Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 12 Jan - 15:56


Après avoir parcouru la forêt en long en large et en travers pour réussir à en ressortir, j’avais pris une décision. il était temps que je me mette sérieusement à la conquêtes de badges parce que sinon, ils n’allaient pas venir à moi tous seuls. Histoire de ralier l’utile à l’agréable, j’avais choisi de visiter la ville qui s’était créée autour des ruines de Lakit. Cette curiosité m’attirait à peu près autant  que l’imaginarium mais dans un genre assez différent. J’avais du mal à imaginer des habitations creusées au sein même de la roche ou encore des complexes hotelliers et autres lieux de loisirs dans cette zone autrefois déserte. Il y avait en plus là bas le cimetière pokémon qui constituait une sources d’ondes et d’esprit perdus impressionnant, assez pour me tenir assez loin de ce lieu pour être honnête. Depuis Port Sableye, je m’étais promise de ne plus faire mumuse avec du matériel de spiritisme, utilisant mon vague temps libre pour dessiner à la place.

Je rentrais en ville avec Riolu dans les bras et Dynavolt trottinant non loin à la recherche d’un hôtel sympa remplissant mes critères de sélection. Mes critères se limitant à un hôtel qui accepte les pokémons, pas trop cher et pas trop miteux non plus. Dans le coin, c’était pas le dernier critère qui m’inquiétait mais plus le deuxième. Les complexes semblaient hors de prix et même si les combats rapportaient un argent de poche assez conséquent, je ne pouvais pas me permettre de dépenser autant dans une seule nuit. Je tournais dans la petite ville pendant quelques heures jusqu’à ce qu’un panneau d’affichage attire mon attention ou plutôt, celle de Riolu qui s’agita dans mes bras. En me rapprochant je n’eu aucun mal à reconnaitre le panneau donnant la direction à suivre pour trouver l’arène de la ville ce qui me donna une idée. Si je réussissais à vaincre la championne de la ville, je pourrais me payer sans complexe une nuit ici et dans le cas contraires je n’aurais qu’à plier bagage pour aller ailleurs.

Apparement la championne était de type psy ce qui retirait toutes chances à Riolu de ce battre cette fois ci, mais j’hésitais un peu quand à qui choisir. Ce serait sans doute une occasion parfaite pour Calliope de nous montrer ce dont elle était capable sans parler de l’avantage type dont elle bénéficiait mais j’vais quand même des doutes par rapport à son caractère et au coté très sérieux et important de ce futur duel. Héitation encore et toujours, je ne savais absolument pas quoi faire et marchais en suivant tant bien que mal les directions indiquées par les panneaux. Je profitais de la proximité d’un centre pokémon pour aller y faire faire un check up complet à toute l’équipe et éclairer un peu plus mon choix. Une fois que tout le monde fut remonté à bloc, nous partions un peu à l’écart pour discuter un minimum de la stratégie à adopter. J’eu déjà la promesse de la part de la Zorua qu’elle ne tenterait pas d’initiatives ou autres trucs de ce genres si elles était appelée ce qui me rassura énormément. Une fois que j’eu enfin les idées claires, je me remis en route remarquant qu’il commençait à tarder un peu. Une angoisse commença à m’envahir lorsque je remarquais que nous nous éloignions dangereusement du centre ville pour aller du coté ou j’avais le moins envie d’aller. Arrivée en face du cimetière j’eu une violente envie de faire demi-tour et même s’il faisait encore jour parce que c’était un peu trop à mon goût, mais les pokémons que j’avais gardé hors de leurs balls m’en dissuadèrent au même titre que le panneau indiquant qu’il s’agissait bel et bien de l’affiche. Je poussais un long soupir avant de rentrer là dedans et pour me donner un minimum de courage, la seule chose que je trouvais à faire fût de marmonner :


- Je hais les cimetières…


Dernière édition par Kara Effyis le Lun 12 Jan - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 12 Jan - 18:53


Longs et magnifiques cheveux : check.

Tenue moulante à outrance : check.

Ailes : check.

Charme irrésistible : check.

Vol télékinétique par Martel ( Gardevoir ) : check.

La liste pouvait encore être très longue, après cela, et pour cause : notre championne voulait que tout soit parfait, pour son premier combat d'arène, dans cette région. Enfin, du moment qu'elle, elle était là, tout était parfait, n'est-ce pas ? ♥ Et puis, ce titre lui allait si bien, à elle, forte comme elle était : elle avait déjà défié un bon nombre de Champions, dans d'autres régions et c'était justement pour cela que la Ligue de Maïlys l'avait appelée. Comme quoi, sa force charmait presque autant que sa magnifique, divine beauté. ♥ ELLE, elle alliait la Beauté et la Puissance ! Et elle comptait bien le prouver à la petite dame qui allait venir la défier. La challenger était déjà connue de la Ligue, son dossier reposant tranquillement dans les fichiers de celle-ci, malgré qu'elle n'ai pas encore participé à ce défi extraordinaire qu'était la chasse au badge, et pour cause : elle avait été remarqué, aux côtés d'un blond, lors du Tournoi, tentant d'atteindre Deoxys, avant qu'il ne s'enfuit. Ah, Deoxys. S'il n'avait pas été si méchant, Muzèt aurait tellement aimé le compter dans sa petite équipe.

Quoi qu'il en était, elle attendait dans l'arène que l'on lui avait attribué et, oh Arceus, que tout cela était laid : Le cimetière et la chapelle partiellement en ruine ne convenaient pas du tout à la femme, qui aurait largement préféré construire tout un temple, à sa gloire, et accessoirement à celle d'Arceus. Après tout, elle était une déesse, non ? ♥ Pourtant, elle s'en accommoda, trafiquant légèrement les projecteurs pour qu'ils émettent plus de lumière, tout en mettant quelques filtres sur ceux-ci, afin qu'ils donnent des couleurs bleues et jaunes pâles à l'intérieur de la chapelle, la rendant tout de suite plus accueillante, pour Muzèt. Seulement, seulement, elle voulait garder un petit côté théatral, dans sa prestation. Ainsi, lorsque la challenger et ses pokémons posèrent leurs pieds sur le sol de la chapelle, les lumières s'allumèrent, illuminant la pièce, dans un flash qui devait être aveuglant, après la pénombre de l'extérieur, de jolies couleurs bleues et dorées. Immédiatement après cela, Muzèt descendit du petit autel qu'elle avait installé au fond de la grande pièce, planant doucement au dessus, du sol, grâce aux pouvoirs de sa chère Gardevoir, malheureusement inutilisable pour ce combat.


Muzèt:
 

« Il ne faut pas ♥Et bonsoir, dit-elle, sur un ton cristallin et doux, donnant encore un peu plus à son image divine, dans ce lieu mortel, comme tu es jolie ~ ♥ C'est donc toi, qui veut me combattre, pour ton premier badge ? ♫ PARFAIT ! ♥ Elle se redressa légèrement, restant tout de même en lévitation, grâce à sa Gardevoir, restée proche de l'autel. Je m'appelle Muzèt, détentrice du badge Rêve, fille auto-proclamée de notre cher Arceus, hihi ♥ Ne compte pas utiliser des objets, ils sont interdits, autant tenus que ceux sortant de ton sac. ~ Pour ce qui est des switchs, ils sont aussi impossibles, tu sais pourquoi ? ♫ Elle se retourna, d'un geste aérien, vers son autel, et ce ne fut qu'une fois arrivée là-bas, droite, les pieds au dessus du sol, qu'elle poursuivit son petit discours. Car ce combat sera un match triple : je veux te revoir faire combattre toute ton équipe, comme au Tournoi, sans aides, cette fois-ci. ♥ Tiens-toi prête, car voici mes combattants ! ♫ Gnome ! Sylphe ! Et Ludger ! EN AVANT ! ~ »

A chaque nom, une ball s'élevait derrière la Championne par intérim, libérant d'abord un Balbuto, Gnome, puis un Cryptéro, Sylphe, pour enfin faire apparaître un Gallame, sous sa forme Mega-évoluée, au centre de tout ce beau monde. Peu de temps après cela, un autre flash lumineux illumina la pièce, cette fois-ci, dans le dos de Muzèt, avant de l'éclairer, telle une auréole de lumière. Le combat face à la belle, superbe, magnifique déesse de cette chapelle allait commencer. D'ailleurs, ce fut le Cryptéro qui prit l'initiative, recevant son ordre via le réseau télépathique des psychistes, lançant une Rune Protect, afin de protéger ses alliés et lui-même des Brûlures et des Paralysies, par exemple, grâce à un fin voile de lumière verte. Les autres pokémons, quant à eux, attendant tranquillement, la femme ne souhaitant pas vaincre sa challenger trop rapidement. Après tout, elle était là pour tester la jeune fille, en face d'elle, de l'autre côté du terrain.

HRP:
 


Dernière édition par Compte Narrateur le Mar 13 Jan - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 12 Jan - 20:50


Je tentais tant bien que mal de me frayer un chemin entre les tombes en tentant de faire le vide dans toutes les données ésotériques que je connaissais et qui saturaient mon esprit pour le moment. Je serrais doucement le louveteau bleu dans mes bras pour me rassurer alors que Dyno restait près de mes jambes. Ca faisait un moment que je ne l’avais pas entendu celui là, ça en était presque inquiétant, enfin ça l’aurait été si tout mon potentiel d’inquiétude n’avait pas été mobilisé pour le moment. Je pris une grande inspiration en entrant dans la chapelle que je crus au premier abord abandonne et faillit presque lâcher Riolu, tant je fus surprise par le flash de lumière qui apparu. Je dois dire que je ne m’y attendais pas et mes yeux eurent besoin d’une bonne dizaine de secondes avant de s’acclimater et une fois cette tâche accompli je cru avoir une hallucination. En face de moi, une très belle femme se trouvait perché sur un autel et même si ces éléments étaient largement possibles, ce qui me fit douter de la véracité de la situation fut la présente de la paire d’ailes vertes pâles dans le dos de la jeune femme ainsi que le fait qu’elle plantait au dessus du sol. Je posais Riolu sur le sol et me redressais pour la voir approcher sans vraiment réussir à aligner une phrase correcte dans ma tête si bien que je préférais l’écouter parler calmement pour le moment. Une fois qu’elle eu fini de parler, je lui répondais tant bien que mal mais avec entrain, assez flattée par son compliment et par le fait qu’elle soit au courant pour le tournois.

- Ce sera avec joie Mademoiselle !… Quand vous dites toute mon équipe, vous voulez dire… Toute, toute ?  Enfin… Non, c’est pas grave… Dyno, Calliope et Wolverine c’est à vous !

J’avais clairement et simplement le trac maintenant mais je tentais de ne laisser rien paraitre en extérieur. J’espérais être à la hauteur de ce duel et même si d’un coté le stress était envahissant, de l’autre je n’arrêtais pas de me répéter qu’il fallait que je me fasse un peu plus confiance.  Je ne pourrais pas avancer bien loin sans confiance en moi et c’était l’exact opposé de ce que j’avais envie de faire. J’espérais qu’un jour je réussisse moi aussi à déborder de self-control et de confiance comme pouvait par exemple en faire preuve la jeune femme en face de moi. Bon il ne fallait pas se leurre non plus, elle c’était une championne et ce n’était pas non plus le style d’attitude que je m’imaginais adopter non plus… Enfin qui sait, je baissais les yeux vers mes pokémons de combat et fut d’un coup prise d’un doute énorme. Sur le terrain se trouvait effectivement mon dynavolt, mon métang mais aussi ma goupix qui n’était absolument pas prévue au programme et que je n’avais même pas appelé d’ailleurs. Je ne m’étais jamais trompée de ball auparavant, je ne pouvais pas faire cette erreur aujourd’hui face à une championne en plus. Puis la voix de Wolverine raisonna dans ma tête grâce au lien psychique qu’il avait établi.

*C’est bel et bien Calliope.*

Je du me retenir de frapper mon visage du plat de ma main après m’être rendue compte que j’avais failli oublier le talent unique possédés par les membre de l’espèce Sombrenard. Bon il était temps de se rassembler parce que j’en avais assez de faire ce genre de boulettes en permanence. Bon il fallait faire comme si de rein était et heureusement pour nous, je n’avais pas réagi pour le moment si bien que notre adversaire serait sans doute persuadée d’avoir à faire face à un goupix au lieu d’une Zorua. L’équipe adverse avait d’ailleurs choisi de se protéger des alternations de statuts avec un rune protect, dommage ça aurait pu nous être utile de paralyser un adversaire mais ce sera pour plus tard. Pour être totalement honnête, je ne savais pas vraiment si cette capacité lançait le début du combat ou si je devais attendre encore la première offensive de la part adverse pour le moment. Bonet puis zut il fallait bien qu’une de nous deux commence.

- Gronde Dyno. Calliope Reflet et Wolverine boost en la visant.

Toute l’équipe allait ainsi se booster un peu pour commencer et ce ne serait pas de trop vu ce qu’on avait en face. Le Méga-Gallame me fallait des angoisse, encore plus que ce que ne le faisaient déjà les deux pokémons qui l’accompagnait. J’expirais une dernière fois avant de fixer le terrain le plus sérieusement du monde. Je concentrais enfin et allais montrer ce dont j’étais capable à la championne. Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Mar 13 Jan - 12:58


Comme c'était mignon : la jeune fille commençait déjà à stresser, cela se ressentant directement dans le timbre de sa voix et dans le mal avec lequel elle alignait les mots. Mais, malheureusement pour elle, Muzèt ne pouvait rien y faire, pour une bonne raison : si Kara avait décidé de faire sa première arène, c'était qu'elle en avait étudié les risques et qu'elle en était consciente. Autrement, cela prouverait qu'elle n'était pas encore faite pour ce défi. Et, évidemment, la magnifique déesse de cette chapelle ferait tout ce qui était en son pouvoir -divin-, pour pousser la challenger encore un peu plus dans ce stress, plutôt que de se concentrer sur ses pokémons. D'ailleurs, ceux-ci entraient en scène, ne surprenant pas tellement la Championne : le Dynavolt, le Métang et la Goupix. Par contre, quelque chose fit tiquer la divine femme : le nom de la Goupix. Ce n'était pas celui qu'elle avait dans ses souvenirs… Enfin, Kara pouvait avoir aussi bien renommé la renarde de feu. Ainsi, elle n'en prit pas rigueur et observa les ordres s’effectuer. Ce fut donc un Grondement pour le Dynavolt, boostant sa puissance physique, pendant que la Goupix augmentait son esquive, en invoquant un Reflet, avant que le Metang ne copie cette dernière capacité. Cela était un début plutôt prometteur, pour la jeune fille, mais, malheureusement pour elle, Muzèt n'allait pas se laisser faire. Ainsi, c'est, de sa magnifique voix, qu'elle donna à son tour les ordres à ses pokémons :

«  Sylphe, Oeil Miracle sur la Goupix, puis Echange, sur le Dynavolt ! ♫ »

Encore une fois, seule la Cryptéro fut mise à contribution, afin de ne pas provoquer trop de remous, du côté adverse. C'est ainsi que l'esprit du vent identifia la renarde, rendant l'augmentation d'esquive de celle-ci inutile, tout en empêchant toutes nouvelles tentatives de ce genre d'amélioration, pour la Goupix. Immédiatement après cela, l'oiseau psychique utilisa une autre capacité, afin d'échanger le Talent de son adverse avec le sien : Lentiteintée. Cela donnait, certes, un avantage au Dynavolt, mais Muzèt ne voulait pas se risquer d'envoyer son Gallame sur un pokémon possédant Statik. Enfin, il y avait, certes, des chances que le Talent adverse soit Paratonnerre ou Minus, mais dans le cas de Paratonnerre, les capacités Electrik du pokémon Orage seraient directement dirigées vers la Cryptéro, qui absorberait les dégâts de celles-ci, pour augmenter sa force de frappe spéciale. Mais pourquoi commencer à bloquer ainsi la challenger ? Pour la forcer à se mettre dos au mur, afin qu'elle fasse preuve d'un peu d'originalité. Après tout, un combat classique était d'un ennuyeeeeeux. Kara ne voulait pas être ennuyeuse, si ? Enfin, si elle le devenait, Muzèt serait bien moins gentille, quitte à lui faire perdre son arène. Quoi qu'il en était, il fallait marquer le début du combat, n'est-ce pas ? Alors autant faire bouger, également, les autres pokémons.


« Gnome, Armure ! ♪ Ludger ! ♥ Ombre-portée sur le Metang ! ♫ »

Sur ces mots, la toupie terrestre se figa, son corps luisant légèrement, un instant, alors que celui-ci devenait encore un peu plus résistant. Dans le même temps, et même avant, le sabreur psychique étendit son ombre, déjà grande, grâce à la lumière venant de son dos, pour la faire sortir du sol, créant ainsi un double d'ombre temporaire, qui ne se manifestait que pour donner un coup de lame sombre, sur le corps d'acier du pokémon au deux cerveaux, alors que l'original restait de son côté du terrain. Est-ce que le Metang arrivera à éviter la frappe spectrale ? Il avait intérêt, car, sinon, l'avantage irait à la Championne, dès le début du combat.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Jeu 15 Jan - 13:21


Quelques copies illusoire de la renarde apparurent après l’énonciations de ma consigne, suivie par quelques unes de Wolverine dont le boost permettrait aussi d’augmenter ses esquives potentielles. Enfin, c’est ce qui aurait du se passer si la championne n’avait pas ordonné à son Cryptéro d’utiliser Oeil miracle. Je n’appréciais vraiment pas cette espèce de pokémon et encore moins en tant qu’adversaire entre autre à cause de leur panel de capacités gênantes comme celles-ci. J’eu quand même un petit moment d’appréhension, pensant d’une que cette capacité psychique serait assez puissante pour percer l’illusion de Calliope, mais surtout d’autre par en pensant aux conséquences de son mouvement prochain. La plupart des capacités de Dyno étaient de type Electrique et envisager qu’il ne puisse plus les utiliser équivaudrait à perdre un avantage considérable pendant un match pareil. Aussi en ne me souciant que peu de la couverture de Calliope pendant que cette dernière était fixée par le Cryptéro, je lui ordonnais d’utiliser provoc histoire de bloquer le prochain échange de talents. En plus de mémoire, provoque était contenue dans une CT non ? Il y avait aussi une petite chance pour que je l’ai apprise à ma goupix par ce biais…

Les différents reflets de la renarde disparurent le temps que son identification par le totem volant avançait et cette dernière se mit à lui lancer quelques remarques venimeuses dans la tête pour réussir à faire en sorte qu’il ne puisse plus user de capacités non offensives par la suite. Dyno serait ainsi tiré d’affaire et c’était un soulagement, en plus je remarquais que ma Zorua n’avait toujours pas repris sa forme normale même après la disparition de ses reflets. Bon préoccupation n°1 réglée, maintenant il fallait que je me débarrasse de l’attaque du Méga-Gallame parce que sinon Wolverine s’en retrouverait assez affaibli avant même d’avoir bougé et je doutais fortement d'avoir assez de chance pour que l'attaque ne touche qu'un des reflets encore présent sur le terrain. Je me creusais rapidement les méninges à la recherche d’une idée lumineuse quand… Lumineuse ? Oui ! Il me fallait de la lumière ! Et pour ce faire j’avais le candidat idéal.


- Dyno ! Vive-Attaque sur l’ombre ! Il prit rapidement de la vitesse et lorsque qu’il fut à deux doigts de percuter de double sombre de l’épéiste je me remis à crier. Maintenant Flash !

Il frappa de plein fouet sa cible dans une explosion de lumière aveuglante ce qui, selon mon rapide raisonnement et ce que j’avais vu dans un film il y a peu, devrait permettre de faire disparaitre cet excès d’obscurité. En plus, avec un peu de chance, toute cette lumière devait avoir ébloui le Gallame qui se trouvait derrière son clone sombre. Par télépathie, j’avais profité de cette charge éblouissante pour demander à mon pokémon acier d’utiliser poursuite sur le pantin de terre qui boostait tranquillement sa défense pendant que tout le monde était en train de s’activer. Je savais que cette attaque physique ses heurterait sans doute à cette augmentation d’ailleurs, mais la faiblesse du balbuto face au type ténèbres promettait malgré tout des dégâts satisfaisants. Ou du moins c’est ce que j’espérais pendant que le métang et ses quelques copies fonçaient de manière synchrone vers la poupée.

Même si le stress c’était évaporé pour laisser place à de la concentration, je n’étais sûre de rien pour le moment. J’avais cet air déterminé sur le visage qui devait illustrer un minimum le fait que je n’allais pas me laisser faire aussi facilement mais quand même, je savais que ce match allait devenir de plus en plus ardu. Même mon équipe devait ressentir ce sentiment aussi puisque personne ne faisait un seul pas de travers pour le moment, attendant mes instructions avant de tenter quoi que ce soit. C’était d’autant plus impressionnant de la part de Calliope que je ne possédais pas depuis longtemps mais aussi de la part de Dyno qui ne semblait pas aussi hyperactif qu’a l’accoutumé. Comme quoi, une arène et tout le monde se retrouve sage et discipliné, si j’avais su j’aurais commencé avant.  
                                                             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Jeu 15 Jan - 16:41


L'augmentation de la capacité d'esquive de la renarde ne dura pas bien longtemps, car, rapidement, la véritable fut identifiée par le regard divin du divin pokémon de la divine Championne. Malheureusement, pendant ce temps, le Metang avait profité de la même augmentation, grâce à des doubles, et, visiblement, Sylphe ne pourra pas les détruire à l'avenir : la renarde, en représailles à l’Oeil Miracle, lançait des remarques cinglantes sur l'esprit du vent, afin de la Provoquer, la bloquant, au moment d'effectuer l'Echange, laissant ainsi son Talent au Dynavolt. C'était dommage, mais pas catastrophique. Après tout, Muzèt allait encore avoir beaucoup de temps, pour briller, n'est-ce pas ? Et il ne fallait pas oublier qu'elle était ici pour tester la challenger, qui, pour le moment, ne se débrouillait pas trop mal. Et cette impression ne fit que grandir, lorsque notre déesse bien-aimée vit le contre que la challenger faisait à l'Ombre-portée de son Gallame. Utiliser Flash ? C'était une idée lumineuse, presque autant que la Championne. Utiliser la lumière ainsi permit de dissiper l'ombre, avant que celle-ci ne porte son coup. C'était beau, comme ça, mais cela faisait un peu de mal à l'orgueil de la Championne par intérim, qui venait de voir deux de ses capacités contrées par la jeune fille. Mais là n'était que la période de défense, pour Kara. C'est pour cela que le Metang fut envoyé, vers le Balbuto, dans une Poursuite, alors que, par télépathie, Muzèt lui ordonnait de ne pas bouger. Pourquoi donc ? Car s'il tentait une esquive, la Poursuite n'en serait que plus puissante. Là, étant donné la bonne résistance physique et l'avantage de type, la capacité faisait des dégâts tout à fait correct, mais il ne fallait clairement pas plus. Ainsi, la toupie de sable fut frappée par le monstre de fer, déviant, sous le coup, de son axe, avant de se relever, tel un culbuto, malgré les dommages subis pendant la frappe. Quoi qu'il en était…

«  C'est mon tour ! ♥ Gnome, Plénitude ! ♫ Ludger… Elle fit une très courte pause, pendant laquelle elle prenait la pose ainsi qu'une longue inspiration, avant de poursuivre. PIETISOL ! »

Spoiler:
 


Une légère mise en scène, pour simplement lancer un ordre, et pourtant… Rien que cet ordre risquait fortement de déplaire à l'équipe de la challenger, était donné que la capacité Sol touchait d'une manière fortement efficace tout ses pokémons sur le terrain- Les doubles du Metang se faisant toucher également-, alors que ceux de la Championne étaient immunisés, pour diverses raisons, comme le type. Certes, cet ordre pouvait paraître un peu brutal, en apparence, pour tester la jeune fille, mais cela était, évidemment, pensé par notre déesse adorée, qui ne souhaitait pas, tout comme Kara, que l'arène se stoppe trop rapidement sur la défaite de cette dernière. Kara parviendra-t-elle à échapper à cet appel du K.O, provoqué par l'impact du pied du guerrier sur le sol de la chapelle, faisant se fissurer celui-ci à divers endroits ? Muzèt attendait le verdict, afin de voir si elle allait prendre un avantage considérable dans ce combat, en volant une grande partie de la vitalité adverse, tout en ralentissant ceux-ci, ou si Kara réussissait à passer outre le Piétisol. Qui sait ? ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 19 Jan - 22:42

J’avais espéré qu’une esquive de la part du balbuto puisse booster la poursuite qu’avait engagé Wolverine, mais au contraire la poupée de terre ne bougea pas d’un pouce. Dommage, pas rédhibitoire mais dommage. Par contre, j’étais assez fière de mon idée de contre précédente, entre autre parce que la championne elle même sembla impressionnée par cette initiative. Il fallait dire que ça avait le mérite d’être original et bon, même une débutante pouvait faire preuve de ressources. N’empêche maintenant j’avais interêt à continuer sur cette voie parce que sinon, l’idée du flash passerait à la trappe ou pire, passerait pour un coup de chance. Non, c’était hors de question j’étais là pour prouver ma valeur en tant que dresseur et ainsi, prouver que j’étais à la hauteur de mes espérances et de celles de la ligue. Cet état d’esprit me fit repenser au tournois zénith, j’étais arrivée là bas butée, stressée et fermée à toute sollicitation extérieure. Résultat, ce n’est pas ce qui m’avait permis de gagner mon match, même si je ne l’avais pas perdu officiellement mais de mon point de vue ça revenait au même. J’avais commencé à avancer et à faire tomber les sbires de Deoxys lorsque je m’étais alliée à celui que je combattais plus tôt et à contre coeur à Warren. Je me demande bien ce qu’il est devenu celui là… Enfin bref l’heure n’était pas à la réflexion, il fallait simplement que je reste concentrée sans pour autant me refermer comme un kokiyas. La voix chantante de la championne raisonna une nouvelle fois dans la chapelle vide, une première fois pour booster à nouveau le culbuto puis pour s’adresser à son Méga pokémon avant de se stopper net. Cette pause ne m’indiqua rien de bon pour la suite si bien que je demandais télépathiquement à mon métang de se rapprocher rapidement de ses coéquipier. Puis l’ordre raisonna dans un écho sonore alors que la championne prenait… la pause ? C’était certes très stylé et elle pouvait se le permettre par son statut par rapport au mien, mais quand même est ce que ce n’était pas un peu exagéré ? Enfin bref, j’avais bien fait d’envisager ma procédure de rapprochement parce que je ne pouvais pas permettre à l’escrimeur de toucher le pokémon lévitant ainsi que le canidé électrique. Non pas que la vitalité de ma zorua m’importe moins, mais elle ne souffrait pas d’une sensibilité accrue à cette attaque contrairement à ses deux camarades. Juste avant que le pied du gallame ne heurte le sol, je lançais rapidement  mes consignes les plus urgentes.

- Dyno saute sur Wolverine ! Quand il est en place, utilise Vol magnétique !

Je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait donner, un peu comme au coup précédent. C’était de l’inspiration express, la seule chose que je savait c’est que mon dynavolt était capable de sauter sur la partie plate du corps de son partenaire et était assez petit pour rester en équilibre dessus sans trop le gêner. Prendre des décisions aussi farfelues que celle là ou que la précédente me donnait toujours quelques angoisses. J’avais peur de sembler ridicule en ordonnant quelque chose qui l’était tout autant, ou simplement que mon idée rate et que le résultat final soit ridicule. Je surpassais ces appréhensions en donnant quand même mes consignes dans le feu de l’action mais leur exécution me nouait l’estomac. Je prenais aussi en compte le fait qu’une fois qu’il serait descendu de son perchoir, Dyno retrouverait sa faiblesse au type sol alors que Wolverine resterait immunisé pendant un moment, mais pour le moment esquiver ce coup là constituait l’idée maitresse. En plus logiquement, ses doubles aussi seraient épargnés. Le temps que l’onde de choc n’atteigne mon équipe, les deux pokémons les plus en danger s’étaient mis à l’abri alors que Calliope vit le sol arriver vers elle comme s’il s’était transformé en petite vague à la suite du choc. La championne devait sans doute penser que ce coup lui serait fatal ou presque puisqu’elle avait les yeux posés sur une renarde de feu.

A peine l’onde l’avait-elle percutée que son illusion commença à se dissiper comme un hologramme à court d’énergie. Elle secoua la tête pour se remettre de l’impact avant de fixer le Gallame droit dans les yeux de manière insistante et passablement agacée. Je craignais vraiment qu’elle n’oublie son engagement et qu’elle ne commence à prendre des initiatives un peu trop envahissantes. Elle n’avait pas d’avantage face au combattant et je ne voulais pas qu’elle ne pourrisse le semblant de stratégie pour lequel j’avais énormément oeuvré avant qu’il ne germe dans mon esprit. Si tenté qu’on puisse appeler ça une stratégie, et je devais avouer que j’étais à cours d’inspiration pour le moment c’est pourquoi je préférais regarder ce qu’elle faisait plutôt que de la rappeler à l’ordre. De toute manière la rappeler à l’ordre aurait été mal vu et déplacé aussi il fallait mieux que je fasse comme si c’était prévu. Elle n’avait pas lâché son adversaire des yeux et lorsque son regard croisa le sien elle se mit à… faire une grimace. Tout ça pour ça, sans rire ? Elle avait bien choisi parce que baisser la vitesse adverse pourrait s’avérer pratique mais, elle avait fait durer tout ce suspens pour une simple grimace ? N’empêche je me demandais bien comment réagissaient le camp adverse maintenant que la nature de ma renarde venait d’être révélée.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Mar 20 Jan - 23:01


Ahah ! ♥ La petite challenger était subjuguée par la grâce de Muzèt, n'est-ce pas ? Après tout, quoi de plus normal ? Déjà que la déesse de cette chapelle inspirait la puissance associée à la beauté, ces dernières n'étaient que mises en avant par sa magnifique pose. D'ailleurs, cela impressionnait tant la jeune fille qu'elle rassemblait ses pokémons ! Elle avait bien fait : grâce à cela, elle put effectuer l'esquive espérée par la divine Championne. Pourquoi ? Car Kara aurait pu aussi bien omettre le fait que son Dynavolt pouvait sauter sur le corps du Métang, afin d'éviter à son tour l'onde terrestre. C'était ce qu'il arrivait, lorsque l'on restait cloîtré dans les effets vérifiés des capacités et ce qui séparait deux genres de dresseurs : ceux qui se cantonnaient aux fiches et à Poképedia et ceux qui prenaient le risque d'innover et de tester dans le feu du combat. De ce point de vue, la challenger avait visiblement acquis cette compétence, étant donné ses deux innovations précédentes. Mais du point de vue de l'amour-propre de Muzèt, ces esquives faciles étaient un manque de respect pour sa divine personne. Après tout, est-ce que l'on va à l'encontre d'une déesse ? Non ! Ainsi, à partir de cet instant, la Championne avait décidé d'être bien moins gentille, lors de ses assauts. D'autres manœuvres d'évitements comme celles-ci seraient inadmissibles.

Elle observa donc plus attentivement le combat, remarquant ainsi que la Goupix avait laissé la place à une Zorua. Évidemment. Sinon, pourquoi la jeune fille aurait-elle pris le risque d'envoyer trois pokémons faibles face au type Sol de Gnome ? De plus, un pokémon de type Ténèbres avait toujours un avantage, face aux types Psy de la Championne : l'immunité et l'avantage offensif. Heureusement que Muzèt avait envoyé Ludger au combat, sinon elle aurait eu du mal à gérer la Sombrenard. Quoi qu'il en soit, celle-ci, maintenant découverte, lançait, après un regard mauvais, une Grimace, pour l'épéiste psychiste. Ou pas. La déesse ne voulait pas perdre l'avantage de son pokémon Combat si facilement. Ainsi, elle lui ordonna par télépathie une Interversion in-extremis avec le Balbuto, afin que ce soit le pokémon Sol qui ait sa rapidité de baissée, à sa place. Peu de temps après cela, toujours par le même moyen, Gnome se figea sur place une nouvelle fois, augmentant sa résistance physique grâce à une Armure. Cette utilisation du lien psychique marquait en quelques sortes que le niveau du combat avait augmenté, pour le plus grand malheur de la challenger.


«  Tranch'air, Sylphe ! ♫ Cela fait, Poing-boost sur le Métang, Ludger ! ♥ »

Des ordres simples, pour un maximum d’efficacité. En les aillant dit comme ça, à haute voix, la challenger pouvait se préparer un minimum aux assauts, mais est-ce que cela serait réellement utile ? L'esprit du vent lancerait ses vents coupants, sur toute la partie adverse, qui s'était réunie, avant le précédent Piétisol. Ainsi, la capacité Vol n'aurait pas trop à se disperser, pouvant toucher les cibles voulues : les Reflets du Métang et leur propriétaire, afin d'éliminer les doubles. Quant aux autres pokémons, ils ne seraient que des dommages collatéraux de l'attaque. De plus, il ne fallait pas oublier que, étant donné que l'Echange au début de combat n'avait pas eu lieu, la Cryptéro avait conservé son Talent Lentiteintée, lui permettant de doubler la puissance de son Tranch'air, sur le Dynavolt et le Métang, contre-balançant ainsi le désavantage de type. Cela était, évidemment, sans avoir compter le STAB, qui restait effectif malgré tout. Kara avait voulu que la pokémon multicolore attaque, en gardant son Talent ? Soit, elle allait en payer les frais. Peu de temps après la capacité de la Crytéro, Ludger parti droit vers sa cible, avec deux possibilité : soit le Tranch'air n'avait pas éliminé les Reflets, dans le quel cas sa capacité risquait d'échouer, soit les doubles avaient disparus, lui permettant de toucher efficacement le pokémon métallique avec son coup de poing, ce qui lui augmenterait, au passage, sa puissance Physique, pour ses prochains coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Ven 23 Jan - 13:42


J’en croyais pas mes yeux, mon idée avait fonctionné comme prévu et cela avait d’ailleurs l’air d’agacer la championne. Je sais bien que l’image de petite challenger bouffée par le trac avait pu laisser penser à la championne le fait que je n’étais pas prête, mais non. Le trac n’impliquait pas obligatoirement une absence de résistance et bon, les combats étaient les seuls moments ou mon imagination débordante servait enfin à quelque chose. Pendant le court instant qui suivit la capacité non-offensive de Calliope, je vis que la poupée de terre s’était une nouvelle fois figée pour faire appel à des pouvoirs psychiques. Selon mes vagues connaissances portant sur les capacités de ce pokémon, il devait être en train d’utiliser inversion et quoi de plus logique à l’heure qu’il est. Cela permettrait à l’épéiste en face de ne pas souffrir de baisse de statut, au contraire puisque son partenaire enchainait une nouvelle fois avec Armure. D’un coté, je me disais qu’il fallait que je profite de cette absence de mouvement adverse pour attaquer et puis d’un autre coté, mon instinct me prévenait qu’il ne valait mieux pas griller toutes mes cartes avant d’avoir entendu la suite du programme. Le seul écart que je me permis de faire, fut de demander à Dyno d’utiliser une nouvelle fois grondement, pour garder un boost raisonnable malgré les augmentations de stats ennemies.

Puis arriva l’offensive, d’un coup le totem volant se mit à invoquer des sortes de boomerang tranchants constitués d’air condensé avant de les projeter en direction de chaque membre de l’équipe ainsi que vers les reflets. Ces derniers ne survivraient sans doute pas à cette attaque mais bon, tant pis, il fallait mieux espérer qu’ils abattent servis à quelque chose pendant qu’ils se trouvaient encore sur le terrain plutôt que de tenter de les sauver, au risque de blesser les pokémons en place sur le terrain. En plus, lorsque l’on créait ce genre d’artifice c’était bel et bien pour qu’ils finissent par disparaitre et il ne fallait pas oublier que Dyno était perché sur le sommet du véritable wolverine donc il n’était pas très dur de le repérer. Par contre comme il était hors de question que je laisse mes pokemons se faire toucher aussi, je balançais mes ordres toujours en croisant les doigts.


- Hurlement Dyno ! Calliope, lance Combo-griffe et tente de toucher aussi le lanceur !

Comme le canidé vert se trouvait toujours perché sur la tête de son camarade, son hurlement devait en toute logique repousser les faucilles qui leurs étaient destinées en poussant un cri plus puissant encore que le précédent. Oui je devenais une grande adepte du hurlement et pour cause, dans la mesure où cette attaque lancée par Goup’ avait réussi à repousser des rochers nous tombant dessus, je doutais qu’elle ne soit pas performante pour ce coup là. Pendant ce temps, il faudrait que la Zorua détruise manuellement l’attaque ennemie en lui assenant un coup de griffe bien placé. Ensuite j’espérais que la fréquence de son attaque ainsi que sa proximité avec le camp adverse lui permette aussi de toucher faiblement le cryptéro de Muzèt. Je ne restais que faiblement attentive à ses mouvements après son esquive portée pour me concentrer sur le méga-gallame adverse qui fonçait vers Wolverine. Cette fois je ne devais vraiment pas le laisser ses faire toucher parce qu’entre le staff adverse et la faiblesse de l’acier pour ce genre d’attaque, mon métang s’en retrouverait fortement handicapé pour la suite. Je n’avais qu’une possibilité en tête mais le fait qu’elle implique encore un fois qu’un autre de mes pokémons se blesse ne me plaisait pas énormément. Ce fut de voir le combattant se mettre en mouvement qui me persuada d’agir quand même.

- Dyno, bloque son attaque avec étincelles

Le canidé sauta du métang, avant de faire apparaitre de l’électricité sur la totalité de sa fourrure pour charger en direction du poing adverse. J’espérais qu’il réussisse à toucher le méga-pokémon sans pour autant être blessé mais au contraire, il percuta son ennemi en plein du coté de l’attaque. L’escrimeur verrait obligatoirement son attaque augmenter maintenant, mais ce qui attira mon attention alors même que les deux adversaires n’avaient pas terminés leurs attaques que certains arcs électriques parcourant mon canidé semblaient plus lumineux que d’autres. Ce n’était pas très visible si bien que je pris ça au départ pour une tentative d’augmentation de puissance de son attaque mais peu à peu, alors que cette offensive dépassait sa durée normale d’exécution, toute l’électricité du Dynavolt vira au blanc jusqu’à le recouvrir entièrement. L’instant d’après, sa silhouette se mit à grandir et à changer jusqu’à ce que la lumière ne disparaisse pour ne laisser devant le Gallame qu’un Elecsprint aux babines retroussées. Je ne pus m’empêcher de sautiller de joie en voyant cela, on ne peut plus fière de mon pokémon. Maintenant il était définitivement hors de question que j’échoue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 26 Jan - 20:49

L'échange de positions des pokémons de Muzèt n'avait pas été entravé, ce qui suffisait à la calmer, légèrement. Elle remarqua tout de même le Grondement ennemi, se demandant si, ainsi, la Challenger pensait contre-balancer la grande défense physique du Balbuto, si souvent augmentée ? Si c'était cela son plan, il ne risquait pas de porter ses fruits, en tout cas pas pour le moment. Quoi qu'il en était, les faucilles d'air de Sylphe furent envoyés, pour n'être qu'une demi-réussite. Certes, les doubles avaient été éliminés, ce qui favorisait les futures attaques des pokémons de la divine déesse, mais le Tranch'air avait été bloqué par les ennemis, avec plus ou moins de réussite, le Dynavolt les soufflant littéralement, sauvant au passage le Métang, alors que la Zorua à la couleur étrange se frayait un chemin, à coups de Combo-griffes, à travers les faux aériennes, pour finalement donner deux coups de griffes à la Cryptéro. Kara n'aurait pas pu en espérer plus, après avoir détruit les faucilles à l'aide de cette capacité. Ce n'allait pas être avec ce genre de capacités qu'elle viendrait à bout de notre magnifique Muzèt, non mais ! D'ailleurs, le chevalier servant de celle-ci allait toujours droit vers le pokémon Acier, avant que la jeune challenger n'ordonne à son Dynavolt d'intercepter l'attaque avec une Etincelle. La Championne par intérim ne pouvait rien faire pour changer cela, aussi préféra-elle demander à Gnome, à ce moment-là, une Astuce-Force, lui conférant ainsi de très bonnes statistiques de puissance, tout en lui faisant garder une très bonne résistance, grâce aux boosts précédents. Le Balbuto étincela donc de deux couleurs représentant les deux types de statistiques, alors que le Dynavolt lui-même brillait d'un éclat blanc. Une évolution, hein ? Et il fallait que ça tombe dans SON arène ?! Elle ne pouvait pas laisser la jeune fille et ses pokémons lui voler la vedette ! Elle aurait pu jouer la gentille mentor, mais maintenant, c'était fini. Kara allait goûter au courroux de la magnifique et brillante déesse étincelante de ces lieux sacrés ! Le sceau de la terre et du vent étaient déjà ouverts, il ne restait donc plus que l'eau et le feu à libérer. Et la divine Muzèt savait très bien comment y parvenir, gardant, malgré sa colère intérieur, son air bienveillant et son sourire :

«  Ludger, en retrait, puis Coup d'main sur Gnome ! ♫ Gnome, Puissance cachée ! Toi aussi, Sylph ! ♪ ♥ »

Immédiatement, le Gallame se Téléporta, à sa position initiale, avant de se concentre légèrement, pour envoyer des ondes positives en direction de son allié. D'ailleurs, le Balbuto ne se fit pas prier, car il enclencha sa capacité presque aussitôt le Coup d'main donné. Ainsi, des orbes de flamme se formèrent au dessus du Métang, avant de s'abattre sur celui-ci, tel un jugement divin. Jugement renforcé par la précédente Plénitude ainsi que par l'Astuce Force, tout en comptant, également, l'avantage de type flagrant. Peu de temps après cette attaque, l'esprit des vents lança également sa capacité, qui était, n'importe qui s'en douterait, de type Eau. Par contre, ici, pas de jugement venu d'en haut, mais simplement plusieurs sphères d'eau, qui furent projetées vers tout les ennemis, tel une vague vengeresse. - Vague de bulles-. Cette attaque ne profitait d'aucun avantage, ne serait-ce que la bonne puissance spéciale de la Crytéro ainsi que de son Talent. Mais le plus important n'était pas là. Le plus important allait venir, après, qu'importe les dégâts causés. Maintenant que le Feu, la Terre, le Vent et l'Eau avaient été libérés, Muzèt pourra libérer une puissance bien supérieur qui, elle l’espérait, suffirait à vaincre la challenger, pour lui donner une bonne leçon : ne JAMAIS faire mieux que Muzèt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Mar 27 Jan - 12:34


J’étais euphorique à force de regarder Dyno qui arborait maintenant un port de tête fier et une silhouette bien plus avantageuse qu’avant. Il avait gagné un air beaucoup plus lupin ce qui aidait beaucoup à le prendre plus au sérieux et en plus de ça, sa puissance devait elle aussi avoir grandi en même temps que lui. Je comprenais maintenant pourquoi il m’avait semblé bizarre depuis quelques jours. Mais bon, je n’avais pas plus de temps que ça pour m’esbaudir sur l’état de mon pokémon puisque j’avais un match à mener à bien. Enfin, que j’avais interêt à mener à bien parce que, la championne sembla un instant contrariée de voir que je m’étais sortie de la précédente vague d’attaque et qu’en plus mon pokémon avait évolué. Si elle s’inquiétait de l’attention qu’il avait attiré sur lui pendant cet instant, elle n’avait pas à trop s’en faire sachant que cette chapelle était déserte. S’il y avait eu un quelconque public d’accord, mais là… A moins qu’il y ait des caméras planquées dans divers coins de la pièce pour garder les images des challenges dans des dossiers ou je ne sais quoi… Non j’en doute, ce serait quand même assez tordu comme idée. Enfin, à force de ne rien faire pour réfléchir j’avais complètement raté l’occasion d’attaquer le balbuto qui brillait de deux couleurs différente ce qui correspondait à l’attaque… à l’attaque… Zut, c’était quoi ça déjà ? Impossible de mettre le doigt dessus, je souffrais d’un formidable trou de mémoire d’un coup… Bon tant pis, ça me reviendrait sans doute plus tard je n’avais qu’à faire comme si de rien était pour le moment. La championne qui arborait toujours le même sourire doux qu’au début commença à donner ses consignes mais je n’attendis pas la fin de sa phrase pour demander à mes pokémons une première offensive. A peine avait-elle ordonné la mise en retrait du méga-gallame que je pointait mon index vers lui en ne prononçant qu’un mot.

- Poursuite !

Je ne savais pas comment il allait s’y prendre mais il allait forcément se déplacer, donc si on considérait ça de manière cartésienne, tenter une fuite face à mon attaque qui verrait alors sa puissance doublée. Seul point que je trouvais dommage était le fait que le double type de ce pokémon ne présentait pas de faiblesses au type ténèbres mais bon, tant pis même si sa défense avait été augmentée, ces coups en allait la chandelle. Oui j’ai parlé au pluriel, je n’ai jamais dit qu’il n’y aurait qu’une seule poursuite de lancée. Et oui, il allait y avoir deux poursuites différentes. Je ne pouvais clairement pas demander au même pokémon d’effectuer cette attaque deux fois de suite, ça n’aurait pas été fair-play, mais là j’avais patienté entre la première fois où Wolverine avait lancé cette attaque sur le Balbuto et il s’était reposé depuis et était donc parfaitement apte à relancer cette charge. Quand à ma Zorua, elle n’avais pas encore usé de cette offensive qui serait stabbée de son coté et il ne fallait pas oublier que les deux poursuites étaient lancées de manière indépendantes, synchrones, mais indépendantes l’une de l’autre. Je n’aurais pas pu espérer mieux que de voir le psychiste se téléporter vers son camp, ainsi mes deux assaillants gagnèrent de vitesse et de puissance en virant de trajectoire et percutèrent leur cible quasiment en même temps, pendant qu’il effectuait son coup de main vers la poupée de terre. En parlant de ça, cette même poupée était sur le point de lancer elle aussi son attaque et l’inconvénient de puissance cachée, c’est qu’en tant qu’adversaire on ne sait jamais à l’avance quel sera le type du coup porté. Quoi que, je commençai à me douter de quelque chose en voyant une impressionnante quantité de feu s’amonceler au dessus de Wolverine, cible idéale dans le cas présent. Je dois avouer que dans le cas présent, aucune idée de contre ou d’esquive brillante ne me vint en tête ce qui me rappela le moment le plus critique du tournois, celui où je savais qu’aucune esquive n’était possible mis à part une. Aujourd’hui j’allais pouvoir lancer cette consigne sereinement pour continuer à me battre sans être interrompu par un virus psychopathe, plus simplement finir ce que j’avais commencé. Sauf que là j’en voulais, j’avais envie de pousser le bouchon encore un peu pour voir jusqu’où ça allait me mener si bien que je fis passer mentalement ma consigne à mon métang. Alors que celle gigantesque langue de feu s’abattait sur lui, il croisa les bras au dessus du haut de la tête avant de disparaitre au milieu des flammes. Pendant ce temps, j’en profitais même pour donner une nouvelle consigne à Dyno qui devait logiquement avoir élargi son panel d’attaques.

- Utilise champ électrifié puis attend mon signal.

Un courant électrique géant et inoffensif se mit à parcourir le terrain et si j’avais pris cette initiative ce n’était pas pour empêcher le sommeil de qui que ce soit mais plutôt pour augmenter de 50% la puissance de futures attaques électriques. Lorsque la puissance cachée de feu commença à cesser, Wolverine réapparu, toujours dans la même position mais luisant d’un éclat vert et alvéolé. Inutile de conserver plus longtemps le suspens, il s’agissait bel et bien d’un Abri qui venait tout juste de sauver mon pokémon. Je n’avais pas particulièrement envie de griller ce joker à la base mais la faim justifie les moyens comme on dit. C’était au tour du Cryptéro de lancer son offensive qui sembla constitué de bulles d’eau et je n’attendit pas qu’il ait terminé de mettre en place sa puissance cachée pour ordonner une contre-attaque, au risque que Dyno soit de nouveau blessé.

- Maintenant ! Croc-éclair ! Essaye quand même d’esquiver les bulles ! Pareil pour les autres.

Malheureusement toute la meilleure volonté du monde ne permit pas à mon équipe d’esquiver toutes les sphères aqueuses si bien que Wolverine et Calliope en reçurent une en tentant de rejoindre notre partie de terrain alors que Dyno fut touché à bout portant juste avant de planter ses crocs dans la chair du totem volant. Quoi que, est ce qu’on pouvait vraiment appeler ca de la chair parce que vu d’ici ça n’avait pas l’air très mou… Astuce Force ! L’attaque de tout à l’heure que je cherchais, c’était astuce force. Hé ben mieux vaut tard que jamais, je commençais à m’inquiéter sur l’état de ma mémoire mais en fait tout va bien !

Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Mar 27 Jan - 22:21


Évidemment qu'il y avait des caméras cachées, chère narratrice ennemie ! Après tout, Muzèt souhaitait garder des traces de ses exploits, avant de les envoyer sur le réseau mondial. Par contre, les succès n'étaient pas là, pour le moment, à cause de cette challenger qui résistait bien de trop ! Était-ce les événements du Tournoi, qui l'avaient rendu plus puissante ? Ou était-ce la magnifique déesse, qui était trop faible ? NON, cela était impossible. Et pourtant, encore une fois, Kara montra une certaine présence d'esprit, en envoyant son Métang et sa Zorua attaquer le Gallame, avec une Poursuite chacun. Car oui, ce genre de retrait, même en se téléportant, était considéré comme une esquive ou, dans ce cas là, une fuite. Ainsi, les deux charges furent à leurs puissances  maximales, malgré la neutralité de type de l'épéiste, lui infligeant des dégâts plus que corrects, suffisant à attiser la rage de la divine déesse. Heureusement, peu de temps après cela, les Puissances-cachées furent lancées et celle de Gnome, frappant dans la faiblesse du Métang, tout en étant boostée par le Coup d'main suffisait à la calmer légèrement. En plus, il croyait pouvoir survivre à cet assaut en se protégeant simplement avec ses bras ? Ah ! Finalement, la jeune dresseuse n'était pas aussi futée que prévu.

Pendant ce temps, l'Elecsprint ennemi invoquait un Champ Electrifié, augmentant la puissance des futures capacités, dont les siennes, tout en empêchant les pokémons de s'endormir. Pensait-elle que Muzèt oserait frapper des pokémons endormis ? Bien sûr que non ! Ce n'était pas ainsi qu’agissait une dé… Finalement non. Une déesse peut tout faire. Tout. Surtout quand les simples mortels se protégeait impunément. Comment, COMMENT le Métang avait osé utiliser un Abri ?! La Championne par intérim conservait son sourire, difficilement, en serrant les dents, en voyant cet capacité tant haït. Mais elle n'allait pas faire une crise, non. Elle laissa sa Cryptéro lancer ses orbes d'eau, sur tous les ennemis, se faire également mordre par le loup électrique et… Elle ordonna aussitôt un Vibra-soin à son Gallame, pour soigner l'esprit du vent. Les ondes bienfaisantes touchèrent donc leur cible, avant que Muzèt ne se décide. Le métang et la Zorua rejoignaient la partie adverse du terrain ? C'était parfait. Il ne fallait JAMAIS provoquer la divine, puissante, magnifique déesse de ces lieux sacrés ! Pourquoi ? Sinon, ce serait l'…


«  AVENEMENT DES TENEBRES ! Sur le Métang ! » Dit-elle, sans le timbre mélodieux habituel de sa voix, sans pour autant oublier de prendre de nouveau la pose. Cette fois-ci, elle sortirait l'un de ses plus puissants enchaînements, pour être certaine d'en finir avec cette cible. Ensuite, ce serait sûrement le tour au pokémon Électrique, qui lui avait volé la vedette, un court instant, mais trop long pour la divine Championne. Ainsi, les ténèbres commencèrent leur démonstration de puissance, à commencer par une Ombre-portée, de la part du Gallame. Mais celle-ci ne prenait pas la forme d'un double d'ombre, cette fois-ci, mais une apparence plus sauvage : des aiguilles ténébreuses, sortant d'en dessous du pokémon Acier. Il pouvait bien voler, les aiguilles ne feraient que monter plus haut, dans un axe parfaitement vertical, tant qu'elles n'auraient pas toucher quelque chose, pouvant même aller jusqu'à toucher le plafond, s'il le fallait. Le deuxième coup fut celui du Balbuto, qui invoqua au dessus de sa cible, une Ball'ombre, qu'il fit s'abattre peu de temps après l'activation de l'Ombre-portée. Pour ce qui était du dernier coup, il s'agissait ni plus ni moins d'un Vibrobscur, de la part de la Cryptéro. Ainsi, après la Ball'ombre, celle-ci libéra une sorte de souffle condensé de couleur noire, prêt à balayer le Métang. Il ne fallait, également, pas oublier les différents boosts de statistiques des pokémons qui attaquaient, évidemment.

La dresseuse avait voulu jouer avec Muzèt ? Son pokémon sombrerait dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Mer 28 Jan - 20:21


Après la vague d’attaques précédentes, le gallame et la cryptéro avaient subit une quantité assez satisfaisante de dégâts chacun. Du moins, ça m’avait l’air correct jusqu’à ce que le méga-pokémon envoie une vague de soin vers sa partenaire, lui rendant ainsi une grande partie de son énergie perdue. J’ai horreur des capacités de soin portées par le camp adverse, ça apporte un coté très frustrant, ça me donne toujours l’impression d’avoir travaillé pour des nèfles. Enfin, heureusement avec l’avantage type ce serait du boulot rapidement rattrapé avec un peu de chance. En tout cas, tout ceci n’avait pas l’air de faire très plaisir à la championne qui serrait les dents tout en conservant tant bien que mal son sourire. Je commençais un peu à me dire que j’en avais fait trop et que je finirais par le payer à un moment ou à un autre et ce moment arriva plus rapidement que prévu. Tout en reprenant sa pause de tout à l’heure, elle donna un ordre qui d’une part n’annonçait rien qui vaille et d’autre part que je ne connaissais absolument pas, tout en perdant sa douceur et le coté mélodieux de sa voix. L’entendre parler ainsi me fit quand même légèrement flipper et je me mis à écarquiller les yeux de surprise. En plus ce serait encore pour Wolverine ce coup là, décidément, elle en avait après lui en particulier alors que ce n’était pas particulièrement lui qui avait fait le plus de tort à son équipe. Enfin bref, il fallait que je me débrouille parce que la première attaque commençait déjà.

Il s’agissait d’une nouvelle ombre portée, en forme de fléchettes qui apparurent sous l’emplacement exact de son corps avant de s’élancer en l’air pour le toucher. Son premier réflexe fut de monter en ligne droite pour essayer de les semer mais en les observant quelques secondes, je choisis de demander au pokémon acier quelque chose de légèrement différent. Par télépathie pour ne pas avoir à le hurler, je lui demandais simplement de se décaler sur le coté avant de revenir au sol. Les aiguilles droites comme des “I” continuèrent inlassablement leur course en suivant leur trajectoire parfaitement verticale avant d’aller percuter le plafond pendant que mon métang revint à une altitude convenable sans le moindre bobo. Voilà, c’était la solution la plus simple et la plus efficace et c’était aussi l’exemple type de situation qui expliquait pourquoi je ne pouvais pas m’empêcher de hurler sur les personnages de films d’actions, qui quand quelque chose leur fonce dessus, suivent gentiment la trajectoire de cette chose en courant comme des dératés alors qu’il leur suffirait de se décaler vers la droite ou vers la gauche pour s’en sortir indemne et même pas essoufflé. Bref, je garderais ce motif de procès aux réalisateurs de films pour plus tard, j’avais un match à terminer moi. Ensuite une énorme Ball’Ombre arriva sur lui de la part du balbuto et vu la taille de la chose, user de la même technique que depuis le début me semblait être une bonne solution. Cette fois je donnais mes consignes à l’oral pour qu’il n’y ait pas de malentendu.


- Détruit ça avec Griffe-Acier

Il partait bien son nom lui y a pas à dire, l’extrémité de ses avant bras griffus se mirent à briller d’un éclat argenté avant de doubler de taille pour enfin trancher la boule spectrale jusqu’à ce qu’elle ne disparaisse. Bon, logiquement je n’aurais plus qu’une attaque a essuyer avant que l’offensive adverse ne se termine et elle serait lancée par la cryptéro. Oh oh… Un vibrobscur, ça allait être compliqué à éviter ça… Il fallait réfléchir, vite et bien tout en prenant en compte les éléments déjà présents sur le terrain c’est à dire le champ électrifié et le vol magnétik de Wolverine qui… Champ électrifié et vol magnétik… Non d’Arceus la voilà ma solution ! En temps réél, je dictais mentalement mes consignes au métang parce que la manœuvre allait être compliquée et je ne savais pas si ça allait vraiment marcher. Wolverine commença par replier ses bras sous son corps avant de se rapprocher assez du sol pour que certains arceaux électriques puissent l’atteindre de manière inoffensive.  Ensuite il fallait qu’il donne une impulsion pour se mette à tourner le plus rapidement possible sur lui même en suivant un axe virtuel le traversant perpendiculairement et en son centre, l’électricité prendrait rapidement le relai. J’avais bien dit que c’était compliqué, et c’est pas fini ou si presque, on arrive au résultat. En étant toujours sous l’influence de sa propre énergie magnétique et en la faisant interférer avec l’électricité au sol, il venait de se transformer en spire géante ou plus simplement il était en train de générer autour de lui un champ magnétique de petite amplitude mais qui serait suffisant pour faire glisser les particules de l’attaque autour de lui et non sur lui. Je n’arrivais pas à croire que je venais de me rappeler d’un truc pareil et surtout que j’ai réussi à le caser pendant un match d’arène. Là si la championne n’en sortait pas au moins un tout petit peu impressionnée je voyais pas quoi trouver de mieux…

Pendant ce temps à l’arrière plan, la rune protect de l’équipe adverse avait duré cinq tour et avait donc disparu ce qui me laissait largement l’occasion de m’amuser un peu avec des altérations de status. Et c’est précisément pourquoi Dyno déchargea une cage-éclair sur le méga-gallame pendant qu’il était concentré à lancer son attaque simplement parce qu’il avait beaucoup plus besoin de bouger que ses camarades et qu’il s’en retrouverait ainsi pas mal handicapé pour la suite. Affaire classée, quoi que… Il avait pas mal souffert après la double poursuite, c’était sans doute le bon moment pour lui asseiner un nouveau coup. Mon elecsprint lui fonça dessus pour le toucher, profitant de sa mobilité réduite et du fait que son attaque fonçait toujours vers le plafond, avec une attaque étincelle. Ensuite il repartit aussi sec dans la direction opposée pour reprendre une distance de sécurité correcte. Maintenant, il fallait observer ce qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Jeu 29 Jan - 19:54

Aaaaaah. ♥ Voir l'étonnement et cette pincée de peur sur le visage de la challenger rendaient la déesse vraiment heureuse. Après tout, si elle était si étonnée que cela, elle ne pourra pas contre-attaquer ou réfléchir suffisamment vite pour sauver son pokémon Acier des Ténèbres, si ? Visiblement, si, car l'Ombre-porté fut évité, simplement en se déportant de son axe. C'était logique et simple, mais en esquivant ainsi, le Métang ne pourrait pas éviter la prochainement attaque : la Ball'ombre de Gnome, qui s’approchait dangereusement de lui pour… Ne pas se faire esquiver, mais détruire, par les Griffes d'Acier de la cible. Comment osait-elle ? Même, maintenant que Muzèt s'était décidée à combattre à pleine puissance, la challenger parvenait toujours à mettre ses stratégies en échec ? C'était inacceptable. Si le Vibrobscur échouait également… Il échoua. Par une technique, certes, honorable, mais qui eut raison de la gentillesse de la déesse, qui ne remarqua même pas que son Gallame avait succombé à l'attaque de l'Elecsprint. Toute sa rage était dirigée, non pas vers le Métang, mais vers la challenger. Elle voulait lui voler sa lumière, hein ? Elle voulait ce badge ? Elle voulait devancer la magnifique déesse ? Elle voulait gagner ? Peut-être qu'elle aurait tout cela, mais, cette fois, Muzèt ferait tout pour l'en empêcher. Elle remarqua du coin de l’œil Ludger à terre, avant de donner son ordre, sourire disparu, sans prendre de poses, les pieds à terre.

«  Avènement de la Lumière ! Cible principale : la Zorua ! »

Il s'agissait là de l'un de ses deux plus puissants enchaînements. Sans le Gallame, il en manquerait une partie, le Flash, mais ce qu'elle voulait, c'était, enfin, voir souffrir les pokémons adversaires. Et qui sait, peut-être que l'attaque toucherait la dresseuse ? Quoi qu'il en était, les deux pokémons lancèrent leurs attaques presque en même temps, bien décidés à servir leur déesse. Ainsi, la Cryptéro libéra une sorte de fin laser de lumière, dans un Luminocanon dirigé vers la pokémon Ténèbres, alors que, dans le même instant, le Balbuto se mit à briller d'une lueur intense. Cette Eclat-magique n'était pas seulement de la lumière, mais également un puissant assaut, touchant tout les adversaires et qui saurait infliger des dégâts considérables à la Zorua, grâce à l'avantage de type et à la grande puissance spéciale du pokémon Sol, induite par l'Astuce-force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Lun 2 Fév - 10:23


C’était à peine croyable, mon métang avait réussi à ne subir aucun dégât mais en plus de ça le méga-gallame ennemis avait succombé à l’attaque de mon elecsprint. Si je voulais chipoter, je ne pourrais citer que deux petits bémols par rapport à ce que j’avais fait, d’un coté la cage-éclair de Dyno n’avait pas servit très longtemps, dans la mesure où elle avait servi, et de l’autre coté Wolverine allait avoir un mal fou à s’arrêter de tourner maintenant. Je suppose qu’il ne s’agira là que d’inconvénients mineurs ou du moins, c’était ce que j’espérais. De son coté, la championne avait l’air de fulminer et c’était à la fois relativement terrifiant et surprenant. Elle était passé d’un extreme de douceur à un autre sans transition vraiment marquée d’où le coté surprenant mais cela laissait aussi penser que sa résistance commençait à en prendre un coup et c’était exactement la raison qu’il fallait pour continuer sur cette voie. Je ne sais pas trop si je réussirais à l’approcher une fois le match terminé mais il fallait qu’il se termine et j’allais tout faire pour que la balance penche en ma faveur une fois le moment venu.

Après les ténèbres, c’était au tour de la lumière de s’abattre sur mon équipe et plus particulièrement sur Calliope. En effet, en prenant un peu de recul sur ce match c’était elle qui avait subit le plus de dégâts, suivie de près par Dyno je pense… Ou l’inverse peut être… Et puis zut, là n’était pas la question par contre à la différence de tout à l’heure, les deux attaques commencèrent en même temps si bien qu’il n’y avait que deux issues possibles à cet enchainement. Soit l’esquive était complète, soit le combat s’arrêterait là pour Calliope voir même aussi pour Dyno. Ce dernier n’étant pas très éloigné d’elle, je tentais une nouvelle fois un tout pour le tout en croisant les doigts pour que ça fonctionne. Je tendais mon bras par réflexe pour pointer ma Zorua avant de donner ma consigne à Dyno, l’air plus déterminée que jamais.


- Attrape la et utilise vive-attaque pour esquiver !

Il piqua un sprint vif comme l’éclair, sans mauvais jeu de mots encore une fois, attrapant Calliope par la peau du coup dans sa gueule pour s’élancer avant le rayon et au travers des éclats brillants et féériques. Pendant ce temps, Wolverine faisait toujours la toupie mais je ne m’inquiétais pas trop pour lui sachant que son type lui permettait de résister correctement aux attaques féériques. En tout cas, j’eu de la chance de détourner les yeux de mon duo de canidé pour regarder ma toupie volante puisqu’un des éclats sensé le percuté fut détourné de son axe pour être renvoyé vers… Est ce que je dois vraiment le dire ? Je savais bien qu’un truc de ce genre finissait toujours par m’arriver tôt ou tard, mais bon j’avais quand même espoir d’éviter un tel cas de figure dans une arène. Donc me voilà qui me laisse tomber accroupis, les deux bras sur les tête pour protéger mon crâne et mes cheveux. Surtout mes cheveux parce que j’ai déjà eu une mèche de brûlée à cause d’un laser, il était hors de question que je me retrouve rasée par une sorte de bout de verre phosphorescents. Une fois hors de portée de tir, je me relevais et donnais un nouvel ordre à Dyno.

- Ok lâche la ! Etincelle sur la Cryptéro maintenant !

Je ne sais pas si elle avait prévu que l’attaque du balbulto vienne ricocher de mon coté mais compte tenu de son état de colère, j’étais certaine que ça lui avait fait plaisir. Pour moi ce badge représentais bien plus que ce qu’elle ne pouvait imaginer, alors oui, elle allait devoir mettre son ego de coté une minute parce que je comptais bien sortir d’ici avec en poche. Une minute, c’est moi qui ait pensé ça ? Si seulement, je pouvais faire preuve d’autant de confiance en moi en dehors des matchs ce serait tellement mieux… En tout cas, je pouvais toujours me raccrocher à ma hargne pour le moment, tout en regardant mon elecsprint s’élancer vers la créature volante adverse alors que son attaque atteignait sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Jeu 5 Fév - 13:31

Franchement, la challenger énervait vraiment Muzèt et ce de plus en plus. D'ailleurs, à peine l'ordre de la divine déesse fut donné que Kara répliquait immédiatement, demandant à son Elecsprint d'attraper la pokémon Ténèbres pour ensuite éviter les deux capacités, avec une Vive-attaque. C'était plutôt simple, comme idée, mais, malheureusement pour la Championne par intérim, elle porta ses fruits. Le Luminocanon et les Eclats magiques ratèrent les deux canidés, ce qui énervait encore un peu plus Muzèt, qui serrait des dents, de son côté. La seule joie que cet assaut lui apporta était celle de voir la challenger être obligée de se baisser, pour échapper à l'un des éclats, qui avait été dévié par la toupie vivante. Malheureusement, elle n'eut rien, même pas une simple éraflure et se releva, faisant disparaître le petit sourire du visage de la divine femme. Pourquoi ne restait-elle pas à même le sol ? C'était la position parfaite, pour s'excuser de son impudence, envers la divinité ! Mais, au contraire, elle ordonna à son Elecsprint de frapper l'esprit du vent d'une Etincelle. Pensait-elle que Muzèt allait laisser un second de ses pokémons risquer le K.O ? Allons, elle ne pouvait pas se le permettre.

«  Sylphe, Echange ! Puis Rafale-Psy ! »

Eh oui, peut-être que Kara l'avait oublié, mais Sylphe n'était plus sous l'emprise de la Provoc depuis un moment, déjà. Ainsi, même si l'adversaire était rapidement, elle profita du temps qu'elle avait pour relancer un Echange, de la même façon qu'au début du combat. La divine Championne doutait que la Zorua ait encore le temps de provoquer la Cryptéro, c'était pourquoi elle avait demandé à celle-ci d’enchaîner aussitôt sur un rayon psychique, sortait droit de son œil, pour frapper l'ennemi, de sa grande puissance spéciale et du STAB. Pour ce coup, il y avait deux cas de figure : soit l'Echange échouait, dans lequel cas Syphe recevrait de grands dégâts, la mettant dans le rouge, sans pour autant l'envoyer rejoindre Ludger. De plus, elle enchaînerait tout de même avec sa Rafale-psy. L'autre cas, le plus avantageux était si l'Echange fonctionnait. Dans cette situation-là, la Cryptéro ne prendrait, non seulement, pas les dégâts de l'Etincelle, mais gagnerait également en puissance spéciale, pour frapper efficacement son ennemi, à bout portant, étant donné la caractéristique physique de l'attaque du loup électrique. Quoi qu'il en était, le Balbuto reçu également un ordre, télépathique, celui-ci : un Piétisol. Par cette capacité et par ses pouvoirs psychiques, il fit trembler le sol, afin de frapper principalement la Zorua et l'Elecsprint, alors que la divine jeune femme espérait que ce dernier tombe K.O, entre cette capacité et la Rafale-psy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Ven 6 Fév - 14:38


Le match touchait-il enfin à sa fin ? Est ce que j’allais enfin réussir à mettre un terme à tout ceci pour pouvoir tranquillement passer une nuit dans un des hôtels de la ville ? Je commençais sérieusement à fatiguer et à manquer d’inspiration pour le coup, et pourtant la championne était loin d’avoir dit son dernier mot. Pour être totalement honnête, elle avait l’air de fulminer et si elle continuait comme ça, de la fumée finirait par sortir de ses oreilles, ce qui briserait son image de douce championne par la même occasion. Sa consigne me laissa un peu surprise, parce qu’il faut se l’avouer, j’avais peut être effectivement oublié de compter les tours de provoc avant de lancer mon offensive. Maintenant j’étais sérieusement dans la mouise parce que Calliope n’aurait jamais le temps de recommencer comme tout à l’heure et en plus Dyno s’élançait plein d’électricité vers le totem volant. Quelle poisse… Habituellement on espère que les attaques vont réussir et là je souhaitais exactement l’inverse. C’est vrai ça d’ailleurs, et si mon elecsprint ratait son attaque simplement ? Il était toujours plus simple d’échouer que de réussir et pour une fois c’était exactement ce que j’allais lui demander de  faire, et ça valait le coup d'essayer. Je lui criais de rater sa capacité de la manière qui lui faisait plaisir et je crois bien qu’il ne le fit même pas exprès. En entendant ce que je lui demandais, il tourna la tête vers moi tout en continuant à courir avant de trébucher pour s’écraser par terre finir sa course en un roulé-boulé mal controlé sous la cryptéro. Je fronçais le nez et fermais les yeux une seconde par compassion pour lui et parce qu’habituellement c’était moi qui monopolisais les chutes tels que celle qu’il venait de subir. Comme quoi tout arrive. Malheureusement, l'énergie électrique qui entourait quelques secondes plus tôt mon pokémon sembla attirée puis absorbera la cryptéro. Apparement, le paratonnerre avait fait son effet malgré tout, c'était frustrant à un point inimaginable. Point positif, le totem qui essayait de viser Dyno avec son rayon psychique ne devait pas s’attendre à ce qu’il passe sous lui et préféra stopper son attaque plutôt que de gaspiller du temps et de l'énergie pour rien.

Soudain, l’agitation injustifiée de la poupée de terre attira mon attention et m’inquiéta un petit peu. Je me demandais ce que la championne pouvait bien avoir trouvé encore une fois, jusqu’au moment ou je reconnus un peu la manière dont il avait lancé sa première attaque piétinsol. Sauf que cette fois Dyno ne pourrait pas sauter sur Wolverine à cause de son évolution et en plus il était bien trop loin de lui. I fallait trouver autre chose avant que l’onde de choc ne les atteigne, c’est à dire très rapidement. Je mordillais ma lèvre inférieure à la recherche d’une idée lorsque ce fut ma Zorua qui décida une nouvelle fois de prendre une initiative. Elle fixa la poupée un instant avant de faire briller ses yeux d’un léger éclat violet pour enfin imiter à sa manière la dernière action qu’il venait de lancer. Depuis quand elle connaissait photocopie ? J’étais pas au courant de ça moi… Décidément il y avait deux trois choses qu’i fallait que j’éclaircisse après de combat, mais bon toujours est il elle créa la même onde de choc terrestre que son adversaire, avec un peu moins de puissance quand même, boosts oblige. En voyant que ça ne suffirait pas à stopper totalement l’attaque je fis signe à mon métang qui avait finit de tourner.

Recommence vol magnétik et récupère la ! Dyno, Crocs givres.

La Zorua étant encore jeune, il n’avait aucun mal à s’en saisir par la peau du cou comme l’avait fait Dyno un peu avant et ce, même si elle n’appréciait absolument pas ce genre d’initiatives. Quand à mon elecsprint, il bondit en l’air alors que l’onde affaiblie arrivait jusqu’à lui pour mordre une nouvelle fois le pokémon volant mais cette fois, par une attaque glacée. Certes on perdait avec cette attaque le stab et l’augmentation de puissance du champ électrisé mais ce serait quand même super efficace face a type vol et c’était mieux que rien. En retombant au sol, il fut ébranlé par la fin de l’attaque, le forçant à tituber et à secouer la tête pour tenter de reprendre ses esprits. Je m’attendais à ce qu’il tombe KO, mais je ne sais par quel miracle il lui restait un soupçon de vitalité qui lui permit de rester debout. Quand je parlais de miracle, je pesais mes mots parce que vu son regard, la moindre attaque qu’il aurait à subir serait la dernière mais pour le moment il nous restait de la marge. Si la championne avait encore son mot à dire, et bien, j’en avais autant à son service.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Sam 7 Fév - 16:02


Héhé, évidemment, que l'électricité était vouée à être absorbée par le Paratonnerre et ce même si le lanceur rate de près ou de loin sa cible. A  l’occurrence, ici, ce fut près, permettant à la Cryptéro de se délecter de cette force nouvelle. Seul petit bémol, Sylphe ne put lancer son attaque, était donné que se cible était passée hors de portée de tir, sous elle. Enfin, au moins, le Piétisol fut lancer normalement, jusqu'à rencontrer une autre onde, de la part de la Zorua. Une Photocopie, hein ? Cette challenger commençait sérieusement à taper sur les nerfs de la divine Championne. Et, comme si ce choc des Piétisols ne suffisait pas, il fallu que le Métang se remette à voler, pour prendre la Sombrerenarde, afin de lui éviter la fin de la capacité du Balbuto. De plus, l'Elecsprint sauta pour attaquer, évitant ainsi une partie de l'attaque Sol. Heureusement pour la magnifique jeune femme, il allait tout de même recevoir les quelques dernières secousses et son esprit de l'air n'allait pas subir autant de dégâts que prévu par la jeune fille face à elle, avec un simple ordre :

«  Protection ! Gnome, Tunnelier sur l'Elecsprint ! »


Bon, évidemment, la riposte était également au rendez-vous, mais les résultats étaient là : l'esprit du vent invoqua une bénédiction qui, pendant un bon moment, allait réduire la puissance des frappes physiques adverses, dont les Crocs de Givre. Ainsi, elle survécu à l'attaque Glace, alors que le Balbuto s'était mis à l'horizontale, avant de tourner sur lui-même, tout en allant droit vers le pokémon lupin qui, vu son état de fatigue et sa position avait peu de chance de s'en sortir, cette fois-ci. Et il n'était pas question que Kara trouve, encore, quelque chose pour entraver cette attaque ! Sinon, Muzèt deviendrait vraiment méchante. D'ailleurs, pour montrer un petit avant goût de cette véritable méchanceté, elle ordonna, via le réseau télépathique, un nouveau Vibrobscur de la part de sa Cryptéro, en direction du Métang. La challenger allait-elle prendre de nouveau le risque de faire tourner pendant un moment son pokémon ? Si c'était le cas, la divine Championne aurait tout le loisir d'en finir avec la Zorua. Mais si elle ne le faisait pas tourner ou si elle ne trouvait pas d'autres moyens, son pokémon Acier serait submergé par le souffle sombre, alimenté par la grande puissance spéciale de Sylphe, encore augmentée par l’électricité absorbée par le Paratonnerre. Est-ce que Kara s'en sortirait, cette fois-ci ? Tout les espoirs de la magnifique Muzèt étaient évidemment dans le « Non. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Dim 8 Fév - 15:33


Il était temps de se concentrer maintenant parce qu’il était hors de question pour moi de rentrer bredouille après tous ces efforts accumulés. J’avais un regain d’énergie d’un coup, on m’aurait branché sur du 220v ça aurait fait le même effet, quoi que, mes cheveux et mes fonction vitales en auraient peut être pris un coup si j’avais vraiment été branchée sur le secteur… Enfin, c’était une façon de parler et bon, j’avais pour principe de ne pas abandonner, sous aucun prétexte. Sauf vital bien entendu mais comme ce n’était pas le cas ici, aucune raison de s’inquiéter. Ce fut à mon tour de grincer des dents lorsque je vis que l’équipe adverse profiterait maintenant en plus du reste d’une protection pendant quelques tours à compter de maintenant, réduisant ainsi d’un tiers les dégâts que devait subir la Cryptéro adverse. Heureusement qu’il s’agissait d’un match triple parce que sinon, c'était carrément de moitié que les dégâts auraient été réduits. A coté de ça, en entendant l’intitulé de l’ordre que devais effectuer la poupée de terre adverse, je sus immédiatement quoi faire pour éviter à Dyno de se faire toucher.  D’ailleurs je n’eu même pas besoin d’énoncer ma consigne que Wolverine lut, littéralement, dans mes pensées et se mit en  position d’attaque avant de foncer. Heureusement qu’il n’avait quasiment pas subit de dégâts depuis le début du match parce que sinon une telle contre-attaque aurait été dangereuse voir même inenvisageable pour un pokémon dans l’état de Dyno par exemple. La baisse de vitesse qu’avait subit le balbuto en début de match allait permettre à mon métang de l’intercepter de plein fouet avec une attaque Bélier, l’envoyant valser sur le coté mais s’infligeant par la même occasion le quart des blessures faite à sa cible.

Parfait, maintenant que mon elecsprint était hors de danger il était grand temps de… Oh non, encore un vibrobscur ? Décidément nous faisions dans la répétition pendant ce match et vu que l’attaque partait déjà en direction de mon pokémon acier, comme par hasard, je n’avais pas trop le choix que de recommencer moi aussi la même technique que tout à l’heure. Quoi que, j’allais moi aussi réitérer les mêmes actions mais, avec une pointe d’originalité quand même. Maintenant que j’étais certaine que la technique fonctionnait, j’allais régler l’inconvénient majeur qui résidait dans le fait qu’il était difficile de le faire cesser de tourner. Il se remit à faire la toupie, sauf qu’à la différence de tout à l’heure, il laissa ses bras plantés à la verticale en direction du sol. Une fois que l’onde de choc ténébreuse l’eu balayé sans pour autant le toucher, je n’eu plus qu’à donner ma dernière consigne à haute voix pour qu’il cesse immédiatement de faire la toupie.


- Griffe acier vers le sol ! Morsure sur la Cryptéro !

J’espère que le sol de l’arène n’avait pas été refait à neuf parce que sinon, la championne allait avoir une nouvelle raison de me haïr un peu plus. Les griffes puissantes de Wolverine se mirent à briller une nouvelle fois avant de gagner en taille, pour se planter dans le béton fissuré du sol de la chapelle. Réflexion faite, je doutais fortement qu’il y ait eu quoi que ce soit de remis à neuf dans cette chapelle en ruine, dans le cas contraire il eut été inutile de la qualifier de “en ruines”. Enfin bref, en quelques secondes mon pokémon avait cessé son mouvement rotatif pendant que Dyno plantait une nouvelle fois ses crocs dans ce corps du totem volant. A force de se faire mordre avec un peu de chance, elle finirait bien par être effrayée. Au tour précédent rien n’y avait fait, ni peur ni gel, pour le premier crocs éclair non plus alors cette fois j’espérais que nous allions enfin tomber dans les 30% de chances d’effrayer le pokémon visé. Ca serait extrêmement pratique et ça nous permettrait de caser un peu plus d’offensive de notre coté. Certes nous avancions petit à petit, mais si on pouvait enfin faire un grand pas vers l’avant, ce serait vachement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Sam 14 Fév - 17:53


Non… Comment osait-elle encore résister ? Pourquoi déviait-elle la trajectoire du Balbuto in-extremis, comme ça ? La seule chose qui pouvait plaire à Muzèt, dans ce Bélier, était le fait que le Métang devait avoir reçu quelques dégâts également. Enfin, au moins, ainsi, pouvait-il éviter de nouveau le Vibrobscur ? La divine Championne espérait que non ou que, tout du moins, il se mettrait à tourner, comme la première fois, donnant le champ libre aux pokémons Psy pour attaquer les deux autres mammifères. Et ce fut ce qui arriva : le pokémon Acier réitéra sa toupie. Mais alors que la déesse se préparait à ordonner un nouvel assaut, la challenger recommença avec ses initiatives. Des Griffes-acier pour bloquer le Métang, hein ? Bon sang, elle allait continuer longtemps à trouver des solutions, comme ça, en quelques secondes ? Ça commençait vraiment, mais sérieusement, divinement, à taper sur les nerfs de Muzèt, tout cela. Comment ferait-elle pour avoir une belle vidéo de sa victoire, à présent ? D'ailleurs, comme si cela ne suffisait pas, Kara avait ordonné à l'Elecsprint une Morsure, sur la Cryptéro qui, évidemment, ne put rien faire pour contrer cela, recevant, malgré la Protection, des dégâts conséquents et suffisant pour la mettre K.O, au grand malheur de la déesse. Elle qui pensait gagner, la voilà qu'elle n'avait plus qu'un pokémon sur le terrain, face à trois autres… Une seule solution se profilait, à présent. Gloussant légèrement, avant que son rire ne devienne plus bruyant et effrayant, elle fixa la dresseuse qui l'avait importuné.

« Héhéhé.. Si je ne peux pas gagner… PERSONNE ne gagnera ! »

En même temps qu'elle prononçait cette phrase, des morceaux de la toiture de la chapelle commencèrent à tomber, bien rapidement rejoints par d'autres, puis encore d'autres : ce qui était sensé n'être qu'un Tomberoche, à l'origine, devenait une véritable pluie de pierres, de bois et de projecteurs, tant la charpente était fragilisée par le temps. Nul doute que, ni pokémons, ni humains, ne sauraient éviter cette frappe. Et pourtant, l'ordre ne s'était pas stoppé là. Alors que le toit continuait de s'écrouler, une attaque encore plus destructrice ébranla la structure de la chapelle : une technique si destructrice que ceux qui lui avaient donné son nom n'étaient pas allés plus loin que « Destruction ». Si avec ça, les pokémons et la dresseuse adverses ne tombaient pas K.Os, Muzèt ne comprendrait plus rien ! D'ailleurs, survivrait-elle également au souffle dévastateur de son pokémon et à la chute de pierres ? Évidemment ! Grâce à la puissante bénédiction d'Arceus et, surtout, grâce à l'Abri d'un simple Korillon, caché derrière sa maîtresse.

Mais qu'en était-il de la challenger ? Avait-elle périt soufflée par la Destruction ? Ou peut-être avait-elle été broyée par les roches tombées du plafond, maintenant presque entièrement détruit ? Ni l'un, ni l'autre, malheurs sadiques. A l'instant où les pierres avaient commencé à chuter, Martel, la Gardevoir de Muzèt, s'était téléportée derrière la challenger, afin d'invoquer un autre Abri, les englobant toutes les deux, afin d'éviter une quelconque blessure à la dresseuse. Cependant, les pokémons n'auraient pas la même chance et seraient sûrement tombés K.Os, au plus grand bonheur de M…


« Kara Effyis est déclarée vainqueur. Annonça la voix télépathique de la dame blanche, sans que celle-ci n'est attendu que la fumée ne retombe, pour voir l'état des pokémons adverses, sous l'incompréhension de la divine Championne intérimaire, forçant sa pokémon à expliquer les faits. Les règles de la Ligue Pokémon sont claires : si égalité il y a, des suites d'une attaque d'un ou l'autre des camps, la victoire revient au camp dont le pokémon est resté conscient en dernier, ce qui, j'en suis désolée Muzèt, n'est sûrement pas le cas de Gnome, K.O dès l'activation de sa Destruction. Donc je n'ai pas le besoin d'attendre pour annoncer le vainqueur. Expliqua-elle, sous le regard déconcerté de la déesse, qui ne semblait pas réellement comprendre tout cela, avant de… Rire doucement, tout en s'approchant de sa Gardevoir et de la challenger, son doux sourire revenu.

-J'avais oublié cela, désolée ! ♫ Enfin… Elle se tourna vers la jeune fille, se ré-élevant, grâce à sa pokémon. Bravo, tu as gagné, hihi. ♥ Désolée si je t'ai fait un peu peur, j'ai tendance à m'emporter, lors des combats. ~ ♪ ♫ Quoi qu'il en soit, tu as su gérer les assauts de mes pokémons avec brio, ce dont je te félicite. ♫ D'ailleurs, tu n'aurais même pas eu besoin d'une première arène, selon moi. ♥ Dit-elle, en lui faisant un clin d'oeil. Tout cela mérite bien un ou deux cadeaux, n'est-ce pas ? ♪ Sur cela, elle claqua des doigts, faisant apparaître dans son autre main un écrin d'un blanc immaculé, ainsi que la boîte d'une CT à l'étiquette violette, les tendant par la suite à la gagnante du match. C'est pour toi. ♥ L'écrin, comme tu dois en douter, renferme le magnifique, maispasautantquemoi, badge Rêve. ♫ Quant à la CT, c'est la bien connue, maispasautantquemoi, attaque Psyko. ♪ Peut-être ne peux-tu pas encore t'en servir, mais je sais que tu y arriveras plus tard. Clin d’œil. Et ce n'est pas tout ! Je t'offre le privilège ô combien génial d'une séance de tutorat avec moi-même ! ♪ ♥ Maintenant, que pourrais-je te dire ?… Huuuummm… Ah ! Ne m'oublies pas et, SURTOUT, tu as intérêt à vaincre tout les autres, pour ne pas me faire honte, non mais ! Maintenant que tu as commencé, tu es OBLIGÉE d'aller jusqu'au bout ! Bonne chaaaaaaaaance. ~ ♥ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   Dim 15 Fév - 1:39


Lorsque je vis la Cryptéro sombrer dans l’inconscience suite à la morsure que lui avait infligé Dyno, je ne pus résister à l’envie de serrer mon poing en soufflant discrètement un “yes” entre mes dents. Il ne nous restait plus qu’à nous occuper du balbuto et ce serait bon, le match serait terminé. Pourtant, je gardais encore beaucoup d’appréhension quand à la proximité de la victoire. La poupée de terre avait fait énormément varier ses stats et l’abattre ne serait pas une mince affaire, il faudrait la jouer en finesse et… Pourquoi Muzet me fixait t’elle ainsi, et en riant surtout. Si au départ, le léger gloussement qui avait retenti s’était voulu mignon mais inquiétant, il avait évolué en rire diabolique carrément flippant. Déjà, elle venait d’émettre l’hypothèse qu’il se pouvait qu’elle ne gagne pas, et ainsi que je gagne, mais ça voulait dire quoi que personne ne gagnerait ? Pas la peine ne me traduire l’expression littéralement, je ne suis pas totalement retardée non plus, je me demandais juste quel était le sens caché de cette déclaration. J’allais être rapidement fixée puisque des morceaux de la toiture du bâtiment commençaient déjà à chuter sur le terrain. C’était un peu dangereux ça non ? De toute évidence oui, puisqu’ils furent rapidement rejoins par d’autres morceaux beaucoup moins centrés et tombant aléatoirement dans la vaste salle de la chapelle.

- Dyno, comme Goup’ au tournois !

Je n’avais aucune envie qu’ils finissent écrasés par des blocs de pierre ou tout autre objet provenant du plafond et c’était la raison pour laquelle un hurlement me semblait une stratégie efficace. J’étais captivée par les mouvements de mon équipe si bien que le choc d’un des projecteur sur le sol non loin de ma position me fit sursauter, poser une main sur mon myocarde qui se lançait dans un solo de batterie et lever la tête. Le bâtiment semblait vraiment être en train de s’effondrer sur nous, si bien que je fus forcée de me rendre à l’évidence : je n’avais rien pour me protéger dans le cas présent. C’était trop bête, je ne pouvais pas finir ainsi ! J’avais faillit recevoir un stade sur le crâne et aujourd’hui, ce serait une chapelle. Il devait forcément y avoir un truc, c’était faux ou c’était une stratégie de la championne pour faire autre chose. La détonation que j’entendis me permit de constater que je ne me trompais qu’à moitié quand à la stratégie de la dame, sauf qu’en plus elle venait d’anéantir toutes mes chances de victoires. Mon équipe ne serait en aucun cas capable d’encaisser un tel coup et le seul moyen de l’éviter aurait été un abri, or Wolverine ayant déjà grillé ce joker s’en était fini. Je plaquais mes mains sur mon crâne, protégeant mon visage en attendant d’être balayée par le souffle, pensant naïvement que ça me protégerais de quoi que ce soit. Je plantais mes ongles dans mon cuir chevelu de rage, attendant d’être brulée, soufflée ou peu importe. J’en avait presque envie de pleurer en pensant que d’une part j’avais perdu et d’autre part j’allais sans doute y rester. Je comprenais enfin pourquoi cette arène était située dans un cimetière.

Les secondes d’attente me semblèrent interminable et pourtant, rien ne se passait, je ne sentais rien m’arriver ni rocher m’écrasant comme une crêpe, ni souffle brûlant… Rien. Peu confiante j’écartais les bras pour observer ce qui s’était passé ou ce qui était en train de se passer et là, je n’eu aucun mal pour reconnaitre les vertes alvéoles d’une attaque abri. J’étais sauvée, mais par qui ? Je baissais totalement les bras pour me retourner et découvrir la gardevoir qui se trouvait quelques instants auparavant derrière la championne, invoquant la barrière protectrice nous englobant à deux. J’étais saine et sauve alors ? Et mon équipe, je me me demandais comment elle allait puisque un mélange de fumée et de poussière bouchait totalement la vue. Il était évident qu’ils devaient être KO, mais j’espéraient qu’ils n’aient pas été plus accidentés que ça. Puis une voix que j’attribuais rapidement à ma sauveuse raisonna dans mon esprit, révélant que… Quoi ? J’avais… Non, c’est que, non c’était juste pas possible. J’avais… Gagné ?

La championne sembla aussi étonnée que moi, puis son air surpris s’évapora pour laisser de nouveau place au sourire du début lorsqu’elle décida de venir vers nous. Elle reprit de la hauteur en m’adressant la parole, et si j’avais des appréhension au départ en la voyant arriver ces dernières s’évaporèrent en l’entendant parler. Je me mis à sourire aux anges en entendant ses félicitations, un peu gênée quand même par tant de compliments. Je n’osais pas lui répondre et hochais rapidement la tête suite à ses remarques. Puis elle fit apparaitre comme par magie un écrin et une capsule dans sa main de libre, allumant par la même occasion des étoiles dans mon regard. J’avais de nouveau envie de pleurer mais de joie et me mordais la lèvre inférieure pour me retenir, écoutant avec attention les paroles de la jeune femme. Le badge était une récompense magnifique et qui signifiait beaucoup pour moi, mais en plus de ça, elle m’offrait aussi la géniale capsule qui me permettrait d’apprendre psyko au membres de mon équipe qui le souhaitaient. J’étais comme dans un rêve, souriant au possible et honorée par la proposition de la championne en plus de ça. Tout ceci resterait gravé dans ma mémoire c’était garanti, et je tentais tant bien que mal de formuler une réponse à la championne.


- Je… Je vous remercie énormément pour tout ! C’était un honneur de vous combattre et je vous promet que je vais me donner à fond pour la suite aussi ! Je passais ma main dans mes cheveux avant de reprendre en riant. Oh j’y crois pas, c’est trop génial !

J’avais une furieuse envie de sautiller sur place en poussant un cri strident de joie, mais il fallait mieux que j’attende d’être hors de vu pour me livrer à une pareille activité. Maintenant que la poussière était retombée, je pus récupérer mes pokémons évanouis et dispersés sur le terrain. Ils allaient tous avoir droit à un repas de maitre ce soir, je leur devais au moins ça. Enfin pour le moment, ce dont ils avaient besoin c’était des soins si bien que je pris les cadeaux de la part de Muzet, les main un peu tremblantes les rangeais dans mon sac et commençais déjà à envisager le chemin le plus court pour rejoindre le centre pokémon. Je ne rêvais que d’une chose, pouvoir me mettre un peu de musique pour profiter encore plus de cet instant. Mon voyage commençait réellement maintenant.

Pour finir ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire paniquer votre voisin en avion ?
» Leçon n°1 bis : Ne pas paniquer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: