Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Sam 21 Mar - 22:44


Quelques petites choses intéressante s'étaient passées, ces derniers jours, pour Febe, mais une primait par rapport aux autres : Remo avait évolué, pour prendre sa forme final de Kaorine, obtenant par la même occasion quelques capacités sympathiques, comme Ultralaser et Téléport. La première servait, évidemment, à infliger de gros dégâts en combat, mais la seconde avait un tout autre avantage : la blonde n'avait plus besoin de payer des moyens de transport ou tout du moins pour retourner à des lieux que le golem avait déjà visité. Ainsi, Avalaville, Megapagopolis et la Forêt Dense avaient été mémorisés et étaient devenus autant de destinations instantanés. Malheureusement pour Febe, les seules arènes ouvertes se trouvaient à l'Imaginarium et au Port Sableye, deux villes qui n'étaient malheureusement pas ancrés dans l'esprit de la poupée de sable. Oui, elle avait aussi l'occasion d'évincer le nouveau Champion de Megapagopolis, mais elle voulait combattre un Champion et non pas un clown. Ainsi, elle avait décidé de combattre en priorité l'arène des dragons, à l'Imaginarium et l'arène de psychistes, au Port Sableye. Après, elle aviserait. Un dernier problème se posait : quelle ville choisir ? Les pokémons Psy offraient une facilité, comme une difficulté pour Febe : deux de ses pokémons seraient désavantagé, alors que les autres avaient une neutralité ou une résistance face à ce type de pokémon. De plus, il s'agissait d'une ville relativement éloignée, l'obligeant à faire une halte par les ruines de Lakit. L'arène de type Dragon, quant à elle, ne possédait pas d'avantage face aux pokémons de la mercenaire, mais les siens non plus, il fallait l'avouer. Elle n'avait pas encore appris de capacités de type Glace ou Dragon à ses pokémons et elle hésitait encore, voulant éviter un maximum les achats de CTs qu'elle pourrait regretter. Mais d'un autre côté, elle était persuadée que si elle attendait trop longtemps, la menace de la puissance des dragons ne ferait que augmenter, pour devenir de véritables monstres au final. Pour finir et ce qui la décida, la ville était la plus proche, en plus de pouvoir gagner encore un peu de distance, si elle se téléportait au cœur de la forêt, où elle avait trouvé Betsabea.

Mais évidemment, elle n'allait pas foncer tête baissée : il lui fallait de la préparation, autant par l’entraînement que par l'apprentissage de nouvelles capacités. Ainsi, Remo hérita de capacités défensives : Mur Lumière et Protection. Italia pu apprendre Toxik ainsi que Griffe Ombre. Betsabea, elle, eut le droit à une capacité lui convenant parfaitement : Harcèlement. Betsabea apprit quant à elle Casse-brique et Façade, lui permettant ainsi de pallier à plus d'éventualité, tout en profitant toujours de sa puissance naturelle. Walter l'Elektek apprit quant à lui une capacité dont peu pouvait se douter : Téléport. Peut-être ne serait-ce pas aussi efficace que celle de Remo, mais au moins la CT existait et après un court entraînement, il parvenait à éviter quelques attaques en changeant de position, devenant un avantage colossal en combat. Quoi qu'il en était, apprendre de nouvelles capacités n'aiderait que peu Febe dans son combat face à Nyssa, elle le savait. Ainsi, elle voulait prendre un nouveau pokémon sous son aile, pour compléter son équipe. Elle aurait pu aller à Avalaville et ses alentours, capturer un pokémon spécialement pour cette occasion, mais franchement, les pokémons de type Glace ne lui plaisaient pas tellement… Certes, elle faisait sa difficile, mais pour elle, cela était justifié. C'est donc pour cela que, prenant le temps d'y réfléchir, elle alla chercher une nouvelle mission, tombant aussitôt sur une demande qui pouvait l’intéresser : quelques personnes s'inquiétaient : leurs routes, traversant le désert, pour rallier Megapagopolis à Lakit, étaient victimes d'une menace de taille : un Steelix allait droit dessus, menaçant de détruire les routes sur son chemin. Évidemment, ne pouvant pas faire cela seuls, ils demandaient un dresseur d'un bon niveau pour repousser, par tous les moyens, le ver des sables. Et devinez qui s'y est collée, après avoir envoyé une copie d'un document du Centre pokémon aux commanditaires ? La réponse était évidente, car le travail était intéressant et bien payé : Febe.

Ainsi, faute de vouloir payer un quelconque taxi ou véhicule de location, elle partit à pieds, longeant la route, pour aller à la rencontre du Steelix, au point d'impact présumé. Sa marche ne posait aucun problème : après un petit calcul de Remo, si elle maintenait un rythme régulier, elle arriverait juste avant le serpent d'acier. Elle n'en avait pas l'air, mais elle était capable de marcher suffisamment, sous le soleil du désert, par la simple force de sa volonté et l'habitude de ses jambes à faire de tels efforts. D'ailleurs, les seules haltes qu'elle effectua étaient soit pour se rafraîchir, soit pour enlever son manteau, le confiant à Remo, restant simplement avec son -très- léger haut et son Mini-short, retirant également ses chaussures, pour marcher pieds nus dans le sable chaud. Et finalement, au fil de sa marche, la tâche devenait de moins en moins pénible, sa peau qui, d'abord la brûlait avait commencé à se calmer, sa marche s'était adaptée à l'irrégularité du sable et, même, pour s'amuser, elle comptait les êtres vivants qu'elle croisait : une activité qui aurait pu se compter sur les doigts d'une main, évidemment. Mais heureusement, elle n'eut pas à continuer son jeu : Remo l'avertit qu'elle avait atteint sa destination, faisant hocher doucement la tête de celle-ci, alors que son Kaorine lui offrait un nouveau rapport : le Steelix était encore loin. Ainsi, elle lui permit de poser ses affaires dans le sable, avant de grimper sur sa tête, pour s'y asseoir et profiter du vent chaud depuis son promontoire, battant doucement ses jambes nus dans le vide. Le temps était clément, pour le moment et elle espérait bien que cela  dure, pour lui laisser l'occasion de réfléchir à son parcours, jusqu'à maintenant. Elle fit sa petite réflexion, donc, avant de se faire alerter par son pokémon : la cible approchait. Elle déporta son regard vers la direction qu'il lui indiqua, pour y voir… Le Steelix, avançant à son rythme, mais menaçant, sortant quelques fois du sol, pour y entrer de nouveau, le pénétrant comme s'il s'agissait de beurre. Regardant ce spectacle, les yeux presque brillants, Febe fut dégoûtée de la suite qu'annonçait le golem, ayant l'image par la même occasion : le Steelix avait stoppé sa course, prit dans le Piège d'un Kraknoix. Sortant rapidement du sol, éjectant par la même occasion un torrent de sable, il fit face au minuscule pokémon de toute sa hauteur qui, étrangement, semblait plus haute que celle des spécimens que Febe connaissait. Ignorant ce détail, elle fit un constat : soit le Kraknoix fuyait, intimidé par la prestance du Steelix, brisant ainsi le Piège, soit il le combattait, facilitant ainsi le travail à la mercenaire, qui n'aurait plus qu'à finir le travail. Ainsi, restant au bord de la route et sur la tête de son golem, elle regardait ce qu'il allait se passé, alors que Remo détectait un véhicule qui amènerait sûrement un nouveau spectateur à tout cela, si tout du moins il avait le courage de s'arrêter pour regarder le colosse se battre.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Mer 25 Mar - 21:46

♫ … Born to be wild … ♫

Ou plutôt le refrain du même titre de cette chanson culte qui passait en ce moment même dans mes oreilles et provenant des écouteurs de mon Vokit.

Et qui plus est, afin de rendre la chose encore plus improbable voir cliché, j'étais justement en ce moment même de rouler avec ma moto tout terrain plein gaz et libre comme l'air … Comme Phoénix mon Brasillion qui me survolait en ce moment même dans le ciel , laissant ses trainées ardentes de feu retomber dans l'air lourd de cette atmosphère désertique, et me servant notamment du guide, me corrigeant dans ma trajectoire au moindre défauts de ma part.

Oh que oui, il m'était d'une grande aide en ce moment … Car il fallait dire que ce n'était pas comme si je connaissais la route exact à emprunter à cet instant puisque je roulais actuellement en plein désert ! Sous un soleil de plomb et un air relativement sec en plus à cette heure de début d'après-midi, qui plus est !
Bref … Pas le mieux comme conditions voir clairement extrême si on n'avait pas le matériel ou les Pokémons adaptés pour la traversé mais heureusement et prévoyant ce n'était pas le cas pour moi. J'étais en effet parfaitement pour ce long trajet : J'avais re-vérifié ma Yamaha et fait le plein avant de partir, aucun pépins mécaniques donc à signaler,  ma tenue légère de motard était complété d'une longue cape avec capuche adapté pour le désert et complété d'une paire de lunette type masque protégeant efficacement contre le sable et de plus Phoenix bien qu'il n'était pas du bon type pour résister au tempête du sable, il n'y en avait de toutes façons pas, son type feu ignorait cette grosse canicule et ses ailes et ses yeux me faisait un très bon GPS. De plus, j'avais aussi Nessie ma Lokhlass si jamais l'eau manquait grâce à son Pistolet à eau/ Hydrocanon mais attention de ne pas en abuser non plus.

Bref tout va pour le mieux … Il fait beau et chaud, personnes à des kilomètres à la ronde, que du sable et des dunes devant moi, ma moto tout terrain apprécie justement ce genre de terrain désertique en roulant comme jamais et aucune tempête de sable à l'horizon ...
Ah que oui … Cette musique ne pouvait décidément pas mieux bien coller bien à cette situation.

Mon but au final était maintenant d'atteindre Port Sableye car Némys m'attendait là-bas. Je l'avais en effet laissé au bon soin du centre Pokémon et c'était la seule qui manquait à mon équipe à l'heure actuelle. Inutile de dire qu'elle avait tant insisté pour rester là bas le temps que je devais faire ce que j'avais à faire , hum … Elle qui haissait tant mes trajets en moto et sa Pokéball … C'était plus que compréhensible au final.

Après alors vingt bonne minutes encore à rouler le moteur chaud laissant échapper un beau bruit et avalant des kilomètres et des dunes de sables, mon Pokémon feu oiseau me fit alors signe soudain de m'arrêter et de regarder au loin avec mes jumelles par le biais d'un code mutuelle qu'on c'était convenu. Un événement au loin pas urgent dans l'immédiat mais important quand même d'après le signe que Phoénix venait de faire.
Rétrogradant donc les vitesses et freinant petit à petit, j'arriva alors au point mort et posa pied à terre. Phoénix en avait aussi profité pour descendre et se poser sur mon épaule et son regard perçant qu'il me lançait m'indiqua qu'il fallait vraiment que je regarde dans sa direction.

Ce qui je fis donc avec mon moteur qui refroidissait petit à petit, sortant alors la paire de jumelle de mon sac pour la porter à mes yeux, je regarda alors en cette direction ajustant le zoom qui affichait maintenant à l'écran une distance de plus de deux kilomètres afin de constater que le nuage de sable agité au loin en face était d'origine naturelle mais en vérité non, il était dû à un Steelix prit dans le piège de la capacité spéciale d'un Kraknoix et qui s'apprétaient donc tous les deux à livrer un combat sauvage. Oui oui, en incluant leurs tailles respectifs aussi. Je sais pas qui a cherché l'autre mais je devais dire par rapport à ce que je voyais actuellement, c'était juste du délire de voir que ce petit Pokémon sol, un des plus lent dans sa catégorie, tenait facilement tête à un colosse pareil et il le faisait très bien en plus pour lui résister … Ce Kraknoix avait fort caractère ou était juste suicidaire, oui.

Ben merde alors … C'est possible ?



- Et bien … Tu vois comme moi Phoenix ?


Question inutile car il l'avait forcement vu avant moi. De plus son signe de tête me le confirmait très bien.

Mais qu'es-ce que je devais faire dans l'immédiat ? Contourner pour continuer ma route ou rester regarder ce duel juste improbable ? Ah là là dur choix … D'un côté, je n'ai pas envie de me bouffer un serpent d'acier de plus de 10 mètres en pleine face mais d'un autre côté, je n'ai pas spécialement envie de rester un spectateur.
Un Kranoix haut comme sa taille normal défiant courageusement ou de manière suicidaire un Steelix plus grand que la moyenne et pas très amical .... C'était clairement pas tous les jours qu'on pouvait voir ça … Surtout que les Kraknoix sont plutôt rare de manière général à cause de leurs habitats naturel et surtout de leurs évolutions.

Ah là là … Mais qu'est-ce que je pouvais bien faire alors ? Réfléchissant alors, mon Braisillion toujours perché sur moi et en faisant attention de ne pas me brûler au passage, m'annonça d'un piaillement autre chose et visiblement ce n'était pas finit.

Effectivement, quel ne fut pas en ma surprise en découvrant que maintenant, je n'étais plus le seul être-humain présent dans ce désert en ce moment en m'apercevant que à ma droite et à peu près deux dunes plus loin se tenait une jeune femme de mon âge immobile et fixe, le regard porté vers ce remake de «David et Goliath» assis tranquillement sur un Kaorine levitant. Elle avait plutôt un teint jeune, de beau yeux bleus et des cheveux noir long retenu par deux mèches, mais le pire selon moins était sa tenue pour le moins estivale que très légère et pas franchement adapté au conditions météorologiques actuelle si cette personne avait oublié la crème solaire, je devais dire …

Bien, je pense qu'elle se trouvait à une distance néanmoins importante de moi pour m'entendre. Instinctivement, je pris alors la parole pour paraître notamment moins gêner de ne la découvrir que maintenant :



- Oh, enchanté !


Bien que légèrement spontané à cause de la situation et du lieu notamment, ma réponse était pourtant tout à fait naturelle et posé aisément.

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 


Dernière édition par Nathanael Askan le Jeu 26 Mar - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Mer 25 Mar - 23:53


Un homme et son pokémon, un Braisillon, pour être précis. Voilà ce que Remo était parvenu à détecter, à mesure que les inconnus s'approchaient. Évidemment, l'esprit de la mercenaire était totalement rivé vers le combat en cours face à elle, analysant chacune des actions des deux pokémons, pour jauger leurs forces : un exercice qui, en plus de l'amuser, pouvait se révéler utile, un jour. Après tout, elle n'allait pas toujours utiliser la mémoire de son Kaorine et jouer les fainéantes, n'est-ce pas ? Ainsi, elle ne put que constater que, malgré que le combat semblait équilibré, l'avantage sur le long terme reviendrait au Steelix : sa résistance physique et sa puissance de frappe sauraient mettre son petit adversaire au tapis. Ou dans son ventre, tiens, vu la différence flagrante de taille. Plus elle le regardait, plus elle se sentait émerveillée, sans laisser transparaître cela sur son visage, par la puissance brute du pokémon Acier, donnant raison à ses commanditaires : il était certain que si ce monstre atteignait les routes, il les détruirait sur son passage, comme de vulgaires châteaux de cartes.

Le sable volait, dans le combat, avant que le golem ne l'alerte d'autre chose : l'humain et le pokémon s'étaient arrêtés, pour observer le magnifique spectacle. Jetant un simple regard vers l'inconnu, cela suffisant pour l'identifier dans les grandes lignes, elle retourna immédiatement à son occupation : elle ne le connaissait pas, elle n'avait donc aucune raison de lui parler, de le saluer ou de faire quoi que ce soit d'autre. De plus, elle n'était pas dérangée, tant qu'il ne parlait pas, pour briser les bruits sourds de la bataille. Ce n'était pas que ces bruits l’intéressaient, mais elle était persuadée qu'il devait avoir une voix tout à fait agaçante. Et ne préférait-il pas conserver le peu de calme que le désert offrait ? Visiblement non, car il s'adressa à elle, restant à grande distance malgré tout. Lui faisait-elle peur ? Non, sûrement que non. Poussant un profond soupir, elle vint masser son front de ses doigts, avant de se rendre compte que, si elle voulait faire semblant de ne rien avoir entendu, c'était raté avec cela. Mais elle ne pouvait pas non plus se permettre de le frapper mentalement à l'aide de Remo, pour la simple raison qu'elle voulait éviter qu'il aille donner quelques rumeurs violentes la concernant.

Malgré qu'elle se trouvait dans un espace ouvert, elle se sentait déjà oppressée et ce n'était pas dû à la chaleur, loin de là. Elle détestait être dérangée dans ses occupations et ne put que constater qu'elle avait raté une partie de la bataille, à cause de lui. Le regardant d'un œil qui se voulait un peu moins noir qu'il ne l'était pendant un instant, elle pointa du pouce le combat en cours, avant d'y retourner le regard, pour suivre le restant de celui-ci. Bientôt, les deux parties se seraient fatiguées suffisamment pour que la jeune fille et sa troupe les finissent, mettant enfin un terme et une rémunération sur ce contrat. Peut-être allait-elle prendre un petit supplément « pokémon », d'ailleurs, comme avec l'éradication de la menace des abeilles ? Un colosse tel que celui-ci serait un bel atout, pour le groupe de la mercenaire. Descendant d'un petit bond du crâne de son Kaorine, elle se prépara à intervenir, caressant d'une main ses balls, alors que la seconde dégainait vivement son arme à feu aux balles paralysantes. Pourquoi ce type de balles ? Car elle savait qu'elle combattrait plus de pokémons que d'humains et que, selon les contrats, les commanditaires refusaient qu'elle mette un terme à quelques vies. Stupide, n'est-ce pas ? Souvent, c'était ses « adversaires » qui en voulaient à sa vie.

_________________





Dernière édition par Febe "Stella" Silvola le Mer 1 Avr - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Dim 29 Mar - 21:56

Ah ce vent actuel dans le désert … Doux et reposant pour les oreilles bien qu'un peu trop répétitif à la longue. Mais ce n'était strictement pas le cas pour ce magnifique «vent» que la fille venait de me mettre à l'instant.

Bon … Très bien, d'accord … je ne savais pas du tout qu'elle était du genre à réagir comme ça et surtout qu'elle n'en avait strictement rien à cirer des inconnus qu'elle pouvait rencontrer donc comment voulez-vous que je sache ? C'était son problème, voilà tout. Chacun a ses goûts et ses passions,aussi.

Donc puisque que la jeune femme ne voulait pas parler et bien pas de soucis ! Je fis alors pareil et s'en était pas plus mal dans l'immédiat déjà que j'étais du genre à parler très peu et encore moins pour rien. De cette manière silencieuse, le paysage et le spectacle qui se déroulait au loin, étaient encore plus magnifique à contempler. En clair, l'instant était juste parfait et encore plus avec nos jumelles, d'ailleurs aucun des deux combattants au loin n'avait réussit à se départager et le combat redoubla encore d'intensité.


De très longues minutes passèrent alors sans qu'aucun d'entre nous, y comprit nos Pokémons, ne prononça un seul mot. Effectivement, il y' avait de quoi faire car le combat improbable entre le Steelix et le Kraknoix , commencé il y' avait pas mal de temps, commença à toucher à sa fin. Du moins, cela pouvait porter à le croire, dû au fait surtout de l'intensité du combat qui avait diminué et des erreurs loin d'être anodine pour les deux Pokémons possédant le type sol.

Et bien … Que faire maintenant au juste ? Continu d'avancer sur ma route sans me préoccuper de tout ceci en contournant ou au contraire aider en quelque chose ?
Mais aider en quoi justement ? De plus ce titan d'acier était plus que dangereux ...


J’osa néanmoins jeter en regard en direction de ma voisine car savoir son avis était là aussi très important et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant à cet instant précis que la fille au Kaorine toucha d'une de ces mains ses Pokéballs mais surtout dans l'autre un flingue qu'elle avait précédemment caché à sa ceinture !

Je réagit alors au quart de tour, le regard mauvais et avec ma main qui moi aussi vient se poser sur mon arme à feu dissimulé mais je relâcha rapidement cette pression en découvrant que tout ceci ne m'était pas destiné. En effet à cet instant, la jeune femme était plus concentré sur les Pokémons au loin en face qu'autre chose.
Par chance, cela avait été extrêmement rapide et elle n'avait rien remarqué du tout , heureusement d'ailleurs …

'Tain ! Mais j'étais tombé sur quel genre de personnes au juste, d'abord ? Ne me dites pas, pitié que c'est une braconnière voir une meurtrière car il ne manquerait plus que ça ...


Ignorant tant bien que mal cette mauvaise manière, je rapporta alors mon attention sur elle, d'un air qui voulait sûrement dire :
Bon, c'est pas tout ça mais si on bougeait ?

Puis une autre expression normal de mon visage que je lui lança alors à la suite et qu'on pourrait traduire par :
Vous savez quoi faire maintenant ?

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Jeu 2 Avr - 13:34

Ah, il comprenait le message qu'elle avait voulu lui faire passer, tant mieux, il n'aurait pas à subir le courroux de la mercenaire et de sa créature du chaos. Il ne voulait sûrement pas se retrouver privé de l'usage de ses jambes temporairement, à l'instar d'un certain blond, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en était, elle put profiter tranquillement du spectacle, malgré l’intrus, jusqu'à finalement de son Kaorine, pour préparer son « équipement » pour mettre un terme à ce combat et, peut-être, prendre ce Steelix avec elle. Après tout, il avait su la charmer, avec sa puissance brute et sa résistance hors du commun. Elle était certaine que si le Kraknoix s'en était tenu à des attaques physiques et que le serpent de fer avait été sous ses ordres, ce dernier aurait allégrement vaincu son adversaire, sans subir autant de pertes qu'en ce moment. Alors n'était une bonne action, ce qu'elle comptait faire, n'est-ce pas ? Qui aurait envie de rester aussi faible, surtout s'il a les capacités pour devenir l'un des plus redoutés titans ? Elle ne pouvait pas se permettre de voir ce pokémon sombrer dans la faiblesse, ce serait un gâchis des plus horribles. Malheureusement, quelqu'un qui ne semblait pas comprendre les pensées de Febe -ou comprendre tout simplement- était l'homme qui avait observé avec elle le combat. Elle ne l'avait pas remarqué, trop loin et trop concentrée sur les deux pokémons, mais Remo avait gardé un œil sur l'autre spectateur, notant que celui-ci avait une arme et sûrement pas chargée de balles paralysantes, celle-ci. Mais heureusement pour lui, il eut un élan de lucidité et ne dégaina pas, évitant ainsi à un quelconque touriste de retrouver un cadavre d'homme entrain d'être mangé par les Vaututrices.

La mercenaire poursuivit donc sa marche, l'air de rien, se concentrant de nouveau sur les pokémons face à elle. Un Kraknoix et un Steelix, deux pokémons lents, avec un désavantage sur ce point pour le serpent, n'étant pas aidé par sa carrure. Rien que ce paramètre et celui de la fatigue adverse suffisaient à Febe pour savoir exactement que faire, après avoir stoppé sa marche. Les deux pokémons combattaient toujours, trop concentrés pour remarquer l'ombre qui s'approchait d'eux et qui, d'un mouvement las, pointa son arme vers le plus petit des pokémons, pour tirer une de ses balles spéciales, par simple précaution. Après tout, il risquait de lui vouloir du mal, si elle lui tournait le dos. Alors il fallait le neutraliser, avant de passer au Serpenfer. Celui-ci n'eut même pas le temps de s'en rendre compte que la balle fendit l'air, pour atteindre son corps et… Rebondir sur le corps de fer du pokémon, faisant froncer les sourcils de la jeune fille. Ça l'énervait, mais dans un sens, c'était logique : des balles comme les siennes ne pouvaient pas perforer un acier aussi résistant que celui d'un Steelix. C'était encore une preuve de la supériorité de ce pokémon par rapport au Kraknoix, mais également ce qui faisait l'erreur de Febe.

Remarquant enfin la jeune fille, le Steelix gronda, visiblement toujours aussi mécontent. Mais si ce n'avait été que cela, ça aurait été trop simple, n'est-ce pas ? C'était pourquoi il balança sa queue vers celle-ci, afin de l'écarter de son chemin, dans une frappe certainement critique : qui résisterait à une masse de roche lancée à pleine vitesse ? Serrant les dents en voyant l'attaque arriver, elle se prépara à son sort. Sort qui n'arriva pas aussi rapidement que prévu : le Kaorine, de ses pouvoirs psychiques avaient fait résistance à la queue, ralentissant celle-ci, faisant en sorte que la frappe ne soit pas aussi violente que ce qu'elle aurait dû être, ne projetant la fille que sur quelques mètres, avec une méchante blessure au bras gauche. Elle grogna de manière sourde à la douleur, incapable de pousser un cri à cause de ses foutues cordes vocales, tout en se tenant le bras endommagé, restant couchée dans le sable, incapable de bouger pour le moment, trop concentrée sur la douleur, tentant tout de même de relativiser, en se disant que, au moins, elle n'était pas morte et n'avait pas perdu l'usage de son bras.

Mais l'avis du Kaorine était tout autre : il avait beau gardé un calme olympien, autant mentalement que physiquement, il était tout de même mécontent que l'on attaque ainsi sa maîtresse, qu'importe les raisons. Sa tâche avait toujours été de veiller, plus ou moins, sur la jeune fille et ce n'allait pas être en ce jour qu'il s'arrêterait, loin de là. Ainsi, il envoya un violent message psychique au serpent de fer, avant de laisser ses deux canons se séparer de son corps, afin de prendre de la hauteur, tirant, presque aussitôt placés, deux rayons chargés de force tellurique, achevant le monstre de métal déjà affaibli sur le coup, ce dernier s'écroulant en soulevant un épais nuage de sable, alors que Remo songeait déjà à la suite : il était incapable de soigner lui-même la mercenaire, comme toute l'équipe de celle-ci. De plus, Zaïra, la Nanméouïe, seule détentrice de capacités de soin se trouvait chez Alberto. Il avait bien la téléportation, mais il ne voulait pas se risquer à laisser sa dresseuse seule, même un court instant. Situation problématique.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Mer 8 Avr - 21:21

La «femme» très très très bizarre, sortie de je ne sais où, partit alors après mes interrogations mentales en direction du combat opposant les deux Pokémons à la forte différence de taille.
Comme ça ! Sans prononcer le moindre mots ou exécuter le moindre regard en ma direction. Tout simplement par la lévitation de son Kaorine, elle fit alors les centaines de mètres de distances nécessaires qui nous séparaient de David et de Goliath.
Et un autre vent en plus que je me prenais en pleine face ! Comme si le premier et celui actuel du désert ne suffisait déjà pas ...

Et bien … Elle pourrait au moins faire l'effort de me dire si je la faisais juste chier quand j'étais là, tout simplement !

Ainsi, elle voulait donc intervenir dans ce combat de Pokémon mais euh sinon … Elle se sentait juste … bien ?
Non parce que ça va, c'est à peine dangereux et risqué ce que tu essaye de faire ma cocotte ! Pour ne pas dire suicidaire !

Effectivement, je m'étais pas vraiment trompé … Car d'après ce que je pouvais voir au loin grâce à mes jumelles une fois que la brune fut arrivé à bonne distance de leurs champs de vision, elle prit légèrement cher à cet instant bien quand s'en sortait quand même très bien. Voulant tirer d'elle même avec son arme sur le corps du long serpent d'acier, elle apprit alors à ces dépends que ce n'était pas pour rien qu'on surnommait ce Pokémon comme ça et qu'il fallait vraiment éviter de l'énerver au passage. Les balles de son pistolet bien que performantes d'après ce que j'ai pu entendre n' obtenaient en réponse que de simple ricochet avant que la jeune femme ne se fasse violemment dégager à grand coup de coup de fer pour au final atterrir lourdement et avec fracas plusieurs mètres plus loin.

L'écremeuh quoi … Je n'aimerai vraiment pas être à ça place surtout qu'elle n'avait plus de moyen de défense dans l'immédiat et avec ce monstre titanesque qui avait alors laisser maintenant de côté le Kraknoix, il y'avait vraiment de quoi se remettre en question ou de faire sa prière tout simplement ...
Heureusement nous les humains, pouvons toujours compter sur nos partenaires les Pokémons :
Son Kaorine, qui n'avait visiblement pas apprécié du tout l'attaque sauvage sur sa dresseur, défonça alors au sens propre le Steelix par le biais de sa force tellurique. Et effectivement, c'était alors très efficace car bien que le colosse possédait une sacrée défense physique grâce à son corps solide, il n'en était rien du tout pour sa défense spéciale et cette attaque le vida alors entièrement en un seul coup qui fit mouche et avec une grande facilité. Le long serpent d'acier s'écroula alors sur le sol vaincu et fatigué …

Bon … Je vais vraiment devoir me méfier de son Kaorine au fort potentiel et de son flingue aussi par la même occasion …

La route était donc libre pour moi et ma bécane et le ciel l'était déjà pour Phénix . Rapidement donc je remis mon casque, ralluma le contact , kickant ensuite d'un pied ferme, le moteur rugit alors et autant plus quand je tourna la poignée d'accélération pour m'élancer.
Sans soucis ma moto tout terrain de l'armée avala sans problème les longues distances des dunes de sable pour que je freina ensuite sans problème avec un doux bruit et un dérapage qui allait tellement bien à la situation devant elle et son Pokémon.

Remettant alors les vitesses au point mort puis en remontant la visère de mon casque, je lui lança donc :



- Besoin d'aide apparemment …


Livraison de soin d'urgence, à votre service !

Sur ce, je mis ma Yamaha sur sa béquille, sans éteindre le contact pour sortir alors la trousse de première secours que j'avais heureusement jugé bon à prendre pour cet traversé du désert. Oui, j'avais vraiment bien fait de la prendre. Bien qu'elle était assez inutile par rapport au Glas Soin de ma Lokhlass au moins elle pouvait quasiment servir dans n'importe quel situation et notamment là dans l'immédiat !

La jeune femme à la tenue un peu trop dénudé me présenta alors son bras ensanglanté qui avait plus besoin de stopper l'hémorragie qu'autre chose, je le fis donc en bandant ces plaies et la dresseuse me laissa alors faire sans un bruit.

Sa blessure allait déjà légèrement mieux au bout de quelques minutes de travail me concernant. Je savais très bien ce que je faisais et de plus ce n'était pas non plus comme si j'avais déjà eu affaire à ce genre situation plein de fois dans le passé. Ca aide beaucoup à avoir une formation de premier secours en tout cas.

Je n'avais pas encore finit bien par contre, il me resta encore quelques petites choses à faire pour atténuer au mieux sa douleur donc tout en resserrant un bandage et en sortant une bouteille de Dakin, j' essaya alors de détendre l'atmosphère qui se faisait de plus en plus lourde :



- Désolé de poser cette question par simple curiosité ... Mais vous êtes qui exactement ?


Il était clair que à un moment donné, cette question allait forcement finir par arriver donc autant faire les présentations maintenant.

Oh ! Et avant ça en plus, je voulais aussi lui demander autre chose de bizarre que j'avais remarquer depuis tout à l'heure mais je ne pouvais pas le dire avant par manque de preuve et qu'elle était loin de moi quand je pensais alors avoir compris.
Sauf que maintenant, c'était bon et je pouvais donc lui demander la chose la plus importante à savoir :



-Vous ne pouvez pas parlé, hein ?

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Jeu 9 Avr - 17:10


Elle repensait aux derniers jours, mais surtout à ce qu'elle avait fait aux parents d'Odilia, sa Dardargnan. Elle avait simplement suivi les ordres au pied de la lettre, sans prendre conscience des conséquences. « Éliminer la menace »… Elle en avait déduit que les abeilles étaient la menace et qu'elles devaient être éliminées définitivement. Et à présent, elle avait vu la mort l'approcher de près, comme lorsqu'elle avait pointé son arme à feu vers la tête de l'Apireine, quelques secondes avant de tirer. Elle se souvenait de son regard et…

Elle entendit la moto de l'homme qu'elle avait remarqué quelques temps plus tôt démarrer, la sortant de ses pensées aussitôt. Que faisait-il ? Il fuyait ? Ce serait logique, après tout : il laisserait la mercenaire dans ses affaires, qu'importe la débouchée. Si on lui demandait, il n'aurait qu'à dire qu'il ne l'avait jamais rencontré. Après tout, elle avait été désagréable avec elle, ça aurait été ainsi qu'elle aurait réagi si ça avait été elle la spectatrice. Mais non, la vérité n'était pas là : il avait bien commencé à rouler, mais s'était arrêté au niveau de la jeune femme et de son pokémon, pour sortir finalement une phrase qui la fit soupirer. Franchement, il n'avait pas autre chose à faire que des boutades à deux pokédollars ? Ce n'était pas réellement le moment pour cela et elle se retenait de l'envoyer bouler avec son Kaorine. Après tout, elle survivrait à une petite marche sous le soleil : ce n'était qu'une petite blessure de guerre, rien de bien terrible, même si sur le moment ça faisait un mal de Ponchien.

Quoi qu'il en était, elle restait assise sur le sol, suivant ses mouvements du regard, tout comme le golem, elle pour simplement penser à autre chose qu'à sa blessure et lui pour être certain que l'homme ne voulait pas de mal à sa maîtresse, se préparant déjà à dégainer en le voyant approcher, alors que Febe présentait simplement son bras, pour qu'il s'en occupe, tentant de garder une mine neutre, malgré la douleur. Bon sang, ce qu'elle détestait ne pas pouvoir garder son masque de fer, comme ça ! Elle s'en était tellement accommodée, depuis le temps qu'elle le revêtait qu'elle se sentait nue, sans celui-ci. Elle se retint tout de même de faire une crise, jouant de sa main libre avec le sable, pour s'occuper, jusqu'à ce qu'il ne se remette à parler. Bon sang, il n'allait pas recommencer, tout de même ? Elle préférait largement le silence qui s'était instauré et là, nonchalamment, il venait le briser, pour poser une question aussi inutile ? Ils n'allaient sûrement pas se revoir, alors demander de se présenter était une complète perte de temps. De plus, elle ne le trouvait pas assez intéressant pour daigner mémoriser son nom : il n'était pas non plus un haut dignitaire, ni un Champion, ni une quelconque célébrité. Au mieux, il aurait pu être l'un de ces illuminés de la team Boréale. Mais elle pouvait tout de même se présenter elle, pour répondre à sa requête, jugeant que cela serait un « remerciement » suffisant pour les soins. Malheureusement, elle n'eut pas le temps d'envoyer sa réponse qu'une autre question venait, celle-ci sur son mutisme. Avait-il vraiment besoin de poser la question ? La mercenaire soupira, avant d'enfin répondre, via la télépathie de son Kaorine, sur un ton neutre et sans prendre la peine de regarder son interlocuteur, plus intéressée par les bandages de son bras.


« Muette. C'est plus court que « Ne pas parler. ». Oui, je le suis. Pour la première question : je suis Febe Silvola, 18 ans, originaire de Maïlys, Port Sableye. Personne de sexe féminin, dresseuse. Mon numéro de carte dresseur est le zéro six six six tiret un cinq un zéro tiret deux cinq quatre cinq. Actuellement en possession d'un seul badge : le badge Tonnerre, délivré par Dave. Elle tourna le regard finalement vers le visage de l'homme, son visage neutre revenu. Autre chose ? Oh. »

Sur ce dernier mot et ignorant totalement qu'elle venait de faire un mini-rapport sur elle-même -On lui demande qui elle est, elle le dit-, elle reporta rapidement son regard vers le Steelix à terre, pour le fixer un instant, jaugeant son état de fatigue, avant de laisser fleurir un très léger sourire sur ses lèvres. Elle l'avait presque oublié celui-là et sa mission avec. Elle ne pouvait pas se permettre de le laisser se réveiller ici, sinon il risquait de poursuivre son chemin et de détruire finalement les routes, faisant en sorte que la blessure de la jeune femme n'ait servi à rien et que cette dernière ne reçoive pas sa rémunération. Il fallait donc mettre le Steelix hors d'état de nuire, définitivement, en tout cas pour les routes de ce désert et les commanditaires de la mercenaire. Ainsi, faute de pouvoir lui tirer une balle en pleine tête dans son inconscience, elle décrocha une ball de réserve vide de sa ceinture, avant de la lancer de sa main libre vers le serpent de fer, le rayon rouge de la sphère l'englobant pour l'enfermer en elle, la faisant se secouer doucement dans le sable, sous le regard fixe de Febe, qui hocha la tête lorsque le verdict tomba, parfaitement logique : le Steelix était complètement vidé de son énergie, ça aurait été incroyable qu'il ne se fasse pas absorber par la Poké-ball. Remo, après la capture, ramena la sphère vers sa dresseuse, grâce à ses pouvoirs psychiques, pour la poser directement dans sa paume ouverte, alors que deux simples mots restaient dans l'esprit de la mercenaire : Mission Accomplie.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Sam 18 Avr - 13:20

J'avais enfin finit de bander le bras blessé de la jeune femme.

J'en étais même assez content et fier de moi car ce n'était pas trop mal de finir ce soin d'urgence aussi vite et bien surtout que j'avais fait ça avec les moyens du bord.

Après cela donc la jeune brune se releva soudainement sans prononcer le moindre mot, juste en regardant son Pokémon Psychisme. Puis elle soupira avant de rapporter son attention sur moi-même.
Visiblement j'avais dû viser juste avec ma dernière remarque et question. En effet car juste après une longue voix mentale résonna dans ma tête :



« Muette. C'est plus court que « Ne pas parler. ». Oui, je le suis. Pour la première question : je suis Febe Silvola, 18 ans, originaire de Maïlys, Port Sableye. Personne de sexe féminin, dresseuse. Mon numéro de carte dresseur est le zéro six six six tiret un cinq un zéro tiret deux cinq quatre cinq. Actuellement en possession d'un seul badge : le badge Tonnerre, délivré par Dave. 
Autre chose ? Oh. »



Et bien … Quelle longue tirade. J'étais assez surpris même de ce flot si soudain d'information venant d'elle. Cette fille était donc au final assez bavarde quand elle le voulait.

Je souris alors à son discours pour enchaîner directement une fois qu'elle avait finit :



- Houla … Merci mais je n'en demandais pas tant , vous savez ? Enchanté alors Febe. Moi, c'est Nathanaël.


Puisque cette personne me semblait réglo par sa présentation complète et véridique, autant lui donner à mon tour mon véritable prénom.

Elle s'appelait donc Febe. Au moins, j'avais un prénom à associer avec sa tête maintenant.
Hum, elle avait donc 18 ans. Bien plus jeune que moi au final … Enfin bref.

Originaire d'ici de l'île et c'était ainsi une dresseuse, hein … ? Avec déjà un badge qui plus est.

Ah ah … Qu'est-ce que j'adore vraiment ces derniers de manière générale. Ils ont vraiment le chic pour jouer les justiciers masqués … Surtout contre les gens comme moi.

Mais bon ne jamais juger une personne trop vite. D'ailleurs dans l'immédiat, les deux individus avait l'air de ne plus s'intéresser à moi du tout. Par contre concernant l'énorme Steelix, K.O et proche de nous , ah ça oui !

Je vis alors la jeune femme brune avec son Kaorine, se diriger vers l'énorme masse d'acier inconsciente pour alors se planter et la reluquer avec intérêt.

Oh non … Ne me dites pas que … Et bien si.

L'énorme filet rouge qui aspira alors le long serpent métallique me le confirma bien. La dresseuse l'avait profité pour le capturer.

Bon bien sûr qu'elle avait le droit de le faire même pour un gabarit pareil. Après tout le grade de dresseur et les différents papier d'autorisation le permettait en partie mais quand même … C'était un peu sans gêne ce qu'elle venait de faire dans l'immédiat.

Bah, qu'est-ce que j'en avais à foutre ? C'était son problème après tout. Bonne chance en tout cas pour l'élever maintenant … Un Steelix quoi … Le truc bien difficile à gérer.


Enfin bref alors que je faisais maintenant direction vers elle et son Kaorine maintenant, j'eu la désagréable sensation de … Tomber.
Et tomber du genre de haut et complètement par surprise. Le sol de sable venait soudainement de s'affaisser sous moi, formant alors un grand trou qui me fit glisser à toute vitesse dedans.
Dans ma chute, je distinguais une petit forme orange en bas au centre, ce qui me fit rapidement comprendre le pourquoi du comment. C'était le Kraknoix de tout à l'heure et surtout sa capacité spéciale piège qui était à l'origine de ce qui se passait maintenant pour moi.

Merde ! Les pièges des Kraknoix, c'était connu pourtant ! J'aurai dû m'en méfier !

C'était vraiment très con quand même de disparaître comme ça sous les yeux de la dresseuse pour ensuite m'écraser avec violence dans cette crevasse de sable mais le pire resta quand mon pied … Car ce dernier se trouvait à l'heure actuelle en plein dans la gueule du petit branleur dont ce dernier me regardait maintenant avec défi tout en renforçant encore plus sa Morsure bien douloureuse sur mon pauvre membre qui pissait encore plus le sang.

Aïe saleté ! Ne pense pas t'en tirer comme ça maintenant, petite chose !

Tout en lui lançant un regard noir auquel ce dernier me rendit la pareil, j'entendis alors en haut le cri caractéristiques de mon oiseau de feu venir vers moi à toute vitesse en piqué, signe qu'il voulait se battre maintenant. Je ne pouvais pas voir par contre le visage en haut de cette dresseuse nommé Febe mais je pariais fort qu'elle devait assistée à toute la scène actuellement.

Remarquant alors mon Phoenix voler à côté de nous deux, je ne perdis aucune secondes et je lui lança alors mon ordre d'une voix sec :



- Enchaîne le avec Vive-attaque et Nitrocharge à répétition. Ne le laisse surtout pas
réagir !



Bien que ce Pokémon sol avait un fort caractère et surtout une attaque et une résistance hors du commun par rapport à son gabarit et son petit niveau ! Il n'en restait pas moins qu'il était très très très lent … Un des Pokémons les plus lents même. D'ailleurs, il était aussi affaibli par rapport à son dernier combat et son niveau actuel devait forcement être inférieur à celui de Phoenix.

C'est pour ça quand sans aucune gêne, Phoenix enchaîna les attaques physiques sur lui tout en se remettant hors d'atteinte de la porté de ses attaques par ses ailes et son envol. Et oui type vol contre sol, bonjour l'avantage du type ! Cela était complètement facile pour ne pas dire du viol …

Au bout d'un moment, je pouvais enfin dégager mon pied blessé de son emprise. J'aurai pu être content à cet instant mais la douleur à cet instant était encore plus forte. Du coup, ce n'était pas franchement une bonne idée surtout que je perdis encore plus de sang de cette manière …

Mais au moins, c'était bien le signe que le Kraknoix était plus que fatigué maintenant et qu'il était à ça de s'évanouir sous les attaques de mon Braisillion maintenant .
Bien bien … Mon plan au final était sur le point de ce conclure.
Cherchant alors Febe du regard, je l'aperçus alors malgré ce soleil qui m'aveugla beaucoup afin de lui demander avec un léger sourire :



- Heu … Vous pouvez me prêter une Pokéball ?



Oui ma phrase n'était pas très glamour, je sais.

Et oh que oui ! Je comptais bien capturer ce petit Pokémon Branleur maintenant ! Après tous ce qu'il venait de faire … C'était plus que clair pour moi : Il venait de passer l'examen d'embauche avec brio.

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Dim 26 Avr - 14:16

Febe n'avait même pas fait à la quantité astronomique d'informations qu'elle avait divulgué à l'homme, dans son petit monologue. Mais bon, en quoi cela pouvait lui porter préjudice ? Elle n'avait commis aucun crime -pour le moment- et elle était presque certaine de ne plus jamais revoir le garçon qui venait de se présenter également, après avoir lui avoir fait remarqué qu'il n'en attendait pas autant. Nathanaël, hein ? Franchement, ce nom, en plus de ne rien lui dire et d'être bien trop long à son goût, était… Merdique ? Enfin, il ne s'agissait là que de son avis personnel, rien de bien méchant, qu'elle ne prit même pas la peine de communiquer. Mais franchement… Elle n'aurait même pas imaginé que l'on pouvait donner ce nom à quelqu'un. Quoi qu'il en était, ne lui lançant qu'un regard en réponse à sa présentation, la jeune fille et son pokémon partirent s' « occuper » du Steelix comme il se devait : en le capturant, détruisant dans le faisceau rouge de la Poké-ball la menace qu'il représentait. Enfin, à présent, il ne pouvait être qu'une menace pour la mercenaire et ses futurs adversaires. Héhé, elle l'y voyait déjà, faisant trembler et écrasant ses adversaires sans remords. Simplement une énorme puissance et par conséquent un atout des plus appréciables dans l'équipe de Febe. Évidemment, sa taille différait de tous ses autres pokémons et risquait d'être un problème, pour certains combats, mais pour d'autres, contre des adversaires volants, elle pouvait faire la différence, la jeune fille en était persuadée.

Mais elle aurait tout le loisir de repenser à cela plus tard, après avoir quitté ce désert, cet homme dont elle avait déjà oublié le nom et récupéré sa paye pour ce travail. Peut-être pourrait-elle négocier un petit supplément pour la blessure ? Elle avait Remo qui pouvait témoigner, en projetant les images de l'attaques dans l'esprit des commanditaires… Malheureusement, alors qu'elle se retournait, elle vit le sable s'affaisser, emportant l'homme avec lui. Eh bien, lui qui avait déjà l'air con, il l'avait encore plus à présent. Sur le coup, comme tout être avec un esprit en état de marche, elle se demanda ce qu'elle pouvait bien faire, alors que plusieurs choix s'offraient à elle : soit elle l'aidait, ce qui serait simple avec son équipe au complet, soit elle observait un instant pour voir comment il se démerderait, par curiosité, soit elle partait l'air de rien, jugeant que cette rencontre n'avait que trop durée et qu'elle n'avait plus de compte à lui rendre. C'était peut-être cruel, mais logique, non ? Et puis c'était égal pour la mercenaire. Mais visiblement pas pour le Braisillon -Arceus qu'elle n'aimait pas ce pokémon…-, qui vint aussitôt à l'aide de son dresseur, celui-ci lui donnant l'ordre d'attaquer l'ennemi, en utilisant la vitesse, point manquant chez le Kraknoix. Mouais, pas mal, mais pas excellent dans le sens où il aurait sûrement pu trouver un meilleur moyen pour vaincre son adversaire. Après, Febe ne connaissait pas les capacités de son piaf carbonisé, donc il était tout à fait capable d'être aussi moche que faible. Si c'était le cas, la nature ne l'avait vraiment pas gâté… Quoi qu'il en était, au final, le garçon fut libéré de l'emprise du pokémon piège, signant la fin du spectacle. Eh bien, si elle avait su qu'elle perdrait son temps pour ça, elle serait partie avant.

Ainsi, elle commença à se retourner, pour laisser le garçon à son sort, avant que celui-ci ne recommence à parler. Ne s'arrêtera-t-il donc jamais ? Il lui avait déjà assez pris de temps inutilement comme ça, bon sang, et maintenant il voulait son argent ? Car oui, lui donner une Poké-ball revenait à lui donner de l'argent, pour la mercenaire. Donc que pouvait-elle faire à ce moment-là ? Simplement l'abandonner ici et repartir, avec son Steelix et sa ball, tout en l'oubliant ? C'était évidemment la première pensée qui vint à l'esprit de la jeune fille, mais le souvenir de l'Apireine revint à la charge, pour lui faire changer son avis : elle pouvait se permettre une bonne action. De temps en temps. Et même si elle lui faisait perdre 200 précieux poké-dollars. Ainsi, poussant un soupir après quelques longues secondes de réflexion, elle lança d'un mouvement las la ball en direction du garçon, qui pouvait maintenant en faire ce qu'il voulait, que ce ce soit l'utiliser pour attraper casse-noisette ou se la mettre profondément où elle pensait. Enfin, en faire ce qu'il voulait… C'était une expression et il y avait tout de même des contre-parties, que Febe n'hésita pas à lui révéler via la télépathie, après l'utilisation de la ball, en le fixant intensément, d'une neutralité à en faire peur :


*Vous me devez 400poké-dollars. »*

Tout simplement. Elle voulait juste récupérer l'argent qu'elle avait perdu en lui donnant cette pokéball. Et oui, évidemment, elle était au courant qu'elle avait doublé le prix de l'objet arbitrairement. Mais, voyons, cette somme restait dérisoire, il pouvait la payer. D'autant plus qu'elle contenait les quelques taxes que Febe avait inventé. Ainsi, le garçon serait taxé pour l'avoir emmerder à parler autant, pour 70poké-dollars, il serait taxé sur l'urgence la situation, pour 50poké-dollars et le reste était simplement le bénéfice que la jeune fille voulait se faire sur cette transaction. Après tout, elle pouvait faire des bonnes actions, mais elle ne faisait pas non plus dans l'humanitaire : elle avait besoin d'être payée. Ainsi, elle attendit la réaction du jeune homme à cette demande de payement, en caressant d'une main ses pokéballs, tout en le toisant. Alors, bon payeur ou mauvais payeur ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Sam 16 Mai - 14:05

J'étais peut être toujours coincé au fond de ce trou de merde mais au moins mon pied allait légèrement mieux maintenant que ce dernier était libéré de l'emprise de ce Kraknoix branleur …

Aïe Aïe, ma blessure me faisait toujours quand même et j'avais beau bander la plaie au maximum avec un bandage, elle suintait toujours le sang un peu. Ah ça, l'attaque Morsure de cette petite chose était redoutable ...

Heureusement que maintenant, ce minuscule Pokémon ne risquait plus de m'énerver dans l'immédiat car son cadavre se trouvait devant moi à mes pieds sans signe de vie. Heureusement, il était juste  mit K.O par mon Brasillion.
Et c'était le meilleur occasion justement pour le capturer dès maintenant au vu de son état comateux. Oh que oui, j'en avais envie et c'était ainsi, je l'avais décidé.

Le souci étant que puisque, je n'étais pas dresseur et bien … Je ne possédais pas de Pokéball forcément.
C'était donc pour cela que j'attendais, non sans une certaine anxiété, son avis après que je l'avais fait part de ma demande.
Une demande délicate, je dois l'avouer où la jeune fille sera en droit de me le refuser, c'est compréhensible.

N'empêche je ...



- "Vous me devez 400poké-dollars"


Que … ? Pardon … ?

400 Poké-dollars sérieusement alors qu'une Pokéball comme celle-ci dans le commerce vaut seulement la moitié à savoir 200 Poké-dollars ?! C'est pas donné oui ! C'est même du vol pur de sa part !

Enfin bon, ce n'est pas comme si j'avais le choix dans l'immédiat de toute façon. Cette jeune femme était bien la seule personne à des kilomètres à la ronde susceptible de m'aider … Cool quoi ...
En plus la neutralité et la dureté de son regard faisait juste flipper à mort … Mieux vaut ne pas imaginer alors le contraire si on la refuse.

Pff … Sérieusement passer pour un poichigeon en plus ?
Tant pis donc car sinon, c'est pas demain la veille que je sortirai de ce piège à la con !

Non sans un certain regard noir et une légère colère dans ma voix lancée dans la direction de la dresseuse, tant pis si elle le prenait mal ! Je lui fournis alors ma réponse :



- Ok ok … Les voilà, vos foutus 400 poké-dollars !


Assez énervé, je jeta alors les pièces en sa direction plus haut hors du trou. Des pièces assez lourdes et élevés en terme de valeur mais qui étaient juste suffisante pour le compte rond que la casse-pied me demandait.

Comme ça, Febe ne pourra pas m'affirmer le contraire, j'avais payé !

Juste après à l'instant, j'obtiens alors mon «Précieux» lancée par elle dans haut et . Je soupira au moins, ce n'était pas une fausse …
Sans perdre de temps, je lança alors cette dernière sur le petit Pokémon sol en train de comater, elle s'ouvrit alors sous l'impact et captura la fautif de son rayon rouge. Tout ceci avec le bruit habituel.

Mission accomplie pour moi. Il ne restait plus qu'à quitté l'endroit maintenant.



- Je ne vous demande pas de m'aider bien sûr …


Juste après mon reproche, je mis alors la Pokéball du Kraknoix qui était maintenant mienne à ma ceinture avant de commencer la monter.
Après tout, c'est vrai. Cette … Dresseuse ? N'était pas du genre sociable (Un peu comme moi ...) et je vois pas pourquoi elle m'aiderait maintenant alors qu'elle ne l'avais fait nullement auparavant.

De toute façon, on n'avait plus rien à se dire maintenant car chacun avait terminé ce qu'il avait à faire ici. Et donc, les adieux «Déchirants» et «Larmoyants»  approchaient à grand pas.

Enfin, j'avais réussis à la seule force de mes bras de remontrer la longue paroi sableuse et au bout d'un dernier effort, je sortis alors du piège du Kraknoix grâce à mon pied valide qui servit du levier pour mon corps.

Je me remis donc debout avec difficulté mais cette fois-ci bien loin du trou (Ca serait en effet très bête de retomber dedans ou d'être poussé …), je vérifia que j'avais bien tout sur moi et que je n'avais rien oublié dedans, c'était bien le cas ouf et je regarda alors vers elle pour savoir ce que cette fille bizarre comptait faire maintenant.

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   Dim 31 Mai - 20:04

Febe ne savait pas ce qui passait par la tête du garçon en ce moment, après qu'il se soit bandé le pied et franchement elle s'en fichait. Qu'il se dise que ce prix était trop élevé ou que au contraire il juge que, vu la situation, il ne pouvait pas rater cette occasion, ça était égal à la jeune fille, qui gardait son regard de glace dirigé droit vers son « client » qui avait déjà été assez idiot pour voyager sans poké-balls. Ce n'était pas comme si elles étaient réservées aux dresseurs ! Certes, peut-être que cela pouvait être une perte pour de simples civils, mais il fallait savoir rester en garde. Enfin, ce n'était pas vraiment le problème de la mercenaire, qui se contenta de lui donner la ball en échange de l'argent demandée. Elle vérifia évidemment s'il y avait la somme exacte et si les pièces étaient vraies. Oui, elle savait le faire, trouvant que l'argent méritait bien cette attention et voulant à tous prix éviter de se voir refiler de fausses pièces. Heureusement pour le jeune homme, celles-ci n'avaient aucun problème, ce qui allait lui éviter de souffrir d'une attaque de Remo, pour lui faire cracher toute son argent. Après tout, là n'était pas le principe des dresseurs ? Tabasser ses confrères et consœurs pour leur soutirer un maximum d'argent. Mais malgré son achat fait dans les règles de l'art, le garçon ne semblait pas enchanté. Pourtant, c'était lui qui avait décidé de payer : Febe s'était juste contentée de lui donner un prix.

Enfin, il captura tout de même le Kraknoix, avant de se hisser, non sans avoir parlé de nouveau. Évidemment qu'il n'avait pas à lui demander de l'aider. Pourquoi Febe se fatiguerait à le faire, alors qu'il lui restait encore trois membres parfaitement valides ? C'était largement suffisant pour revenir à la surface et il en fit rapidement l'expérience. Bien que ça aurait été amusant, il ne retomba pas dans le trou pendant qu'il grimpait, ce qui décevait un peu la jeune fille. Il était incapable d'offrir ne serait-ce qu'un petit divertissement ? Bah, il n'allait être bon qu'à rejoindre un petit groupe de racailles, au final, c'était le sort qui était réservé aux incapables dans son genre. Quoi qu'il en était de son futur sort, il sortit sans mal, vérifiant ses affaires, avant de retourner son regard vers Febe. Quoi ? Qu'est-ce qu'il voulait, encore ? Parler ? Faire des affaires ? Visiblement ni l'un ni l'autre, car il ne se remit pas à parler. Alors pourquoi la regarder ? Bon sang, ce qu'il était chiant… Elle se mit une main dans les cheveux, tout en soupirant et en lançant un regard vers son golem, qui acquiesça mentalement. Bien, il était donc grand temps de partir, tant que l'autre type avait arrêté de causer. Le Kaorine lui ramena son manteau par la télékinésie et, une fois qu'elle l'eut à portée, le mit sur son dos, tout en se tournant dos au jeune homme, faisant claquer son vêtement au vent.


* Au revoir. * Transmit-elle seulement via la télépathie de Remo. Il n'y avait pas besoin de plus : ils n'allaient pas se revoir de sitôt -ou pas du tout, comme elle l'espérait- et n'avaient aucune relation privilégiée. Donc une simplement salutation suffisait largement pour la mercenaire, qui recommença tranquillement à marcher en direction de Megapagopolis, non sans avoir demandé à son golem de mémoriser l'endroit où ils étaient : ça allait lui permettre de faire moins de chemin dans le désert, si elle souhaitait par la suite rejoindre les ruines de Lakit. Mais évidemment, elle ne pouvait pas en rester là : le garçon l'avait bien énervé pendant ces dernières minutes et il était grand temps de se venger. Ainsi, alors qu'elle était à quelques mètres de lui et du trou, elle ordonna au Kaorine d'appliquer une poussée télékinétique sur le jeune homme, insuffisante pour lui faire vraiment du mal, mais qui conviendrait pour le précipiter de nouveau dans le trou piégé du Kraknoix.

Il ne fallait pas emmerder Febe.

HRP:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]   

Revenir en haut Aller en bas
 
David contre Goliath II : Le Kraknoix et le Steelix. [Nath]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David contre Goliath ( Humour ) + [AJOUT]
» David et Goliath
» David et Goliath
» David contre Goliath
» Canton de Zurich: David contre Goliath (Cablecom)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Naturelles :: Le Vaste Désert-
Sauter vers: