Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand Gala de Mégapagopolis [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 19 Mai - 22:01


Ce soir était un jour particulièrement important dans la mesure où je ne me trouvais non pas dans mon casino, non pas non plus à l’imaginarium comme la force de l’habitude aurait eu tendance à me le dicter mais au contraire au sein même de la capitale, accompagnée de mon bras droit pendant encore quelques minutes. S’il fallait expliquer les raisons de notre présence ici, je dirais que tout remonte il y a cinq jours auparavant lorsqu’un dracolosse armé d’une massive sacoche se présenta à la porte de mon établissement. Rapidement, il sortit une liste de noms fixée sur une planchette de bois et pointa le premier à la dracologue qui était venue l’accueillir, cette dernière m’appelant immédiatement pour me demander de sortir rapidement de mon bureau. Dès que je rentrais dans le champ de vision du colosse, il piocha dans sa sacoche pour en tirer une enveloppe aux reflets argentés et joliment ornée avant de me saluer et de reprendre son envol, provoquant au passages d’énormes bourrasques de vent. Crystal et moi retournâmes alors dans l’arène pour discuter du contenu de la missive, qui m’avait plus l’air ostentatoire qu’urgente d’ailleurs. J’en découvrais le contenu dans mon bureau, sous le regard attentif de mon assistante et d’Apophis qui furetait comme à son habitude dans ma salle de travail, et poussais un léger soupir ne sachant pas trop à quelle émotion me fier. Je n’avais pas matériellement le temps de m’amuser et je trouvais l’initiative du déguisement tellement banale que s’en était presque lassant rien qu’à l’envisager mais d’un autre coté, ce genre de soirées bondées et mondaines était devenu mon élément grâce au casino et si cette soirée permettait de réconcilier les ex-aurores et les membres de la ligues par le biais de discutions autour d’une flute de champagne c’était une occasion en or à ne surtout pas manquer. D’autant plus que je n’étais pas excessivement présente médiatiquement parlant dans les autres villes du continent et je pourrais ainsi en profiter pour prouver que la championne de la ville lumière était bel et bien présente et plus encore.

Ainsi je m’étais débloquée quelques jours afin de pouvoir pleinement planifier mon séjour à Mégapagopolis, arriver en ville, mais aussi et surtout prévoir un déguisement qui soit à la fois digne de mon rôle, class et mais sans pour autant virer dans le ridicule et pour cela rien de mieux que le sur-mesure. Je n’accorde que peu de confiance au pret à porter et préfère me baser sur mes propres idées plutôt que sur celles des autres aussi il aurait été idiot de ne pas profiter du talent que pouvaient offrir les meilleurs artisans de la capitale. J’avais opté pour une tenue rappelant à la fois une directrice de saloon mais aussi ma tenue officielle. Je serais à la fois élégante, reconnaissable et déguisée c’était absolument parfait.


Déguisement en question:
 


Toujours était il que ce soir était le soir du jour-j et abandonnant exceptionnellement mon moyen de locomotion favoris à savoir le vol à dos de dragon, j’attendais dans le hall de mon hotel la voiture mise à disposition par le propriétaire de la tour où nous allions. Elle était en retard, de trois minutes déjà, et si Crystal n’avait pas été là j’aurais sans doute explosé depuis longtemps. Je détestais arriver en retard et en plus si j’avais voulu m’offrir un chauffeur et la voiture qui va avec, j’aurais largement pu me l’offrir moi même mais comme me le répétait sans cesse la brune qui m’accompagnait, il ne fallait pas que je vois le verre à moitié vide. Ce soir j’étais là pour me détendre et m’amuser, rien d’autre. Quand enfin le chauffeur arriva, je sortais du hall, m’engouffrais dans la berline noire et confiais avant de partir quatre pokéball à la jeune femme qui attendait que la voiture ne quitte son stationnement pour partir à son tour. Je gardais avec moi Apophis qui porterait ce soir un élégant haut de forme assortit au mien, et malgré le fait que l’invitation ait bien stipulé que tout autre pokémon autre que l’accompagnant potentiel ne serait pas accepté, je préférais garder non loin la ball de Thérion. Il m’offrait une présence rassurante même dans sa pokeball, allez savoir pourquoi.

En arrivant sur place, je me demandais bien comment la presse avait fait pour ignorer un pareil building et surtout le tapis rouge qui avait été étalé devant son entrée principale. Et après on se demande pourquoi je n’apprécie pas les journalistes… Enfin bref, je sortais mon dragon de sa sphère, ornais sa tête de son chapeau et m’avançais vers le vigile chargé des entrée. Je lui montrais ma lettre, il me souhaita alors la bienvenue et m’indiqua où se trouvait l’ascenseur et que la soirée se passerait au 54èeme étage. Il ne fallait pas avoir le vertige. Léger bémol à mon enthousiasme, après être passée sous le scan de l'employé, il me demanda la ball pleine que j'avais gardé, me precisant que je pourrais la récupérer non loin du vestiaire grace à la carte magnétique qu'il me confia, mais seulement lorsque je quitterais l'immeuble. Contrainte et forcée je procédais à l'échange et partais en durection de l'ascenseur. Une fois notre ascension terminée, les portes s’ouvrèrent sur une sale bien plus vaste que e que j’imaginais. Il y avait une énorme fontaine au centre, entourée de plante et de tables où siégeaient qualités de petits fous variés. Des serveurs circulaient avec des plateaux remplis d’autres amuses bouches ou de flutes de champagnes attendant que certaines des invités ne s’en saisissent ou non. Je partis du regard à la recherche d’autres membres de la ligue, m’avancent plus au centre de la salle. Avec un peu de chance, soit je trouverais quelqu’un, soit quelqu’un me trouverait il n’ y avait qu’a patienter.  




Hors RP ! : Vous pouvez dès à présent poster en respectant l'ordre établi. Vous pouvez toujours vous inscrire ici et poster lorsque ce sera votre tour selon l'ordre.

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konrad Galvin

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 20 Mai - 19:37

La lettre qu'avait reçue Konrad était magnifique, du moins à ses yeux. Les décorations qui ornaient les coins de l'enveloppe rappelaient de sublimes enluminures, et leur beauté était exacerbée par les reflets argentés du papier. Cela en valait presque le statut d'oeuvre d'art, quelque chose sue l'on ose à peine toucher. Et pourtant, le but d'une lettre était d'être lue, d'autant plus quand c'était un Dracolosse qui avait été dépêché pour la livrer. Cela l'avait bien surprit, le blond n'ayant jamais vu ce genre de Pokémon en chair et en os, et encore mois avec une énorme sacoche de cuir. Konrad avait donc demandé une pause à son actuel employeur pour ouvrir délicatement sa lettre comme un chercheur d'or ayant trouvé une pépite. Après avoir parcouru le contenu de la lettre, il son temps pour réfléchir à ce qu'il avait lu. Ainsi, un bal costumé avait lieu dans Megapagopolis, et il y était invité. Cela semblait être une plaisanterie, car il ne connaissait personne dans le monde mondain, et cela le retarderait un peu pour ses débuts dans le challenge de la Ligue. Il se rappela néanmoins avoir vaguement entendu parler de ce gala, et du fait que des personnes lambda seraient invitées. Donc, il avait trois jours pour se trouver un costume ainsi que le lieu marqué en bas de la lettre. Il alla donc démissionner sur le champ, et courut vers ce qu'il appelait la "rue du déguisement". Après trois heures de durs choix et d'essayages, Konrad trouva une tenue qui faisait suffisamment exotique et classe selon lui. Restait à savoir s'il allait être le seul à se déguiser, auquel cas il aurait l'air d'un bel idiot.

Déguisement:
 

Le jour indiqué pour le gala, Konrad se dirigea vers la tour dont il était question dans la lettre à dos de Bee Geez en suivant les notes qu'il avait prises, n'ayant ni l'envie ni les moyens de prendre un taxi. Qu'importe s'il était le seul à arriver ainsi, au moins il avait un moyen de locomotion. Au final, il arriva un quart d'heure en avance devant le gigantesque édifice, ne pouvant en voir le sommet à cause du bord de son chapeau. Alors qu'il descendait de son Frison et qu'il le faisait rentrer dans sa Pokéball, il fut saisit d'un doute. Et si ce courrier était celui d'un autre ? Impossible, son nom avait clairement été spécifié sur le papier. Un canular ? Pas avec autant de pub déployée pour l'évènement. Et surtout, pourquoi déployer un tapis rouge bien visible, sachant que forcément ça attirerait l'attention des journalistes ? Toujours est-il qu'il sortit Kurt et lui donna les accessoires qu'il allait porter ce soir-là : au lieu de son habituelle veste en cuir, il portait une veste de costume vert pomme, ainsi qu'un haut de forme assortit et une barbe rousse postiche. Ainsi, il ressemblait au leprechaun du folklore irlandais, et la couleur des habits permettrait de le repérer facilement en cas de coup dur. Le Chuchmur opina du chef pour indiquer qu'il était prêt à y aller, et Konrad se dirigea donc vers la porte.

Il se fit arrêter par un vigile juste avant d'entrer. L'homme de sécurité lui demanda son invitation ainsi qu'une pièce d'identité, pour prouver qu'il était bel et bien un des invités. Konrad fouilla donc dans la bourse en cuir de son costume et présenta les papiers demandés avant d'être autorisé à poursuivre son chemin, en étant indiqué de l'étage à laquelle la réception. Après être rentré dans le bâtiment, un employé lui demanda ses Pokéballs le temps de la réception. Bien que légèrement dérangé par cette règle, Konrad confia ses trois autres Pokémons à l'homme, qui lui donna une carte en échange en indiquant que lorsque le blond souhaiterait quitter le gala, il lui faudrait juste donner la carte pour récupérer les sphères bicolores. Konrad jugea que cela était suffisamment simple pour lui et poursuivit son chemin tout en remerciant l'employé pour ses instructions. Arrivé à l'étage de la réception, la première chose qui frappa le jeune dresseur fut la taille gigantesque du lieu ainsi que le nombre hallucinant de personnes, toutes déguisées. Le buffet était bien visible au centre, au moins un point de repère rapidement mémorisé. Konrad se dirigea d'ailleurs vers les tables supportant toutes sortes d'entremets, momentanément tenté de prendre une flûte de champagne mais se rabattant finalement sur un jus d'orange. Il se demanda alors s'il allait croiser une personne qu'il connaissait déjà, déambulant dans la population en répondant le plus poliment possible dès qu'on lui adressait la parole.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 20 Mai - 23:27


Yuugure, bien qu'encore un peu invisible sur la scène médiatique de Maïlys, parvenait à se familiariser avec sa place de Champion de Megapagopolis, comme les habitants s'habituaient à le voir. Mais pas seulement dans son arène ou avec la police de la ville, non ! Il était également présent bien autre part, comme aux refuges pour SDFs, aux orphelinats, aux activités culturelles de la ville… En bref, il voulait donner l'image d'un Champion proche de sa ville et de ses habitants, principalement en ces temps sombres et tumultueux. Après tout, des civils pensant que la Ligue ne s'intéressait pas à eux ne risquaient-ils pas de se détourner de celle-ci ? C'était l'un des principaux problèmes qu'avait soulevé la guerre de l'Étoile et l'organisation Aurore, avant de s'effondrer et le blond voulait garder une main tendue vers ces citoyens. Et cela marchait plutôt bien, malgré quelques cafouillages au départ ! Si bien que, en plus de recevoir des challengers, il recevait également quelques simples gens, de tous métiers, pour discuter. C'est ainsi, lors d'une discussion avec la boulangère du coin, qu'il eut vent du gala organisé par les anciens actionnaires de la Zénith SARL. Eh bien, ils ne perdaient pas de temps pour passer le balais sur les cendres de l'ancienne société, eux… Mais d'un côté, ils allaient de l'avant… Rah, Yuugure était peut-être proche de ses citoyens et un assez bon militaire, il restait un petit caca moisi en ce qui concernait les sociétés et l'économie, cela restant le domaine de son petit frère. Quoi qu'il en était, la petite -grande ?- fête était organisée et les Champions étaient invités en priorité. Ainsi, le spécialiste des pokémons de type Normal se devait de participer. -Surtout que cela se passait dans sa ville, ce qui faisait une double raison-. De plus, cela lui permettrait de se faire un peu plus connaître, autant chez les hauts dignitaires que les simples civils -également invités, étrangement-.

Le lendemain matin, en ouvrant son arène et en consultant le courriers dans la boite au lettre, il lut la dite-lettre rapidement, sachant déjà de quoi il s'agissait. Il se concentra surtout sur les horaires et le lieu qui, semblait-il, aller rester secret au maximum. Comment cela était possible ? Il ne le savait pas vraiment, mais ce n'était pas vraiment son problème. Pour lui, il n'était qu'un invité parmi tant d'autres. Ainsi, comme stipulé dans l'invitation, il se mit à la recherche d'un costume convenable. Il voulait éviter les costumes chics, mais également les trucs trop voyants, de peur de passer pour un idiot… Avant de se rendre compte qu'il avait le truc parfait, à portée de main : son costume militaire. Celui qu'il utilisait en arène -lorsqu'il était prévenu- ou lorsqu'il se rendrait à des réunions avec l'armée régionale ou les autres Champions. L'ensemble restait assez original par rapport aux autres tenues, mais restait classe, élégant et pas trop voyant. -Dans le sens où ce n'est pas un rose flashy, avec des rubans partout-. Il se décida donc à porter cela, avant de passer à un autre choix difficile : son accompagnateur. C'était bien précisé qu'il ne pouvait amener qu'un seul de ses compagnons avec lui. Sa première idée fut d'inviter Saké, son Spinda, mais c'était trop dangereux s'il y avait une buvette… Aryuu', c'était évident dès l'instant où l'on savait qu'il y allait avoir des jupes ou des robes. Koufu, Okaasan' et Kirin n'était pas non plus les plus propices, de par leurs physiques. Miku, Jei'jou et Den'tou étaient encore trop jeunes pour venir, hormis le Galvaran, mais il ne voudrait sûrement pas laisser son amie Evoli « seule ». Et pour surveiller tout ce monde, Isha était la mieux placée… Ne restait donc plus qu'Ekaki de libre, assez mature pour ne pas faire de bêtises et au physique suffisamment petit pour ne pas déranger. De plus, ce dernier avait déjà un costume tout indiqué : celui d'une cow-boy. Ainsi, il fut affublé d'un chapeau sur la tête, d'un foulard au cou et d'une veste de cuir, pour son plus grand plaisir.

Quelques jours plus tard le Jour J arriva et avec cela les derniers préparatifs, avant que, finalement, le Champion de type Normal entre, avec une seule ball : ses autres pokémons étaient soit restés à l'arène, soit ils étaient tranquillement à la pension. Ainsi, l'employé à l'accueil n'eut pas besoin de le déposséder de ses pokéballs et lui désigna l'ascenseur. -comme s'il n'avait pas vu les personnes devant lui l'emprunter-. Le remerciant tout de même avec un sourire, il le prit également, montant jusqu'au 54ème étage et, une fois sorti, il invoqua son Queulorior, qui était déjà en tenue et réajusta son chapeau, avant de hocher de la tête : la fête pouvait commencer.  Yuugure s'avança donc, se faisant déjà reconnaître de certaines personnes -sûrement de Megapagopolis ou simplement au courant de son poste-, alors qu'il appréciait du regard toute la grandeur de la pièce et le nombre de personnes déjà présentes. Saluant rapidement les personnes qu'il croisait, son regardait parcourait déjà la pièce, à la recherche de quelqu'un qu'il connaissait déjà, ne pouvait pas s'empêcher de sentir un léger malaise, quant à ce gala. Bah, ça devait être le stress.
La tenue:
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 21 Mai - 0:30

-Erf, j'ai perdu mon temps avec ce fossile! Ce que je pensais être une espèce inconnue était juste un fossile de Kabuto défoncé par le temps!

Je balance les photos de ce fossile à la poubelle, me vautrant dans mon fauteuil de bureau, soupirant longuement, les yeux levés au ciel... J'ai passé plus d'une semaine sur ce fossile, m'emballant pour des clopinettes... Je déteste perdre mon temps comme ça, ça me gonfle!

Je pestais contre ma tendance à me précipiter sur tout et rien, quand une voix télépathique familière envahit mon esprit:

-Rubis: Courrier!

Je tourne la tête, pour voir la Mentali se faufiler dans le laboratoire de recherchés, une enveloppe dans la bouche. Je hausse un sourcil, en m'emparant de l'enveloppe:

-Merci ma belle... Bizarre, le facteur est déjà passé ce matin pourtant...

Rubis saute sur mes genoux, tout sourire:

-Rubis: Peut-être un admirateur secret? Allez ouvres!

Remarque qui lui vaut une chiquenaude sur le front, ainsi qu'un bref éclat de rire de ma part:

-Racontes pas de bêtises et modères ton enthousiasme, ma grande. Si ça se trouve ce n'est rien de bien important, juste un oubli du facteur...

J'ouvre l'enveloppe, pour tomber sur une invitation à une soirée de gala... organisée par la Zénith Sarl? Quelle surprise... Je pensais qu'ils feraient profil bas, après les récents "événements"... Et voilà qu'ils font un retour en fanfare... avec un... bal costumé? M'ouais, il y a pas plus "gamin" comme fête à organiser?
Après, c'est la fille coincée, pas du tout habituée à ce genre de mondanités et à traîner en société, qui parle...

-Rubis: Alors? Tu vas y aller?

Je reste songeuse un moment:

-Hum... Je ne pense pas que j'ai trop le choix... Je suis une Championne d'arène...Il serait normal que j'aille à ce genre d’événements... Et puis bon, je sors quasiment jamais de l'arène ou du laboratoire, à part pour des explorations... Et puis bon, avec cette histoire de fossile, j'ai vraiment besoin de me changer les idées...
Je peux ramener un Pokémon sur place apparemment... Icaro et les autres entraînent les autres Pokémon de l'arène... Ça te dirait de venir?


La Mentali hoche rapidement la tête, visiblement ravie:

-Rubis: Oh oui! Cela fait trop longtemps qu'on ne s'est pas fais de sorties à deux comme ça! La dernière fois que l'on a fais ça j'étais encore une Evoli!

Je frictionne la tête de Rubis, tout sourire. Elle avait raison... Quand j'étais ado, il m'arrivait de partir me balader en soirée, avec ma petite Evoli à mes cotés, pour profiter des paysages qui changeaient à chaque voyage et qui nous permettaient aussi de faire un break...

Bon... un bal costumé... Le plus dur reste à faire: trouver une tenue...

Finalement, c'est en route vers Megapagopolis que je tombe sur une tenue vraiment sympa, que j'enfile rapidement dans la cabine d'essayage du magasin, trouvant aussi un accessoire pour Rubis...

Pour Yukina, une tenue qui sort de son ordinaire est considérée comme un "déguisement":
 

Un kimono pour moi et une fleur de lotus que j'accroche à l'oreille droite de Rubis. Voilà, nous avons quand même une certaine thématique, et puis, je trouve que la couleur de mon kimono va bien avec le pelage de la Mentali... Mine de rien, j'ai eu de la chance de tomber sur cette boutique...

Après cette rapide séance de shopping, j'arrive à la soirée de gala, présentant mon invitation à l'entrée. Après une rapide fouille, je suis invitée à monter au 54ème étage, pour arrive dans une grande salle, où se trouvait déjà quelques convives...

Rubis jette un coup d'oeil circulaire à la salle:

-Rubis: Il n'y a pas beaucoup de monde... Pourtant les humains ratent rarement l'occasion de faire la fête...

Je hausse les épaules:

-Effectivement... Après... la sécurité semble vraiment importante en bas, et il y a quasiment personne qui traîne aux alentours du bâtiment... J'ai vaguement l'impression que cette soirée n'est pas ouverte à tout le monde et que c'est une soirée assez... "sélective"...

Sur ce, je commence à arpenter la salle, préférant me familiariser avec l'environnement, avant d'aller vers les convives... Eh oui, la Yukina Azuka est une créature qui n'est pas fans des fêtes, encore moins costumées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 21 Mai - 21:06



Mauve raccrocha le combiné, un sourire aux lèvres. C'était une très belle journée qui commençait. En effet, on venait de lui proposer un gros chèque si elle s'occupait des pâtisseries d'un buffet pour une réception privée à Mégapagopolis. Cerise sur le gâteau, cette soirée serait fréquentée par le gratin de l'île. Outre les champions, il y aurait sûrement une célébrité ou riche gourmand qui serait tenté par ses desserts. Elle aurait en plus le privilège d'être invitée à l'évènement pour qu'elle puisse elle même gérer sa partie du buffet et présenter son travail aux autres invités. Sans plus de cérémonie, la pâtissière se mit immédiatement au travail pour conceptualiser les assortiments de gâteaux qu'elle présenterait. Par ailleurs, elle devait également établir la liste exhaustive des ingrédients requis, le carnet d'adresses de ses fournisseurs non loin.

Le lendemain matin, la jeune femme savourait un thé en regardant les flocons tomber doucement devant sa fenêtre. Le climat matinal de la ville était toujours aussi hivernal, au plus grand déplaisir de Ramboutan, son Tropius, qui scrutait l'extérieur avec dépit. Il maudissait chacune de ces petites boules blanches qui ralentissait la circulation de sa sève. Soudain, un Pokemon lui évoquant la chaleur de sa Hoenn natale descendit en piqué devant la baie vitrée menant au petit jardin de la pâtissière. Le dinosaure poussa un petit cri pour alerter sa dresseuse qui ouvrit donc la porte coulissante au Bekipan. Mauve savait pertinemment qu'il était la pour apporter le courrier malgré le froid. Elle lui proposa donc de se reposer auprès du feu. Après s'être réchauffé prêt de Chimnée la Chartor, l'oiseau ouvrit grand la bouche pour tendre le sésame qui garantissait à la pâtissière l'accès à la soirée. Le goeland repartit peu après, laissant la demoiselle vaquer à ses occupations.

Vint enfin le jour de la réception. La pâtissière s'était levée à quatre heures du matin afin de mettre à cuire les pâtes qu'elle avait préparé la veille ainsi que confectionner tout ce qui ne pouvait être que frais du jour même. Une longue journée éreintante pour elle et ses collègues. Une heure avant le gala, comme prévu dans le contrat, des Pokemons Psy arrivèrent pour téléporter le buffet là où il serait dégusté. Mauve s'était préparée rapidement, coiffant ses cheveux en un chignon relativement grossier bien qu'élégant. Son "déguisement" serait également son habit de pâtissière. C'était le meilleur moyen pour démontrer qu'elle était professionnelle.

Accompagnée par Korra l'Ecremeuh, la jeune femme fut à son tour téléportée à Megapagopolis en échange de son invitation. Elle avait choisi sa vache comme assistante pour la soirée étant donné qu'elle était la plus apte à l'aider à faire un peu de service. QinLing pouvait également le faire, mais sa taille forcerait les gens à se pencher. Ce ne serait pas bien vu. Par ailleurs, Korra n'avait jamais été conviée à une soirée prestigieuse étant donné que Mauve n'avait pas été invitée depuis très longtemps. Ce serait son baptême de mondanité.

La dernière heure passa extrêmement vite, elle eut juste le temps d'ajuster la disposition de son buffet très classique comme il lui avait été demandé. Comme à l'accoutumée dans ce genre de réception, une énorme pièce montée siégeait au milieu de la table. Un gateau de 4 étages blanc comme la neige subtilement décoré par de la chantilly bien placée et des fleurs en pâte d'amande couleur lavande mêlées à des feuilles en pâte d'amande verte. Au sommet, une sculpture en sucre d'un Florges dont la délicatesse rappelait celle du gateau. L'intérieur de chaque étage était composé de deux couches de génoise imprégnée à la violette, lui donnant un belle couleur rose pêche. Entre ces deux couches, une fine bande de Framby liées entre elles par de la confiture. Simple et classique mais efficace. On ne pouvait pas faire plus proche de la commande. Pour accompagner la pièce montée, de nombreux mille feuilles aux baies, dont la pâte usuellement dure avait été remplacée par de la génoise. Un large assortiment de petites bouchées était également mis à disposition des convives. Des petites pièces rectangulaires très élégantes dont le style décoratif rappelait encore une fois celui de la pièce montée mais dont les couleurs variaient en fonction de la saveur. Pour n'en citer que quelques des bruns pour le chocolat, des verts pour l'arrangement Wiki Fraive, des orangés pastel pour Pêcha speculoos... De nombreuses pipettes contenant des coulis pour arroser ces petites bouchées étaient également à la disposition des invités. Des biscuits secs en forme de fleurs étaient également présents. Des recettes secrètes de la pâtissière qui étaient en réalité ses biscuits curatifs pour Pokemon qu'elle présentait plus élégamment. Seuls les Lava Cookies, emblèmes de sa maison, étaient présentés sans frioture quelconque.

Satisfaite, la jeune femme assista à l'arrivée des convives alors qu'elle finissait les derniers préparatifs avec Korra. Elle ne coupa pas la pièce montée pour le moment. Cela ne se faisait pas d'entamer par le clou du dessert. Cela préservait également le suspense sur l'intérieur du gâteau. Mauve tendit alors un plateau d'argent orné de nombreuses bouchées à l'avachtar et en prit un pour elle même. Une serviette blanche posée sur le bras avec lequel elle tenait son plateau, elle annonça le plan à son Pokemon.

"Allez, ma grande. On va faire un tour, il est temps d'offrir du rêve en bouche à ces gens !"
Suivie par l'Ecremeuh, la pâtissière commença alors son tour dans la salle. Elle tentait de repérer des grands groupes ouverts à la discussion où des personnes isolées qu'elle pourrait tenter de convaincre à l'aide de ses pâtisseries. Dans sa ligne de mire, une jeune femme habillée d'un kimono dont l'élégance Ranseite était indéniable. C'était en réalité la championne connue sous le nom de Yukina Azuka mais Mauve n'en savait rien. Elle était du genre à découvrir le visage des champions qu'une fois en combat avec eux. Elle arriva à hauteur de la demoiselle et, toute sourire, lui présenta le plateau en même temps qu'elle l'abordait.

"Bonsoir. Vous laisserez vous tenter par une bouchée de douceur ?"

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Askan
I'm Free !
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 10/08/2014
Localisation : Breton powa !

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 25 Mai - 12:22

Le doux son de la sonnerie correspondant à la fonction réveil de mon Vokit suffit à me faire sortir alors de mes songes.
Ou plutôt LE bruit chiant et vraiment casse couille du matin qui me faisait sortir de mes cauchemars, me brûlait la rétine aussi à cause du soleil déjà levé et m'explosant bien les tympans au passage.

Génial ! J'en étais encore plus fatiguée alors que je dormais déjà très mal ces derniers temps …
En même temps, il y' avait de quoi ! Je ne pouvais plus trouver aux écluses pour cause de chômage technique comme beaucoup d'autre personnes, je n'avais donc plus de travail, mes factures existaient toujours par contre, mon moral et celui de mes troupes étaient au plus bas, mon compte bancaire aussi, et les vidéos qu'on pouvait parfois trouver sur le Pokéweb étaient juste gore à souhait. Bref l'île allait bien mal …

Pourquoi, je ne retournais pas à Unys en fait ? Il suffit que je migre encore et … Non vraiment pas possible tout court. Trop de mauvais souvenirs et je n'avais rien de préparer pour ça.

D'ailleurs mon appartement était devenu assez dégueulasse aussi ! Il croulait vraiment sous les déchets et le désordre, impossible donc de faire deux pas en me levant de mon lit sans me prendre une canette de bière dans les pieds ou quelque chose de coupant.

Oui, il serait vraiment temps pour moi de faire le ménage parce que là … Des Tadmorvs seront ravi de loger ici.
Mais un truc était bien bizarre … Logiquement en temps normal, je me dirai que cette idée était juste chiante à souhait mais ici dans l'immédiat, non.

C'en était pas plus mal en fait … Au moins un gros poids disparaîtra et cela permettra de bien m'occuper pendant la matinée.

Dire que j'étais condamné à faire chez moi de mon propre gré le ménage dès le matin. Et sans avoir de chinchidou en plus !

Et bien ok ! Soit ! ON S'EN FOUT EN FAIT ! Allez go ! Commençons dès maintenant !



**********



Voilà, c'était enfin fait !

J'avais donc fait un bon dégrossit, c'était déjà plus propre, on pouvait circuler un peu mieux dans mon appartement et j'avais réunis tous les déchets dans un gros sac poubelle.

Ce sac ménager qu'il ne me restait plus qu'à l'amener dehors pour le jeter dans les poubelles communes, oui...

Rah fait chier maintenant ! Il faut que je sorte les poubelles, ouais !

Ca par contre, j'aimais beaucoup moins et c'était un truc chiant comme pas possible, oui !
D'ailleurs, je n'étais juste pas présentable pour sortir dehors. J'avais en effet la tête dans le cul et je ne m'étais pas lavé donc … Bah tant pis, je n'avais qu'à me dépêcher et à ne pas rester traîner dehors.

Ainsi donc je sortis de mon appartement, Némys m'accompagnant et sans fermer derrière moi, je descendis alors les escaliers avec elle avant d'arriver au final en bas pour ensuite sortir du hall.

Jusque là, c'était parfait. Personne n'avaient prêté attention à nous et j'étais arrivé devant le grand conteneur. Je jeta alors mon fardeau dans celui-ci avec un grand soulagement.
Puis je tourna les talons m'apprêtant à faire demi-tour et remonter sans rien rajouter de plus quand un grand bruit et une énorme onde de choc m'affirma le contraire.

Une grosse masse orange gigantesque venait à l'instant d'arriver près de moi d'après ce que j'avais pu voir. Ou plutôt, elle c'était poser juste à côté de moi !

Cela avait duré quelques secondes mais c'était déjà le pire. Sous le choc de la vibration, je chuta par terre et instinctivement je poussa un juron :



- PUT*** DE M***


Bien que j'étais sur les fesses et que ma Némys grogna au passage, je reconnus directement l'espèce du Pokémon à l'origine de tous ce bordel : C'était un dracolosse ! Avec la taille et la force qui allait avec !

Merde ! Un dracolosse, sérieusement ?! Le pokémon de type Dragon plutôt rare et fort aussi bien prisé des dresseurs d'élites que par les autorités.
Qu'est-ce qui foutait ici ? Et qu'est-ce qu'il me voulait ?! Car visiblement il venait pour moi sinon le dragon ne se serait pas posé juste ici, derrière l'immeuble avec le peu de place et la mauvaise odeur des ordures.

Ca y'est ? On m'avait découvert ? Ce colosse venait m'arrêter car il était envoyé par les flics ?

JE L'ENC... Oh tiens, non.

Ma pensée saugrenue s'arrêta en effet là puisque le titan orange afficha alors un visage et un sourire tout joyeux avant de sortir ensuite de sa sacoche, que je n'avais pas remarqué avant, un papier pour me le tendre finalement.
Je vis alors qu'il s'agissait d'une lettre.

Je me releva donc un peu plus rassuré par sa présence, Ma Noctali se calmant un peu au passage et surpris ainsi que abasourdit par cette nouvelle, je ne pu m'empêcher de bredouiller comme je pouvais en direction du gigantesque dragon :


- Euh hum … Merci.


Il me rendit alors la pareille par son rugissement typique, me faisant un peu mal aux oreilles, avant de reprendre son envol rapidement tout en envolant des papiers gras et en manquant presque de me refaire retomber dans les ordures au passage.

C'était donc un Dracolosse facteur ? Sérieusement la poste avait eu les moyens pour avoir ce genre de Pokémon de transport ? Et bien … Ce dernier avait raté sa carrière en tout cas.

Enfin bref, j'avais donc obtenu une lettre de sa part …
Et pourquoi donc tant de spectacle pour une malheureuse lettre ? Il y' avait une boite au lettre à mon nom dans le hall, hein …
Ah oui, le gros tas orange ne serait peut être pas passé.
Mais quand même c'était très inhabituel pour ne pas dire très rare d'avoir la visite d'un Dracolosse seul pour son courrier.

D'ailleurs l'enveloppe que j'avais dans les mains l'était tout aussi. Elle n'était pas d'un blanc banal, cette dernière était plutôt du genre propre, sérieuse et bien décoré.

Je l'ouvris donc sans attendre, en sortit le contenu afin que je le lis et après quelques minutes de lecture en ayant presque finit, j'étais complètement absourdis.

J'avais dans les mains … Une invitation pour un bal costumé ?
Un bal, sérieux ?! Il n'avait rien trouvé de plus ringard encore ?
Cela était donc organisé par … Et aura lieu à … What !

A la capitale vraiment ? Et bien … Une sacré occasion pour tous le monde, oui.

Je soupira alors perdu dans mes pensées pensant contre le pour et le contre mais je devais bien me rendre à l'évidence même si c'était un peu dangereux pour moi, je devais quand même accepter ceci.

Oui comme le ménage, je n'avais plus rien à en faire et j'en étais réduit comme ici à répondre à cette invitation.



- Très bien … Allons-y alors. Ce n'est pas non plus tous les jours qu'on a l'occasion de recevoir une invitation pareil même si je me demande pourquoi il fallait que ça tombe sur moi en particulier …

Bref … Prête Némys ?



Elle me le confirma alors par son hochement de tête et son cri léger habituel.

Bien ma Pokémon ténèbre était d'accord et prête pour ceci. C'était ce que j'avais besoin de savoir pour que je la suive.

Je partis alors me préparer et le reste ne fut pas des plus compliqués même si ce gala avait pourtant lieu ce soir.
Une fois être remonté pour prendre ma douche et balayer un petit coup pour enlever la poussière restante dans mon appart', je partis alors dans le centre ville de Port-Lieucca afin de trouver un magasin pour un costume.
J'avais de la chance car j'avais lu récemment sur un prospectus de pub abusif, le nom et l' adresse d'une grande enseigne de magasin spécialement conçu pour ce genre d'occasion.
Je trouva alors ce dernier et tout aussi rapidement, je choisis ensuite ce costume sans hésitation :


Tenue de Nath':
 


Un magnifique costume qui dégageait à la fois de la classe et du mystère. Cela suffira à garder mon anonymat.


Le soir approchait à grand pas et l'heure du rendez-vous pour ce bal aussi.
Heureusement, j'avais pensé à prendre de l'avance pour arriver avant l'heure à Mégapagopolis.

J'arriva donc à la capitale sur ma moto, trouvant tout aussi rapidement le lieu de ce grand événement, pas besoin de GPS pour moi, je me gara alors à l'écart, Némys sortant de sa sphère furieuse et pour ma part, je regarda si mon costume et les Pokéballs de mes autres compagnons étaient toujours en place.

C'était bien le cas ! J'avança alors jusqu'à l'imposante entrée, Némys me suivant à ma droite, décidément on faisait bien la paire tous les deux dans cette pénombre qui grandissait, avant d'arriver et d'attendre au final mon tour bien sagement dans cette file d'attente d'humains et de Pokémons déguisés déjà bien longues.

Une fois que c'était notre tour et à la manière d'un vrai ninja dans mon regard et mes gestes , je présenta alors mon carton d'invitation au vigil devant moi, bourré à la Machoctérosne à mon avis et ce dernier voyant qu'il s'agissait bien d'un vrai et qu'il n'y avait rien d'autre me concernant pouvant posé problème m'indiqua alors d'un geste que je pouvais rentrer.

Je ne le fis donc pas redire deux fois, et j’allai donc rajustant un peu mieux ma capuche et ma cagoule où mes cheveux teint en blanc dépassaient un peu. J'avais presque l'impression d'être un cosplay d'un certain senseï bien connu d'un manga tout aussi célèbre sauf que dommage, je n'aimais plus du tout cet anime trouvant que l'histoire tournait trop en rond. Bien que la série était pourtant finit aujourd'hui.

Enfin bref, une fois les Pokéballs de mes trois autres compagnons confié à l'accueil puisque c'était obligatoire, moi et ma compagnon canidée débouchons alors dans le hall pour cette occasion et ce dernier était aussi gigantesque que luxueux.

_________________






Thème de Nath' (Avec paroles) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 26 Mai - 0:26

Ce matin, prise d'un élan maternel, Allyx avait prit l'initiative de partir chercher le petit déjeuner et l'apporter à son petit trésor avant son réveil. C'est donc le plus délicatement possible qu'elle avait réussit à se défaire de son étreinte affectueuse et s'éloigner tout doucement, évitant par la même Aqua qui ronflait comme un Marcacrin repus et surtout, oh oui surtout, il ne fallait pas qu'elle réveille Rider. Sinon elle pouvait être sûre qu'il ne la lâcherait pas d'un coussinet ! Ce pot de colle aux propos déplacés voir obscènes suivant la position du soleil dans le ciel ne lui laissait de répits que lorsque la lune volait la vedette au soleil. Et encore... C'est donc avec la plus grande discrétion qu'elle avait quitté leur repère, ce n'est que lorsqu'elle avait refermé le lierre sur son passage qu'elle s'autorisa à respirer ! Piouf. Enfin dehors.

Maintenant qu'elle était hors de porter de sa petite troupe, elle se mit en route pour débusquer un met délicat pour sa petite Spectre adorée. Qui aurait cru qu'elle pourrait de nouveau ressentir la joie d'être mère, et cette fois, personne ne lui arracherait son bonheur, elle en avait fait le serment. Le museau en l'air, tous ses sens aux aguets, elle longeait le ruisseau dans le sens du courant. Ça et là elle avait pu rencontrer quelques pokemons dignes de faire un repas satisfaisant tels que des Arakdo ou bien des Barloches, mais ce n'était pas assez festif... Il fallait trouver quelque chose d'original et de consistant ! Elle avait déjà mit de côté les Couanetons, Etourmis et autres Poichigeons, bien trop banal... Elle poursuivit donc sa descente jusqu'à commencer à sentir une odeur qu'elle connaissait bien, et qu'elle n'appréciait guère, pour ne pas dire qu'elle l’exécrait : la ville. Laba elle ne trouverait rien. Elle ne pensait pas avoir traversé tant de kilomètres ! Quoi que, la sphère de feu ardent était déjà monté dans le ciel alors qu'il faisait encore nuit quand elle avait quitté leur refuge. Toute son excitation lui avait fait perdre la notion du temps ! Elle espérait sincèrement qu'il ne serait pas trop tard et que la surprise ne serait pas gâchée... Elle s'activa et commença à rebrousser chemin quant elle aperçut au dessus d'elle un pokemon la survoler. Elle n'en avait encore jamais vu ! Si, en image lors de son escapade d'espionnage en ville. Mais elle ne savait pas comment ça s'appelait...

C'était un volatile corpulent, dans les tons bleu et blanc, comme un Lakmesigne mais en beaucoup moins élégant. C'est décidé, elle en ferait un repas de choix. C'est sans le perdre de vue qu'elle se mit à sa poursuite, cachée sous le feuillage abondant, elle ne risquait pas d'être aperçut ! Mais c'est qu'il volait vite et sans s'arrêter le bougre ! La pauvre Nymphali commençait à fatiguer et se demandait si elle arriverait à faire demi-tour affublée du corps de sa proie... Mais elle ne se laissa pas démonter, l'oiseau semblait enfin ralentir et perdait de l'altitude, lentement, mais sûrement... Allyx elle ne perdit pas son allure, au contraire, si elle pouvait estimer l'endroit de son atterrissage, elle n'aurait qu'à se poster pas loin et attaquer au moment propice...

Mais voilà, son plan fut contrecarré par une habitation toute en bois qui se dressait devant elle. Ignorant si elle était habitée ou non, elle préféra prendre ses précautions et ne pas se mettre à découvert. Elle attendrait derrière un arbre que son repas de pose, bien que cela lui semble incompréhensible qu'il veuille atterrir ici. Mais sa descente se poursuivait et c'est sans aucun doute qu'elle avait estimé son atterrissage juste là, devant cette maison de bois. Elle le regardait descendre, raser les arbres, elle ressentait la faim dans son estomac à mesure que sa proie se rapprochait d'elle. Voilà un sacré inconvénient à se nourrir soit même... Mais il faudrait être patient. Plus il descendait, plus elle pouvait le voir en détail, maintenant elle remarquait son bec énorme et une sorte d'excroissance marron... Non, c'est pas une grosseur, on dirait un sac. Voilà qui fait peu à manger finalement ! Voilà, il bat des ailes et se pose. Mais... C'est fou comme il est grand !! Presque plus grand qu'elle ! Mais alors qu'elle comptait bondir, une masse sombre s'interposa.

-Oooh petit chaton, tu t'es perdu ?

Une Magirêve était apparut de nul part et flottait devant elle, tête penchée sur le côté en une moue qui se voulait compatissante mais dont les yeux jaunes lançaient un regard malsain. Allyx n'arrivait plus à bouger, captivée ou littéralement figée de peur, elle n'aurait su le dire, tout ce qu'elle ressentait, c'était de l'angoisse et un gros malaise.

-Laisse moi t'aider à retrouver ton chemin...

La pokemon disparut sans attendre, libérant par la même la renarde rose de son emprise dérangeante. Mais elle ne se sentait pas en sécurité pour autant, ayant totalement oublié son objectif premier, elle se tourna encore et encore, la foret semblait d'être assombrit, ou alors c'est la simple présence de ce spectre qui la rendait lugubre... Soudain un flash douloureux l'aveugla et une pression s’exerça sur sa gorge, si puissante qu'elle la souleva au dessus du sol. La Magirêve était de retour, plus effrayante que jamais. Un sourire malsain se dessinait sur ses fines lèvres, ses yeux étaient grands ouverts, et elle se rapprochait pour mieux se délecter des traits crispés par la douleur et la crainte de mourir de la jeune femelle à qui elle tentait de broyer le cou. Mais son jeu n'était pas terminé, il ne faisait que commencer même.

-Le chemin vers ta mort.

Le corps alourdit par le manque d'oxygène de la Nymphali tomba au sol, heureusement amortit par les feuilles. Difficilement elle se redressa, elle ne voyait plus son adversaire, sa vision était déjà troublée, mais en plus le paysage ondulait. Et cela ne présageait rien de bon. Elle n'eut pas le temps de comprendre qu'une vague psy fonçait droit sur elle et se la prit de plein fouet, basculant en arrière et se cognant le dos contre un arbre. Mais elle tenait bon, elle se redressa de nouveau, crachant un peu de sang à cause d'une dent qui lui avait ouvert la joue dans sa chute, rien de grave en somme... Ses rubans fouettaient l'air en guise de défit, elle était prête à riposter. Elle ne se laisserait pas marcher dessus si facilement ! Mais ce qu'elle ignorait, c'est que son adversaire avait le double de son expérience, et qu'elle n'avait strictement aucune chance en un contre un. D'ailleurs, la Magirêve revint, toujours ce sourire satisfait aux lèvres, sa robe ondulait majestueusement et ses deux longs bras semblables à des rubans se dressèrent en avant.

-Viens là petit chaton, je n'en ai pas fini avec toi~

Elle se rapprochait doucement, mais Allyx libéra un Champs Brumeux afin de se camoufler à l'intérieur, elle enchaîna avec une vive attaque, mais cela n'eut aucun effet, comme si elle l'avait traversée. La mageresse ria de bon cœur, son large sourire caché derrière le ruban droit qui lui servait de bras et riposta avec une boule de Feu Ensorcelé. La Nymphali ne savait pas que les spectres étaient capable de ça !! Prise au dépourvu elle tenta d'esquiver, mais sa surprise lui coûta une patte, sa patte arrière gauche qui s’enflamma, elle roula pour éteindre le feu, assez rapidement pour ne pas avoir de séquelle, mais sa patte la faisait souffrir, de nouveau debout, elle se retrouva truffe à nez avec le sourire psychopathe de son agresseur. Son bras ondulant vint de nouveau lui saisir la gorge, l'étranglant de plus belle. La gemme centrale de son collier se mit d'abord à scintiller, puis à briller.

-Adieu petit chaton, j'ai fini de jouer avec toi~

Elle préparait une puissante attaque Rayon Gemme, Allyx pouvait voir sa vie défiler devant ses yeux mais il n'en fut rien, elle ne voyait que ce rayon violet qui l'aveuglait inexorablement. Elle savait qu'elle ne pouvait plus rien faire et que sa fin était proche... Voilà comment une simple chasse au volatile se termine en drame...

-Morganne ? Que fais tu ? Mais ! C'est Allyx ! Laisse là s'il te plait Morganne ! C'est une amie...!

La Magirêve tourna la tête pour voir qui l'importunait de la sorte alors qu'elle prenait du plaisir dans cette extermination, et reconnu la sœur de sa maîtresse. Elle hésita un moment, sa gemme brillait de plus belle, elle goûta encore un peu de la peur de sa proie et stoppa son attaque pour la laisser tomber mollement au sol, frustrée, elle rentra dans le chalet sans même un regard à Léna. Cette dernière se précipita vers sa dite-amie et s'agenouilla pour lui toucher le cou, voir si elle respirait toujours. Oui. Elle releva même le museau pour reconnaître cette femme avec qui elle avait participé au concours, mais l'adrénaline redescendu et le manque d'oxygène lui firent perdre connaissance.

A son réveil, elle se retrouva allongée sur un tapis moelleux au milieu d'une salle qui semblait être un salon, reprenant peu à peu ses esprits, et ses souvenirs emplissant son crâne, elle surprit alors une discussion entre Léna et sa Siderella.

-Tu pense qu'Ephira voudrait y aller ? Je ne voudrais pas la priver de cet événement...

-Morganne dit qu'elle ne sera pas intéressée.

-Oh ? D'accord... C'est dommage qu'elle soit sortie, je le lui aurait demandé ! Mais je ne sais même pas quand elle rentre... Tu pense que je devrais y aller ?

-...

-Ce serait l'occasion de rencontrer des personnes haut placées... Et si je me rapproche d'eux, peut être que...

-Morganne dit que tu dois y aller. Cela nous permettrait d'avoir un oeil sur l'ennemi.

-Oh très bien, j'irais alors. Tu viendras avec moi ?

-Non.

-Oh... Mais avec qui vais-je y aller alors ?

Allyx se releva, elle allait déjà beaucoup mieux. L'avait elle soignée alors qu'elle était inconsciente ? Q'importe. L'important c'est qu'elle pouvait bouger maintenant. Elle se rapprocha du trio et Léna lui offrit un de ses plus chaleureux sourires, ravit de voir qu'elle allait mieux. Encore un peu et elle l'aurait presque prise dans ses bras. Brrr, elle frissonna à cette idée.

-Oh Allyx je vois que tu te porte bien ! J'en suis heureuse ! Dis moi, je suis invitée au Gala de charité, et je me demandais si tu voulais bien m'y accompagner ?

-Comment ? Dans un endroit remplit d'humain ? Moi ? Je refuse. Je n'y vois aucun intérêt.

-Astrid, peux tu me traduire s'il te plait...?

-Elle a dit non.

-Oh... Mais cela nous permettrait de rencontrer de riches personnes, ainsi que les champions, et peut être pourrons nous déceller leur point faible ?

-Vu comme ça... Et puis nous somme déjà connues, grâce à moi cela va de sois, nous n'auront aucun mal à nous intégrer. Allons y, nous pourrions peut être agir sur place...

-Elle a dit oui.

-Oh super ! Alors retrouvons nous chez moi dans deux jours, nous partirons ensembles !

Et c'est ainsi que deux jours plus tard Allyx avait refait ce même chemin, après avoir expliqué à son groupe ses motivations, avoir persuadé Rider de prendre soin de Spectre durant son absence pour qu'il ne tente pas de l'accompagner, et inversement, avoir demandé à Spectre de ne pas lâcher Rider pour qu'elle n'essai pas de la suivre discrètement. Bref. Cette fois elle avait bien fait attention à ce que cette Morganne ne lui fasse de coup bas, bien qu'elle lui ai assuré qu'elles "rejoueraient ensemble". Mais elle ne semblait pas être là...

Léna, pour l'occasion, portait son costume traditionnel de la Tour pokémon dans laquelle elle avait été disciple pendant  plus de 7 longues années. Un kimono violet à manche courte par dessus une robe rose pâle à manche longues, une ceinture bordeaux et sans oublier une capuche blanche nouée de cordons stylisé assortis à la ceinture. Après tout, cela s'appelait "Costume traditionnel", c'était donc un costume...

Costume traditionnel:
 


-Oh et tiens, tu as mit le ruban que tu as gagné au concours ? C'est parfait, nous sommes assorties comme ça !

En effet, Allyx avait simplement mit son ruban bordeaux pour rappeler qu'elle avait gagné lors du concours, et il est vrai que ce ruban et la ceinture de la demoiselle étaient assortis, parfait hasard. C'est ensembles qu'elle partirent vers Megapagopolis, invitation en main. Elles n'avaient pas envisagées que la route serait longue, et c'est donc avec du retard qu'elle étaient arrivées, le point positif, c'est qu'il n'y avait pas de queue pour entrer... Le vigile ordonna de laisser les pokeball à la consigne, mais elle n'en avait pas. Il lui montra l'ascenseur du doigt et elle lui répondit en le gratifiant d'un doux sourire. Elle entra dans la boite métallique avec Allyx, qui n'avait aucune confiance en ces engins bruyants. Un valet s'occupa d'appuyer sur le bouton. Les portes se fermèrent, la Nymphali prit son mal en patience et enfin, les portes s'ouvrirent de nouveau. 54ème étage. La pièce était immense, ni Léna ni son compagnon n'auraient pu imaginer une telle splendeur. La renarde rose ne regrettait presque plus d'être venu, un buffet à couper le souffle, des décorations époustouflantes, le seul bémol, c'était la masse de gens aux costumes variés qui déambulaient verre à la main dans toute la pièce. Elle avait beau être immense, il y avait quand même beaucoup d'invités.

La jeune femme, émerveillée, admirait la masse de gens qui étaient venus. Il y avait aussi une diversité de pokemon étonnante, il y en avait certains qu'elle n'avait jamais rencontrés auparavant, voir même dont elle n'avait jamais entendu parlé, et pourtant elle en avait eu des informations, des rencontres et des recueillements. Elle commença à se diriger vers le buffet, souhaitant se mêler à la foule, elle était la seule sans verre à la main... Mais elle ne buvait pas, elle se contenterait donc de grignoter un petit quelque chose.
Allyx la suivait, ne sachant pas trop comment se mêler aux autres pokemons. Elle ne se sentait absolument pas dans son élément... Les pokemons autour d'elle semblaient véritablement attachés à ces bipèdes sous évolués, et cela la répugnait... En observant la salle, elle croisa le regard d'une Noctali qui semblait accompagner un sac de linge noir ambulant. Quel drôle d'accoutrement...

En se détournant du buffet, un lavacookie entre les dents, Léna heurte quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Avant même d'avoir vu qui cela pouvait bien être, elle s'excusa promptement en retirant ses pieds de sur la traîne de la demoiselle.

-Oh désolée mademoiselle ! Ce n'était pas voulu, veuillez pardonner ma maladresse...

La jeune femme était grande et mince, vêtue d'un magnifique corset bleu canard et or sur un chemisier blanc recouvert d'un gilet bouffant noir. C'est sur sa longue jupe traînante assortie qu'elle venait de marcher, mais son regard se posa sur ce visage familier encadré d'une chevelure argentée surmontée d'un haut de forme des plus élégants.

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 30 Mai - 12:53

Debout dans l'entrée, la botaniste regardait encore une fois si sa tenue était bien placée. Il faisait chaud et la robe qu'elle portait était serrée et le tissus assez épais, la demoiselle espérant qu'il ferait un peu plus frais lors des festivités. Bahia ne savait pas trop pourquoi elle avait craquée sur ce modèle en particulier, qui sortait tout droit d'une autre époque. C'était bien la première fois qu'elle portait une tenue aussi voyante, l'handicapée se contentant de vêtements aux couleurs sobres à l'ordinaire. Décidant de mettre ses gants de satins, la jeune femme se regarda une dernière fois dans le miroir proche de la porte. Un sourire étira ses lèvres écarlates, celle-ci pensant avec plaisir qu'elle ne se reconnaissait presque plus. C'était parfait ainsi. Il ne manquait plus que son chapeau et... voilà! Elle était enfin prête pour le grand gala. Elle s'écrasa sur le banc en bois derrière elle, attendant avec impatience que son accompagnateur finisse lui aussi de se changer.

Bahia se souvenait très bien du moment ou elle avait reçue sa lettre, peu surprise d'ailleurs de voir le grand Dracolosse devant sa porte. La botaniste avait donnée beaucoup de temps à l'organisation lorsqu'elle était toujours en place, donnant des cours aux dresseurs sur différents moyens de se défendre en forêt. L'handicapée était certaine qu'ils enverraient aussi des lettres à certains acteurs de la Zénith, contente de voir qu'elle n'avait pas été complètement oubliée. La brunette était encore seule à la maison, Oliver étant parti avec son grand-père adoptif pour Unys. Cela donnait tout le temps à celle-ci pour se détendre et prendre une soirée pour s'amuser, s'ennuyant un peu sans le petit garçon dans les pattes. La lettre était très claire : un seul Pokémon avait le droit de venir avec elle. Bahia avait hésité sur le coup, se disant qu'elle pouvait peut-être amener Storm avec elle. L'Elekid était toujours difficile d'approche et une soirée en sa compagnie aurait peut-être débloqué la garde du Pokémon électrique. De l'autre côté elle était là pour profiter d'une belle soirée, il y avait bien une personne avec qui elle avait envie de passer du temps en privilégié.. comme dans le bon vieux temps. Le grand Blindépique avait accepté avec un plaisir évident, décidant à son tour de se prêter au jeu du costume. Ils avaient convenus qu'il serait mieux de prendre des déguisements qui iraient ensemble, partant avec le reste de l'équipe faire une tournée des boutiques à Megapagopolis. Cogneur avait un style plutôt excentrique mais il avait fini par accepter le désir de Bahia, qui était tombée amoureuse d'une robe assez vieillotte. C'était plutôt difficile de trouver des vêtements à la taille du chromatique, mais après une heure ils avaient finalement trouvés ce qui irait avec son accompagnatrice.

L'handicapée sourit en voyant son plus proche ami sortir de la salle de bain. Le Pokémon plante se pavanait avec une certaine fierté, le torse bien bombé. Cogneur portait un costard aussi vieillot que la robe de la demoiselle, qui se leva face à lui pour comparer. La demoiselle portait donc une magnifique robe couleur or, les draps se rendant jusqu'au sol. Recouverte de dentelles et de quelques colliers de perles, un corset écrasait légèrement sa poitrine alors que ses hanches étaient rebondies par un petit cerceau de métal. La botaniste portait un chapeau de la même couleur, des fleurs fraîchement coupés retombant légèrement sur le bord. De son côté le Blindépique portait un chapeau haut-de-forme gris, un long veston noir avec une chemise blanche en dessous et un pantalon gris ligné. Il avait été jusqu'à mettre des souliers noirs cirés avec des gants blancs, un gros cigare sur le coin des lèvres pour compléter le tout. Chacun s'observait avec amusement, Cogneur tendant finalement son bras vers sa fille adoptive.

-' Prête, mademoiselle? '
-' Toujours, jeune homme. '


Bahia:
 
Cogneur:
 

Et c'est ainsi qu'ils furent téléportés proche du gala, entrant dans la grande pièce avec les autres convives. Bahia était impressionnée de voir autant de monde et serrait le bras de son Pokémon contre elle, ne voulant pas se retrouver seule dans cette masse d'invités. Cogneur lui tendit sa canne et la jeune femme le remercia du regard, ayant complètement oublié cet accessoire pourtant très important. Marchant lentement, la botaniste admirait l'architecture et le décors, le cœur léger. Rien de mal ne se passerait dans cette soirée... rien. Refoulant la nervosité qui lui tiraillait l'esprit, elle fut déconcentrée par son ami.

-' Champagne? '
-'... huh? Ah! Oui, pourquoi pas. Mais juste un verre hein, pas la bouteille. '


Un sourire goguenard étira le visage du chromatique, qui s'éloigna lentement pour s'approcher des tables. Bahia restait stoïque, regardant la foule avec curiosité. Cogneur revint bien vite avec les flûtes, mettant son cigare dans sa poche le temps d'apprécier le liquide alcoolisé. Tendant de nouveau son bras, l'humaine et le Pokémon se remirent en marche, la botaniste cherchant du regard des visages connus. Qui sait, peut-être ferait-elle d'autres rencontres intéressantes pendant la soirée.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Protecteur d'Artikodin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 23

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Dim 31 Mai - 22:48


Je regardais Anacho s'éloigner. Il avait du travail à faire, et cette fois-ci, il se montrerait à la hauteur. Je ne me faisais aucun soucis pour lui, je l'avais entraîné autant que possible, aussi bien physiquement que mentalement.

Je me mis à marcher, sans but aucun, sur le boulevard de Port Lieucca, le regard posé sur la mer. Cela faisait longtemps que je n'étais pas revenu ici. Perdu dans mes pensées, je vis à peine le Dracolosse se poser devant moi. Devant une telle vision, je mis ma main sur la Pokéball à ma ceinture, prêt à libérer le Pokémon qu'elle contenait. Heureusement, je vis l'accoutrement du dragon avant d'engager le combat avec lui : il s'agissait du facteur. Mais il était impensable qu'il ait une lettre pour moi : mon identité était inconnue, et je venais tout juste de revenir. Néanmoins, je me tus et je pris ce qu'il me tendait.

Le nom qui était inscrit était celui que j'avais utilisé pour voyager jusqu'à Maïlys. D'une façon ou d'une autre, mon "identité" avait du être transmise aux autorités sur l'île. Le contenu m'étonna tout autant : j'étais invité à un gala. C'était une blague. Impossible autrement.

Néanmoins, dans le doute, je me renseignai sur cette soirée. Il s'agissait d'un événement fermé, mais où certaines personnes tirées au sort seraient invitées. Visiblement, je faisais partie de ces personnes là. C'était un hasard inespéré. Toute la haute société de Maïlys serait là, et selon mes estimations, elle aurait lieu en même temps que mon apprenti se battrait pour devenir Maître de la Ligue. De ce fait, j'allais pouvoir examiner les réactions des personnes présentes suite à l'inévitable annonce qui aurait lieu, et voir si des membres de la Team Boréale ne se cachaient pas dans le coin.

Je me mis en route vers la capitale. Et après avoir trouvé une tenue correcte, je partis pour cette soirée, non sans jeter un dernier coup d'oeil dans le miroir. J'étais méconnaissable. Parfait.
Mentor d'Anacho:
 
Arrivant là-bas, je passais les différents contrôles, avant de laisser une unique Pokéball au contrôle. J'aurais pu la garder, mais j'avais peur que le Pokémon soit reconnu. Visiblement, ce retour à Maïlys me rendait paranoïaque. Je chassais cette idée de ma tête, et j'entrais dans la salle principale.

De nombreuses personnes, déguisées, ou bien habillées, étaient déjà présentes, accompagnées de leurs Pokémons. Je jetais un coup d'oeil rapide aux alentours, sans reconnaître personne. Tant mieux.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 1 Juin - 22:12

L’heure était venue. De longues minutes passèrent, le temps que l’ensemble des invités arrivent. C’était assez amusant. Tout le monde avait joué le jeu. Tout le monde avait accepté de se déguiser. Chacun semblait méconnaissable. Ou presque. Le grand gala pouvait donc se dérouler sans encombre. Un grand gala, pour la gloire du peuple.

Richard déambulait entre les invités, les saluant d’ailleurs au passage. Un sourire malicieux, mais chaleureux, venait embellir son visage. Ce qui était amusant dans ce genre de personne, c’était que personne n’avait idée de qui il était. Tout le monde pouvait penser que c’était un déguisement. Classe, élégant, tel un véritable homme d’affaire. Un homme placé haut dans la hiérarchie, sachant user des mots pour orchestrer les plus grandes entreprises. En un sens, c’était un clin d’œil inévitable à l’Aurore. Le pouvoir, sans passer par la case combats de pokémons. Peut-être avait-il été un des leurs, d’ailleurs ?

Là n’était pas la question. Son pas était rythmé, sa posture était droite. Il déambulé dans la pièce, jetant des coups d’œil de tous les côtés. Il saluait, certes, mais n’engageait jamais véritablement de grandes conversations. Il prenait le temps d’observer chacun. Tentait de deviner qui était qui sans avoir à « tricher » un peu. Au moins, il restait poli, et personne ne semblait se plaindre de son comportement. Evidemment, qui pourrait se plaindre dès le début d’une soirée qui semblait si prestigieuse ?

Il passa à côté d’une belle jeune femme à la robe dorée, accompagné de son pokémon si bien habillé également.


- Magnifique… Ne put-il s’empêcher de lâcher, l’attitude courtoise et le regard charmeur.

Ses pas le guidèrent donc jusqu’au fond de la pièce. Une petite estrade y avait été installée. Il ne monta pas dessus. Pas directement. Non, il alla voir quelqu’un dans le fond. Un technicien sûrement, qui lui passa un micro. Une fois avoir un peu réajusté sa tenue, Richard monta d’un pas calme et assuré sur l’estrade. Les gens commençaient ainsi à tourner leur regard vers lui. C’est vrai, il était le seul homme qui avait osé monter sur cette petite scène.

Un léger raclement de gorge, et le riche mondain prit la parole.


- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, soyez le bienvenue. Je me présente : Richard Maëstro. L’organisateur de cette soirée, et votre humble serviteur pour la soirée. Je tenais d’abord à vous remercier tous. Tous, dès maintenant, car je suis heureux de vous voir ici présent. Vous avez accepté les invitations d’un illustre inconnu à vos yeux. Et cela me touche au plus profond de mon cœur.

Une petite pause, un regard sur l’ensemble de la foule, puis vers le fond. Il reprit donc la parole, sur d’avoir capté toute l’attention.

- Mes chers invités, mes amis si j’ose dire, si j’ai organisé cette soirée, c’est parce qu’il me semblait important de montrer à quel point nous pouvons être solidaires. A quel point nos titres ne sont qu’illusoires, tant on est en réalité tout le monde est personne. En effet, ici, dans cette pièce, se trouve toute sorte de personne. Des invités de prestiges jusqu’aux plus basses classes sociales. Cette soirée met un point d’honneur sur l’union que le peuple de Maïlys doit faire preuve. Qu’on soit d’anciens membres de l’Aurore, de fervents défenseurs de la ligue, ou de ces personnes qui n’ont pas d’avis, les temps qui courent nous poussent à nous unir contre l’envahisseur, le danger qui nous guette. Cette soirée, ainsi, représente cette union indestructible entre humains, mais également avec les pokémons, pour dire un grand non aux agissements de Deoxys et de la team Boréale.

De nombreuses personnes se mirent à applaudir. Richard n’en était que plus satisfait. Il souriait chaleureusement à cette foule, se courbant élégamment pour les saluer. Il attendit que le tout se calme, avant de reprendre la parole.

- Nous avons pris le soin de placer à votre disposition un plan des lieux. Autre que la salle des fêtes dans laquelle nous nous retrouvons, une cuisine est à votre disposition. Je pense notamment pour les adeptes de l’art culinaire, que j’ai soigneusement choisi pour des talents encore trop méconnus à ce jour… Il lança un regard vers une pâtissière, Orsola Mauve, qu'il avait immédiatement repéré, d’un air satisfait. Deux vestiaires sont à votre disposition, si jamais vous avez besoin de réajuster votre costume par exemple. En cas de quelconque malaise, une salle de repos vous est ouverte. Cependant, les bureaux ne sont accessibles, pour raisons professionnelles. Sur ce, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous remercie à nouveau pour avoir joué le jeu des costumes, et pour votre présence. Je vous souhaite de passer une agréable soirée.

Nouvelle série d’applaudissement. Pour au moins une majorité de ces personnes, son discours avait été un succès. Après les avoir à nouveau salués, il descendit de l’estrade. Une musique se lança pour faire danser ceux qui le désiraient.
Richard se hâta de redonner son micro. Il n’en avait plus besoin pour l’instant. Son regard balaya rapidement la foule. Un petit sourire en coin en fut le résultat. Quelques paroles discrètes furent échangés avec les techniciens du coin. Puis, il s’aventura dans la foule. Son pas le guida vers la pâtissière qu’il avait mentionnée. Elle fut reconnaissable facilement à vrai dire, transportant fièrement ses pâtisseries.


- J’espère que vous aurez le succès que vous méritez, mademoiselle. Vous permettez que je me serve ?

Il n’attendit pas la réponse, qu’il en prit un. En goûtant une bouchée, son visage s’illumina à nouveau. Un goût exquis affolait ses papilles. Il en profita d’ailleurs pour adresser un sourire à celle qui était à côté de la pâtissière. Yukina. Cependant, il fut interrompu par son vokit, bipant. Etant organisateur de la soirée, il risquait d’être souvent appelé pour des soucis techniques. Ca commençait déjà.

- Délicieux ! Vous m’en voyez ravi. Il se tourna vers Yukina. N’hésitez pas à en abuser, c’est un régal. Cependant, je crains devoir m’absenter une minute. Je suis désolé de ne pas pouvoir discuter plus longtemps avec vous.

A peine venu qu’il était à peine reparti. C’est bien ça les hommes d’affaire. Toujours pressé, ne laissant point le mot avant de repartir. Quoiqu’il en soit, tout se passait comme prévu. Comment pouvait-il y avoir d’imprévu en même temps, en agissant aussi rapidement ? La rapidité d’action était bien la clé.

Une sensation de chaleur l’envahit cependant, le forçant à desserrer sa cravate pour aérer un peu sa tenue. Il ricana intérieurement. Simple coïncidence, n’est-ce pas ? Peu à peu, au fur et à mesure des pas et des minutes, l’homme prit une mine plus grimaçante. Elle semblait tout de même déterminée. Le moment était venu d’effacer son sourire qui était pourtant si martelant jusqu’à maintenant. Il toussotait. Plus. Plus encore. Jusqu’à en arriver à un point où c’était bruyant. Il se courba, semblant chercher sa respiration. Ses mains se précipitèrent sur son ventre. Son air était devenu beaucoup plus paniqué. Et il tomba au sol, cessant tout comportement de souffrance. Il semblait inanimé.


Plan de l'étage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephira Kelly
La Fleur du Mal / Chef de la Boréale
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 2 Juin - 13:11


Bien, bien , bien. Ce discours en avait mit du temps à arriver mais l’homme d’affaire n’avait pas su résister plus longtemps à l’appel de l’estrade et au feu des projecteurs. Une silhouette toute de noire vêtue se tenait peu peu en retrait par rapport à l’estrade, cachée par un angle mort qu’aucune lumière n’arrosait suffisamment pour lui permettre d’être vue et à ses cotés une gardevoir sous sa méga-forme patientait pour le moment tant attendu. La jeune femme avait pourtant vagabondé quelque peu au milieu des invités de cette salle, attendant de savoir si quelqu’un serait assez curieux pour l’arrêter et lui parler et pourtant non. Rien de tel s’était produit, pas même de la part de celle qui la connaissait le mieux et qui était présente ce soir avec un pokémon qui lui était pour le moins inconnu. Elle la fixait silencieusement depuis quelques minutes, espérant capter son attention mais au lieu de ça, la jeune femme avait bousculé une autre invitée. N’était-ce pas une championne d’ailleurs ? Si seulement cette pimbêche savait à qui elle s’adressait, elle ne conserverait pas son air outré bien longtemps.

La demoiselle avait secoué la tête, affichant un léger rictus d’amusement face à cette situation si cocasse, pourtant masquée par son chapeau à larges bords. Elle avait troqué son habituelle robe de dentelle pour une tenue quelque peu plus… Mystérieuse. Après tout il s’agissait bien d’une soirée costumée, il aurait été tellement dommage de se trouver visible, reconnaissable et aisément repérable dans cette massive foule. Non au contraire, elle était parfaitement incognito. Un large chapeau noir orienté vers l’avant cachait le haut de son visage et ses cheveux, ramenés en un chignon serré que le couvre chef contenait entièrement. Ensuite il y avait ce trench-coat, lui aussi couleur de geais qui lui descendait jusqu’à la hauteur des genoux sous lequel se trouvait une robe tout aussi sombre et à peine visible alors que le par-dessus était fermé. Des gants de cuir noir habillaient les deux mains de la jeune femme alors que ses délicats souliers blancs avaient été remplacés par de vertigineuses bottes de dentelle obscure. Le seul élément écarlate de sa tenue étaient ses lèvres, teintes pour l’occasion d’un rouge intense. Pour ce soir, elle était absolument parfaite.


Ephira:
 


Sa partenaire quand à elle, avait presque usurpé l’identité de la jeune femme. Son imposante robe meringue était tout aussi immaculée que celle que son accompagnatrice portait habituellement et sa chevelure avait été pour l’occasion colorée d’une teinte de sang. Enfin, c’était elle qui portait posée sur son épaule l’ombrelle rosée à laquelle sa partenaire tenait tant. Ainsi, elle ressemblait autant à une princesse qu’à la reine de la team boréale. Les personnes présentes feraient elles un jour le rapprochement ? Sans aucun doute que non.


Daisy:
 


Lorsque l’homme en costume avait prit la parole, la jeune femme avait tourné la tête vers l’estrade et attentivement écouté ce qu’il avait à dire. Il était doué pour jongler avec les mots ça ne faisait aucun doute mais il faisait preuve d’une telle naïveté néanmoins. S’il pensait véritablement qu’il tirait les ficelles ce soir, il aurait bientôt l’irréfutable preuve du contraire. Tout n’était qu’une affaire de patience. A la fin du premier discours, la demoiselle applaudit elle aussi mais à un rythme trop lent pour ne pas être sarcastique et peu lui importait puisque dans ce vacarme personne ne s’en rendrait compte. Puis arriva la présentation des lieux suivie des remerciements finaux, il était temps. Les yeux rivés sur l’homme, un sourire machiavélique s’empara de son visage alors que ses lèvres accueillaient un petit four servi sur un plateau. Le compte à rebours était lancé et elle alla à son tour récupérer un micro alors que l’homme d’affaires s’éloignait, suivi de peu par le destin que lui avait planifié la véritable organisatrice de cette soirée.

Elle comptait discrètement les secondes dans sa tête, chronométrant impassiblement le temps qui lui restait à attendre avant de montrer à son tour sur la scènette. Lorsque le compte à rebours arriva enfin à zéro un bruit sourd se fit entendre, puis un cri et l’éternel “Appelez un médecin !”. Alors qu’un homme s’efforçait de traverser la foule pour venir en aide à la pauvre victime à terre, la dame en noir prit la parole, s’efforçant tout de même de cacher son enthousiasme. Elle était impassible, froide, indifférente à la panique et pourtant, intérieurement elle jubilais de voir que rien ne s’écartait de ses plans.

- Il vous est inutile de lui venir en aide, à l’heure qu’il est son coeur a dû cesser de battre et rien de ce que vous pourrez faire ne pourra le ranimer.

Toutes les têtes se tournèrent vers la voix qui venait de prononcer ces mots et une vague de chuchotements s’empara de la foule alors que le supposé médecin tentait tout de même de faire un massage cardiaque au mort. S’ils avaient vraiment voulu le sauver, ce dont il aurait eu besoin était une piqure et rien d’autre. Elle n’avait pas menti en disant que ces gestes étaient vains. Elle patienta néanmoins que le docteur avoue son échec avant de reprendre la parole.

- Avant toute chose, je dois avouer que ce cher Richard avait raison. Nous ne pouvons qu’apprécier et admirer le talent d’artistes culinaires tels que ceux de Mlle. Orsola sans qui j’aurais dû personnellement en finir avec cet homme. Qui aurait crû qu’une simple allergie aux baies fraives aurait raison de lui ?

Son rire sombre se mit à raisonner dans toute la pièce alors que la panique commençait déjà à poindre chez les invités. Les humains étaient des bêtes si fragiles et malléable. Un simple petit choc anaphylactique et le grand Richard Maestro n'était plus qu'un simple souvenir, un fantôme du passé. Arriva ensuite la seconde remarque qu’elle attendait tant : “Qui êtes vous ?”. Personne n’avait osé la rejoindre sur l’estrade pour le moment, exactement comme elle s’y attendait et ses éclats de rire cessèrent alors qu’elle repris le cours de ses explications.

- Il m’a été donné de porter bien des noms. Le dernier en date était Tulipe mais ce soir devant vous, je suis Eris la déesse du Chaos et de la Discorde. Et je dirige une organisation connue de tous, la Team Boréale.

Elle marqua de nouveau une pause, juste le temps qu’une nouvelle vague de chuchotement s’empare de son public effaré. Il pouvait sembler vaniteux de sa part de se comparer à une déesse mythologique mais cette personnalité lui allait si bien. Protégée par son déguisement, elle n’avait nullement besoin de feindre son habituel comportement si bien qu’elle laissait ses pulsions noires prendre le dessus. Beaucoup plus sérieuse tout d’un coup, elle se mit à expliquer les raisons de sa présence ici.

- Mesdames et Messieurs, j’espère que cette soirée vous plait parce qu’elle est loin d’être terminée. Ne vous en faites pas, aucun mal ne vous sera fait à partir du moment où nos consignes seront appliquées. D’ailleurs la partie a déjà commencé. Beaucoup d’entre vous sont venus accompagnés d’un pokémon mais vous avez pour la plupart tenté d’enfreindre ce qu’il était marqué sur votre invitation. “Vous ne pourrez venir accompagné que d’un de vous partenaires, pas plus”. Aussi il va de soit que ces personnes aient à subir quelques pénalités. Les pokémons consignés seront relâchés de gré ou de force d’ici… elle fit mine d’observer une montre à son poignet. Trois heures.

Ces mots constituaient autant une information qu’un signal et de nombreux pokémons, d’espèces diverses et variées surgirent de partout accompagnés de sbires en uniformes.

- Pour tous ceux qui se trouvent accompagnés d’un pokémon psy, je vous annonce que toute tentative retraite ou de communication avec l’extérieur est inutile. Votre présence est scellée par diverses méthodes et il n’existe que deux moyens de sortir de cette tour, mais nous y reviendrons plus tard si vous le voulez bien. Vous vous demandez tous pourquoi je me tiens en face de vous ce soir ? C’est très simple. Il est temps d’en finir avec illusion de sécurité que vous offrent vos champions, mais aussi avec l’illusion abstraite de bien être que vous imposez égoïstement à vos pokémons. De quels droits les possédez vous ? Pourquoi ne sont-ils pas eux même maitres de leurs existences ? J’appelle tous les êtres brimés à rejoindre l’armée libératrice pour leur propre bien !

Elle avait de gros doute quand au fait que des mutineries puissent advenir mais il ne fallait jurer de rien et elle continua sur sa lancée quelques secondes plus tard.

- Quand à vous, hommes et femmes ici présents, je vous offre néanmoins une chance de vous en sortir. Comme je vous l’ai dit, seules deux issues sont envisageables dans ce building. Au 63ème étage se trouve une piste d’hélicoptère alors que tout en bas la sortie principale n’est toujours pas verrouillée. Neuf personnes de votre choix auront le droit de tenter d’ouvrir le passage vers l’une ou l’autre des sorties mais attention, la route s’annonce pour elles difficile. Si au moins l’une d’entre elle atteint l’une des sorties, vous serez tous libres de vous enfuir. En cas d’échec, vos destins reposeront sur la miséricorde du grand virus. Je ne peux me résoudre à continuer à gâcher les multiples surprises qui vous attendent et préfère vous laisser entre les mains de quelqu’un qui saura bien s’occuper de vous. Enfin n’oubliez pas, tout le monde à le droit de se tromper et je le conçois largement. Voyez vous avec quelle aisance nous vous avons réunis, trompés et piégés ? Avez vous la moindre idée concernant la puissance qu’est capable de conférer le seigneur des Pokémons ? Tout ceci n’est qu’un aperçu de ce que nous sommes capables de faire, aussi il n’est pas encore trop tard pour assumer vos erreur et décider de rejoindre ceux que le Virus saura reconnaitre comme ses alliés après la bataille. Ne tentez pas de nous duper pour jouer au héros, toute supercherie sera sévèrement punie mais au contraire tout acte en notre faveur sera largement apprécié. Sur ce, il est temps pour moi de vous quitter. Je m’en voudrais de gâcher une si agréable soirée et le Sphinx a… Comment dire ? Horreur d’attendre. En espérant vous revoir bientôt mes amis et ce dans un contexte tout aussi plaisant.

Elle se mit de nouveau à rire alors que sa main droite allait chercher un objet dans sa poche. Elle laissa tomber de l’estrade une forme dorée pendant qu’elle profitait de ce détournement d’attention pour se laisser téléporte par sa compagne. Lorsque la chose stoppa sa course, non loin du corps inanimé du propriétaire de la tour, l’assemblée put enfin discerner qu’il s’agissait d’une pomme. Une pomme d’or si finement ciselée qu’elle en semblait vraie, sur laquelle était notée “Pour la plus belle”. Qui serait assez téméraire pour la ramasser ? Seul l’avenir le dirait mais aucune pause ne serait accordée à la foule d’invités puisqu’une seconde voix raisonnait déjà à travers les divers hauts parleurs de la pièce. La partie pouvait maintenant commencer.

_________________





Thème principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 3 Juin - 19:00

Pendant le discours d’Ephira, le corps de Richard fut transporté jusque dans la salle de repos. La porte principale fut quant à elle fermement verrouillée. Toujours pendant le discours, un téléphone sonna de manière discrète. Un membre de la boréale s’empressa de décrocher, et de brancher le haut-parleur de l’appareil aux enceintes placées aux quatre coins de chaque pièce, via un terminal électrique posé non loin de ce téléphone. Le moment avait été judicieusement choisi pour que personne n’y fasse attention. Tout le monde ne pouvait être que concentré sur le discours d’Ephira, se déclarant en tant que leadeur de la Boréale. Une fois disparut, une voix retentit alors depuis les enceintes et hauts parleurs.

- Hum, hum. J’ai failli attendre, oui. Je me présente, votre véritable hôte de la soirée. Veuillez m’appeler Le Sphinx. Notre chère déesse ne semblait pas trop d’humeur joueuse, n’est-ce pas ? Aucunement dans la subtilité. Ne vous inquiétez pas, car je suis d’humeur enfantine et joyeuse.

La voix était assez rauque, avec un ton assez monotone. Une voix mystérieuse qui ne laissa transparaître aucun sentiment malgré des paroles plutôt enjouées.

- Tout d’abord, j’aimerai vous remercier, mademoiselle Orsola. Je vois que vous n’avez pas hésité à forcer sur la dose de venin de Kravarech, n’est-ce pas ? Dommage d’être la seule à vous promener avec vos pâtisseries. Vous auriez pu être plus discrète. Mais ne vous inquiétez pas, nos agents s’assureront que la ligue n’ait de représailles contre vous.

D’entrée de jeu, Le Sphinx désirait faire passer Mauve pour une Boréale. Il voulait semer le doute chez les invités pris aux pièges. Comment un gâteau aussi mauvais avait-il fait pour atterrir ici ? Le Sphinx n’attendait pas autre chose que la réaction de la foule, et surtout d’elle-même. Cependant, aucun répit n’était à laisser. Il ne leur laissa pas le temps de pleinement réagir.

- Comme madame vous l’a indiqué, vous avez des solutions pour vous en sortir. Cependant, je serais triste de vous voir m’abandonner. C’est pour cela que j’ai réfléchi, et j’ai décidé que nous pourrions jouer à un jeu. C’est une bonne idée pour vous convaincre de rester, n’est-ce pas ? En plus, les agents de cette salle ne vous feront pas de mal si vous restez sages. Pas si vous essayez de fuir. Alors voilà ce que je vous propose. J’ai avec moi plusieurs écrits et plusieurs petites légendes concernant cet étage si particulier. Un peu comme le fantôme de Kalos, vous saisissez ? Notre jeu se présentera ainsi : je vous les conterai, et vous serez les acteurs de la scène. De temps en temps, je me permettrai d’évaluer vos compétences intellectuelles. Je n’hésiterai cependant pas à faire des remises en ordre.

L’invitation à ‘jouer’ était évidemment à sens unique. Les invités seraient obligés de se dépatouiller avec le Sphinx. Ne pas respecter son jeu pourrait attirer des conséquences… Peu agréables, dirons-nous. Enfin, tout cela dépendait de ce qu’ils feraient exactement.

- Bien, commençons de suite. Un homme fortuné m’a racontait que si l’on jetait assez de pièces dans la fontaine, une pomme d’or, similaire à celle ici présente, serait révélée à ses invités. Elle apporterait la joie. On raconte également que sous l’estrade se trouverait un mystérieux engin, contrôlant diverses systèmes électroniques de la pièce se trouverait parmi nous, avec peut-être des alarmes. Peut-être que cela vous intéresserait, non ? Oh, et un homme fortuné m’a également raconté que de temps en temps, un mystérieux chant serait entamé dans le vestiaire n°2.

Différents énoncés avaient été présentés aux invités. Ils étaient libres de suivre les instructions données par le Sphinx, ou de faire autre chose. Attendre que le temps passe, chercher un moyen de sortir d’ici… Bref, ils étaient libres de leur choix. Les agents de la boréale ne s’interposerait pas si les énigmes du Sphinx ne les concernait pas. Ou bien, si ceux-ci s’attaquaient à eux…

De toute évidence, certains énoncés ressemblaient plus à des pièges qu’autre chose. Comment le savoir ? Le Sphinx était-il joueur au point de se brûler les ailes dès le départ ? Qu’est-ce qui animait son esprit si mystérieux ?

Il s’apparentait peut-être à un étrange hurluberlu à première vu, mais ils comprendraient bien rapidement dans quelle histoire s’étaient-ils réellement embarqués.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 3 Juin - 23:57


J’amenais de nouveau mon verre à mes lèvres lorsque je sentis mon corps attiré vers l’arrière d’un coup assez sec en partant des hanches. J’eu bien une idée de ce qui était en train de se passer mais j’espérais néanmoins que ce ne fus pas le cas parce que dans le cas contraire mon humeur en aurait été fortement affectée. Mes craintes furent confirmées lorsqu’en me retournant, je tombais nez à nez avec une jeune femme qui retirera rapidement son pied de ma jupe tout en s’excusant. Je ne pus m’empêcher de laisser apparaitre un air surprit et gêné sur mon visage mais l’expression de quasi terreur qu’arborer la demoiselle me força à descendre en pression. Je n’étais pas si effrayante que ça j’espère ? Enfin bref, je tirais vers moi la traine de ma tenue et me replaçais face à la demoiselle, m’apprêtant à lui adresser la parole mais coupée dans mon élan lorsque mes yeux se posèrent sur le pokémon qui l’accompagnait. Je retenais un rictus de dégout face à cette allégorie vivante du type fée et tentais d’y faire abstraction pour me concentrer sur la jeune femme. Elle avait un visage et un regard particulièrement doux et sa tenue démontrait un certain effort de recherche cependant, la sorte de cagoule qui lui voilait une partie de la tête me déstabilisait quelque peu.

- Ne vous inquiétez pas, rien n’a été abimé que ce soit de votre coté comme du mien et c’est le principal. Il me semble avoir déjà vu des habits de ce genre, seraient-ils traditionnels ou je ne sais quoi ?

J’écoutais sa réponse jusqu’à ce que l’attention générale fut attirée vers l’estrade où un homme en costume, micro à la main se mit à faire un discours de bienvenue. Apophis tourna lui aussi la tête pour écouter alors qu’il s’intéressait jusque là à la nymphli aux cotés de la dresseuse. Je ne pus m’empêcher de secouer la tête en riant discrètement et silencieusement, ces mots étaient bien beaux et ce discours plein d’espoir pour l’avenir mais il avait oublié de nous reparler du coté caritatif de cette soirée. Il repasserais sans doute sur scène pour nous demander de signer des chèques mais pas avant que tous les invitées aient eu accès à une coupe de champagne. Ce que l’alcool pouvait être pratique et traitres de temps à autres. Une fois Mr. Maestro descendu de l’estrade, je suivais son avancée d’un regard distrait tout en reprenant le court de ma conversation un peu plus détendue.

- Votre visage m’est familier, je vous est déjà vu quelque part ? Je ne me suis pas présentée, je suis Nyssa Germanni championne de l’Imaginarium et voici Apophis. Alors que je vis l’homme se sentir mal à quelques mètres de là, je me tournais vers la femme et m’excusais. Pardonnez moi, je voudrais vérifier une chose, je reviens.

Alors que j’avançais péniblement, me frayant un chemin parmi les invités, l’homme que je suivais des yeux s’écroula sur le sol. J’accélérais le pas lorsqu’une femme se mit à parler. Impossible de voir son visage de là où j’étais mais mon sang ne fit qu’un tour lorsqu’elle avoua son identité. Alors c’était elle que je recherchais depuis des semaines en vain ? Fouillant la moindre piste, investigant les moindres détails et interrogeant chaque suspect jusqu’à épuisement et tout ca en vain. Elle se tenait en face de nous et ce sans le moindre état d’âme. La mort du propriétaire était accidentelle selon elle, mais selon moi la vérité était ailleurs. J’avais déjà vu ces symptômes et les avais même étudiés, cette mort était loin d’être accidentelle. Mon sang se glaça et mon visage pâlit lorsque je repensais à Thérion, confiée à l’entrée de la tour. Pourquoi l’avais-je emmené ? L’heure n’était pas à la panique, je représentais l’ordre et la ligue rien ne devait transparaitre, pas même l’angoisse terrible qui m’étreignait. D’une voix forte et me redressant faute de pourvoir avancer j’avais demandé à la femme quelle était son identité et bien sûr je n’obtint qu’une vague réponse, mystérieuse et inutilisable pour de futures investigations. Je suivit des yeux la chose qu’elle avait lancé alors que les gens s’écartaient pour la laisser passer.

Une seconde voix retentit dans les hauts parleurs alors que la chose avait stoppé sa course non loin de l’endroit où était tombé le corps et devant mes bottes. Je me baissais pour attraper le fruit d’or, intriguée par cette chose, son inscription et la raison de sa présence. Apophis semblait inquiet et me faisait signe du regard de lâcher cette pomme mais je ne pouvais pas m’y résoudre. Je me sentais attirée par cette sphère, et après avoir effectué un léger tour d’horizon il me semblait évident que j’étais la plus susceptible de correspondre à cette gravure si étrange. Lorsque les consignes furent enfin terminées, je fronçais quelque peu les sourcils réfléchissant à quoi faire d’un coté et de l’autre coté je venais de repérer un pokémon que j’avais déjà vu auparavant. Non… NON ! Pas cet énergumène qui avait voulu tenter mon challenge ! Pas lui ! Je me passais une main sur le visage, prenant garde à ne pas abimer mon maquillage partagée par l’agacement et la crainte de la situation, mais espérant ne pas avoir été reconnue et m’avançais néanmoins afin de calmer les gens qui paniquaient déjà. J’avais toujours la pomme dans ma main gantée et fermée alors que je parlais.


- Un peu de silence je vous prie ! Y a t’il d’autres champions ou conseillers dans les parages ? Je pense que nous regrouper serait la meilleure solution si nous voulons être efficaces. Je rapprochais le fruit de moi et ouvrais la main afin de le mettre bien en vue de tous. Personne ne verra d’inconvénient à ce que je conserve cette pomme pour le moment je suppose.

Cette phrase avait été formulée de manière à ce que tout le monde comprenne que je n’entendrais et n’accepterais de toute manière aucune objection à cette décision. Si quelqu’un voulait la pomme il ou elle aurait de sérieuses raisons de la quémander sinon je m’occuperais personnellement des son cas. Par ailleurs ce Sphinx avait parlé d’un rapport entre la pomme et la fontaine… Une chose à la fois il fallait établir qui s’occuperait de quoi.

- Cette… Eris a parlé d’u groupe de neuf personnes. Je compte bien en faire partie et permettre à tout le monde présent ce soir de sortir sain et sauf et en possession de tous ses pokémons. Que ceux qui se sentent capable d’agir aussi dans ce sens se désignent et nous pourrons ensuite aviser sur ce que nous avons à faire.

Un espace avait été petit à petit dégagé autour de moi et peu importe le temps que ça pendrait, j'allais attendre ces neuf personnes. Les différents volontaires arrivèrent finalement jusqu’à ce que nous soyons neufs au total. Il m’était totalement égal de savoir qui était là, je voulais surtout savoir avec qui je serais forcée de faire équipe et comment allait s’articuler ce “jeu”. Si n'écoutais même pas ce qui se passait, concentrée sur les énigmes posée quelques instants plus tôt. Selon moi tout ceci ressemblait plus à un délire mythomaniaque et mythologique qu’à autre chose. Une déesse, un sphinx, et puis quoi encore ? Je m’adressais ensuite aux neuf auto-désignés avant de me mettre au travail.

- Je ne sais pas ce que vous comptez faire à présent mais je compte bien élucider cette histoire de fontaine et de pomme. Si quelqu’un souhaite m’accompagner qu’il le fasse. Nous devrions nous séparer afin de pouvoir ratisser tous les éléments cités d’un seul coup. Vous savez où me trouver.

Sur un signe de tête après avoir attrapé le bord de mon chapeau, je me dirigeais vers l’élément central de la pièce. Je n'avais de nouveau pas attendu de réponse et même si quelqu'un s'évertuait à me parler, à l'heure qu'il était il était trop tard pour me raisonner ou pour objecter. Apophis ne quittait plus son air inquiet et gardait à l’oeil le fruit d’or qui se balançait dans ma main au rythme de mes pas. Il fallait qu’il se détende lui aussi, nous n’avions que trois heure pour sortir d’ici avant que nos pokémons ne soient perdus et ils était hors de question que je ne reste les bras croisés. Me penchant au dessus de l’eau je ne vis rien d’autre que de l’eau limpide et quelques tuyaux qui permettaient au liquide de jaillir dans la coupole supérieure pour s’écouler dans le grand bassin. Il était hors de question de mettre la pomme à l’eau, c’était illogique par rapport à l’énoncé et la récupérer serait impossible sans me déganter ou abimer le cuir de ces derniers. Impensable en somme. Je me tournais vers la foule, fouillant en même temps dans les poches de mon gilet à la recherche de monnaie, demandant à tous ceux qui avaient des pièces sur eux de les confier à mon draco qui avait retiré son chapeau et qui le tenait maintenant à l’envers pour ramasser ce que tout le monde avait à donner. Venir à un gal de charité pour faire la manche, on avait tout vu.

Une fois le chapeau assez rempli, je le récupérais et laissais couler dans la fontaine les pièces, une à une patientant de quelques secondes entre deux lâchers. La pomme originale toujours en main, mon esprit ne cessait de tourner à toute vitesse à la recherche de réponse. Me reconcentrant sur ma tâche, je me mis juste à espérer ne pas avoir commis d’erreur en agissant de la sorte. Dans le pire des cas, mon fouet était à ma ceinture et je n'hésiterais pas à m'en servir contre qui que ce soit, adversaire ou non. Il serait sans doute utile si le besoins de remettre les idées de quelqu'un en place se faisait sentir...

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 4 Juin - 20:12


Yuugure resta un petit moment sur place, regardant autour de lui, avec toujours la même appréhension quant à cette fête. Ce n'était pas du stress ou du trac, évidemment, mais plutôt un mauvais pressentiment. Après tout, il était très probable que des Boréaux aient reçus également des invitations, étant donné le caractère aléatoire des envois des invitations. Il se pouvait même que ceux-ci se soient infiltrés dans le personnel de l’événement ou pire : que celui qui avait eut l'idée de ce gala soit lui-même un Boréal, cherchant à piéger les gens venant le voir. Enfin, ce n'était pas avec ces pensées paranoïaques qu'il pourrait profiter pleinement de la fête. Il était là en tant qu'invité et non vigile. Soupirant doucement en se faisant taper légèrement le bras par le coude de son pokémon, il reprit un petit sourire, cherchant maintenant des visages qu'il connaissait, malgré les déguisements.

Une tâche ardue, pour sûr, et avant qu'il n'ait pu clairement trouver quelqu'un qu'il connaissait il entendit quelqu'un utiliser le micro placé sur l'estrade un peu plus loin. Un homme, dans des habits qui auraient sûrement plus à Tasogare, avait commencé à prendre la parole, saluant d'abord les invités, avant d'entamer un discours, dont le blond tentait d'analyser au mieux les mots. Évidemment, qu'il était un illustre inconnu à ses yeux et c'était justement cela qui le gênait. Mais la suite plût déjà un peu plus à Yuu', souriant doucement en entendant l'homme parler de solidarité contre l'envahisseur, son armée et la team Boréale. Tout ce qu'il disait collait avec ses projets : il voulait rapprocher la Ligue des civils, aillant compris le soulèvement de l'ancienne organisation Aurore et se battre, tous, contre la menace croissante. Bien que content d'entendre ces mots sortant de la bouche d'un homme si bien placé, il restait calme, applaudissant le discours, un sourire aux lèvres, tout en se disant qu'il faudrait qu'il arrive à attraper ce « Maestro » pendant ou après la soirée, pour discuter un peu.

Ainsi, lorsque le responsable du gala descendit les marches de l'estrade, il le suivit du regard, sans rien dire, voyant qu'il était occupé. Bah, il allait aller le voir plus tard, ce n'était pas comme si le temps pressait. Malheureusement, les yeux toujours rivés sur la position de l'homme, le blond vit celui-ci disparaître soudainement, avant qu'un appel au médecin ne soit lancé. De prime abord, il pensa à un simple malaise, mais une voix féminine dans son dos lui révéla le contraire. Une femme avait pris le micro ? Fronçant légèrement les sourcils en l'entendant, il se retourna, pour détailler l'inconnue du regard, tout en écoutant la suite. Mauve ? Ce n'était pas la jeune femme qui l'avait vaincu à l'ouverture de son arène ? A ce qu'il avait lu, elle était bien dans le métier culinaire, mais elle ne devait strictement rien avoir avec le cas de monsieur Maestro. Enfin, s'il s'agissait bien d'une allergie. La suite arriva bien vite, avec une voix qu'il connaissait assez bien : Nyssa demandait qui était la mystérieuse inconnue et la réponse dérangeait énormément Yuugure. Eris, la chef de la team Boréale ? Elle avait aussi énoncé le nom de Tulipe. Il fallait qu'il garde cela en tête, dans le cas où ça serait utiles plus tard. Malheureusement, cela était vague et donnait peu d'informations, comme sa tenue. Les seules caractéristiques visibles étaient qu'il s'agissait d'une femme accompagnée d'une Mega-Gardevoir. De plus, vu sa tenue, elle ne semblait pas être énorme ou trop grande ou petite. Tché, ça enlevait des possibilités, mais c'était trop peu pour constituer un dossier. Elle avait aussi un certain timbre de voix, mais il était trop neutre et indifférent pour être naturel. Alors que Yuu' se massait le crâne, cherchant de quoi identifier cette énigme vivante, celle-ci annonça une nouvelle qui le fit légèrement frémir : les pokémons donnés à l'entrée allaient être relâchés à la fin des trois heures suivantes. Lui n'avait amené qu'Ekaki, mais le cas n'était clairement pas le même pour les autres invités, qui s'agitèrent autour de lui. Bon sang, il l'avait sentit, pourtant, cette attaque ! Mais il était trop tard et il ne pouvait pas communiquer. Évidemment, il ne se fia pas à la femme et tenta de contacter l'extérieur, en vain, alors qu'elle se moquait d'eux, leur proposant de rejoindre sa stupide team ; avant de les laisser entre les mains -pattes ?- du « Sphinx ».

Yuugure tenta bien d'ordonner à son Queulorior de bloquer la fuite de la chef de la Boréale avec un Verrou Enchanté mais malheureusement la téléportation fut plus rapide, le faisant jurer. Il avait raté une si belle occasion de coincer cette femme qui, même si elle n'était pas vraiment la chef, aurait pu l'aiguiller ne serait-ce qu'un peu. Quoi qu'il en était, le « Sphinx » avait pris le relais, disant vouloir jouer. Ce mot, dans ce contexte, ne plût clairement pas au blond, avant qu'il n'écarquille les yeux, en entendant les accusations envers sa première challenger. Elle aurait mis du poison dans les gâteaux ? Mais pourquoi ? Elle n'avait aucune raison de le faire, selon ce que pensait Yuu'. Elle avait été invitée par Richard Maestro lui-même. De plus, pourquoi Eris et le Sphinx l'accuseraient-elle ? Soupirant en se grattant le crâne, il écouta la suite. Des agents dans la pièce ? Des énigmes ? Et quelles énigmes ! Yuugure avait beau les tourner et les retourner dans sa tête, elles n'avaient aucun sens, principalement la première. En quoi mettre des pièces dans la fontaine allait invoquer une pomme dorée ? De plus, la promesse d'apporter le bonheur était trop belle pour être vraie. La seconde semblait plus vraie, mais il ne voyait pas l'intérêt d'utiliser ce genre d'engin. En tout cas pas pour le moment. Il se tournait plutôt vers l'étrange chant du vestiaire numéro 2 qui lui rappelait un peu sa rencontre avec sa Canarticho et semblait plus réalisable.

Avant qu'il n'aille plus loin dans ses pensées, il entendit de nouveau la voix de la Championne Dragon, qui réclamait des Champions et demandait si elle pouvait garder la pomme qu'elle avait dans les mains. Pourquoi pas, franchement ? Il haussa donc les épaules, en s'avançant vers Nyssa, alors qu'elle continuait. Les neuf personnes ? Yuugure ne voyait pas vraiment pourquoi exactement neuf, mais s'il fallait s'inscrire pour mettre un terme à cette histoire, il allait y participer. Il leva donc la main, la mine sérieuse à cause de la situation, accompagné de son Queulorior.


« Je suis de la partie. »
Dit-il, bien trop sérieusement à son goût. Quoi qu'il en était, il recommença à réfléchir, pendant que le groupe se formait, avant d'avoir quelques idées « lumineuses. » Il fallait donc qu'il en fasse rapidement part, avant que les autres personnes ne suivent l'exemple de Nyssa. Rapidement, son regard se porta vers le premier pokémon Psy qu'il vit, ainsi qu'à son accompagnatrice. Il la reconnaissait déjà, malgré la tenue et le fait de ne jamais l'avoir rencontré en face à face : Yukina, la Championne de type Psy. Bien, ça serait parfait et pas trop risqué. Il fit un petit signe de la main pour attirer son attention, avant de parler.

« Mademoiselle Azuka ! Et Rubis, je pense ?
Dit-il, en se penchant vers la Mentali. J'aurais besoin de vos services. Pouvez-vous sonder les environs ? J'aurais besoin de savoir combien de membres de la team Boréale et combien de pokémon non-accompagnés sont présents dans les étages proches. Il se retourna rapidement, vers un couloir, avant de marcher un peu. De mon côté, je vais aller vérifier quelque chose, avant d'aller au vestiaire numéro deux. Que ceux qui veulent m'accompagner m'y attendent ou me suivent, au choix. »

Sur ces mots, il courut un peu droit vers le couloir numéro trois, pour ne pas perdre de temps sur ces trois précieuses heures. Il n'avait pas le temps de discuter ou de socialiser, à présent. Traversant rapidement l'allée, en jetant un coup d’œil rapide aux portes des bureaux, il rejoignit celle de la salle de repos, expirant fortement, en posant la main sur la poignée. Pourquoi aller là avant d'aller au vestiaire ? Car il voulait vérifier quelques petites choses avec le défunt Maestro. Ce serait rapide, mais pour lui cela semblait primordial : il fallait qu'il voit s'il pouvait récupérer un trousseau de clés, un badge, une carte ou tout autre matériel pouvant donner accès aux portes, à l'ascenseur et même, peut-être, à un casier des vestiaires. De plus, il voulait voir si l'homme avait reçu des appels avant de mourir, en fouinant sur son Vokit. Bien sûr, il allait s'intéresser à tous autres objets ou documents suspects ou pouvant l'intéresser. Ainsi, le blond appuya sur la poignée, bien décidé à aller voir le défunt, en demandant l'autorisation, évidemment, s'il y avait quelqu'un qui s'occupait déjà du corps.

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 


Dernière édition par Yuugure Akatsuki le Sam 6 Juin - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 4 Juin - 23:18

Tout s'était passé si vite... Alors qu'une jeune fille s'approchait de moi, un plateau de pâtisseries à la main, me proposant de me servir "une bouchée de douceur"... Je prenais donc deux pâtisseries, une pour moi et une pour Rubis, m'inclinant poliment face à la jeune demoiselles:

-Merci beaucoup.

Une voix se faisait alors entendre dans mon dos. Je me retournais donc pour faire face à un homme qui s'approchait de la pâtissière, se servant à son tour, avant de s'éloigner... Je n'avais pas prêté grande attention à ses paroles sur ce moment-là...
Soudain, l'homme était tombé à terre, inerte et la panique gagna rapidement l'assistance, alors qu'une femme prit la parole, ignorant royalement le corps à terre et la panique naissante...

La Team Boréale... J'en avais entendu parler... Un groupe d'humains qui s'était rangé du coté de Deoxys, pour véhiculer le même message que lui, à savoir l'extermination des humains, notamment des dresseurs, entre autre... C'était donc elle le chef de cette Team...

Et je me retrouve donc là, croisant les bras, m'adossant contre un mur et écoutant le discours de cette femme, Rubis s'asseyant à mes cotés... On n'était pas dupes. Pour prendre la parole de manière aussi sereine, en plein milieu d'une assemblée, cette femme devait avoir un plan d'évasion bien rodé, afin de nous fausser compagnie...

Je filtre alors la moindre parole de la jeune femme, le moindre mot, la moindre consigne... Il faudrait ensuite faire le point, sans aucun doute, mais pour l'instant, j'avais juste à fixer mon attention sur elle et ses paroles, avant de me mettre à cogiter... Je n'ai pas l'impression qu'elle soit du genre à se répéter, encore moins pour être polie et courtoise...

Finalement, elle se téléporte, laissant tout le monde en plein désarroi, tandis que moi et Rubis entamons notre dialogue télépathique:

-*La soirée vient de tourner court à ce que je vois...*

-*Rubis: Exact. Et la partie semble bien mal engagée pour nous. Ils ont sans doute bien planifiés leur coup et bien pris possession de l'endroit, pour être sûr de bien pouvoir nous manipuler à leur aise...*

-*Hum... En y repensant, la sécurité de l'entrée n'était peut-être même pas constituée du personnel de la ZENITH Sarl, mais d'agents de la Team Boréale! Comment aurait-ils pu disposer aussi aisément des Pokémon du vestiaire sinon?!?*

-*Rubis: C'est possible en effet... Encore heureux que tous les autres soient restés à l'arène. Avec les systèmes de sécurité que tu as ramenés des explorations et les Pokémon en soi, l'endroit sera bien protégé d'un quelconque assaut...*

-*Je l'espère... Pour l'instant, la priorité est de sortir au plus vite, afin de rentrer à l'arène... Après, on a une marge de manœuvre extrêmement réduite...
D'après cette "Eris", les pouvoirs des Pokémon Psy sont entravés et ils ne peuvent pas communiquer avec l'extérieur... Tu es mon seul Pokémon à disposition, alors je ne te demanderais pas de tenter le diable, en projetant ton esprit hors du bâtiment...*


-*Rubis: Hum... Il y a pas dix secondes, je faisais justement ça et j'ai pas osé sortir de l'étage, parce que je sentais une pression sur mon esprit, quand j'étais à un millimètre de sortir du bâtiment...
Sur le coup, j'ai observé brièvement l'étage où nous sommes... et je dirais qu'il y a une douzaine d'autres personnes, en plus de nous et des invités présents, dans l'étage... Ils sont tous répartis dans la zone, par groupes de deux...*


-*Je vois... Il y en a deux ici, bloquant les escaliers et les autres duos doivent surveiller les autres pièces, pour surveiller les agissements des invités...
En partant de ce postulat, on n'a pas trop le choix: il va falloir jouer le jeu et...*


Notre discussion est interrompue par une voix émanant des enceintes de la salle des fêtes...
Le Sphinx... Des énigmes... Un jeu... Encore des informations supplémentaires à gérer...

Je tourne la tête vers Rubis et nous semblions d'accord: pas question de rester là, à voir des gens apeurés s’organiser autour d'une seule et même personne... Et puis, le brouhaha intempestif m'avait filé la migraine et j'avais besoin de prendre du recul...

Alors que j'allais pour partir, Yuugure Akatsuki, un champion d'arène, nous interpelle, demandant si Rubis pouvait sonder les environs...

Je continue ma route vers la sortie, répondant dans mon dos:

-Douze gardes, répartis par groupes de deux, pour cet étage. N'en demandez pas d'avantage: la barrière psychique établie autour du bâtiment risque d'assommer Rubis, si elle projette son esprit trop longtemps.

Sur ces mots, je sors dans le couloir 1, m’engouffrant dans les toilettes des femmes, pour me passer de l'eau sur la figure et me remettre les idées en place:

-*On va se reposer un peu ici, avant d'aller s'occuper de ses fameuses énigmes.*

Rubis acquiesce de la tête, tandis que je sors les deux pâtisseries que j'avais gardé dans la poche interne de mon costume, en donnant une à la Mentali, mangeant les gâteaux en silence, réfléchissant à la situation... La soirée allait être très longue...

Légende des rps:
 

_________________



>>>Battle thème<<<


Equipe principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 6 Juin - 13:07



Acceptant l'invitation, la jeune femme se servit sur le plateau de Mauve. Elle n'avait pas l'air très bavarde mais elle présentait des remerciements dignes des plus grandes largesses... alors que la pâtissière ne faisait que son travail. Travail qui fut très encensé par le maître des lieux, Richard Maestro, qui fit allusion à son talent lors de son discours. Il ne fallait pas plus pour qu'un air de satisfaction se dessine sur le visage de la complimentée. C'était exactement ce genre de publicité qui attirerait les personnes du "haut monde" à venir chez elle dépenser leur argent dans des gâteaux. C'est dans la plus grande confiance que le service continua. Richard lui même vint se servir auprès d'elle et semblait satisfait de la collation.

Cependant, l'euphorie fut de courte durée. Il ne fallut que quelques minutes pour que toute la salle cède à la panique. Mauve ne vit pas ce qu'il s'était passé mais les appels au secours la firent se retourner immédiatement. Ses yeux grossirent et une main quitta le plateau tremblant pour rejoindre sa bouche. Le corps inerte de son hôte gisait au sol. Qu'avait-il bien pu se passer ? Le stress monta rapidement. Cette soirée qui avait si bien commencé tournait au vinaigre. Déposant son plateau sur la table la plus proche, elle courut ensuite vers l'inanimé et observa, impuissante, les médecins qui tentaient de réanimer l'homme, en vain. Animée par sa curiosité, Korra ne tarda pas à rejoindre sa dresseuse au sein de la foule paniquée.

Ce fut ensuite au tour d'une mystérieuse silhouette de prendre la parole sur l'estrade. Tenant un discours plus que hautain, elle désignait Mauve comme responsable du meurtre de Richard. Déjà des regards déplaisants se tournaient vers elle, la toisant d'un air inquisiteur comme s'ils étaient déjà convaincus de sa culpabilité. Et il fallait dire que la folle utilisait un argument dont personne ne pouvait vérifier la véracité dans l'immédiat : une allergie. Si tel était le cas, la pâtissière n'était en rien responsable de la mort du maitre des lieux, il n'avait qu'à être plus prudent lorsqu'il s'était servi sur son plateau. Bien que choquée par le décès, la suspecte désignée montrait des signes d'énervement plus que palpables. La récupération de son art pour commettre des crimes était un acte répugnant, encore plus lorsqu'on faisait tomber le blâme sur l'artiste et non le criminel. N'écoutant qu'à moitié les dires d'Eris, elle lançait des regards noirs à quiconque la dévisagerait un peu trop longtemps. Le gros de l'information tomba néanmoins dans son oreille. La soirée était un piège et la Team Boréale jouait avec les invités.

Disparaissant aussi subitement qu'elle était arrivée, Eris laissa la place au "Sphinx", une voix digne des castings de téléréalité. Si Richard n'était pas décédé, la mise en scène en aurait été presque cocasse. Les accusations d'empoisonnement repartirent de plus belle. Cette fois ce n'était pas une allergie à la Fraive mais du venin de Kravarech. Ca en devenait n'importe quoi. Ces abrutis de la Boréale ne savaient même pas se mettre d'accord et se décrédibilisaient d'eux mêmes. Secouant la tête comme pour dire non, la demoiselle expira fortement pour exprimer son dédain.

"Mais n'importe quoi ! Fraives, venin ? Faudrait savoir..." soupira-t-elle.
Elle ne prêta même plus attention au public. Elle était parfaitement innocente et avait maintenant eu la preuve que les idiots de la Boréale ne savaient même pas comment ils étaient venus à bout du maître des lieux. Ce n'était pas pour autant que Mauve n'était pas stressée. En effet, même si la suspicion était infondée, cette histoire de meurtre risquait de salir sa réputation et ce n'était clairement pas bon pour les affaires. Elle avait peur de perdre la majorité de ses clients si jamais la police commençait à fouiner chez elle. Pas de clients entrainant pas d'argent, elle ne pourrait pas continuer à faire vivre son établissement et aurait investi pour rien. Un échec monumental en somme. Il n'y avait plus qu'une chose à faire, prouver sa bonne foi et obtenir vengeance en démasquant l'envoyé d'Eris : le Sphinx. Ce dernier semblait prendre un malin plaisir à jouer avec chacune des personnes dans la salle pour son amusement personnel. Alas, il était impossible de forcer un passage vers la sortie, seule la coopération avec la Boréale permettait la libération. Lorsque la championne de l'Imaginarium fit un appel aux héros, Mauve se porta volontaire immédiatement.

"Je vais vous prouver que la Boréale vous ment à mon sujet." dit-elle pour justifier son action.
Parmi les volontaires, elle reconnut le champion qu'elle avait écrasé quelques jours auparavant. Ca promettait. La jeune femme espérait juste qu'il était meilleur détective que stratège. L'instinct du propriétaire du Badge Camée le poussa à visiter le vestiaire tandis que celle du Badge Primal comptait résoudre le mystère de la pomme. Mauve n'était pas particulièrement motivée par la perspective des machines. Elle ne maitrisait pas ça du tout et laisserait ça à des pros... s'il y en avait. Avant de commencer à marcher dans le jeu du Sphinx, elle préférait se préparer. Il avait pu empoisonner avec précision un invité bien précis et il pouvait sans doute recommencer pour son amusement. Il était préférable de quitter la pièce qu'une fois équipé en antidote. Retournant au buffet, Mauve saisit une grande poignée de ses Lava Cookies qu'elle stocka dans une de ses poches et prit des pipettes de Pecha en nombre plus restreint dans son autre poche. On n'était jamais trop prudent.

"Korra, reste avec moi. On ne sait pas si un de ces fous tentera de t'attraper par surprise. On va aller à la cuisine. Il me faut tu sais quoi."
Un rouleau à pâtisserie pour l'écraser sur le crâne du Sphinx si elle le retrouvait bien évidemment. Mauve ne prit pas la peine de passer par le couloir, elle connaissait l'entrée de la cuisine menant sur la salle des fêtes. Elle entra à nouveau dans son milieu "naturel" et commencer à fouiller à nouveau les tiroirs, aidée par sa vache, en quête du précieux sésame. Et puis il y avait cette histoire de pommes et de venin et de fraives. Tous les ingrédients qu'on pouvait trouver dans une cuisine. Les deux fruits étaient faciles à trouver, mais le venin pouvait être caché dans n'importe quel fiole de colorant... s'il était rangé la. La pâtissière ne comptait pas passer sa vie dans cette pièce : la solitude la rendait vulnérable à une attaque. Après avoir trouvé, ou non, son rouleau, Mauve continua à fouiller pour rassembler toutes les pommes, toutes les Fraives et tous les flacons culinaires contenus dans la cuisine. Elle espérait : soit trouver une autre pomme bizarre et dorée, soit trouver des baies Fraives suspectes, soit le poison. Elle pouvait bien se permettre de jouer avec ces substances, elle avait assez d'antidote avec elle. On avait pris Richard par surprise, ça n'arriverait pas deux fois.

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 10 Juin - 21:39

Léna fixait la jeune femme, elle l'avait reconnue, oh oui elle l'avait reconnue. La championne de type dragon connue pour son caractère explosif. Et vous vous doutez bien qu'elle n'est pas tranquille la demoiselle. Elle vient de déranger la reine Dragon et qui sait quel courroux s'abattra sur ses frêles épaules... La réponse tarda à venir, car son regard argenté se posa sur la renarde juste en bas, un regard répugné accompagné d'une moue de dégoût. Il va de soi qu'Allyx ne le prit pas très bien, mal même. Elle la fixa de son regard azure, fronçant les sourcils -si on peut appeler cela ainsi- et retroussa très légèrement les babines de façon à lui faire comprendre qu'elle n'appréciait pas ce geste déplacé.
Léna n'avait rien remarqué, il faut dire que son cas l'intrigué légèrement plus. Mais bien heureusement, rien de grave n'arriva, elle fut même surprise par la gentillesse dont elle fit preuve, elle lui portait même de l'attention ! Qui l'eut cru.

-Oui, c'est le costume cérémonial de la Tour Pokemon de Lavanville.

Elle avait répondu d'une petite voix douce et délicate, les joues toujours rougis par la gêne occasionnée. Mais elle était heureuse, heureuse de ne pas s'être mise à dos l'une des championnes de Maïlys, après tout, le meilleur moyen de récolter des informations passait par une approche amicale. A côté, Allyx bouillonnait intérieurement. Comment cette pimbêche osait elle lui adresser un tel regard de mépris ? Et cet autre énergumène qui s'y mettait ! La Nymphali commençait déjà à regretter d'avoir accepté l'invitation...

Un homme osa alors prendre le micro et se présenta comme étant l'organisateur de cette somptueuse soirée. Il sonnait dans sa voix comme de l'hypocrisie, enfin, c'est ce que Léna ressentait, après tout, elle n'était pas tant là pour la soirée, mais pour surveiller et potentiellement agir. Elle l'écoutait néanmoins, qui sait, peut être que son discours serait intéressant ? Elle suivait les mouvements de foule en souriant, pour ne pas se faire remarquer, la discrétion, il n'y a que ça de vrai. Contrairement à elle, Allyx s'était assise, de toute façon elle ne verrait rien. Mais elle n'écoutait strictement rien non plus, touchée dans son ego par ces regards inquisiteurs, elle bougonnait. Oui, mademoiselle se vexe facilement, et helas, elle ne pouvait pas lui rabaisser son caquet avec autant de monde autour.

-"Votre visage m’est familier, je vous est déjà vu quelque part ?" Léna fut surprise de la question, elle se demandait quels rapports elle avait pu avoir avec sa sœur, puisqu'elle même ne la connaissait que par les médias et autres rumeurs. Mais heureusement ses bonnes manières lui laissèrent du répit quand à sa réponse. "Je ne me suis pas présentée, je suis Nyssa Germanni championne de l’Imaginarium et voici Apophis."

Elle lui offrit un de ses plus beaux sourire, sachant pertinement à qui elle avait à faire, et entama la procédure retour.

-"Enchantée, voici Allyx, et je m'appelle L///"

Elle fut alors coupée par son interlocutrice qui ne prit pas la peine de la laisser finir. Elle s'en alla en s'excusant, promettant de revenir. La soirée battait son plein, la foule semblait à l'aise et satisfaite de l'intervention de cet homme. Léna se retrouva donc seule avec Allyx, elles ne pouvaient communiquer mais la demoiselle comprit qu'elle n'allait pas très bien, elle n'était pas dans son état naturel et regardait continuellement dans la direction qu'avait prise la jeune femme qui lui avait faussé compagnie. Quelque chose n'allait pas et elle le ressentait.

Sans avoir remarqué la mort soudaine de leur soit-disant hôte, la voix qui s'éleva du micro attira son attention. Elle mit un moment avant de comprendre de qui il s'agissait, mais quand les liens se firent dans son esprit elle ne put retenir un petit hoqueté de surprise.
*Chut. Ne réagis pas, on risquerait de te remarquer* Lui prononça Daisy mentalement.
Cela faisait plusieurs jours qu'elle ne l'avait pas vu et avait été dans l'incapacité de la prévenir de sa présence ici. Elle était ravie de voir qu'elle se portait bien et qu'elle mettait toujours autant d'ardeur dans leur quête de la liberté pour tous. Elle était tellement belle, quelle prestance, quelle grâce, quel charme ! Cette tenue lui sciait à ravir, on ne la reconnaissait pas du tout, et pourtant elle restait une jeune femme resplendissante, quoi que plus énigmatique. Mais quelle bonne nouvelle ! Les pokemons enfermés dans une ball allaient enfin pouvoir recouvrer leur liberté ! Quel plan magistral ! Admirable ! Léna tentait difficilement de cacher ce sourire si doux qui la caractérisait si bien, elle se sentait agréablement bien de savoir que d'autres pokemons allaient pouvoir enfin être libérés. Ils le méritaient après tout.

Son admiration l’empêcha de réagir assez vite pour aller récupérer la pomme, et une voix raisonna dans son esprit. C'était sa sœur, elle aussi l'avait vu ! Son cœur était rempli de joie, cette soirée s'annonçait pleine de rebondissement, et elle en faisait partit.

*Ma douce petite Léna, tu n'imagine pas combien je suis ravie de te voir au milieu de ces pauvres infortunés. Tu nous sauve toutes les deux une nouvelle fois, personne n'aura idée de suspecter une personne restée en vue et ce près d'une championne qui plus est. Je ne serais pas loin petite fleur, mais ce soir tu te nommes Ephira. Personne d'autre que toi ne pourra saboter aussi bien leur avancée avec tant d'innocence. Quoi que, moi aussi sans doute ! *rires* Ne te fais pas démasquer et gagne un maximum de temps. A bientot petite sœur*

Quelle joie ! Sa sœur lui ouvrait la voie pour qu'elle puisse lui prouver sa loyauté et son savoir faire ! Elle allait enfin pouvoir se rendre utile auprès de sa jumelle, et la rendre fière... Et quelle récompense ce serait ! Elle se promit alors de faire au mieux pour combler les attentes de sa moitié. Elle se mit donc à la recherche de la championne avec qui elle discutait tout à l'heure pour rester à ses côtés, histoire de leur forger un alibi en béton. Le Sphinx poursuivait son discours et annonça les premières énigmes, tout cela était tellement palpitant ! Lorsqu'il raccrocha, une main s'éleva, la pomme se trouvait à l"intérieur, à la voix, elle reconnu sa détentrice, et de nouveau la voix d'Ephira s'empara de son esprit.

*Ne te laisse pas aveugler par le fruit de la discorde, il te reviendra en temps voulu et cette femme n'aurait pas du poser la main dessus à ta place...*

La pomme ! Il lui fallait la pomme ! C'est à elle qu'elle était destinée, elle le savait ! Pourquoi n'avait elle pas été plus rapide... Cela semblait tellement impossible de la récupérer auprès de ce chien enragé qu'était Nyssa Germanni. Elle se glissa dans la foule, sans avoir remarqué qu'Allyx avait disparut dans les méandres de la masse. Elle la retrouva alors, un groupe de neuf se formait déjà et il fallait absolument qu'elle en fasse partit !

-Je... Je serais des vôtres ! Je tiens aussi à sauver tout le monde... Laissez moi vous accompagner !

Sur ces mots chacun partit vaquer à ses occupations, immédiatement elle se proposa d'accompagner la championne des dragons qui ne lui prêta guère attention. De manière toute timide, elle la suivait et regardait ce qu'elle faisait. Sans pour autant connaitre les réponses aux énigmes, elle était persuadée qu'elle faisait fausse route, mais elle attendit que toutes les pièces soient tombées au fond de la fontaine pour le lui avouer.

-Mademoiselle Germanni... Je.... Je ne pense pas que ce soit la solution. La solution réside dans cette pomme, j'en suis intimement convaincu. Pourriez vous me la confier l'espace d'un instant que je puisse l'examiner ?

Il lui fallait seulement récupérer cette pomme, Ephira lui a dit qu'elle était pour elle, alors il la lui fallait, c'était comme un cadeau. Elle en avait presque oublié ses premières phrases "Ne te laisse pas aveugler par le fruit de la discorde". C'est exactement ce qu'elle faisait finalement. Mais sans s'en rendre compte, elle était obnubilée par son inscription. Il la lui fallait.

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 12 Juin - 18:56

La soirée s’annonçait plutôt agréable. La botaniste ne connaissait pas vraiment les gens présents, préférant rester aux côtés de son accompagnateur qui s'avérait plus sociable qu'elle. Un sourire aux lèvres, Bahia buvait des petites gorgées de champagne, écoutant la conversation télépatique que Cogneur avait avec un dresseur de type combat. Son regard glissa quelque secondes, entendant vaguement le mot 'magnifique'. Un homme plus âgé qu'elle et en bel habit semblait être l'auteur du compliment, la jeune femme lui souriant simplement d'un air gêné. Préférant s'occuper d'autres choses, l'handicapée se concentra de nouveau sur son chromatique, qui avait lui aussi entendu. Il avait lancé un regard dur vers l'homme, stoppant quelque secondes sa conversation. Dès qu'il avait vu que le papy ne tentait pas de s'approcher de sa protégée, il reprit la discussion comme si de rien n'était, son interlocuteur n'en semblant pas dérangé. Poussant un soupir, Bahia s'appuya contre sa grande épaule, ses yeux sondant encore une fois la foule. Si elle allait se promener elle pourrait peut-être tomber sur une connaissance, qui sait. La brunette hésita une longue minute, continuant de s'enivrer du champagne  par petits coups. Au moment ou elle allait enfin se décider, des exclamations lui firent tourner la tête. L'homme qui l'avait complimenté était sur l'estrade, parlant au micro. D'un petit coup de coude, la demoiselle intimida son grand ami à porter attention, celui-ci coupant de nouveau sa discussion d'un air morne. Bahia écouta attentivement ce que disait leur hôte, son discours lui faisant oublier l'épisode juste avant. Ses paroles lui réchauffait le cœur et elle hocha simplement la tête, laissant les autres applaudir. Le message terminé, la foule reprit tranquillement ses activités, Bahia faisant de même.

La femme du dresseur était revenue, engageant la discussion avec la botaniste. Celle-ci s'avérait être une  amoureuse des plantes et il ne fut pas difficile de trouver un terrain d'entente, les deux jeunes femmes perdant la notion du temps alors qu'elles papotaient. Alors qu'elles s'entretenaient à propos du Chetiflor de la dame, des cris percèrent le brouhaha ambiant. Surprises, elles tournèrent la tête en même temps, cherchant ce qui criait cet émoi. Le Blindépique avait vu et réagit avant, voyant en premier ce qui se passait à quelques mètres de là. Il faillit réussir à bloquer la vue de sa petite fille, celle-ci s'avérant plus rapide que lui. Passant sa tête entre ses bras, la botaniste eut un hoquet de stupeur. Était-ce l'homme qui venait tout juste de lui faire un compliment?

-'... Il est...? '

Cogneur grogna, gardant l'handicapée contre lui. Stoïques, les deux acolytes regardaient les autres bouger autour du corps, cherchant visiblement à soigner l'homme. Il y avait peu de doute sur sa condition, il semblait raide mort. Cette nouvelle semait la panique parmi la foule et avec raison, qu'une morte survienne ainsi dans ses conditions, les chances étaient assez minces. Un frisson traversa la colonne vertébrale de la botaniste, dont l'instinct lui disait de fuir. C'était étrange et Bahia savait bien d’où venait cette sensation, mais pourquoi la ressentir maintenant? Serrant sa main contre celle de son Blindépique marron, l'handicapée avait le cœur qui battait à la chamade, attendant avec peur la suite de la soirée.

Fout le camps. Maintenant.

Une voix féminine résonait dans la pièce, permettant enfin à Bahia de sortir de sa stupeur. Le regard rivé sur celle-ci, l'handicapée crut qu'elle allait s'évanouir. Elle avait été kidnappé par la Zodiac, par Deoxys et à présent elle était prise ici avec la Boréale? Les jambes un peu molles, la demoiselle s'appuyait complètement contre son Pokémon, qui réagissait déjà à la nouvelle. Posant son chapeau haut de forme au sol, Cogneur avait fait sortir ses lianes et les entouraient autour de la taille de son accompagnatrice. Du haut de ses trois mètres, il enveloppa sa fille adoptive, se penchant au-dessus d'elle pour la protéger. Formant une carapace dissuasive, tous deux écoutaient les discours qui défilaient, chacun glaçant encore plus le sang que le précédent. Son Blindépique ne se laisserait pas 'libérer' de force, hors de question! Cette soirée était un véritable fiasco et déjà, le regret pointait le bout de son nez dans le cœur de la botaniste. Quoi faire, à présent?

Résumons la situation : Ils étaient entourés par des Boréales prêts à les combattre et qui les retenaient en otages. Un fou furieux bien caché leurs faisaient des devinettes et pour réussir à sortir d'ici, il fallait que neuf personnes réussissent à les résoudre. Le ridicule de la situation ne faisait pas du tout rire l'handicapée, qui avait soudainement envie de vomir. Une championne demandait de l'aide pour former une équipe et Bahia resta à sa place, ignorant les gens qui se joignait à elle. La mâchoire serrée, l'esprit en feu, la jeune femme réfléchissait aux énigmes. Mais sérieusement, pourquoi participerait-elle? N'en avait-elle pas déjà assez vécu?

-' Eh, Bahia... '

La dresseuse releva légèrement le menton, regardant son Pokémon. Celui-ci lui montra du doigt les participants, ceux-ci n'atteignant clairement pas neuf personnes. Certains d'entre eux étaient déjà partis faire un tour, la demoiselle ne les ayant même pas remarqué. Cogneur voulait clairement aider la cause, de peur que les Boréales exécutent leurs ordres à la fin des trois heures prévues. Prenant le temps de réfléchir encore un moment, l'handicapée accepta finalement d'au moins essayer. Que perdrait-elle, au final? Soit ils agissaient, soit elle pouvait perdre son meilleur ami. Le chromatique signifia leurs participations de la main et souleva sa fille adoptive pour lui permettre de reposer ses jambes, se mettant en marche. Le Blindépique semblait avoir sa propre idée et se dirigeait tout droit vers l'estrade, Bahia hocha la tête. Le... Sphinx avait parlé d'un engin sous l'estrade, son Pokémon était probablement assez fort pour la déplacer. Reprenant contact avec le sol, la jeune femme tourna la tête vers le marron.

-' Tu es certain de vouloir faire ca? '
-' Tu me prends pour un poltron? Je resterais pas sur mon cul à rien faire. Regarde moi bien! '


Les gestes rejoignant les paroles, Cogneur fit bander ses muscles, grâce à sa Gonflette. Se penchant pour attraper le rebord de l'estrade, il entreprit d'essayer de la faire bouger, sous le regard inquiet de sa fille et de la foule.

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Protecteur d'Artikodin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 23

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 18 Juin - 17:22


Je n'eus pas le temps d'attendre : l'hôte de la soirée monta rapidement sur l'estrade et fit un beau discours que j'écoutai d'une seule oreille. Je cherchais des réactions dans le public, mais il y avait trop de monde, et je n'avais aucune idée de où chercher en premier. Je me mis à applaudir à la fin, comme les autres, mais sans avoir pu obtenir quoi que ce soit de satisfaisant.

Puis les choses s'emballèrent : l'homme s'effondra, mort, et la chef de la Team Boréale se dévoila devant nous. Nous étions ses prisonniers, et les jouets du "Sphinx". De tout ceci, je ne gardai qu'une seule chose en mémoire : mon Pokémon allait m'être enlevé. Après ce qu'il s'était passé, je les avais tous libérés, mais certains avaient décidé de rester avec moi. Ils étaient peu nombreux, et je ne pouvais pas leur en vouloir, mais cela avait resseré les liens entre nous. Cette libération n'était qu'un mensonge. On ne libère pas un Pokémon de force. C'est ce que la Team Plasma avait fait, pendant un temps, et ce fut un énorme mensonge.

Les gens commencèrent à s'organiser, à se séparer, à paniquer. Je me fichais bien d'eux. Qu'ils se débrouillent, j'allais trouver ce Sphinx et l'arrêter, avant qu'il ne fasse plus de mal.

Avant d'y aller, je m'approchai néanmoins de la femme qui s'était annoncée comme étant Championne d'Arène (Nyssa).

« Aucune aide ne viendra du Conseil des Quatre, un challenger est en train de prouver sa valeur en ce moment. »

C'était comme ça : lorsqu'un aspirant Maître se présentait, le Conseil des Quatre était immobilisé, et coupé de la réalité, jusqu'à ce que l'épreuve se termine. Tout ce que l'on pouvait espérer, c'était qu'Anacho en finisse rapidement et que les renforts arrivent pour capturer un maximum de coupables.

Je me dirigeai directement vers les salles de l'étage, après ça. Autant commencer par là. Toutes celles qui pouvaient s'ouvrir furent éliminées d'office. Je m'attelais à la première vérouillée, et soufflais un bon coup. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait ça, et j'espérais que je n'étais pas trop rouillé. J'allais tenter de crocheter la porte.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 19 Juin - 18:42

Le Sphinx continuait d’observer chaque fait et gestes, amusé à l’idée de voir chacun se lancer dans le jeu. Une enquête générale se mettait en route, selon une certaine organisation. Nyssa osa donc récupérer la pomme d’or, sans savoir ce qui l’attendait. Le Sphinx ne manqua pas de réagir par rapport à son acte.

- Ah, chère Nyssa. Serait-ce par curiosité ou par manque de modestie que vous avez récupéré cette pomme ? Ne répondez pas de suite. On dit qu’il suffit de la tremper dans l’eau pour en percer le mystère et voir au plus profond de soi-même. Allez-y, et découvrez le véritable sentiment qui vous a poussé à récupérer cette pomme.

Le ton était toujours aussi monotone. Cependant, cet air posé était presque rassurant. Ne cherchant pas à s’énerver, en poussant les autres à faire ce qu’il demandait, il faisait en sorte de détourner l’attention de chacun sur la situation critique.
Lena intervint alors. Elle voulait la pomme ? Ca pouvait devenir intéressant. Le Sphinx reconnaissait ce visage, accompagné de ce pokémon. Gagnante d’un concours, et alliée à la Boréale… Elle ne semblait pas être n’importe qui. Cependant, elle n’était peut-être pas au courant de tout. Ce n’était pas plus mal pour la protéger. Voilà qui forcerait le Sphinx à modifier certains points, selon son implication dans l’affaire. En tout cas, il comptait sur elle, et surtout, sur la Nymphali. C’est pour cela qu’il fit totalement abstraction de ce qu’elle venait de dire, sans l’ignorer pour autant.

Concernant l’énigme de la fontaine, après les nombreuses pièces jetaient dans l’eau, une petite trappe discrète dans le plafond s’ouvrit, juste au-dessus de la fontaine. Une pomme d’or tomba alors au sommet.


- Voyez-vous donc ? Une pomme d’or était bien dissimilée par ici. Elle est bien similaire à celle dont Nyssa a récupéré, à l’exception de l’inscription. Qui d’entre vous osera la récupérer ?

Ses yeux omniscients se posèrent alors sur Yuugure, qui, curieux, se lança vers la salle de repos. Désirait-il fouiller le corps de Maëstro ?
Le champion ouvrit donc la porte, donnant sur une salle plongée dans la pénombre. La lumière extérieure pouvait cependant aider à légèrement voir. Chose frappante : le corps n’était plus là. Cependant, la très faible luminosité ne permettait pas de voir une onde mystérieuse provenant du coin haut-gauche de la salle de repos, en direction du Queulorior.

Le Sphinx se concentra par la suite sur Yukina et ce Mentali, dont le mystérieux personnage ignorait en fait que la championne s’était exécutée. Malheureusement, Yuugure lui demandant ainsi une telle chose, les conséquences suivraient.


- N’essayez donc pas de tricher, mademoiselle Azuka. N’avez-vous pas entendu l’avertissement de notre chère déesse ? Vous n’écouteriez pas votre camarade dans ce contexte, n’est-ce pas ? Je demande tout de même, à nos agents, de passer à la formation numéro deux.

En réalité, l’idée d’avoir usé des limites psychiques était bonne. Malheureusement, Yuugure n’avait pas été assez discret en proposant une telle idée. Les agents de la  Boréale se mirent donc en œuvre. Plusieurs formations avaient été auparavant réfléchies, pour rester le plus imprévisible possible et forcer chacun d’entre eux de respecter les règles imposées par le Sphinx.
Précisons que rien ne se produisit dans les toilettes des femmes. Cependant, le Mentali faisait-il bien de consommer ces gâteaux ? Et si d’autres de ces pâtisseries empoisonnées étaient dissimulées parmi ceux de Mauve ? Comment d’ailleurs une telle ‘garniture’ s’était-elle retrouvée ici ?

En parlant de cela, son intérêt se porta ensuite vers Mauve, qui eu une réaction pour le moins intéressante. Elle avait l’air déterminée à prouver qu’elle n’était pas une boréale. Le Sphinx s’en amusa. Sa voix résonna alors uniquement dans la cuisine.


- Je me doutais que vous ne tarderiez pas à rejoindre la cuisine, ma chère amie. Vous n’avez pas chômé pour rassembler un maximum d’ingrédients. Une troisième pomme d’or est cachée parmi toutes les pommes. Sa teinte rougeoyante la cache cependant. On raconte que du jus de baie Fraive pourrait révéler sa véritable nature. D’ailleurs, un homme fortuné  m’a raconté que le venin de Kravarech pourrait en révéler son secret. Il serait simple de tester toutes les substances contenues ici, n’est-ce pas ? Cependant, il y aurait une subtilité : se tromper de produit pourrait rendre ce secret… Obsolète. Voire dangereux. Etes-vous une experte en chimie ? Si non, je vous invite à tester chacune de ces fioles. Mais sur qui ? Ne comptez pas sur nos agents.

Mauve avait dû s’en rendre compte : les pommes étaient similaires et les fioles possédaient divers colorants pour les rendre indiscernable. En fait, il y avait un liquide de chaque couleur.
On ne pouvait pas savoir si ce que le Sphinx racontait était vrai ou non. N’importe quel produit rendrait cette pomme dangereuse ? Comment cela marchait-il ? Quelle était cette étrange mixture qui ne réagirait qu’à du venin de Kravarech ? C’était donc un dilemme qui s’offrait à la pâtissière. Soit elle prenait le risque de tenter tout et n’importe quoi, soit elle testera les produits sur des invités jusqu’à que l’un d’eux ne s’étouffent de la même manière que Richard…
En tout cas, si le mystérieux personnage choisi le jus de Baie Fraive et de venin de Kravarech, ce n’était certainement pas par hasard.

Pendant tout ce temps, il y avait également Bahia et son Blindépique qui se mirent au travail de leur côté. Ils s’étaient concentrés sur le mystère du système caché sous l’estrade. Le puissant pokémon, après s’être gonflé, la souleva alors, lorsqu’un ‘clic’ léger pouvait être perçu. Il ne se produisit rien pendant de longues secondes. Puis, tout à coup, dans l’obscurité de sous cette estrade, une mystérieuse flamme dessina alors deux yeux menaçants, avant d’aller danser vers le Blindépique pour le brûler. C’était donc un Feu Follet qui allait punir le colosse végétal, maintenant toujours la scène suffisamment surélevé.


- Tiens, m’aurait-on menti ? Ou bien m’a-t-on mal expliqué ce qui s’y cachait ? Veuillez accepter mes plus sincères excuses, chère Bahia. Il semblerait que ce soit en réalité une alarme pour un autre être caché quelque part si je saisis bien ce qui vient d’arriver. Ce n’est pas le genre d’alarme auquel on s’attendrait… Mais peut-être que cet être a un lien avec une de ces autres énigmes ? M’aideriez-vous à enquêter ?

Il ne porta cependant pas attention à l’homme qui allait s’attaquer à une pièce verrouillée. Ce n’était peut-être pas bête d’essayer de faire quelque chose de ce côté. La porte en question était bêtement verrouillée. La serrure finit alors par céder. Le bureau en question était désormais disponible. Dans toute la paperasse, et matériel informatique présent, peut-être trouvera-t-il quelque chose d’intéressant ? A moins qu’autre chose ne se cache par ici.

Tout le monde s’occupa de ses affaires dans leur coin. Mais qu’en était-il de Nathanaël ? Il semblerait que la boréale l’est fait disparaître sans laisser de traces. Si maintenant ils se mettaient à jouer aux disparitions, il y avait de quoi installer une pression supplémentaire… Si quelqu’un remarquait l’absence d’un ninja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 20 Juin - 10:22


Ca faisait déjà un moment que je laissais couler ces pièces idiotes dans cette fontaine idiote et que rien ne se passait. J’avais l’intime conviction de faire fausse route et ça m’agaçait énormément, déjà que en temps normal je détestais me trouver face à un mur, dans le cas présent avec une grosse partie de la foule qui m’observait c’était encore plus frustrant. Apophis semblait toujours aussi inquiet mais il avait tourné le regard pour voir arriver près de nous la nymphali de tout à l’heure et sa dresseuse. Il y avait eu assez de volontaire et tout le monde s’était mis au travail pour trouver quelques solutions aux multiples énigmes de ce Sphinx et d’ailleurs j’avais été désagréablement surprise d’entendre qu’aucun membre du conseil n’était présent. Certes, à ce niveau de technicité et de puissance, les test des challengers prônaient sur tout le reste mais bon sang pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi ce soir précisément ?

Puis la voix mécanique du Sphinx retentit une nouvelle fois et l’entendre prononcer mon nom stoppa net mon mouvement. Même s’il m’intimait de ne pas répondre pour le moment, ce n’entait pas pour combler son caprice que j’allais me retenir d’ouvrir la bouche, mais simplement parce que sa question me semblait particulièrement vexante et déplacée. Moi ! Un excès d’orgueil ? Comment osait il ! J’avais fermé les yeux en l’écoutant parler, serrant et desservant les muscles de ma mâchoire alors qu’il nous donnait une nouvelle piste tout aussi délirante que la première. Mon dragon avait les yeux fixés sur les muscles de mes maxillaires qui se contractaient et décontractaient avec la fréquence d’un métronome. Une fois la tirade terminée, toujours sans rouvrir les yeux, je m’adressais au vide, clairement consciente qu’il m’entendrait et qu’il interpréterait mes paroles.


- Je n’ai aucune leçon d’humilité à recevoir de la part d’un mégalomane planqué derrière un combiné téléphonique.

Clair, net et tranchant comme le fil d’un rasoir. Plusieurs personnes de la foule avaient émis un hoquet de surprise en m’entendant provoquer ainsi l’homme qui tenait les rennes, si tant est que ce soit un homme, mais peu m’importait. J’avais toujours mon fouet sur moi, s’il voulait me donner des leçons il n’avait qu’à venir le faire en face. Je rouvris alors les yeux et repris mon activité initiale, gardant néanmoins en tête que je pourrais ensuite appliquer cette consigne selon le résultat et ce, aussi gênante soit elle.

La jeune femme habillée de son costume traditionnel était restée à mes cotés tout le long de ma manipulation et j’avais tourné les yeux entre deux lâchés pour l’examiner de plus près. Elle me semblait timide et délicate, pas vraiment le genre de personnes que j’imaginais être volontaire pour  mener à bien des opérations de libérations massives telles que celle ci… Mais bon, si elle voulait jouer à l’héroïne tant mieux pour elle, du moment que je n’étais pas responsable de ce qui pouvait lui arriver bien sûr. Lorsque la dernière pièce atteint le fond de pierre de l’ornement, je poussais un long soupir et me redressais les yeux toujours posés sur le tas doré et argenté de monnaie, troublé par les remous qui agitaient l’eau. Bon sang cette formule m’avait semblé particulièrement explicite, que fallait il faire de plus ? Peut être aurait il fallu étaler les pièces sur toute la surface de l’objet décoratif… Lorsque la voix de la demoiselle restée jusque là silencieuse raisonna, je me tournais vers elle, l’air quelque peu perplexe. Je remis mon haut de forme sur ma tête et relevais ma seconde main à la hauteur de mon visage pour observer la pomme qui se trouvait à l’intérieur. La clef réside dans ce fruit… La lui confier ? Hors de question, il s’agissait là d’une pièce à conviction bien trop importante, et puis le message était clair. Entre elle et moi, il était évident quand à la personne qui méritait le plus ce bijou. Je lui répondais d’un air un peu plus dédaigneux que ce à quoi je m’attendais.


- Vous souhaitez l’examiner, alors faites le de loin. Si un indice réside dans cette pomme je compte bien le trouver et si vous aviez voulu la reprendre, vous n’aviez qu’à vous manifester quand j’ai prévenu de mon intention de la conserver pour le moment.

Depuis la nuit des temps les dragons représentent les protecteurs et gardiens ultimes des plus beaux trésors qui aient jamais existé. Indirectement et de manière plus métaphorique, le cas se représenterait aujourd’hui. Puis tout à coup, je me trouvais éclaboussée par quelque chose qui venait de tomber dans la fontaine. Victoire, nous étions sur la bonne voie. Enfin quand je dis nous, je pensais plutôt “Je” suis sur la bonne voie. Il fallait donc passer à l’étape suivante, plonger la première pomme dans l’eau et s’emparer de la deuxième… Plonger des gants de cuirs neuf dans de l’eau froide m’était hors de question et les enlever aussi… Encore que, je pouvais très bien lâcher la pomme dans l’eau sans avoir à me mouiller, mais c’était risquer que la jeune femme en profite pour s’en emparer… Et la nouvelle énigme parlait explicitement de moi qui plus est. Puis j’eu une idée, d’un sourire mielleux, je me tournais vers la jeune fille et lui confiais.


- Vous vouliez examiner une pomme ? Et bien faites maintenant, libre à vous de récupérer celle qui vient de nous arriver, et pendant ce temps je me charge de la mienn… de celle ci. Rappelez moi votre nom d’ailleurs ?

De deux choses l’une, si son attention était tournée vers la seconde pomme elle ne me regarderait pas retirer mon gant et ensuite elle ne s’intéresserait plus à celle que j’avais en main. Ma pomme, elle était pour moi celle ci. Lorsque son attention fut détournée, je me mis rapidement à tirer sur chacun des doigts du gant noir afin de les déloger doucement sans abimer le vêtement. Lorsqu’il fut assez retiré pour glisser sans avoir à forcer, je retirais d’un coup sec et rapide le morceau de cuir travaillé, replaçais la pomme à l’intérieur de la main nue et la plongeais immédiatement dans l’eau. Personne n’avait vu… Personne était assez prêt pour voir… Les remous de l’eau empêchaient de voir les détails, on pouvait seulement deviner une différence de coloration de la peau si on savait qu’elle se trouvait là… Personne ne saurait rien.

Apophis m’observait silencieusement et je voyais dans son regard qu’il était perplexe à propos d’une chose. Puis en y réfléchissant de nouveau je compris quel était le soucis et poussais un long soupir tout en baissant la tête, maudissant mon étroitesse de raisonnement. J’aurais pu éviter de m’infliger tout ce cinéma et cette angoisse grandissante en lui demandant de tenir la pomme dans l’eau. Son amphibie lui aurait permit de respirer tout en la gardant dans sa gueule et le résultat aurait été le même. Quoi que, le Sphinx avait bien précisé que cela permettrait de voir au fond de…soi-même. Je savais déjà ce qui m’avait poussé à ramasser ce fruit, c’était mon sens du raisonnement et du devoir. Rien d’autre. Quelles informations pouvait-il bien détenir à mon sujet ? Rien, mon passé, mon présent et mes projets étaient plus secrets que l’organisation de la team Boréale au grand complet. Il avait décidé de me percer à jour ? Rien qu’à cette pensée, je n’avais pu m’empêcher de ricaner intérieurement.

Hors RP important :
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Dim 21 Juin - 14:26

Yuugure était presque certain que Maëstro jouait un quelconque rôle, dans tout ce « jeu ». Après tout, pourquoi l'avoir tué ? Si c'était « seulement » pour semer le trouble, l'arrivée d'Eris et du Sphinx étaient suffisantes pour cela, selon le blond… Peut-être savait-il quelque chose avant de mourir ? Quelque chose qui était sûr, c'était qu'il avait été particulièrement ciblé par la Boréale, selon ce qu'avait compris le Champion. D'ailleurs, il espérait que personne ne toucherait aux autres gâteaux, potentiellement empoisonnés… Après tout, ça aurait été un sacré coup de chance pour Eris, si le maitre des lieux était tombé sur le seul mortel parmi tout ceux du plateau. Enfin, il n'avait plus vraiment le temps pour cela… Il allait mener sa petite enquête puis il se dirigerait vers le vestiaire numéro deux. Ca ne devrait pas prendre tant de temps que cela et il fallait récolter les indices alors qu'ils étaient encore frais. Ainsi, il n'eut aucun mal à ouvrir la porte, pour découvrir la pièce plongée dans le noir.

La première chose qu'il put voir, grâce à la lumière extérieure, était que le corps avait disparu. Sa première idée fut qu'il s'était tout simplement trompé de pièce ou que le corps avait été placé autre part, mais il ne pouvait pas se résoudre à partir comme ça : il fallait s’assurer de sécuriser un maximum de pièces et qu'aucun ennemi s'y trouvait, avant de partir. De plus, peut-être que Maëstro n'était que caché dans la pénombre ? Ekaki, qui avait compris l'urgence de la situation globale, ne souhaita pas perdre de temps et pointa le bout de sa queue devant lui, en la tenant d'une main, alors que le « pinceau » s'illuminait, telle une puissante lampe-torche. Il avait juste usé d'une des capacités qu'il avait appris : Lumi-queue. En plus de fournir une lumière temporaire, elle lui permettait d'être mieux paré à une agression extérieur, en maximisant sa puissance de feu. D'ailleurs, étant donné que son dresseur n'avait pas d'arme sur lui, il fit légèrement crépiter les doigts de son autre patte, prêt à dégainer un Rayon-chargé au moindre signe hostile.

Du côté du jeune homme, la situation était un peu moins glorieuse : le flash lumineux soudain l'avait un peu éblouit et après avoir glissé un « merci » à son partenaire et avoir rouvert les yeux, il chercha autour de lui du regard, une autre question en tête : comment le Sphinx pouvait voir les « joueurs » et ce qu'il se passait dans l'étage ? Ainsi, il regardait dans les coins du plafond de la pièce, à la recherche d'une quelconque caméra, alors que le Queulorior restait prêt tout en maintenant la lumière dans la pièce.

résumé:
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Dim 21 Juin - 22:46

Quand la voix du "Sphinx" m'interpelle directement, je sens rapidement le rouge me monter aux joues... Un rouge cramoisi synonyme de fureur difficilement dissimulé, tandis que je serrais violemment les poings:

-Par... Pardon? Vous me reprochez de ne pas respecter les règles du jeu?!? Rubis n'a fais que projeter sa conscience dans l'étage où nous nous trouvons, pour analyser le terrain, en prévision de nos futures actions! Il n'a jamais été question de tenter le diable en faisant la chose à laquelle tout le monde s'attendrait avec une utilisatrice de Pokémon Psy, à savoir communiquer avec l'extérieur!
Cessez de modifier et d'interpréter vos propres règles à votre guise et tenez vous en à vos propres idées, si vous voulez être pris au sérieux, sale Ponchien galeux!!!


Rubis écarquille les yeux, clairement pas habituée à m'entendre vociférer comme ça... mais, la tension des derniers jours et surtout des dernières heures se devait de sortir d'une façon ou d'une autre:

-Bon sang! Je suis pas venu ici pour me faire prendre au piège comme un Pichu et me faire dicter ma conduite par un lâche planqué derrière des moniteurs ou je ne sais quelle autres machines!
Comble de l'horreur, il fallait que cette dracologue aux chevilles enflées s'octroie direct la casquette de chef, pour mener tout le monde à la baguette! Vraiment génial!
S'il y a bien une chose que je ne supporte pas, ce sont ces arrivistes qui se prennent pour Arceus et qui prennent de suite la direction des opérations comme ça, comme s'il se croyaient seuls au monde!


*Rubis: Yu... Yukina...*

-SPHINX!!! Je vais anéantir chacune de vos énigmes, pièce par pièce et je vous jure que je vous retrouverais, dussé-je retourner chaque pierre de Maïlys, pour vous dire ma façon de penser, à vous et à votre organisation!!!

Sur ces mots, je sors des toilettes pour femmes, attendant que Rubis passe la porte, avant de claquer violemment cette dernière, frappant violemment mon poing gauche dans ma paume droite:

-Pfiou! Il fallait que ça sorte un coup quand même!
Désolé ma belle. Je sais que tu n'es pas habituée à me voir péter des câbles comme ça...


La Mentali réfléchit un moment, avant de secouer la tête en riant:

*Rubis: Bah, tu avais besoin de relâcher la pression... Il me semble que tu as bien enchaîné quatre nuits blanches d'affilée sur ce fossile, avant de venir ici... Et puis bon, ça fait des années que l'on se connait toi et moi, alors je finis par te connaitre et savoir ce qui te fait sortir de tes gonds, comme les personnes qui s'autoproclament chefs au milieu de la terreur et d'autres émotions troublant les gens ou encore les gens qui ne respectent pas les règles...
Allez! On va sortir de ce piège de cristal et rentrer à la maison!*


Je frictionne la tête de Rubis, tout sourire, me détendant enfin:

-Tu as raison! Allons-y et finissons-en!

Sur ces mots, j'entre dans le vestiaire 2, décidant de d'abord me consacrer à ce fameux chant entonné dans ce lieu...

Résumé:
 

_________________



>>>Battle thème<<<


Equipe principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 22 Juin - 16:35



Le Sphinx remarqua immédiatement les efforts de Mauve qui avait mis la cuisine sans dessus dessous pour retrouver les produits qu'elle cherchait. Elle semblait être partie sur une bonne piste : son intuition de trouver une pomme parmi les pommes était la bonne. Il y avait cependant un couac : elle était camouflée parmi les pommes classiques et seuls deux produits pouvaient prétendre à révéler sa nature : le jus de Fraive ou le venin de Kravarech. La pâtissière ricana à l'ouie de ces deux substances. La personne au bout du fil était décidément bien d'humeur taquine.

Elle était maintenant face à un dilemme. Comment trouver le venin parmi toutes ces fioles ? Il y en avait un gros paquet et leur hôte avait pris le soin de brouiller les pistes. Le Jus de Fraive ne posait pas de souci, des baies étaient encore présentes dans la cuisine et il suffisait de les presser. Cependant, elle ne comptait pas l'utiliser. En effet, à sa connaissance, la Fraive ne faisait que guérir la brûlure, il n'y avait aucune raison qu'elle ne révèle de la peinture non organique sur quelque chose de non organique. Le venin, qui lui pouvait être un solvant et dissoudre la peinture, était une autre paire de manches. Il était inconcevable de tester chacune des fioles sur qui que ce soit. La jeune femme était certes en possession de nombreux antidotes, mais il était hors de question de les gâcher ou de tenter le diable. Pour peu qu'une des fioles ne soit pas neutralisée par la baie Prine ou Pecha, c'en était fini.

"Comment je vais bien pouvoir tester tout ça moi..." se lamentait-elle.
Tenant sa tête entre ses mains et assise sur une chaise, la demoiselle contemplait chacune des petites fioles en verre contenant des liquides multicolores aux teintes lumineuses. Elle resta plantée la, de nombreuses minutes, imaginant des scénarios de test. Elle n'avait jamais été bien loin à l'école classique : sa chimie à elle était culinaire. Le plus poussé qu'elle ait fait était en cuisine moléculaire et ça n'aidait en rien à la situation. Elle se souvenait vaguement qu'il était préférable de tenter les produits un par un dans la même condition que le précédent, mais elle ne disposait pas de quoi tester. Korra, de son côté, s'amusait à fouiller le frigidaire en quête de quelque chose à grignoter. Il ne contenait cependant que de de la viande crue qui aurait du être cuisinée pour le repas futur. Rien qui ne pouvait intéresser notre vache herbivore.

"Korra, ne touche pas à ça, ça pourrait être empoisonné aussi..." susurra Mauve.
Son Pokemon la fixa, le regard presque déconcerté comme si la dresseuse faisait pitié à sa maitresse. Et ce fut l'illumination. Le poison étaient des enzymes et des protéines : ils avaient un effet même sur les cellules et les composants du corps. C'était comme quand on mettait des blancs en neige, qu'on cuisait le beurre ou faisait cultiver des levures. La viande réagissait à ces substances. Si elle n'était pas encore avariée depuis tout ce temps, il y avait fort à parier qu'elle n'avait pas été touchée.

"T'es une génie ma grande." lâcha la pâtissière pleine d'entrain
"MEEeeeuh." répondit l'Ecrmeuh, à peine impressionnée.
Mauve coupa plusieurs petits bouts de viande et déposa chacun d'entre eux dans un verre à mesure d'un par substance. Elle versa ensuite dans chacun des verres un liquide différent, de telle sorte que tous les liquides étaient testés séparément sur le bout de steak. Et elle attendit. Une chair empoisonnée pouvait voir son sang coaguler ou sa viande se nécroser et fondre en tournant au noir. Au contraire, elle pouvait également se compacter sur elle même en se vidant de son sang pour devenir, au final, extrêmement rigide. Une fois que tous les résultats suspects furent mis en évidence, Mauve réitéra l'expérience. Elle découpa des nouveaux bouts de viande et déposa cette fois dans le verre un mélange de la substance et de jus de Pecha dans le verre. Ainsi, le venin de Kravarech se verrait neutralisé par son antidote. Si une des viandes qui avait été détériorée par le poison auparavant ne changeait cette fois pas d'état, la demoiselle pouvait s'estimer heureuse : elle tenait le gros lot.

Elle testerait ensuite avec prudence le venin découvert sur chacune des pommes. Si c'en était une véritable, alors elle serait attaquée par le venin. Si c'était une pomme en or camouflée, peut être serait-elle révélée. Dans tous les cas, la demoiselle ne pensait pas abimer le secret. Si la pomme était réellement en or, alors elle serait protégée contre les assauts chimiques : l'or étant un métal parfait. C'était la raison pour laquelle il était très utilisé en bijouterie.

Spoiler:
 

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 22 Juin - 23:48

Allyx en avait marre de suivre. Elle en avait marre d'être ici. Marre de la foule, marre du bruit, des plaintes, de ces voix tout ce qu'il y a de plus désagréables, du grésillement des micros qui agressaient ses tympan. Oui. Elle avait bien entendu ces inconnus déblatérer leurs histoires, elle avait bien comprit ce qu'il se passait. Mais elle ne se sentait absolument pas concernée... Aaaaaabsolument pas ! Il va de soi qu'elle allait dans leur sens, et d'une certaine manière elle jubilait de voir tous ces bipèdes perdre leurs moyens, mais ce qu'elle ne supportait pas c'était d'être au milieu de tout ça. Les bousculades désespérées, comme si se mouvoir allait les aider à sortir de cette toile ! Pfff. Quels esprits primitifs. Et regardez moi ces idiots de pokemons qui les suivaient au pas... De vrai ponchiots à leur mémère ! Navrant...

Sans prêter plus d'attention à Léna qui semblait perdu dans ses pensées, elle partit en direction du buffet dans l'idée de se restaurer un peu... Slalomer entre les divers derrières rebondis des convives ne fut pas de tout repos, bon nombre était paniqué et ne s'était même pas excusé en lui marchant sur les pattes !!! Elle répondit par des coups de rubans et osa finalement donner des coups de dents, bien que cela la répugne, à ceux qui s'approchait trop d'elle, déjà bien agacée... Enfin arrivée au niveau des tables, elle se posta sur ses deux pattes arrière et toisa le buffet de ses grands yeux bleus. Son choix se posa sur la pile de Lavacookies à droite, elle tendit son ruban, mais une répugnante main humaine s'interposa. Un homme, la trentaine à en juger par les traits de son visage, l'avait empêchée de prendre l'objet de son désir. Quelle impudence !

-Non Nymphali ! Ne touche pas à ça ! Où est ta maîtresse ? Tu ne devrais pas rester seule... Cette nourriture est peut être empoisonnée...

Bon ok, il marquait un point. Son regard hargneux s'adoucit lorsqu'elle songea au fait qu'il lui avait peut être sauvé la mise.  Elle retira de sa main sale son ruban et se remit sur ses quatre pattes. Elle le remercia d'un signe de tête et reconnu à ses pieds un petit laporeille tout craintif. Quelle adorable petite peluche, elle en ferait bien son quatre heure... Hm. Mais l'heure n'était pas à la chasse. Et puis ça ferait mauvaise figure que de dévorer un pokemon larbin devant tout le monde... Elle était ici en mission après tout, elle devait se faire passer pour une Nymphali modèle ! Bref. Elle n'écouterait pas son estomac pour cette fois, elle avait envie de jouer... Elle se mit donc à sa hauteur et lui intima de se rapprocher avec une voix douce et chaleureuse.

-Viens là petit... Quel est ton nom ?

La boule de poil s'avança timidement et lui avoua s'appeler Suzy, elle semblait toute jeune, et très influençable, parfait. C'est avec un grand sourire qu'elle se présenta et lui intima de se rapprocher.

-Tu as peur ? Il ne faut pas voyons... Tu n'as rien à craindre ici. Ici, nous, les pokemons, sommes les plus forts. Alors sois forte. Je te promets que nous sortirons d'ici ! Tu n'as pas besoin des humains, c'est eux qui ont besoin de nous ma jolie. Vas réconforter ceux qui ont peur, dis leur qu'ils n'ont rien à craindre de ces gens, que nous sommes les plus forts et que quoi qu'il arrive, nous sortirons vainqueur. Je compte sur toi !

La petite avait prit confiance en elle, en ces nouvelles convictions, elle partit répandre la bonne parole auprès de ses compères apeurés, première phase de l'opération "Croisade" enclenchée. Cette petite allait distribuer autour d'elle des paroles de rébellion sans s'en rendre compte. Bien. Voilà qui lui avait encore plus creusé l'appétit. Direction les cuisines ! Là bas au moins elle trouverait de la nourriture pas contaminée. Hop, on re-slalome à travers la populace toujours plus paniquée, mais zen.... Ne pas s'énerver. On est une Lady après tout.

Les cuisines droit devant. Doucement, Allyx passa le bout de son museau par la porte, elle sentit une forte odeur et une autre plus discrète, il y avait donc déjà quelqu'un ici. En s'avançant encore, elle reconnu la demoiselle qui avait préparé la nourriture et une ecremeuh. Mais ouiiiii ! Bien sûr ! La voix métallique du Sphinx avait fait mention d'elle quelques minutes auparavant alors qu'elle traversait la foule en quête des cuisines. Hmmmm voilà qui s'annonce intéressant, une idée germa soudain dans l'esprit de la renarde type fée... Et si on faisait tout capoter ?! Après tout, le but de la soirée était de base de libérer ses compagnons non ? Et là la team Boréal lui offrait une occasion en or ! Il suffisait que les personnes qui se sont proposées échouent dans la découverte des solutions aux énigmes ! Hahaha ! Elle n'aurait qu'à être un obstacle pour eux ! Un sourire sadique s'étira sur ses lèvres en même temps que son estomac gargouillait disgracieusement. La viande étalée sur la table lui semblait tellement alléchante ! Pour l'occasion elle jouerait les jeunes Evoli plein de fougue et de tendresse. Il faudrait faire diversion pour récupérer l'objet qu'elle essayait de découvrir ! Allyx déboula alors tout sourire dans la pièce et posa brusquement ses deux pattes avant sur le buste de l'humaine, la faisant ainsi basculer en arrière, elle lui lécha allègrement le visage, bien que cela la répugne, tant pis, il fallait être crédible ! Une fois la toilette de la demoiselle achevée elle se remit sur ses pattes arrières pour regarder ce qui s'offrait à elle sur la table, discrètement, elle récupéra la pomme qui semblait ne pas se nécroser, espérant que ce soit ça qu'il ne fallait pas qu'elle trouve, avec un de ses rubans et la masquait ainsi. Son nez se fronça en reniflant la viande rongée par le venin et elle récupéra le gros morceau encore frais qui n'avait pas été découpé. Elle se remit sur ses quatre pattes, le morceau de viande dans la gueule et lança un regard remplit de douceur aux deux protagonistes en face d'elle avant de repartir toute "contente" des cuisines pour se fondre dans la masse et se trouver un coin tranquille pour manger et vérifier si sa pomme était la bonne.

De son côté, Léna était un peu plus en galère. La championne venait de se montrer froide dans sa réponse et celle ci laissait la pauvre demoiselle toute bête. Elle était très intimidée par la femme dragon et cela se voyait à son regard qui baissait quand elle s'adressait à elle... Mais elle ne devait pas se démonter pour autant ! Elle ne devait rien laisser paraître et se montrer forte ! Elle était forte ! Ephira serait tellement fière d’elle si elle arrivait à se montrer plus charismatique, plus persuasive, plus… Comme elle. Elle serra les poings pour reprendre confiance en elle, mais un bruit d’éclaboussure la sortie de ses pensées. Une autre pomme ! Il faut croire qu’elle avait raison… Et que ça la rendrait d’autant plus méprisante… Lorsqu’elle releva les yeux vers elle, elle ne savait pas si elle devait se réjouir ou se méfier. Un sourire qui s’avérait plus inquiétant que rassurant venant d’une personnalité telle que la sienne s’affichait sur son visage. Qu’avait elle en tête qui la réjouissait tant…

-Vous vouliez examiner une pomme ? Et bien faites maintenant, libre à vous de récupérer celle qui vient de nous arriver, et pendant ce temps je me charge de la mienn… de celle ci. Rappelez moi votre nom d’ailleurs ?

Léna resta bouche bée un instant. Lui cédait elle une occasion pour récupérer la pomme ? Non, bien sûr que non, elle lui laissait la joie de prendre le risque de récupérer celle qu’elle venait de découvrir. Le Sphinx, toujours aussi mystérieux, avait émit l’hypothèse que ce puisse être dangereux. Mais il fallait pourtant que quelqu’un la récupère, et valait mieux que ce soit elle. Peut être qu’elle lui était destinée ?

D’une voix douce et hésitante elle prit la peine de répondre, le regard déjà fixé sur la seconde pomme.

-Ephira, je me nomme Ephira Kelly.

L’angle et le changement d’inclinaison de l’eau l’empêchaient de lire l’inscription. Pour en avoir le cœur net, il lui faudrait se mouiller les doigts. Elle n’avait rien à craindre n’est-ce pas ? Si cela représentait un quelconque danger, sa sœur l’en aurait avertie, n’est-ce pas ? Peut être même que c’est ce qu’elle avait voulu dire par « tu l’aura en temps voulu ». Enfin, elle se posait trop de question… Elle posa son postérieur sur le rebord de la fontaine pour se rapprocher un peu plus de la pomme dorée, tendit le bras, et le plongea dans l’eau froide et limpide pour finalement récupérer la pomme et enfin pouvoir lire son inscription…

Récap':
 

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Gala de Mégapagopolis [Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Gala de Mégapagopolis [Event]
» Note : Grand gala de Mégapagopolis [Event]
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» transport carton a dessin grand format

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: