Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sophie Rubia ou comment être à la fois un ange et un démon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie Rubia
L'Ange Écarlate
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 20/02/2015
Localisation : Tu ne voudrais pas y être.

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Sophie Rubia ou comment être à la fois un ange et un démon.    Mar 24 Fév - 0:44

Nom / Prénom: Rubia / Sophie
Surnom : L'Ange Écarlate ( En référence à son aspect angélique et au résultat de nombreuses de ses folies.)
Rang désiré: L'Ange Écarlate
Age: 16 ans
Sexe: Féminin
Origine: Maïlys/Megapagopolis
Groupe Principal :  Team Boréale
Groupe Secondaire : /

Histoire:  

Déjà, dans le ventre de sa mère, la petite était agitée, plus qu'il ne le fallait, allant même faire souffrir celle qui la portait. N'était-ce pas là un avant goût de ce qui allait venir ? Sa famille aurait mieux fait d'étouffer le mal dans l’œuf, avant que celui-ci ne se développe. Mais comment pouvaient-ils se douter que ces quelques coups dans le ventre deviendraient plus dangereux, lorsque ce mal serait enfin né ? Il ne pouvaient pas. Et cette ignorance allait leur coûter, plus tard.

La petite blonde naquit à l'aube d'une journée d'été, faisait souffrir au possible sa mère lors de l'accouchement, ne semblant pas vouloir sortir. Les mois qui suivirent furent relativement calmes, malgré les quelques crises d'angoisse nocturnes de la petite. Rien de bien angoissant, justement. N'était-ce pas là le forfait d'un certain nombre de nouveaux-nés ? Réveiller les parents en pleine nuit, pleurant et s'agitant dans son berceau. Tout cela était parfaitement normal. Normal.

Plus tard, lorsqu'elle pu marcher, puis parler, on découvrit une enfant fragile mentalement, aux réactions faciles et disproportionnées. Un jour, un des élèves lui avait fait une mauvaise blague et, malheureusement pour celui-ci, elle le découvrit. La vengeance ne se fit pas immédiatement, étrangement, mais quelques jours plus tard, elle l'approcha calmement, lui proposant un jeu dans lequel il devait lui présenter son avant bras. Joueur, le jeune garçon de presque six ans tendit son bras, qu'elle empoigna de ses deux mains, pour débuter le jeu, souriant à pleines dents. Crocs qui se plantèrent subitement dans la chair de celui qui lui avait causé du tort, avant que la mâchoire ne se referme toujours plus, atteignant les sangs du garçon, hurlant de douleur et tapant de son bras libre sur le crâne de la petite fille qui ne semblait pas réagir, conservant un sourire carnassier, le liquide écarlate coulant de ses lèvres. Heureusement pour la victime, d'autres personnes sur la cour furent alertés par ses cris de douleur et vinrent séparer, tant bien que mal, la petite enragée de sa cible. S'en suivit un mini procès, dans le bureau de la Directrice, avec ses parents. Étrangement, elle n'était pas gênée le moins du monde et, lorsque l'on lui demanda la raison qui l'avait motivée pour faire cela, elle ne fit que sourire à la Directrice, avant de dire, simplement, d'une voix douce :

"Il l'avait cherché, madame."

~~~~~

Ce fut le premier acte de violence avéré de la jeune fille. Et grâce au psychologue et à ses parents, elle comprit que ce genre de vengeance n'était vraiment pas à réitérer. Ou en tous cas, c'était ce que ceux-ci pensaient, tant la blonde se retenait face à eux, ce qui lui valu comme "récompense", un Rosélia qu'elle nomma Fiore. Lorsqu'elle était en public, elle tentait de se contenir, allant même jusqu'à se faire du mal à elle-même en cachette, pour calmer ses envies. Enfin, là n'était pas son seul moyen de se défouler, évidemment, sinon elle ne serait plus de ce monde aujourd'hui, depuis longtemps. Vous connaissez sûrement les Rattatas, n'est-ce pas ? Ces bestioles indésirables, qui rongent les câbles, pissent dans vos sous-sols, avant de retourner dans leurs égouts, pour prendre un bain d'excréments. Eh bien on pouvait dire que Sophie faisait de la dératisation : chaque soir, après les cours où, tant bien que mal, elle avait retenu ses pulsions, elle faisait un petit détour d'une demi-heure, voire d'une heure, pour aller à la décharge du coin, où elle rencontrait ces fichues bestioles. Allant d'abord chercher, derrière un fourré, une lame cachée dans un tissu, elle se dirigeait ensuite vers l'antre de ces créatures, accompagnée de Fiore. Ce dernier, bon partenaire qu'il était, usait des ses spores paralysants pour immobiliser les Rattatas qu'ils trouvaient, afin que la jeune fille s'amuse légèrement avec ces bêtes au regard apeuré, la faisant rire aux éclats, appréciant leurs couinements lorsque le fil du couteau les touchaient. Pas de dessins nécessaires, n'est-ce pas ? Il était évident que, après s'être amusée un peu, les rats ne pouvaient soit plus marcher correctement, soit ne plus ronger -un collier en dents de Rattatas, ça fait son effet-, soit ne plus rien pouvoir faire du tout, à jamais.

Un soir, alors qu'elle était en train de jouer avec l'une de ses victimes, elle sentit une odeur pestilentielle et, étrangement, il ne s'agissait pas des cadavres de rats : elle la connaissait trop bien pour la confondre. Non, il s'agissait plutôt d'un gaz étrange. Et pour cause : lorsqu'elle releva les yeux, elle vit sa source : une boule noire était en train de flotter au dessus d'elle, entourée de gaz mauve : un Fantominus. Et celui-ci semblait plutôt amusé par ce que la jeune fille faisait. Elle tendit donc le Rattata -à qui elle avait coupé la queue- vers le spectre, sans rien dire, avant que celui-ci n'entoure la victime de son gaz, la faisant suffoquer, alors que le sourire de Sophie s'élargissait, jusqu'à devenir presque monstrueux, lorsque la créature succomba. C'est ainsi que, par la mort d'un Pokémon, un autre rejoint le groupe de la blonde. Et c'est également ainsi que la décharge ouest de Megapagopolis fut dératisée pour un mois.

~~~~

La rencontre avec sa troisième partenaire fut bien plus "classique". Quelques jours avant qu'elle ne parte de chez elle, pour rejoindre la team Boréale, elle et ses deux autres pokémons avaient remarqué quelque chose qui rôdait dans la chambre de la jeune fille. Rapidement, la créature fut découverte, sous le lit, attrapée par l'une de ses pattes par Sophie, qui lui sourit à pleines dents. Il s'agissait d'une Mimigal, qui avait élu domicile dans la chambre de la jeune fille, depuis suffisamment de temps pour créer quelques toiles sur le plafond et sous le lit, surtout. Habituellement, la blonde aurait torturé la pokémon, lui aurait arrâché une par une les pattes, avant de l'écraser de l'arrière à la tête avec un objet cylindrique quelconque mais là... Ses deux autres pokémons la persuadèrent de la conserver en vie : elle pourrait faire une bonne partenaire de jeux ou alliée, non ? De plus, son comportement apeuré amusait bien Vladimir, le Fantominus. Ainsi donc, la Mimigal fut nommée Magalie, sans raisons particulières, simplement parce que ce nom était venu dans la tête de la jeune fille à cet instant précis.

~~~

Deoxys séviçait déjà depuis quelques jours, voire quelques semaines, alors que Sophie admirait ses exploits, retranscrits à la télévision. Il avait réussi à imposer la terreur dans le coeur des gens avec tant de facilité et en seulement une frappe ! Et ses sbires continuaient son oeuvre, à traves toute l'ile, inspirant un profond respect à la jeune dérangée. Mais elle ne pouvait pas le rejoindre, même si, dans son esprit, elle était plus proche des pokémons, par ses actes sauvages, que des hommes. Donc que faire ? La réponse lui fut donnée, après qu'elle ait eu vent des agissements d'une nouvelle team, pro-Deoxys, dans une ultime crise de folie, en pleine nuit.

Celle-ci, pour une quelconque raison fut plus violente que toutes celles que la jeune fille avait connu.En pleine nuit, alors que son père n'était pas encore rentré et que sa mère dormait, elle s'était levée machinalement, un large sourire sur les lèvres, alertant ses pokémons dormant dans sa chambre par la même occasions. Rapidement, elle se dirigea vers la cuisine, pour y prendre un des larges couteaux, parlant de tout et de rien à son reflet dans la lame, clairement en plein délire, cela faisant, évidemment, peur à la Mimigal, qui restait bien loin de sa dresseuse, alors que le Fantominus s'approchait de la jeune fille, un large sourire sur son visage de gaz. S'il avait pu parlé, il l'aurait sûrement encouragé, mais, visiblement, elle n'en avait pas besoin et se dirigea vers la chambre parentale.

Une fois à destination, elle regarda un instant sa mère, endormie, avec un large sourire sur le visage, couteau à la main. Mais elle n'allait pas agir tout de suite, non. Il fallait faire durer le plaisir, quel qu’il soit. Ainsi, sans hésiter, elle demanda à son Rosélia d'envoyer un nuage de poudre paralysante sur la figure maternelle la réveillant au passage, mais engourdissant son corps, si bien qu'elle ne put ni parler, ni hurler, en voyant le couteau, avant que... Fiore n’intervienne, pour stopper le geste de la fille, celle-ci ne comprenant pas l'attitude de son pokémon, avant que le Fantominus ne sorte de l'armoire, faisant flotter dans son gaz les vêtements du père. Quitte à ce que leur dresseuse fasse une erreur, qu'elle n'en fasse pas deux. Elle mit donc rapidement les vêtements de la personne absente, impatiente de commencer, avant de s'affairer. Un, puis deux, puis trois coups, sur le corps paralysé, à chaque fois à des endroits non vitaux. Le faisait-elle exprès ? Peut-être. En tout cas, cet instant fut le plus délectable qui lui fut donné depuis sa naissance. Cette couleur qui teintait les tissus, la lame et sa propre chair. Tout cela lui faisait avoir des frissons de plaisir inimaginable et, avant qu'elle ne se sente calmée, elle planta une dernière fois, de toutes ses forces, le couteau dans la poitrine de la femme, la tuant sur le coup, si elle ne l'était pas déjà. Quelle importance, après tout ? Le sang coulait toujours, c'était tout ce qui comptait !

Peu de temps après son forfait, consciente du danger, Sophie s'enfuit, jetant au passage les vêtements du père dans la benne à ordure, alors que son Rosélia avait laissé un objet personnel du père sur les lieux du crime. Ainsi, avec ces fausses preuves, la première personne à être accusée devrait être le père, permettant à la jeune fille de fuir, pendant que les soupçons ne sont pas encore sur elle. Après tout, avoir disparu comme cela après le meurtre de sa mère, c'était étrange, n'est-ce pas ? A un moment ou l'autre, les enquêteurs voudront la voir... Mais elle ne sera plus là. Mais alors où pouvait-elle se cacher ? Au seul endroit où elle pouvait se sentir à sa place, aux côtés des sympathisants de Deoxys, à la team Boréale. Ainsi, elle rencontra un de leurs membres, une sorte de démarcheur, avant de se faire guider vers leur quartier général, pour y conclure le contrat. Depuis lors, elle travaille pour la team, en tant que simple sbire, mais espérant rapidement évoluer, pour pouvoir libérer ces pulsions qu'elle ne retient que trop et également s'approcher un peu de ses nouvelles figures parentales : Deoxys et le/la chef de la team Boréale.







Caractère:

Franchement, pouvons nous parler de caractère, pour elle ? Bien que parler de mental serait tout aussi incompréhensible. Pourquoi donc ? Si vous avez lu son histoire, vous saurez sûrement de quoi  je parle. Sinon, voici ce que l'on peut appeler son "mental" ou son "caractère" :

La première chose que l'on remarque, chez elle, n'est pas évidemment pas sa folie, bien cachée pour mieux frapper. Non, la première chose qui vient à l'esprit est l'image d'une jeune fille ne vivant que par ses propres règles, depuis qu'elle a quitté la prison familiale. Ainsi, il ne sera pas rare de la voir arrogante et capricieuse, même envers ses supérieurs, manquer de respect purement et simplement, en allant même jusqu'à insulter la personne face à elle sans avoir peur des conséquences. Après tout, à quoi servent ces fichus grades et ces fichues règles ? Maintenant qu'elle est libre, elle peut se comporter comme elle le souhaite, non ? De plus, sachant que sa folie l'amènera à sa propre perte, autant ne pas se retenir, si ? Les seules personnes dignes de donner des ordres son Deoxys et le chef de la team Boréale, par leur puissance et leur charisme.

Cette philosophie, si telle peut-elle être appelée la mène également à être joueuse, autant avec ses victimes que ses collègues, ses alliés, humains ou pokémons. Arborant le plus souvent un sourire suffisant, lorsqu'elle n'est pas affectée par sa folie, elle tentera toujours de jouer de ses charmes et de l'innocence de son apparence pour approcher les moins résistants, afin de s'amuser un peu avec, de toutes sortes de façons. Leurs extorquer de l'argent ou des biens ? Aucun problème. Les mener les uns contre les autres ? Non plus. Mais elle est également capable de manipuler en bien, évidemment ! Si elle le veut.

Mais si elle n'était qu'une manipulatrice, ce ne serait pas amusant, si ? Elle serait trop banal, vierge, blanche. Alors que elle, elle est atypique, souillée, écarlate. Mais comment passe-t-elle d'un comportement à un autre complètement décalé, malsain ? Principalement, le changement se fait lorsque ses émotions sont trop sollicitées. Une forte excitation, telle que celle éprouvée lors d'un combat ou d'un jeu de hasard risque de la faire passer dans son côté obscur. De même qu'une grande peine peut la faire sombrer. Et, évidemment, la colère elle-même est le facteur la changeant le plus facilement, tant ce sentiment est difficile à canaliser, même pour une personne normale. De plus, quelques crises passagères, d'une plus ou moins grande violence peuvent survenir, sans prévenir. Heureusement, celles-ci ne durent, normalement, que peu de temps. Par contre, ce qui ne fait que amplifier ses pulsions est la vue du sang. A bon entendeur. Pour finir, pourquoi se retenir, maintenant ? Elle n'a plus peur de faire du mal. Plus du tout. Il vous est donc donné la tâche de parvenir à la garder dans état stable. Ou pas.

D'ailleurs, parlons un peu de cette folie, si présente chez elle. D'abord, il est obligatoire de savoir qu'elle est parfaitement consciente de ce qu'elle fait pendant celles-ci, même si, parfois, elle peut s'amuser à faire croire que non, en faisant l'innocente. Ensuite, étant consciente, elle est capable dans certains cas de faire preuve d'une quelconque intelligence, comme d'un certain sadisme dans ses actions. Évidemment, cette intelligence s'estompe à mesure qu'elle sombre dans la folie, pour faire place à de la bestialité.





Apparence physique :

Sophie est jeune et ça se voit, même légèrement trop, son corps se formant plus lentement que la plus grande partie des adolescentes de son âge. Ainsi, de faible constitution, ses aptitudes physiques sont médiocres. Mais comment imaginer que dans ce petit corps se cache un démon prêt à vous sauter au cou pour vous égorger ? Pour rester dans son physique, principalement son visage angélique, nous pouvons noter ses yeux d'une couleur peu commune : le rouge, presque autant que le sang la maculant. Ses cheveux, quant à eux sont blonds, taillés relativement grossièrement, à l’exception d'une unique couette, sur le côté.  

Au niveau des vêtements, elle porte la robe rouge et blanche qu'elle avait, lorsqu'elle quitta sa prison familial. Manches courts et blanches, comme le col, tout le reste apparent est de couleur rouge, la couche de tissus intérieure étant de couleur blanche. Le col est également marqué par un nœud jaune, lui rappelant quelques souvenirs. Lesquels ? Allons, vous verrez cela avec elle. Elle porte également un grand couvre-chef blanc, cerclé d'un ruban rouge, celui-ci se fermant exactement du côté de sa petite couette. En bas, seules de courtes chaussettes et des chaussures rouges lui couvrent les pieds. N'a-t-elle pas froid ainsi ? Non, car son sang est constamment bouillonnant. Ou alors est-ce peut-être parce que, dans sa folie, la douleur lui importe peu ? Quoi qu'il en soit, ces vêtements, elle y tient. Tentez de les manipuler sans son autorisation et vous verrez son courroux abattre sur vous.

Autre chose de notable et de voyant est le fait qu'elle porte deux choses semblables à des ailes faites de bric et de broc, sur le dos. Comment tiennent-elles ? Sophie a simplement percé le dos de sa robe pour permettre aux deux ailes, fixées sur tissus serré, autour de sa poitrine, sous son vêtement. Ces ailes, relativement pliables, ont des « plumes » faites de bris de verres de plusieurs couleurs, taillés en pointes et fixés sur les ailes. Mais pourquoi donc s'affairer à faire cela ? Car, consciente de sa folie et de sa bestialité, elle s'est dit que, quitte à ressembler à une bête, autant y ressembler un maximum, n'est-ce pas ? Évidemment, elle caresse l'espoir d'avoir un jour de vrais cristaux sur ses ailes et voire, même, de vraies ailes.



Equipe:  

Fiore (Rosélia* mâle) Niveau 10
Talent : Médic. Nature
Description :

Physiquement, il diffère des autres spécimens de son espèce et est très fier d'arborer ces deux magnifiques roses rouges. D'ailleurs, il est très fier de lui-même en général, n'hésitant pas à se venter de ce qu'il a et que son interlocuteur n'a pas. Il a également un petit côté sadique, ne souhaitant pas achever sa victime avant de l'avoir vu souffrir un moment. Quelque chose qu'il apprécie, c'est charmer les femmes, avec des méthodes plus ou moins correctes. Par contre, il n'aime pas les personnes se mettant entre lui et ses objectifs.

Il suit Sophie pour une simple raison : la puissance. Il est persuadé que, à ses côtés, il pourrait accumuler de la puissance, autant pour les combats que pour ses relations.

Vladimir (Fantominus mâle) Niveau 10
Talent : Lévitation
Description : Vladimir est celui qui aime torturer ses victimes, les voir suffoquer dans son gaz, taquiner leurs esprits lorsqu'ils dorment et même, parfois, en prendre possession, une fois que la barrière mentale est suffisament fragilisée. Ce qu'il n'aime pas se compte par centaines de milliers : les pokémons de type fée et qui plus est les pokémons niais ou constamment heureux.

Il suit Sophie par plaisir : son instabilité mentale lui est totalement délectable, lorsque qu'elle la voit attaquer quelqu'un sans raisons.

Magalie (Mimigal femelle) Niveau 10
Talent : Insomnia
Description : Insomniaque et ayant des phobies diverses, elle passe ses jours et ses nuits à chercher des moyens de se protéger, le plus souvent à l'encontre des autres personnes. Ce qu'elle aime est difficile à définir, tant elle se méfit et semble allergique -au sens mental- de tout alors que, au contraire, ce qu'elle déteste, par peur, est impossible à compter.

Elle suit Sophie depuis leur rencontre, autant par peur que fascination, de part la folie de celle-ci.

Autre: QC de… Quelqu'un qui peut avoir un QC.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sophie Rubia ou comment être à la fois un ange et un démon.    Mar 24 Fév - 1:15

Jolie fiche, je valide.

Je rappelle néanmoins que le sadisme contre les Pokémons est interdit dans la Team, si quelqu'un s'en rends compte tu seras sanctionné et pas de manière agréable.

Va vagabonder dans les champs, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sophie Rubia ou comment être à la fois un ange et un démon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMENT CONSERVER LE DESSUS DES ARMOIRES PROPRES?
» Prenom de votre BJD ? Pourquoi et comment ?
» Comment contacter son guide spirituel ou son Ange gardien
» Comment s'est passé votre premier cours de pointe !?
» tarte a la rhubarbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Avant Propos :: Fiches Persos et Carnets de routes :: Fiches Persos-
Sauter vers: