Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand Gala de Mégapagopolis [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 26 Juin - 11:49

Une seconde. Bahia avait légèrement baissée la tête sur le côté, scrutant le mystère qui se cachait sous l'estrade. Plissant les paupières, la botaniste ne voyait pourtant rien de spécial, se demandant si on était pas en train de la rouler dans la farine. L'instant d'après, c'était la catastrophe : L'handicapée cria en retard, les flammes frôlant son compagnon qui ne pouvait rien remarquer de la manière dont il était placé. Le colosse rugit de douleur, lâchant d'un seul coup sa prise sur l'estrade. La foule recula en même temps, le bruit de la scène retombant au sol provoquant un véritable vacarme. La jeune femme releva la tête, la poussière soulevée la faisant éternuer. Que c'était-il donc passé? Cogneur était penché vers l'avant, se tenant le torse d'une main. La panique revenait au grand galop dans l'esprit de Bahia, celle-ci s'approchant immédiatement de son compagnon pour observer sa blessure. Le Blindépique souffrait clairement de brûlures, son regard enragé étant l'un des indices les plus probants. Que faire? La botaniste n'avait pas son kit de plantes sur elle, ce n'était pas le genre de chose qu'elle traînait pour aller dans une soirée chic. La demoiselle allait ouvrir la bouche pour tenter de rassurer le chromatique, mais la voix de leur bourreau retentit de nouveau. La panique fit rapidement place à la colère : ah oui, il s'était trompé? Ce petit jeu commençait bien mal. Respirant rapidement par le nez, Bahia observait la blessure du grand marron, portant une oreille distraite au reste de la 'discussion' du Sphinx. Un autre être?

-' L'enfoiré... '
-' Calme toi. Je vais te trouver un antidote avant, on regardera après. '


Un lien avec une autre énigme... La jeune femme était trop stressée pour réfléchir normalement, ses pensées défilaient sans prendre réellement forme. Quelqu'un s'était-il rendu dans la pièce avec de la musique? Peut-être pourrait-elle se rendre par là... après avoir trouver un moyen de guérir son ami. Cogneur était puissant et têtu, mais une bête brûlure finirait bien par avoir raison de lui rapidement. L'handicapée frissonnait à l'idée de se retrouver seule, inquiète que son compagnon n'ait pas des soins rapidement. Il lui fallait agir et vite. Faisant asseoir Cogneur sur le sol, la botaniste retira son chapeau et ses gants, la fête étant officiellement terminée. Déchirant le bas de sa robe pour mieux se déplacer, Bahia jeta ensuite un regard circulaire autour, ignorant la foule de personnes paniqués. Il y avait bien des plantes présentes dans la pièce, mais rien qui ne pouvait l'aider à guérir une brûlure. Un instant. Il avait bien parlé de Fraive, non?

-' Tu peux marcher? '
-' Évidemment que je peux! '


La demoiselle soupira sous l'air grognon que lui faisait son Blindépique, qui n'appréciait clairement pas la tournure de cette expérience. Restant proche de lui, Bahia demanda à quelques invités ou se trouvait la cuisine et marcha d'un pas décidé dans sa direction, son chromatique suivant derrière. D'abord voir s'il restait des Fraives, ensuite ils prendraient le temps de réfléchir au mystère qui se cachait derrière l'estrade. Un Pokémon rose passa proche mais la jeune femme n'y porta pas attention, contrairement à Cogneur qui l'observa un bon moment, s'arrêtant de marcher. Il avait eu l'impression de voir quelque chose de rouge... De son côté la botaniste était déjà proche de la porte, nerveuse à l'idée qu'un autre piège soit placé dans la pièce.

Spoiler:
 

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Protecteur d'Artikodin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 23

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 29 Juin - 21:43


Après un moment d'acharnement, j'entendis un léger déclic : la porte était dévérouillée. Je pris mon mal en patience, et je l'ouvris très légèrement, afin d'examiner les potentielles sécurités, ou - pourquoi pas, on parlait de la Team Boréale après tout - des pièges. Rien ne semblait visible.

Une fois dans la pièce, j'en fis un tour rapide, mais minutieux. Je cherchais plusieurs choses : des documents en rapport avec la Team Boréale, des signes de présence humaine ou Pokémon, et de potentiels passages secrets. J'avais beau être à la retraite, j'avais été connu et réputé pour mes connaissances en systèmes de sécurité : s'il y avait des choses cachées, je les trouverai probablement.

Après avoir rassemblé tout ce qui pouvait avoir de l'intérêt, je pris un feutre qui se trouvait sur le bureau et dessinait une grande croix sur la porte de la pièce. Cela servait à deux choses : savoir que j'étais déjà passé ici, et... peut-être attirer l'attention de certains criminels.

Une fois ceci terminé, je passais à la salle suivante, en voulant réitérer la même chose. Malheureusement, mes espoirs de trouver le responsable de tout ceci diminuaient à chaque seconde, et la peur de perdre mon Pokémon augmentait tout aussi vite.
HRP:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 1 Juil - 18:03

Toujours aussi posément, le Sphinx prit le soin de surveiller chaque mouvement des principaux acteurs de la scène, tout en écoutant et analysant chacune de ses paroles. Après avoir réfléchi un instant, il se décida de répondre d’abord à la maîtresse des dragons. Malgré son franc parlé, elle se décida de suivre l’indication du Sphinx.

- Vous êtes amusante, chère Nyssa. Je sais déjà tout de vous. Mais je vous en prie, lisez-donc l’inscription.

En effet, en plongeant la pomme d’or dans l’eau, une partie de la teinture dorée s’effaça, laissant apparaître un nouveau message. Evidemment au courant de ce message, il était bien content que Léna n’ait récupéré la pomme.

« Les plus grands tombent toujours de plus haut. »

Cela devenait clair. Celle qui se considérait comme la plus belle se devait de chuter. Quelques instants passèrent, avant qu’un agent de la Boréale sortit son pistolet et tira une balle en direction de Nyssa. Il n’avait pas précisément visé, permettant tout de même à la championne d’éviter d’être touchée dans une zone vitale. En effet, c’était l’épaule qui subirait les frais. L’agent en question se précipita alors vers un autre des invités, qui n’était autre que Konrad, sortant un couteau de sa poche et le plaçant sous sa gorge. Cette réaction était en fait quelque chose pour gagner du temps avant que les autres champions et autres ne s’en prennent à lui. De cette manière, il put retrouver sa boule fumée, qu’il jeta au sol, avant de disparaître d’un coup avec la personne qu’il tenait en otage. Konrad venait-il donc d’être enlevé sous les yeux de tous ? En réalité, non. Juste évacué du bâtiment. Le Sphinx n’avait pas envie de capturer des personnes autrement qu’en les faisant prisonnier de cet étage ce soir-là.

Le Sphinx fut heureux de voir que Léna s’attela à récupérer la pomme de la fontaine. Quel heureux hasard que les choses se déroulent ainsi ! En poursuivant l’énigme ainsi, elle s’appropriait un précieux élément. La pomme possédait en effet un indice sur Le Sphinx. Ce-dernier était véritablement joueur. Il n’hésitait pas à prendre des risques en laissant des indices sur lui. De toute façon, c’était plus un défi qui était posé aux convives, doublé d’une mise en garde pour le futur, bien que les conséquences puissent déjà être terribles pour les invités…

« Les yeux du Sphinx ne sont que façade. Son véritable regard n’est pas sien. »

Comprendrait-elle quel en était le message caché derrière ? Quoiqu’il en soit, elle ne devait pas faire partager cette information aux autres. Quit à mentir. Mais elle devait conserver cette pomme aussi précieusement que Nyssa avait faite avec la sienne.


- Vous n’avez pas peur d’affronter le danger, belle Ephira. Que la déesse du chaos vous protège.

Son attention se porta ensuite vers Yuugure. Il s’obstina à fouiller la pièce en question. Malheureusement pour lui, rien d’intéressant n’était présent dans cette pièce. Seule l’absence du corps de Maëstro était à noter. Peut-être que cette pièce serait utile pour plus tard ? Enfin, il y avait bien une caméra, sur le mur à droite, au fond de la pièce. Fonctionnait-elle ou non ? Le Sphinx était curieux de savoir ce qu’il ferait pour le savoir. Mais il était aussi curieux de savoir s’il allait se concentrer dessus… Ou plutôt sur cette énigme.

- Votre curiosité a-t-elle était satisfaite, monsieur Akatsuki ? Peu importe, en fait. Permettez-moi d’être un peu égoïste et de faire passer ma curiosité avant tout. Aimez-vous les énigmes intellectuels ? Seriez-vous capables de résoudre celle que j’ai concoctée pour vous ? Quoiqu’il en soit, laissez-moi le découvrir en vous laissant y répondre.
Un légat de N souhaite assister à une réunion secrète tenue par le trio des ombres. Pour y être admis, il doit donner le mot de passe au garde à l’entrée. Il se cache et écoute les personnes qui se présentent.
Un homme arrive. Le garde lui dit : « Cinq », l’homme répond « Quatre » et le garde le laisse entrer.
Un deuxième se présente. Le garde lui dit : « Six », il répond « Trois » et passe.
Un dernier se présente. Le garde lui dit « Quatre », il répond « Six » et entre.
Arrive le tour du légat de N. Le garde lui dit « Sept ». Que doit répondre le légat de N pour pouvoir entrer ?


Que se passerait-il s’il répondait mal, ou bien ? Que se passerait-il s’il ignorait cela ? Autant de questions, dont seul le Sphinx en connaissait la réponse…

Le temps de laisser Yuugure réfléchir, il alla adresser la parole à sa prochaine cible. Yukina Azuka. Une jeune championne au talent prometteur, mais qui semblait assez introvertie. C’était une de ces jeunes championnes qui en avaient encore long à apprendre, semblable à Roxanne de Hoenn par exemple. Du moins selon le mystérieux personnage.


- Mademoiselle Azuka ? Excusez-moi de vous avoir fait attendre un peu avant de vous répondre. Gardez donc votre calme, et contentez-vous d’agir en votre bonne âme et conscience. Je ne suis pas là pour vous imposer de pression. Je suis d’ailleurs heureux de voir que vous avez décidé de vous concentrer sur le mystère du vestiaire n°2.

C’était amusant de voir toutes ces personnes parler de lâcheté. Il n’en avait strictement rien à faire de ces paroles. Il n’y aurait pas eu la même saveur de jouer avec ses invités s’il s’était directement présenté à eux… Et tout le monde devrait savoir que les plus grandes victoires reposent sur des actes lâches, n’est-ce pas ? Surtout quand les enjeux surpassaient les valeurs humaines.

Au moment où Yukina entra dans la pièce, aucun chant ne résonna. Notons qu’à nouveau, la pièce était sombre. Aucune lumière d’allumée. Sûrement pour des économies d’électricité après tout… Après une ou deux minutes d’attente, un doux chant commença à s’élever, sortant de nulle part. Un joli chant d’ailleurs, mais quelque peu… Lugubre. Joyeux, mais lugubre. Comme si ce chant se délectait de la souffrance de Yukina. Notons que le soir était prévu comme étant une nuit sans lune. Les lumières se mirent à clignoter, tandis qu’une ombre s’empara du Mentali. Un Prélèvement Destin ! Etait-ce un piège ou non ? Pas vraiment en réalité. Plutôt une conséquence à devoir supporter, qui pourrait influer sur les stratégies de chacun. En attendant, cela révélait une information capitale, qui apparut rapidement aux yeux de la championne en même temps que les lumières clignotèrent.

Un petit Banshitrouye était présent dans l’étage.


- Ah, certaines questions semblent trouver réponse, vu ce qu’on y trouve dans cette pièce… C’est une information intéressante qui est là, dont je vous laisse le plaisir de la faire partager ou non. Ne vous laissez pas abattre par ce Prélèvement Destin. C’était un instinct naturel de ce pokémon lors des nuits sans lune. Cela pourrait juste s’avérer gênant si d’autres voudraient le mettre KO. A moins que vous ne vouliez profiter de ce lien ? Je vous laisse y réfléchir.

Pendant ce temps, Mauve avait eu le temps de s’occuper de son énigme. Et pour le coup, elle avait brillamment trouvé une solution pour éviter de blesser autrui tout en comprenant le pourquoi utiliser le venin de Kravarech sur les pommes. Le Sphinx était sur le point de la féliciter et de poursuivre ses énoncés lorsqu’Allyx, aussi joueuse qu’elle semblait l’être, s’empara de la pomme en question. Une situation qui amusa bien le mystérieux personnage.

- C’était presque trop facile, n’est-ce pas ? Je crains ne pas pouvoir vous offrir de récompense de suite. Il va falloir éviter de perdre de vue cette Nymphali… Pas de déception cependant. Je vais vous récompenser autrement, à ma manière. Mais pour cela, il faudra résoudre cette énigme.
Je suis dans l’étang, et au fond du jardin. Je commence la nuit, et finis le matin. J’apparais deux fois dans l’année. Qui suis-je ?


Une autre énigme. Une manière d’embrouiller l’esprit de la pâtissière, même si elle se décidait à ne pas se concentrer dessus. D’une manière ou d’une autre, Le Sphinx arriverait à faire pression sur elle pour qu’elle se concentre dessus ou non pas sur Allyx.
C’est également à ce moment où Bahia entra dans la cuisine. Peut-être avait-elle repérée cette Nymphali qui s’enfuyait ? Si elle le désirait, elle pouvait aider Mauve à résoudre l’énigme. Tant qu’elle ne se concentrait pas non plus sur l’évolition… De toute façon, le plus important pour elle était de trouver une baie fraive.


- Les baies fraives sont dans cette pièce, si cela peut soulager votre Blindépique. Cependant, il semblerait que notre pâtissière ait fait quelques… Expériences par ici. Peut-être a-t-elle empoisonnée ces baies ?

Il ne doutait pas que la jeune femme dise la vérité à Bahia. Mais cela importait peu, tant qu’Allyx pouvait gagner du temps en se fondant dans la masse pour faire ce qu’elle voudrait de la pomme d’or… De toute façon, elles ne pouvaient pas savoir que la Nymphali faisait parti de l'armée de Deoxys.

Enfin, son attention se reporta vers le « serrurier » si nous pouvons dire ça comme ça. Il venait de fouiller la pièce, et s’attaquant à un autre bureau verrouillé. Lorsque la porte fut ouverte, il put remarquer que celle-ci se montrait bien plus intéressante et mystèrieuse. Plusieurs photos de sphinx étaient affichées sur les murs, avec des masques de Tutafeh. De plus, une magnifique tombe aux motifs de Tutankafer trônait au fond de la pièce, derrière le bureau. Nombre d’antiquités et de pièces d’or étaient également présentes ici, comme s’il s’agissait d’un trésor issu des tombeaux les plus grands et mystérieux. Une voix s’échappa alors de cette tombe.


- Un gardien de nuit meurt de jour. Touche-t-il une pension ?

Que se cachait dans cette tombe ? L’homme devait-il répondre à la question ? L’ignorer ? Ouvrir cette tombe ? A moins que les mythes concernant les Tutankafers ne soient réels…

Les invités ne s’en rendraient peut être pas compte étant donné qu’ils s’éparpillaient à travers l’étage, mais il pouvait être surprenant pour un homme d’arriver à avoir un œil sur tout et de ne pas s’y perdre…


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 2 Juil - 9:48


L’attente me semblait interminable encore une fois, cette énigme était longue comme un jour sans fin et l’eau de la fontaine était glacée par dessus le marché. Pourquoi avais-je choisi de venir déjà ? Ah oui, remplir mes obligations sociales de championne. C’était la dernière fois que je quittais ma ville pour aller me pavaner au beau milieu d’une soirée mondaine improvisée, j’en faisais la promesse. Je sentais l’agacement monter en moi petit à petit, je commençais même à me sentir dupée concernant cette histoire de pomme quoi que, non il s’agissait peut être là d’une des rares valeur sure de la soirée et je n’étais pas prête de m’en séparer. Je la méritais plus que quiconque aussi si ce Sphinx croyait pouvoir m’intimider en me menaçant de je ne sais quoi, il pouvait se mettre le doigt dans l’oeil et tenter d’atteindre sa gorge avec. D’ailleurs mon message m’avait paru on ne peut clair tout à l’heure et pourtant, il avait fallut que l’égyptien recommence ses commentaires sur l’avancée de son jeu. Il était bien le seul à s’amuser ici en tout cas. Que voulait-il dire quand il disait qu’il savait tout à mon sujet ? Ses caméras n’étaient quand même pas parvenues à capter les détails de ma main quand même ? Non sans aucun doute. Il devait sûrement faire allusions aux rumeurs habituelles… Le clan d’Ebenelle, le poste de championne qui m’avait filé plusieurs fois entre les doigts et le lien de parenté avec Sandra et bla bla bla… Toujours ces mêmes rengaines qui manquent cruellement d’originalité et qui en plus ont le pouvoir de m’énerver à une vitesse record. Il fallait avouer que c’était le simple fait de penser à ma cousine qui me faisait partir au quart de tour.

J’étais perdue dans mes pensées, essayant en vain d’ignorer la voix du Sphinx qui s’adressait à moi, lorsque je sentis dans l’eau la surface du fruit devenir glissante à un endroit particulier. Alors même que le maitre du jeu m’invitait à observer les conséquences de mes agissements ? Soit les caméras étaient très performantes soit ce type avait un sens de la synchronisation à peu près égale à celle d’un coucou artisanal. Je me mis à agiter ma pièce à conviction dans l’eau afin d’en dégager toute la couche superficielle de produit ou de peinture ou peu importe. J’espérais juste que toute la dorure ne disparaisse pas sinon, il aurait était clairement décevant de penser que tout ceci avait été fait pour un fruit peint à la gouache. Au contraire seule l’inscription fut diluée afin de laisser place à une toute autre phrase. Je ressortais bientôt la main de l’eau, la secouant pour aider à évacuer le liquide de ma peau et de la surface lisse et métallique de la pomme. Je préférais d’ailleurs la placer dans mon autre main toujours gantée afin de cacher sous mon boléro la peau parsemée de zones décolorée. Personne n’avait encore saisi ce détail mais la jeune femme, cette Ephira, était encore trop proche à mon goût. Je ne pouvais m’en prendre qu’à moi même encore une fois, c’était moi qui avait proposé aux volontaires de me suivre. Pour la première fois depuis le début de la soirée, je fut assaillie par un frisson d’inquiétude en posant les yeux sur la phrase fraichement apparue. Il allait se passer quelque chose c’était certain et malgré les événements qui s’étaient produits, j’tétas intiment persuadée que ce court message ne faisait pas allusion au sort qu’avait subi Maestro.

J’avais les yeux rivés sur le fruit doré lorsque j’entendis un bruit sourd et agressif, provenant de la zone située en face de moi. Je me sentais agir au ralentit, comme si la scène se retrouvait prisonnière d’un bloc de gélatine. J’entendais les voix des invités mais dans le lointain et aucun de leur mot n’était clair, il y avait aussi de l’agitation beaucoup d’agitation, puis je fus un instant déséquilibrée et quelque peu projetée en arrière du coté gauche. Puis de la douleur, une douleur atroce et fulgurante tellement profonde que j’en aurais hurlé. Au lieu de ça je laissais s’échapper un râle moins discret que ce à quoi je m’attendais en expirant tout l’air contenu dans ma poitrine. Ma respiration se figea un instant et mon esprit se vida de toute pensée parasite. Il ne pouvait pas s’être produit ce que je croyais tout de même, il n’avait pas osé… Je sortais ma main de mon veston, ne réfléchissant plus au protocole de discrétion ou autre et portais le bout de mes doigts au niveau de l’épicentre de la douleur. C’était chaud et humide et surtout teinté d’un rouge profond. Ce ne fut qu’à ce moment là que je lâchais le fruit, par réflexe sans doute, et que je me rendis compte que j’avais gardé la bouche légèrement entrouverte depuis le coup de feu. Cet enfoiré avait donné l’ordre de me tirer dessus, sur moi et un sbire s’était exécuté et prenait maintenant un nouvel otage. Je tombais à genoux serrant au maximum ma mâchoire sous le regard terrifié de mon pokémon qui ayant assisté à la scène hésitait quand à l’attitude à adopter a présent. J’essayais quand à moi de réguler ma respiration pour limiter mes souffrances mais il n’y avait rien à faire à ce niveau pour le moment enfin si, il fallait que je bouche la plaie si je ne voulais pas tourner de l’oeil dans un premier temps.

Je plaçais le gant que j’avais retiré tout à l’heure entre mes dents pour essayer de ne pas crier en manipulant le point d’entrée de la balle et coinçais entre ma peau et mon chemisier troué un mouchoir de tissus que j’avais gardé dans ma poche. Mes idées se faisaient maintenant un peu plus claires et alors que des curieux et des inquiets commencent à se rapprocher je retirais le morceau de cuir de ma bouche et murmurais les dents serrées et l’air fortement contrariée, provoquant un léger mouvement de recul de la foule.


- Je vais le tuer… Si je le trouve je le tue…

Mais je ne pouvais pas le faire dans cet était bien entendu… Il fallait que je me remette d’aplomb sinon je ne serais plus utile en rien et c’était bien la dernière chose qui devait arriver. Il fallait que je fasse mieux q’un garrot de fortune si je voulais être sure de pouvoir continuer à avancer et j’eu ma petite idée. La voix métallique raisonnait encore mais je n’avais que peu à faire des consignes des autres aussi je me relevais et constatais qu’il m’étais impossible de bouger le bras touché sans déclencher une sorte d’éclair fulgurant partant du bout de mes doigts et remontant jusqu’à l’omoplate. Heureusement que rien de vital n’avait été touché sinon j’aurais pu lancer l’interrogatoire de Maestro en personne et en direct. Je tenais mon bras handicapé pour éviter au maximum les mouvements parasites et me tournais vers la jeune brune, elle pourrait m’être utile sans doute vu mon état. Dans une nouvelle grimace de douleur, je m'adressais à la fille la voix changée par l'intervention de la torture infligée par mon épaule mais avec un ton toujours aussi direct et tranché.


- Ephira n’est ce pas ? Accompagnez moi, je pense pouvoir trouver une trousse de premier soins dans les vestiaires mais je ne pourrais pas me charger de mon état seule. Vous n’êtes pas hémophobe j’espère ?

Et où était passé le médecin qui s’était précipité sur le mourant tout à l’heure d’ailleurs ? Ah ça pour ausculter un mort y a du monde mais pour se charger des vivant on manque soudainement de volontaires. Sans même regarder si la femme me suivait, je commençais à partir en direction de la salle réservée aux femmes et ralentissais au bout de quelques mètres pour adresser une requête à mon dragon, me suivant toujours l’air dépité et inquiet.


- Va à la cuisine s’il te plait et essaye de trouver un alcool fort ou du vinaigre blanc. Si je ne trouve rien pour désinfecter cette plaie ça fera l’affaire.

Apophis ne semblait pas vraiment réjoui à l’idée de m’abandonner dans cet état mais en même temps, il savait que ce n’était pas une demande frivole de ma part et surtout que ce n’était absolument pas le moment de discuter mes consignes. Il se fraya un chemin vers la cuisine, serpentant à 90° gardant ainsi la tête haute et non sans avoir adressé un signe de têtes aux personnes déjà présentes dans la pièce il commença ses recherches rapidement, les laissant vaquer à leurs occupations. Quand à moi une fois le seuil du vestiaire franchis, je retombais assise sur un des bancs afin de reprendre mon souffle et faire le point. Il m’avait bien eu pour le coup mais ce n’était pas pour ça que j’étais hors jeu, bien au contraire. Le Sphinx m’avait définitivement sur le dos pour motifs professionnels et personnels. Je commençais à me contorsionner pour retirer le boléro taché et constatais avec effroi qu’il n’était percé qu’à l’avant. Le projectile était toujours coincé dans mon omoplate alors, restait à savoir si je pouvais le garder ou s’il fallait le retirer d’urgence. Dans un premier temps il fallait mieux que j’attende mon dragon et la jeune femme. Pour une fois, du renfort n’était pas de refus.
HRP:
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 2 Juil - 19:30


Ekaki s'était préparé et Yuugure s'était intéressé de plus près à la pièce, ne découvrant qu'une chose méritant de l'attention : la caméra accrochée au mur à droite. Certes, il devait y en avoir dans d'autres pièces et elles pouvaient être utiliser pour qu'il voit les 'participants' à son jeu, mais il aurait été idiot de ne s'occuper que d'une caméra : elles étaient toutes sûrement reliées à une centrale et n'avaient pour que pour unique mission que de lui ramener les images qu'elles prenaient. Oh, il aurait pu demander sa destruction, mais il valait mieux aller jusqu'au lieu où se trouvait les écrans pour cela.

Ainsi, il ne bougea pas de sa position en pensant à cela, jusqu'à ce que la voix du Sphinx ne résonne, s’adressant directement à lui en lui demandant si sa curiosité avait été satisfaite. Pas entièrement, en vérité, mais il se contenta de hocher sobrement de la tête, toujours en regardant les murs et le plafond de la pièce. Une énigme, hein ? Rien qu'en entendant ce mot, les dents du blond se serrèrent : il n'avait jamais été très bon dans ce genre de chose et laissait le plaisir de cela à son frère Tasogare. Malgré ça et après un léger soupir, il haussa les épaules, écoutant la suite et l'énoncé de la dite-énigme. Des chiffres, des personnages qui se présentent, un garde, N… Se grattant légèrement l'arrière du crâne, il commença à réfléchir, sachant que son pokémon ne pourrait pas l'aider. Et même s'il le pouvait, comment ferait-il pour le communiquer ? Rapidement, il fit quelques calculs mentaux et, visiblement, rien ne coïncidait… Addition, multiplication, suite logique entre les chiffres énoncés… Rien. Pourtant, il était presque certain d'avoir déjà connu la réponse. Oh, ça ne devait sûrement pas être lui qui l'avait trouvé en ce temps là, mais il avait déjà entendu quelque chose de similaire. Il suffisait de chercher un peu plus loin et de… Oh. Soudain, ça lui revint : un petit bouquin d'énigmes acheté par son frère. Certes, il ne parlait pas de N ou du Trio des Ombres, mais le système était le même. Souriant légèrement, le champion se mit à rire doucement.


« Je crois que la réponse est quatre, non ? Je pense que ça devrait vous contenter, ahah. Vous avez de la chance : je suis assez joueur, aussi. Mais je préfère jouer et que l'on me donne envie de continuer à jouer, si vous voyez ce que je veux dire, Sphinx. »


Jouer le jeu était la 'seule' solution, n'est-ce pas ? Yuugure ne pouvait pas faire mieux que ça. Évidemment, il n'allait pas déligner de ses idées, mais si répondre aux énigmes du Sphinx suffisait à le contenter et le calmer, il n'y perdrait rien. Peut-être même qu'il y gagnerait ? Après tout, un bon jeu offrait toujours des récompenses, pour donner au joueur l'envie de poursuivre la partie. Et peut-être qu'en lui parlant un peu il révélerait des choses sur lui ou la team Boréale sans le vouloir ? Le blond espérait tout de même que les autres 'joueurs' ne l'énerverait pas : tant que l'on ne savait pas ce dont il était capable, il fallait jouer la sécurité.

Quoi qu'il en était, il termina son analyse de la pièce et une fois qu'il jugea que c'était bon en sortit, hésitant à la marquer. Malheureusement, en l'absence de papier et de crayon, il ne pouvait franchement pas écrire quelque chose et son Queulorior ne savait pas écrire… Quoique… Jetant un coup d’œil à son compagnon, il eut une idée lumineuse.

« Puis-je ? » Dit-il, en pointant du doigt la queue encore brillant. Le pokémon Normal ne comprit pas tout de suite, mais hocha la tête, tendant son pinceau à l'humain, tout en annulant son Rayon-chargé. Soufflant un 'merci', le Champion s'exécuta et prit le pinceau tout en fermant de sa main libre la porte, avant de commencer à y écrire à l'aide de l'encre d'Ekaki :

Citation :


Yuugure :

-Salle vide
-Maëstro absent
-Caméra : utilisée par Sphinx ?

Il termina par une petite signature et un « Ahah » écrit, pour bien prouver que le message venait de lui. Après tout, il serait bête que quelqu'un d'autre vienne et fasse les mêmes conclusions que lui. Et peut-être que sa précision quant à la disparition de Maëstro aiderait un autre des 'joueurs'. Soupirant doucement, il passa son regard dans le couloir : où aller à présent ?

Actions:
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 3 Juil - 0:49

La détonation interrompit mes pensées brutalement, tandis que je tournais la tête en direction de la salle de bal... La Team Boréale aurait attaqué les invités? Avec les consignes de sécurité à l'entrée, un invité n'aurait jamais pu ramené une arme à feu à cet étage... Pourquoi s'en prendre directement aux invités? Nous sommes aux prises avec leurs énigmes imposées et ils estiment vraiment nécessaires de rajouter ce genre d'agression!?!

Alors que j’hésitais entre rester ici et me précipiter à la salle de bal, évaluer les dégâts, le Sphinx m'interpelle de nouveau, avec une phrase qui a l'étrange effet de me faire afficher un rictus sur mon visage... Ces mots... C'est typiquement le genre de chose que je sors à mes challengers en arène... Faites ce que je dis, pas ce que je fais hein?

J'incline la tête:

-Effectivement... Merci d'avoir calmé mon esprit infantile aussi instable et encore bien inexpérimenté.

Ces paroles étaient sincères, après, Le Sphinx en faisait ce qu'il voulait...

La chanson se fit alors entendre... et en quelques secondes, je compris le pétrin dans lequel je m'étais fourré!

-Rubis! On dégage!

Je tourne les talons, quand je vis l'ombre s'abattre sur la Mentali, tandis que je lâchais un juron, tournant la tête tout autour de moi, nettoyant la pièce du regard! Un Prélèvement Destin! Rubis et moi nous sommes faits complètement avoir!
Un Banshitrouye... Dés les premières notes, j'avais reconnu la voix aussi mélodieuse que mélancolique de ce Pokémon Spectre... Et, en période de pleine lune, il était plus qu'évident que quelque chose allait tombe sur le crane des invités... Les paroles du Sphinx ne firent que confirmer mes craintes...

-*Rubis: Que... Que fait-on Yukina?*

-*... On fouille l'étage, on récupère le Banshitrouye, avant les invités de préférence, et on avisera ensuite! Je vais pas attendre bêtement que l'épée de Damoclès s'abatte sur toi!*

Rubis hoche la tête, se précipitant sur mes talons, tandis que je filais rapidement de la pièce, claquant la porte derrière moi! Il n'y avait pas de temps à perdre!

Rubis, de son coté, prévient tous les invités par télépathie:

-*Rubis: Ici Rubis, la Mentali accompagnant Yukina Azuka! J'ai été victime d'une attaque Prélèvement Destin, lancée par un Banshitrouye! Si vous croisez un Pokémon de cette espèce, prévenez nous, moi ou ma dresseuse! Merci d'avance!

Pour ma part, je longe le couloir 2, en courant, avant de tomber nez-à-nez avec le champion d'arène Yuugure Akatsuki qui griffonnait un message sur une porte, avec la queue de son Queulorior; message que je lus et gravas dans un coin de mon esprit, pour y repenser plus tard.

-... Faites pas attention à moi... Sortez les autres d'ici, c'est tout...

Sur ces mots, je tourne les talons, laissant le champion d'arène à ses occupations... Il avait dû entendre le message télépathique de Rubis et s'il avait vu ce Banshitrouye, il aurait sans doute déjà répondu... S'il a pas répondu, c'est qu'il a rien vu, donc il ne me sera d'aucune aide, pour le problème principal: le sauvetage de Rubis!

Je me précipite vers le bureau 3, dont la porte était fermée à clé, mais je comptais pallier à ce détail rapidement...

-*Rubis! Prépares ta combinaison Charge et Vive-attaque et à mon top on fracasse la porte!*

Sur ces mots, je me penche, saisissant le bas de mon kimono... avant de tirer d'un coup sec vers le haut, déchirant le bas du costume, pour avoir une meilleure mobilité au niveau des jambes, avant de me plaquer contre le mur en face de la porte du bureau 3:

-TOP!!!

Je fonce sur la porte du bureau en décochant un violent coup de pied retourné sur le panneau, pendant que Rubis frappait de toutes ses forces à deux centimètres en bas de l'endroit où j'avais frappé, avec la synchronisation qui nous connaissait si bien...
Pas le temps de faire dans la finisse, la vie de Rubis est en jeu et elle vaut bien plus que tous ces inconnus, invités et Team Boréale compris!!!

Résumé:
 

_________________



>>>Battle thème<<<


Equipe principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 4 Juil - 20:50



Tout semblait fonctionner comme prévu. Mauve avait réussi à isoler le venin sans difficulté et était sur le point de résoudre son énigme. C'est alors qu'une Nymphali lui sauta dessus et réussit à la faire tomber par terre. Habituellement, la pâtissière ne succombait pas aussi facilement aux assauts de ce genre de Pokemons. La seule raison qui pouvait expliquer qu'elle soit tombée était la surprise. En effet, trop concentrée sur ses pommes, la jeune femme ne remarqua pas qu'on tentait de l'agresser... Ce n'était pas une agression violente, mais quelle odeur. Berk. Ce fennec rose puait vraiment de la gueule. C'était dégueulasse. A tous les coups elle avait du se faire l'hygiène intime plus tot dans la journée. En vertu de l'hygiène, Mauve se précipita aussitôt vers l'évier le plus proche pour se laver le visage. Korra, pendant ce temps, s'était amusée à se faire un jus d'Oran. Impossible pour elle d'aider sa dresseuse dans ce mauvais pas.

Peu de temps après, pendant que la victime du léchage faisait encore sa toilette, la voix du Sphinx se fit entendre. Bien que ses paroles n'exprimaient aucune émotion, on pouvait presque sentir la pointe d'amusement qui agrémentait son discours. Se retournant à toute vitesse, le visage encore mouillé, la pâtissière constata avec effroi que toutes les pommes avaient été détruites par le poison. Le poseur d'énigmes faisait également référence à la violeuse rose qui venait de partir. Jouant le jeu et suivant scrupuleusement les règles, la jeune femme prit de nouvelles initiatives.

"Korra, fais comme la voix dit. Garde un oeil sur cette Nymphali. De toutes façons, si elle tente de fuir, nous savons déjà que tu seras plus rapide."
La génisse meugla et suivit la direction prise par la bestiole rose en fuite. Elle la traquerait partout où elle irait. Contrairement à ce que laissent penser les apparences, les Ecremeuh sont rapides... Bien plus que les Nymphali. Si cette dernière tentait de s'échapper, elle n'aurait aucune chance pour tracer la vache qui n'aurait aucun mal à se frayer un chemin à travers des obstacles grâce à Roulade.

Quittant ensuite son Pokemon des yeux pour s'essuyer le visage, le Sphinx ajouta une dernière épice au mélange : une nouvelle énigme. Mauve soupira. Elle était presque sûre qu'il y avait de nouveau un coup fourré derrière et qu'y répondre ne mènerait nulle part... comme pour les pommes. Mais elle n'avait pas le choix. Il fallait qu'elle joue le jeu du Boréal si elle comptait s'échapper et laver son honneur. C'était la seule solution. Elle fit de son mieux pour mémoriser l'énigme. Chaque mot qu'elle risquait de déformer dans sa tête pouvait empêcher sa compréhension et résolution. Heureusement, la demoiselle avait une mémoire assez bien entrainée à force de mémoriser des recettes. Résoudre les énigmes par contre... Tester les pommes était expérimental plus qu'intellectuel, elle n'eut aucun mal à le faire. Mais la proposition du Sphinx était cette fois plus nécessiteuse en réflexion. Jouait-il sur le mot en lui même ou sur les concepts ? Quelles étaient les conséquences si Mauve répondait mal ? Toutes ces questions trottinaient dans la tête de la pâtissière tandis qu'elle éliminait la moindre goutte d'eau qui coulait sur ses joues.

Enlevant la serviette de ses yeux, la demoiselle remarqua ensuite la présence d'une rousse accompagnée d'un Blindépique d'une taille anormalement grande et d'un coloris d'une rareté légendaire. Un soupir de surprise se fit entendre. Avant qu'il ne se transforme en dédain. Déjà la voix lançait à nouveau des accusations fallacieuses.

"J'ai pas touché à ces baies, faites pas attention. Si je comptais empoisonner quelqu'un, je ne mettrai pas des antidotes partout à disposition sur le buffet..." se défendit-elle.
Bien que la rousse ne lui ait rien dit, l'accusée préférait prendre ses précautions. Elle en avait assez d'être le bouc émissaire pour toutes les bouffonneries qui avaient pu se produire durant cette soirée. Encore heureux qu'elle avait été payée en avance... Sinon elle aurait vraiment cru qu'elle ne reverrait jamais son investissement.

"Servez vous. Faites pas attention au bazar, c'est SA faute." ajouta-t-elle en montrant le plafond du doigt.
Elle continua à réfléchir sur son énigme quand un nouvel élément arriva dans la cuisine. C'était décidément bien peuplé tout à coup... Un Draco. Il semblait porter un intérêt particulier à tous les liquides de la salle, comme s'il en cherchait un en particulier.

"Ne touche à rien, ils ont été truqués par la Boréale. Il y a du poison extrêmement virulent la dedans." lança-t-elle au dragon.
Elle retourna sur son énigme. Deux fois dans l'année, dans l'étang, au fond du jardin... Ca n'avait ni queue ni tête pour le moment. Deux fois dans l'année matin et nuit, ca pouvait presque être l'Equinoxe, mais il n'y avait aucun rapport avec le jardin et l'étang. Ou bien jouait-il peut être sur les mots ? Tout restait extrêmement flou. Elle récita alors l'énigme à haute voix, en espérant que la jeune femme rousse se dévoue pour donner la solution si elle l'avait.

HRP:
 

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 7 Juil - 13:01

HRP:
 

Lena récupéra la pomme et constata qu'elle obtint une révélation essentielle. Elle comprit qu'elle devait tout faire pour la cacher aux autres de façon à les empêcher de "gagner le jeu", et ce parce qu'elle souhaitait la liberté des pokemons sans violence plus que tout. Mais justement un coup de feu la fit sursauter, des cris s'élevèrent dans la salle, puis un râle étrange et silencieux se fit entendre non loin. Elle lâcha la pomme qui retomba dans la fontaine avec un plouf, et vit Nyssa qui saignait abondamment du bras et réalisa alors avec effroi ce qui venait de se passer. Elle était contre la violence gratuite et ne comprenais pas cet acte isolé. Certes cette femme est vaniteuse et imbue de sa personne mais de là à l'agresser de la sorte...! Elle ne savait pas comment réagir. Est ce qu'une personne de son égo accepterait de l'aide ?? Elle était sous le choc aussi.

Mais quand la championne lui demanda de l'accompagner elle de sentit utile et commença à la suivre non sans avoir récupéré les deux pommes lâchées et laissées jusque là. Il lui faudrait trouver une cachette pour les entreposer. Là elle pensa à Allyx qui avait visiblement disparut. Mais pouf, d'un coup elles se croisèrent et en meme temps se demandèrent de garder leurs pommes mutuellement. Même si lena comprenais pas son langage,  elle saisit le sens de son ruban tendu avec la pomme. Finalement c'est Lena qui récupéra les trois fruits dorés et allyx reprit sa fuite parce qu'elle était toujours poursuivie par le bovin de la cuisine.

Lena cacha les pommes dans une grille d'aération du couloir le plus vite possible et rejoignit Nyssa, la blessée.

"Pardonnez moi j'ai du calmer la foule."

Elle s' approcha et constata avec inquiétude que la jeune femme saignait abondamment. Elle lui demanda de retirer son chemisier et le mouchoir qui bloquait tant bien que mal la blessure pour pouvoir la soigner. Pendant ce temps elle se mit à chercher une trousse dans les différents casiers. Rien. Elle déchira un bout de sa propre robe non sans regrets et lui proposa de le lui nouer au dessus de la plaie pour stopper l'hémorragie.

"J'ai l'impression que la balle est encore logée à l'interieur. Je vous recommande de la retirer de suite.... L'aide d'un magneti nous serait précieuse. . J'espère. ..."


Pendant ce temps Allyx slalomait entre les gens et passa sous le buffet pour finir par se faire rattraper par la vachette. Elle s' arrêta calmement, de toute façon elle ne courait plus depuis qu'elle n'avait plus la pomme et tentait simplement de la semer sans se fatiguer. Posant la viande à terre, elle lui fit face et le plus dignement du monde elle lui demanda :

"Que me vaut cette filature désagréable ?"

Genre elle est innocente et tout et tout. Mais elle est douée pour mentir et jouer des rôles. Là son rôle serait la charmante demoiselle polie en manque d'affection et dont le ventre capricieux rappel à l'ordre sa maîtresse.

Recap':
 

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 10 Juil - 17:02

Bahia poussa lentement la porte de la cuisine, légèrement effrayée à l'idée d'y trouver un autre imprévu. Son Blindépique suivait très proche derrière, sa grande main posée sur sa brûlure visiblement bien douloureuse. La rousse avait complètement mis l’énigme de côté, ses pensées tournant uniquement autour des baies guérisseuses. L'handicapée cacha du mieux qu'elle pouvait sa surprise d'apercevoir dans la pièce une autre personne, celle que le Sphinx avait accusé d'avoir empoisonné le vieux dragueur. D'ailleurs le grand joueur en remettait une couche, l'avertissant de faire attention à sa collègue. La botaniste fronça les sourcils, un peu surprise que leur bourreau lui donne des conseils de la sorte. Vu comment elle avait été roulée juste avant, Bahia n'était pas trop encline à l'écouter de nouveau. Elle n'avait aucune preuve contre la pâtissière et après que celle-ci eut pris la parole pour se défendre, la demoiselle décida d'essayer les baies quand même. Cogneur grognait derrière, pensant visiblement la même chose. Le marron préférerait probablement un empoisonnement plutôt qu'une brûlure, se disant qu'il ne perdait pas grand chose. Restant silencieuse quelque secondes, la botaniste posa sa canne au sol et reprit sa marche tranquillement, s'approchant des baies que lui avait pointé la pâtissière bouc émissaire. Il n'y avait rien de suspect et il n'y avait à présent qu'un moyen de savoir si cela réglerait les douleurs de son compagnon. Le fruit dans une main, Bahia le tendit vers son ami, malgré la crainte de le voir s’effondrer. Alors que celui-ci l'agrippait fermement de sa main livre, l'handicapée se tourna vers Mauve, un faible sourire étirant ses lèvres.

-' Merci. '

Souffla t-elle. Cogneur hocha la tête, prenant ensuite une grande croquée dans la baie. Deux coups de dents et c'était terminé, il avait tout avalé. Frottant doucement sa brûlure, l'imposant Pokémon s'appuya contre le comptoir, attendant que le fruit fasse son effet. Bahia se rendit compte qu'elle ne pouvait subitement plus communiqué avec lui, ses pensées restant sans réponse. Merde, la Boréale devait avoir réussit à couper le lien psychique entre eux. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure, contrariée. Se serait difficile de travailler avec son ami sans communication, ils allaient devoir improviser comme dans le bon vieux temps. La botaniste allait ouvrir la bouche pour lui demander si cela allait lorsque la voix de la pâtissière retentit de nouveau. Surprise, la rousse observa dans sa direction, voyant alors le Draco. Depuis quand était-il là? Le dragon ne semblait pas méchant et l'handicapée ne fit aucun commentaire, écoutant d'une oreille l’énigme de Mauve. Bahia n'y avait pas prêté attention lorsqu'elle marchait dans le couloir, trop concentré sur le cas de Cogneur. Maintenant qu'elle l'entendait clairement, la curiosité de celle-ci était piqué. C'est vrai, il y avait toujours le mystère autour de la scène, mais celle-ci ne s'était pas très bien déroulé jusqu'à maintenant. Laissant Cogneur se remettre lentement de ses blessures, l'handicapée s'approcha de la pâtissière, tapotant de sa main son sac de soirée.

-' … Hum... Je peux...? '

Sortant un petit bout de papier et un stylo bleu, Bahia se mit à écrire l’énigme dessus. Son père adorait ce genre de mystère et il lui disait toujours de le mettre sur papier, pour mieux voir certains sens cachés. Rangeant le stylo à sa place, la rousse regarda ses phrases, placée de manière à ce que Mauve puisse elle-même voir ce qu'elle avait marqué. Comment aborder cette énigme en premier? Silencieuse, la jeune femme tentait de le retourner dans tous les sens. Bien souvent la réponse se trouvait dans la question elle-même, mais ou? Relisant encore et encore, l'handicapée sursauta d'un coup. Frappé par l'évidence, la botaniste ressortit son crayon rapidement et se mit à encercler les lettres N, la main tremblante. Jamais elle ne s'en saurait rendu compte sans l'écrire, comme quoi son père ne disait pas que des conneries. Déglutissant avec difficulté, elle montra le papier à Mauve.

-' ...N? '

Spoiler:
 

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Protecteur d'Artikodin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 23

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 14 Juil - 9:28


Dès que la porte s'ouvrit, je sentis que je touchais enfin quelque chose. Un simple coup d'oeil me le confirma : des photos de Sphinx partout, des masques de Tutafeh, et un immense tombeau trônait au fond de la pièce. La vraie question était : s'agissait-il d'une décoration, ou bien d'un Tutankafer ? On racontait des légendes sur ces Pokémons, comme quoi leur apparence servait à attirer les pilleurs de tombes et à les punir de façon... définitive. Venant de m'introduire dans la pièce, je pouvais tout à fait être considéré comme tel, et ce sort ne m'enchantait pas vraiment.

Une voix survint de l'objet/Pokémon, posant une devinette. "Un gardien de nuit meurt de jour. Touche-t-il une pension ?" La réponse me vint pratiquement immédiatement, et je souris en voyant l'ironie de la chose. Moi, qui était présumé mort, tombait sur cette devinette. Comme quoi, on n'échappait à son destin. Ou bien... le Sphinx savait qui j'étais. Un frisson s'empara de moi. Peu de personnes avaient accès à cette information, et s'il le savait, alors cela signifiait que la Team Boréale avait accès à toutes les données de la Ligue, ce qui pouvait s'avérer catastrophique si le conflit éclatait vraiment.

Quoi qu'il en soit, je devais inspecter cette pièce. Répondre simplement à la question risquait de ne pas suffire à prouver mes intentions pacifiques envers ce possible Pokémon. Il fallait quelque chose de plus... significatif. Un nouveau coup d'oeil autour de moi m'offrit la réponse.

Je détachais la montre dorée que je portais au poignet gauche avant de m'accroupir et de la poser devant moi, telle une offrande.


« Non, les morts ne touchent rien. »

Je ne bougeai plus, j'attendais une quelconque réaction avant de prendre une nouvelle décision. Mon coeur battait la chamade. Est-ce que mon existence mortelle allait prendre fin, là, de suite ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 15 Juil - 13:15

Le Sphinx reprit la parole. Cette incessante voix presque mécanique allait peut être rendre fou certains d’entre eux… Ou bien, les apaiser avec des mots justes, comme ce fut le cas avec Yukina. Quel étrange mage, qui sans faire passer d’émotions, réussissait à en révéler toute sorte chez ses invités. Entre les déterminés, les coléreux, les apaisés, les inquiets, les superstitieux… Oui, il y avait de quoi l’amuser. Décidément, il était pleinement satisfait de cette soirée, alors qu’il n’en avait clairement pas terminé avec eux. Son entrée en jeu avait été grandiose.

La voix décida donc de jouer à nouveau avec sa blessée, Nyssa. Coléreuse championne qui lui en voulait à mort.


- Ha. Ha. Ha. Je dois dire que j’apprécie beaucoup votre sens de l’humour. Je crains que dans cet état, vous ne soyez en mesure de me tuer… Que voulez-vous ? Vous ne faites que payer l’arrogance d’avoir prit la pomme de la déesse, et d’égoïsme en ne voulant l’offrir à la belle Ephira. J’espère pour vous que votre Draco ne prendra pas un alcool agrémenté de venin de Kravarech. Il semblerait que la pâtissière se soit amusé avec dans la cuisine. De toute façon, vous connaissez bien les propriétés de ce venin, n’est-ce pas ? Et si celui qui a été utilisé contre Maëstro était son venin ?

Le mystérieux personnage avait décidé de jouer un peu avec les nerfs de la dracologue. Dans une telle position de force, il ne pouvait s’en empêcher. Le pire étant que son ton monotone pouvait sembler plus provocateur que jamais. De plus, il aimait plonger la championne dans le doute. Car elle ne pouvait pas savoir ce qu’il s’était passé dans la cuisine. Mauve avait tout de même eu un bon réflexe en prévenant le Draco. Et malheureusement pour elle, s’il y avait une trousse de premiers soins dans l’étage, elle n’était pas dans ce vestiaire. Le médecin qui avait ausculté Maëstro s’était-il amusé à la cacher ?

En attendant, Yuugure devait attendre une confirmation, ou non, du maître de la soirée. Son attente n’allait pas durer plus longtemps.


- C’est une bonne réponse, et je suis heureux que vous soyez un joueur. Tenez, avant de vous offrir une récompense, je vais vous dire un petit secret. Votre Queulorior vient d’écrire sur une étrange ombre. Une ombre qui malheureusement, risque d’emporter votre message avec vous.

C’est sur ces mots que l’on pouvait constater deux étranges yeux verts qui se refermèrent, avant de disparaître dans un rire à peine audible, mais sinistre. Et en effet, plus de message...

- Vous voyez ? En attendant, veuillez vous rendre dans la grande salle. La récompense vous attend là-bas. Pour l’atteindre, on raconte qu’il faut se placer sous le lustre le plus à droite, et fouiller le sol à la recherche d’une petite trappe. Là-dedans se trouverait un trésor qui en vaudrait la peine. Si vous aimez les chasses aux trésors, et que vous vous occupez de celle-là rapidement, je pourrais également vous en proposer d’autres plus complexes.

Voilà une offre qui devrait éveiller la curiosité joueuse du champion. Devait-il suivre ces idées de chasse au trésor ? Le Sphinx allait le laisser réfléchir paisiblement, puisqu’il décida de s’occuper à Yukina. Celle-ci venait de passer devant Yuugure et avait eu la chance de lire le message. Heureuse coïncidence ! Celle-ci put défoncer la porte du bureau numéro trois.

- Vous semblez frêle comme une fleur, mais possédez la force d’un baobab… Quelle étrange fille. Allez-y donc, faites-vous plaisir, fouillez donc la pièce. Je crois que le Banshitrouye vous apprécie et se cache quelque part. Sous le bureau ? Derrière l’étagère ? Dans le placard ? Dans la poubelle ? Ou adossé au siège qui vous montre son dos ? Je crois qu’il n’est pas méchant en tout cas. Au contraire, peut-être peut-il vous faire retomber en enfance avec cette partie de cache-cache.

Retour vers Mauve et Bahia. Celles-ci coopérèrent en effet, laissant la tâche à l’Ecremeuh de récupérer la pomme d’or. Bahia avait d’ailleurs était perspicace. Plus que la pâtissière pour le coup. Qui sait, peut-être pouvait-il occuper les deux esprits et les écarter de la pomme d’or…

- Trop facile pour vous, mademoiselle Nur ? N, en effet. Une lettre noble. Laissez-moi vous récompenser. Une information qui pourrait s’avérer pleine de sagesse. Tenter de passer par l’entrée principale risquerait de vous mettre dans une sale situation. Néanmoins, l’homme fortuné raconte qu’un double de la clé permettant d’ouvrir les portes serait caché dans l’un des casiers du vestiaire numéro deux.

Ainsi avaient-elles le choix d’aller récupérer cette clé et de découvrir quel danger se cacherait derrière la porte. Si elles osaient l’ouvrir. Ou bien, comme d’habitude, elles pouvaient se concentrer sur tout autre chose.

Il ne fit pas de commentaires pour Lena. Elle accompagnait Nyssa après tout, et ne fit aucun mot par rapport à la cachette des pommes. Allyx jouait bien le jeu. Et quelqu’un avait décidé de l’aider. Dans l’ombre, non loin de l’Ecremeuh, les yeux verts ressurgirent, et la fixèrent pour tenter de l’endormir à l’aide d’un Hypnose. Le tout dans le dos de la fée, pour tenter de capturer le plus possible le regard de la vache, ou bien de la forcer à suffisamment détourner son attention pour déceler le moindre indice sur la cachette.

Enfin, le regard du Sphinx se posa sur l’homme qui fouillait la salle au sarcophage. Toutes précautions furent de mises. Et son ‘offrande’ au possible pokémon, était en un sens tel une offrande au Sphinx. Car le sarcophage était de toute évidence un symbole du mystérieux agent de la Boréale.


- Bonne réponse. Veuillez laisser votre montre dorée là où elle se trouve.

Le sarcophage s’ouvrit alors. Le contenu en fut donc révélé : un sac remplit de baies mépos et d’huiles. Quel lien pourrait-il faire avec tout ce qu’il se passait dans la pièce ? Le Sphinx ne fit rien pour aider à comprendre.

- Vous pouvez récupérer ce sac en échange. Si vous l’osez. Peut-être que le véritable piège se trouve ici ? Mais il y a-t-il un piège ? Allons, n’ayez crainte. Je suis une personne de confiance, et je vous invite à vous en saisir.

Encore une fois, ses paroles avaient été minutieusement choisies pour semer le trouble. Evidemment, aux premiers abords, il n’était pas digne de confiance. Mais il était assez intelligent pour se douter de ce genre d’état d’esprit et jouer avec cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 16 Juil - 13:55


Je n’eu pas longtemps à attendre avant que la jeune femme ne me rejoigne dans le vestiaire et je me contentais de hocher vaguement la tête en fermant les yeux face à ses excuses. Elle pouvait faire ce qu’elle voulait je n’en avait rien à faire après tout et avec cette douleur infernale dans l’épaule j’avais un peu de mal à estimer le temps qui passait. Néanmoins la jeune femme à moitié cachée sous son capuchon semblait pleine de bonnes intentions pour pouvoir m’aider et je commençais à me contorsionner pour dégager mon épaule de mon vêtement. A cause du corset qui tenait aussi ma jupe, je ne pouvais pas retirer complètement mon haut mais je parvint à force d’effort à retirer tout le coté gauche du vêtement ensanglanté. Ce n’était décidément pas le moment pour que qui que ce soit d’autre ne débarque dans le vestiaire. Je fus flattée de voir que la demoiselle qui m’accompagnait était même allée jusqu’à déchirer son déguisement pour faire un bandage de fortune en attendant de trouver un meilleur matériel. Il n’y avait rien par ici pour enrayer la douleur ou pour me procurer des soins corrects, tant pis si ce Sphinx pensait que ce serait un détail de ce genre qui allait m’arrêter il pouvait garder le doigt qu’il s’était mit dan l’oeil tout à l’heure. Je fis un signe à Ephira afin qu’elle attende un peu avant d’utiliser le tissus propre, lui expliquant les dents serrées.

- On ne peut pas retirer la balle tant que l’on ne possède rien pour enrayer l’hémorragie qu’on risque de provoquer en la délogeant. Je fis une nouvelle grimace en m’adossant au mur. Attendez au moins Apophis, il aura trouvé quelque chose pour désinfecter la plaie et votre tissus.

Mais je devais avouer que trouver un magnéti était une idée qui me semblait excellente. J’avais envisagé de trouver un type psy mais la marge d’erreur potentielle se réduisait si le métal se retrouvait directement attiré par un puissant aimant d’un de ces pokémon ou d’un membre de sa famille évolutive. J’espérais juste qu’il fasse vite parce que la souffrance que j’éprouvais n’avait rien de comparable avec ce que j’avais déjà pu expérimenter auparavant. Puis soudain une pensée terrible me traversa l’esprit, je n’avais toujours pas remis mon gant et je me trouvais seule nez à nez avec une totale inconnue. Heureusement je poussais un léger soupir de soulagement en baissant les yeux sur ma main et en la trouvant tartinée de mon propre sang. La couleur bordeaux du plasma qui commençait déjà à sécher camouflait entièrement toute décoloration ou autre indice de ce type, mais en contrepartie il faudrait que je garde la main sale pour le moment. J’espérais que tout se passe bien pour mon draco en cuisine mais le temps de répit qui nous avait été accordé dû cesser sur le champ alors que la voix impassible et horripilante du maniaque mythologique retentissait de nouveau.

Le son de son rire monotone me tapait sur les nerfs et me fit serrer le poing qui le pouvait encore le plus fort possible, laissant mes jointures blanchir sous la pression. Il s’amusait à jouer avec mon tempérament qu’il avait bien évidement cerné dans ces conditions et se moqua d’ailleurs ouvertement de mes menaces. Il pouvait compter sur moi, championne ou pas et peu en importait les conséquences je ne serais pas apaisée tant que mes mains ne se seraient pas fermées sur sa trachée une bonne fois four toute. Dans le meilleur des cas. Ce n’était pas de l’arrogance, la pomme était tombée devant moi et habillée et parée de la sorte il était évident qu’aucune femme ne m’arrivait à la cheville ce soir. Et de l’égoisme ? Pitié, si la tenue de cette femme avait été plus saillante j’aurais pu envisager de la lui donner et si ses arguments avaient été plus justes aussi mais là, ca aurait été un non sens le plus total. Et attendez une minute… Pourquoi elle particulièrement ? Ca faisait deux fois que les messages à son égard étaient neutres voir même un peu trop positif à mon goût et ça devait forcément cacher quelque chose. Il faudrait que je me méfie de cette femme, ou tout du moins que je la garde à l’oeil. De toute façon, une personne qui possédait un pokémon de type fée ne pouvait pas être considérée comme aveuglément fiable. D’ailleurs ou était passée ce nymphali ?

Formidable, voilà qu’en plus il y avait des problèmes d’alcools à la cuisine. Je faisais confiance à mon dragon et je savais qu’il ne prendrait pas de risque irréfléchis mais tout de même, le temps pressait un peu. Un rictus ironique déforma mon visage, décidément cet homme possédait un humour décapant quand il s’agissait de parler de venin. Oui j’étais mieux placée que quiconque pour parler de venin de kravarech et ce pour diverses raisons et pas uniquement par le biais de mon statut de dracologue mais ça, ça ne concernait que moi et personne d’autre. Qu’est ce que… C’était une plaisanterie ? Il ne venait pas de faire l’allusion que j’avais compris quand même parce que sinon, nous dépassions à présent le domaine de l’entendement.


- Il se fout de moi, c’est pas possible…

Des mots murmurés et à peine audibles et pourtant si explicites et riches de sens. Son venin ? Il parlait bien du venin de Scylla, ma kravarech ? Ces allégations étaient absolument inacceptables, et il était hors de question que je le laisse continuer ainsi. Les premières et dernières envies de meurtre que j’avais éprouvées dataient d’il y a quelques minutes à peine et elles étaient destinées au metteur en scène de tout ce mic-mac. Je pris une longue et profonde inspiration afin de stabiliser mon timbre de voix et oublier quelques instants la douleur et lui répondre de la manière la plus claire et sérieuse possible.

- Pourriez vous éclairer votre propos ? Je crains d’avoir compris de travers votre dernière accusation sans fondement. Comment voudriez vous qu’une membre active de la ligue telle que moi puisse s’allier à une vermine telle que vous ou vos petits camarades ?

Je vidais une nouvelle fois mes poumons, remerciant Arceus d’avoir choisi la plaque draco aujourd’hui, sauvant mes organes respiratoires. Et en parlant de draco, le mien ne tarderait pas à arriver. J’entendais du bruit dans le couloir, c’était sans doute lui…
❦❦❦

J’avais pénétré silencieusement dans la cuisine, afin de rechercher une bouteille susceptible d’aider Nyssa sans pour autant déranger les personnes déjà présentes et apparement concentrée sur leur énigmes. Je n’aimais pas la perspective d’utiliser du vinaigre, ni même un alcool fort d’ailleurs mas bon, la fin justifie les moyens et nous n’avions ici pas le choix. Je m’apprêtais à jeter mon dévolu sur une bouteille d’alcool fort après en avoir vu le volume lorsque la voix d’une des femmes s’adressant à moi dévia mon attention vers elle. La cuisinière était une âme bien charitable de me prévenir et j’inclinais la tête en fermant les paupières pour d’une part lui confirmer que je ne toucherais à rien et d’autre part que je la remerciais de ce conseil. La situation était néanmoins fâcheuse. J’aurais pu goûter moi même aux bouteilles et attendre de muer pour évacuer les toxines de mon organisme, mais cette idée prendrait énormément de temps et de chance, chose dont nous manquions un peu en ce moment. D’autant plus que je ne connaissais pas ma propre résistance aux alcools humains. Je devais trouver une solution ou alternative, mais quoi… Mon regard croisa celui de la jeune femme a la robe déchirée qui se détourna vivement pour se concentrer sur l’énigme destinée à la jeune cuisinière. J’aurais aimé les aider mais je n’avais aucune idée de la réponse et je ne pouvais pas même leur faire parvenir mes paroles. Némésis aurait pu trouver une utilité dans cette pagaille… Je les laissais réfléchir lorsque mes yeux se posèrent sur les différents ustensiles de cuisine, pendant à leurs support au dessus du comptoir. La plupart d’entre eux étaient en métal et c’est alors que j’eu une révélation. Faute de désinfecter la plaie, nous serions en mesure de la cautériser. Je m’emparais alors de plusieurs instrument avant de les poser devant moi sur le comptoir, non loin du chromatique mal en point. Faisant tomber ensuite mon haut de forme, je plaçais à l’intérieur une paire de longues pinces dont le corps rappelaient un peu des ciseaux, une fine spatule et en fouillant dans un tiroir, je trouvais une aiguille à brider et de la ficelle à volaille. Il ne faudrait surtout pas que Nyssa découvre l’utilité première de cette ficelle… Je tendais l’oreille alors que la voix du maitre du jeu retentit une nouvelle fois, et fus convaincu qu’il était plus que temps de retrouver ma championne. Néanmoins, je ne pouvais pas laisser seul ce petit groupe malgré la présence protectrice du blindépique qui semblait souffrant. Je me tournais alors vers ce dernier avant d’encombrer mes mâchoires en saisissant le bord de mon haut de forme, sachant qu’il serait le seul à me comprendre.

- Je peux vous accompagner jusqu’au second vestiaire si vous le souhaitez. Je me rend dans le n°1 aussi, il serait idiot de ma part de vous abandonner sans assistance. Aussi, je dois la sécurité de ma championne à cette jeune femme et serais ravi de lui rendre la pareille si l’occasion s’en présentait.

Nous nous devions de nous serrer les coudes dans ces heures difficiles et si le chromatique me donnait son accord, j’escorterais le petit groupe jusqu’à la porte du vestiaire n°2 avant de repartir aider notre chère dracologue. Sinon, je partirais sur le champ l’aider à se guérir. Nous avions du pain sur la planche et le temps commençait à filer un peu trop rapidement pour que l’on puisse se permettre de le gaspiller.
HRP:
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Jeu 16 Juil - 15:32

Laisser des traces écrites ou picturales était une chose primordiale dans ce genre de jeu, selon Yuugure. Pourquoi ? Afin d'éviter de passer deux fois au même endroit ou d'oublier des points importants et également, dans ce cas-ci, permettre aux autres joueurs de profiter des mêmes informations que celui qui les avait découvertes. Ainsi, assez content de ce qu'il avait fait, il reçu un message télépathique de la Mentali de Yukina, juste avant de voir celles-ci arriver et voir le message, tout en demandant de les ignorer, pour le moment. La pokémon avait été prise par un Prélèvement du Destin ? Yuu' allait noter ça dans un petit coin de sa tête, afin de ne pas mettre K.O par accident le pokémon ayant lancé la malédiction. D'ailleurs, en parlant de malédiction, le Sphinx se remit à parler, confirmant la réponse que le blond lui avait donné, le soulageant un peu de la peur d'une pénalité. Malheureusement, les paroles du maître de ce 'jeu' n'étaient pas pour plaire au Champion qui, se retournant, ne put que voir le message écrit sur la porte disparaître, aspiré par un mystérieux pokémon… Spectre, visiblement. Mais lequel avait des yeux verts… Rah, il avait un trou. Bah, ça n'allait pas être trop important pour le moment, pensait-il : il devait y avoir masse d'autres pokémons dans les parages, ce serait une perte de temps de tous les mettre hors d'état. Seuls les plus gênants subiront ce traitement. Mais la phrase du Sphinx était étrangement construite… « Emporter votre message avec vous » ? Peut-être que c'était involontaire, mais Yuu' avait l'impression qu'il reverrait ce pokémon.

Quoi qu'il en était, le Sphinx montrait une nouvelle voie : la grande salle. Sous l'un des lustres devait se trouver une trappe et, à l'intérieur, la récompense à sa bonne réponse… Ca semblait presque trop beau et facile, mais si le trésor valait vraiment la peine, il ne serait pas énorme. Pourquoi ? Car c'était simple. Donc la peine n'était pas grande. Haussant les épaules, le blond pensa qu'il n'y avait pas mieux à faire pour le moment et se dirigea avec son pokémon de nouveau vers la grande salle, s'adressant en même temps au Sphinx :


« Des trappes… J'ai l'impression que vous connaissez bien la tour, comme si vous l'aviez faite. Donc peut-être pourriez-vous me renseigner : où est Maëstro ? Il fit une petite pause, en arrivant dans la pièce observant le plafond pour rechercher le bon lustre, avant de poursuivre, avec un petit sourire. Peut-être avec vous, qui sait ? » Termina-t-il, se dirigeant vers le lustre qui lui semblait le plus à droite, en se frayant un chemin entre les invités. Très bien… S'il avait dit en dessous du lustre, il fallait commencer à chercher juste en dessous, non ? En se plaçant exactement au centre du dit-lustre, ce qui ne semblait pas plaire à Ekaki, qui gardait un œil sur celui-ci, fronçant un peu les sourcils, alors que son dresseur commençait à chercher en se penchant un peu. Ca ne devait pas être loin… S'il ne mentait pas.

Actions:
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 17 Juil - 0:00

Fort heureusement, les efforts combinés de moi et Rubis ont raison de la porte, qui s'ouvre brutalement, le loquet pulvérisé par l'impact.
Tandis que Rubis se rue à l'intérieur du bureau, je recule de quelques pas, m'affalant dos au mur, grimaçant de douleur... Mon pied droit, avec lequel j'avais enfoncé la porte, me lançait un peu... Autant j'ai l'habitude de toutes sortes d'acrobaties, le coup d'enfoncer une porte à coup de pied, c'est loin d'être mon sport favori... Enfin bon... En attendant de soigner mon pied, je vais me balader avec un semblant de patte-folle... Cela ne va pas m'handicaper pour le restant de mes jours...

Je rentre alors dans le bureau, commençant de suite à fouiller, suite aux paroles du Sphinx, haussant les épaules, en réponse à ses remarques:

-Disons que je suis habituée à aller sur le terrain depuis des années. Il faut pas me prendre pour une intello qui passe sa vie enfermée dans son laboratoire... même si j'admets que la porte était un tantinet trop costaude pour mon pied...

Sur ces mots, je fouille à l'opposée de Rubis, qui regardait dans les placards de gauche et, de mon coté, je commençais à fouiller une armoire sur la droite... D'après le Sphinx, ce Banshitrouye serait d'humeur joueuse... Je ne savais pas trop quoi penser de ces paroles... Pour l'instant, il fallait retrouver ce Pokémon et ensuite, on avisera selon la situation...
Un fracas métallique et deux cris se firent entendre:

-BANSHI!!!

-MENTAAAAA!!!

Je sursaute brutalement en entendant le cri de terreur de Rubis, dans mon dos. Je tourne la tête, pour voir la Mentali au beau milieu de la pièce, toute tremblante, face à un Banshitrouye, qui se roulait par terre, en éclatant d'un rire sonore et sinistre.

-*Euh... Rubis?*

-Rubis: *Ah... Ah... Je... J'allais pour ouvrir un placard... quand la porte s'est brusquement ouverte et ce... ce Pokémon m'a sauté dessus...*

Je m'avance prudemment, frictionnant la tête de Rubis, pour la rassurer... Je toisais le Banshitrouye... Que faire maintenant? J'avais rassemblé un peu mes esprits depuis le début de la malédiction lancée sur Mentali et je m'étais rappelé qu'il y avait un moyen de passer outre cette attaque Prélèvement Destin en usant des altérations d'état... Après, les seules attaques dont je dispose avec Rubis sont des attaques de type Psy, qui pourraient infliger aléatoirement le statut de confusion à Banshitrouye et permettre le mettre K.O avec les dégâts liés à sa confusion, sans entraîner Rubis dans sa chute... Mais il y avait aussi le risque de mettre trop de force dans l'attaque et d'anéantir le Banshitrouye d'un coup et on ne peut pas déterminer précisément sa force et sa résistance... d'autant plus que c'était un spécimen vraiment petit par rapport à la moyenne...
Or, il était hors de question de jouer avec la santé de Rubis à grands coups d'aléatoire... Je ne peux pas non plus me permettre de la perdre dans cette souricière montée par le Sphinx et ses acolytes...

Je croise les bras, songeuse:

-*Hum... Rubis... On va emmener le Banshitrouye avec nous. On le ramènera à l'arène, où on pourra mieux encadrer les attaques et les altérations d'état contre lui, pour tâcher de te conserver de l'attaque Prélèvement Destin. Ensuite, on le soigne et on le relâche...*

Rubis tourne la tête vers moi, réfléchissant un moment:

-Rubis: *Hum... Je n'ai pas de plan du tout, par rapport à la façon de procéder, alors je vais dire oui à ton offre... De plus, il ne faut pas oublier que l'on n'est pas tous seuls dans cette galère... Il faudrait revenir parmi les invités et participer aux diverses énigmes...
Plus vite on sortira d'ici, plus vite on pourra m'ôter cette malédiction... Je vais convaincre ce Pokémon de nous suivre*


La Mentali s'approche alors du Banshitrouye:

-Rubis: Hum... Bonsoir... Dis... Cela te dirait de venir avec nous? On va sortir de cet endroit et on t’emmène dans l'arène de ma Dresseuse. Tu verras, il y a plein de choses vraiment sympas à voir...

Rubis était sincère dans ses propos. Elle avait estimé que ce Pokémon n'avait pas à souffrir dans cette souricière et qu'il serait bien mieux encadré par ses partenaires de l'arène... Et puis, elle avait bien l'intention de nouer des liens avec ce Pokémon... Eh oui, notre Mentali adore se sociabiliser avec les autres Pokémon, même ceux qui lui envoient une attaque Prélèvement Destin et qui manquent de lui faire avoir une crise cardiaque...

Si Banshitrouye acceptait l'offre de la Mentali, les deux Pokémon et la Championne se rendraient de suite dans la grande salle, pour rejoindre les invités et rassembler le plus d'informations possibles, bien déterminés à percer les secrets de cette soirée particulière...

Résumé + cas de figure selon situation [IMPORTANT à lire pour le Sphinx]:
 

_________________



>>>Battle thème<<<


Equipe principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 17 Juil - 23:27



"Bien joué..." glissa-t-elle, soulagée, à sa compagnonne d'infortune.
Incroyable. La rousse avait trouvé la solution à l'énigme avec une facilité presque déconcertante. La solution était d'écrire le problème et la réponse devenait alors limpide. Mauve se sentait stupide : sans l'autre demoiselle elle se serait concentrée sur les concepts et n'aurait pas vu l'évidence. Au moins cette bonne réponse ne déplairait pas au Sphinx. La pâtissière ne connaissait pas encore le prix qu'il fallait payer quand on le décevait mais elle se doutait bien qu'il y avait anguille sous roche. En effet, à chaque succès le mystérieux leur donnait une récompense. Une punition pour un échec était tout aussi logique. Même s'il s'était montré particulièrement clément à l'égard de la jeune femme, il n'était pas son allié. Bien au contraire.

Korra, de son côté, talonnait la Nymphali. Elle allait bientôt tenter une manoeuvre pour l'attraper mais d'un seul coup, elle sentit comme une baisse de tension. Cette absence la fit tomber au sol. Elle se releva aussitôt, non sans sentir une certaine fatigue dans ses membres. La fugitive avait disparu dans ce qui semblait avoir été un nuage vert aux yeux de la vachette. Elle meugla de déception. L'enchaînement de ces échecs ne la mettrait pas dans les petits papiers de sa dresseuse dans un moment aussi délicat. Elle retourna vers la cuisine en claudiquant, se remettant doucement de l'assaut mental qu'elle venait de subir.

Quand elle fit son retour dans la salle des vivres, elle remarqua sa maîtresse en train de réfléchir. Le Sphinx leur avait soumis une nouvelle "énigme". Cette fois ci, l'enjeu était bien plus concret : il donnait des indices sur la sortie. L'entrée serait probablement piégée mais les clés étaient à disposition dans le vestiaire numéro deux. Pour s'aider à réfléchir, Mauve défaisait, les yeux fermés, son chignon petit à petit. Les mèches de cheveux retombèrent les unes après les autres, recouvrant à nouveau ses oreilles et ses épaules. En rouvrant les yeux elle remarqua la présence de son Ecremeuh. Bredouille. Elle soupira et ne fit aucun commentaire. Ce n'était pas le moment de perdre patience avec elle. La gronder ne ferait que diminuer sa motivation et servirait les intérêts de la Boréale. Une chef pâtissière savait quand il fallait prendre sur soi et épargner sa colère aux commis.

"Je suis bien tentée par jeter un oeil au vestiaire. Avoir ces clés peut toujours être pratique même si l'entrée peut cacher une mauvaise surprise. Si nous sommes vraiment à court de temps, on pourra toujours forcer le chemin. Il y a quelques champions ici, ça devrait faire l'affaire... On y va ensemble ? Ca sera plus sûr à plusieurs, non ? "
Elle espérait vraiment pouvoir s'allier avec la rousse. Elle ne la sentait pas comme une ennemie potentielle. Elle ne lui aurait pas donné une bonne réponse aussi facilement ni même eu son Pokemon blessé si elle était Boréale. Et elle paraissait bien trop gentille pour ça de toutes façons. Il pouvait s'agir d'une mise en scène, mais Mauve préférait ne pas y croire pour le moment. Avoir du soutien, qui plus est féminin, était précieux pour sortir de ce mauvais pas. La demoiselle "Nur", en plus de ne pas être idiote, était accompagnée d'un Blindépique des plus impressionnants qui émanait une aura de sécurité.

Sans attendre la réponse, la pâtissière se munit d'un rouleau à pâtisserie piqué dans un des tiroirs. En même temps, elle subtilisa l'économe de la manière la plus discrète possible. En effet, elle s'était clairement affaissée sur le tiroir, faisant mine de chercher le rouleau alors qu'en réalité elle avait fait passer la lame dans sa manche. Heureusement que ce n'était qu'un économe et qu'il ne risquait pas de la blesser. Il fallait y mettre de la force pour éplucher ou bien transpercer quelque chose avec ça... L'objectif  de cette manoeuvre était de ne pas être détectée par le Sphinx. Il n'apprécierait peut être pas cet acte d'armement. Finalement, elle prit le flacon de venin de Kravarech avec elle.

"Je prends le poison avec moi. Si on le laisse ici, ça risque de poser problème... Il a déjà servi à empoisonner quelqu'un, évitons qu'un imprudent le prenne pour du jus de fruit." justifia-t-elle.
C'était une arme qui ne pourrait plus être utilisée contre eux à moins que la Boréale ne dispose d'autres stocks. Et avec un peu de malchance, peut être la jeune femme devrait se servir du venin comme moyen de défense. Il était par ailleurs une pièce à conviction du meurtre qui ne disparaitrait pas non plus comme par enchantement. Il y avait également les autres flacons qui pouvaient être dangereux. Ne pouvant pas prendre sur elle toute la misère du monde, Mauve décida de les laisser sur place. Heureusement pour elle qu'elle s'était habillée de manière pratique avec son habit de pâtissière, plein de poches. Si elle était venue en robe de soirée, jamais elle aurait pu se balader avec des pipettes de jus de baie, quelques lava cookies, un économe caché dans sa manche, un flacon de poison et un rouleau à pâtisserie en main.

Sans attendre la rousse, elle partit en direction du vestiaire numéro 2, prête à le fouiller pour trouver ce fameux double des clés... S'il était ouvert. Et s'il était vide. Et s'il n'était pas piégé. Cela faisait beaucoup d'inconnues. Suivie de prêt par Korra, Mauve hésita longtemps avant de tenter sa chance avec la poignée de porte.

Spoiler:
 

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mar 21 Juil - 14:30

Et là, c'est le drame. En se retournant, Allyx n'avait pas remarqué qu'elle ne s'adressait pas à une Ecremeuh disgracieuse mais à un Nanméouïe à l'embonpoint trompeur. Ce dernier penchait la tête, sans comprendre pourquoi elle lui posait cette question. La demoiselle fronça dans un premier temps les sourcils, se rendant compte de son erreur. Visiblement, elle avait semé sa poursuivante depuis un moment ! Intérieurement, elle se sentait désemparée, mais elle ne devait rien laisser paraitre, ce serait admettre qu'elle avait fait une erreur, et ça, elle ne l'accepterait pas ! Sur ces belles pensées, elle se drapa dans sa dignité et se retourna, de la façon la plus dédaigneuse du monde. Heureusement que cette créature avait l'esprit aussi lent qu'elle semblait capable de se déplacer.

C'est ainsi qu'elle s'éloigna avec dignité de cette créature au regard aussi vide que son cerveau. Elle avait décidé de retrouver Léna, la solitude lui plaisait bien, mais ici, entourée de toute ces personnalités des plus désagréables, on ne pouvait pas parler de solitude. Sur son chemin retour, elle croisa devinez qui ? La Laporeille de tout à l'heure ! Mais elle n'était pas seule...

-Oh maitresse ! -Maitresse ?- Enfin nous vous retrouvons ! Regardez, j'ai trouver plusieurs autres pokemons qui partagent votre vision des choses, nous sommes prêts à agir pour notre liberté. Vous avez raison, nous sommes plus forts que les humains, nous comptons sur vous pour nous aider à retrouver notre liberté !

Waw, qui aurait cru qu'un simple petit jeu aurait prit des dimensions aussi impressionnantes ? Sans réellement y croire, elle venait de se forger une armée au sein même de cette "petite fête". Mais pour l'heure, cela ne lui servirait à rien. Mais il fallait qu'elle les garde sous son ruban ! Il lui seraient sans aucun doute utiles avant la fin de la soirée. I8ls allaient apprendre à ces bipèdes arrogants ce que c'est que de vouloir dominer des créatures avec cent fois plus de potentiel et d'intelligence.

-Et bien ma petite, je suis fière de toi. Je compte sur vous pour rester ensemble. Cachez vous en attendant mon signal, nous agirons lorsque le moment sera venu, et nous seront libres ! Nous reprendrons la place qui est la notre. Pour la liberté !

Tous la suivirent dans ses paroles et acquiescèrent avant de partir dans un coin de la pièce avant que leur ancien maitre respectif ne les retrouvent. D'autres quant à eux partirent chercher plus de troupes. Quelle magnifique occasion. Elle avait bien fait de ne pas faire de cette Laporeille son repas ! Mais d'ailleurs, elle avait toujours faim...



- On ne peut pas retirer la balle tant que l’on ne possède rien pour enrayer l’hémorragie qu’on risque de provoquer en la délogeant.  Attendez au moins Apophis, il aura trouvé quelque chose pour désinfecter la plaie et votre tissus.


En effet. Pourquoi n'y avait elle pas pensé ! Mais voilà, ce Draco ne semblait pas revenir et le temps pressait. Son bras était maculé de sang, les traits crispés de son visage en disaient long sur la douleur qu'elle devait ressentir. Léna se sentait inutile, certes elle combattait pour la cause des pokemons, mais de là à laisser une jeune femme, aussi méprisable soit elle, dans un état pareil (elle ne cautionnait d'ailleurs pas cet acte)... Il lui fallait agir !

C'est là que la voix métallique du Sphinx retentis, la brunette retint un sourire gêné de s'afficher sur ses lèvres quand elle entendit le compliment qui lui avait été destiné, mais ses joues viraient légèrement au rouge... C'était discret, fort heureusement. Elle se redressa ensuite, voyant la jeune femme qu'elle souhaitait voir guérir fulminer contre ce dernier. Elle lui annonça qu'elle partait à la recherche d'un Magnéti de façon à agir vite quand son pokemon reviendrait. Elle quitta donc la pièce, lui jetant un dernier regard pour s'assurer que tout aille bien, et rejoignit la grande salle près avoir vérifier d'un coup d’œil rapide que les pommes étaient toujours aussi bien cachées. Elle rajouta une plante devant la grille, pour que personne, comme elle venait de le faire, ne puisse voir le reflet doré des pommes. Enfin, elle arriva dans la grande salle pour constater que c'était toujours la débandade, que les invités, toujours aussi paniqués, supputaient sur leur potentiel fin tragique, certains que les personnes désignées pour les sauver n'y arriveraient jamais. De sa petite voix incertaine, elle demanda si quelqu'un aurait l'amabilité de l'accompagner avec son Magnéti, aucune réponse, personne même n'avait tourné la tête, elle était aussi transparente que le cristal des verre à pieds posés sur les tables.

Et c'est en s'enfonçant un peu plus dans la foule qu'elle rencontra celle qui l'avait accompagnée jusqu'ici : Allyx. Quel heureux hasard quand on sait qu'elles se cherchaient mutuellement !

-Oh Allyx ! M'aiderais tu à trouver un Magnéti ? Il faut rapidement retirer la balle logée dans le bras de la championne !


Quoi? La Nymphali surprise haussa un sourcil en fixant la jeune femme. Venait elle de lui demander un service ? Qui en plus consister en aider une autre humaine qu'elle méprisait par dessus tout ? Jamais de la vie elle n'accepterait une mission pareille !

-Allyx, s'il te plait... Nous sommes partenaire, et si nous voulons avancer dans cette histoire, il me faut soigner cette championne. Elle aura toute confiance en moi de cette manière.


Bien. Elle avait le don pour trouver les bons arguments ! Ok pour cette fois. Elle souffla mais hocha la tête. Et elles partirent ensemble rechercher un Magnéti. La quête toucha rapidement à sa fin, ce n'est pas un Magnéti qu'elles trouvèrent, mais un Magnézone ! Encore mieux quand on y pense, plus d'expérience, donc plus de précision et plus de force ! Parfait. Son propriétaire accepta de suite quand il apprit la raison et c'est tous les trois ensembles qu'ils partirent rejoindre le vestiaire n°1. En arrivant dans le couloir, Allyx put voir cette répugnante queue gluante et bleu entrer dedans et elle comprit que le serpent des mer arrivait à peine. Léna entra fièrement accompagnée du Magnézone et de sa partenaire et l'annonça à la championne.

-Oh je vois que nous sommes enfin tous réunis, nous allons pouvoir commencer les soins !


hpr:
 
résumé:
 

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Protecteur d'Artikodin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 23

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 24 Juil - 0:51


J'avais eu raison, et la voix mystérieuse me le valida, tout en m'invitant à laisser ma montre sur place. J'avais beau m'en douter, j'étais quelque peu déçu de devoir m'en séparer. Certes, ce n'était pas l'argent qui me manquait, mais tout de même, j'aurais préféré éviter de laisser un tel objet ici, d'autant plus que cela pouvait être pris comme une offrande, un don de plein gré, un cadeau de soutien, au Sphinx, ce qui était loin d'être le cas.

Alors que je m’apprêtais à prendre le sac, la voix retentit de nouveau, semant le doute dans mon esprit. Je m'interrompis, la main suspendue dans le vide, le coeur plein de doute. Je réfléchis à ce que mon élève aurait fait dans cette situation. Nul doute qu'il aurait ri au nez du Sphinx et qu'il se serait emparé du sac sans la moindre hésitation. Néanmoins, je n'étais pas Anacho, et je décidais d'inspecter d'abord le coffre. Ne voyant rien, je retins ma respiration et décidai de m'en emparer.

Rien ne se produisit. Je soupirai de soulagement et sorti de la pièce, non sans un regard en arrière, inquiet. Après examen du contenu, je me grattais la tête, pensif et perdu. Des baies Mepo et des Huiles. Bien entendu, je m'y connaissais, et je savais que cela signifiait PP et fatigue, mais pourquoi ? Quel en était le but ? Parce qu'une chose était claire, du moins pour moi, le Sphinx jouait avec nous, et il y avait un moyen de s'en sortir, sinon ça ne serait pas assez drôle pour lui.

Je finis par penser à des Pokémons spectre, quasi invisibles, qui bloqueraient les issues, et trop fatigués pour bouger. Je n'y croyais pas vraiment, mais je décidais tout de même de faire le tour, juste pour en être certain. Par la même occasion, je décidais de vérifier portes et fenêtres, pour constater quels étaient nos échappatoire. J'avais vraiment peu d'espoir, mais ce travail devait être fait. Peut être que quelqu'un d'autre s'en était chargé mais je l'ignorai, et je préférai vérifier par moi-même.

En sortant du bureau, je marquais une nouvelle croix sur la porte, tout en annotant les mots suivants :

Annotations:
 

Malgré la situation, je refusais de révéler mon identité. J'avais encore de l'espoir, et je refusais d'abattre mon dernier atout aussi facilement. Si jamais je ne trouvais rien après ma ronde, j'irai reposer le sac dans le bureau que je venais de quitter.
HRP:
 
Pour Bahia:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 24 Juil - 9:36

Le Sphinx, après avoir pris le temps d’analyser chaque action, se décida à refaire écouter sa voix monotone aux principaux acteurs. Et il recommençait par celle qui l’amusait le plus au final : Nyssa. La véhémence de cette dernière était un plaisir pour le joueur qu’était Le Sphinx. Jouer avec ses nerfs, et en plus avoir Lena jouant un rôle parfait, étaient un délice.

- Ah oui, ma chère Nyssa ? Pourtant, c’est bien vous qui vous êtes brûlées les mains en manipulant votre Kravarech, n’est-ce pas ? Vous le cachez avec vos gants. Décoloration partielle des mains, empreintes digitales altérés, et les nerfs reliés aux capteurs de certains de vos doigts, envolés… Vous êtes surement la mieux placer pour en connaitre l’efficacité de ce venin. Vous devriez en tout cas remercier cette compatissante Ephira. Elle en est presque trop gentille. Mais elle est la preuve qu’avec un peu de savoir vivre, nous ne serions pas dans un tel conflit.

En réalité, Nyssa devait bien être la seule avec qui Le Sphinx pouvait se montrer 'désagréable'… Envers tous les autres, ses paroles les caressaient généralement dans le sens du poil. De quoi camoufler l’identité de Lena, qui était en un sens aussi bien traitée qu’une autre.

- Soyez cependant rassuré. Votre Draco n’a pris quelconque produit. La charmante pâtissière, cherchant à se protéger de toute accusation, de votre part en tout cas, lui a prévenu du danger que représentaient les aliments présents dans la cuisine. Mais voyez-vous, j’aimerai me réconcilier avec nous. Que diriez-vous de vous changer les idées et de tester votre culture générale ? Voici ma question. Quel être, doté d’une seule voix, a d’abord quatre jambes, puis deux jambes, et finalement trois jambes ? Chère Ephira, vous pouvez également aider à répondre, même si je doute que notre dracologue ne sèche sur une telle question.

Il s’amusait d’ailleurs de voir Allyx, agir de son plein gré dans l’intérêt de l’armée de Deoxys et de la Boréale. Il savait que celle-ci ne devait tout de même pas l’aimer, étant lui-même un être humain. Peu importait les avis d’autrui, car il était Le Sphinx après tout !

L’attention se reporta sur Yuugure. Il avait décidé d’aller sous le lustre, tout de même en étant sur ses gardes. Avait-il peur du lustre qui pourrait tomber sur lui ? Un Brouillard se leva alors à son niveau, brouillant complètement la vue du champion et de son pokémon, ainsi que des invités aux alentours.


- Je ne fais qu’énoncer ce que l’on m’a raconté. Quant à Maëstro, je ne sais pas où il est. Tout comme j’ignore qui a provoqué ce Brouillard… C’est tout de même étrange, provient-il de la trappe en question ? Est-ce un moyen de sécurité ? Oh, vous devriez faire attention.

Le problème avec le Brouillard, c’est qu’il cachait aussi le lustre. Et le lustre fut détaché, chutant droit vers Yuugure. Et oui, c’était évident ! Evident que le piège du lustre était là… Mais c’était peut-être parce que c’était trop évident, qu’au final, on se persuadait du contraire. Nul doute que le champion perdrait toute confiance en les énoncés du Sphinx… Mais libre à lui de suivre ou non, quand même, ce que racontait le mystérieux personnage. Il était difficile de surpasser les jeux du Sphinx si on ne comprenait les secrets de ses énoncés…

- Mmm… Alors, le système révélant la trappe, sans actionner quelconque piège se trouverait dans la fontaine… Ca devrait éviter d'autres problèmes de ce genre.

Place à la suivante, Yukina. Elle semblait avoir trouvé le Banshitrouye, bien joyeux… Mais était-ce si simple que cela ? En réalité, non. Car ce Banshitrouye était un clone. Un clone bien réalisé d’ailleurs, capable de bouger, d’agir ‘de lui-même’ et de faire du bruit. Yukina ne s’en rendrait peut-être pas compte au final. Néanmoins, Le Sphinx ne put s’empêcher de réagir, pour mettre la championne dans le doute quant au comportement à adopter avec ce genre de pokémon…

- Vous devriez être prudents. Ce pokémon fait sûrement parti de l’armée de Deoxys, pour se jouer de vous ainsi. Tenter de le récupérer ou de l’amadouer risque d’être la pire chose à faire… Imaginez s’il se mettait en tête d’exploser ? Pensez à autre chose, détendez-vous au lieu de stresser avec ce Prélévement Destin ! Laissez-moi vous aider à cela. 6 verres de vin sont alignés sur un comptoir les uns à coté des autres. Les trois premiers sont remplis de vin et les trois autres sont vides. Pouvez-vous faire en sorte que les verres pleins et vides soient alternés en ne touchant qu’un seul verre ?

Et il la laissa réfléchir sur toutes ces paroles, voyant s’il pouvait rajouter son grain de sel. Malheureusement, celle-ci à ce moment n’avait pas trop avancé dans son énigme, notamment à cause de l’Ecremeuh revenu bredouille et de ses préparatifs.

Enfin, il y avait ‘le mentor’. Celui-ci décida de s’approprier le sac de baie. Et coup de chance pour lui, rien ne se produisit. Pendant son tour de l'étage, il avait certainement put remarquer qu'il n'y avait pas d'issues visibles. La Boréale avait bien préparé son coup, obligeant les invités à mener l'enquête sur Le Sphinx. Malheureusement pour lui, aucun pokémon suspect ne semblait se présenter. Peut-être se dissimulaient-ils dans la foule ? Ou dans le groupe formé grâce au Laporeille recrutée par Allyx ? Ou peut-être avait-il remarqué ce groupe, et le surveillerait ? En tout cas, il n'était pas tombé sur le Banshitrouye qui 's'amusait' avec Yukina. Le Sphinx décida tout de même de lui adresser la parole, et de revenir sur ce sac.


- Vous voyez ? Il n’y a pas de risque à me faire confiance. Faites bon usage de ce sac. Je tiens néanmoins à ce que vous ne vous ennuyez pas. Un homme fortuné m’a affirmé que dans les toilettes pour hommes, un lavabo ne ferait couler de l’eau. Il m’a raconté qu’en utilisant une capacité pour trancher, ce lavabo pourrait carrément se détacher et révéler derrière quelque chose… D’intéressant. Cette histoire m’amuse, car l’idée de trancher pour découvrir me fait penser aux énigmes des golems reposant à Hoenn.

Mais ce qui était amusant, et il ne le savait pas, c’est qu’une fois qu'il avait quitté le bureau, quelqu’un avait prit la montre au sol. S’il avait la lucidité de revenir sur ses pas, alors peut-être remarquerait-il cela… En un sens, c’était en échange avec le sac. Il avait donc le choix, suivre l’énigme, faire sa ronde, revenir directement sur ses pas…

HJ- :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Ven 24 Juil - 23:39


La jeune femme m’avait quitté dans le but de trouver un pokémon capable de déloger le projectile de mon épaule et pendant ce temps je me retrouvais de nouveau seule avec ma plaie et ma mauvaise humeur. Je fulminais, j’en avais assez de ce jeu de piste idiot et forcé je voulais sortir d’ici, récupérer Thérion et expliquer ma façon de penser à ce psychomaniaque. Personne ne m’avait encore rejoint lorsque la voix monotone et grésillante retentit de nouveau à travers les hauts parleurs de l’étage, me faisant grimacer de déplaisir. Ne pouvait-on pas souffrir en paix par ici ? Il fallait croire que le Sphinx en avait décidé autrement et les informations qu’il osa révéler à mon sujet me firent pâlir d’effroi. Comment pouvait t’il être au courant ? Par quel biais avait il découvert tout ceci avec tant de détails ? Et le pire c’est que ces infos confidentielles étaient retransmises en direct live dans l’ensemble des pièces de l’étage. Tout le monde était au courant c’était terminé. Je fixais le sol, à une allure régulière attendant simplement que les minutes ne se passent et ne remarquant même pas que mon draco ouvrait la porte et pénétrait dans le vestiaire. Je sentais des larmes de colère et de désespoir monter doucement et les refouler devenait de plus en plus dur. J’avais le choix maintenant, je pouvais me rouler métaphoriquement en boule et m’apitoyer lamentablement sur mon sort ou redoubler d’effort pour coincer ce salopard et la femme pour qui il travaillait. La gorge serrée, je faillit choisir la première possibilité l’espace d’un instant mais non, c’était exactement ce qu’il voulait et il était hors de question de lui faire plaisir. Je venais de transformer mon désespoir en rage, et le regard brulant de colère je relevais les yeux vers mon pokémon. Il voulait du savoir vivre ? Il allait en avoir, mais sans doute pas de ma part et ce fut la vox pleine de rancune et les yeux encore rouges que je lui répondais.

- Oh mais veuillez m’excuser, la douleur m’égare.

Je n’avais pas besoin qu’il précise pour remarquer qu’Apophis ne ramenait absolument rien de liquide ni d’alcoolisé et c’était vraiment dommage. Je n’aurais pas été contre quelque chose de fort pour m’aider à digérer tout ce qui venait de se dérouler, en plus de la désinfection mais tant pis une fois encore il fallait s’adapter. En parlant d’adaptation, qu’est ce qui était passé par la tête de mon dragon pour qu’il ramène tous ces ustensiles ? Il avait été mis confus ou quoi ? Non, son regard m’indiquait clairement qu’il avait une idée derrière la tête mais avant de lui poser quelque question qui soit je levais un sourcil en entendant l’énigme qui m’était adressée. Effectivement un excellent choix de culture générale, aussi connu que la créature qui posait cette question, auquel je m’empressais de répondre dans une nouvelle grimace mais avec style néanmoins.

- Il s’agit de l’homme qui traine sur ses pieds et ses mains étant petit, se tient debout à l’âge adulte et s’aide d’un bâton en vieillissant. Je connais mes classiques, et si vous connaissiez correctement les vôtres, vous sauriez que cette réponse devrait vous être fatale. Je laissais s’échapper quelques éclats de rire avant de reprendre. Avez vous oublié que le Sphinx de la légende se suicida en voyant son énigme résolue ?

Cela aurait été trop beau bien entendu mais néanmoins ça devrait rappeler à cet imposteur tous les bon sentiments que j’avais à son égard malgré le fait que je me prête au jeu des devinettes. bon maintenant que c’était fait j’avais deux trois choses à voir avec mon pokémon qui avait posé son haut de forme à mes cotés. Une spatule, une pince et une aiguille… Je pouvais comprendre l’utilité de la pince, l’aiguille passe encore mais la spatule ?

- Mais qu’est ce qui t’a prit de récupérer ça ? Qu’est ce que tu veux que je fasse d’une spatule ?

Il me la tendit alors, l’air déterminé à me faire comprendre ce qu’il voulait et écarta ma main vers l’extérieur, l’éloignant de ma jupe et de tout ce qui s’apparentait à du tissus. Il tourna la tête vers moi, m’intimant du regard de ne pas bouger avant de souffler quelques vives flammes dessus. Et là je compris ce qu’il avait décidé de faire et je me rendis compte une nouvelle fois que j’avais énormément de chance de l’avoir à mes cotés. De nombreux chirurgiens utilisaient maintenant ce mode opératoire avec du matériel moins sommaire bien sûr, qui leur permettait de cautériser directement les vaisseaux qu’ils coupaient durant une opération. Ca allait être douloureux encore une fois, mais c’était brillant. Dès que la balle serait délogée, il faudrait utiliser l’ustensile de métal brulant pour cicatriser immédiatement la plaie. Oh bon sang j’allais déguster.

La jeune femme et son détestable pokémon fée était revenu dans le vestiaire peu de temps après la démonstration d’Apophis ce qui ne m’arrangeait pas beaucoup à vrai dire. Certes j’étais extrêmement soulagée de voir arriver non pas un magnéti mais un magézone avec elles mais j’aurais aimé pouvoir parler à leur sujet en tête à tête avec mon dragon. Tant pis, ce serait tout aussi bien comme ça, mon pokémon se ferait son propre avis sans être parasité par mes suspicions. Il fallait tout de même admettre que cette jeune femme méritait quelques remerciements.


- Merci Ephira, sans vous je pense que tout ceci aurait été beaucoup plus compliqué à gérer. Et le fait que le Sphinx soit particulièrement conciliant avec vous s’avère assez pratique. Ne trouvez vous pas ça étrange ?…

Pendant que je parlais la voix indifférente continuait à raisonner à travers l’étage, s’adressant à un autre participant, néanmoins j’eu à peine le temps de finir ma phrase qu’un terrible bruit de fracas fit sursauter Apophis et moi même. Qu’est ce qui venait de se passer encore ? Vivement que je sois de nouveau en état de bouger, j’en avais assez de rester ici immobile et les bras croisés. Enfin, croisés… C’était vite dit.
HRP:
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
Le Point du Jour / Champion type Normal
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 09/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 25 Juil - 12:55

… Hein ? Le Sphinx avait parlé à Nyssa, mais franchement c'était bizarre. Pourquoi révélait-il ça ? Ca avait une importance ? Sûrement pas pour le blond, en tout cas. Ainsi, il continua de chercher, jusqu'à ce que son tour ne vienne. Le Sphinx s'obstinait à dire que c'était quelqu'un d'autre qui l'avait renseigné. Et il avait parlé d'un homme fortuné. C'était pour cela que Yuugure s'était un peu plus intéressé à Maëtro, la seule personne fortunée qui devait en savoir autant sur cette tour. Plus Yuu' y pensait, plus il se disait que le meurtre du maître de cérémonie n'était pas simplement pour affoler les convives mais qu'il avait une importance plus grande. Mais sa réflexion ne pouvait pas être plus grande car un élément perturbateur était arrivé : un Brouillard qui ne manqua pas d'alarmer le Queulorior et son dresseur. Ce dernier, sentant le coup fourré, tentant de se déporter d'un bond et de se jeter au sol, mais il était déjà trop tard : le lustre tomba, le prenant en plein saut. Même son pokémon, qui était resté sur ses gardes ne put empêcher cela, aveuglé par le Brouillard. Ce fut donc la jambe du blond qui prit le plus gros de la chute, lui arrachant un cri de douleur. Cette jambe avait déjà bien pris il y a quelques mois, face au Noacier du Tapis et voilà qu'elle se voyait ré-attaquer et brisée de nouveau. Mais ce n'était pas tout : les décorations du lustre avaient également légèrement pénétré le vêtement et la chair du garçon.

Et pendant ce temps, le Sphinx poursuivait son blabla… La fontaine, hein ? Et comment Yuugure était censé deviner que le bon mécanisme était là-dedans ? Mais il n'avait pas vraiment la tête à cela et continua de serrer les dents un bon moment, alors qu'Ekaki et deux membres de l'assistance essayaient de déplacer délicatement le lustre pour lui éviter quelques souffrances de trop. Peu de temps après cela, Yuugure put retrouver un semblant de calme, malgré les blessures qui le lançaient toujours.


« Tché… Il y a un médecin par ici ? Ou même un pokémon capable d'essayer de soigner ça… Ou de le rendre supportable, ahah… » Dit-il, aux autres invités, avant de serrer de nouveau des dents : il avait tenté de bouger sa jambe, en vain. Même si les plaies guérissaient, il allait devoir traîner de la patte pendant le reste de la soirée… Comme au 'bon vieux temps'. Quoi qu'il en était, il repensait à ce qu'avait dit le Sphinx, après la chute du lustre. La fontaine. C'était bizarre tout de même : Nyssa y était déjà allé, non ? Elle aurait sûrement remarqué s'il y avait un quelconque mécanisme. Bah, il n'y avait qu'à aller voir. Après les soins, évidemment. Et s'il n'y avait personne qui se présentait, ça serait Ekaki qui tenterait de le soigner comme il pouvait avec un Anneau Hydro. Ca serait précaire, mais au moins ça pourrait peut-être lui permettre d'avancer un peu.

Actions (minimes):
 

_________________



~~~~



Cartes de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Azuka
Championne type Psy
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Sam 25 Juil - 19:33

Une nouvelle tirade du Sphinx vient alors semer le doute dans la situation actuelle... Un Pokémon de l'armée de Deoxys? D'après le peu que j'avais entendu, au sujet de ce Banshitrouye, j'avais cru comprendre qu'il s'agissait d'un Pokémon sauvage qui avait été capturé et transféré ici pour l'occasion... Partant de ce postulat, il aurait attaqué Rubis de manière instinctive... mais pourquoi elle précisément dans le cas où ce Pokémon ne serait pas apprivoisé? Manque de chance? Plan organisé par la Team Boréale?

Je décide alors de faire un break au niveau de ce tourbillon de pensées qui ne servait à rien d'autre que me perturber... Oui, maintenant que j'y pense, le Sphinx pouvait aussi brouiller les pistes, comme il l'avait fait avec la jeune cuisinière de tout à l'heure, à la salle de bal, quant Maestro est tombé raide mort et que le Sphinx a directement désigné la cuisinière comme responsable... Vérité ou mensonge? Toujours-est-il que ces réflexions sur la cuisinière doivent sans doute pas mal faire jaser parmi les invités et perturber les investigations...

Pour échapper à cette déferlante de pensées, je me concentre sur l'énigme proposée par le Sphinx, tout en donnant quelques instructions mentales à Rubis:

-*Prélèvement Destin crée un lien entre le Pokémon attaquant et la cible... De plus, une fois que cette attaque est lancée, le Pokémon attaquant ne peut plus agir, tant que l'un des deux Pokémon tombe K.O...
Entres dans l'esprit de ce Pokémon. Trouves une information qui pourrait être exploitable, pendant que je rentre dans le jeu du Sphinx...


-Rubis: *Hum... Bien compris!*

Je laisse faire Rubis, pendant que je me tourne vers le comptoir sur lequel étaient posés les fameux verres de vin et les verres vides... Voyons voir...

Je m'approche des verres, levant la main au dessus d'eux, passant d'un verre à l'autre, , essayant de déplacer les liquides d'un verre à l'autre, imaginant le résultat que ça pourrait donner... Il me semble complexe de pouvoir faire une alternance en déplaçant directement un des verres pour le mettre ailleurs... et puis ça ferait inévitablement bouger d'autre verres, allant à l'encontre de la consigne du Sphinx...
Et si... Et si je déplaçais le liquide d'un verre dans un autre? Je ne toucherais qu'un seul verre et je pourrais changer efficacement la configuration des verres...

Après quelques instants de réflexion, je saisis le deuxième verre et, tâchant de ne frôler aucun verre, je verse le contenu de ce dernier dans le cinquième verre, avant de remettre le deuxième à sa place... Effectivement, il y a une alternance plein - vide - plein - vide - plein - vide...

Pendant ce temps, Rubis utilisait ses pouvoirs mentaux pour infiltrer l'esprit du Pokémon en face d'elle... pour tomber sur du vide! Le néant total! Pas une seule pensée occupait un coin de l'esprit du Banshitrouye!
Comment l'esprit d'un Pokémon peut-il être complètement vierge?!?
La Mentali essayait de trouver une explication, pendant que sa dresseuse attendait soit les prochaines indications du Sphinx, soit des nouvelles de Rubis...

Résumé:
 

_________________



>>>Battle thème<<<


Equipe principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsola Mauve
Grande Ourse
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Lun 27 Juil - 21:47


Bien que Mauve soit arrivée au vestiaire 2, le Sphinx ne lui donna aucune indication pour commencer ses recherches. Elle se trouvait la, bêtement, face à la porte fermée. Hésitante à l'ouvrir, Mauve se motiva finalement et saisit la poignée. L'ouvrant sans difficulté, la vue derrière la porte donnait sur la pièce encore sombre. La lumière était éteinte et une simple pression de l'interrupteur suffit à la baigner d'une ambiance lugubre. Visiblement l'ampoule n'avait pas été changée depuis longtemps.

La scène n'inspirait clairement pas confiance. Ce vestiaire était à tous les coups piégés ou bourrés de coups fourrés comme des seringues d'Ebola cachées dans les affaires. C'était répugnant aux yeux de la pâtissière qui s'estimait heureuse d'avoir de quoi se soigner si elle était blessée de manière superficielle. Elle demanda à Korra de l'aider à fouiller les casiers. La vachette se joindrait à l'exercice sans broncher. Elle ne voulait pas décevoir une fois de plus. Ouvrant les portes les unes après les autres et jetant un oeil dans le contenu du casier, la jeune femme scrutait le moindre objet suspect. S'il y avait trop d'affaires, elle fouillerait un peu. Tout d'abord avec le bout de son rouleau pour éviter de toucher des trucs louches, puis elle y mettrait la main si elle jugeait le contenu non suspect.

"Où sont cachées ces clés ?" soupira-t-elle.
Elle repensa à Bahia. Mauve ne l'avait pas vu suivre immédiatement. Peut être avait-elle autre chose à faire à la cuisine avant de bouger. En tout cas, elle espérait vraiment que la rousse la rejoindrait pour fouiller le vestiaire. Un peu de compagnie humaine qui n'a pas l'air suspecte était toujours la bienvenue. Et il ne fallait pas non plus cracher sur la protection d'un Blindépique aussi imposant. Il serait un atout non négligeable s'il fallait forcer le passage une fois les clés récupérées.

Spoiler:
 

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allyx
Le ruban mortel
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 21

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 29 Juil - 13:34

Léna put constater que sa présence était à la fois souhaité et dérangeante. C'est pas bon... Il semblerait que la championne ai quelques doutes à son propos, pourtant, elle n'avait rien fait de mal, ni de suspicieux ! Enfin, lui semblait-elle... Quoi qu'il en soit, elle ne perdit pas son éternel sourie et entra avec le Magnézone stoïque. Comme s'il était inhabité d'un quelconque sentiment, il le laissait rien transparaître,  ni le dégoût face à la vue et l'odeur du sang, ni la gêne de se retrouver sans son maître, ni la joie de se sentir utile. Rien. Mais peu importe, il était là, prêt à aider, c'était tout ce qui importait.

La brunette s'approcha donc avec le pokemon magnétique et regarda la plaie. Le sang commençait déjà à coaguler et hémorragie à se calmer, ce n'était pas bon signe. A ce rythme la balle resterait à l'intérieur et le risque d'infection était de plus en plus grand. Il fallait agir maintenant si elle ne voulait pas mettre sa vie plus en danger encore. Une chose était certaine, elle allait souffrir... Faute de tranquillisant, il lui faudrait prendre son mal en patience si elle voulait garder la santé encore longtemps. Ok. C'est partit. Elle se releva et alla mouiller le morceau de tunique qu'elle avait arraché à son costume et revint aussi rapidement qu'elle s'en était allée, Allyx était restée assise à fixer droit dans les yeux la demoiselle blessée. Elle était encore plus laide quand elle souffrait, mais ça lui donnait un petit côté sensible, prouvant qu'elle n'était pas faite de roche brute et qu'elle n'était qu'une humaine, être faible fait de chaire ramollie et d'os en verre. Quelles créatures pathétiques... La jeune femme retira sa capuche pour plus de visibilité, libérant ainsi sa longue chevelure attachée en deux tresses sur le devant et s'affera à nettoyer le pourtour de la plaie avec le plus de douceur possible.

- Merci Ephira, sans vous je pense que tout ceci aurait été beaucoup plus compliqué à gérer.

-C'est tout à fait normal, vous auriez fait pareil pour moi... Je n'allais pas vous regarder souffrir sans agir. Si je peux me rendre utile...

-Et le fait que le Sphinx soit particulièrement conciliant avec vous s’avère assez pratique. Ne trouvez vous pas ça étrange ?…

Un grand fracas raisonna jusque dans le vestiaire. Quelque chose venait de se passer dans la grande salle et tout le monde avait poussé un cris de surprise, ou d'effrois ? Allez savoir. Léna quant à elle avait sursauté et certainement fait mal à la demoiselle en dérapant sur la plaie. Elle ne pouvait pas la laisser seule, ses soins étaient urgents et au vu du monde qu'il y avait dans la grande salle, quelqu'un se serait déjà chargé des blessés, du moins l'espérait elle. Elle tenta donc de changer de sujet en lui répondant. Il fallait qu'elle choisisse ses mots avec soin et précision si elle ne voulait pas alimenter ses doutes...

-Je ne le trouve pas plus conciliant avec moi qu'avec un autre. Je suppose que c'est parce que je ne le provoque pas... Ne le prenez pas mal Mademoiselle, mais vous pouvez vous même constater qu'il s'en prend uniquement à ceux et celles qui répondent de façon agressives à ses sermons. Elle venait de terminer de nettoyer la plaie. Pouvons nous commencer l'extraction de la balle ?

Allyx n'avait pas quitté la championne du regard. Elle l'attendait, ce moment jouissif où elle crierait sa douleur. Cette grande gueule pouvait souffrir, et le montrer était sans doute pour elle plus insupportable encore que la douleur. Magnifique. Au moins, la Nymphali n'aurait pas perdu totalement sa soirée ! Elle détestait les humains, c'est un fait. Mais celle ci... Celle ci, c'était pire encore. Elle ressentait son mépris et en éprouvait le triple. Cette condescendance, cette fierté, toute cette arrogance ! Voilà qu'elle s'écrasait à cause d'un simple petit projectile en métal. Faible petite chose.

D'un geste de la main Léna fit venir le Magnézone impassible assez proche de la blessure. Elle lui expliqua avec douceur ce qu'elle attendait de lui : faire sortir la balle logé dans l'épaule sans créer plus de dégâts, elle était consciente qu'elle lui demandait beaucoup, et le remerciait silencieusement d'être venu les aider. Maintenant, elle plaçait ses espoirs dans cet être métallique. L'air se chargea électriquement, on pouvait ressentir des picotements sur la peau, quelques cheveux maudits se dressèrent dans l'air et même la spatule en fer réagit à la capacité du pokemon électrique. Bientôt, la balle se retrouva collée à sa paroi aimantée, ainsi que la spatule. Il avait réussit ! Bientôt sa capacité s'évanouie et la balle et la spatule retombèrent au sol plus de picotements ni de casiers qui tremblent. Prise d'un élan de joie et de soulagement, la brunette enlaça le Magnézone pour le remercier et frotta avec son chiffon humide la zone ensanglantée où la balle s'était accrochée.

-Merci du fond du cœur, tu viens de sauver une vie ! Tu peux retourner auprès de ton... Maître. Encore merci !

Maintenant que la balle était délogée, il fallait faire quelque chose, mais quoi ? Elle n'avait pas d'alcool, seulement une spatule en fer et du fil de cuisine et une grosse aiguille. Oh mon dieu que cela avait l'air douloureux. De son côté Allyx jubilait de la voir dans cet état, et n'avait aucune intention de leur venir en aide. Elle serait même tentée d'aller voir ce qu'il s'était passé dans la salle d'à côté, quelle était la cause de ce fracas peu rassurant et qui avait bien pu être blesser. Mais ici ce n'était pas fini, au vu des instruments étalés sur le banc, la suite des soins intensifs s'annonçait amusante...

-Dites moi Mademoiselle Germanni, que voulez vous que je fasse avec ceci ?

Elle se saisit de la spatule sans comprendre son utilité.

Resumé:
 

_________________



Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Dim 2 Aoû - 17:20

Bahia prit le papier entre ses doigts et le froissa sans trop y porter attention, formant une boule avant de la déposer sur le comptoir. La rousse souriait faiblement, le cœur palpitant dans sa poitrine. D'accord, elle avait eu raison, mais elle ne se sentait pas plus rassurée de la situation. L'handicapée repensait toujours au premier coup du Sphinx, qui semblait prendre un malin plaisir à cacher des pièges un peu partout. Crispant sa main sur sa canne, la demoiselle faillit avoir une crise cardiaque en sentant une pression sur son épaule. Son grand Blindépique s'était rapproché d'elle, tout souriant. Le marron semblait s'être remis partiellement de sa brûlure et était content de voir que sa protégé était autant capable de se débrouiller que son papa. Ses lèvres s'étirèrent pour lui répondre, aucun des deux n'essayant de bavarder. Seul Cogneur y comprendrait quelque chose, Bahia n'avait pas encore appris à parler le Blindépique. Peut-être un jour, qui sait. En attendant, ils avaient encore bien du pain sur la planche. Leur bourreau leur avait donné un nouveau défi, ce qui voulait dire plus d’énigmes et probablement autant de danger aussi. L'handicapée regrettait de ne pas avoir pris de montre avec elle, le temps semblait s'écouler vite et la simple idée d'être assaillie par la Boréale lui serrait l'estomac. Si c'était le cas, la rousse allait trouver le moyen de faire enfuir son chromatique. Hors de question qu'il tombe entre les mains de cette organisation, d'un côté il était trop puissant et de l'autre, c'était son père adoptif et s'imaginer la vie sans lui était une torture. Combien de temps leur restait-il?

-' Huh? '

La voix de la pâtissière l'avait sortie de sa rêverie, la botaniste se retournant rapidement vers elle. Y aller à plusieurs? Son regard s'éclaira et la jeune femme hocha la tête, après avoir consulté son grand ami avant, évidemment. Laissant l'autre demoiselle prendre le poison sans sourciller, Bahia se sentit tout de suite plus rassurée. À deux elles pouvaient s'entraider et se protéger mutuellement, sans parler que deux têtes valaient mieux qu'une pour ce qui était de réfléchir... La botaniste lui faisait confiance, Cogneur avait été guérit, le Sphinx lui mentait donc à propos des fruits. Le Blindépique marron lui tapota sur la tête, montrant que la pâtissière était déjà partie. Surprise de s'être encore emporté dans ses pensées, Bahia fit un dernier tour de regard dans la cuisine avant de suivre Mauve. Cogneur l'aidait à marcher plus vite, finissant simplement par la soulever, courant d'un pas lourd. Bien vite ils se retrouvèrent dans la pièce, la lumière étant déjà allumée par sa nouvelle acolyte. Posant les pieds au sol, la rousse ne put s'empêcher d'avoir un frisson. L'endroit était mal éclairé et si Mauve n'y était pas déjà, peut-être aurait-elle hésité un peu plus à entrer. Voyant que la pâtissière avait déjà commencé sa tâche, la demoiselle fit de même et se dirigea dans l'autre rangé. Son Blindépique la suivait de près, lui faisant signe qu'il voulait s'occuper de la fouille.

-' Ne fait pas l'idiot. On va y aller à deux, doucement. Tu as bien vu ce qui s'est passé avec la scène. '

Le Pokémon grogna avec force, mais Bahia l'ignora et posa sa main sur le premier casier de son côté. Roulant des yeux derrière, Cogneur faisait sortir ses lianes, prêt à les glisser dans les casiers pour éviter d'autres dégâts. Elle ouvra la porte de métal, tous deux regardant prudemment son contenu. Rien de bien intéressant dans celui-là.

-' Je m'appelle Bahia et lui c'est Cogneur. '

La botaniste avait parlé d'une voix un peu plus forte pour que Mauve l'entende, ressentant le besoin de se présenter un minimum. Ne trouvant rien dans le premier casier, ils passèrent vite au deuxième. Y trouveraient-ils réellement des clés?

_________________



Cogneur  *  RubisEl Santo  * Dent Tranchante * Alphonse * Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sphinx
L'obstacle sur votre chemin
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   Mer 12 Aoû - 12:18

C’était définitivement un point sensible que Le Sphinx avait touché. Ses mots envers Nyssa avaient été pires qu’une nouvelle balle transperçant un organe vital. Ses paroles l’avaient frappé de plein fouet, touchant à l’un de ses plus grands secrets, tout en le faisant partager à tous. Peut-être que ce n’était pas révéler ce fait là qui était le plus douloureux. Mais surtout qu’il le savait. Ce démon semblait connaître les secrets les plus enfouis de chacun. Comment se faisait-il ? Désormais, Nyssa était plus prévenue que jamais.

- Mais vous oubliez un point crucial, ma petite. C’est une légende. Et on dit que les légendes ne cessent d’être déformées au cours du temps. De plus, une légende ne reflète pas forcément la réalité…

Un petit Sphinx apparut devant la dracologue et Lena. Apparemment, le vrai Sphinx semblait vouloir s’amuser de la légende pour récompenser malgré tout la championne pour sa bonne réponse. Ce petit Sphinx eut le nez qui tomba d’abord. Puis il leva la patte, donnant un coup sur sa tête, comme s’il voulait l’arracher. Et ce qui arriva : elle tomba de son socle. C’était comme si le petit Sphinx se suicidait. Ce qui fut révéler à partir de là était pour le moins intéressant. Car il n’y avait nul autre qu’un Abra caché dedans. Un Abra qui se téléporta alors immédiatement.

- Votre bonne réponse mérite tout de même une récompense, et je suppose que celle-ci devrais suffire. Ephira, permettez-moi de répondre à la place de Nyssa, concernant cette spatule. L’homme fortuné m’a dit qu’une jumelle se trouverait dans la salle de repos. Pourtant, Yuugure avait fouillé cette salle sans rien y trouver. Vous pouvez aller là-bas, et élucider ce mystère… Si vous en décidez ainsi, libre à vous, chère championne, de l’accompagner si vous assez de forces.

En réalité, il espérait que Lena y aille seule, avec Allyx. Mais si la championne décidait de l’accompagner, il saurait se débrouiller…

Pas d’autres mots ne furent prononcés pour Yuugure. Seul un médecin Boréale, avec son Nanméouïe, eut l’ordre d’aller l’aider. Ce qui pouvait semblait étrange, vu que personne n’était allé aider de cette manière Nyssa. Peut-être que ce champion là le méritait plus après tout. Cependant, lorsque le médecin arriva à son niveau, une grosse masse spectrale, avec des yeux verts, se montra dans son dos. Un Spiritomb. Peut-être avait-il déjà compris cela avant. Il n’y avait pas trente-six spectres aux yeux verts. Le pokémon disparut alors. Où était-il ? Peut-être qu’à partir de ce moment, le spécialiste des pokémons normaux aurait tout à se méfier du médecin…

Yukina semblait quant à elle avoir un esprit assez logique, pour résoudre l’énigme. En effet, elle put la résoudre efficacement et simplement. Lorsqu’elle agit, les verres disparurent dans une fumée… Etait-ce une illusion ? Un mirage ? Qui l’aurait créé ? Le Banshitrouye ? Mais il ne possédait pas de telles capacités, si ?


- C’est un bon raisonnement, Yukina. Je vais donc vous donner un conseil concernant le Prélévement Destin. Il n’y a parfois pas besoin de réfléchir beaucoup pour s’en sortir. Il faudrait aller… A l’encontre des revendications désiraient par la déesse du chaos. Mais qui sait ce qu’il va se passer, si vous appliquez  cela ?

Elle n’avait plus qu’à s’imaginer en tant que Boréale. Que désirait cette team après tout ?

Du côté de Bahia et Mauve, la tâche proposée était bien trop simple. Quelle devait être la surprise de Bahia, en découvrant que dans ce deuxième casier se trouvait des clés ? Mais était-ce les bonne clés ? Ouvraient-elles la grande porte ou autre chose ? Et oseraient-elles ouvrir cette grande porte, en trouvant aussi facilement des clés ?


- Les recherches semblent avoir été rapides et fructueuses, je trouve. Libre à vous d’aller les essayer sur la grande porte. Ou sur l’un des passages de conduits d’aérations, fermés à clés dans la grande salle, dans le vestiaire où vous êtes actuellement, ou encore dans les trois bureaux. Bureaux qui d’ailleurs, ont sûrement besoin de clés pour être ouverts.

A moins qu’elles étaient au courant que ‘le mentor’ et Yukina avait su les ouvrir, ces bureaux.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Gala de Mégapagopolis [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Gala de Mégapagopolis [Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Gala de Mégapagopolis [Event]
» Note : Grand gala de Mégapagopolis [Event]
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» transport carton a dessin grand format

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: