est le comportement humanoïde qu’a adopté le légendaire. Il n’est pas divin et le sait et ainsi il préfère jouer sur sa puissance et son contrôle. Je n’irais bien évidement pas à l’encontre de l’exemple que représente Latios concernant sa puissance, cela va de soit mais il y a quand même un détail important à prendre en compte. Ils ont tenté et non réussi à le capturer. Le seul à avoir accompli cet exploit l’a fait avec le consentement du pokémon et si cela n’avait pas été le cas, je doute fortement que la finalité de la chose eu été la même.

Existait-il ici bas quelqu’un en mesure de canaliser le légendaire et surtout de le posséder ? Rien n’était moins sûr mais mon point de vue assez cartésien ne me permettait pas d’accepter cette éventualité. Le virus aurait dans un premier temps été assez affaibli pour être capturé et dans un second temps avait accepté son sort sans même tenter de se rebeller alors que c’était le mot d’ordre de ses légions ? Impossible selon moi. Son nouveau raisonnement attira plus vivement mon attention. Il n’avait pas tort sur ce point et alors que mon regard ne s’était encore pas posé sur lui, je me mis à le fixer murmurant inaudiblement la réponse à sa question réthorique. Je le laissais finir son explication avant de reprendre la parole, l’air vaguement plus pensive.

- Cela suffirait à expliquer énormément de points encore obscurs à l’heure qu’il est. Entre autre sa haine pour la race humaine. S’il est conscient de la source de sa force et du sacrifice qu’elle a nécessité, il n’est pas étonnant qu’il veuille libérer les pokémons des dresseurs qui les possède afin d’éviter qu’un tel accident ne se reproduise. S’il considère que ses pouvoirs lui ont été accidentellement conférés dans un tel but, il est logique qu’il souhaite priver l’humanité de son unique talent : la science. Et nous en revenons au fait qu’il est inconcevable qu’il ne soit capturé par qui que ce soit, chef de la team boréale, reine de sabbat ou qui que ce soit d’autre.

Les pieces du puzzle continuaient à s’assembler petit à petit mais trop de trous subsistaient encore à mon goût mais nous serions sans doute en mesure de les éclaircir à leur tour tôt ou tard. Lorsque l’homme reporta son attention sur sa rapace, je choisis de reporter la mienne vers le combat en cours écartant quelques mèches humides de mon visage. Il fallait croire que mes cheveux n’étaient pas assez courts pour pallier à de telles situations mais bon, tant pis, dans l’ordre des priorités ma coiffure passait largement en dernière position.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 8 Mai - 11:36

Elle a pu anticiper le Pique que j’avais prévu avec l’Entrave… Tant pis. Mes pokémons ne manquaient pas de ressources pour leur en faire baver. Mon oiseau n’aurait pas le temps de s’occuper de l’Octazooka. Le tir puissant et précis était bien trop rapide par rapport au temps que mon Lakmécygne réagisse à cause de l’Entrave. C’était gênant, car même si il était résistant à l’eau, il y avait de la pluie, la puissance de l’Hyporoi et son stab. Néanmoins, je ne m’inquiétais pas pour les dégâts occasionnés. L’encre associé semblait cependant gêner sa vue. J’espérais que la pluie puisse un peu nettoyer son visage malheureusement salit, dans l’espoir de ne pas être trop gêné. De toute évidence, la précision, ce n’était pas le plus important pour le coup. La mobilité n’était vraiment pas du tout le fort de mes adversaires, je n’avais qu’à jouer dessus. La Kravarech était celle qui était en plus mauvais état je crois. Je pense savoir ce qui serait à faire. Tout en esquivant la Bomb-Beurk, le premier véritable assaut que j’attendais envers mon Gamblast pour utiliser une partie ma stratégie.

« Esquive ça avec un Aqua-Jet, Shellfire ! Va dans son dos et Laser Glace ! »

La réaction ne se fit pas attendre. Mon chromatique bondit et utilisa son énorme pince pour propulser une grosse quantité d’eau avec une forte pression pour s’éjecter derrière la chromatique adverse. L’avantage, c’est qu’il devait lui-même se retourner pour exécuter correctement son Aqua-Jet, ce qui lui permit de retomber directement avec le dos de la dragonne face à lui. Et c’est ainsi qu’il pourrait tirer un fin filet d’eau à toute vitesse qui se gela instantanément pour infliger de puissantes blessures à l’algue draconique.

« Blusalka, même cible, Rapace et Laser Glace ! »

Oui, je m’acharnais sur la Kravarech. Il y avait largement de quoi la mettre à terre vu la brûlure qui l’affectait et l’ensemble des dégâts qu’elle avait déjà subie. Le Rapace, il ne toucherait pas forcément à cause de la précision baissée de mon oiseau. S’il touchait, il aurait lui-même des dégâts de recul en échange du coup terrible qu’il infligerait à l’adversaire… Mais l’efficacité de cette attaque n’était pas ma priorité. Peu importait que l’attaque fasse mouche ou non. Le but principal était de se placer derrière l’adversaire, et également de permettre au cygne de le situer. En effet, vu que cette Kravarech n’aurait le temps de se retourner ou de faire les manœuvres nécessaires, si Blusalka la touchait, alors il aura sa position exacte. Sinon, en passant à côté, il verrait qu’il manquerait sa cible au moment voulu mais saurait à quelle distance se trouvait-il de lui. Tout cela pour lui permettre d’assurer son Laser Glace. Peut-être que cette attaque suffirait à l’achever… En tout cas, si le Rapace l’atteignait, alors c’était sur. Stab et Bec Pointu, si je dois encore le rappeler.

Palut reprit alors la parole, en réponse à Nyssa.


« La team magma aurait capturé Latios si Pierre et Brice n’étaient pas intervenus. Donc, ce n’est pas de lui-même qu’il a pu s’en sortir. De plus, Deoxys n’est pas le seul pokémon a avoir un comportement humanoïde. Bien des pokémons psy en possèdent un. Je pense surtout à des pokémons comme les Mr.Mimes, Gardevoirs ou Alakazams. »

Merveilleux exemple qu’était mon Alakazam… Mais j’avais un exemple encore meilleur pour prouver à quel point l’Homme possédait des ressources pour maîtriser un légendaire. Je me permis donc d’ajouter mes connaissances…

« Honnêtement, je pense qu’il est tout à fait dans les possibilités humaines de contrôler Deoxys. Peu importe ses pouvoirs. Ayant été dans la Zodiac, je peux vous affirmer qu’il y a des Hommes ayant des connaissances nécessaires pour cela… Saviez-vous comment la Zodiac a contrôlé Genesect d’ailleurs ? Grâce à une puissante technologie. Pourtant, Genesect est un pokémon particulièrement puissant, souvent mis à un niveau similaire à Mewtwo. »

Mon frère continua d’argumenter dans ce sens.

« De toute façon, quand on sait jusqu’à où l’énergie des pokémons, celle utilisé pour l’arme ultime par exemple, peut aller, je doute que même Deoxys puisse contrer une telle technologie en fonction. Cependant, vous avez raison, il est très possible qu’il s’attaque à la science. Et qu’il veuille utiliser la Boréale pour empêcher ces progrès là. Mais personnellement, je vois plus cela comme une opportunité à la Boréale de développer les armes nécessaires. Voilà qui serait plus inquiétant encore. Surtout si Deoxys en venait à décider d’utiliser cette sciences contre les Hommes et non pas la supprimer à proprement parler. Enfin bon. C’est vrai qu’il est pour l’instant impossible de savoir s’ils se rendent compte de tout cela. »

Enfin bon. La team Boréale semblait assez borné pour ne pas se rendre compte de toutes les possibilités qu’ils avaient réellement et se contenterai de suivre aveuglement Deoxys à tous les coups. Ce n’est certainement pas eux qui arriveront à nous recruter.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Lun 11 Mai - 13:04


J’aurais du anticiper le fait que ma bombe-beurk pouvait être facilement esquivée par le homard adverse et quand je dis facilement je pèse mes mots. Là où la vitesse de mon pokémon faisait défaut, la sienne semblait bien plus importante que tout à l’heure sans doute par le biais de son talent et en plus de ça l’attaque aqua-jet était connue pour décupler la célérité de son utilisateur. J’eu un instant peur qu’il tente de toucher Scylla en passant mais il n’en fit rien, préférant se poster derrière elle pour lancer un laser glace d’une efficacité remarquable. Ma Kravarech se figea l’espace d’un instant, subissant les dégâts du gel sur son corps pourtant habitué à la chaleur des eaux tropicales. J’eau un instant peur qu’elle ne s’effondre pour de bon cette fois ci mais par le biais de je ne sais quel miracle, sans doute un effet de sa défense spéciale, elle garda les yeux ouverts et resta droite quoi qu’un peu voutée tout de même. Sa brûlure l’achèverait si son grelot ne tintait pas une nouvelle fois et pour cela il n’y avait qu’une seule solution il fallait qu’elle fasse mouche au moins une fois.

Le cygne adverse prit son élan et je ne pus m’empêcher de tendre entre mes mains la lanière de cuir que je tenais, angoissant un peu à l’idée que cette charge ne percute ma coéquipière. Néanmoins je relâchais mon emprise lorsque l’oiseau manqua de peu sa cible, ça s’était joué à quelques centimètres si bien que Scylla avait été agitée par le vent déplacée par le lakmécygne mais elle avait raté. Par contre je n’avais aucune idée pour trouver un moyen d’éviter ce nouveau laser glace, heureusement Charybde avait décidé de penser à ma place. Vu sa proximité avec sa chère et tendre, il lui avait suffit d’user d’un simple pistolet à O à forte pression pour bousculer la Kravarech et se mettre à sa place face à l’alignement de l’attaque. Ayant été celui qui avait subit le moins de dégâts, l’attaque n’en resterait pas moins puissante mais plus aussi efficace et il était quand à lui beaucoup mieux placé pour répliquer. Scylla qui était tombée au sol avait maintenant basculé sur son flanc mais n’arrivait pas encore à se relever, et malgré tout j’avais une potentielle idée pour palier à ce handicap.

- Charydbe répond avec un dracochoc. Scylla détricanon vers le gamblast.

Deux coups puissants et Stabbés, tirés quasiment en même temps sur les deux pokémons adverses. Certes aucun des deux coups n’aurait d’avantages types mais je comptais sur mon Hyporoi pour canaliser sa puissance et tenter un coup critique. Après tout s’il y parvenait il profiterait du stabb, de l’avantage du coup critique et de l’augmentation de puissance qui lui offrait son talent. Quand au homard, j’espérais que ce coup fasse mouche d’une part parce qu’il bénéficiait lui aussi d’une force impressionante et d’autre part parce qu’il fallait à tout prix que ma Kravarech compense sa perte d’energie imminente. Par contre j’en avais assez de passer par quatre chemins pour réussir à empoisonner la crevette aussi je fis claquer mon fouet dans le vide afin que la dragonne aquatique comprenne ce qu’elle avait à faire sans que je n’ai à l’énoncer oralement. Une fois son attaque terminée, elle se remit à cracher son attaque toxic mais sur le sol cette fois ci. Elle était naturellement immunisée au poison, son compagnon était “protégé” par sa brûlure qui l’handicapait déjà assez comme ça et je savais que le cygne se soignerait par les bienfaits de la pluie ainsi, qui restait t’il ? Selon moi, à force d’inonder le sol le venin finirait forcément par rentrer en contact avec le crustacé peu importe par quel moyen et à partir de là il n’aurait aucun moyen d’évacuer les toxines de son corps. Après il ne me restait plus qu’à espérer que ce soit suffisant et à guetter le son du coquillage qui pendait autour de son cou.

Pour en revenir au débat en cours, j’étais consciente que d’autres pokémons possédaient de tels comportements mais j’avais tendance à trouver celui de Deoxys encore plus exagéré, d’un point de vue très personnel. Je n’avais pas eu l’occasion de le voir de près puisque je me trouvais malheureusement absente lors de son coup d’éclat dans la capitale mais les images visibles à la télévision parlaient d’elles mêmes. Avant de répondre à mon tour, je gardais dans un coin de ma tête le fait que les deux hommes avaient été dans la zodiac mais s’opposaient à la boréale. Ils avaient ainsi des principes c’était le principal mais ce détail mis à part, je me demandais bien pour qui ou pour quoi ils se battaient maintenant. Il n’y avait plus de zodiac, et ils s’opposaient à la boréale se pouvait-ils qu’ils soient indépendant ? J’avais des doutes mais je me devais de terminer avec le sujet en cours avant d’en entamer un nouveau.


- J’imagine volontiers le virus sous-traitant avec la boréale pour effectuer le sale boulot à sa place, sans avoir à se salir les mains pour en profiter ensuite et user à des fins plus personnelles des diverses avancés techniques auquel ils pourraient aboutir. Il est certes impossible de savoir si les membres de l’organisation mesurent les risques qu’ils encourent mais j’espère néanmoins qu’au moins leur chef en est conscient. S’il agit en connaissance de cause il ne s’agira que d’un nouveau détraqué prêt à sacrifier les vies qui lui sont offertes pour aboutir à sa propre domination. Dans le cas inverse ce n’est que de la folie pure et clinique.

Maintenant j’avais le terrain de libre pour poser ouvertement ce qui me taraudait depuis quelques minutes déjà. Il ne servait à rien de garder mes doutes enfouis et j’avais pu remarquer à plusieurs reprise qu’avec eux le dialogue direct menait à plus de résultats que toute autre méthode d’investigation plus détournée. Malgré la distance j’essayais de planter mon regard dans celui d’Angstorm afin de lui demander sans aucune hésitation.

- Je dois avouer que vous et votre demi-frère m’intriguez. Je ne peux croire que votre potentiel n’ai été repéré depuis que la team zodiac n’existe plus et en même temps vous ne pourriez proposer vos service au dernier des amateurs. Pour être totalement franche, je vous imagine très mal oeuvrant en indépendance totale mais je n’arrive pas à poser d’identité sur la personne assez puissante et potentiellement influente pouvant s’offrir de vous recruter. Se pourrait-il que je me trompe malgré tout ?

J’étais curieuse quand à sa réaction. S’il tentait de camoufler la vérité, je le verrais sans doute sur son visage ou par le biais d’un geste quelconque. Il est connu que lorsque l’on cherche à mentir et qu’on le fait bien, on exerce un parfait controle des zones les plus proches du cerveau ainsi notre visage reste inflexible, néanmoins plus on s’éloigne de l’encéphale plus la concentration s’étiole et moins le contrôle est grand. Ainsi toujours dans l’attente d’une réponse, je ne pouvais m’empêcher de rechercher le moindre détail pouvant m’éclairer malgré lui. Je savais que ce ne serait pas simple mais j’avais toute la nuit devant moi.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 15 Mai - 11:52

Un Laser Glace évité ainsi que le Rapace n’allait pas me mettre en position de faiblesse. Il ne fallait pas oublier que le temps d’exécuter le Pistolet A O, Blusalka serait prêt pour un autre assaut. Et plutôt que de m’empresser à esquiver le puissant tir de l’Hyporoi, je l’utiliserai à mon avantage grâce à la vitesse de mon Lakmécygne.

« Moi d’Abord ! »

Voilà l’idée : copier le Dracochoc pour blesser de manière très efficace l’Hyporoi. Avec cet échange, les deux pokémons subiront des dégâts. Mais ce sera mon cygne qui gagnerait le plus vu que l’effet du Moi d’Abord veut que l’attaque copiée soit plus puissante. Ainsi, lui-même dégagea cette puissante onde. Ce qui ne m’arrangea pas par contre, c’était qu’il y avait une chose que je n’avais pas prévu. Un Coup Critique adverse. Et avec la faible résistance de mon oiseau, il me fallait agir.

« Atterrissage ! Shellfire, en alignement avec les deux dragons ! Dracochoc pour la Kravarech et enchaîne avec un Vibraqua ! »

Voilà qui permettrait à mon gracieux pokémon de récupérer bien de l’énergie.
De son côté, mon Gamblast avait subit de plein fouet le Détricanon. Particulièrement nauséabond à cause du STAB et de la puissance de base de l’attaque. Heureusement que cette Kravarech s’était vue efficacement abaissée d’attaque spéciale grâce au Souvenir.
Mon crustacé, une fois remis de l’attaque, bondit sur le côté pour avoir l’Hyporoi derrière la Kravarech. Le rôle du Dracochoc était de se débarrasser de cette algue venimeuse. L’avantage, c’était que même s’il n’avait pas le stab, il avait droit au Méga-Blaster pour décupler la puissance de l’attaque et balayer l’adversaire. Le Vibraqua devrait donc de ce fait être destiné à l’Hyporoi, ou bien achever le pokémon poison. On pouvait croire que Vibraqua était une attaque pas forcément très efficace à ce niveau. C’était cependant s’enfoncer le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Il suffisait d’additionner le STAB au Méga-Blaster pour que l’attaque prenne une ampleur terrible, qui pourrait bien achever l’un ou blesser de manière non-négligeable l’autre. Ajoutez à cela une bonne probabilité de confusion, et vous obtenez l’attaque parfaite d’un Gamblast.

De toute façon, la Kravarech était trop occupée avec son Toxik pour parer à toute éventualité. Je crains cependant que ce poison n'est coulé selon les quelques légères pentes du terrain vers mon Gamblast...

A la question de Nyssa, c’est Palut qui commença à répondre. C’était intéressant dans le sens où elle s’intéressait à nous autrement que pour les simples criminels que nous étions.


« Croyez-vous réellement que si quelqu’un nous employait, nous vous le dirions ? »

Une simple question en réponse, qui jouerait en notre faveur. Une réponse ni par la positive, ni par la négative. Juste l’ombre d’un doute avec lequel nous aimions jouer. Lorsque ça concernait ce genre de sujet d’aussi prêt concernant nos affaires, nous ne donnerions pas de réponses. Juste de quoi faire planer un mystère autour de nous.

« C’est amusant de croire que nous pouvons pas être aussi indépendants que nous le sommes. La société comporte bien des failles, tandis que nous avons récupérés les forces nécessaires pour vivre comme nous le désirons. »

C’était la stricte vérité. Employé ou non, nous pouvions être totalement indépendants. Grâce à la Zodiac, nous avons pu atteindre un niveau élevé, aiguisé notre esprit de réflexion et d’analyse, avoir un maximum de connaissances et créer des liens puissants avec nos pokémons. A deux cerveaux, nous étions particulièrement efficaces. De plus, nous avions quelques connaissances ici et là grâce à la Zodiac pour garder des contacts sociaux. Autrement, oui, il y avait bien Violeta qui nous employait. Enfin techniquement. Nous étions plus associés maintenant.

« Nous réussissons là où les autres criminels échouent. Car nous, nous nous en sommes donné les moyens. Et nous nous en donnons toujours les moyens vu que l’on possède désormais les outils nécessaires. »
« Ce que je peux vous dire, c’est que vivre dans l’ombre grâce à la Zodiac nous a permis de réunir les outils nécessaires, pour vivre tels que nous sommes à visage découvert. »


Le mieux dans tout cela, c’est qu’en secret, nous avions préparés avec Violeta les éventualités où nous devrions changer de vie… Croyez-le, nous disposons d’une panoplie de moyens que personne ne peut imaginer comme cela. Notre dur labeur depuis tout ce temps nous a enfin récompensé.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Sam 23 Mai - 20:31


Je ne savais pas que le cygne pouvait connaitre une attaque comme celle qui venait de lui être ordonnée mais en tout cas j’étais maintenant au courant. Le bon coté des choses était que en choisissant de copier l’attaque, il se ferait forcément toucher mais le mauvais était que son attaque serait forcément plus puissante mais aussi prioritaire. Quoi que, forcément, rien n’était moins sûr. Le tir de mon pokémon me sembla particulièrement puissant et je ne pus m’empêcher de rechigner un vague sourire en coin face à ce coup critique, même si le dragon de mer subissait à son tour de féroces dégâts du à sa faiblesse à son propre type. Le dresseur en face dû ressentir le fait que son oiseau se trouvait fortement blessé et lui demanda d’atterrir rapidement, le forçant inconsciemment à perdre le temps d’un tour son type vol. Je n’allais pas me priver d’en profiter un peu, non pas que mon duo puisse user d’attaque plante ou combat dont l’éphémère efficacité aurait été la bienvenue mais j’allais plutôt user d’une attaque qui aurait été dans le principe faible face à un type vol mais qui là serait simplement neutre.  

- Rayon signal vers l’oiseau tant qu’il est à terre ! Scylla continue ce que tu as à faire !

Ses actes étaient presque sacrificiels mais elle était de toute manière perdue pour ce tour là aussi il lui était inutile de tenter une quelconque esquive, contre ou je ne sais quoi. Son grelot lui avait permit de combler pour encore quelques temps les dégâts de sa brûlure mais ce délais touchait à sa fin à présent. Sans faiblir elle continuait à inonder le sol de son liquide noirâtre mais même si elle n’avait pas fait de pause ou changé de position, l’attaque n’était plus la même. Maintenant que le Gamblast avait été empoisonné, il était entrain d’inconsciemment patauger dans un piège de venin qui baisserais son attaque, son attaque spéciale mais aussi sa vitesse. Elle lança ensuite ses tentacules vers l’encolure de son partenaire, s’accrochant à lui alors que le dracochoc faisait mouche. Je ne compris pas le sens de cet acte en la voyant tomber dans les pommes mais en saisis l’ampleur lorsque le vibraqua la percuta aussi, la faisant chuter de son coéquipier. Malgré la finesse de son corps, elle avait tenté de lui servir de bouclier une dernière fois et amortit un peu la puissance énorme du vibraqua. Charybde avait tout de même été blessé mais il ne serait au moins pas confus et tiendrait encore un moment.

- Danse draco puis ouragan !

J’étais bel et bien consciente que son boost lui couterait quelques précieuses secondes d’exécutions mais je voulais tout de même que la tempête draconique qu’il s’apprêtait à créer puisse profiter d’une plus grande puissance qu’en temps normal. Une spirale de fumée rougeâtre et parcourue d’arcs électriques sombres s’éleva autour du dragon de mer et aussitôt fut elle dissipée qu’il créa une violente tornade qui souleva pas mal de sable et de cailloux autour de lui, englobant le gamblast et l’oiseau blanc. Je doutais que cette attaque soit suffisante pour mettre hors combat l’un ou l’autre de nos adversaires mais il ne fallait jamais perdre confiance en soit non plus. Je tournais pendant ce temps la tête vers Apophis, lui murmurant de se tenir prêt à rejoindre à son tour le combat une fois l’attaque terminée.

La réponse de la part de Angstorm, arrivant au tac au tac suite à ma question, provoqua chez moi un léger rire. Rien n’était décelable chez lui mais tout de même je trouvais cette phrase quelque peu suspecte. A ça je rétorquais donc en énonçant le fond de ma pensée, pas le moins du monde gênée ou intimidée.


- Pour être tout à fait honnête, pas vraiment mais votre formulation me semble quelque peu… intrigante.

Néanmoins selon leurs dires, ils avaient gagnés leurs indépendances seuls à force de travail et cet élément de réponse me semblait bien plus plausible tout à coup. Je ne crois pas au hasard ni aux coincidences et malgré les apparences, seulement très peu en la chance. Tout s’obtient à force de travail, d’effort, d’entrainement et j’en passe aussi il était tout à fait logique que ce soit par ce biais qu’ils aient tous deux réussi à dépasser le stade de simples criminels ou ex-membres de la Zodiac. Je ne cessais par contre pas de me demander comment est ce qu’ils arrivaient à voir sans être vus, au sein de cette société nourrie par les médias et la presse à scandale. Quelqu’un devait forcément leur avoir porté de l’aide pour camoufler leur identité ou effacer leur trace à un moment ou a un autre.

- Vivre à visage découvert ? Moi même je ne peux être certaine de réussir à pénétrer hors de mon arène ou de ma ville sans être reconnue par un tiers. Et vous par le plus secret des miracles, vous voulez me faire croire que vous n’avez jamais été reconnu, pas même une fois depuis la chute de l’ancienne team ? Votre style et celui de votre frère sont tout de même assez singuliers et assez originaux pour empêcher votre tandem de passer pour invisible non ? Dites le moi si je me trompe ou si j’ai raté un élément surtout.

Plus le temps passait et plus je trouvais que ces deux hommes pouvaient encore m’en apprendre long sur des sujets qui ne m’étaient que peu familiers. Par contre j’espérais que la pluie ne s’éternise plus trop car mes vêtements imbibés d’eau commençaient à me donner sérieusement froid. Si on comptais en plus les différents vents qui avaient été invoqués, ça commençait à faire vraiment beaucoup à supporter et je me demandais si tout ceci ne gênait vraiment pas les deux hommes non plus. Si c’était le cas, je voulais grandement en connaitre la raison parce que je commençais réellement à en avoir assez de ce temps.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Dim 24 Mai - 16:52

Et voilà, la Kravarech était KO. Je l’avais bien dit : son poison n’allait strictement pas réussir à atteindre mon Lakmécygne. Par ailleurs, comme je me doutais qu’elle allait profiter de l’atterrissage, j’allais user de ma deuxième carte pour soigner efficacement mon oiseau.

« Vibra-soin. »

A nouveau une attaque profitant du Méga-Blaster. Un soin qui serait particulièrement efficace, et qui remettrait le cygne comme neuf. Cependant, il était étrangement lent, si bien que l’Hyporoi eut le temps de faire sa Danse-Draco… Je n’ai pas compris pourquoi. Au moins, les deux purent très bien supporter l’Ouragan. Surtout Blusalka vu qu’il s’était parfaitement remis de ses précédentes blessures. Quant à mon Gamblast, il restait néanmoins en proie à certaines difficultés à cause du poison.

Notons que la pluie s’arrêta. Bon, je n’allais pas demander de la réinvoquer. Ca ne servirait pas à grand-chose maintenant je suppose. Nous étions assez trempés comme ça, et la Roucarnage n’apprécierait peut-être pas. Autant ne pas la mettre en rogne aussitôt après l’avoir guérie, n’est-ce pas ?

Bref, je désirais en terminer rapidement avec ce dragon avant qu’elle n’envoie un autre. J’avais bien envie d’un duel particulier… Un duel de Méga-pokémons, si vous voyez ce que je veux dire. Il serait dommage de blesser un adversaire avant l’heure, si tant elle désirait aussi faire combattre son méga-pokémon, qui n’était que spectateur depuis tout à l’heure… Alors soit. Autant accélérer les choses.


« Blusalka, Rapace ! Shellfire, Bomb-beurk ! »

Cette fois-ci, je doute que mon oiseau rate son attaque. Mon Lakmécygne, fixant son adversaire avec des yeux furieux, pris son envol et plongea en pique vers le sol avant de redresser sa trajectoire dans le but de renverser avec violence le majestueux hippocampe. IL subirait des dégâts de recul, mais peu importe. Shellfire, quant à lui, forma une grosse sphère d’eau mélangée à du poison pour devenir l’attaque malsaine. Au lieu de la projeter en l’air, il l’éjecta au sol pour la faire rouler vers l’adversaire. Je n’ai pas compris pourquoi au début. Mais en fait si, c’était pas bête du tout ! L’eau s’était imprégnée de toute substance toxique du Kravarech. Il en profitait ainsi pour renforcer son attaque ! La sphère grossit à vu d’œil alors qu’elle fonçait vers sa cible.

Je remarquais que l’élégant ailé ne s’arrêta pas en chemin. Au contraire, il se releva dans les airs, se mettant à piailler de manière furieuse. Je ne sais pas pourquoi. Mais il semblait prendre une initiative. Autant le laisser faire, non ? Je profitais de cet instant pour répondre à la championne.


« Qui a dit que nous étions comme invisibles depuis la chute de la team ? »
« Nous aurions pu garder nos masques de la Zodiac, pour cacher nos identités. Mais nous savions très bien que nous finirions par être reconnus vu nos pokémons, mon tapis et ses vases. C’est un choix délibéré de ne pas avoir gardé nos masques, et donc de vivre à visage découvert, connu de tous. Néanmoins, je ne vous empêcherai pas d’avoir quelconque avis sur nous. Ce n’est pas ça qui va nous changer la vie. »


De son côté, Palut semblait en avoir terminé avec les soins du Roucarnage. Ce qui était très bien. On pouvait voir le rapace se remettre debout, quoique toujours fatiguée. Quel bel oiseau tout de même !

« Tu sembles encore fatiguée, ma grande… Je t’invite à te reposer un peu. Que dis-tu de cette luxeball ? Elle est réputée pour être confortable. Tu pourras sommeiller en paix. Elle sera le lien entre nous, qui renforcera notre pacte et qui te rendra plus puissante que jamais… »

Un léger cri s’échappa du bec de l’oiseau. Elle semblait un peu réticente, n’ayant que peu confiance envers ces étranges engins qu’étaient les diverses pokéballs. Mais la fatigue l’emportait sur son caractère, tandis que les mots prononcés par mon frère avec un ton si agréable semblaient pénétrer profondément dans son esprit. Comme s’il l’hypnotisait… Et ainsi, il activa la sphère, dont la lumière rouge engloba la fière guerrière. Cette sphère tomba au sol, remua un peu, prouvant que Garuda était encore sauvage jusqu’à maintenant et qu’elle n’avait pas totalement confiance en cela. Mais finalement, après quelques secousses, elle se stoppa. Et officialisa la capture. Un procédé pas bête. Profiter de la faiblesse du pokémon pour l’amadouer, l’apaiser, la soigner, la mettre en confiance, et la capturer. Les propriétés de la luxeball font que les liens se renforcent plus facilement. Ainsi, Garuda accèdera plus facilement à la Méga-évolution.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mar 26 Mai - 15:02


Bon sang fallait il qu’il arbore cet air satisfait alors que je rappelais mon pokémon. Tout n’était pas encore perdu de mon coté et même si la balance penchait cruellement vers le sien, je n’avais pas dit mon dernier mot. A peine la tempête miniature avait elle cessée, suivie rapidement de la pluie, que mon draco s’avança parmi les combattants et l’idée de notre adversaire me déclencha un léger sourire alors que sans attendre je donnais un ordre à mon nouveau duo.

- Apophis Copie le gamblast puis Exécute ! Charybde entrave cette attaque aussi.

Le dragon bleu enregistra la manière dont avait été lancé le vibra soin ce qui lui permit de pouvoir immédiatement lancer cette même attaque pour soigner son partenaire. Certes il ne profiterait pas de la même efficacité que nos adversaires, mais ainsi mon hyporoi retrouverait assez d’énergie pour continuer à combattre un petit moment. L’homme en face de moi s’attendait-il à cela de la part de mon draco ? Sans doute pas, il ne s’agissait pas d’une attaque dont ils étaient tous dotés si bien que ma stratégie gardait un petit coté imprévisible et rebondissait sans cesse au fil de mes pensées.

De plus en posant une nouvelle entrave sur le soin, je m’assurais que ce type de mauvaises surprises ne puisse plus arriver avant un long moment. d’ailleurs sen parlant de mauvaises surprises, je ne fus pas très heureuse de constater qu’une nouvelle attaque rapace venait d’être ordonnée au cygne et cette fois ci, je doutais fortement qu’il ne rate sa cible. L’air mécontent qu’il arborait était à peu prés équivalent à celui de mon hyporoi depuis que sa partenaire de longue date avait été mise K.O et à partir de maintenant, ces deux pokémons allaient se faire la misère jusqu’à ce que l’un d’entre eux ne tombe. Un de ses râles typique de son espèce, faisant vaguement penser à une forte expiration provenant directement de sa cage thoracique fut émise et sans quitter l’oiseau du regard, il n’attendit pas que je lui donne d’ordre pour bondir comme tout à l’heure. Inutile de préciser que malgré la vitesse de l’oiseau, son vol en rase motte ne lui permit pas de reprendre immédiatement de l’altitude et il fut obligé de ne toucher que du vent une nouvelle fois. Néanmoins il était hors de question que je manque une occasion si magnifique de toucher le “blanc lakmécygne”.

- Paralyse le un peu Apophis !

En quelques seconde, la perle du cou de mon draco se mit à luire d’un éclat étrange et j’étais intimement persuadée que le dresseur en face de moi saurait reconnaitre le fait qu’il ne s’agissait pas là d’une simple cage-éclair. Au contraire ce n’était pas moins d’un puissant Elecanon, et je voulais profiter de la parfaite trajectoire rectiligne dont devait user l’oiseau pour lancer cette attaque peu aisée à réussir. En contre partie mon majestueux dragon eu la mauvaise surprise de se voir heurter par la bombe empoisonnée, quelle ironie alors que je m’étais évertuée à lancer ce genre d’attaque un peu plus tôt. Par contre le cygne ne sembla pas décidé à cesser sa course si bien qu’il recommença à gagner de l’altitude et j’espérais mentalement que ça n’empêche pas l’attaque de l’atteindre.

Nouvelle réponse de la part de l’homme au roucarnage et cette dernière me laissa quelque peu perplexe. Depuis quand les hors la loi ne cherchent plus à se cacher ? S’en était renversant. Mais les explications de Angstorms étaient pourtant logiques et claires. Ils durent faire un choix lors de la chute de la zodiaque, abandonner leur image et leurs signes si distinctifs ou en adopter les inconvénients comme les avantages et risquer de vivre à découvert. C’était un pari risqué mais il fallait croire qu’il en fallait le coup puisqu’ils étaient toujours libres et tranquilles pour le moment. J’expirais un peu, à la manière d’un ricanement d’indifférence à la dernière remarque du jeune homme, il faisait fausse route s’il croyait que j’étais là pour juger, du moins jamais en me basant sur des supposions.


- Vous vous méprenez sur mon compte. Je ne suis pas juge ici et bon but n’est pas d’adopter un quelconque avis sur des apparences. Simplement j’écoute, j’enregistre et ce n’est qu’une fois ces deux tâches accomplies que je serais en mesure d’estimer ce que je pense ou non de vous. Tout n’est jamais tout noir ni tout blanc Mr. Tapis, encore moins avec moi.

J’ai effectivement plus tendance à m’épanouir dans de magnifiques teintes argentées, et c’est sans doute de là que vient mon attirance particulière pour son métal homonyme. Il n’y a pas de traitement ou jugement propre que je sois prête à attribuer à tel ou tel personne comme on colle une étiquette sur un bocal. Tout n’est qu’une affaire de choix et d’interactions avec les choses qui nous entourent. Qui sait, des ennemis d’un jours pouvaient bien devenir les ennemis du lendemain et ce principe venait d’être bien illustré par la roucarnage qui retrouvait enfin une position debout en arrière plan. Quelques mots doux justement prononcés eurent une nouvelle fois raison d’elle et ce fut presque sans résistance qu’elle entra dans la ball que je devinais noire que lui tendait le jeune homme. Une fois la sphère immobilisée, je repris la parole pour cette capture qui avait néanmoins été rondement menée.

- Mes félicitations pour cette capture. Elle avait au moins le mérite d’être équitable envers l’oiseau et je ne doute qu’à ce rythme elle ne cesse de vous apprécier. Cela aurait été parfait selon moi s’il avait été question d’un dragon mais cet avis ne concerne que moi.

J’étais curieuse de savoir si passée la phase de séduction, l’oiseau serait toujours traitée de la sorte. Je suppose que je ne le saurais jamais à moins que mon chemin ne recroise un jour le leur. Curieuse perspective, pas intéressante pourtant. Il n’était pas temps de s’intéresser à ce que l’avenir me réservait pour le moment, j’avais un combat à terminer avant cela.

Hrp :
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mer 27 Mai - 23:32

Ah, très bien ! Ce n’était pas son Méga-Dracaufeu qui intervint. On gardait le meilleur pour la fin. C’est un Draco qui apparut par surprise à mes yeux. Enfin nos yeux. Bon choix esthétique, un Draco est beaucoup plus joli qu’un Dracolosse d’après moi. Je ne m’attendais pas à ça, et ça changer en partie mes plans. Pas trop non plus.
Bon, entraver le Vibra-soin n’était pas problématique. Je pense pas que j’en aurai besoin à nouveau. De toute façon, chaque pokémon doit dépenser une certaine quantité d’énergie pour utiliser une telle attaque pour se soigner, ce qui les limitait généralement à un soin par combat… Sans compter quelconque giga-sangsue ou Anneau Hydro.

Dommage pour avoir rater le Rapace, par contre. Mais le fait qu’il reprenne de l’altitude fit qu’il put cette fois-ci bien analyser ce que l’adversaire faisait. La chute allait faire mal. Très mal. Car je compris quelle était la raison de son comportement lorsque je pu voir son courir refléter la lumière magnifiquement. Il ne fallait cependant pas que l’attaque électrique le touche. Soit, j’en profiterai pour tenter quelque chose.


« Interpose-toi avec un nouvel Aqua-jet et Anti-air sur l’Hyporoi, Shellfire ! »

Première étape, bloquer l’attaque électrique. Un élecanon ! Je me retins de grincer des dents. Heureusement, son système immunitaire s’était déjà renforcé à cause du poison en l’empêcha d’être paralysé. Au contraire, il eut même un bonus. J’attendais ce moment depuis son entrée sur le terrain… La Vulné-assurance s’était activée, renforçant attaque et attaque spéciale. Dans les airs, projeté par l’Aqua-jet, mon crustacé surmonta la douleur pour se retourner et tirer avec précision ce qui s’apparentait à un morceau de roche. L’attaque le projeta au sol, lui infligeant quelques dégâts. Au moins, il était sur de toucher ce dragon bondissant. Et avec la Vulné-assurance, ce n’était que du bonus.

Blusalka, dans son élan, s’empressa de s’envoler au-dessus de l’Hyporoi pour lui retomber dessus avec une puissance terrifiante. Car il s’agissait en réalité d’une Pique, qu’il avait préparé durant mon moment d’incompréhension. Oui, je n’avais pas pensé que l’Entrave s’était levée. Autant dire qu’avec son Bec Pointu, ça allait faire très mal. Il résistera sûrement à ces deux attaques grâce au Vibra-soin copié, mais il allait être en mauvais état sachant que la brûlure continuait d’agir.

Néanmoins, je voyais mon Gamblast mal en point. Pourrait-il tenir plus longtemps ? Je vais attendre un peu. Sinon, ma main caressait déjà ma prochaine pokéball.


« J’apprécie te voir agir ainsi, Blusalka. J’ai déjà dû te le dire, n’est-ce pas ? Mais soit généreux, et offre tes plumes à ce Draco. »

Ce qu’il fallait comprendre par là, c’était d’exécuter un Danse-plume pour ralentir considérablement son adversaire.

Et enfin, je pus répondre à ce qu’elle me racontait.


« Oui, tout n’est pas tout noir ou tout blanc. C’est ce que nous cessons de rappeler à chacun sur nos passages… Mais vous semblez prendre ce que je dis au pied de la lettre.  Simplement, au final, vous déciderez de quoi penser sur nous. Vous émettrez donc un avis sur nous. D’une manière ou d’une autre. Rien que le fait d’avoir cette première impression comme quoi vous nous voyez mal agir indépendamment est un avis sur nous. On en revient à ce que je viens de dire : cela ne nous importe peu. Et cela ne porte aucun à priori sur vos méthodes d’analyses… Mais tout ceci n’est que du détail, n’est-ce pas ? »

Je m’amusais à corriger cette incompréhension. Ca n’allait rien nous apporter concrêtement. Peut-être y verrait-elle une certaine obstination à argumenter mes faits et gestes. Comme une manie incontrôlable… Alors que pas du tout.
Palut, lui observa sa luxeball, fièrement, avant de l’accrocher à sa ceinture. Il rappela également Goldie et Cuchulainn, avant de se rapprocher pour se mettre à mes côtés. Désormais, nous étions pleinement ensemble pour ce combat, bien qu’il ne donnera aucune indication.


« Merci. Ne vous en faites pas pour son évolution à nos côtés. Je suppose que voir le comportement de chacun de nos pokémons envers nous est une preuve suffisante pour prouver que nous sachons partager des liens forts avec eux. Je serai ravi de vous donner des nouvelles d’elle, si nos chemins venaient à se croiser… »

Une manière un peu ironique de raconter tout cela. Sous ces airs de « bienfaiteur » se cachait quelques vérités plus sombres. Si nous étions amenés à nous rencontrer à nouveau, les probabilités, les maths, voudraient que ce ne soit pas durant un acte de charité, si vous voyez ce que je veux dire… Quant aux liens avec nos pokémons, c’était un peu un double sens. Car nous, nous avions compris le plein potentiel de ces créatures lorsqu’elles sont en phases avec leur dresseur. Et c’est maîtriser cela qui nous permettait une liberté à toute épreuve, renforcé par la diversité de nos pokémons. Nyssa pouvait en saisir la force, vu ma tenacité et mes stratégies en combat. Je désirais être un des dresseurs les plus puissants sans passer par la ligue. Nous désirions être de parfait stratèges en empruntant une voie divergente de la norme. Je n’avais plus qu’à la vaincre pour affirmer toute cette puissance acquise. J’étais plutôt bien parti, mais je devais rester vigilent. Plus d’une fois elle a su me surprendre, et je ne doute pas que cela se reproduira.

En un sens, notre groupe de pokémons, ils étaient nos amis. En un autre sens, ils étaient un peu comme… Nos armes.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Lun 8 Juin - 11:39


Je me doutais bien que la probabilité que le Gamblast trouve de nouveau l’énergie pour soigner un de ses partenaires était très faible durant ce combat, mais il ne fallait jurer de rien dans des situations telles que celle ci. Sans doute que cette action avait été inutile, peut être qu’elle s’avèrerait avoir été stratégiquement efficace, seul l’avenir me le confirmera. Je fus surprise de savoir que le homard avait pour ordre de s’interposer mais en même temps c’était logique puisqu’il ne s’attendait qu’à une simple décharge mineure qui devait paralyser l’oiseau. Rien de bien méchant pour un pokémon qui était déjà empoisonné en somme, mais les dégâts seraient bel et bien présents et en choisissant de se placer en face du dragon pour encaisser l’attaque, il n’aurait aucun moyen d’y réchapper. Lorsque la sphère électrique entra en contact avec la massive crevette, il fut clairement visible que cette dernière eu assez de mal à surmonter la douleur mais quelque chose sembla s’enflammer ou se déliter sous l’effet du choc. Tenait t’il un objet le protégeant ? Rien ne me venait en tête dans l’immédiat ou peut être encore était-ce un booster qui venait de s’activer ? Peu importe ce qui était fait était fait et si avec un peu de chance son objet lui avait offert un boost offensif, ses statistiques seraient augmentées d’un cran seulement dans le meilleur des cas pour lui. Sa vitesse ne semblait pourtant pas avoir changé mais il toucha néanmoins sa cible avec le caillou volumineux et cette dernière déstabilisée ne pu rien faire que de chuter lourdement sur le sol. Je fus juste soulagée de voir que le homard aussi se blessa de nouveau et avec un peu de chance, le poison aidant, il serait hors d’état de nuire d’ici peu.

Heureusement pour lui que son partenaire de combat avait pu copier l’attaque de soin sinon il ne serait pas remit de cette chute mais là, il s’en sortit blessé mais moins que tout à l’heure tout du moins. Il y avait aussi cet oiseau qui avait décidé de lui foncer dessus, signe d’un profond acharnement envers sa personne tout de même. Attaquer un adversaire au sol me semblait tout de même être peu flatteur, sauf si l’adversaire possède les moyens de mettre des bâtons dans les roues de son agresseur bien entendu. Toujours étendu à terre, mon hippocampe s’était placé dos au sol, face vers l’oiseau qui tombait et en profita de nouveau pour lui lancer un puissant dracochoc. Pour réussir son attaque piqué, la tête du cygne chutait en premier si bien que ce serait cette partie de son corps qui recevrait principalement le rayon et ça lui serait douloureux. Parviendrait il à faire un nouveau coup critique en si peu de temps ? Ce serait surprenant mais pas impossible, nous verrons bien. Les plumes qui volèrent bientôt vers mon draco ne me posèrent pas vraiment de problème. En temps normal je lui aurait demandé de brûler ces plumes gênantes mais là, elles étaient encore trop humide sans doute pour réussir à le faire. Je tendais la main vers l’avant pour faire rapidement signe à mon dragon d’agir, les mots allaient suivre mais nous ne pouvions pas nous permettre de perdre trop de temps ce coup ci.


- Un présent que nous ne sommes en mesure d’accepter malheureusement. Mais voyons Apophis présente tes excuses comme il se doit. Charybde, Bain de smog encore une fois.

Alors que je parlais et avant que les plumes ne l’atteigne, mon draco s’était entouré d’une nouvelle brume blanche et protectrice qui allait empêcher ses statistiques comme celles de son partenaire. Partenaire qui n’en avait plus pour longtemps à combattre vu son état, il était donc logique qu’il se donne le plus à fond possible durant ses derniers instants de combat. D’autant plus que sa rage ne s’était pas calmée non plus et le connaissant, il puiserait jusque dans ses ultimes réserves d’énergies pour combattre jusqu’au bout. Le dragon bleu s’élança sur son adversaire dans une puissante dracocharge alors que son partenaire laissait de nouveau flotter vers ses adversaires un bain de gaz toxiques. Après tout, la crevette avait réussi à améliorer ses statistiques alors il me semblait de bon ton de les faire revenir à la normale elles aussi. Comme l’attaque permettrait en plus de provoquer quelques dégâts supplémentaires, il était hors de question de cracher dessus. La brûlure de mon hyporoi lui était de plus en plus insupportable, je savait qu’il ne supporterait pas le tour prochain mais je savais aussi que le rappeler maintenant serait considéré comme un crime de lèse-majesté. La seule chose qu’il me restait à faire était de serrer les dents et attendre que le temps n’achève mon dragon.

A coté de ça je ne devais rien laisser paraitre et terminer cette conversation que nous avions en cours et qui à mon sens prenait une tournure quasi philosophique. Déjà il fallait constater que le jeune homme tenait à ce son point de vue soit comprit et ce correctement. Il aurait pu me laisser me fourvoyer sur ma compréhension ou même agréer pour mettre un terme à ce nouveau sujet de conversation mais au contraire. Je ne ratais néanmoins pas la manière ironique dont il posait sa question qui rappelait que malgré l’intérêt de cette conversation, chacun de nous gardait sa sa place et ce n’était pas plus mal. Je n’étais pas venue pour prendre le thé, et de toute manière l’eau chaude et les gâteaux ne m’avaient jamais paru très attrayant.


- De simples détails en effet. Existe t’il quelques personnes qui puissent en croiser d’autre sans porter de jugement à leur égard ? Il est impossible, à mon sens, de ne pas garder un souvenir subjectif des gens que l’on croise. Je doute aussi que la plupart de ces avis puissent s’avérer véritablement constructifs par ailleurs aussi je ne vous en voudrais pas de ne pas porter attention à mes “évaluations” si l’on peut appeler ça ainsi. Mais à coté de ça, ne seriez vous pas en train de tomber dans ce même travers ? N’émettez vous pas un jugement sur moi et ne garderez vous pas un souvenir subjectif de ce duel et de la personne qui se tient en face de vous ? Rassurez vous, je n’y porte que très peu d’intérêt non plus.

Un léger rictus s’affichait sur mon visage alors que je disais cela. De toute manière il y avait très peu de choses qui réussissaient à m’atteindre en ce bas monde et les idées reçues n’en faisaient absolument pas partie. Chacun était libre de sa manière de penser et qu’est ce que je pouvais en avoir à faire ? Je ne la changerais pas que ce soit par des paroles ou des actes aussi il fallait mieux s’en désintéresser totalement au final. Je regardais le second homme se rapprocher à son tour, sa luxeball pleine et accrochée à sa ceinture. Il avait aussi rappelé ses autres pokémons et je me sentis beaucoup moins tendue à partir du moment où la boule de sucre féérique fut retournée dans sa ball. Son ironie presque provocatrice me fit adopter un nouveau sourire amer et quelque peu condescendant. Il fallait mieux qu’il ne se fasse pas d’illusions, son volatile avait perdu une première fois contre un dragon, il perdrait aussi une seconde fois s’il le fallait.


- Ce sera avec plaisir. La perspective de passer du temps en si bonne compagnie ne peut que m’enchanter. Cependant profitons du présent pour le moment, nous avons tant de choses à terminer avant de prévoir de nous quitter.

En disant cela j’avais de nouveau porté une main au niveau de la tête de mon dracaufeu, toujours aussi concentré sur le combat et nos adversaires. Sa chaleur traversait sans peine la paroi humide de mes gants noirs et je savais bien qu’il avait hâte de pouvoir démontrer à son tour ses capacités. Néanmoins ce n’était pas encore pour tout de suite. J’aurais aimé avant de l’envoyer au combat qu’au moins un des pokémons en face ne tombe, histoire de ne pas avoir à le faire combattre deux pokémons aquatiques à la fois. So double type le rendait plus résistant mais toute de même, je n’aimais pas énormément le voir se mouiller.  Mon équipe était pour moi plus que de simple partenaires sauf que ça, peu de gens étaient en mesure de le comprendre.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 12 Juin - 23:42

Je laissais faire les événements tels qu’ils arrivaient. De toute façon, ils ne pourraient rien contrer. C’était au-delà des capacités d’un être vivant. Si pour exécuter son Piqué, Blusalka devait endurer un Dracochoc, et bien il en était capable. Avec sa pleine santé, il n’avait pas à s’inquiéter. Il avait de quoi tenir plusieurs chocs. Un coup critique à nouveau, avait été réussi. Décidément, il enchaînait ! Son talent était Sniper, mais ça me semblait un peu bizarre. Possédait-il un objet pour accentuer les chances de critique ? De toute façon, la brûlure aurait raison de lui dans pas longtemps. Par la suite, mon Lakmécygne n’avait pas le temps de s’occuper de la Dracocharge vu son occupation avec sa Danse-plume. Mmm, ça c’était un peu plus problématique vu la puissance de l’attaque et du stab. Je me contentais d’observer silencieusement la scène tandis que Palut répondit à ma place à la championne.

« Nous n’avons jamais nié que nous possédions notre propre avis sur vous. Ce serait contradictoire avec ce que l’on vient de dire. »

Regardant toujours le combat, je pouvais constater que Shellfire ne pouvait décidément plus tenir. Je n’allais pas le forcer. Je le rappelais alors, tandis que le Draco s’entoura de Brume. Ce qui me fit doucement sourire. Avant de m’exprimer plus à ce sujet, il était temps de faire appel à mon prochain pokémon, qui, cette fois-ci, devrait plutôt ‘réjouir’ Nyssa. Dans le sens où j’allais jouer dans son domaine de prédilection.

« Bien, il est temps de vous dévoiler mon dragon. Gayla, c’est à toi. »

Mon Carchacrok était donc le suivant. L’un des dragons les plus intimidants à mon sens, voir terrifiant dans ses excès de rage. Il était vraiment la brute épaisse de mon groupe. Il avait bien grandit depuis son stade de Griknot peureux. A mes côtés, il a pris grandement confiance en lui au point de devenir ainsi. Bon, il apprécie toujours autant la proximité humaine, et a parfois tendance à faire remonter un léger côté de ‘froussard’ assez amusant. Ce qui n’arrivait pas en combat par exemple. La dracologue aurait donc le plaisir de voir comment ai-je dompter ce colosse à l’allure de squale terrestre, et ses subtilités.

« Blusalka, Vent Arrière. Gayla, tempêtesable. »

Si le bain de smog avait eu les capacités de réinitialiser les stats, il ne pouvait aucunement empêcher un Vent Arrière. Ça allait surtout être utile pour mon requin, qui voyait sa vitesse déjà bonne à la base augmenter. Le Vent Arrière allait également aider à soulever ce sable et cette poussière recouvrant le sol pour ainsi déployer cette tempête de sable, et la diriger surtout vers l’ennemi. Mon cygne profiterait de son Anneau Hydro pour s’en protéger, tandis que mon Carchacrok voyait son talent activé. Il se mit alors à se déplacer, pour être difficile à être perçut grâce à son talent Voile Sable. Mon frère et moi mirent nos lunettes sables pour être protégés de cette tempête. Une chance que nous soyons originaires de Hoenn, vu l’imposante tempête de sable du désert local. Nous en avions pu facilement nous en procurer. Le sable allait par contre être un peu collant au début, vu que la pluie s’était abattue avant. Ce n’était pas grave, les psychistes pourraient facilement nous débarrasser du sable. Le sol quant à lui devint un peu boueux vu les quelques flaques d’eaux persistantes. Ça n’allait pas déranger mon dragon.

« Anti-Brume, puis Jet de sable sur le Draco. »

Voilà pourquoi Brume me fit doucement sourire. Un Lakmécygne connaissait naturellement Anti-Brume. Il allait donc dissiper un clin d’œil cette brume, aidé par son Vent Arrière et la tempête. Que Nyssa se rassure : le tapis de pièges allait disparaître en échange. De toute façon, je n’en avais plus besoin. Il fallait que le Méga-Dracaufeu soit le plus en forme possible pour affronter Ephéméris… Enfin bref. L’Anti-Brume allait permettre à Gayla d’exécuter son Jet de sable. Toujours grâce au vent et à la tempête, le sable arriverait en un instant brouiller la vue adverse. Le jet serait quasiment invisible dissimulé dans cette tempête, d’autant plus qu’il sera difficile à deviner d’où il proviendrait étant donné que mon dragon se dissimulait sous son Voile Sable. Vous l’aurez compris, cette petite combinaison en plus du Vent Arrière allait le rendre plus invisible que jamais. Et c’est pas fini.

Tout cela fait, je pus me répondre à la remarque de mon adversaire, qui ne pouvait que me faire plaisir. Surtout comment elle caressa son Dracaufeu.


« Evidemment, nous ne pouvons pas finir cette grande rencontre sans un final digne de ce nom. Et j’en connais un qui à hâte d’y participer… »

Oui, mon méga-pokémon désirait son lot d’actions. Et moi-même, je ne le répéterai jamais assez, désirait le voir affronter son méga-pokémon. A vrai dire, mon Jungko avait déjà vaincu plusieurs Dracaufeus. Je n’avais qu’une envie : réitérer cela. La popularité de ce dragon se doit de s’en prendre un coup venant d’une plante. Voir partout ce cliché de dragon de feu m’exaspérait. Vous comprendrez qu’il s’agissait donc d’un plaisir personnel que de les rabaisser. Enfin bon, pour l’instant, je devais me concentrer sur mon Carchacrok. Histoire de prouver que moi aussi j’étais capable de diriger un dragon digne de ce nom.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mer 17 Juin - 15:34


Toutes les attaques avaient réussi, formidable. Cela nous permettrait de rattraper quelque peu le retard que nous avions accumulé en sorte même si mon adversaire possédait toujours un pokémon d’avance par rapport à moi. Seul Thérion se trouvait toujours à mes cotés et en pleine santé et malgré ça je ne doutais pas de ses capacités. Il s’avait se montrer redoutable et j’étais curieuse d’assister à un duel opposant ma méga-évolution à celle d’Angstorm. La finale des finales, le clou du spectacle. Mais ce fut au tour d’un tout autre pokémon d’apparaitre pour le moment et alors que je m’apprêtais à répondre au constat que venait de faire Palut, toute mon attention fut redirigée sur les propos du dresseur qui me faisait face. Un dragon ? J’étais curieuse de le découvrir et ne put retenir le petit sourire en coin qui s’affichait sur mon visage.

Sourire qui s’élargit lors qu’une silhouette bien connue apparaissait sur le terrain boueux. Un carchacrok rien que ça , décidément cet homme savait choisir ses équipiers et les réflexes professionnels prenaient le dessus alors que j’observait rapidement et à distance ce nouvel adversaire. Un mâle de toute évidence et sans aucune hésitation, assez massif pour son espèce mais me paraissent néanmoins jeune. J’ai bien dit jeune, pas inexpérimenté. L’inconvénient quand on doit affronter ce type de squales, c’est qu’ils savent se montrer particulièrement vicieux et que leur force physique est redoutable. De véritables machines de guerres en somme mais à l’instar de toute arme surpuissante, elles ne sont pas imbattables pour autant. Et c’est exactement ce qu’il faudrait que je prouve ici.

Mon air se raffermit d’n coup sec lorsque les deux attaques adverses furent énoncées. Soulever une tempête de sable après l’averse que nous avions subit serait particulièrement désagréable, coté humain ou pokémon confondus, sauf que le vent arrière du cygne précipiterait une bonne partie des grains vers moi et Thérion. Autant cette perspective ne semblait pas le gêner, moi par contre elle me déplaisait au plus haut point. J’étais déjà trempée jusqu’à la moelle et maintenant en plus j’allais me retrouver enduite de sable boueux. Voilà pourquoi je n’allais jamais à la plage, ce mélange malsain et désagréable faisait lui aussi partie des choses qui m’exaspèrent. Mais bon à coté de ça, cette stratégie me donna une idée et il fallait profiter rapidement des derniers instants de Charybde. Forcée de hausser la voix à cause de la tempête je donnais néanmoins deux consignes à mon équipe.


- Vous aimez jouer avec les vents à ce que je vois ? Laissez moi donc me joindre à vous ! Vent glacé et Ouragan.

Je ressentais un peu de culpabilité à user une nouvelle fois de cette attaque mais tant pis, ce qui était fait était fait et cette combinaison promettait de faire quelques étincelles dans le camp adverses. Enfin étincelles, c’est une façon de parler. Alors qu’Apophis invoquait quelques bourrasques gelées mais peu précises néanmoins, Charybde augmentait leur puissance en les alliant à une tornade draconique. En plus de ça en créant un courant d’air circulaire et assez large pour englober une bonne partie du terrain, nous étions presque certains de toucher le duo d’en face.

Il devenait compliqué de voir le terrain pour ma part, les grains de poussière soulevés étant particulièrement douloureux lorsqu’ils atteignaient les yeux, et je n’avais absolument rien sur moi pour protéger ma vision. Par contre pour ce qui était de ma respiration, j’avais toujours sur moi un large mouchoir de tissus blanc, dont les bords étaient travaillés de dentelle et sur lequel mes initiales étaient visibles, brodées sur l’un des coins. La pluie n’ayant pas épargné les poches extérieures de ma veste, il était déjà très humide et je n’eu qu’à me l’appliquer sur le nez et la bouche pour respirer de l’air frais et filtré de toute impureté. Certes les deux hommes avenir des lunettes, mais la respiration s’annonçait pour eux bien plus désagréable. J’avais pour ma part plissé les yeux, espérant que mes cils suffisent à me permettre de continuer à regarder le terrain de combat improvisé.

Par contre vu la concentration de mes pokémons sur leurs attaques respectives, ils ne purent en aucun cas éviter les coups adverses. Encore que l’anti-brume ne me gênait qu’à moitié vu le tapis de pièges étalés un peu partout, mais pour ce qui est du jet de sable je compatit pour mon pokémon lorsqu’il se mit à secouer sa tête violemment de droite et de gauche dans l’espoir de retirer un minimum le sable qui lui brûlait les yeux. En plus de ça, son corps serpentaire n’allait pas l’aider à s’en débarrasser. Maintenant il fallait réfléchir vite et bien. Il serait inutile d’essayer d’achever le cygne par une quelconque attaque électrique puisque si le dragon s’interposait il encaisserait sans même être affecté par l’attaque. De la finesse que diable, il fallait les avoir en finesse…


- Apophis hâte et Charybde Saumure devant toi.

Augmenter la vitesse d’Apophis saurait jouer en sa faveur, d’autant plus que cette augmentation statistique ne serait normalement pas temporaire et pour ce qui concernait mon hyporoi, c’était la trajectoire cyclique de la tempête qui m’avait donné cette idée. Le jet de saumure serait normalement assez léger pour être transporté par le vent, s’il rencontrait le squale adverse les dégâts seraient classiques alors que s’il rencontrait le cygne qui devait avec un peu de chance avoir perdu la moitié de sa vitalité, le sel contenu dans l’eau de cette attaque doublerait les dégâts qu’il aurait à subir, même si le type de l’oiseau lui offrait une résistance supplémentaire. En plus de ça lui aussi serait gêné par la tempête de sable, et ce tout autant que mes partenaires.

D’ailleurs à peine eut il finit de lancer son attaque qu’il s’effondra sur le sol, incapable de continuer plus longtemps. Apophis avait encore pas mal d’énergie en stock mais les dégâts constants de la tempête seraient à surveiller de très prêt.  Je rappelais mon hippocampe, fière de ce qu’il avait accomplit et tournais la tête vers Thérion toujours impassible malgré le sable. Il était temps pour lui d’entrer en scène. D’un signe du bras, je lui ouvrais le chemin jusqu’au terrain et en quelques battements d’ailes, il se trouvait à son tour au coeur de l’action. Est ce qu’il saurait faire pencher en  notre faveur la balance de ce combat ? Je n’en avais aucune idée mais je l’espérais en tout cas. Il était hors de question qu’il ne se laisse battre par un reptile végétal. Ce final promettait d’être spectaculaire. J’écartais quelque peu mon mouchoir afin de pouvoir me faire entendre par les deux hommes en face de nous.


- La patience n’est pas notre fort comme vous le constaterez. Je meure d’envie d’assister à ce combat de titans et suis certaine que de nombreuses surprises nous attendent. Autant vous que moi-même.

Je ne plaisantais pas. Il était absolument inevisageable de lui simplifier la tâche, bien au contraire. Si la victoire devait lui revenir, elle lui reviendrait mais il faudra avant qu’il nous passe sur le corps. Et ça ne s’annonçait pas comme étant une mince affaire en tout cas.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Ven 19 Juin - 18:49

Si un vent glace pouvait lui faire plaisir, alors soit. Très efficace contre mon dragon, mais peu importe. Qu’elle ne croit pas pouvoir  prendre l’avantage de la vitesse. Au contraire.  L’Ouragan n’était pas non plus très problématique. Gayla pu rapidement s’extirper de la deuxième attaque en glissant hors de la vue adverse pour passer hors du périmètre d’action de l’attaque. Ainsi il ne fut pas totalement affecté par le Vent Glace vu qu’ils furent emportés par l’Ouragan.

« Contre le Saumure avec Saumure, Blusalka. Gayla, Nitrocharge sur le Draco. »

Pas de chances pour elle, mon Lakmécygne connaissait aussi Saumure. L’Hyporoi n’allant plus tenir longtemps, la Saumure de mon cygne serait aussi puissante. Ni l’un, ni l’autre, seraient affectés, bien que mon oiseau ait perdu plus de la moitié de sa vitalité vu sa faible défense et les quatre attaques précédentes. Ce n’était pas grave, de toute façon j’avais l’intention d’en finir rapidement avec le Draco.

D’ailleurs, mon Carchacrok n’allait pas se gêner. Certes, le feu était peu efficace contre un dragon. Mais la Nitrocharge possédait des caractéristiques particulières : si l’adversaire était touché, alors sa vitesse augmenterait. Ca tombait très bien : il était en train d’exécuter une hâte. Mon dragon surgit alors par surprise sur la droite du Draco, entouré de flammes pour aller le percuter, gagner de la vitesse, et rapidement se fondre dans la tempête. Je ne perdais pas de temps pour continuer de garder l’avantage.


« Grimace, Copie. »

Grimace pour annuler la hâte adverse, Copie pour qu’il soit plus lent qu’à la base. Le Squale poussa un rugissement, s’arrêtant de marcher et se laissant apparaître un rapide un instant avec un visage de prédateur affamé et effrayant. Puis il se remit à se mouvoir, soulevant plus de sable et de poussière encore sur ses pas. Le gracieux oiseau, lui copia l’attaque Grimace. Ce n’est même pas lui qui fit une grimace. C’était plutôt une impression de voir la tête terrifiante de Gayla réapparaître juste devant  Blusalka. Une illusion d’optique dans cette tempête pour contribuer à abaisser fortement la vitesse adverse, tandis que mon requin regagnait sa légère augmentation via le Vent Arrière.

Je soupirais cependant en comprenant qu’elle envoyait son méga pokémon dès maintenant au combat. Tss, elle allait l’exposer aux attaques de Gayla. Ephéméris n’aurait même pas le plaisir de l’affronter seul. Soit, un combat de duos avec des dragons pourrait être sympa.


« Je n’en doute pas. Mais je ne peux m’empêcher d’avoir une petite pensée pour mon cher Jungko. »

Je le refis sortir de sa pokéball. Lui, s’étira rapidement, heureux de pouvoir enfin ressortir. Il savait qu’il n’allait pas tarder à entrer en jeu. De toute façon, je n’allais pas tarder également à retirer mon Lakmécygne. Cependant, il n’allait pas combattre de suite. Trois contre deux, ce serait injuste, n’est-ce pas ?

« Il prendra le relais dès que Blusalka en aura fini. Je tiens à ce que vous soyez prêts. Mais comme il n’entre pas en combat de suite… Palut ? »
« Oui. Famfrit, rends-toi utile, veux-tu ? Utilise le tapis d’Ang pour protéger Ephéméris de la tempête. »


C’était pratique un tapis, n’est-ce pas ? La Sépiatroce, que Palut venait de ressortir, se mit à maintenir mon tapis en lévitation de manière à protéger le guerrier des forêts de la tempête. Lui s’étira un peu, attendant patiemment que son tour arrive. J’avais volontairement prévenu Nyssa pour être fair-play, dirons-nous. Je ne laisserai aucun temps mort. Elle avait donc tout intérêt à se concentrer sur mon oiseau si elle voulait avoir une chance.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Sam 4 Juil - 1:21


Quelle déception de voir que la saumure finale de Charybde n’avait servi à rien, mis à part détourner quelques instant l’attention du cygne mais selon moi l’un et l’autre revenaient au même dans ce contexte. Par contre je ne pus m’empêcher de froncer un instant les sourcils, réfléchissant à un simple fait. Je connaissais bien les dragons, c’était même peu de le dire mais néanmoins je n’avais jamais, ô grand jamais je n’avais croisé de dragons sachant user de cette capacités, dracaufeu mis à part, et encore moins lorsqu’il s’agissait d’un carchacrok. Comment se faisait-il qu’il ait réussi à enseigner cette capacité à son pokémon ? Par une capsule peut être… Non impossible elle était incompatible avec son espèce. Hors de question de s’attarder sur ce détail pour le moment en tout cas et il avait certes réussi à surprendre mon dragon, les dégâts seraient assez négligeables sur son type et d’autre part, nous serions tout aussi à même de les surprendre à notre tour. Et nous pallierions plus tard au nouveau gain de rapidité du requin. Puis arriva l’ordre suivant et sachant que ce dernier allait forcer le dragon à s’exhiber quelques instants, nous saurions en profiter efficacement.

- Dracogriffe sur le dragon et Elecanon pour le cygne.

Dommage qu’il ait prit l’initiative de rugir avant de lancer sa grimace, sinon le trouver parmi cette masse sableuse aurait été bien plus compliqué. Au contraire dans le cas présent Thérion n’eu qu’à se fier à son ouïe et foncer les griffes baignées d’un feu violacées vers la source du cri. Grace aux bienfaits de sa méga évolution, ce coup puissant profitait à la fois d’un stab mais aussi de son talent qui renforcerait toutes ses attaques physiques. Quand à mon draco, il eu beau être intimidé à deux reprises par l’air carnassier du squale terrestre, il prépara son attaque lorsque ce dernier était face à lui et la déchargea en visant l’illusion d’optique crée par le cygne. Un coup puissant, qui requerrait pas mal d’énergie mais qui en valait néanmoins la peine. D’autant plus que la logique de base laissait penser que l’oiseau se trouvait juste en retrait par rapport à sa copie et en envoyant l’attaque à travers il y avait de fortes chances pour qu’il soit touché. Est ce que ça suffirait à s’en débarrasser ? Peut être, rien n’est moins sûr et j’avais acquis une bonne dose de méfiance quand aux certitudes lors de ce duel mais dans tous les cas, il s’en retrouverait fortement handicapé pour la suite.

Et maintenant que faire, relancer une offensive au risque d’échouer ou retenter quelques boosts au risque de perdre du terrain comme à l’instant ? Entre les deux mon coeur balançait. Je me serais presque abstenue de tenter quoi que ce soit mais au lieu de ça, je préférais réfléchir encore un peu à ce qui s’était produit et là j’eu alors l’idée que je recherchais. Pourquoi chercher à jouer les originaux lorsque l’on peut prendre l’adversaire à son propre jeu ? Je laissais mon fouet claquer dans l’air attirant ainsi l’attention de mes dragons sans avoir à les interpeler directement.


- Rugissement. Ensuite j’ai cru comprendre que l’heure est aux grimaces.

Exactement comme l’avait fait le dragon adverse, mon imposante bête noire poussa un rugissement terrible, quoi qu’un peu plus puissant que le précédent, qui nous permettrait dans un premier temps de réduire un peu l’attaque adverse. Cela permettrait aussi d’attirer sur lui l’attention de ses adversaires. Je n’avais aucune idée de ce qui était arrivé à l’oiseau, sachant que j’évitais un maximum de lever les yeux vers le lointain à cause de la tempête en cours. Ensuite mon imposant dragon ferma son expression et se fit bien plus agressif que ce qu’il n’était déjà, ouvrant béante sa gueule pleine de crocs acérés. Ses yeux avaient adoptés une teinte d’un écarlate angoissant et ce visage grandit bientôt pour faire le double de sa taille réelle. Il était impossible que le carchacrok ne le rate, d’autant plus qu’il avait du se retourner instinctivement vers l’auteur du cri qui avait été poussé sauf si son propriétaire avait eu une idée de génie pour contrer cet enchainement qu’il venait lui même d’user. Il était temps pour moi de satisfaire ma curiosité à présent.

- Vous possédez là un spécimen de squale très singulier dans son genre. Par quel procédé êtes vous parvenu à lui enseigner une capacité telle que nitrocharge ?

Oui je devais avouer qu’un tel paradoxe avait retenu mon attention depuis son apparition et j’espérais en connaitre la provenance. Cela aurait ouvert un nouveau domaine de recherche ou même élargi un autre et je ne pouvais cracher sur une telle opportunité. A moins qu’il ne s’agisse d’une simple erreur de la nature qui se soit transformé en avantage stratégique. Une opportunité qui aurait pu creuser une nouvelle voie évolutive il y a de ça des millions d’années. L’évolution, un domaine fascinant. Mais rien ne forfait le jeune homme à me répondre et je souriais à cette pensée, partageant ce qui venait de me traverser l’esprit avec mes adversaires.

- Les magiciens ne révèlent jamais leur secrets, mais vous ne l’êtes pas aux dernières nouvelles n’est ce pas ?

HRP:
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Dim 5 Juil - 11:04

Evidemment, utiliser une telle attaque permettait de révéler la position de mon Carchacrok. Une chance pour elle que son Dracaufeu soit assez rapide pour pouvoir attaquer avant que la Grimace ne fasse réellement effet. Un Dracogriffe certes bien exécuté, mais ça ne serait pas gênant dans le sens où je mettrais bientôt le Draco à terre. A partir de ce moment, il ne sera pas gênant que mon dragon soit à son tour KO. Pour l’Elecanon, je mourrais d’envie d’envoyer mon Jungko absorber l’attaque. Mais ce ne serait pas fair-play, n’est-ce pas ? Cependant, lui désirait tant se battre, que je ne cherchais pas à faire esquiver mon Lakmécygne. Puissante, doublement efficace, soit. La paralysie en plus qui s’accompagnerait, en plus de tous ses efforts jusqu’à maintenant… Oui, il aurait pu rester plus longtemps sur le terrain, mais je décidais de le rappeler.

La Grimace et le Rugissement ne me gênèrent pas plus que ça. De toute façon mon Carchacrok restait bien plus rapide et avait son Voile Sable.


« Pourtant, notre première vocation était d’être des magiciens. Aujourd’hui, nous aimons nous considérons comme tels… Même si ce serait plus ‘sorciers’ que ‘magiciens’ vu nos genres de tours de magie… Ephéméris, c’est bon, tu peux entrer en jeu. Dansez. »

Le voilà, mon autre dragon s’élançant sur le champ de bataille, enfin. Ce serait un combat en duo de dragons pour finir cette manche, ce qui serait assez symbolique. Mes deux pokémons m’écoutèrent alors à la lettre, effectuer chacun une Danse-Lame qui augmenterait considérablement leur attaque. Le squale était fin prêt à passer à une véritable offensive. Mon reptile, lui, devait encore mettre quelques petites choses en place, mais ça ne serait pas long.

« Néanmoins, la Nitrocharge n’est pas un tour de magie qui est notre. Lorsque je l’ai récupéré, en tant que Griknot, il la possédait déjà. Son défunt dresseur faisait partit d’un groupe de dresseurs qui ont su apprendre des attaques inhabituelles à leurs pokémons. J’ai pu en prendre la charge en participant, et en gagnant, un tournoi qui avait été organisé à Mégapagopolis. Ephéméris, hâte. Gayla, Dracogriffe pour le Draco. »

Ephéméris possédait déjà une vitesse particulièrement élevée. Avec une hâte, il atteignait des sommets sous sa méga-forme. Il possédait d’autant plus une excellente attaque spéciale et devenait également particulièrement redoutable au corps à corps. Rien qu’avec cela, il devenait un adversaire particulièrement dangereux qui serait difficile à atteindre. De son côté, mon autre dragon ne laissa paraître aucun signe de vie de sa part, avant de surgir d’un coup, plutôt sur ma gauche et en diagonal arrière du Draco, pour lui faire goûter la puissance colossale de ses griffes combinées à son STAB et sa Danse-Lame. Avant de disparaître à nouveau dans l’épaisseur de la tempête…

HJ:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mar 7 Juil - 17:08


Le cygne rejoignait enfin ses pénates, ce n’était pas trop tôt et nous pouvions ainsi enfin passer au clou du spectacle le duel de méga-évolution. J’étais moi même très curieuse d’en connaitre le dénouement et j’avais hâte de commencer l’affrontement direct. Thérion observa le dragon forestier s’élancer gracieusement sur le terrain silencieusement et prêt à en découdre. Il avait de la chance que sa blessure lui barrant l’oeil ne l’ai pas rendu borgne sinon ses capacités combatives s’en seraient trouvées gravement amputées alors que là ps du tout, il avait simplement l’air plus intimidant encore. J’esquissais un fin sourire en entendant la confidence de l’homme en face de moi, j’avais alors vu juste en lançant ma remarque. Amusant.

- En effet sorciers me semble plus adéquat selon moi. Je vous imagine mal faisant apparaitre et disparaitre des pièces derrière l’oreille d’un passant, surtout après vous avoir vu faire voler un tapis entre autre. Thérion, Apophis accompagnez les donc voulez-vous ?

Si l’heure était à la danse, alors nous danserions aussi. A l’instar de ses adversaires, mon dracaufeu esquissa les quelques mouvements symboliques de la danse lame afin de ne pas être trop désavantagé face aux statistiques adverses. Pendant ce temps, mon draco ramenait sa vitesse à un niveau moins médiocre grâce à une danse-draco qui était d'un autre genre que celle entamée par les trois autres participants, mais une danse tout de même. Nous avions déjà perdu niveau vitesse, il était hors de question d’accumuler du retard aussi au niveau offensif. Les quatre dragons présents sur ce champ de bataille offraient une perspective plus qu’impressionnante et si j’avais pu immortaliser ce moment d’une manière ou d’une autre je l’aurais fait. Je ne pourrais me contenter que de ce que ma mémoire aurait à m’offrir aussi je m’efforçais de lever les yeux malgré le sable et les vent, clignant des paupières pour me protéger, tout en profitant de ce spectacle.

Arrivèrent ensuite les explications que j’attendais concernant le carchacrok et je n’en restais pas moins étonnée. Quelque peu déçue de penser que le secret qui avait permis l’acquisition d’une telle capacité à cette espèce s’était sans doute perdu avec son défunt inventeur, mais néanmoins admirative quand à l’aisance avec laquelle le pokemon usait de cette attaque. Au passage arriva une nouvelle salve de consigne auxquelles je ne manquais pas de répondre avant même de continuer la discussion initialement en cours.


- Vitesse Extreme puis Laser Glace. Le bon coté pour vous c’est que cette technique étant perdue, cela augmente d’autant plus la rareté de votre dragon. J’ai entendu parler de ce tournois sans vraiment en connaitre les tenants et les aboutissants. Je suis malheureusement persuadée que vous n’êtes pas sans savoir que mon ancienneté ici n’est pas bien grande. Mais bon, je préfère me dire que je saurais rattraper le temps perdu en temps voulu. L’avenir promet une période pleine en rebondissements à cette île.

Pendant que je continuais à parler, mon draco usa de ses capacités pour se mouvoir plus rapidement que ce que l’oeil humain ne permettait de voir et ce malgré les fortes baisses statistiques qu’il avait subi. A cause de ces dernières on pu suivre son parcours et le voir se déplacer de quelques mètres avant de se retourner vers l’emplacement où il se tenait plus tôt, la perle de sa gorge brillant d’un éclat quasiment blanc. Il balança ensuite un fin rayon glacé à l’endroit où il était sensé se trouver et où avait normalement foncé le squale adverse. Après est ce que cette attaque suffirait à l’atteindre ? Je l’ignorait entièrement. Le camouflage du dragon de sable le rendait parfaitement indétectable dans la tempête lorsqu’il ne se manifestait pas de lui même aussi je ne pouvais même pas être certaine qu’Apophis avait tiré au bon endroit. A mon avis, la meilleure façon de toucher un adversaire pareil serait d’attendre qu’il vienne de lui même assez près pour engager un corps à corps mais dans le cas présent, je ne pouvais pas prendre un tel risque avec mon Draco. Néanmoins si la chance se représentait, il pouvait compter sur moi pour que je m’en saisisse.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ang & Palut
Dancing Mad
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans un vase sur un tapis

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   Mer 8 Juil - 19:33

Parfait, laissez le temps à mes pokémons de faire ce qu’ils ont à faire. Vu que les adversaires s’occupèrent de danser également au lieu d’attaquer, je pouvais en profiter pour mettre en place la suite de ma stratégie. Je claquais alors des doigts juste après que mon Carchacrok ait tenté sa Dracogriffe, à laquelle il manqua sa cible vu la vitesse extrême. Ce claquement de doigts avait une signification particulière pour mon dragon. Cela annonçait un Tunnel qui se devait être imperceptible pour l’adversaire. Le Draco, avec sa baisse de précision due au jet de sable et le voile sable, ne put remarquer que le requin s’était enfoui sous terre, échappant ainsi au Laser Glace.

« L’île est remplie d’une histoire riche, que ce soit de son lointain passé ou du temps de la Zodiac… Vive-vampigraine pour le Dracaufeu. Comme nous vous l’avons déjà dit au départ, Lakit est la clé de toutes ces histoires, notamment avec l’étoile de Sydarta. Il faut prendre le temps nécessaire pour apprendre et savourer cette histoire unique. »

Vive-vampigraine, une combinaison qui sacrifiait la puissance de la vive-attaque au profit de la réalisation certaine de la vampigraine. Avec une vitesse hautement élevée, en plus de celle naturelle couplée à la hâte, le Dracaufeu n’avait aucune chance d’échapper à cette graine vampirique. Cela allait combler les dégâts subis par la tempête de sable… Pour l’instant.
De son côté, mon Carchacrok restait caché sous terre. Je savais qu’il creusait en réalité de nombreuses galeries, rejoignant certainement celle qui avait été faite par le Tranchodon en début de combat. Cela faisait partit de la stratégie que nous avions mis au point et dont le claquement de doigts était le signal.


« Champ Herbu. »
« L’avenir est en effet en proie à de nombreuses péripéties. Rien que la folie de Deoxys et de la Boréale est un marqueur suffisant, surtout à la suite de la Zodiac et de l’Aurore, pour être remarqué et être inscrit dans le futur dans nos bouquins d’histoire. »
« Notre duo aura-t-il également sa place là-dedans, autre que de part sa participation à la Zodiac ? Peut-être ne le saurons-nous jamais. Et pourtant, ce serait certainement l’une de nos plus grandes victoires. »


J’exposais ainsi l’une de nos intentions, celle de marquer considérablement l’histoire, à Nyssa. Aucune raison de le cacher à une championne qui était de toute façon sous l’œil de notre chère conseillère… Peut être que l’histoire sera marquée si notre manigance entre criminels était révélée au grand jour. Peut-être que cela arriverait lorsque notre temps sera venu, ou bien que Violeta ait récupéré Shaymin. Quoiqu’il en soit, notre secret sera un jour révélé, au moins lorsque notre groupe ne sera plus en mesure de tenir la villa secrète du croissant forestier.

Ephéméris s’exécuta. Des fruits sur son dos se dégagèrent une poudre s’étalant sur le terrain, duquel un beau gazon verdoyant poussa en un clin d’œil. Nyssa pourrait s’en réjouir aux premiers abords : son Dracaufeu, n’étant plus sous type vol, pourrait profiter des soins prodiguaient par ce gazon, au moins pour contrer la tempête de sable. Son Draco aussi pourrait en profiter. Cependant, mes pokémons en bénéficieraient plus. Mon Carchacrok serait véritablement soigné, tandis qu’Ephéméris comblait aussi la tempête de sable avec son terrain, mais en plus se satisferait du vampirisme de la vampigraine. De plus, les dragons qui étaient normalement peu sensibles aux plantes avaient désormais du soucis à se faire. Mon reptile, aux capacités d’attaque particulièrement élevées, allait profiter de son STAB pour renforcer ses attaques plantes. Mais surtout, le champ herbu augmenterait cette puissance de moitié. Ce qui était considérable. L’intérêt ne s’arrêtait pas là : le gazon allait aider à camoufler les entrées du tunnel, même quand la tempête se sera calmée. Gayla n’exécutait en effet pas simplement son attaque, mais durant son temps de préparation, il perça le sol à divers endroits du terrain.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des ruines, un fouet, un tapis et un vase [Ang & Palut] (Terminé)
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» rocco aime le fouet
» Tapis Rouge pour Dilip Kumar
» Point de TAPIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: