Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Jigsaw Case Chapter I [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex et Vanilla
Le Détective et la Psychiste
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 12/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Mer 22 Juil - 2:31

- Ah Alex, content de te voir. Et bonjour Vanilla.
- Comment ça va commissaire Matthews ? Bien ?
- Mieux que notre homme en tout cas.
- J’vous écoute.
- Il a été retrouvé dans une cave, un lieu pas possible. La porte était scellée de l’extérieur, impossible pour lui de l’ouvrir. Mais le pire c’est qu’il n’a même pas essayé.
- Comment ça ?
- Viens à l’intérieur, tu vas comprendre.

Le commissaire mena les deux enfants vers les sous-sols d’un immeuble désaffectés. Alors qu’ils descendaient les marches sales d’un escalier menant à une cave, une odeur de putréfaction monta à la gorge des deux Amarfi et ils durent mettre un moment la main devant leur nez pour s’y habituer. Enfin le commissaire poussa une lourde porte noire et alluma un interrupteur.
Devant le spectacle, Alex mit instinctivement la main devant les yeux de Vanilla : emmêlé dans d’innombrables barbelés, suspendu à quelques centimètres au-dessus du sol, un homme quasiment nu s’était vidé de son sang. Il portait de nombreuses traces de griffures, laissant supposer qu’il s’était débattu pour arriver là où il était.
Vanilla baissa calmement la main de son frère et observa froidement la scène à son tour. Depuis qu’ils avaient commencé à descendre, elle avait ressentie la puissante sensation de peur et de désespoir qui avait été cristallisée dans la salle. Désormais face à la scène, elle pouvait voir pourquoi.

- Sacré mise en scène. On a… quelque chose ? Une piste ?
- À vrai dire, oui. On a retrouvé plusieurs choses. Déjà, même si de loin ça y ressemble, le type ne s’est pas emmêlé dans des barbelés mais bien dans l’immenses lames de rasoirs.

Alex frissonna à cette précision.
- Ensuite, au milieu des innombrables coupures, on a retrouvé sur la jambe des traces de morsures.
- De morsure ?
- Pas pour découper, mais pour traîner. Le type s’est fait traîner par un Pokémon à un moment. Malheureusement, on ne sait pas encore de quel pokémon il pourrait s’agir. Un truc costaud en tout cas, Arcanin ou Grahyena clairement.
- Je vois…
- Enfin, on a retrouvé une cassette.
- Une… cassette ?
- Je t’en ai fait une copie, tu demanderas à Jérémie en sortant.

Le garçon hocha la tête et se retourna vers le cadavre. Un détail attira son attention : sur le flanc, au milieu des coupures, une semblait plus précise : quelqu’un avait découpé la peau en forme de… pièce de puzzle ?
-------------------------------------------------------

Sur le chemin du retour, Alex était passé dans une allée pour vomir tandis que Vanilla était partie récupérer la cassette après de Jérémie, un des hommes du commissaire Matthews. Une fois ses émotions et son estomac remis en place, Alex put retourner au café Amalfi avec sa sœur.
Voyant qu’il était encore sur un nouveau cas, Martina, depuis le bar, lui prépara un de ses cocktails préférés, bien sucré comme il faut. Elle rajouta aussi le diabolo menthe que Vanilla prenait à chaque fois et leur posa sur la table avec un sourire encourageant.

- T’es un ange Martina mi amor. Je crois que j’en aurai besoin.
- Encore ce type ?
- Toujours ce type, ouais. Le puzzle. La pièce de puzzle qu’il découpe de ses victimes. À quoi il joue au juste ? Ca le fait triquer ou quoi ?

Depuis plusieurs mois, ce type courait dans la nature. Et depuis plusieurs mois, le commissaire faisait souvent appel au garçon et sa sœur pour l’aider sur le cas qui avait été baptisé « The Jigsaw Killer ». En sortant le magnétophone de son sac, Alex avait déjà une idée de ce que la cassette allait dire. Peu importe, il la joua quand même :

« Bonjour Richard. Tu ne me connais pas, mais… je te connais bien. On va jouer à un jeu. Tu es une personne en bonne santé, dans la quarantaine, encore de longues années devant toi. Alors dis-moi, qu’est-ce qui t’a poussé à t’ouvrir ainsi les veines ? Etait-ce parce que tu voulais vraiment mourir ? Ou juste parce que tu voulais un peu d’attention ? Aujourd’hui, tu vas me le montrer. Dans trois heures, la porte menant vers l’extérieur se fermera à tout jamais. Mais le piège est que si tu veux vivre, il faudra saigner à nouveau. La vie ou la mort, c’est à toi de choisir. »

Le visage pâle, Alex arrêta la cassette. Face à lui, Vanilla sirotait toujours son diabolo menthe. Restée sur le côté, Martina fit une grimace de dégoût :
- Y’en a qui n’ont vraiment aucun respect pour les autres…
Alex ne répondit pas. Il avait peur. C’était en creusant une piste pour retrouver Nicol qu’il était atterri sur un des cas de ce Jigsaw. Mais sa plus grande crainte était qu’un jour, le commissaire le convoque, le prenne par les épaules et lui die « Désolé fiston ». Il lui montrerait alors la victime du jour, un garçon aux cheveux verts, son frère. Alex savait qu’il ne se pardonnerait jamais si Nicol était tué par ce Jigsaw.
*Tu devrais te concentrer Alex, tu t’égares.*
Après un semblant de sourire adressé à sa sœur, Alex ressortit son carnet, maintenant plein de feuilles volantes, sur lequel il consignait tout ce qui avait trait à l’affaire. La morsure était un élément nouveau. Il espérait que cela restreindrait l’éventail des suspects, même s’il ne devait pas perdre de vue que de nombreux dresseurs possédaient des Pokémons capable de mordre avec force. Lui-même, si son Caninos était mieux entraîné, aurait sans doute pu faire ça.

_________________





"On ne se rend jamais compte de tout ce qu'on a jusqu'à ce qu'on soit sur le point de le perdre"

~Alex's Theme~
~Alex's Battle Theme~

"False tears can only hurt others.
False smiles can only hurt yourself."


~Vanilla Battle Theme~
~Vanilla's Song


Dernière édition par Alex et Vanilla le Mer 5 Aoû - 2:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Sam 1 Aoû - 0:29


Après deux jours d’observations et plusieurs prises de becs corsées avec les médecins et le chef de service de l’hôpital de la capitale, j’avais enfin pu en sortir le bras en écharpe retenu par un bandeau spécial à scratch. Tout d’abord j’étais restée là bas bien trop longtemps pour une simple blessure par balle et ensuite j’avais la forte impression d’avoir perdu mon temps ces derniers temps. Heureusement que j’avais une replaçante efficace à l’arène sinon cette fin de semaine aurait été véritablement désastreuse. Mon humeur ne s’était pas améliorée depuis l’embuscade que j’avais subit lors du coup d’éclat de la team boréale et je m’étais jurée d’une part de retrouver le leader de l’organisation et d’autre part de retrouver celui qui se faisait appeler le Sphinx, juste pour le tuer de mes propres mains. Bon sang comment avait-il pu révéler délibérément tant d’informations confidentielles me concernant et surtout,  où les avait-il dénichées ?

Crystal avait quitté la ville pour retourner à l’Imaginarium, j’avais reçu un message deux jours trop tard un message me demandant de me présenter à la route victoire pour tester le challenger en l’absence des autres conseillés et la personne en charge de me ramener n’était autre que Négligé, l’inspecteur à la criminelle de l’Imaginarium. Non pas qu’il s’agissait là de son vrai nom mais je n’arrivais jamais à me rappeler de l’original et je n’en avais pas spécialement envie non plus. En résumé cela signifiait que tous mes pokémons se trouvaient déjà à l’arène, Apophis mis à part qui serpentait à mes cotés, que j’avais manqué l’occasion de tester le challenger dont on nous avait parlé vaguement durant la soirée et je serais ramenée au bercail par un incompétent hyper-motivé. Génial. Fantastique journée en perpective. J’avais heureusement prit des vêtements de rechange avec moi si bien que je pouvais me balader en ville sans attirer l’attention à cause d’un costume pas très passe-partout, trop habillé et ne l’oublions pas, tâché d’une quantité astronomique de sang.

J’avais encore pas mal de temps devant moi avant que Négligé ne me trouve et j’étais plus encline à appeler un taxi ou un quelconque moyen de transport plutôt que d’avoir à subir ses discours interminable et ce, d’autant plus vu mon état d’agacement. Mon Draco avait fait en sorte de laisser sa tête à la même hauteur que la mienne, me fixant silencieusement alors que peinait à choisir la direction que j’allais suivre. En poussant un soupir d’exaspération je fixais mon regard droit dans le sien, cherchant à savoir ce qu’il souhaitait me faire comprendre tout en le laissant deviner que je n’étais pas ouverte au débat aujourd’hui.


- Je vais bien et je n’ai absolument pas envie de discuter pour le moment. J’ai besoin d’aller prendre quelque chose à boire, autre que cette tisane infâme à laquelle j’ai eu droit pendant deux jours.

Sucrotisane et Cupcathé, les seules boissons chaudes disponibles dans l’hopital si on mettait à part le poison qu’ils avaient osé nommer café. Stupide, manquant d’originalité et terriblement trop sucré pour être buvable. Ca, couplé avec les menus à peine mangeable, j’aurais presque préféré rester dans la tour. Enfin bon, le ton sec que j’avais employé n’avait pas le moins du monde intimidé Apophis bien au contraire, il gardait son regard de rubis fixé sur moi persuadé que je me calmerais dans quelques heures une fois que je serais dans un endroit propice à ma détente, au hasard mon bureau de travail. Poussant un nouveau soupir, je me mis en route suivant une direction au hasard et cherchant un endroit ne me semblant pas trop miteux pour m’y arrêter. Un café attira mon attention, assez pour me convaincre de faire signe à mon dragon de ralentir pour pénétrer dans cet endroit. J’espérais que malgré sa grande taille, personne ne me demande de le rentrer dans sa ball parce que sinon il était hors de question que je reste ici seule et qu’il se retrouve à nouveau dans sa ball.

Je m’installais dans un coin, essayant de ne pas attirer l’attention toujours passablement agacée à l’idée que plusieurs heures de trajet m’attendaient en compagnie de l’inspecteur Négligé. J’attendais patiemment à ma table que quelqu’un vienne me demander ce que je comptais prendre soutenant le regard d’Apophis et appréciant la décoration du lieu. C’était assez calme comme lieu et quelqu’un semblait jouer une cassette audio et les quelques mots que j’arrivais à capter étaient inquiétants, surtout après avoir remarqué l’âge du propriétaire du magnétophone. Ce n’était pas mon problème, pas ma ville mais tout de même… Non je n’avais rien à faire là dedans, il était hors de question que je ne m’implique une nouvelle fois dans une affaire qui ne me concernait pas, et j’avais une énorme plaie ans l’épaule pour me rappeler cette résolution.
HRP :
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex et Vanilla
Le Détective et la Psychiste
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 12/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Dim 2 Aoû - 7:38


Retourné sur sa cassette, Alex l’écoutait et la réécoutait en boucle, essayant d’entendre quelque chose, un détail sonore qui aurait pu lui donner une piste ? Mais cela s’avéra plus facile à dire qu’à faire. La voix avait été modifiée par un logiciel de cryptage qui semblait très efficace de sorte qu’elle ne ressemble presque plus à une voix humaine. Et rien qui pourrait venir du fond non plus ; derrière la voix déjà inquiétante, il n’y avait que le silence, oppressant.
Alex s’imagina un instant dans la position de l’homme, de ce Richard. Si lui aussi venait à se réveiller au milieu de nulle part avec comme seul information cette cassette, comment aurait-il réagi ? Son intelligence froide aurait-elle repris le dessus ou ses émotions l’auraient-elles mené à la panique ?

Le sortant de ses réflexions un moment, une femme entra dans le café. Elle avait les cheveux très clairs, le regard assez dur et un bras en écharpe qui laissait deviner une blessure. Elle était suivie par un magnifique Pokémon qui rappela à Alex celui de sa petite sœur, sans doute son évolution.
La femme partit s’asseoir et, s’étant assuré qu’elle ne venait pas pour lui (lui demander une enquête sur son mari supposé d’adultère par exemple), Alex rejoua à nouveau la cassette.
Martina, pimpante à son habitude, vint prendre la commande de la nouvelle arrivante mais ne put s’empêcher d’être très légèrement troublée par la frustration apparente de sa cliente. Des clients qui arrivaient après avoir passé une dure journée, il y en avait, et à chaque fois, la jeune serveuse mettait un petit moment à s’y faire.
Vanilla, elle, sans avoir besoin de lire directement dans l’esprit de la nouvelle arrivante, avait ressenti le trouble et l’agacement qui flottait autour d’elle comme une aura. Sans doute fallait-il mieux ne pas l’aborder.
Ne ressentant pas aussi bien les ondes psychiques que sa sœur et s’étant reconcentré sur son cas, Alex, qui ne voyait toujours pas clair, se mit à siroter bruyamment son cocktail avant de se rendre compte qu’il n’en n’avait bientôt plus. Il allait falloir aller faire un refill. Il se leva donc et alla jusqu’au bar, non sans jeter un regard en coin à la femme ; il lui semblait l’avoir déjà vue. Arrivé au bar, il commanda, paya et retourna à sa table. Le doute l’étreignant quant à l’identité de la femme le poussa à chercher au fond de son sac la brochure maintenant plus que froissée qu’il avait emportée lors de son départ du nid familial et qui recensait les dresseurs les plus puissants de Maïlys. Entre les plis et tâches de soda, il lui sembla reconnaître les cheveux blancs de la femme qui s’était assise. Alors que sa sœur, voyant clair dans les intentions de son frère, allait essayer de le prévenir que ce n’était peut-être pas la meilleure idée, Alex s’était levé et, avec néanmoins un petit air timide au visage, s’était approché de l’autre table :


- Mademoiselle Nyssa Germanni, je présume ?

*Oh le con…*

HRP:
 

_________________





"On ne se rend jamais compte de tout ce qu'on a jusqu'à ce qu'on soit sur le point de le perdre"

~Alex's Theme~
~Alex's Battle Theme~

"False tears can only hurt others.
False smiles can only hurt yourself."


~Vanilla Battle Theme~
~Vanilla's Song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Dim 2 Aoû - 11:57


Une serveuse arriva enfin pour prendre ma commande et, malgré son large sourire et son énergie positive, je ne pus m’empêcher de garder une distance froide entre elle et moi. Je n’avais absolument rien contre cette jeune femme, mais ce n’était pas le jour voilà tout. Je commandais simplement un café allongé accompagné d’un verre d’eau, avants de me tourner vers Apophis, lui demandant s’il n’avait besoin de rien pour le moment. Il secoua doucement la tête en signe de refus, me soulageant un peu au passage, j’avais horreur que l’on ne force mon draco à boire dans une gamelle posée au sol comme un simple ponchiot. La jeune femme repartit après s’être assurée que je ne voulais rien d’autre, l’air visiblement gênée par mon attitude sans doute. Je me retournais ensuite silencieusement face à mon dragon, tournant le dos à la salle afin de replonger dans mes pensées initiales. Comment et pourquoi les champions de l’île avaient ils subit un tel acharnement la nuit du faux gala ? Enfin pourquoi, la réponse était déjà en partie trouvée, il s’agissait sans doute d’une instauration progressive de peur au sein des civils et ça devait passer par une sorte de désacralisation des figures de puissance et d’autorité. Ou il s’agissait seulement d’actes visant à affaiblir aussi bien physiquement que mentalement les membres de la ligue. Il ne s’agissait là que de pures spéculations et sans preuve ou indices plus concluants que de simples hypothèses, je me trouvais on ne peut plus coincée.

Je fus tirée de force hors de mes raisonnements à cause d’un insupportable bruit d’aspiration dans un verre vide. Quelqu’un n’avait pas saisit le principe qui consistait à cesser d’utiliser une paille dans un verre vide et lorsque la curiosité et l’agacement prirent le dessus, me forçant à me retourner à la recherche de l’auteur de ce bruit, je découvris qu’il s’agissait du même garçon qu’à l’instant. Entre ça et sa cassette grésillante, il fallait croire qu’il avait un faible pour les bruits énervants. Tant pis il allait finir par cesser à un moment où à un autre.

La jeune serveuse de tout à l’heure m’apporta ma commande et la posa devant moi avant de s’éclipser aussi vite quelle n’était arrivée. Je glissais néanmoins un discret “merci” au moment où elle posait la tasse pleine de liquide sombre et fumant devant moi, au moins ça, ça avait véritablement l’odeur d’un café digne de ce nom. Je méritais amplement cette boisson chaude après tout ce que j’avais subit ces derniers jours. Je fis un léger signe de tasse à Apophis qui me fixait toujours calmement et pris une gorgée, profitant des arômes qui envahissaient mon palais. Il faudrait que je veille à laisser un pourboire, c’était la moindre des choses et malgré ma mauvaise humeur je n’oeuvrais pas dans la méchanceté gratuite non plus. Tout travail mérite salaire voilà tout. Mon esprit continuait à travailler et à explorer toutes les pistes possibles concernant la boréale mais réfléchissant aussi au travail qui m’attendait une fois de retour à l’arène.


- Tu avait réussi à voir le visage de la femme du début de soirée ? Ou un signe distinctif pour que je puisse fouiller dans les fichiers de la ligue ?

Le pokémon eu un air dépité avant de secouer une nouvelle fois la tête en signe de négation, et ça ne m’étonnait pas de sa part. Personne n’avait eu le temps et un angle de vue assez satisfaisant pour détailler la femme qui était apparue et disparue au début des festivités. Le draco sembla intrigué par quelque chose juste derrière moi si bien qu’au bout de quelques secondes, je me tournais pour découvrir le jeune garçon qui avait par deux fois attiré mon attention, me demandant si j’étais bien Nyssa Germanni. Jamais deux sans trois on dirait. Je me positionnais de manière à lui faire face avant de répondre.

- Vous présumez bien, en effet. Que me vaut cette soudaine violation de mon espace personnel ?
HRP :
 

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex et Vanilla
Le Détective et la Psychiste
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 12/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Lun 3 Aoû - 2:11



La réplique sèche de la championne avait agi comme un seau d’eau sur le garçon. Sa sœur, à quelques mètres, continuait son diabolo sans s’émouvoir, d’un air de dire « je te l’avais dit ». Le fait était que justement elle n’avait pas eu le temps de lui dire, mais passons.

- Je m’en excuse, répliqua le garçon en remettant son sourire à ses lèvres. Je tenais simplement à vous signifier notre admiration, à ma sœur ainsi qu’à moi-même, pour votre titre. Je crois que vous êteuh…

Il eut un petit regard rapide vers le papier plastifié froissé dans sa main.

- Championne de type Dragon, non ? Des Pokémons qui demandent une grande patience. Et si j’en crois l’allure gracile et épanoui de ce… ce… Draco ( ?), ce fouet est plus un accessoire qu’un véritable outil de dressage.

Alex avait remarqué le fouet depuis que la femme était entrée dans le café, détail qui l’avait attiré après le bras en écharpe. Mais en quelques secondes à observer l’arme de dressage, il en avait conclu ce qu’il venait de dire. Le fouet ne semblait pas usé et, malgré l’air plus que bougon de la femme, elle n’avait pas l’air plus violente qu’une autre. Qui plus est, le Draco ne portait aucune marque de fouet sur son long corps bleu et blanc. Il pouvait se tromper bien sûr, mais dans ce cas, la femme cachait très bien son jeu.
Vanilla de son côté, n’avait pu s’empêcher de ressentir les ondes mentales du Draco. Elles étaient, chose peu surprenantes, de la même nature que celles de son Tiny, son Minidraco. Sans être aussi puissantes psychiquement que celles d’un Pokémon psy moyen, elles étaient plus puissantes émotionnellement. Pour la petite fille dont la première porte d’entrée dans l’esprit d’autrui était l’émotion, elle se rendit compte qu’elle commençait à apprécier ce genre de sensation ; d’avoir un Pokémon comme celui-ci à ses côtés. Elle sentait son Minidraco commencer à s’agiter dans sa ball, mais n’en tint pas compte pour le moment. Du côté d’Alex, Kasainu, son Caninos, qui roupillait non loin de la table des Amarfi, s’éveilla et, après s’être étira, marcha paisiblement vers le garçon.


HRP:
 



_________________





"On ne se rend jamais compte de tout ce qu'on a jusqu'à ce qu'on soit sur le point de le perdre"

~Alex's Theme~
~Alex's Battle Theme~

"False tears can only hurt others.
False smiles can only hurt yourself."


~Vanilla Battle Theme~
~Vanilla's Song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 29/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   Mer 19 Aoû - 15:11


J’avais bien sentit que ma remarque avait fortement freiné les élans amicaux du jeune garçon qui se tenait devant moi, alors que son regard était fixe posé dans le mien. J’avais juste besoin d’être tranquille aujourd’hui et je craignais fortement que le moindre imprévu ou contrariété allait être fortement mal venu. Là il ne s’agissait pour le moment de ni l’un ni l’autre aussi je m’abstenais de repousser totalement le garçon, attendant de voir s’il s’apprêtait à me répondre ou à tourner les talons. Entendre des excuses de sa part me permirent de me détendre un peu, jusqu’à ce qu’il se mette à hésiter quand à ma spécialité. Il avait eu le cran d’aborder une championne, connue pour son tempérament assez fort, sans pour autant connaitre son domaine de spécialisation ? Je ne savais pas très bien si on pouvait mettre ça sur le compte de l’innocence de son jeune âge ou à de l’inconscience nette. Enfin, Apophis sembla touché par le compliment lancé à son égard et inclina la tête en guise de remerciement alors que dans un soupir à peine audible, je choisi de lui répondre d’un ton un peu moins sec que précédemment.

- En effet, je suis bien championne du type dragon et je vous remercie de vous être déplacé pour si peu de choses. Le draco en face de vous se nomme Apophis et vous avez vu juste quand à mon fouet. Il m’est utile lors de combat pour transmettre des consignes ou pour ramener sur terre des challengers trop agités à mon goût. Un léger sourire en coin s’afficha sur mes lèvres alors que je terminais mon explication. Jamais je ne m’abaisserais à infliger un tel traitement à mes propres pokémons.

Cet objet fait plus une mesure d’intimidation qu’un accessoire de dressage à proprement parlé. Certes il m’était arrivé de le faire claquer face à quelques spécimens sauvages un petit peu trop agressifs mais, jamais dans le but de les blesser directement. D’une part cela ne servirait à rien la plupart du temps, vu la robustesse physique de ces créatures mythiques et d’autre part, le bruit et la rapidité de la chose claquant non loin de leur tête était largement plus efficace si le besoin s’en faisait sentir. J’avais baissé les yeux vers le papier qui avait retenu l’attention de mon interlocuteur et qui se trouvait encore dans sa main, me faisant doucement rire. Ils les tiraient encore ces dépliants ? Tous les champions de l’île avaient droits à leur photo dessus, accompagnée de quelques informations de bases et bien entendu je n’échappais pas à la règle.

Mon draco avait pendant ce temps là tourné la tête vers l’autre bout de la salle, en direction de l’endroit où était assit quelque temps auparavant le jeune garçon qui se tenait en face de nous et plus précisément vers la jeune fille qui se tenait toujours là bas. Plantant son calme regard rubis dans celui de la fillette, il semblait l’observer à la recherche de réponse à une question que lui seul s’était posé. Remarquant son attitude curieuse, je tournais la tête dans la même direction que lui remarquant la fille de tout à l’heure ainsi qu’un caninos qui avançait maintenant vers nous d’un pas détendu et quelque peu endormi. Ramenant mon attention sur le jeune garçon je lui posais à mon tour quelques questions, veillant à ne pas sembler trop inquisitrice non plus.


- Il s’agit là bas de votre soeur n’est ce pas ? Et si j’en juge par l’intérêt que vous porte ce caninos vous devez être son dresseur, bien que la quête des badges ne vous intéresse pas particulièrement.

Comment étais-je arrivée à ces conclusions ? C’est très simple, le jeune garçon avait mentionné sa soeur tout à l’heure et était accompagné par la petite fille qui se trouvait là bas un peu plus tôt. Quand on regardait avec un peu d’attention on pouvait remarquer quelques similitudes entre eux au niveau du visage, bien que l’expression de la fillette semble bien plus neutre que celle du garçon. Ensuite le caractère fidèle d’un caninos ne le pousserait pas à se diriger aussi spontanément vers un inconnu je suppose, bien que je ne connaisse que très peu ces spécimens et enfin, lorsqu’un dresseur était vraiment désireux de combattre une ligue, il n’avait pas besoin de pense-bête pour reconnaitre ses représentants. J’avais toujours été douée pour déduire les choses silencieusement et ce par le biais de raisonnements logiques et rapides. N’oublions pas que je travaillais dans un casino après tout.

- Vous avez le privilège non partagé de connaitre mon nom. Comment vous appelez vous ?

_________________




Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Jigsaw Case Chapter I [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Jigsaw Case Chapter I [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maëva et Alex&Vanilla]
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: