Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ombre d'Ephira, en personne~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léna Kelly
L'Ombre d'Ephira
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/06/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: L'Ombre d'Ephira, en personne~   Mer 24 Juin - 15:08

Nom / Prénom: Léna Kelly
Surnom : Ephira
Rang désiré: L'Ombre d'Ephira
Age: 23 ans
Sexe: Femelle
Origine: Sinnoh
Groupe Principal :  Libérateurs (Valera)
Groupe Secondaire :


Histoire:

Comme pour toutes les histoires, il faut un début. Et celle de Léna commence avec la rencontre de deux personnes à la conception du couple quelque peu erronée. En effet, la jeune femme, aînée de la gardienne de la Tour Perdue de Sinnoh, pensait qu'en se mariant avec un homme riche, elle ne manquerait de rien. Et inversement, le riche bijoutier qu'est devenu son père pensait que posséder un titre ne pourrait que lui être bénéfique. C'est ainsi que ces deux personnes finirent par se marier plus pour assouvir leurs désirs que par amour et c'est seulement une année après qu'ils donnèrent naissance à leur premier enfant... Ou devrais-je dire à leurs deux premiers enfants ! Car en effet, pour le plus grand bonheur de leurs grands mères, ce sont deux jumelles qui venaient de voir le jour. Ephira, et Léna, née seulement 2 minutes après. L'on pouvait dors et déjà remarquer une différence entre les deux petites, Léna semblait de plus faible constitution, certainement dû à l'échange non équitable d'alimentation, et surtout, leur chevelure différait de par leur couleur. Léna arborait une chevelure noir de jais tandis que sa sœur était rousse écarlate.

Et voilà une famille épanouie qui grandissait main dans la main, enfin, c'était le point de vu de Léna, car la vérité était toute autre. Papa s'occupait de ses affaires, elles ne le voyaient que quelque fois lors des dîners, et maman semblait obnubilée par son travail et sa succession, si bien qu'elle était découragée de voir que sa progéniture ne s'y intéressait pas plus que ça. Il faut dire que ce lieu était assez glauque et c'était tellement triste de se dire que tant de pokemons étaient morts, et devoir regarder les visages tristes de leurs propriétaires... Léna avait du mal, elle compatissait tellement ! Mais sa mère ne comprenait pas ses sentiments, et cela lui faisait du mal de décevoir autant sa mère... Elle qui pensait les rôder afin que l'une d'elle lui succède en temps que gardienne de la Tour Perdue, elle comprit rapidement que ses filles n'en seraient jamais dignes.
Mais histoire d'achever toutes ses illusions, elle apprit, lors de l'enterrement de sa défunte mère, qu'elle ne serait pas son successeur, et que le titre de Gardienne de la Tour Perdue reviendrait à sa petite soeur. Pourquoi ? Alors qu'elle était l’aînée ? Les esprits en avaient décidés ainsi, sentant la cadette beaucoup plus réceptive et attentive. Durant les jours qui suivirent cet échec, la jeune femme s'isolait, refusant de voir qui que ce soit, délaissant ses enfants, son mari. Elle passait ses journées à fixer sa tenue de cérémonie, perdant lentement mais sûrement la raison.

Très rapidement, Monsieur Kelly entama la procédure de divorce, conscient que sa femme ne remplirait pas sa part du marché. Il obtint la garde au vue de l'état mentale de la mère, qui d'ailleurs disparut de la vie des deux jumelles sans un adieu. Léna en fut très touchée... Mais même du côté paternel elle ne trouvait pas le réconfort qu'elle recherchait, elle se rabattit donc indéniablement sur sa sœur, lui donnant toute sa confiance et son amour. Très peu de temps après le divorce, le père se remaria sans même en avoir parlé au préalable à ses filles... Et c'est avec une demi-sœur capricieuse et d'une belle mère aux dents longues qu'elles durent partager la maison. Adieu la chambre pour chacune, bonjour le lit superposé. Une nouvelle vie légèrement plus contiguë s'annonçait. Mais pour Léna ce n'était pas un problème, elle se plaisait à passer autant de temps avec sa sœur.

Les années passèrent et les revenus diminuaient. Belle maman savait s'y prendre pour obtenir ce qu'elle voulait et Papa lui céder absolument tout... Même cette garce de demi-sœur possédait ses pokemons. Léna n'était pas jalouse, elle se contentait du peu que leur père leur accordait, elle ignorait les remarques désobligeantes de sa belle mère et autres critiques de sa demi-sœur. Elle savait vivre simplement et tentait de garder de bonnes relation avec l'ensemble de la famille, car oui, elle réussissait à appeler ça "sa famille". Mais un jour, sans pouvoir protester, elle fut envoyer loin de sa sœur. Son père l'avait sommée de préparer ses valises, elle prendrait le premier ferrie en direction de cette lointaine contrée qu'est le Kanto, à Carmin Sur Mer une voiture l'attendrait pour l'emmener directement à Lavanville, devant la Tour Pokemon. Et c'est sans explication aucune qu'elle embarqua pour cette aventure étrange...

Qui aurait cru qu'elle recevrait un accueil aussi chaleureux ! La mère Aurora lui avait préparé une petite fête de bienvenue, très sobre, et silencieuse pour ne pas déranger le sommeil éternel des pokemons logeant dans la Tour. Un petit banquet avait été préparé pour l'occasion à l'extérieur, cela va de soit. Elles étaient ravis d'accueillir dans leur rangs la nièce de la très célèbre Gardienne de la Tour Perdue. S'en suivit la cérémonie de remise du costume traditionnel, on lui apprit ses fonctions, dans un sens, elle avait l'impression de se rapprocher de sa mère qui lui manquait terriblement en ayant finalement exactement la même fonction qu'elle avait eut : disciple spirituel au soin des esprits des pokemons défunts. Maintenant qu'elle était plus mûre, elle se rendait compte que ce n'était pas si terrible, elle leur apportait paix et sérénité, protégeant ainsi leur sommeil éternel. C'était une tâche noble et respectée ici à Lavanville.

Mais Léna ne se contentait pas de protéger les esprits des pokemons, la perte de sa mère -bien qu'elle ignore encore si elle était toujours de ce monde- l'ayant beaucoup affectée, elle se rendait régulièrement au cimetière pour prier et déposer des cierges et autres ornements de protection. C'est là bas qu'elle rencontra pour la première fois une magnifique Banshitrouye. Cette dernière semblait se battre contre une ombre gentiment, bien que ses joues soient pourpres et qu'elle ait une moue irritée. La jeune femme ne put empêcher un léger rire s'échapper de sa gorge, lorsque la pokemon se rendit compte qu'elle était observée, elle se cacha derrière un arbre. Mais ses hanches dépassaient, voilà un spectacle tout à fait comique...!

-Bonsoir ?

Léna opta pour une approche simple, ne souhaitant pas l'effrayer plus que ça, elle ne bougea pas et se contenta de se présenter, expliquant sa présence ici et lui avouant qu'elle souhaiterai faire plus ample connaissance. Aussi étrange que cela puisse paraître, la citrouille osa regarder en sa direction, toujours à demi cachée derrière le tronc sombre. Finalement elle sortit de sa cachette et se rapprocha, un peu. La belle humaine s'assit sur l'allée et fouilla dans son sac dans l'espoir de trouver de quoi fêter leur rencontre, heureusement, elle sortit un sachet de lavacookie et une bouteille d'eau et l'invita à la rejoindre. C'est ainsi que débuta l'amitié entre ces deux êtres à la fois similaires et tellement différents... Plus tard elle se liera d'amitié avec un Spectrum qui s’avérera ensuite être l'ami de la Banshitrouye prénommée Nephtys, et ensemble ils veilleront sur le sommeil du cimetière et de la Tour.

Plusieurs fois elle l'avait croisée, cette Branette au regard vide qui traînait au sol lorsque sa jeune maîtresse la promenait. Au début elle aurait vraiment cru que ce n'était qu'une peluche, très réaliste, mais juste un doudou... Mais alors qu'elle voulu se redresser pour marcher, son flanc quasiment à vif, elle reçut une tannée de la part de cette petite peste blonde qui la força à ne plus bouger, comme une vulgaire poupée de chiffon. Un jour, alors que Léna prenait un thé sur la terrasse d'un café, le monstre de cruauté était de retour, la pauvre pokemon traînant toujours au sol dans une main et la main de son père dans l'autre. Mais des étoiles pleins les yeux, elle avait tout lâché et s'était précipitée sur la vitrine de la pokemonerie de l'autre côté de la rue, sans avoir fait attention aux voitures, c'est d'ailleurs son père qui gronda les automobiles et autres cyclistes qui avaient manqués de la renverser. La jeune femme laissa son thé sur la table et se releva pour aller voir comment se portait la petite pokemon, elle s'agenouilla et son regard se posa sur les nombreuses cicatrices éparpillées sur tout son corps. Quelle horreur... Elle plongea son regard dans le regard vide de la Branette et en eut les larmes aux yeux.

-Ma pauvre petite... Pourquoi te laisse tu maltraiter de la sorte ? Pourquoi ne pas t'enfuir ? Je suis sûr que tu trouvera mieux...

Elle avait doucement caresser son front chaud, son cœur se serrait de la voir ainsi, et il lui sembla distinguer une lueur lointaine dans son regard vide. Mais bien que ses intentions soient louables, la garce revint plus énervée que jamais et envoya balader la brunette et gronda de plus belle sa pokemon, lui rappelant que si elle continuait à faire des bêtises, ce serait direction la déchetterie ! La jeune femme lui jeta un dernier regard des plus compatissant et la regarda s'éloigner...
Quelques jours plus tard, c'est sur la tombe de la gamine qu'elle avait décidé de se recueillir. Elle y déposa un cierge, et en redressant la tête, elle la vit. La Branette. Elle était là, debout sur ses deux pattes, et on aurait même dit qu'elle souriait. Son regard n'était plus vide, mais vif, comme si elle vivait à nouveau, bien qu'un de ses beau yeux violet soit manquant. La famille l'avait-elle libérée suite à la mort prématurée de leur enfant ? S'était elle enfuit comme elle le lui avait suggéré quelques jours plus tôt ? Ah, elle n'était pas si loin de la vérité... La pokemon fit le tour de la tombe et y déposa quelque chose, cela ressemblait à... Une poupée ? Faite de... Peaux cousus le tout remplit avec de la paille, et les cheveux... Étaient blonds ! Elle déposa ensuite une aiguille à coudre à côté et regarda la jeune femme, fière. Cette dernière était assez perplexe, pas certaine de ce qui avait bien pu se passer, mais... Même, elle ne pourrait pas lui en vouloir. Elle ne souhaitait la mort de personne, mais regardez le corps meurtrit de cette pauvre Branette ! Elle ignora donc la précision que lui avait apporté la pokemon sur la mort de son ancienne maîtresse et la prit dans ses bras. Au vu de toutes les épreuves qu'elle avait du endurer, un peu amour et de tendresse lui feraient le plus grand bien... De ce jour naquit une relation très soudée entre Hela, la Branette et Léna, la futur Gardienne de la Tour Pokemon (à défaut d'avoir succédé à sa tante....), car oui, contrairement à ce que sa mère disait, elle était très réceptive aux ondes spirituelles que dégageaient les esprits, plus encore que certaines mentors de la Tour, et elle lui avait confié qu'elle pourrait un jour la succéder...!

Voilà maintenant 4 ans qu'elle vivait dans le Kanto, et rares étaient les nouvelles qu'elle recevait de sa famille... Mais elle ne perdait pas l'espoir qu'un jour elle les reverrait, une fois son apprentissage terminé, elle irait leur rendre visite ! Elle se l'était promit ! Mais c'était sans compter sur la missive que Mère Aurora lui apporta un matin qui aurait du être pluvieux... Dedans, elle apprit la mort de son père, de sa belle mère et de sa demi sœurs, tous tués dans un incendie. Rien n'avait été précisé quant au départ du feu, criminel ? Ménagé ? Elle ne le saurait pas, mais n'en avait rien à faire non plus, tout ce qu'elle retenait de cette lettre, c'est que toute sa famille avait disparut. Sa mère avait rejoint Mania, la déesse de la folie, son père brûlait au royaume d'Hadès et sa sœur restait introuvable. Elle gardait au fond d'elle l'espoir qu'elle soit toujours en vie, persuadée qu'elle l'aurait ressentit si son dernier souffle avait été expiré ! Elles étaient jumelles après tout... Malgré cette effroyable nouvelle, Léna resta forte. Ici elle s'était trouvé une famille spirituelle, elle n'était pas seule, et elle savait que sa sœur réapparaîtrait.

Et c'est 8 ans après, quelques jours avant son 23ème anniversaire, que le coup de fil de la providence raisonna. Ephira n'avait pas quitté ce monde, en entendant sa voix, elle ne pu retenir des larmes de joie qui s'écoulèrent à flot sur ses joues, elle était vivante, elle était bien vivante ! Et elle voulait la revoir ! Elle était tellement soulagée, cette nouvelle lui fit perdre la notion de gravité et elle s'affaissa au sol, toujours pendu au combiné pour écouter ce que sa sœur avait à lui dire. Elle allait la revoir... Sa sœur, elle allait enfin la revoir ! Elle lui avait dit d'aller voir dans sa boite aux lettre, et, surprise ! Un billet pour l’île de Maïlys, en revenant se pendre à ses lèvres, elle apprit que sa jumelle lui avait déjà préparé une chambre dans sa maison, qu'elle allaient vivre ensemble, et que plus jamais elles ne se sépareraient. Vous n'imaginez pas la joie que pouvait ressentir la cadette en entendant ces douces paroles. C'est comme un rêve, un rêve qui devient réalité ! Elles finirent par raccrocher, son cœur battait la chamade, ses larmes n'arrêtaient pas de couler, et elle ne pouvait effacer ce sourire niais de son visage. Maintenant, il fallait annoncer la grande nouvelles à ses sœurs spirituelles, en espérant qu'elles comprennent.

C'est ainsi que le lendemain, elle emmena les quelques affaires qui étaient siennes dans une toute petite valisette, ses trois compagnons avaient décidé de l'accompagner coûte que coûte. Elle embarqua, toutes ses sœurs, même Mère Aurora étaient venu lui faire leurs adieux, elles lui avait dit qu'il y aurait toujours une place pour elle ici. Durant tout le trajet, elle ne pouvait s’empêcher de se dandiner sur ses pieds en scrutant l'horizon. Elle allait la revoir, enfin... Après plus de 8 ans de séparation ! Avait-elle changée ? La reconnaîtrait-elle ? Qu'était-elle devenue ? Il lui tardait tellement de tout recommencer comme avant... Après tout, elle n'avait plus qu'elle comme famille. Finalement, le bateau s’amarre. Prenant une grande respiration, elle descend. Elle est là, elle le sait. En scrutant les personnes présentes, elle remarque une magnifique ombrelle en dentelle blanche, et dessous, cette crinière rousse qu'elle connait si bien, c'était sa sœur, sa sœur adorée, sa dernière famille ! Prise de nostalgie elle se retient de partir en larme en pinçant ses lèvres, elle la regarde, elles se reconnaissent, elles se saluent et se retrouvent. En la serrant fort dans ses bras, elle lui avoue qu'elle lui a terriblement manquée...

Arrivées à la maison, elle lui fit rapidement visiter, puis, lui présenta ses compagnons en lui annonçant qu'Astrid la Siderella resterait à ses côtés à partir d'aujourd'hui. Léna tint à faire de même et libéra de leurs pokeball ses trois amis. Dans les yeux d'Ephira, elle comprit qu'elle venait de faire une erreur, mais laquelle ?? Elle poursuivit donc les présentations, mais son regard... Il y avait toujours quelque chose qui ressemblait à... Du dégoût ? De la gêne ? Plus tard, elle apprit qu'elle ne pourrait pas garder son Spectrum. Et encore moins utiliser ces sphères répugnantes que sont les pokeball. Elle comprit tout à fait, cela ressemblait à une prison pour eux, elle demanda immédiatement pardon à sa sœur, et à ses amis. Mais pour Spectrum... Elle devait le renvoyer à Lavanville, sa place était là bas, auprès des sœurs. Son physique ne représentait pas assez celle qui l'accompagnait selon elle, et puis les homm... Les mâles avaient cette sale manie d'être... Des mâles. Quoi qu'il en soit, elle dut s'en séparer sans plus tarder. S'en suivit des révélations des plus choquantes, tels que les meurtres de plusieurs personnes, dans un premier temps Léna était abasourdie, puis à force d'explications, elle la comprenait, la plaignait même, et finalement, la soutenait. Comme elle l'avait pensé quelques années auparavant, elle ne souhaitait la mort de personne, mais la maltraitance était un crime impardonnable. Elle regardait sa Branette adorée en se disant qu'à elle aussi, elle avait pardonné. Et puis.... Ephira était sa sœur, sa seule famille, elle se devait de tout lui pardonner, de la soutenir. S'en suivit la révélation de ses projets, la jumelle l'écoutait attentivement, elle n'avait pas été mise au courant de tous les évènements passés, mais plus sa soeur poursuivait, plus elle comprenait ses motivations, elle se faisait endoctriner si facilement... Mais c'était sa sœur, sa sœur chérie, tout ce qu'elle disait, tout ce qu'elle faisait, elle le faisait pour le bien de tous. Le bien de tous... Le bien de tous... Le bien de tous... Le bien de tous.... Le bien de tous... Le bien de tous...


Caractère:

Il n'est pas très difficile de définir le caractère de Léna. Elle est la jeune femme par excellence, la gentillesse incarnée. Prête à tout pour prêter secours à autrui, sans aucune discrimination. Elle se considère l'égale de tout être vivant et estime que chacun mérite le respect. Elle inspire la bonté et le partage... Et elle est tellement serviable qu'elle se portera volontaire pour toutes les tâches qui s'offriront à elle.

Léna possède une présence d'esprit remarquable, c'est certainement dut au fait qu'elle ait été mise dans des conditions d'adultes alors qu'elle n'avait que 10 ans. Elle est intelligente et perspicace, logique et imaginative. Son milieu de vie lui a permit d’acquérir un vocabulaire et des manières des plus polies.

Elle est aussi d'une douceur incomparable, il y a toujours ce sourire adorable sur ses fines lèvres, d'un simple regard, elle vous met du baume au cœur. Capable de faire fondre la glace la plus froide et la plus dure d'un simple "bonjour", elle laisse une marque agréable dans l'esprit des gens.

Son calme olympien, parlons en aussi ! Elle sait garder son sang froid dans presque toutes les situations, qu'elles soient stressantes, dangereuses, ou énervantes. Elle n'est pas du genre à prendre la mouche facilement, pour ainsi dire, elle ne l'a encore jamais prise ! Ah si, une fois, quand feu sa demi-sœur s'en était prise à Ephira, c'est tout...

Une véritable pierre tombale. C'est amusant comme comparatif au vu de sa fonction de sœur de la Tour Pokemon... Mais Léna est comme ça. Elle est digne de confiance. Jamais elle ne révélera un secret qu'on lui aura confié, préférant alors inventer une autre vérité, cela n'est pas un mensonge, n'est-ce pas ?

Nous ajouterons aussi qu'elle possède une patience admirable. Capable d'attendre des heures et des heures sans ressentir le besoin de s'en plaindre lorsqu'elle part en mission. Capable aussi de poiroter longtemps avant d'être prévenu que la personne qu'elle attend ne viendra pas, et que vous me croyez ou non, elle ne s'en vexera pas le moins du monde. Absolument pas rancunière la petite.

Voilà qui me permets de rebondir sur ses défauts, car oui, toute personne possède des défauts. Et ceux de Léna se résument de la sorte :

Elle est naïve, capable de croire en des choses assez improbables, mais au vue de ce qu'elle vit, voit et entend, cela parait normal... Mais n'oubliez pas qu'elle est intelligente, elle ne croira pas au père noël non plus. Elle aura des doutes quand cela lui paraîtra trop improbable, mais gardera dans l'idée que c'est possible...

Notre belle brune est gentille, c'est une qualité me direz vous ? Mais voilà, elle est trop gentille, et à partir de là, ce peut être handicapant. Par exemple, elle n'est pas du genre à engager les hostilités, elle préfère même les éviter et fera tout pour. Mais du coup, elle ne possède pas l'avantage de la surprise et se retrouve elle même surprise à se faire attaquer la première. A partir de là, elle n'a d'autre choix que de se défendre...

Je ne sais pas si l'on peut considérer sa timidité comme un défaut, c'est tellement mignon... Elle rougis si facilement ! Un compliment, un regard équivoque, un contact involontaire, une bousculade,... Divers situations qui peuvent révéler son côté gêné et si adorable...

En voilà un qui est plus un défaut déjà : sa capacité à se faire manipuler, SURTOUT par sa sœur, bien qu'elle ne s'en rende pas compte (le principe de la manipulation me direz vous...). Il suffit d'avoir les bons mots ou d'utiliser les procédés psychologiques efficaces et BOUM, elle fera ce que vous lui demanderez dans que cela n'entre pas en contradiction avec ses traits de caractère primaires.

Je rebondis alors sur son admiration pour sa soeur, oui, je le met dans la case défauts, car pour elle ça frôle l'extrême. Elle l'idolatre presque. En même temps voyez comment elle est traitée, elle ne peut qu'être en adoration devant elle ! Elle est sa seule famille -et elle l'entend souvent-, elle est sa jumelle, elle agit pour le bien de tous... Et c'est pourquoi elle accepte d'être son Ombre. L'Ombre d'Ephira.



Apparence physique :

Léna est le reflet du miroir d'Ephira. A la seule différence de sa couleur de cheveux.

Elle est d'une beauté extatique. Ses traits sont d'une finesse délicate, et reflète parfaitement la douceur de son âme. Son visage est légèrement arrondit au niveau de sa mâchoire et descend en pointe adoucie pour son menton. Ses lèvres sont fines, rosées naturellement. Au centre de son visage trône un petit nez en trompette. Plus haut on retrouve ses deux grands yeux couleur amande quoi qu'un peu plus chocolat au lait... Elle coiffait ses longs cheveux bruns en une tresse serrée, mais sa soeur insitait pour qu'elles se coiffent de la même manière. Elle lui a donc laissé lui faire deux tresses à l'avant qui se rejoignent à l'arrière, ainsi, ses cheveux sont lâchés mais pas gênant.

Son corps est svelte, gracieux. Et sa démarche l'est toute autant. Du haut de ses ~1m55, elle est juste en dessous de la moyenne. Mais elle ne s'en soucis pas, car tout le monde passe son temps à lui dire que ça la rend encore plus mignonne qu'elle ne l'est déjà, ce qui a bien entendu tendance à la faire rougir... Elle est néanmoins assez complexée vis à vis de sa sœur, persuadée qu'elle est bien plus jolie qu'elle, bien plus intelligente, beaucoup plus aimée, mais être dans son ombre la satisfait...

Côté vestimentaire, elle porte le plus souvent sa tenue traditionnelle de la Tour Pokemon, en souvenir de la fonction qu'elle y exerçait. Celle-ci se compose d'une robe rose pâle à manches longues et larges lui arrivant sous les genoux, par dessus elle porte un kimono mauve maintenu par une large ceinture bordeaux au niveau de son ventre nouée en un large nœud dans son dos. Des bas en coton blanc et des longs gants sans doigts en coton blanc aussi. Sans oublier le talisman qu'elle porte autour du cou ! Un collier de boule fumée avec pour joyaux central une pierre nuit taillée en forme de larme. Occasionnellement, elle porte son capuchon blanc attaché avec de la ficelle tressée bordeaux.
Sinon, elle porte ce qu'Ephira lui dit de porter lorsqu'elle se déplace pour elle.





Pokémons Possédés :

Mega-Branette (Hela) lvl 66: elle aurait aussi pu s’appeler Nightmare. Cette Branette a été secourut spirituellement par Léna, la jeune femme lui a donné le courage nécessaire pour se libérer et elle a choisit d'elle même de rester auprès de celle qu'elle considère comme sa libératrice. Elle adore Léna, de tout son petit cœur meurtri, et est extrêmement protectrice envers elle. Elle n'est pas bavarde, pas joueuse, pas câline, bien qu'elle apprécie recevoir l'affection de la brunette, elle passe son temps à créer des poupées -assez effrayante soit dit en passant-, traumatisme...
Léna a tout mit en oeuvre pour lui dégoter une Branettite. Depuis, elle préfère garder cette forme car elle n'a plus de cicatrices.

Farceur : Augmente d'un niveau la priorité des attaques non offensives.



Banshitrouye (Nephtys) lvl MAX: timide, réservée, complexée. Voilà comment la définir. Nephtys est une Banshitrouye extrêmement timide qui passe son temps à se cacher, mais elle sait pertinemment qu'on la voit... A cause de son gros postérieur ! Et ça, ça la gêne vraiiiiment ! Alors mieux vaut éviter de la mettre en rogne en la raillant sur ça, parce qu'en colère, elle fait peur à voir... Sinon, elle est très affectueuse quand elle connait la personne, pleine de vie, très serviable, elle est à l'image de Léna en somme. Elle est aussi très protectrice envers ses amies.

Insomnia : empêche le Pokémon d’être endormi.



Nemelios (Bastet) lvl 73: hyyyyyper joueuse. Au début elle s'appelait Sekhmet. Mais ça, c'était avant... Quand elle l'a sauvée de la noyade, elle n'était encore qu'une petite Hélionceau. Son maitre l'avait jetée à la rivière car elle n'évoluait toujours pas, même après avoir dépassé le niveau 50 !! Il en a eu marre et s'est débarassé d'elle de cette horrible manière. Quand elle l'a récupérée, elle était en très mauvais état. Elle a tout fait pour la soigner, et il était très amusant de la voir protéger ainsi son doudou, elle "détruisait" tous ceux qui s'en approchaient. Protéger et détruire... Sekhmet lui correspondait tellement. Mais plus tard, une fois rétablie, elle se rendit compte qu'elle était en fait une sacrée joueuse, une enfant dans l'âme qui ne quittait jamais son doudou (un vieux bout de tissus). Mais elle se refusa de lui donner un nom car elle la ramenait dans la forêt pour qu'elle retrouve sa liberté, mais là bas elle se firent attaquées par un Demolosse enragé, à la fin du combat, la Hélionceau évolua en Nemelios et décida de rester auprès de Léna afin qu'elles se protègent mutuellement. C'est ainsi qu'elle l'appella Bastet.

Rivalité : Augmente ou diminue sa puissance de frappe suivant le sexe de l'adversaire.



Shaofouine (Maet) lvl MAX: cette ravissante Shaofouine a été sauvée par Léna, elle appartenait à un gang qui s'amusait à faire combattre des pokemons jusqu'à la mort. Elle a un caractère dur. Elle est sincère, juste et droite. Elle compte racheter toutes les vies qu'elle a prises et doit la sienne à sa sauveuse. Elle est fidèle et très sérieuse.

Attention : qui la protège de la peur



Apireine (Elizabeth) lvl MAX: imbue de sa personne. Voilà ce qu'elle est. Elle déteste les autres représentantes de sa race qu'elle considère comme ses rivales et engagera les hostilités sans attendre. D'où vient elle ? Qui sait. C'est Ephira qui a insisté pour qu'elle la prenne sous son aile. Reste plus qu'a voir si Elizabeth s'entendra avec Léna...

Tension : qui empêche l'adversaire d'utiliser une baie.



Siderella (Astrid) Lvl MAX: FROIDE. Cette Siderella est FROIDE. Elle ne parle que lorsque cela est nécessaire, et encore, elle n'ouvre pas systématiquement la bouche. Elle refuse encore de partager son don de traduction car elle se méfie encore de Léna. C'est Ephira qui demandé à Astrid de rejoindre les rangs de Léna, ou inversement... Quoi qu'il en soit, Léna ne sait rien d'elle. Et fait tout pour s'entendre avec elle.

Marque Ombre : Empêche la fuite ou la retraite du Pokémon défenseur



Florges (Outo) lvl MAX: elle est la plus belle, la plus grande et surtout la plus narcissique. Elle ne s'entend pas avec Elizabeth, puisqu'elles ont le même caractère. Léna est en quelque sorte sa servante.

Flora-Voile : empêche les alliées de type Plante de subir des diminutions de stats.






Autre: Léna a décidé de devenir Libératrice sans même en avoir parlé à sa soeur auparavant. Elle juge que ce rôle lui sied à merveille car elle s'est fixé pour but de libérer tous les pokemons du joug des humains. Elle possède un talent d'orateur nécessaire à cette fonction, un feeling avec les pokemons extraordinaire et une volonté d'accomplir sa tâche à bien inébranlable.

Le recrutement se fera in-Rp avec Ephira


Dernière édition par Léna Kelly le Ven 11 Sep - 15:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim
Soumise de Cogneur
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Ephira, en personne~   Mer 24 Juin - 15:41

Léna Kelly a écrit:

Groupe Secondaire : Team Boréal
Je suis désolé, mais cette faute empêche ta validation

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephira Kelly
La Fleur du Mal / Chef de la Boréale
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Ephira, en personne~   Jeu 25 Juin - 12:26

Comment ne pourrait-on pas apprécier une telle jeune femme ? Heureuse de te voir parmi nous petite soeur :3

Une belle fiche, rien ne cloche selon moi. Je te Valide avec plaisir !

Par contre le rp de recrutement par rapport à son statut de libératrice sera à faire en priorité et assez rapidement. Je t'invite à le commencer dès que possible et j'essayerais en contrepartie de tenir le rythme au maximum pour que l'histoire soit complète !

_________________





Thème principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ombre d'Ephira, en personne~   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ombre d'Ephira, en personne~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ne dépendre de personne" : Amitié ?
» comment découper un objet ou une personne avec gimp 2 svp?
» L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
» ombre arrondie sur photo avec grand angle ?!
» Le Barney du mois : Le mystère de monsieur Personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Avant Propos :: Fiches Persos et Carnets de routes :: Fiches Persos-
Sauter vers: