Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loin du froid de décembre ~ (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Loin du froid de décembre ~ (Solo)   Mar 7 Avr - 0:01


Je venais enfin d’arriver à Mégapagopolis et malgré le peu de temps qui s’était écoulé depuis la dernière fois, c’était fou ce que le ville avait changé. Il y avait une énorme place de terre et de gravas entourée de grillages et indiquant des travaux à l’endroit où se tenait avant le bâtiment de la zénith et quand au stade, il était lui aussi rempli d’ouvriers et d’ouvriers casqués. La ville n’avait décidément pas apprécié du tout les deux attaques quasi successives qu’elle avait subi en un très court laps de temps et j’avais décidé que je voulais apporter ma pierre à l’édifice. D’un pas décidé, j’avais foncé dans le commissariat général pour pouvoir proposer mes services pour aider à combattre les pokémons rebelles ou de toute manière qui soit. Malheureusement je ne fus pas vraiment accueilli comme je m’y attendais, et un agent de police m’interrogea derrière la vitre d’un guichet, l’air aussi vif qu’un insolourdo.

- Faites voir vos badges ?…
- Euh… C’est à dire que j’en ai qu’un, mais…

Je sortais la boite que j’avais spécialement acheté pour l’abriter ainsi que ses futurs camarades et fus coupée dans mon élan par le fonctionnaire qui ralluma son micro pour l’occasion.

- C’est trois badges minimums, bonne journée mademoiselle.
- Quoi ? Mais attendez, je suis tout aussi puissante que beaucoup d’autres dresseurs ! Vous savez combien il m’a été difficile d’obtenir ce badge ?
- Justement, revenez quand vous aurez reçu les autres facilement.

Sur ces mots, il ferma le rideau métallique qui se trouvait derrière la vitre, me laissant choquée et la mâchoire entrouverte par cette réflexion et cette attitude. De quel droit il me parlait comme ça, c’est pas parce qu’il avait une insigne que c’était une raison pour me traiter comme une moins que rien non mais. Néanmoins je devais avouer que même si mon équipe avait pas mal évolué depuis notre arrivée, leurs compétences n’étaient pas encore officiellement attestées par d’autres badges que celui de Muzèt ce qui me rendait difficilement crédible. Je poussais alors un soupir avant de faire demi-tour l’air dépitée. En sortant du commissariat je choisis de laisser mes pas me guider vers les espaces verts de la ville histoire de me détendre un peu parmi la nature de cette jungle urbaine. Marchant pour une fois seule, j’enfonçais dans mes oreilles les écouteurs de mon téléphone pour écouter un peu de musique, pour changer d’humeur il n’y a rien de mieux.

Une fois dans le parc, je choisissais un banc ensoleillé et profitais de ce bain de lumière en fermant les yeux, bercée par la musique qui inondait mes tympans. Je fus brutalement ramenée à la réalité lorsque je sentis un objet relativement dur me percuter en pleine face. Je rouvrais les yeux et frottais un peu mon front douloureux découvrant que l’objet du crime s’avérait être un ballon qui rebondissait non loin du banc, des gamins observant la scène pour essayer de savoir si la voie était libre pour récupérer leur bien ou non. Le plus téméraire du lot avança doucement vers moi, ramassa furtivement sa balle avant de murmurer un “s’cuzez m’dame” pour ensuite filer à l’anglaise avec ses camarades. Alors là ça c’était le pompom, je les regardais courir dans la direction opposée de nouveau bouche bée, quand au fait qu’ils m’avaient appelés “madame”. J’étais habillée comme d’habitude, coiffée pareil, mon casque sur les oreilles… Je pouvais pas avoir l’air si veille que ça au moins ?

Il fallait croire que ce n’était pas ma journée et ce fut de nouveau légèrement minée que je choisis de changer de coin, histoire d’un trouver un plus tranquille à l’abri des regards. Je m’allongeais dans une parcelle de gazon camouflée par les arbres environnant et fermais de nouveau les yeux, cachés par les verres foncés de mes lunettes de soleil. Histoire de ne pas m’endormir ici et aussi exposée, je débranchais le casque de mon téléphone et le laissais piailler à coté de moi, profitant des mélodies qui s’en échappaient. Au bout de quelques minutes, la chanson phare de mon film favori se lança pour mon plus grand plaisir. Bon, il fallait avouer que ce n’était pas vraiment un film mais plutôt un film d’animation, mais bon ça n’enlevait rien à l’histoire que je trouvais particulièrement belle et romantique. Je bougeais les lèvres en même temps que l’appareil ne prononçait les paroles lorsque qu’un étrange écho me fit rouvrir une nouvelle fois les yeux. Il s’agissait là d’une voix douce, légère comme un nuage et pourtant profonde qui répétait note par note le couplet qui s’était lancé, sans pour autant prononcer de mots, créant un canon magnifique.

En me redressant, je remarquais un sublime oiseau bleu me contemplant du haut d’un arbre et chantant sans aucune fausse note cette mélodie qu’il ne devait pourtant pas connaitre à la base. J’attrapais doucement mon appareil, lançant depuis le début le morceau et intriguant par la même occasion la sublime créature qui pencha la tête sur le coté, ne comprenant sans doute pas pourquoi je ne la laissais pas achever ce qu’elle avait commencé. Il fallait dire que les occasions de croiser un Altaria sont rares, en croiser un dans une ville n’en parlons pas mais l’entendre en plus chanter ainsi, ça avait quelque chose de magique. Sans se poser plus de question, l’oiseau de nuage recommença à chanter alors que je l’écoutais avec la plus grande attention. Une fois la prestation terminée je mettais l’appareil sur pause, au risque de la faire partir, avant de parler lentement et avec calme pour ne pas l’effrayer.


- Salut toi… Tu as une voix splendide tu sais, d’où tu viens ? Tu as un dresseur pas loin ?

L’oiseau secoua sa majestueuse tête avant d’émettre différents son, certes très beaux, mais complètement incompréhensibles à mon niveau. Je n’avais pas vraiment le choix, soit on choisissait de discuter par devinettes et ça risquait de prendre beaucoup de temps, soit je sortais mon seul et unique traducteur, au risque de l’effrayer. Je lui montrais la sangle de mon sac avant de reprendre sur le même ton calme et lent qu’à l’instant précédent.

- Je vais sortir un ami à moi. Ne t’inquiètes surtout pas c’est juste pour qu’on puisse parler et se comprendre. D’accord ?

Elle ne sembla pas vraiment comprendre tout ce que je disais mais hocha tout de même la tête et me regarda faire apparaitre Wolverine au dessus de l’herbe. En voyant le pokémon, elle pencha de nouveau la tête mais cette fois du coté opposé à celui de tout à l’heure et alla même jusqu’à descendre de sa branche pour venir au sol non loin de nous. Le pokémon acier examina la situation et une fois que j’obtint son top, je reposais ma question à l’altaria et je compris brusquement pourquoi elle m’avait mal compris jusque là.

- Non, j’ai pas dresseur ! J’étais en train voler, quand tout à coup, j’avoir entendu belle musique qui me rappelle berceuse à moi. Alors pas hésité et être venu chanter là. Grand soulagement pour moi que vous pouvoir me comprendre.

Ses phrases étaient particulièrement lentes, ses formulations pas terribles et elle roulait les -r d’une manière surdéveloppée, il s’agissait là des trois caractéristiques de l’accent russe ça ne me faisait aucun doute. Bon, ben ça allait être simple de parler avec elle dis donc… Je me passais une main dans les cheveux avant de lui parler de nouveau, choisissant bien mes mots et parlant le plus clairement possible.

- Et qu’est ce qu’un pokémon comme toi faisait dans un environnement pareil ?
- Balader ! Je beaucoup aimer voyage et paysages neufs !
- Les nouveaux paysages tu veux dire ?

L’oiseau me dévisagea un instant, l’air ravie et pleine de reconnaissance avant de reprendre la parole.

- Ma chiérrie, merci de me corriger ! Jamais personne faire effort et je pas progresser !

C’était plutôt drôle voir bizarre de l’entendre m’appeler ainsi mais bon, c’était mignon et était de loin le meilleur truc qui m’arrivait de la matinée donc il fallait mieux que j’en profite. Nous passâmes ainsi l’après-midi entier à bavasser de tout et de rien, le fait que je sois dresseuse, qu’elle ne se soit jamais fixée nulle part pour le moment et qu’elle ne connaisse pas ses origines… J’avais sorti mes autres pokémons pour qu’ils profitent aussi du soleil et quand ce fut l’heure d’y aller ce fut au dragon d’avoir l’air miné avant qu’elle ne pose la question fatidique.

- Vouloir dire que pas nous revoir ?

Je répondis de manière gênée que je ne pouvais pas rester éternellement dans le parc mais que je pourrais repasser demain avant de partir lorsque mon métang, toujours à coté de moi se rapprocha de mon sac et en fouilla le contenu. Je m’apprêtais à lui faire remarquer que cette violation de ma vie privée était quelque peu dérangeante lorsque qu’il partit avec quelque chose dans les griffes avant de se poster droit devant l’oiseau, communiquant sans doute avec elle sans m’inviter à entendre. La créature bleutée hocha la tête avant de venir piquer ce que tenait le pokémon lévitant, disparaissant l’instant qui suivit. Il ne pouvait pas être en train de se passer ce que j’imaginais quand même… Wolverine revint vers moi, me posant une pokeball pleine dans les mains avant de me demander.

*Ben alors, c’est qui le dresseur ici ?*
- Pardon ?!
*C’est le deuxième pokémon que j’attrape à ta place je te signale… On va se trouver un hôtel sinon ?*

Je n’en croyais pas mes yeux mes oreilles ni tout le reste d’ailleurs. Il avait recommencé et se foutait de moi en plus de ça ! Avant de partir pour de bon, je ressortais l’altaria de sa ball pour lui proposer le nom que j’avais à l’esprit pour elle. Il était russe, il correspondait parfaitement avec la chanson et ça lui irait super bien, elle fut d’ailleurs enthousiaste de le recevoir. Ainsi elle s’appelait maintenant Anstasia et avait rejoint mon équipe pour le bonheur général. Faire des bonnes actions comme celle ci, j’en faisait n’importe quand et avec plaisir en plus, il suffisait juste de demander. Je pointais alors l’une de ses serre, refermée sur un objet invisible avant de lui demander de quoi il s’agissait. Elle lâcha alors son bien avant de le poser sur le gazon pour m’expliquer ce à quoi correspondait la petite gemme qui scintillait parmi les herbes.

- Ca être cadeau de grand-mère. Elle me l’avoir offert avant d’être kaput, quand j’étais encore petite tylton. Elle disait que ça permettre de révéler grand potentiel de moi si trouver un humain pour tisser un lien très fort. Tu savoir tisser toi ?

Je me grattais nerveusement la tête pour rechercher une réponse à sa question qui ne lui serait pas vexante, réalisant intérieurement de quoi il s’agissait. C’était une altarite ça ne faisait aucun doute et j’étais certaine que parties comme on était, la méga-évolution de cette demoiselle ne serait pas un problème. Enfin techniquement ce ne serait pas un problème, matériellement ça pourrait l’être dans la mesure où je n’avais pas d’accessoire orné de gemme sésame. Mais j’étais certaine que dans une ville pareille, des boutiques d’accessoires de ce genre devaient être trouvables avec un peu d’assiduité. Dans un premier temps, mes recherches furent très infructueuses mais, alors que le soleil partait se coucher pour laisser place à la nuit, je trouvais enfin une bijouterie un peu pompeuse qui proposait des méga-accessoires. C’était absolument et horriblement cher mais, il fallait ce qu’il fallait et c’est pourquoi je pénétrais dans cet écrin de luxe, histoire de dilapider un peu plus mes économies. Au bout du compte, je réussis à me trouver une bague, assez volumineuse tout en restant portable et très esthétique, ornée de la pierre qui offrait à mon équipe le droit de méga-évoluer. Anastasia possédait sa propre gemme, il ne me restait plus qu’à en dénicher aux autres et à poursuivre notre entrainement. Il fallait que je trouve rapidement un moyen de gagner un peu d’argent parce que sinon, les nuit à la belle étoile allaient être plus nombreuses que prévues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loin du froid de décembre ~ (Solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin du froid de décembre (Anastasia)
» Anastasia
» disney en solo ??
» Thème de Décembre 2015 " Le Froid "(fin le 29/12)
» Disneyland et le froid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: