Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 17 Jan - 15:42


Cela faisait combien de jours, que Déoxys avait attaqué ? Et combien qu'Alberto avait abandonné ses fonctions ? Tout le monde parlait du premier événement, aux journaux, à la télévision, dans les rues, les cafés, alors que le second était passé à l'ombre bien rapidement. Quoi qu'il en était, Febe portait que peu d'attention à tout cela : l'attaque de Déoxys et les assauts de son armée ne faisaient que offrir à la jeune fille de quoi gagner de l'argent pour vivre. Alors pourquoi s'en plaindre ou s'en priver ? D'ailleurs, cela lui apporta également une nouvelle membre, à son équipe : Odilia, la Dardargnan. Elle l'avait capturé, peu avant de porter un assaut face à son essaim, tuant ses parents dans la manœuvre d'extermination de la menace. Cela pouvait sembler cruel, de la garder ainsi à sa ceinture, main il s'agissait là de la dernière volonté de la reine déchue de l'essaim : que l'humaine prenne soin de sa fille. Fille qui ne semblait pas vraiment comprendre la situation, car elle tenta à maintes reprises de s'enfuir, lors du dressage ou de l’entraînement de Febe. Mais, finalement, elle se plia à la vérité, acceptant de combattre sous les ordres de la dresseuse. Malheureusement, ces tensions empêchaient un phénomène de se produire : la Mega-évolution. Sans une bonne entente et une synchronisation entre l'humaine et la pokémon, ce processus devenait impossible. Mais la mercenaire avait prévu d'y travailler, à l'avenir, afin de maximiser la puissance de son équipe.

D'ailleurs, pour ce qui était de la puissance de son équipe, Remo semblait regorger d'énergie, ces derniers temps, et pour cause : son évolution était proche. Dans peu de temps, il ne serait plus la petite poupée de sable qu'il était, mais un golem, capable de tirer de puissants rayons, tout en aillant de plus grands pouvoirs psychiques. C'était pourquoi elle était restée à Megapagopolis : elle avait plus de chances de tomber sur des dresseurs que dans la nature. De plus, combattre des pokémons commander par des humains était toujours plus instructif que face à des pokémons sauvages. C'est ainsi que, après avoir visité une exposition sur l’Étoile de Sydarta et les pokémons climatiques, elle se dirigea vers les plus grandes rues piétonnes, marchant à travers les passants, couverte par son long manteau et sa capuche, son regard naviguant rapidement, à l'instar de celui de son Balbuto, entre les passants et leurs pokémons, afin de trouver quelqu'un qui aurait une force convenable, pour offrir un entraînement de choix à Remo, tout en leur laissant un léger avantage. Finalement, elle trouva quelque chose qui ferait l'affaire : un Zéblitz, aux côtés d'un humain, à une terrasse. Certes, le pokémon était plus rapide, mais la poupée de sable possédait un avantage de type, ce qui était parfait. Elle s'approcha donc, ignorant les autres personnes de la terrasse, tout en libérant ses cheveux de la capuche de son manteau, avant de parler, via la télépathie de son Balbuto.


« Bonjour. Ce Zéblitz est à vous, n'est-ce pas ? J'aimerais vous combattre. Si vous gagnez, vous remporterez de l'argent. Si je gagne, vous ne me devrez rien. Je vous laisse le choix des autres conditions. »

Simplement. Pourquoi ces conditions au combat ? Car elle s'en fichait, de perdre ou de gagner de l'argent, du moment que ce combat permettait à Remo d'atteindre son évolution maximale. De plus, elle était presque certaine de sa victoire, ce qui ne lui fera perdre aucun argent. Enfin, encore fallait-il que le dresseur soit intéressé par l'argent et par le combat. Sinon, elle passerait son chemin, pour trouver un autre adversaire capable de donner un combat convenable à son Balbuto. Elle resta donc droite, face à celui qu'elle avait importuné – et franchement, elle s'en fichait-, le visage neutre, alors que son pokémon flottait doucement, à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 17 Jan - 21:50


Eskodas Heimel

Eskodas était tranquillement assis à la terrasse d'un café dans Megapagopolis. Il n'avait pas quitté l'Imaginarium depuis longtemps, mais avait cependant procédé à un entraînement intensif avec ses Pokémon. Il y a de cela une semaine, le musclé avait même capturé un nouvel allié, le Zéblitz qui était tranquillement allongé à côté de lui. La capture n'avait pas été évidente, et cela faisait déjà quatre jours que le Zéblitz, nommé Zoulou, commençait à obéir à ses ordres. Rien qu'en pensant à l'entraînement qu'il faisait subir au zèbre électrique, Eskodas se mordit la lèvre inférieure et se mit à caresser le dos de son Pokémon. C'était un peu son point faible, tant Zulou aimait ces cajoleries.

Mais cependant, il semblait que ces instants de calme ne puissent durer longtemps ces derniers temps. Alors qu'Eskodas buvait tranquillement son café, une silhouette cachée sous un long manteau avançait dans ça direction, avant de finalement se planter devant l'homme noir. Ce dernier fut plutôt surpris, lui qui n'avait pas pourtant cherché des noises ces derniers temps. La personne abaissa la capuche, révélant ainsi le visage d'une jeune femme, qui commença à parler sans pour autant bouger les lèvres. Les sourcils d'Eskodas s'élevèrent d'un coup, avant qu'il ne remarque le Balbuto flottant près de cette dernière. Donc, cette jeune femme préférait parler via les pouvoirs de son Pokémon, soit. Mais elle avait des manières très... Directes de demander un combat.

"Euh... Ouais... Soit... J'ai rien contre un combat... Un combat Trio, ça t'irait ?", dit-il avant de finir son café d'un trait et de reprendre. "Par contre, faudrait peut-être aller autre part, pour pas gêner les passants."

Après avoir entendu la réponse de la jeune femme, Eskodas se leva et appela un serveur pour régler sa boisson. Puis, il tapota le dos de Zoulou avant de le rappeler dans sa Pokéball. Ensuite il tendit sa main droite vers la jeune dresseuse.

"J'm'appelle Eskodas, enchanté."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Dim 18 Jan - 14:07

Elle n'avait regardé le dresseur que lors de sa phrase, n'y aillant pas prêté d'attention auparavant. Il s'agissait d'un grand homme, noir, musclé, soit la parfaite racaille que l'on pouvait trouver dans les rues de la grande ville. Mais, étrangement, celui-ci était seul, si on oubliait ses pokémons, alors que ce genre de personnes traînaient la plupart du temps en groupe. Alors peut-être que Febe faisait erreur, en supposant que l'homme était une racaille de Megapagopolis ? Ce n'était pas impossible. Quoi qu'il en était, le colosse ne semblait pas comprendre, au début, pourquoi la jeune fille parlait sans avoir à bouger les lèvres, avant de finalement comprendre qu'elle utilisait son pokémon Psy. Tant mieux, car il allait rapidement savoir qu'elle ne pouvait pas communiquer par un autre biais. Malgré tout, il accepta le défi, contentant la dresseuse, qui hocha doucement la tête. Ce sera donc un combat Trio, dans un lieu où ils ne gêneraient pas les passants, soit. Febe s'en fichait, d'effrayer les personnes ou d'abîmer les rues, mais si tel était le désir du son futur adversaire. Elle attendit donc que l'homme termine ses affaires, paye sa boisson et fasse entrer son pokémon dans sa ball, pour que, finalement, il tende sa main, tout en se présentant. Elle regarda un petit instant la main, avant de la serrer. Bon sang, à quoi cela servait, à part faire perdre du temps ? Est-ce qu'elle en avait quelque chose à faire, du nom d'un adversaire qu'elle ne rencontrera sûrement plus après ? Elle ne comprenait pas tellement ces manières, mais s'il fallait s'y plier… Elle donna donc simplement son prénom, sans rien dire autour, pas même un «  Enchantée », car ç’aurait été mentir. Après tout, est-ce qu'elle avait des raisons de l'être ? Elle allait utiliser l'équipe de l'homme pour faire grimper la puissance de la sienne, c'était tout. Donc non, pas d' « enchantée », mais peut-être un remerciement, après la fin du combat, si celui-ci avait été convenable.

Ainsi, elle lui fit signe de la suivre, tout en lui demandant de la suivre, si jamais il ne comprenait pas, tout en marquant un semblant de politesse. Après être restée auprès d'Alberto et de ses caméras, elle connaissait la plus grande partie de la ville, ce qui, avec le pistolet, restait le meilleur souvenir que l'ancien Libérateur lui avait laissé. C'est pourquoi, elle guiderait le noir à travers les rues, pour aller s'enfoncer à quelques quartiers de leur position initiale, dans un lieu marqué par les batailles de l’Étoile. Certes, les plus grands axes avaient bénéficié d'une reconstruction rapide et efficace, mais l'endroit où ils étaient arrivés avait encore les cicatrices de la folie d'Ophiuchus : de ci de là, la route était défoncée, sûrement de la suite de puissantes attaques Sol ou Roche, certains murs des immeubles étaient fissurés, menaçant de s’effondrer s'ils recevaient un choc trop grand et surtout : l'endroit était désert. Ou presque. Quelques Rattatas courraient, après avoir renversé une poubelle, pour retourner se cacher à l'ombre, des Poichigeons marchaient sur la route et, évidemment, il y avait des humains également, mais si peu que s'ils recevaient les dégâts collatéraux des attaques des pokémons, c'était qu'ils l'avaient voulu.


« Nous ne gênerons pas les passants, ici.
Dit-elle, toujours par la télépathie de son Balbuto, en se retournant vers son futur adversaire. Vous pouvez sortir vos pokémons. » Sur ces mots, elle prit deux nouvelles balls dans ses mains, faisant claquer son manteau dans le geste, avant d'envoyer à ses côtés sa Saquedeneu et sa… Dardargnan. Pourquoi donc ? Car elle voulait voir comment elle allait se comporter, en combat réel, et si elle allait suivre les ordres, tout simplement. Elle ne voulait pas se risquer à faire sa seconde arène ou à envoyer l'abeille lors d'un combat important et à la voir ignorer les ordres. Quoi qu'il en était, Febe attendait la réaction de l'homme, en se tenant prête à débuter le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Mer 21 Jan - 14:06


Ainsi, un combat Trio convenait à cette jeune femme, au vu du hochement de tête qu'elle avait effectué. Eskodas remarqua que le fait qu'il ait accepté l'affrontement ne déclenchait aucune réaction chez cette fille aux cheveux noirs, mais il préféra garder cela pour lui. Après tout, il ne connaissait pas cette adolescente, il était donc possible qu'elle ait eu un accident lui empêchant d'exprimer la moindre émotion. Le géant arrêta de s'égarer dans des conjectures diverses et recentra son attention sur son adversaire. Puis, lorsque le noir déclina son identité, la jeune femme sembla hésiter un peu avant de serrer la main qui lui était tendue et de se présenter. Enfin, juste dire son nom. Cela accentua un peu la sensation de dérangement d'Eskodas, mais il préféra faire fi de cela avant de suivre cette Febe.

Elle guida ainsi le dresseur dans plusieurs rues, avant d'arriver dans un quartier où le bitume et les bâtiments semblaient avoir connu de meilleurs jours, tant ils étaient abîmés. Le géant supposa donc que ce quartier ravagé, et surtout quasi désert, était resté en l'état depuis la Guerre de l'Etoile. Puis, Febe indiqua qu'ils pouvaient sortir leurs Pokémon sans pour autant que cela gêne quiconque, avant d'envoyer au combat son Balbuto, un Saquedeneu et un Dardagnan. Avec un sourire, Eskodas envoya donc son Zéblitz, qui fut rapidement rejoint par la Tropius et le Volcaropod du dresseur. Ce dernier réfléchit un instant sur la tactique à adopter, avant de donner ses ordres à ses Pokémon.

"Harley, Bâillement sur le Balbuto, puis Amnésie ! Banania, Tornade sur le Saquedeneu, puis Feuille Magik sur le Balbuto ! Zoulou, Nitrocharge sur le Dardagnan, et Cage-éclair sur lui dès que tu est au contact !"

Le Balbuto étant le problème majeur de la composition ennemie, l'endormir l'empêcherait de trop faire de mal aux Pokémon d'Eskodas, à condition que le petit nuage blanc émit par le Volcaropod touche sa cible. Une fois le nuage partit, Harley se mit à faire le vide dans sa tête, avant de revenir à la réalité, l'air un peu plus hébété. Pendant se temps, le Zéblitz se lança vers le Dardagnan tête la première alors que des langues de feu se formaient progressivement sur son corps. Néanmoins, le zèbre sembla décider que la Cage-éclair serait de trop, et donc ne prépara pas la capacité électrique. Enfin, la Tropius s'éleva avant de battre rapidement des "ailes" pour envoyer une petite bourrasque sur le Saquedeneu, avant de se retourner vers la poupée de sable et d'envoyer d'un puissant battement d'ailes des feuilles étranges dans sa direction. L'avantage de Feuille Magik résidait dans le fait que cette attaque n'échouait jamais ; et si Eskodas ne se trompait pas, le Tropius ferait donc mal au Pokémon Sol. Restait donc à voir comment réagirait cette jeune femme.

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Jeu 22 Jan - 19:01

Le noir ne semblait pas faire d'histoires et c'était tant mieux : Febe détestait discuter pour ne rien dire, alors s'il avait tenté de négocier d'autres conditions au combat ou s'il avait posé quelques questions sur l’identité de la jeune femme, celle-ci serait partie sans demander son reste. Donner son prénom, pour ce genre de combats occasionnels, c'était largement suffisant. C'est ainsi que, dans le meilleur silence qu'ils pouvaient offrir, les dresseurs partirent vers la rue abandonnée où se tiendra le match. Ce fut donc la mercenaire qui envoya la première ses pokémons au combat, sans pour autant donner d'ordres, laissant ainsi un avantage à son adversaire. Après tout, il fallait donner un peu de difficulté, à ce combat, afin que Remo évolue de la meilleure façon possible, non ? Le colosse invoqua également ses deux autres pokémons, aux côtés du Zéblitz : un Volcaropod ainsi qu'une Tropius, soit des pokémons aux types pas trop difficiles à deviner, pour Febe. Le Volcaropod devait être de type Feu, en plus d'être du type Roche, à la vue de sa carapace. Quant à la Tropius, ses types ne faisaient aucun doute : Plante et Vol. La seule réaction de la jeune femme, en voyant ces pokémons, fut de froncer légèrement les sourcils, remarquant les avantages de type flagrants que les adversaires avaient. Elle avait voulu avoir un challenger à la hauteur de ses pokémons, elle allait l'avoir, visiblement.

D'ailleurs, le noir lança presque aussitôt les ordres, Febe tentant de réagir au plus vite, profitant de l'avantage télépathique. Ainsi, après l'ordre de Bâillement pour le Volcaropod, elle ordonna à son Balbuto d'effectuer une Rune Protect, recouvrant chacun de ses alliés, afin de tous les protéger des problèmes de statuts, dont le futur sommeil de la capacité de l'escargot. Ensuite, elle laissa l'Amnésie passer, préférant penser qu'elle s'occuperait de ce problème plus tard, car un bien pus imposant arrivait : la Tropius. Certes, vu sa carrure, elle semblait plus axée sur le format défensif, mais le choix des attaques était dangereux : Une Tornade pour Betsabea et des Feuilles-magiks pour Remo. Les deux ordres de contre furent ordonnés et effectués presque simultanément, Remo prenant de l'avance sur le coup qu'il allait recevoir, mais commençons tout de même par le cas de la Saquedeneu : Febe avait jugé que, avec ce déplacement d'air, la pokémon Plante serait violemment projetée en l'air, avant de rencontrer de nouveau le sol, tout aussi violemment. Certes, sa résistance physique était élevée, mais la jeune fille ne pouvait pas se permettre de prendre des risques. Elle préfèra donc faire en sorte que Betsabea reste bien ancrée au sol, avec des Racines. Ainsi, la Saquedeneu essuya la capacité frappant et dans sa faiblesse et dans sa piètre défense spéciale, mais sans pour autant se faire projeter. Quelques lianes craquèrent, sous la poussée verticale, mais finalement, elle resta au sol, récupérant doucement sa vitalité, grâce à ses Racines, boostées par sa Régé-force. Pour ce qui était du cas de Remo, quant à lui, il était relativement simple : la poupée de sable invoquant les pouvoirs célestes, afin d'augmenter ses résistances aux coups, brillait un instant d'un éclat multicolor, grâce à une Force Cosmik, avant de recevoir les Feuilles-Magiks, certes inévitables, mais qui ne lui firent que peu de dégâts, étant donné sa forte résistance spéciale, maintenant boostée.

Du côté du dernier assaillant, le Zéblitz, qui s'était lancé, du son côté, vers la Dardargnan, celui-ci préparait une capacité Nitro-charge, qui serait très mauvaise, pour l'insecte qui, visiblement, ne trouvait pas tellement comment sortir de cette impasse. Heureusement qu'il y a une dresseuse derrière tout cela, n'est-ce pas ? D'ailleurs, celle-ci ordonna une Aéropiqué à l'abeille, vers la colosse verdoyante, afin, d'une, d'éviter le coup ennemi, en se déportant rapidement et subitement, et de deux, d'infliger quelques dégâts à la Tropius, qui était l'une des plus grandes menaces. Ainsi, Odilia accepta l'ordre, se tournant vivement vers la pokémon volante, avant de foncer vers celle-ci, dards en avant, afin de la toucher en vol. Le fait que la Dardargnan n'était pas de type Vol n'était pas important, à l'instant, car ces pokémons, bien que n'ayant pas le vol inné, pouvaient tout de même voler sur de courtes distances. Si, en plus, on y compte la rapidité induite par l'Aéropiqué, l'abeille ne devrait avoir aucun mal à atteindre efficacement sa cible. Ainsi, peu de temps après la capacité Vol, Febe lui ordonna des Dards-nuée. Malheureusement, à cette instant, Odilia refusa d’effectuer la capacité, pour une raison dont la dresseuse se doutait, sans pour autant montrer son mécontentement : maintenant que l'ordre de sa maîtresse forcée l'avait sauvé du feu, elle n'avait plus de raisons d'accepter les ordres et elle pouvait combattre -ou non- à sa façon. Ainsi, elle attendit simplement, se posant tranquillement, sans pour autant ne rien faire : elle concentra sa force, pour faire preuve de bien plus de Puissance, à l'avenir.

Quoi qu'il en était, l'assaut de la jeune femme fille et de ses pokémons n'était pas terminé pour autant : Betsabea avait essuyé d'importants dommages, qu'il fallait éponger au plus vite. Certes, les Racines étaient là, mais cela ne suffisait pas à la dresseuse, qui préféra assurer son coup en ordonnant une salve de Vampi-graines, sur le Volcaropod. Il avait beau avoir un corps à haute températures, les parasites survivraient tout de même, pompant rapidement son énergie. De plus, étant donné sa très faible capacité de mouvement, il ne risquait pas de pouvoir éviter les petites graines vampiriques de la pokémon Plante qui, si sa capacité fonctionnait, allait encore une fois bénéficier de la Régé-force. Affaire à suivre, pour tous les assauts et les contres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 24 Jan - 15:13

Certes, Eskodas avait l'avantage de pouvoir donner les premiers ordres du combat ainsi que l'avantage au niveau des types des Pokémon, mais cela ne voulait pas pour autant dire que la partie était jouée d'abord. Un premier problème venait de se présenter avec le Bâillement de Harley. En effet, le Balbuto ennemi venait d'effectuer une Rune Protect sur lui et ses alliés. Le colosse ne put que le constater quand le nuage blanc s'écrasa mollement à quelques centimètres du Balbuto. Néanmoins, l'Amnésie du Volcaropod passa sans qu'il y ait de riposte ennemie, ce qui fit naître un petit sourire sur les lèvres du noir. Au moins, sa stratégie concernant l'escargot passait plutôt bien pour le moment. Par contre, Banania eu plus de chance sur ses attaques. Eskodas fut néanmoins un peu déçu de voir que la Saquedeneu eu le temps de planter ses racines avant de se prendre la tornade de la Tropius, mais l'attaque avait quand même durement touché la masse de lianes, ce qui restait un avantage. Les feuilles magiques touchèrent quant à elles le Balbuto, mais pas avec les dégâts espérés par le dresseur.

Le Zéblitz, quand à lui, faillit toucher sa cible, avant que cette dernière ne se rue brusquement vers la Tropius en effectuant une Aéropique. Banania émit un bref mais fort cri de douleur, avant de jeter un regard noir au responsable de cette attaque. La Dardagnan se posa ensuite au sol, visiblement en train de préparer une nouvelle attaque. Pendant ce temps, Zoulou venait à peine d'arrêter sa charge quelques mètres après l'endroit où se tenait auparavant l'insecte. Visiblement, le fait que sa cible lui ait échappé ne lui procura aucun plaisir, comme en attestait son hennissement. Cependant, le fait que la jeune dresseuse n'eu donné presque aucun ordre offensif jouait un peu en faveur du noir, selon lui. C'est à peine s'il remarqua les parasites se fixant sur le corps de son Pokémon. Eskodas n'en tint pas trop rigueur pour le moment, ne connaissant pas tellement le fonctionnement des Vampi-graines. L'heure était venue de donner des ordres, et le géant savait exactement quoi faire.

"Zoulou, Poursuite sur le Balbuto, puis écrase-le ! Banania, pousse la Dardagnan vers la Saquedeneu avec une Bourrasque de Parfum ! Harley, Rebondifeu sur la Saquedeneu, puis Lance de Pierre sur la Dardagnan !"

Le Zéblitz était peut-être d'un type désavantagé par rapport à la poupée de sable, mais il pouvait toujours faire en sorte de l'occuper afin qu'il n'attaque pas les autres. C'est ainsi que le zèbre électrique hennit à nouveau avant de charger sa nouvelle cible. Eskodas espérait qu'avec l'élan donné par la Pousuite, l’Écrasement ferait un peu plus de dommage, en piétinant le Balbuto. Banania, quand à elle s'aligna rapidement de façon à que l'insecte soit entre elle et la masse de lianes, avant de battre furieusement des ailes afin d'envoyer la guêpe vers son alliée à l'aide d'une attaque Cyclone couplé à une attaque Doux Parfum. Si le Dardagnan n'esquivait pas l'attaque, ce qui était fort probable avec le doux parfum, alors elle se retrouverait côte à côte avec la plante ancrée dans le sol quand le Rebondifeu du Volcaropod atteindrait sa cible immobile. Après tout, l'escargot et la géante verte avaient répété cet enchaînement maintes fois, il n'y avait aucune raison que cela ne fonctionne pas maintenant. Après avoir fait partir sa boule de feu, Harley commença à arracher quelques morceaux de bitume à l'aide d'une attaque Jet-Pierres, avant de rapidement former une pointe à l'aide des morceaux arrachés. Enfin, l'escargot magmatique envoya la masse minérale sur la cible désignée par son dresseur, tout en émettant un petit cri de surprise en sentant son énergie être lentement aspirée par les parasites. Normalement, il y avait de quoi mettre à mal deux des trois Pokémon ennemis, du moins l'espérait le colosse noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 24 Jan - 20:59


Les esquives et, par extension, les actions des pokémons de Febe s'étaient parfaitement effectuées pour ces ordres-ci, mais malgré cela, la jeune femme restait mécontente, pour la simple raison que, avec cet assaut ennemi, elle avait remarqué l'écart de puissance qui séparaient ses combattants de ceux du colosse. Heureusement, la Force Cosmik, les Vampi-graines et l'Aéropiqué n'échouèrent pas, suffisant tout de même à la dresseuse. Avancer étape par étape, tel était la vocation de Remo et de Betsabea. Quant à Odilia, elle n'avait pas encore de place définie dans les stratégies, mais elle serait, visiblement, une attaquante, une combattante maintenant la pression chez les adversaires, le temps que ses coéquipiers placent leurs capacités. Mais encore fallait-il que celle-ci écoute les ordres que Febe lui donnait car, sans cela, elle risquait de devenir rapidement inutile et, étrangement, ça dérangerait la jeune fille de ne pas suivre les dernières volontés de l'Apireine. Quoi qu'il en était, l'Aéropiqué semblait être la capacité qui avait retenu le plus d'attention, car les graines et la Force-Cosmik semblaient être passées sans être aperçues. Tant mieux, le noir regrettera rapidement de ne pas y avoir prêté attention. Mais celui-ci poursuivait tout de même le combat, donnant des ordres toujours aussi gênants, pour la jeune dresseuse.

Le première ordre fut donc une Poursuite, suivie, visiblement, d'un Ecrasement. Deux capacités physiques, frappant dans la grande, mais plus faible des deux, résistance physique de la poupée de sable, tout en profitant du caractère offensif du Zéblitz. Enfin, il semblait toujours plus puissant que Remo. Ce qui n'était, étrangement, pas un problème, bien au contraire. Principalement après l'ordre mental de la jeune fille, d'ailleurs. Profitant de la distance et de sa rapidité très correcte, le Balbuto se concentra un instant, alors que l'ennemi chargeait. Rapidement, des orbes de lumières l'élevèrent au dessus des deux combattants, une plus grosse pour le zèbre, tandis que celle qui représentait le pokémon Psy était plus petite. Presque immédiatement après avoir été extraient, elles allèrent l'une à la rencontre de l'autre, pour se traverser, ressortant de leur rencontre à tailles égales, avant de rejoindre leurs propriétaires. Tout cela, qui s'était passé rapidement, n'était autre qu'un Partage de Force qui, dans la théorie, réduirait la puissance de frappe de l'ennemi, par rapport à son niveau initial, alors que celle de la poupée de sable augmenterait. Ainsi, sans avoir bougé, donc sans avoir tenté d'esquives capables de renforcer la Poursuite, Remo avait affaibli l'adversaire, qui le toucha finalement, certes dans sa faiblesse, mais également dans sa résistance physique, augmentée grâce à la Force-Cosmik. Ainsi, le Balbuto tint le choc, ainsi que celui de l’Écrasement.

L'autre assaut semblait coupler les capacités des deux autres pokémons. La première partie fut un grand coup de vent parfumé, dont Febe ne put que deviner l'essence : un Cyclone allié à un Doux parfum, projetant la Dardargnan vers la Saquedeneu, tout en réduisant ses capacités d'esquives, ce qui risquait d'être gênant, étant donné que deux pokémons avaient l'avantage sur elle. D'ailleurs, ceux-ci ne s'en privèrent pas, alors que le Volcaropod crachait une braise, qui, une fois qu'elle aura touché quelque chose, explosera, afin de toucher les autres pokémons aux alentours. Et la cible principale semblait être Betsabea, qui profitait de ses soins résiduels, tranquillement et qui, malheureusement, n'avait pas une résistance suffisante pour essuyer le coup sans broncher. Sur ce coup-là, Febe n'eut pas à donner d'ordres, car l'abeille s’exécuta d'elle-même : elle s'interposa entre la flamme et son alliée, prenant les dégâts à sa place, sachant qu'elle avait une meilleure résistance à ce type d'attaques que sa partenaire. Ainsi, elle prit le coup, en serrant les dents, avant de voir une épine de roche venir droit sur elle. Elle aurait pu tenter de la briser, à l'aide de ses dards, avant qu'elle ne la touche, mais la dresseuse ordonna à la Saquedeneu de quoi la sauver : un Choc-mental. Une simple poussée, sur la capacité Roche, qui suffisait pour la dévier de sa trajectoire et la faire s'écraser et se briser, derrière les pokémons. Rapidement, Odilia remercia la pokémon Plante, avant de se tenir de nouveau prête au combat.

Temps des attaques qui vint, rapidement. L'adversaire avait voulu jouer en mettant deux de ses pokémons, Febe allait faire de même, à sa façon. Ainsi, profitant du fait que Betsabea avait déjà planté ses Racines et que le Zéblitz était immobile, après les coups donnés au Balbuto, elle fit ressortir quelques unes de ses lianes du sol, par surprise, afin d'attraper les pattes du zèbre, autant pour entraver ses futurs mouvements que pour lui infliger des dégâts continus, dans une Etreinte. Mais tout n'allait pas se terminer là, non. Dans le même temps, Odilia fut envoyé prêter main forte à ces lianes, volant en raz-motte un très court instant, avant de se positionner sur le flanc du pokémon Electrique, afin de lui assener des Dards en nuée, profitant du STAB, ainsi que du fait que le zèbre aurait très peu de chance d'éviter la capacité, si l'Etreinte portait ses fruits. Du côté de Remo, le moment d'attaquer était aussi venu. Ainsi, ce qui semblait être ses yeux brilla d'un éclat violet, peu de temps avant que des morceaux de bitume s'élèvent, en dessous de la Tropius, avant de se faire projeter vers le ventre de celle-ci, dans un Pouvoir-Antique. D'ailleurs, ce pouvoir sembla également affecter le Balbuto, dont le corps fut enveloppé un instant d'une aura violette, avant de… Devenir d'un blanc éclatant. Héhé. Febe avait déjà assisté à cela, lors de son premier combat d'arène : l'évolution et laissa fleurir un léger sourire sur ses lèvres. Après avoir accumulé tant de puissance en une seule fois, le corps du pokémon Sol changeait, pour mieux accueillir toute cette force nouvelle. Ainsi, le corps de Remo prit du volume, alors que deux morceaux de son corps s'en détachaient, peu de temps avant que l'éclat ne se dissipe. Le simple psychiste avait laissé sa place, pour devenir autre chose : un puissant golem, un psychiste accompli, un véritable Gardien.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 31 Jan - 19:12


Visiblement, la jeune femme n'avait pas donné d'ordres à sa poupée de sable pour empêcher l'assaut de Zoulou. Cependant, Eskodas eu le sentiment que le Balbuto n'allait pas se laisser faire aussi facilement, et cela se concrétisa avec une capacité bien étrange. Quoi qu'il en soit, le fait que l'orbe venant du Zéblitz revienne plus petite qu'au départ laissait supposer que cela allait s'avérer gênant pour la suite. Néanmoins, la Poursuite et l'Ecrasement touchèrent, ce qui était déjà une victoire en soit. Le géant nota pour lui-même que le Balbuto devrait être sa cible numéro un, mais cependant, il devra s'en occuper plus tard, au vu des capacités défensives du Pokémon. En plus de cela, le géant devait également définir des stratégies entre ses deux premiers Pokémon et le dernier arrivé, afin d'exploiter le meilleur d'eux-même.

La deuxième partie des ordres se déroulait sans encombres, à première vue. L'insecte fut envoyé vers la masse de lianes, tout en ayant humé le parfum venant de la Tropius. L'esquive de la guêpe fut donc baissée, alors qu'elle s'interposait entre le Rebondifeu et son alliée pour encaisser le gros de l'attaque. La seule petite victoire de cette action était que les flammes avaient quand même touché la Saquedeneu, au vu du caractère du Rebondifeu. Et, de mauvaise nouvelles en mauvaises nouvelles, la pointe rocheuse fut déviée juste avant de toucher sa cible. Intérieurement, Eskodas rageait, et fit tout son possible pour que cela ne se reflète pas sur son visage. Il fallait trouver quelque chose, et vite.

Pendant ce temps, des racines surgirent du sol et agrippèrent les sabots de Zoulou. Bon, il ne pourrait se déplacer avant un moment, et Eskodas s'en voulait un peu pour ne pas avoir réagit suffisamment rapidement pour sauver son zèbre. Néanmoins, il pouvait toujours faire quelque chose contre la Dardagnan qui arrivait rapidement vers lui. Le noir attendit patiemment que la guêpe soit assez proche du Zéblitz, la laissant même commencer son attaque, avant d'ordonner à ce dernier un Coup d'Jus. Eskodas n'espérait pas paralyser avec cette attaque, loin de là. Mais au moins, la Dardagnan aurait peut de chances d'esquiver la capacité, tant à cause de la proximité avec Zoulou qu'à cause du Doux Parfum. Mais de plus, si le noir avait bien calculé son coup, le choc électrique toucherait les racines, et donc par extension la Saquedeneu, même pour des dégâts minimes. Un mouvement sous la Tropius attira l'oeil d'Eskodas, avant que ce dernier voit des morceaux de bitume s'élever vers la colosse verte.

"Banania ! Cyclone pour te déplacer à droite !"

Bien que ne comprenant pas tout de suite l'intérêt de l'ordre,la Tropius exécuta quand même rapidement l'ordre et ne se prit qu'un seul des nombreux morceaux de roches lui étant destinés. Le problème de cette attaque réglé, Eskodas reporta son regard vers son zèbre... Avant de voir le Kaorine ayant fraîchement évolué. Le noir jura intérieurement, avant d'ordonner un Phytomixeur à l'intention du Kaorine. Pourquoi lui ? Car il semblait être le seul Pokémon capable de ce genre d'attaque et n'étant pas dans le même camp que le Pokémon Fruit, et le Phytomixeur avait une chance de réduire la précision du golem. Et même si le Kaorine était devenu un rempart à toute attaque, cela lui ferait quand même mal. En parlant de remparts, le noir eu une idée.

"Harley, Spécial K Rouge sur la plante !"

Dès que l'ordre fut donné, le Volcaropod poussa un petit hululement de satisfaction. Puis, un craquement se fit entendre, avant que des veines rouges apparaissent sur la coquille de l'escargot. Enfin, pas des veines, mais plutôt des fissures. Peu après, des gros morceaux de la coquille explosèrent, oeuvre de la capacité Exuviation. Ainsi, le Volcaropod passait du statut d'escargot à celui de char d'assaut, avant qu'il ne profite du bonus de vitesse récemment acquis pour se propulser vers la Saquedeneu et de déclencher un terrible Ebullilave une fois au contact. Et là, les Racines du Pokémon Plante allait s'avérer plus dangereuses pour son propriétaire qu'autre chose, et les Vampi-Graines auraient peut-être une chance de brûler dans l'attaque.

Si rien n'était fait, la Saquedeneu avait des grandes chances de finir carbonisée sur place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Lun 2 Fév - 19:03


La capacité Partage-force avait été parfaitement effectuée, ainsi que les divers blocages des capacités ennemies. Malheureusement, cela ne contentait pas la jeune fille, qui avait la fâcheuse impression que son adversaire dominait le combat. Certes, il avait l'avantage de type, sur de nombreux points et il avait su donner les premiers coups du combat, ce qui semblait être un atout capital. Febe conservait cela dans un coin de sa mémoire, afin de profiter le maximum du temps de cet avantage. Par contre, à l'instant, la mercenaire tentait tant bien que mal de reprendre le dessus sur ces adversaires qui, en plus d'avoir l'avantage des types, semblaient être plus puissants. Voilà pourquoi elle avait tenté de bloquer le Zéblitz, avec l'Etreinte de sa Saquedeneu : afin de retirer l'un des nombreux avantages adverses. Febe envoya même sa Dardargnan pour frapper cet ennemi, afin de le faire s'approcher ne serait-ce qu'un peu du K.O. Un coup fut donné, puis la série fut arrêtée nette, foudroyée littéralement par une décharge électrique du zèbre, coup électrique qui toucha également légèrement la pokémon Plante, mais atténué par le passage sous terre, la résistance naturelle de Betsabea à la foudre, ainsi que par la petite surface conductrice. Pouvoir frapper physiquement ne lui suffisait pas, il fallait en plus qu'il puisse décharger son énergie ? D'un côté, la dresseuse aurait dû s'en douter, mais la situation ne lui permettait pas vraiment d'y réfléchir : elle n'avait combattu que peu de fois un nombre aussi conséquent de pokémons, principalement sauvages, et, le plus souvent, il s'agissait d'adversaires bien plus faibles que ses propres combattants. Elle avait également déjà fait combattre trois de ses pokémons en même temps, mais souvent avec l'avantage numérique, afin de limiter les pertes. Mais cette fois-ci, c'était elle qui était face à un adversaire plus puissant et il fallait donc qu'elle trouve des moyens de s'en sortir, malgré la nouveauté de la chose.

Ainsi donc, l'abeille fut foudroyée, tout son corps se tendant sur le coup, puis encore un instant après, avant d'être lavé de la paralysie qui avait commencé à l'investir, grâce à la Rune-Protect. Elle avait donc gardé tout sa capacité de mouvements, mais avait malheureusement essuyé des dégâts qui déplaisaient largement à Febe : à ce rythme, en plus du Rebondifeu, Odilia ne tiendrait que peu de temps. D'ailleurs, en pensant à cela, la jeune fille se posa une question, dont elle eut rapidement la réponse, sans avoir à se fatiguer : les yeux de la Dardargnan semblèrent luire d'une lumière rouge sang, alors que celle-ci faisait claquer ses deux dards entre eux. Héhé, alors elle voulait vaincre, son instinct de survie revenu à la charge ? Tant mieux. Son Talent s'était éveillé, alors qu'elle était dans une position inconfortable. D'ailleurs, ce Talent portait plutôt mal son nom : « Essaim ». Febe ne voyait pas d'autres abeilles venir soutenir Odilia, mais plutôt celle-ci bien plus encline à en découdre. De plus, comme escompté, elle obéit aux ordres de sa dresseuse, repartant aussitôt à la charge, face au Zéblitz, ses deux dards croisés vers le bas. Une fois à distance correcte, elle releva rapidement ses lances, en les décroisant, dans une attaque Plaie-croix. Il s'agissait là de sa plus puissante capacité de type Insecte, profitant donc du STAB, tout autant que du Talent Essaim, activé juste avant. De plus, sa puissance physique influençait également le coup, bien qu'elle aurait été bien plus efficace, avec la Méga-évolution. Peut-être la Dardargnan comprendrait après ce combat que faire confiance à Febe et ainsi permettre le processus de la Méga-évolution ne pouvait que lui faire du bien.

Du côté du nouvellement évolué Kaorine, les résultats de l'assaut furent mitigés. Certes, le Pouvoir-Antique avait touché et lui avait permis d'obtenir un boost global tout à fait appréciable, mais d'un autre côté, la Tropius avait évité une partie de l'attaque, grâce à un Cyclone, réduisant ainsi grandement les dégâts subis. Quoi qu'il en était, Febe n'eut pas le temps de se réjouir de l'évolution de son plus fidèle allié qu'un Phytomixeur s'approchait de lui. A la vue des feuilles et du pokémon qui lançait l'attaque, la jeune fille ne put qu'en déduire que cette capacité ferait des dégâts inacceptables à son pokémon. Elle étudia un instant la capacité ennemie du regard, avant d'ordonner la première chose qui lui était venue en tête : Remo plaça le sommet de son crâne plus ou moins dans l'axe du Phytomixeur, avant d'effectuer un Tour-rapide, en lévitant, produisant un tourbillon d'air de sens inverse à l'attaque Plante. Après tout, le souffle de cette capacité avait bien le pouvoir de repousser des Pièges de Roc, alors pourquoi pas faire résistance à une attaque cyclonique à la place de son lanceur ? Ainsi, la plus grande partie de la capacité ennemie essuya la résistance du Tour-rapide de la toupie, qui s'arrêta seulement lorsque le Phytomixeur fut enrayé au maximum, les feuilles retombant au sol, inanimées.

Ce blocage de capacité s'était plutôt bien passé et Febe en était plutôt fière, mais elle n'allait pas se réjouir pour autant : il fallait contre-attaquer, à présent. Mais cette fois-ci, la capacité ne serait pas dirigée vers celui qui l'avait attaqué, à savoir la Tropius, non. Elle serait dirigée, après qu'Odilia se soit reculée à distance raisonnable, vers le Zéblitz. Ca n'allait donc pas être une capacité de petite envergure, comme un Coud'boue, mais pas non plus une attaque trop massif, comme un Ultralaser. La jeune dresseuse préférait faire preuve d'un peu de subtilité, pour cette ordre. Ainsi, une sorte de cloche violette apparue graduellement autour du zèbre, toujours bloqué par les liens de la Saquedeneu, avant de l'englober entièrement, dans un Extrasenseur, les ondes psychiques du Kaorine se retranscrivant directement dans cette attaque, améliorée par le STAB ainsi que le boost massif du précédent Pouvoir Antique. Cela ne se voyait peut-être pas, mais la jeune fille avait décidé d'en finir avec au moins l'un de ses adversaires, pour se faciliter la tâche de ce combat.

Malheureusement, tout n'était pas aussi facile, surtout du côté de la Saquedeneu. Le Volcaropod déclenchait une suite de capacité au nom d'un produit du petit-déjeuné, commençant par briser une portion de sa coquille, avant de « foncer » vers la pokémon Plante, pour peu que la vitesse acquise en brisant la carapace suffise à contre-balancer sa rapidité extrêmement mauvaise. Malgré le laps de temps que Febe avait pour réfléchir, elle ne trouva pas de moyens de contrer la charge ennemie. Enfin, elle trouva bien quelque chose à faire, de la Poudre-Dodo, mais ce fut trop tard : l'escargot ennemi venait de libérer un Ebullilave ravageur, brûlant la poudre et les Vampi-graines au passage, avant que l'attaque Feu ne touche la pokémon Plante dans sa faiblesse, tout autant que dans sa faible résistance aux capacités spéciales. Le résultat ne pouvait être que des dégâts considérables pour Betsabea, sans pour autant être le K.O : les précédents dégâts avaient été épongés graduellement par les Vampi-graines, ce qui, peut-être, avait contribué à sa situation actuelle. Quoi qu'il en était, après avoir échappé à la brûlure, grâce à la Rune Protect, la pokémon Plante retenta sa capacité Poudre Dodo, espérant que la proximité permettrait à la poudre de mieux atteindre l'ennemi et ainsi de l'endormir sur place, afin qu'il ne soit plus gênant pour un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Mar 24 Fév - 15:59


Le combat était serré, et cela se sentait. Malgré cela, l'avantage semblait plutôt du côté d'Eskodas selon lui. En effet, un ennemi incapable de se déplacer était une cible que l'on ne pouvait que toucher, et la guêpe n'avait pas l'air si dangereuse que cela. Surtout depuis que cette dernière avait été foudroyée par le Coup d'Jus du Zéblitz tout juste après n'avoir donné qu'un coup au Pokémon Foudrélec. Ce qui en soi était déjà une victoire, car une attaque adverse avait été interrompue très vite. Le géant noir se permit de sourire en voyant que la Dardagnan semblait mal en point suite à la décharge, mais le rictus disparut aussi vite qu'il était apparu en voyant les dards de la Pokémon Insecte s'entrechoquer au-devant de Zoulou. La manière frénétique qu'elle donnait à ce comportement ne pouvait signifier que rien de bon pour le dresseur, avant qu'il ne voit la Dardagnan se positionner devant le zèbre pour lancer une nouvelle attaque, qui mettrait à coup sûr à mal sa cible. Sur le coup, Eskodas ne voyait pas quel ordre donner à son Pokémon, la majorité de ses attaques étant des attaques de contact. Puis, une technique lui revint à l'esprit alors que les dards s'abaissaient.

"Onde de Choc sur la guêpe !"

Car si cette dernière ne tiendrait plus longtemps, Zoulou n'allait pas tarder à flancher non plus... Donc autant essayer d'emmener un autre Pokémon dans le K.O. avec lui. Pendant ce temps, le Kaorine semblait s'être renforcé avec son attaque sur la Tropius, malgré le fait qu'une seule des nombreuses roches avait touchée la colosse verte. En soi, cela annonçait encore une mauvaise nouvelle pour Eskodas, avant que le Phytomixeur de sa Tropius soit réduit à néant via une attaque du golem de sable. Le noir jura entre ses dents, le problème Kaorine s'avérant plus coriace que prévu. Mais, comme l'attention du golem semblait s'être concentrée sur le zèbre comme l'indiquait la cloche qui venait d'apparaître autour du Zéblitz, cela voulait dire que Banania et Harley pouvaient agir de leur côté.

"Banania ! Tranch'herbe, puis Phytomixeur sur le Kaorine !"

Immédiatement, la Tropius commença à battre des ailes après avoir entendu l'ordre. Très vite, les feuilles de l'attaque Tranch'herbe se lancèrent à l'assaut du golem, avant que la nouvelle tempête de feuilles ne soit lancé contre la même cible. L'avantage de cette suite d'attaque était que cela frappait aussi bien dans les défenses physiques que magiques de la cible, en profitant du STAB lié au type de la colosse verte. Le combat semblait par contre être plié pour la Saquedeneu, qui venait d'échapper de peu au K.O. suite à l'Ebullilave du Volcaropod. Eskodas fut un peu déçu de voir que la masse de lianes tenait encore debout, malgré l'attaque feu STABée et boostée par la précédente Exuviation. Néanmoins, il ordonna à Harley de cracher une Flammèche sur la plante, histoire d'en finir. Mais malgré les flammes crachées par l'escargot, quelques spores de la Poudre Dodo atteignirent leur cible, le Volcaropod abaissant alors la tête et commençait à dormir. Cela se montrait gênant, mais le noir espérait qu'au moins, les dernières flammes auraient fini ce que son Pokémon avait entamé. Avec un peu de chances, Eskodas aurait encore deux Pokémon debout, le Zéblitz venant tout juste d'hennir une dernière fois avant de tomber et d'être rappelé par son dresseur ; face à un Kaorine presque plein d'énergie et une guêpe soit K.O., soit assez amochée pour bientôt tomber, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Dim 1 Mar - 14:42


Du côté d'Odilia, Febe ne pouvait que voir que, certes, la Plaie-croix allait toucher l'ennemi, mais également que celui-ci envoyait une décharge qui ne pouvait que toucher l'abeille, alors qu'elle abattait ses dards, la faisant vaciller légèrement, une fois son coup porté. Elle n'était pas tombée K.O, grâce à sa bonne défense spéciale, mais il ne faisait aucun doute qu'elle ne pourrait pas survivre à un autre coup, quel qu’il soit, et encore moins qu'elle pourrait voler de nouveau. Tant pis, elle allait être considérée comme un poids mort, à présent ou tout du moins, jusqu'à ce que la mercenaire ne lui trouve une quelconque utilité, pour cette fin de combat.

Du côté de Remo, le combat se déroulait légèrement mieux : la cloche psychique avait englouti sa cible, lui arrachant ses dernières brides de vitalité. Malheureusement, par un manque de prudence, cette capacité avait laissé le champs libre à l'adversaire et à sa Tropius pour attaquer. La première partie de l'assaut fut un Tranch'herbe, qui ne put que toucher le pokémon Psy, alors qu'il mettait un terme à sa capacité, le lacérant, sans qu'il ne bouge de sa position pour autant, semblant rester statique, mais ressentant belle et bien la douleur. Bon sang, pouvait-elle se permettre de perdre son psychiste ainsi ? Elle ne pouvait pas se résoudre à voir Remo prendre autant de dégâts sur une simple erreur… Et pourtant, la tempête se préparant, avant d'aller frapper… Dans le vide. Le golem avait littéralement disparu dans un éclat lumineux, faisant froncer les sourcils de la dresseuse, qui ne comprenait pas pourquoi il s'était volatilisé ainsi, avant de recevoir un message mental, l'alertant de ce qu'il avait fait : un Téléport, ainsi que de sa position : il était en l'air, lévitant derrière la Tropius, chargeant d'un de ses bras une Rafale-psy, qu'il fit s'abattre sur le dos de la pokémon Plante. Aurait-elle le temps de se retourner ou de contrer le coup, avec l'effet de surprise ? Le golem en doutait, franchement. Et le STAB ainsi que le boost du Pouvoir Antique sauraient faire mal, même sans connaître la résistance spéciale du pokémon volant.

Pour ce qui était de Betsabea, le résultat ne faisait aucun doute : elle était tombée K.O, à cause de la Flammèche ennemie. Mais, par miracle, la Poudre-dodo était parvenue à endormir l'escargot ennemi, l'écartant du combat pour un petit moment. Ainsi, il y avait un K.O des deux côtés, un pokémon hors jeu des deux côtés, avec un avantage pour Eskodas et un pokémon en état de combattre des deux côtés, avec un avantage pour Febe, grâce aux boosts et au Partage-force. L'équation était difficile, mais au final, elle pensait encore avoir un désavantage qu'il fallait, évidemment, faire disparaître. Et le meilleur moyen pour cela, c'était de se débarrasser de la Tropius. Attendant le bon moment, elle ordonna télépathiquement à sa Dardargnan d'échauffer ses muscles, dans une Hâte, afin qu'elle soit plus réactive à l'avenir : Febe aurait peut-être besoin d'elle, pour parvenir à ses fins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Sam 7 Mar - 11:44


Le match approchait de son dénouement, petit à petit. La Plaie-croix de la Dardagnan et l'Onde de Choc de Zoulou avaient tout deux atteint leur cible. Le choix de l'Onde de Choc était surtout lié au fait que le zèbre ne pouvait se déplacer et au caractère inévitable de l'attaque de la capacité. Au moins, même si c'était pas la meilleure des capacités disponibles, Eskodas était certain que l'attaque toucherait à coup sûr. Et à en juger par l'état moribond de la guêpe après l'impact de l'orbe électrique, elle ne serait hors-jeu que dans quelques temps, sûrement à la prochaine attaque d'un des deux survivants du noir.

Il semblait que la jeune femme n'avait prévu dans sa stratégie le fait qu'en attaquant Zoulou, son golem abaissait sa garde pour les assauts de la Tropius. C'est ainsi que le Tranch'herbe taillada le Kaorine, qui devait sûrement avoir mal malgré le fait qu'il restait de marbre. Eskodas se réjouit intérieurement, alors que le Phytomixeur se préparait à toucher sa cible. Cependant, au dernier instants, le golem disparut. Le noir leva les yeux vers la jeune femme, croyant qu'elle avait rappelé son Pokémon pour éviter l'attaque. Après tout, le géant avait déjà vu des dresseurs faire cela. Mais la muette semblait tout aussi désemparée que l'homme, ce qui éliminait la théorie de ce dernier. Le cri de la Tropius fut cependant ce qui ramena les yeux d'Eskodas vers le Kaorine. Comment et quand il était arrivé là, Eskodas ne s'attarda pas dessus longtemps. Banania venait d'écoper d'une puissante attaque, bien qu'elle tenait un peu le coup. Pendant ce temps, la Dardagnan échauffait ses muscles au sol.

"Les camions volent bas sur la guêpe !"

En entendant l'ordre, la Tropius cessa de battre des branches et se laissa tomber vers le sol... Avant de se rétablir au dernier moment, et d'utiliser un Cyclone pour se projeter telle une flèche vers sa cible. Quelques mètres avant d'atteindre sa cible, Banania se redressa, diminuant un peu la vitesse à laquelle elle était pour se préparer à écraser la Dardagnan. Au vu de la largeur de la Tropius et de l'état de son adversaire, peu de chances que la capacité ne rate. Et même si cela loupait, la Tropius ne risquait de toucher qu'une ou deux poubelles avant que l'accélération du Cyclone ne se dissipe. D'un autre côté, la même accélération permettait de renforcer la puissance de l'impact, et l'écrasement pouvait apeurer la guêpe si cela touchait... À condition qu'elle puisse encore tenir debout.

Pendant ce temps, Harley restait là où il se tenait la dernière fois où il avait attaqué, le bitume fondant peu à peu autour de lui. Cela obligea d'ailleurs Eskodas à se déplacer pour éviter que ses pieds finissent dans le bitume fondu à cause de porter trop d'attention sur le match. Néanmoins, Eskodas lâcha une injonction bien sentie à son Volaropod, qui ne répondit qu'avec le son d'une bulle éclatée. Est-ce que c'était une bulle de lave qui venait d'exploser, le noir s'en contrebalançait sur le coup. Sans son dernier Pokémon, il aurait du mal à gagner le match. Cela dit, si la jeune adversaire ne se concentrait que sur Banania, Harley aurait alors tout le champ libre pour attaquer, tout ''frais'' qu'il serait au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Mer 11 Mar - 2:17

L'esquive et l'attaque de Remo s'étaient parfaitement passées, infligeant à elles deux de bons dégâts à la Tropius, mais n'étant pas suffisants pour la mettre K.O. Tant pis, Febe allait faire avec. Après tout, maintenant, la pokémon Plante n'en aurait que pour peu de temps, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en était, après s'être remis de la surprise, l'adversaire donna à son pokémon un étrange ordre, la jeune fille n'aimant clairement pas cette manie des autres dresseurs. Pourquoi donner des noms ridicules à leurs combinaisons ainsi ? Pour leurs donner un genre ? Allons, l'ordre du noir n'avait aucune classe ! De plus, cela ne pouvait pas être pour raccourcir l'énoncé du tout, dans ce cas-ci. Ainsi, elle ne put que constater que son adversaire aimait donner des noms idiots à ses combinaisons de capacités… Autant qu'à ses pokémons, d'ailleurs. Pour peu, Febe les aurait plaint. Enfin, s'ils n'étaient pas des ennemis. Certes, l'un des deux dormait, inutile au combat, mais l'autre, la Tropius s'était élancée vers Odilia, avec une rapidité effrayante, alors que cette dernière préparait sa Hâte. Le résultat fut sans appel : la Dardargnan tomba K.O sous le poids de la pokémon Plante, réduisant ainsi l'effectif de la mercenaire à un combattant. Mais son combattant le plus utile, heureusement.

Ainsi, d'un mouvement las, elle rappela l'insecte qui, elle devait se l'avouer, ne fut pas brillante pendant ce combat. Et pourquoi cela ? Car elle avait refusé la Mega-évolution. Avec celle-ci, elle aurait été bien plus puissante et rapide, parfaite pour frapper fort, tout en évitant les coups des autres pokémons… Quelle perte inutile. Le seul mérite qu'elle pouvait lui accorder, à l'instant présent, était qu'elle avait occupé suffisamment l'ennemi pour assurer la sûreté du Kaorine. Certes, Febe avait reçu le vœu de s'occuper de l'abeille, mais si celle-ci ne faisait pas d'efforts, pourquoi en ferait-elle, elle ? Alors tant qu'elle n'aurait pas accepté de Mega-évoluer, la dresseuse ne ferait que la considérer comme un poids mort dans l'équipe, insubordonné. Quoi qu'il en était, profitant de cette occasion donnée, la mercenaire donna son ordre à son dernier pokémon, resté dans les airs : une Tomberoche. Certains pouvaient l’interprété comme des roches tombants, simplement, mais le golem voyait cette capacité autrement : une tombe de roche. Emmurer était toujours plus amusant que de simplement l'écraser, n'est-ce pas ? De plus, le terrain, brisé par les précédents combats de la guerre de l'Étoile et fragilisé par la lave du Volcaropod se prêtait parfaitement à cela. Ainsi, alors que la Tropius était toujours proche du sol, des suites de l'Écrasement, Remo fit se soulever des morceaux du bitume autour de celle-ci, pour immédiatement les diriger vers elle. Peut-être qu'il n'y en aurait pas suffisamment pour l'emmurer, mais au moins les impacts lui feraient de bons dégâts, entre les boosts et l'avantage de type. Peut-être même assez pour la mettre K.O et si ce n'était pas cela, elle aurait sa rapidité de réduite, faisant ainsi en sorte que le Kaorine la distance aisément, au niveau de la rapidité. Et ne parlons pas du Volcaropod, pour la rapidité : malgré son Éxuviation, il restait toujours un escargot plus lent que le golem. De plus, il conservait l'avantage de la Lévitation. Malgré son désavantage numérique certain, si la Tropius tombait K.O, elle était presque sûre d'avoir encore une chance pour ce combat.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Jeu 19 Mar - 10:01


*Banania souffre*, se mit à penser Eskoda. Son vol était moins vigoureux, sa tête commençait à pendre misérablement suite aux attaques du Kaorine. Et même lors de son attaque sur la guêpe, l'impact aurait put être plus fort si la Tropius avait subit moins de la part du Golem. Cela dit, l'ordre d'Eskodas avait été exécuté, et la Dardagnan ne s'était pas décalée suffisamment vite. Au final, le rayon rouge de la Pokéball de la jeune femme frappa la Pokémon Insecte inconsciente. C'était à la fois une bonne nouvelle et une grosse mauvaise nouvelle pour le colosse noir. La bonne nouvelle étant qu'il avait désormais l'avantage numérique; la mauvaise étant que dans l'état actuel des choses, la Tropius ne tiendrait que trois ou quatre assauts du Kaorine avant de tomber. Et si Banania tombait, alors Harley n'aurait que peu de chances de survivre... Tant qu'il était en train de dormir. Bref, la situation n'était pas à son avantage. Il savait qu'il aurait dut s'occuper plus tôt du Balbuto, et il ne l'avait pas fait. Tant pis, fallait faire avec maintenant. Et puis, Eskodas était certain que le Kaorine ne devait pas être très frais non plus, avec les différentes attaques qu'il s'était pris auparavant.

Cependant, des pans de bitume s'élevèrent s'élevèrent et se dirigèrent vers la Tropius, elle tenta d'esquiver la trajectoire de ceux qui venaient vers elle, mais se heurta à un mur de bitume sur son chemin d'esquive. Avant qu'elle n'ait pu trouver un autre chemin pour s'échapper, elle s'était fait emmurer, ses ailes bloques sans être froissées ou pliées dans les morceaux de roche, la base de son cou elle aussi prise dans les blocs de bitume. Elle ne pouvait se dégager d'elle-même, car si elle le faisait elle abîmerait ses ailes... Et cela s'en ressentirait sur sa puissance au combat. Eskodas se gratta nerveusement la nuque, ne sachant trop peu ce qu'il pouvait faire. Banania, quand à elle, ne put que lancer un regard empli d’agressivité à son geôlier, sachant que quoi que le Kaorine fasse, elle ne pourrait sûrement pas l'esquiver. Alors qu'Eskodas retournait désespérément la situation dans tous les angles possibles, il sentit que la température augmentait pas très loin de lui. Il se tourna donc vers Harley... Qui cria sa frustration et se prépara à attaquer le Kaorine. Les yeux de l'escargot de lava se teintèrent de violet, alors que la prison de la Tropius perdait sa cohésion et que les morceaux de bitume se trouvèrent projetés vers le Golem dans une attaque Eboulement. L'attaque, déjà assez forte de base, s'en retrouverait boostée par le STAB et l'Exuviation. En somme, cela pourrait faire mal, même malgré les défenses du Kaorine. Et puis, Harley était décidé à gagner, conscient que son petit somme n'avait fait qu'empirer le combat et qu'il fallait tout faire pour compenser cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Dim 22 Mar - 20:27


Parfait : la Tomberoche avait eu l'effet minimal souhaité : elle était parvenue à immobiliser l'adversaire au sol, tout en lui infligeant des dégâts plus que corrects, grâce aux différents boosts de Remo ainsi que la faiblesse naturelle de la Tropius à ce type d'attaque. Malheureusement, celle-ci ne fut pas K.O de la suite de cette capacité, faisant se froncer légèrement les sourcils de la mercenaire. Ainsi, elle voulu ordonner une nouvelle attaque, pour finir dans les règles de l'art l'adversaire, avant de voir les roches bouger de nouveau, pour se diriger dangereusement vers le Kaorine, resté en l'air. Un petit coup d’œil en coin et une bonne ouïe suffirent à savoir ce qu'il s'était passé : le Volcaropod s'était éveillé, augmentant ainsi la difficulté de la confrontation. Peu d'échappatoires se présentaient alors à Febe : certes, son golem avait une bonne résistance et un avantage de type, mais l'attaque semblait suffisamment puissante pour contre-balancer cela, ce que la jeune fille ne souhaitait absolument pas. Le mieux aurait été de repousser l'attaque. Mais elle doutait fortement qu'un Tour Rapide suffise, cette fois-ci. Ou alors les faire disparaître. Rien qu'en pensant à ce mot, une caractéristique de son pokémon lui vint en tête et pas des moindres. Cela ne lui plaisait pas, de faire un tel sacrifice, mais si ça pouvait permettre à Remo de conserver un peu de vitalité…

Ainsi, alors que les roches s'approchaient du Kaorine, celui-ci tendit ses deux canons dans l'axe de l'attaque, concentrant une grande quantité d'énergie, celle-ci brillant depuis les canons, avant de la renvoyer violemment, dans un Ultralaser, désintégrant une partie de l'Éboulement, alors que les morceaux les plus gros suivaient le flot d'énergie du golem. D'ailleurs, les roches venaient bien de la Tropius, n'est-ce pas ? Cela voulait dire que, au final, l'impact se ferait sur celle-ci, soulevant un épais nuage de poussière et de gravats, tant le rayon était puissant. Après tout, les boosts et le Partage-force fonctionnaient également sur cette capacité à la puissance de base terrifiante. Malheureusement, il y avait un prix à cela : Remo devait récupérer après le coup, restant malgré tout en l'air, avec peine. La mercenaire espérait bien en avoir fini avec la Tropius, avec cette attaque, sinon elle serait dans une mauvaise position pour la suite.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Jeu 26 Mar - 21:22


Eskodas crut voir un mouvement subtil sur le visage de la dresseuse alors que la prison de pierres s'était refermée sur sa victime. Était-ce parce qu'elle s'attendait à voir la Tropius tomber, où parce que la prison ne s'était pas close comme Febe le souhaitait, Eskodas n'en aurait pas la réponse et cela ne l'intéressait que peu. Pour l'heure, il fallait empêcher que le combat ne tourne en catastrophe. Bien que le réveil inopiné de Harley fasse plus tourner la balance à son avantage, rien n'était gagné, avec les boosts que la Kaorine avait accumulé au cours du combat. Le colose noir révisa donc sa stratégie, et espéra que le Golem n'attaque pas sa Tropius. Après tout, c'était bien elle qui était l'atout principal contre le dernier Pokémon de la jeune femme, de par sa vitesse et de son avantage lié au type. Instinctivement, Eskodas jeta un regard au visage de son adversaire, pour voir quelle réaction elle avait par rapport à la situation. Il cru voir que la jeune aux cheveux noirs avait son éternel masque de calme, mais il n'en n'était pas sûr. Et puis, quelque chose attirait l'attention du noir.

Quelque chose de gros... Comme un Ultralaser dirigé vers Banania et détruisant l'Eboulement du Volcaropod.

Cette attaque, tout aussi inattendue que puissante, allait sûrement mettre la colosse verte K.O. . Et c'était inutile d'essayer d'esquiver, la mobilité de Banania ayant été réduite par la Tomberoche ennemie, et ne connaissant aucune technique assez puissante pour nullifier le laser. La Tropius se prépara donc à encaisser le coup du mieux qu'elle le pouvait. Alors que le rayon frappait et dégageait un énorme nuage de poussière n'altérant en rien le cri de souffrance de la Pokémo Plante, l'escargot de magma avait quant à lui presque atteint sa position : juste en dessous du Kaorine. Le contre-coup de l'Ultralaser allait payer... Au prix fort. Harley était ainsi positionné alors que le nuage de poussière se clairsemait et révélait le corps inanimé de la Tropius, et c'est un Eskodas déterminé mais profondément inquiet pour son Pokémon tombé au combat qui hurla le prochain ordre du Volcaropod.

"Baillement, puis Bain de Smog sur le Kaorine !", dit-il en rappelant la Tropius.

Depuis le temps, la lueur qui entourait le Kaorine s'était dissipée, ce qui indiquait que désormais Harley pouvait tenter à nouveau d'endormir le Golem pendant qu'il semblait être en train de rassembler ses forces suite à son attaque dévastatrice. La seconde attaque n'était pas là pour infliger des dégâts, mais plus pour son utilité tactique : réduire à néant les diverses améliorations du Kaorine le rendrait bien moins terrifiant et d'autant plus aisé à terrasser. Cela dit, ne pas tenter de l'achever sur le coup représentait un gros risque de représailles. Mais bon, Harley était peu amoché et encore frais suite à sa sieste impromptue, alors que le Golem de sable avait subit assaut sur assaut depuis le début du match. Sans trop s'avancer, Eskodas estimait que la balle restait encore dans son camp. Restait à voir comment la jeune femme allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Ven 27 Mar - 20:23

Elle ne parvenait pas à se défaire des roches. Ou peut-être s'était-elle abandonnée à son sort, aussi douloureux était-il ? Et ce n'était ni le dresseur face à la mercenaire, ni son escargot qui pourraient faire quelque chose pour stopper le rayon de destruction. A cette idée, un petit sourire fleurit au bord des lèvres de Febe, trop minuscule pour que avec la distance le noir ne le remarque, mais assez grand pour que la fille, elle, s'en sente faire un petit écart dans son éternel masque de calme. Après tout, elle pouvait se le permettre, n'est-ce pas ? Remo venant d'éliminer une des plus grandes menaces de cette bataille, d'un simple coup et dans un cri de douleur de cette menace. La dresseuse n'avait même pas besoin d'attendre que le nuage de poussière retombe pour connaître le verdict et, si l'Ultralaser n'avait pas forcé le Kaorine à se reposer, elle aurait tout de suite enchaîné sur le Volcaropod. Enfin, tel que le Zéblitz, il était peu apte à vaincre le golem. D'ailleurs, en y pensant, elle remarqua que l'escargot avait changé de position, pour se placer en dessous de la poupée de sable. Ce n'était pas la position la plus confortable, mais pourquoi pas ? Cela avait le mérite de minimiser la distance et d'attaquer Remo par un angle presque mort, sans qu'il ne puisse riposter.

Ainsi, le pokémon Feu suivit les ordres de son dresseur, envoyant d'abord un nuage blanc, chargé de sommeil pur, avant d'en envoyer un plus gros, certes, mais que Febe jugeait moins dangereux. Après tout, le sommeil était l'un des pires fléaux, dans un combat, Eskodas en avait vu les effets, grâce à la Poudre Dodo de Betsabea. Et il était hors de question que le Kaorine subisse le même sort. Mais comment, donc, lui qui pouvait à peine bouger et encore moins attaquer ? Simplement en laissant tout tomber. Précision ? S'il était capable de maintenir le lien télépathique malgré le contre coup de l'Ultralaser et de mouvoir de façon minime son corps, cela était parfait : il laissa simplement tomber l'un de ses « bras », rompant un instant son contrôle sur celui-ci, pour le faire rencontrer le nuage soporifique, afin de le faire disparaître. Après tout, lorsqu'un objet lourd croisait le chemin d'un gaz, le gaz en finissait brouiller au pire ou complètement dissipé, ne pouvant maintenir son intégrité. Ainsi, le premier nuage, condensé, fut détruit, avant que le second n'arrive jusqu'au golem, le privant malheureusement des nombreux boosts qu'il était parvenu à obtenir, hormis les effets du Partage de Force. Il reçu également quelques dégâts, minimes et donc oubliables. Febe était légèrement déçue de voir cette perte, mais elle se consolait en se disant que, pour ce contre-coup, elle s'en était plutôt bien sortie et que, dans peu de temps, son golem pourrait reprendre le combat sans problèmes.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Ven 3 Avr - 19:26


Une statue. C'est tout ce qu'évoquait la jeune femme pour le géant noir, aucune réaction n'étant visible sur son visage avant que la rayon ne soit lancé. Cette jeune femme inexpressive intriguait fortement Eskodas, qui préféra remettre ses questions à plus tard. Sans Banania, le combat allait s'avérer bien plus difficile, et il fallait désormais gérer cette situation délicate avec celui qui était le moins bien placé pour finir le Golem de sable, à savoir le Volcaropod. C'est une des raisons pour lesquelles il avait ordonné les deux attaques de gaz. Après tout, un ennemi qui perdait ses améliorations était un ennemi potentiellement plus facile à abattre, et encore plus s'il dormait. Cependant, cet enchaînement n'était qu'à moitié gagnant. En effet, le Kaorine s'était bien pris le Bain de Smog et perdant ainsi des boosts, mais le nuage soporifique fut dissipé par la chute momentanée d'un des bras du Pokémon de la jeune femme aux cheveux noirs. Pour le coup, Eskodas était plus perdant qu'autre chose sur cette action, il fallait donc encore une fois revenir sa stratégie. Toujours est-il que l'ennemi n'avait pas bougé, et que donc Harley était encore en dessous du Golem. En cela, c'était à la fois dangereux et avantageux. Le noir décida donc de jouer sa chance, et aussi de tester une des capacités qu'Harley avait récemment appris, ainsi qu'une CT que l'escargot connaissait depuis un moment déjà. Eskodas leva donc son doigt vers le Pokémon Poupargile et cria ses ordres.

"Toxic, puis Zénith !"

Ce coup-ci, les ordres étaient un peu plus offensifs. Si le Kaorine était si déterminer à ne pas piquer un somme, alors il continuerait le combat empoisonné. Et qui sait, peut-être que cela s'avérerait bien utile par la suite. Toujours est-il que les ''joues" du Volcaropod se gonflèrent, avant qu'il ne crache sa balle empoisonné au dessus de lui avec assez de force pour atteindre la hauteur du Golem. Dès qu'il eu craché sa première attaque, le Volcaropod se décala d'environ un mètre et se tendit vers le soleil, tout en effectuant une sorte de rituel déjà maintes fois exécuté pendant son entraînement pour intensifier l'éclat de l'astre. Si tout se passait comme prévu, alors le combat deviendrait une guerre d'usure, le poison achèverait lentement le Kaorine, et les attaques Feu du Volcaropod seraient plus puissantes. Après tout, c'était toujours ça de prit, et si cela pouvait assurer la victoire à Eskodas, alors il ne se priverait pas. Il avait le sentiment que cet affrontement se terminerait bien vite, sans pour autant que l'issue soit certaine. Et plus ça allait, plus le noir doutait de sa réussite. Il fallait donc que l'une des deux capacités, sinon les deux, passent sans problèmes. Il fallait donc attendre de voir ce que la dresseuse allait ordonner à son dernier Pokémon, afin d'être vraiment fixé sur la suite. Le noir serra ainsi son poing gauche, ses ongles pénétrant la chair de sa main à mesure que son inquiétude grandissait.

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Mer 8 Avr - 19:39

Parfait, le coup du bras tombant avait fonctionné comme prévu, brisant le Baillement, mais ne parvenant pas à stopper le Bain de Smog, qui nettoya le Kaorine de toutes ses augmentations de statistiques, énervant quelque peu la jeune fille : sans ces boosts, la victoire s'éloignait légèrement et par conséquent sa potentielle défaite s'approchait. Mais elle ne pouvait clairement pas se permettre de perdre de façon idiote, pour quelques raisons : déjà, elle ne supportait pas la défaite. Ensuite, maintenant qu'elle avait gagné en sens stratégique et en connaissance quant aux pokémons, perdre face à un simple inconnu serait un trop grand déshonneur. Et, enfin, elle estimait qu'il fallait honoré l'évolution de son golem comme il se devait, en le faisait montrer un maximum de sa nouvelle puissance. Ainsi, elle ne se contentait pas des dernières actions de son combattant, surtout en entendant les nouveaux ordres ennemis. Toxik et Zénith ? Il s'agissait donc de deux menaces : une immédiate, qui pomperait la vitalité de Remo jusqu'à ce qu'il tombe K.O et l'autre qui interviendrait plus tard, lorsque le noir déciderait d'utiliser une nouvelle attaque Feu. Après tout, pourquoi prendrait-il le risque d'invoquer le Zénith, s'il n'avait rien à y gagner ? Quoi qu'il en soit, Febe se concentra d'abord sur la menace immédiate : le Toxik.

Elle avait pensé à une nouvelle Rune Protect, mais elle doutait que le Kaorine soit assez rapide, pour ériger sa barrière en si peu de temps. A peine avait-elle commencé à chercher quelque chose qui allait plus vite à invoquer que la réponse lui vint aussitôt : Coud'boue. Comprenant l'ordre, le golem tira de son bras toujours près de lui un jet de boue, pour emporter la sphère de poison loin de lui. Malheureusement, l'angle de tir n'étant pas parfait, l'attaque poison fut renvoyée simplement sur le bitume, pour se mélanger avec la terre mouillée. Peu de temps après cela, la chaleur commença à se faire plus forte, faisant se froncer les sourcils de la mercenaire : à présent, les capacités de feu du Volcaropod seraient plus puissantes, ce qui pourrait se révéler rapidement problématique, même si elle avait bien une idée de comment étouffer ces flammes. Il fallait toujours être prêt à n'importe quoi, n'est-ce pas ? Et les Kaorines étaient de petites merveilles, lors des combats, pouvant aussi bien passer de l'attaque à la défense.

D'ailleurs, en parlant d'attaque, il était temps de reprendre clairement les rênes du combat, selon la dresseuse et celle-ci voyait un bon moyen pour : le bras que Remo avait laissé tombé était toujours à terre, inerte et sûrement déjà oublié de l'adversaire, était donné que celui-ci lui avait tourné le dos, pour invoquer son Zénith. Mais n'est-ce pas les petits détails, qui nous trahissent ? Ainsi, ce petit détail, cette sphère de terre, reprenant vie grâce à son propriétaire, pointa subitement son canon vers le « dos » du Volcaropod, avant d'en tirer un autre type de rayon, que la Tropius avait déjà goûté quelque temps plus tôt : une Rafale-Psy. Pourquoi cette capacité plutôt qu'un Extrasenseur ? Car la seconde ne possédait pas un avantage de taille : l'effet de surprise. L'adversaire aurait vu la cloche se former autour de lui et se serait sûrement préparé à la douleur alors que là il s'agissait d'un tir dans le dos, vif, mais ayant une puissance tout à fait correcte, grâce au STAB. De plus, cette capacité pouvait faire entrer dans la confusion la victime, ce qui amuserait grandement Febe, elle qui avait déjà une idée de la suite de son combat.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 08/08/2014

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Mar 5 Mai - 19:23


L'issue du combat échappait à tous les calculs qu'Eskodas avait réalisé jusque là, tout devenait incertain et dépendait uniquement de la chance. Et cela, ça ne plaisait pas du tout au géant, qui ne pouvait pas mettre en place ses stratégies comme il le faisait d'habitude. D'un autre côté, s'entraîner sur des Pokémons sauvage et contre des gamins débutant à peine les combats n'était sûrement pas une manière efficace de s'entraîner,il faudrait revoir ça après l'affrontement. Pour l'heure, il fallait faire tomber le Kaorine le plus vite possible sous peine de perdre le match. Cependant, il fallait toujours que le golem de sable ne se laisse pas faire, déjà avec le Bâillement, et maintenant avec le Toxic. En effet, la balle empoisonnée sensé grignoter la vie du Pokémon jusqu'au K.O. rencontra un jet de boue lancé par le Kaorine alors que l'attaque allait touché. Au final, le poison ne fut que dévié et alla s'écraser au sol dans la boue qui avait servit à protéger le dernier Pokémon de Febe. Les sourcils d'Eskodas s'inclinèrent, montrant bien la colère qu'il arrivait difficilement à contenir. À en croire ce que ses yeux lui disaient, l'ennemi donnait l'impression d'avoir un contre à tout statut que Harley pouvait lui envoyer, que cela soit le sommeil ou l'empoisonnement. Le bras droit du géant trembla légèrement alors qu'il se retenait désespérément d'aller finir ça lui-même. Et encore, il faudrait déjà qu'il arrive à sauter assez haut pour donner une patate au Pokémon Poupargile, il n'était pas super-héros non plus.

La seule bonne nouvelle pour l'instant était que le Zénith avait réussi à passer, à en juger par la hausse de chaleur bien perceptible. Si tout se passait bien, alors le plan de secours d'Eskodas pourrait prendre forme, et possiblement lui permettre de remporter le combat. Cela dit, rien dans la vie n'allant comme l'on le désire, l'ennemi profita du fait que le Volcaropod s'était tourné vers le soleil et avait ainsi offert son dos au Kaorine. Une forme noire s'éleva du sol, et le temps qu'Eskodas remarque qu'il s'agissait du deuxième bras du Kaorine, tombé en ayant dissipé le Baîllement il y a quelques instants, le bras s'illumina de violet à son extrémité et envoya un rayon violet vers Harley, qui ne put que se prendre l'attaque dans le dos alors qu'il n'y était pas préparé. Le géant eu le coeur serré en entendant le cri de douleur de son Pokémon, et fit tout son possible pour éviter que son visage trahisse ses émotions, en vain. Alors que le rayon se dissipa une fois l'attaque réalisée, l'escargot de feu cessa de crier et de bouger. Eskodas cru alors à ce moment qu'il avait perdu le match en ayant choisi d'utiliser Zénith au lieu d'une capacité offensive. Mais, l'Escargot poussa une sorte de hululement et se retourna vers son agresseur, certes meurtri et au bord de l'épuisement, mais toujours conscient et capable de poursuivre le combat. Le prochain ordre d'Eskodas pouvant être vraisemblablement le dernier pour ce combat, il décida de tout miser sur une capacité dans l'espoir d'arracher la victoire. Si cela marchait, alors il gagnerait, sinon Harley serait dans une position extrêmement délicate. Et puis, si les projectiles semblaient ne pas atteindre le Kaorine, qu'en était-il des rayons ?

"Lance-soleil sur le Kaorine !"

C'était la troisième CT qu'avait appris Harley, achetée en même temps que Zénith afin de profiter au maximum de l'augmentation du rayonnement de l'astre. Le géant regretta un peu que la Tropius soit hors-jeu, car elle aussi aurait profité de Zénith pour lancer des Lance-soleil. En y repensant, Eskodas aurait dû faire cela dès le début du combat, cela aurait grandement facilité les choses. Mais trop tard, il fallait donc espérer que le rayon chargé et lancé à grande vitesse au vu du rayonnement du soleil touche sa cible, qui ferait plus mal grâce au léger boost d'attaque spéciale procurée par l'Exuviation du et de la faiblesse naturelle du Kaorine. Car après tout ce qu'il avait pu voir, le noir se doutait bien que le golem craignait les attaques Plante, auquel cas ce rayon avait de fortes chances de mettre fin au combat. Tout ce qui allait définir la défaite de l'un ou l'autre des camps, reposait désormais sur l'action qu'allait effectuer le Pokémon de la muette. Eskodas croisa alors les doigts et se fit donc spectateur de la fin de cet affrontement, se disant que quoi qu'il arrive, il était heureux d'avoir pu livrer ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    Ven 15 Mai - 13:09

Et un empoisonnement évité grâce à un Coud'boue bien placé. Et voir cette expression sur le visage du noir ne pouvait que réjouir la mercenaire et la conforter dans l'optique de sa future victoire. Après tout, il fallait savoir garder son calme, si on voulait combattre efficacement. D'ailleurs, alors que le rayon psychique de Remo venait heurter son adversaire, le dresseur ennemi eut une réaction assez risible, arrachant un petit sourire à la jeune fille. Alors, comme ça on perdait son calme pour un simple cri de douleur ? Pourtant ses pokémons semblaient avoir un bon niveau, ce qui induisait de l’entraînement et donc de la souffrance. S'il n'aimait pas voir ses pokémons souffrir, pourquoi être dresseur ? Certes, Febe n'appréciait pas non plus voir ses pokémons ainsi, mais elle s'y était faite, consciente qu'il s'agissait là d'un des aléas premiers de cette carrière. Bah, maintenant on voyait tellement d'idiots devenir dresseurs sans savoir ce que cela impliquait réellement... Quoi qu'il en était, la Rafale Psy semblait avoir fait des dégâts suffisants et bien que le Volcaropod y ait survécu, il ne parviendrait pas à supporter la suite.

Malheureusement, Febe n'avait pas prévu le prochain assaut de l'escargot : un Lance-soleil, faisant se serrer ses dents, alors qu'elle se maudissait d'avoir oublié cette capacité. C'était pourtant si logique, que le pokémon adverse possède cette capacité. Alors que le rayon lumineux se créait, elle lança un dernier ordre, espérant ainsi prendre les derniers morceaux de vitalité de l'adversaire. Ce fut donc une attaque Tomberoche qui fut choisie, soulevant quelques morceaux de bitumes pour les envoyer vers le Volcaropod, avant que le Lance-soleil ne touche sa cible de plein fouet, lui faisait perdre son équilibre aérien et qu'elle ne soit rappelée dans sa sphère bicolore, alors que la dresseuse poussait un soupir. Elle avait encore été trop confiante et avait encore échoué à cause de ça. C'était vraiment rageant. Elle rangea donc la ball de son golem à sa ceinture, avant de, comme promis, sortir de l'argent et de rejoindre son adversaire, pour lui la donner. Sept-cents pokédollars, c'était tout ce qu'elle pouvait -et voulait- donner pour cette défaite. Au moins, ce combat avait rempli ses fonctions : permettre à Remo d'atteindre son évolution et mettre à l'épreuve son équipe. Elle avait encore beaucoup à faire, avant de rejoindre la seconde arène, mais elle se sentait sur la bonne voie. Après avoir donné l'argent, elle tourna les talons, sans plus de cérémonie, remettant sa capuche sur ses cheveux, avant de lever la main en signe d'au revoir. C'était le maximum qu'elle pouvait faire, pour saluer quelqu'un, alors qu'il s'en contente.

HRP:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
" Tu as croisé mon regard, on doit se battre." [ PNJ ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai croisé son regard
» 1 seconde,j ai croisé son regard
» J'ai croisé le regard de PLAUTIA en Arles !
» Les Ames croisées: Qui sont ces trois personnages que doit retrouver Nawel?
» Nos regards se sont croisés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: