Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Jeu 30 Juil - 20:19

(J'avais envie de faire un titre québécois, j'fais c'que j'veux!)

       La journée avait été longue pour notre chère Maëva. Elle avait cours et en général, ce n'était pas ce qui lui dérangeait. Loin de là, elle adorait ses cours. C'était plutôt le fait qu'Isia avait détruit un de ses projets. Un projet qu'elle avait presque terminé. Ça l'avait foutu en rogne et c'était un des rares moments où elle se fâchait vraiment contre un de ses pokémons.

        Bon, après elle ne pouvait pas savoir comment ce projet était important, c'était un pokémon. C'était tout de même une des choses qui pouvaient vraiment frustrer un artiste, que ce soit traditionnelle ou numérique. C'est toujours frustrant au départ et étant donné que c'était causé par un de ses pokémons, c'était assez pour qu'elle pète les plombs. Mais elle avait eu le temps de s'en remettre. Elle avait commencé par tenter de faire comprendre au singe que ses trucs était très importante. Elle faisait quand même plus attention à ses choses maintenant, s'assurant qu'Isia ne puisse pas les atteindre.

        Elle alla ensuite à l'école, sachant qu'elle devait tout recommencer. Heureusement qu'elle avait toujours les croquis préparatoire et que les projets n'étaient qu'à remettre à la fin de la session. Elle avait tout de même moins de patience cette journée là et semblait plus énervé par les autres. Elle resta tout de même respectueuse, mais elle n'avait pas envie d'entendre qui que ce soit parler. Elle dût expliquer le problème à son prof et reçu une nouvelle feuille pour recommencer le projet. Toujours le truc le plus frustrant chez un artiste, recommencer un projet qui était presque fini. C'était le genre de truc qui peut faire perdre beaucoup de motivation, mais elle n'avait pas le choix.


        Elle était finalement resté tard car elle voulait se dépêcher à finir ce projet, surtout qu'elle voulait pouvoir l'utiliser pour un certain concour qu'elle avait vu. Elle décida d'aller chercher Chama et retourna à l'école ensuite, surtout parcequ'elle ne savait pas jusqu'à qu'elle heure elle serait parti et voulait au moin pouvoir nourrir ses pokémons. Il y avait un endroit ou elle savait qu'elle pouvait rentrer les pokémons. Elle y était retourné surtout à cause du matériel qu'elle pouvait emprunter. Elle s'était prévu un souper et avait amené de la nourriture pour ses pokémons, gardant surtout un oeil sur Isia afin d'éviter qu'elle fasse des bétises, prête à la rappeler dans sa pokéball au cas.


        Elle fini en effet tard et, étant donné que la plus part de ses pokémons se fatiguait, elle les rappela dans leur pokéball. Elle regarda Chama <<Tu es sur que tu ne veux pas rentrer? Parcequ'on a quand même un moment avant d'arriver si tu veux dormir.>> dit celle-ci. Elle lui montra également sa pokéball pour qu'il comprenne, mais il lui laissa rapidement savoir qu'il refusait. Elle haussa les épaules et dit <<Comme tu veux.>>

Elle sorti de l'école pour se rendre compte comment il était tard. Elle voulait également rentrer le plus vite possible, n'aimant vraiment pas se promener la nuit. Il y'avait une ruelle qui pouvait grandement racourcir son chemin, et elle n'aimait pas passer par là... Mais elle se décida que pour cette nuit elle s'y risquait. Elle prit quelques pas pour regarder si elle voyait quelqu'un, regardant Chama avant de regarder droit devant. Elle n'y voyait personne et continua, mais à pas rapide. Elle se sentait au moin un petit peu plus en sécurité avec ses pokémons et le fait qu'elle savait se défendre, mais s'ils avaient un révolver ou un truc du genre, elle ne pourrait rien y faire.


Dernière édition par Maeva Walker le Jeu 30 Juil - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Jeu 30 Juil - 21:47


Febe avait bien fait de rester à Megapagopolis jusqu'à maintenant. En effet, elle était parvenue à trouver des C.T pour Zaïra en plus de revoir une ancienne connaissance et son frère, détective. Celui-ci allait lui permettre de retrouver une personne assez 'importante' à ses yeux : son paternel. Ainsi, après cela, la jeune femme avait décidé de passer la nuit dans la capitale. Pour profiter des hôtels de luxe qu'elle proposait ? Et puis quoi encore ? C'était des trous à argent ces choses-là et elle trouvait qu'elle avait suffisamment dépensé jusqu'à maintenant. Non, elle s'était gardé la même petite chambre à deux étoiles pour finalement sortir à la tombée de la nuit. Pourquoi ? Parce que c'était à ces moments que les rats sortaient. Cambrioleurs, assassins et criminels en tous genres préféraient la nuit pour commettre leurs méfaits et dans le lot il allait sûrement y en avoir de la team Boréale. Et quoi de mieux comme cibles d’entraînement que ces individus ? Ils allaient avoir ainsi une punition méritée, en plus d'amuser la mercenaire noire. Rien ne pouvait être plus parfait.

C'est ainsi qu'armée de son sabre, son pistolet et de ses pokémons elle quitta sa chambre d'hôtel en pleine nuit pour commencer sa chasse. Elle ne cherchait pas vraiment à les punir, non, elle avait également fauté et fauterait encore plus tard, c'était donc débile de vouloir faire ça. Néanmoins, s'ils se révélaient assez résistants en combat, ils feraient de bons entraînements. Sinon ils pourront au pire goûter au fil de sa lame. Pendant un bon moment elle ne trouva pas son bonheur mais Remo vint enfin lui donner la position d'une personne aux mauvaises intentions, à quelques rues plus loin. De plus, celle-ci se dirigeait vers une personne isolée et un groupe de pokémons. Cela suffisait à Febe, mais elle voulu être certaine avant d'agir.

L'homme malintentionné que Remo avait détecté était enfin parvenu à la ruelle où se trouvait la jeune femme et ses pokémons et s'empressa de pointer une arme vers celle-ci, en se revendiquant de la team Boréale à pleine voie… Avant de se faire couper net à la fin de sa phrase, celle-ci remplacée par un cri de douleur soudain. L’agresseur venait tout juste de prendre un coup de sabre à l'épaule, traçant une longue plaie douloureuse sur celle-ci, lui faisant lâcher son arme. Encore dans la surprise du coup, celui-ci reçu un second coup à l'arrière des genoux, le faisant crier une second fois et tomber au sol, laissant voir la responsable à l'autre jeune femme. Febe était là, dans son grand manteau noir claquant par un courant d'air dans la ruelle, encapuchonnée et tenant l'arme à la lame ensanglantée qui avait neutralisé le sbire.  La situation était simple : lorsqu'il s'était engagé dans la ruelle et proféré sa menace, la mercenaire l'avait rattrapé grâce à la Téléportation de son Kaorine, lui garantissant d'arriver dans son dos sans faire d'autre bruit que le sifflement de la lame et le tissu froissé de son manteau. Quoi qu'il en était, elle jeta un bref regard de profil à la jeune femme, alors que son golem du désert apparaissait à ses côtés et qu'elle lui transmettait un petit message télépathique.


*D'autres arrivent*

En effet, Remo avait sentit les partenaires de ce rat arriver, en voyant que leur partenaire n'était pas revenu, et chacun avait décidé de prendre un côté de la ruelle, prenant les filles en tenaille. Il n'y avait pas trente-six solutions pour se sortir de là : il fallait se battre. Et c'était exactement ce que souhaitait la jeune fille qui laissa son Kaorine prendre les devants de son côté, tout en lui demandant l'arme sbire neutralisé. D'ailleurs, l'un des partenaires de celui-ci arrivait du côté de l'autre fille et voyant le pokémon l'accompagnant, n'hésita pas à envoyer un de ses pokémons : un Sabelette.


" Qu'est-ce que vous avez fait à Charles-Etienne ?!"

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Ven 31 Juil - 0:01

Elle regardait de gauche à droite, sentant la nervosité venir en elle au point où elle se rongeait les ongles sans s'en apercevoir. Elle entendit Chama qui commençait à grogné, puis un homme apparût. Un homme  menaçant Maëva à pointe d'une lame bien tranchante... Ça pique, ça... Une lame...

Elle commença, bien évidemment, à avoir peur. Oui, elle savait se battre... Mais il avait une arme. Malgré que si Chama l'attaquait à distance, elle aurait un avantage. Lorsqu'il proféra être de la team Boréal, elle plaça instinctivement un pied devant Chama. Elle avait entendu parler de cette team qui volait également des pokémons. Il n'était pas question qu'ils prennent Chama, ne sachant pas ce qu'ils voudraient en faire. La peur se lisait tout de même dans son visage, Chama pouvait le sentir également. Il grogna plus fort, prêt à attaquer. 

Soudainement, avant que l'homme eut terminé sa phrase, du sang coulait de son épaule par un coup de sabre qu'il venait tout juste de recevoir. Elle paralysa alors que la situation passait trop vite, n'ayant pas le temps de comprendre ce qu'il se passe. Elle entendait très bien le cri de l'agresseur. Il reçu un second coup aux jambes, le faisant immédiatement tomber. Elle vit enfin la femme qui avait attaqué son agresseur. Certes, elle venait de lui sauver la vie, mais elle ne pouvait pas savoir. Tout se passait rapidement et elle ne savait pas si cette femme était une folle qui tuait tout ce qu'elle trouvait, quoi qu'elle n'avait pas tué l'homme... Blessé oui, mais il était encore en vie.

Encore là, elle était paralysée, elle ne savait pas quoi dire ni faire, son rythme cardiaque augmentait. Il était cependant évident que la femme ne la voulait pas de mal, car elle l'aurait déjà fait si c'était le cas. Elle devina que d'autres s'en venait, elle pouvait les entendre. Elle n'avait pas eu le temps de remarquer la sabelette se diriger vers elle, par contre, elle regardait l'autre direction. Elle entendit Chama bouger et c'est à ce moment qu'elle vit la sabelette. Chama réagit de lui-même puisque lui aussi était en mode défense, lançant des groz'yeux et lançant un jet de flammèche vers le pokémon. Elle tenta de dire quelque chose... Mais rien de cohérent n'en sorti. Sa respiration s'était grandement accéléré également, elle était trop paniquée pour crier ou même pleurer.



Un deuxième homme était de l'autre côté, donnant un regard rapide aux deux femmes. Si la jeune fille avec le chien de feu restait paralysé ainsi, l'autre finirait probablement par avoir l'avantage. Il garda cependant son attention sur son adversaire qui possédait des lames, il devait la surveiller, celle-là. Il sorti sa pokéball et lança son pokémon, un tranchodon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Ven 31 Juil - 10:52

… Qu'est-ce que foutait l'autre fille, bon sang ? C'était l'une de ces petites filles de riches qui prenaient peur à la moindre goutte de sang, sûrement. Tché, Febe était bien tombée avec elle. Si elle pensait que la mercenaire allait l'aider à combattre son sbire elle se fourrait le doigt dans l’œil jusqu'à le faire ressortir par ses fesses. Quoi qu'il en était, le Boréal qu'elle allait combattre arriva face à elle et libéra son pokémon, ne manquant pas de lui faire esquisser un sourire. Au moins celui-là semblait avoir un certain niveau, vu qu'il possédait un Tranchodon. Quoique… Il pouvait aussi s'agir de l'un des pokémons de Deoxys, n'écartant pas la possibilité comme quoi le sbire était d'un faible affligeant. Haussant les épaules, Febe prit une autre pokéball dans sa main, alors que Remo reculait d'un rang. Il était bien trop important pour elle pour se permettre de le perdre en combattant, d'autant plus qu'elle ne savait pas combien de pokémons avait le sbire. Ainsi, ce fut Zaïra la Nanméouïe qui fut invoquée face au colossal dragon. Mais elle ne portait pas sa Mega-gemme à ce moment, non : la Gemme-sésame de Febe était déjà liée à un autre de ses pokémons. Elle portait donc autour du cou un pendentif assez étrange : un Orbe Flamme. Fort heureusement pour elle, son talent Maladresse empêchait l'activation de l'objet. Mais en était-il autant pour le Tranchodon ?

Premier ordre de ce combat pour Febe : Passe-cadeau. Le dragon ne semblait pas porter d'objet et était donc une cible toute tracée pour cette capacité. Ainsi, par un petit tour de magie digne des cabarets, le pendentif passa de la Nanméouïe au dragon. La brûlure ne ferait pas effet tout de suite, le temps que l'Orbe s'active, mais ça devrait être bon après une ou deux actions de l'adversaire, réduisant sa puissance colossale. Et celle-ci était l'un des plus grands atouts de ce pokémon, n'est-ce pas ?


~~~~

Du côté de l'autre sbire, ne recevant pas de réponses de la jeune fille, il ne s'obstina pas et jeta un regard vers son camarade à terre. Tché, pourquoi étaient-ils tombés sur une folle comme ça ? Quoi qu'il en était, le Caninos adverse lança un regard mauvais au Sabelette, lui faisant baisser légèrement sa grande défense, avant de tenter de lui cracher des petites flammes.


« Tour Rapide ! Puis Boul'armure ! »

C'était si simple que cela. En effet, les Flammèches n'étaient pas une grande boule de feu et pouvaient être facilement soufflées par un coup de vent suffisant. Et quoi de mieux pour cela qu'un Tour Rapide, capacité qui parvenait à dégager des Picots ou des Pièges de Roc ? Les flammes furent donc soufflées comme celles d'une bougie, avant que la créature du désert ne se roule en boule, récupérant sa résistance perdu par les Groz'yeux ennemis.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Ven 31 Juil - 17:29

Chama se dépêcha d'éviter l'attaque, tout en laissant en aboiement en direction de sa maîtresse. <<Maëva, bordel !>> Elle ne comprenait pas exactement ce qu'il disait, mais ça la réveilla un peu. Elle analysa la situation, sentant toujours son pouls accéléré, mais s'efforça de se calmer. Il fallait qu'elle se sorte de cette situation. <<Et merde !>> grogna finalement celle-ci, sortant une pokéball de son sac <<Chama, reviens !>> 

Elle ne donna pas plus d'explication puisqu'il fallait faire vite. Ce n'était pas un match régulier contre un autre dresseur auquel elle garda le même pokémon. Non. C'était un combat contre un membre de la team Boréal. Elle ne pouvait pas perdre à ce moment. Chama, voyant l'autre boule sortir, se dépêcha de se placer à ses côtés. Elle appuya le petit bouton sur sa boule et, cette fois avec un regard plus déterminé, cria <<
ISIA, c'est à toi! On a pas le temps de faire mumuse, maintenant!>> dit celle-ci. Un capumain sorti de la boule. Celle-ci se tomba sur ses pieds et se mit à sautiller sur place. <<Mimi-queue et combo-griffe!>>

Ses ordres étaient assez rapides, surtout par le stress qui avait surgi en elle. Pendant que le petit singe ferait ses attaques, elle en profita pour immédiatement sortir Aria et Dark. Ainsi, elle ne perdrait pas de temps si elle avait besoin d'eux. <<Vous deux, restez en arrière avec Chama!>> ordonna celle-ci. La zébibron et le zorua pouvaient très bien sentir son stress, pouvant ainsi deviner que l'adversaire n'était pas de bonnes augure. Ils obéirent et se placèrent non loin de Chama, restant sur leurs gardes.

Pour ce qui est d'Isia, elle ne perdit pas de temps à faire ses attaques. Elle pouvait très bien sentir que sa maîtresse n'allait pas bien, donc elle remua immédiatement la queue pour baisser la défense de l'ennemi en même temps que d'envoyer plusieurs coups de griffes, qui pouvaient être de 2 à 5 coups.






Bon, il avait utilisé une attaque nommée passe cadeau. Il voulait y aller en force afin de battre le pokémon envoyé. La dresseuse n'avait pas encore crié d'ordres d'attaques, donc au moins il y avait ça. Il ordonna au sien <<Danse-draco et tranche-le!>> Dit celui-ci.

Le dragon obtempéra et se mit à faire une danse qui augmenta son attaque et sa vitesse. Il s'avança également afin d'effectuer un coup de tranche sur le petit pokémon rose, un coup qui pouvait se montrer critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Ven 31 Juil - 19:37

Et voilà, le cadeau empoisonné venait d'être envoyé au Tranchodon avec succès et celui-ci allait bientôt être brûlé pour perdre progressivement de la vitalité tout en voyant sa puissance d'attaque divisée par deux. Et pour un pokémon de ce genre, ça pouvait se révéler très gênant. Quoi qu'il en était, le sbire décida de s'obstiner et de profiter du temps qu'il avait avant l'effet de l'Orbe Flamme pour placer une Danse-draco, augmentant ainsi légèrement sa puissance et sa rapidité, ce qui pouvait être assez dérangeant pour Febe et sa pokémon, malgré sa bonne résistance. Il fallait donc limiter un minimum les futurs dégâts. Ainsi, alors que la danse furieuse se terminait et que le dragon se ruait sur son adversaire pour l'attaquer, celle-ci invoqua une Protection. Néanmoins, celle-ci n'était pas à son maximum, à cause de la présence de Remo. Enfin, ça n'était pas si gênant et ce qu'elle était parvenu à ériger allait largement compenser la montée en puissance des lames buccales du Tranchodon qui vinrent la Trancher, lui arrachant un petit cri aigu de douleur.

Bien que sa pokémon aie été la première à prendre des dégâts, Febe ne s’inquiétait pas : elle possédait d'autres pokémons et au besoin Remo pouvait la téléporter loin de tout cela. Bon, ça laisserait l'autre fille à leur merci, mais on ne pouvait pas tout avoir. Quoi qu'il en était, un autre ordre télépathique fut donné à la Nanméouïe : faire un Doux-baiser à son adversaire. Étant donné qu'il s'était baissé pour pouvoir la trancher, il s'était exposé à une capacité aussi simple et avait peu de chances d'en réchapper. Elle posa donc doucement ses lèvres sur la joue du dragon afin de semer le trouble dans son esprit. Si cela passait correctement, il allait sombrer dans la confusion et risquait une fois sur deux de faire n'importe quoi, tout en souffrant toujours de la brûlure. D'ailleurs, maintenant que Febe y pensait, était-ce comme ça que mademoiselle Germanni voulait qu'elle combatte ? Enfin, dans le cas présent, elle n'avait pas à contrôler une quelconque force, donc c'était quelque peu de la triche…


~~~

Visiblement, la jeune femme avait pris peur, à rappeler son pokémon à ses côtés et en envoyant ses autres pokémons près d'elle. Bah, ça ne ferait que faciliter leur libération. Quoi qu'il en était, elle envoya au combat un Capumain qui fit bouger sa queue d'une façon mignonne afin de réduire la défense du Sabelette, avant de se ruer vers lui pour le griffer à plusieurs reprises. Combien ? Trois ? Quatre ? En tout cas ça ne pouvait pas être moins. Mais à ce que le sbire voyait, le singe était un peu plus puissant, il lui fallait donc un adversaire à sa hauteur.Il envoya donc au combat un Makuhita, pourvu d'Isograisse avant de donner ses ordres :


« Bluff, Roulade et Corps-perdu ! »

Trois capacités qui allaient être obligatoirement être lancées dans cet ordre, vu leurs propriétés. Ainsi, le Makuhita s'élança sur le Capumain pour le surprendre et le frapper, avant de laisser la place au Sabelette pendant que lui chargeait son Corps-perdu. A noter que la puissance de la Roulade avait été doublée par la précédent Boul'armure. Enfin, lorsque le Sabelette avait frappé -c'était plutôt censé avec le Bluff-, le combattant allait de nouveau frapper l'ennemi à corps-perdu, dans une capacité très efficace et surtout inévitable.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Mar 4 Aoû - 21:55

        Bien sûr, lorsque c'était un combat amical versus un autre dresseur, elle suivait gentiment les règles. Mais lorsqu'elle se faisait agresser, elle ne suivait plus les règles. Ce n'était plus le temps de plaisanter et il fallait toujours que ses trois autres pokémons soit prêt à contre attaquer si l'autre décidait de faire un coup-bas. Raison pour laquelle elle gardait les autres en ligne arrière, mais proche. 


        Justement, l'adversaire avait envoyé un second pokémon. Un Makuhita. Il envoya déjà trois attaques. Maëva se pressa pour minimalement ordonner un autre de ses pokémons.


<<Aria, chargeur et vive attaque sur le Makuhita!>> 


Pour la première attaque, le nouvel arrivant s'était élancé en direction du capumain pour le surprendre et le frappa, l'envoyant en arrière. En même temps, le zèbre s'était élancé vers le sabelette pour pouvoir au moins empêcher son attaque, chargeant son attaque avant d'utiliser vive attaque. Aria était un zebibron dont la capacité spécial était paratonnerre. En outre, elle peut attirer les attaques électriques en combats 2vs2.

<<Isia! Dégage de là et utilise étonnement puis double-baffe sur l'autre!''

        Elle lui aurait fait utiliser jet de sable, cela aurait pus abaissé la précision de l'adversaire... Mais ils ne sont pas dans un endroit où on peut retrouver du sable partout. Le petit singe se dépêcha d'éviter au moins le dernier attaque pour se diriger vers la sabelette. Si réussi, l'attaque pouvait choquer et apeurer l'ennemi, ce qui pourrait le déconcentrer de l'attaque qu'il préparait pour lui envoyer deux grosses baffes à la suite.



~~~~~~~


        Quant au Boréal et son tranchodon, cela commençait à se corser. Son pokémon commençait à ressentir une brulure, laissant un grondement de douleur, perdant lentement, mais dangereusement sa vitalité. Au moins, son attaque parvint à minimalement blesser le pokémon fée. C'était mieux que rien. Il ne savait pas que l'autre envoyait des ordres télépathiques, alors il se prépara à lancer une autre ordre. Cependant, avant qu'il lance son ordre, la nanmeoui se releva pour poser ses lèvres sur la joue du dragon. Celui-ci sembla confus maintenant. Le boréal grommela et tenta de l'interpeller.

<<Concentre toi! Utilise draco griffe puis assurance!>>

        En théorie, étant donné qu'il l'avait frappé, assurance lui permettait de doubler sa puissance pour ensuite lui donner un coup puissant de draco griffe, cependant, le dragon prit un peu de temps à se réveiller, semblant confus. S'il pouvait rougir, il le ferait.


<<Attaque!>>

        Il secoua l'Attaque avant d'exécuter les ordres de son dresseur, draco griffe et assurance, mais il avait prit trop de temps que cela donnait amplement le temps au pokémon fée de contre attaquer avant que celui-ci ne puisse faire quoi que ce soit.


Dernière édition par Maeva Walker le Lun 10 Aoû - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Mer 5 Aoû - 17:47

Ah, la brûlure tant attendue faisait enfin effet. Ce n'était pas comme si Febe était en mauvaise posture mais elle préférait sécuriser le terrain, au cas où l'ennemi aie des capacités inespérées. Mais ainsi entre la Protection et la brûlure le dragon perdrait sa plus grande force : la puissance physique. De plus, il était peu probable que le Tranchodon soit aussi bon en puissance spéciale, ce qui laissait le champs plutôt libre pour la fée et sa dresseuse. La cerise sur ce gâteau était la confusion qu'avait induit le Doux baiser, gênant d'autant plus l'ennemi dans ses mouvements, risquant de le blesser de temps à autre et de le mettre dans des positions peu avantageuses. Et il fallait bien cela. En effet, le dragon se voyait redonner des ordres : Draco-griffes et Assurance. Arceus que Febe aurait voulu activer la Mega-évolution de Zaïra à ce moment. Quoi qu'il en était, l'imposante créature eut un moment d'hésitation, avant que son dresseur n'insiste… Dommage pour lui, il avait perdu du temps précieux à cause de la confusion. Ainsi, dans ce laps de temps, la jeune pokémon rose joua sur sa sympathie et son caractère 'mignon' pour amadouer rapidement l'ennemi avant sa première frappe, la Camaraderie ne pouvant pas échouer. Ce fut donc une Draco-griffe qui aurait dû être terrible qui s'abattit faiblement sur la Nanméouïe, pour percuter la Protection érigée par celle-ci plus tôt. Ce n'était donc pas une catastrophe que cette capacité et la suivante était de la même lignée, bien que ne bénéficiant pas du STAB.

Zaïra avait donc pris quelques coups, bien moins violents que ce qu'ils auraient dû être, alors que le dragon perdait lentement sa vitalité à cause de la brûlure. Mais Febe n'allait pas faire que encaisser avec sa Nanméouïe, ça aurait été bête. Certes, elle n'en avait pas beaucoup, mais elle avait quelques capacités offensives, dont une en particulier : Eclat magique. En représailles aux coups précédents, elle tendit les paumes en avant tout en poussant un petit cri aigu alors qu'une lumière vive était projetée vers le Tranchodon et en parallèle à son dresseur. Par ailleurs, profitant de cette lumière la camouflant, Febe lança le couteau en l'air, rapidement rattrapé par les pouvoirs du golem qui le redirigea aussitôt vers la présence ennemie. Comment allait-il réagir à un couteau surprise lancé vers lui à pleine vitesse par des pouvoirs psychiques ?

~~~

Du côté du sbire, la situation était tendue mais amusante : son Makuhita était parvenu à Bluffer le Capumain, lui infligeant des dégâts à peine entré sur le champ de bataille alors que le Sabelette se préparait à Rouler sur son adversaire. Et là, c'était la partie amusante : pourquoi utiliser Chargeur maintenant ? Bah, elle devait préparer une capacité Electrique, il ne devait pas y avoir d'autres raisons. Quoi qu'il en était, le Zébibron sembla se mettre en travers du chemin de la bouboule, celle-ci le frappant à la place du Capumain.

Pour ce qui était de la suite, le Sabelette recommençait à prendre de la vitesse en roulant en cercle, alors que le Makuhita préparait son attaque que le singe tenta d'éviter… En vain. Tel était le fonctionnement de Corps-perdu. En échange d'un peu de temps la capacité devenait inévitable par des moyens réguliers. Ainsi, le sumotori put frapper son adverse efficacement. Malgré cela, pris dans la fierté de son acte, il se laissa surprendre par l'Étonnement. Bon, ça ne lui avait pas infligé beaucoup de dégâts, c'était déjà ça. De plus, il semblait qu'il attaquait par la suite le Sabelette avec une Double-baffe… Double-baffe ? Comment faisait-il pour connaître ça ? Quoi qu'il en était, pris dans son élan, le Sabelette ne put éviter la double frappe, lui infligeant des dégâts conséquents… Mais sans l'arrêter. Ce n'était pas cela qui pourrait l'arrêter : tout au plus, les deux frappes l'avaient projeté comme un ballon contre un des murs, là il rebondit pour revenir vers son lanceur avec le double de sa rapidité et de sa puissance dans une seconde Roulade.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Lun 10 Aoû - 23:53

  Le petit zèbre avait réussi à frapper le Makuhita. Celui-ci eut quand même le temps de frapper le singe d'un coup puissant, le blessant grandement ainsi. Il avait cependant été surpris par étonnement. Les dégats n'étaient cependant pas très grand. Elle eut tout de même le temps de frapper la belette d'un grand coup de double baffe, l'envoyant en arrière. Celui-ci avait rebondi sur un mur pour revenir vers le singe avec la même attaque. Elle put l'éviter étant donné qu'elle l'avait renvoyé vers l'arrière, mais ce fut vraiment de justesse. De un, elle avait été blessée par l'autre et de deux, la vitesse de la belette avait doublé, rendant le tout plus difficile. Maëva put voir que le singe ne durerait peut-être pas longtemps, elle devait donc garder un oeil, se préparant à sortir la pokéball pour la rappeler quand il serait temps. 

<<Isi, mimi-queue, double-griffe!>>

        Étant donné que le singe était proche de la sabelette, elle remua la queue pour baisser sa défense et contre attaqua avec plusieurs coups de griffes. Maëva tenta de voir s'il y avait des objets dont le singe pouvait se servir qui traînait, mais elle ne pouvait pas en voir donc garda son regard sur le combat. Pour ce qui était de chargeur, non seulement elle augmentait les attaques éclaires, mais elle augmentait également d'un peu la défense spéciale.

<<Aria, mimi-queue et onde de choc!>>

        Elle utilisa mimi-queue pour baisser la défense du Makuhita pour relâcher par la suite une onde de choc dont la puissance avait été doublée par le chargeur, s'élançant en direction du Makuhita.




~~~~~~~~~~




        À nouveau, le pokémon pouvait ressentir la brûlure, ce qui lui faisait perdre de plus en plus d'énergie. L'attaque qu'il avait envoyé ne fut pas d'un très grand succès étant donné que l'autre avait utilisé camaraderie contre lui, rendant son attaque plus faible. Par la suite, le pokémon utilisa éclat magique contre lui. Cette attaque envoya une lumière vive vers le pokémon dragon, passant en parallèle au dresseur. Celui-ci lâcha un cri de douleur lorsqu'il reçu l'attaque de plein fouet, lançant un cri de douleur.

        Le dresseur grommela, sur le point de rappeler le pokémon pour en envoyer un autre. Cependant, lorsqu'il approcha sa main de sa poche, il vit un couteau venir vers sa direction. Il n'avait cependant pas eu le temps de réagir vu la vitesse du couteau et le reçu droit dans le torse, lâchant un cri silencieux et posant sa main sur le torse, là où le sang coulait. Après quelques secondes, il lâcha enfin un cri alors que l'adrénaline agissait, étant un peu en état de panique <<BORDEL DE MERDE>> cria celui-ci <<D-DRACO CHOC SUR CETTE CONASSE !>> cependant, le dragon n'en avait plus la force. Celui-ci tomba sur ses genoux, voulant retirer lui-même le poignard. Ce n'était pas forcément le truc le plus malin de retirer sois même un poignard, mais il n'était pas en mode pour réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Jeu 13 Aoû - 13:14


Cette petite bataille improvisée était vraiment trop simple pour Febe… Et ce dès qu'elle était parvenue à placer sa brûlure et sa Protection. L'ennemi avait vu son principal atout retiré et la Nanméouïe grattait toujours la plaie avec une Camaraderie bien placée, réduisant encore la puissance ennemie. D'ailleurs, en parlant de plaies, le Tranchodon semblait avoir bien mangé avec l'Éclat magique mais ce qui était encore mieux était le succès du lancer de couteau : droit dans la poitrine. La réaction de l'homme était presque aussi amusante et fit doucement sourire la jeune fille. Si son Tranchodon utilisait vraiment son Draco-choc, Remo n'aurait qu'à s'interposer d'une téléportation bien placée. Mais heureusement, il n'eut pas à faire cela car le dragon semblait déjà trop fatigué. Franchement ? Febe comprenait mieux pourquoi ils avaient à libérer leurs pokémons : ils ne savaient pas s'en servir. Mais il fallait qu'ils sachent que tout le monde n'était pas dans ce cas.

Malheureusement, Zaïra semblait s'offusquer en voyant le traitement donné à l'homme… Il était vrai que la mercenaire lui avait promis moins de violence, mais comprenait-elle que ça aurait pu être le contraire ? Febe avait simplement pris les devants par mesure de sécurité. Malgré tout, cette dernière soupira doucement avant de rappeler sa Nanméouïe dans sa ball, histoire de lui éviter de voir cela trop longtemps. Cela fait, la jeune fille jeta un petit regard amusé vers l'homme qui tentait de retirer le couteau de sa poitrine, alors que le Kaorine effectuait une Astuce bien sympathique pour la suite. En effet, il avait reçu pour ordre d'en finir avec le dragon et chargea son attaque de ses deux canons, avant de tirer un nouvel Éclat magique, plus compact, mais également plus puissant que celui utilisé par Zaïra, grâce à l'Astuce-force.

Peu après cela, Febe s'avança tranquillement vers l'homme à genoux, pour l'observer de haut, le regard dur et froid. Que faire d'un rat comme celui-ci ? Le tuer ? Le blesser tellement que ses parents ne le reconnaîtront pas ? Non. Néanmoins, elle avait une petite idée en tête et était prête à la mettre en œuvre. Ainsi, elle donna un petit coup de pied pour lever le visage du sbire vers le sien, avant de lui communiquer un petit message, tout en conservant son pied sous son menton, laissant les autres personnes profiter également de ses mots.


*Tu as échoué. Mais je vais te permettre de porter quelque chose à tes supérieurs : un message. Qu'ils arrêtent d'envoyer de pitoyables rats dans ton genre pour voler les gens. La prochaine fois, je serais moins clémente et il y aura des pertes, humaines et pokémons. Compris ?*
Termina-t-elle, en donnant un petit coup sur la joue du vaincu avec sa botte. Oh, elle savait que c'était de la provocation, mais elle n'avait pas tord : les sbires qu'elle avait rencontré étaient tous faibles, ce qui était plutôt frustrant. De plus, comment espèrent-ils vaincre des dresseurs avec une force de frappe aussi médiocre ?

Pour ce qui était de l'autre type, il n'eut à peine d'yeux pour le combat sous ses yeux. En effet, il était plutôt choqué de l'état de son allié et des paroles de la mercenaire. Comment osait-elle jouer ainsi ? Le résultat était inévitable : ses pokémons prirent les frappes de plein fouet, sans pour autant tomber K.Os, avant qu'il ne se décide à essayer de parler, rapidement stoppé en voyant l'un des bras-canons de Remo pointé dans sa direction, le faisant déglutir. Bon sang, qui était cette fille ?




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Jeu 13 Aoû - 22:06

Le combat se termina assez rapidement et de façon qui surprit énormément Maëva. Les attaques de ses pokémons avaient atteint leurs objectifs pour une bonne et simple raison; leur attention s'était tourné vers l'allié poignardé. En effet, l'autre fille avait utilisé une attaque assez rusée. Malgré tout, Maëva ne savait pas trop comment réagir face à cela. Une chose était certaine... Elle ne prendrait plus jamais le risque de passer par les ruelles... Elle rentrerait juste plus tôt chez elle, même si elle risquait de remettre des travaux en retard. Assez de poignardage pour aujourd'hui.  

        Il était sur le point de parler, sans doutes pour crier des ordres, mais fut stoppé par un canon qui fut pointé en direction de lui. Cette fille... Fallait pas l'énerver. L'attention de Maëva resta sur l'autre fille, puis elle retourna le regard vers l'homme. Ce n'était pas fini. Elle rappela Isia dans sa pokéball étant donné que celle-ci avait reçu plusieurs coups, mais rappela les autres pour se mettre à l'avant. Ainsi, Chama, Dark et Aria étaient tous prêts à attaquer si Maëva leur en donnait l'ordre. 

        La jeune femme avait écouté ce que l'autre avait dit et regarda les deux hommes un après l'autre, attendant leurs réponses. Celui qui était poignardé grommela quelques jurons. Cependant, il pouvait se sentir faiblir avec le sang qui coulait. Le dragon se releva doucement pour tenter d'attaquer l'adversaire, mais son maître l'arrêta :

<<Stop!>> ordonna celui-ci.

        Pour le moment, il faiblissait. S'il persistait sous cet état, il deviendrait plus faible. Il sorti la pokéball et rappela le pokemon, retenant son flanc. Maëva sembla confuse... Pourquoi ne pas les faire arrêter? Bon, après elle n'osait pas trop parler... Surtout que l'autre avait un canon et lançait des poignards. L'un semblait ne plus vouloir se battre, de toute façon... Blessé comme il était... C'était plus sage. Plus il prenait de temps, plus il perdait de sang. Il se sentait honnêtement humilié, mais la peur de mourir avait également prit le dessus tandis qu'il jeta un regard sur son partenaire, impatient de savoir ce qu'il déciderait de faire. Pour lui, les secondes semblaient être plus longues. Maëva fini par marmonner à l'autre :

<<O-...On ne les fait pas arrêter?>> dit celle-ci.

        Elle sembla assez hésitante sur ses mots, surtout qu'elle ne savait pas jusqu'où pouvait mener le caractère de l'autre. Dans un sens, elle n'aimait pas la méthode que l'autre avait utilisée... C'était plutôt par base moral... Mais à l'intérieur, elle se disait qu'il le méritait amplement... Juste pas les pokémons. Elle garda néanmoins le regard sur son adversaire... Au cas où celui-ci décida de continuer malgré tout. Son rythme cardiaque s'accélérait encore tandis que plusieurs pensées trottaient dans sa tête, imaginant les pires scènes qui pourraient arriver dans la minute qui approche. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Ven 14 Aoû - 15:18

Febe aurait esquissé un petit sourire satisfait, si elle ne se retenait pas. En effet, qu'est-ce qui était mieux que d'humilier ainsi un adversaire qui se croyait assez fort pour se dresser face à plus puissant que lui ? Certes, elle avait reçu quelques leçons de Nyssa, mais cela n'en faisait pas partie. D'ailleurs elle trouvait qu'elle avait plutôt bien maîtrisé sa Nanméouie dans cette petite bataille… Bah, ça serait rapide à voir plus tard, lorsqu'elle retourna à la rencontre de la maîtresse des dragons. Pour le moment elle était fière de ce qu'elle venait de faire et attendit la réponse de sa victime, alors que l'autre regardait, pointé par le canon de Remo. D'ailleurs, en parlant des pokémons, le Tranchodon semblait prêt à reprendre le combat malgré ses blessures plus qu'évidentes… Connerie ou simple courage ? La mercenaire penchait plus pour la première option mais passa rapide, voyant sa cible être plus lucide et rappeler le dragon dans sa ball. Très bien, il semblait au moins avoir compris le message… Mais est-ce qu'il en était de même pour l'autre sbire ?

Celui-ci était resté figé un moment en voyant la situation et avait eu dans l'idée de faire perdre quelques dents à la jeune fille, mais rapidement son regard se porta sur ses alliés : le premier était couché au sol, les jambes et l'épaule blessés et se battait pour rester en vie, alors que le second avait un poignard planté dans la poitrine. Il ne pouvait que s'avouer vaincu et rappela ses pokémons dans leurs balls respectives, sous l'un des regards du golem du désert qui gardait son canon fixé sur celui-ci : une seul connerie et ça commencera à sentir la chair brûlée. Mais non, il alla simplement prendre son premier allié au sol pour le porter comme il le pouvait, avant de passer à côté de Febe, non sans lui lancer un regard mauvais… Qu'il s'estime heureux, d'autres auraient peut-être été moins sympathiques. Finalement, elle le laissa aller aider l'autre homme à partir, la laissant seule dans la ruelle avec l'autre fille qui lui posa une question qui la laissa légèrement perplexe. Elle n'avait pas entendu ? Ils allaient devoir passer un message. De plus, c'était plus amusant de laisser trois personnes effrayées courir ainsi et raconter l'histoire à leurs collègues. Peut-être que ça en refroidira certains.

Quoi qu'il en était, après avoir suivi la fuite des sbires du regard, Febe se retourna vers l'autre fille, l'observant de haut en bas tout en s'avançant… Encore un de ces dresseurs ne comprenant pas les dangers de cette vocation ? Ou était-ce une simple civile ? La mercenaire n'en avait strictement aucune idée mais elle était certaine d'une chose : elle était conne de sortir comme ça en connaissant la présence de la team Boréale et en plus de cela elle était faible. Alors que faire ? La laisser se balader tranquillement en prenant le risque de voir la voir le lendemain dans le journal en tant que 'jeune fille enlevée' ou 'dépouillée' ? Ca serait rendre ce petit sauvetage improvisé inutile. De plus, elle avait une autre idée qui serait plus profitable.


*Je vais vous escorter jusqu'à chez vous. Vous ne voulez pas qu'ils vous retombent dessus avec des amis, n'est-ce pas ? Oh non, vous ne voulez pas.*

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Mar 18 Aoû - 23:22

        L'ennemi semblait hésiter à partir, cependant... C'était assez évident pour lui qu'il ne tenait pas grandes chances. Deux de ses acolytes avait été blessé plus tôt et, maintenant, un avait reçu un poignard en plein torse dans une manoeuvre bien pensée. On pouvait dire que continuer de combattre serait assez con de sa part. Finalement, le dernier debout alla aider son acolyte et ensuite, les deux autres pour décamper au plus vite. Lorsqu'ils étaient finalement partis, Maëva lâcha un gros soupir de soulagement. Elle rappela Aria et Dark, laissant Chama en dehors de sa pokéball comme à son habitude.

        L'autre femme se retourna vers elle pour l'observer de haut en bas. Cela rendait Maëva quelque peu mal à l'aise et celle-ci attendait une réponse dont elle n'avait pas reçu. Au lieu d'avoir la réponse qu'elle attendait, son interlocutrice lui dit qu'elle l'escorterait jusqu'à chez elle. Et ce n'était pas une demande, c'était ce qu'elle allait faire. De toute façon, elle n'aurait pas refusé. Ce qui était certain... C'était la dernière fois qu'elle restait tard dans l'atelier. Tant pis si certains travaux était en retard, pas question qu'elle se rematte la team Boréal. Elle était toujours sous le choc, donc elle eut quelques secondes de silences avant de répondre :


''T...Très bien.'' 

        Elle lâcha un soupir et pris le temps de réfléchir comme il faut. Cette femme lui faisait un peu peur, mais elle l'avait sauvé et elle lui devait des remerciements, bien sûr. Une autre chose était certaine, elle se sentait bête. Elle le savait déjà que ça pouvait être dangereux et elle avait pris un gros risque à se promener, connaissant très bien au sujet de la team Boréal. Elle savait très bien que ça lui resterait dans la tête pendant un bon moment. Elle s'efforçait déjà de retenir des larmes, surtout par le sentiment de honte qu'elle éprouvait. Elle espérait surtout que cette femme n'était pas du genre à sermonner, c'était bien une chose qu'elle détestait. Surtout quand elle savait très bien l'erreur qu'elle venait de commettre. On n'avait pas besoin de lui rappeler. Une fois qu'elle arrivait à réfléchir correctement, elle dit :

''Je vous remercie beaucoup... De m'avoir aidé... Et de m'escorter. Je ne vis pas super là, donc on y sera en moins de deux.''

        Elle se retourna pour continuer sa route, guettant chaque recoins, juste au cas. Elle jeta un regard vers l'autre fille et demanda :

''D'ailleur, comment dois-je vous appeler?'' 

        Elle préférait connaître son nom, éviter de toujours l'appeler mademoiselle ou madame. La jeune femme retourna son regard vers l'avant, tendant l'oreille vers l'autre et en même temps, réfléchissant à un bon moyen de la remercier. Mmm, il était tout de même tard. Dépendent de si l'autre vivait loin ou non, une des idées était de lui offrir un endroit pour se reposer si retourner chez elle prenait du temps. Cela allait de soit, selon Maëva. Ça et probablement lui donner un peu d'argent, mais elle en reparlerait rendu chez elle pour l'argent. Plusieurs questions passaient dans sa tête, mais chaque choses en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Jeu 20 Aoû - 17:47

Febe laissa les sbires fuirent tranquillement : elle n'avait plus grand-chose de prévu pour eux mais elle espérait franchement que la team Boréale envoie de meilleurs éléments. Elle avait même hésité à donner son nom, pour les provoquer encore un peu plus et les voir la chercher mais cela semblait encore un peu trop risqué à son niveau. Par contre, quand elle aura encore gagné en puissance et grossit les rangs de son équipe… Peut-être allait-elle s'amuser à attaquer l'un des camps de base de la team locale. Quoi qu'il en était et pour le moment, la jeune fille avait d'autres chats à fouetter et reçu une réponse positive de l'autre fille, qui ne semblait pas si conne que cela, au final… Enfin, il était logique qu'elle ait un peu peur de la mercenaire après avoir vu ce qu'elle avait fait aux sbires. Bah, ce n'était pas catastrophique non plus : elle allait sûrement voir pire si elle se frotte encore à la team Boréale et à l'armée de Deoxys. Febe lui aurait bien conseillé de rester loin de tout cela pour le moment, mais était-elle vraiment apte à donner des conseils dans sa position ?

Quoi qu'il en était, elles commencèrent à marcher, l'inconnue devant pour les guider, la mercenaire derrière et Remo fermant la marche, encore et toujours sur ses gardes et prêt à tirer sur la moindre menace. Mais malheureusement, la marche ne put se faire dans le silence le plus complet car l'autre fille décida de parler, pour la remercier et lui dire qu'elles arriveraient dans peu de temps… Et alors ? Febe s'en fichait un peu. Oh, certes, elle était assez contente des remerciements, mais c'était là la moindre des choses. Ainsi, elle se tut pour le moment avant que l'autre fille ne lui demande son nom. N'était-elle donc pas un peu trop curieuse ? Enfin, la mercenaire soupira doucement et décida de répondre pour le tout, via la télépathie.


* Je me nomme Febe. Et ne me remerciez pas : remerciez le hasard pour vous avoir placé sur mon chemin. *


Ouais, ça pouvait sembler un peu bizarre dit comme cela mais c'était la vérité : Febe aurait très bien put décider de faire sa petite chasse aux criminels un autre jour. Certes, il y avait quelque part une envie de la jeune fille d'attaquer ce groupe précis, mais le hasard avait joué un grand rôle dans cette rencontre. Elle appréciait les remerciements mais ne voulait pas non plus voir l'autre fille lui tomber aux pieds. Quoi qu'il en était, elle poursuivit son chemin en suivant celle-ci, toujours ouvertes aux questions si elle en avait et si elles n'étaient pas trop indiscrètes.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Lun 24 Aoû - 1:24

        La femme lui donna son nom, Febe. En général, elle avait tendance à oublier un nom après 3 secondes et le redemander 5 minutes après jusqu'à ce qu'elle l'ait gravé en mémoire. Cependant, avec ce qui venait tout juste de se passer, elle était certaine de ne pas l'oublier. Surtout par habitude, celle-ci lui répondit :

''Ravit de vous rencontrer. Je me nomme Maëva.''

        Elle sembla toujours nerveuse et surtout gêné. Surtout après ce qui venait de se passer, elle se sentait honteuse et savait très bien qu'elle avait pris de grands risques qu'elle connaissait déjà. Lorsqu'elle parla de remercier le hasard, celle-ci haussa les épaules :

''Peut-être, mais je vous doit quand même des remerciements. Vous auriez pus décider de partir et de ne pas m'aider. Hasard ou non, je vous doit mes remerciements.'' 

        Et elle en était sérieuse. Pour elle, c'était étrange de lui dire de remercier le hasard. Certes, sa rencontre avait été un coup de chance. Mais c'était quand même elle qui lui donnait des remerciements. Si elle avait à remercier le hasard, elle allait quand même remercier cette femme également. Celle-ci hésitait un peu avant de dire :

''D'ailleurs, étant donné qu'il se fait tard... Si jamais vous vivez loin et n'avez aucun transport, j'ai une chambre d'invité où vous pouvez au moins passer la nuit. Je vous dois bien cela.''

        Elle avait, en effet, bien des questions en tête, mais elle n'était pas certaine de savoir si elle devait les poser. Elle se sentait toujours aussi gêné, mais finalement, elle décida de se jeter à l'eau. Elle s'était enfin décidé de la regarder avant de demander :

''J'aurais une question. Travaillez-vous pour une organisation en particulier? Si vous ne pouvez pas répondre c'est bon... J'étais juste quelque peu... Curieuse... Je ne veux pas m'imposer dans quoi que ce soit.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Mer 26 Aoû - 15:46

Maëva, hein ? Encore une fois, Febe risquait de l'oublier bien rapidement, étant donné qu'il ne s'agissait pas là d'une personne importante. Après tout, pourquoi mémoriser le nom d'un inconnu que l'on ne reverra sûrement pas ? Et si un tel moment venait à arriver, Remo pourrait la guider de nouveau vers le bon nom… Ou elle partirait tout simplement. Elle ne voyait pas vraiment d'intérêts à se lier avec une fille qui était assez faible et idiote pour se faire avoir par de simples sbires. Et elle osait même contredire la mercenaire en insistant pour la remercier elle plutôt que le hasard. Bah, si ça pouvait lui faire plaisir ? Ce n'était pas vraiment par gentillesse ou dévouement que Febe avait attaqué les sbires, mais si ça plaisait à… Maëva ? De penser ça, grand bien lui en fasse. Par contre, si elle pouvait éviter de trop parler et laisser son escorte marcher tranquillement. Sinon ça commencerait rapidement à lui taper sur les nerfs et elle… Mh ? Une proposition à passer la nuit chez elle ? Pourquoi pas, an final. Ca ferait économiser son précieux argent à la jeune fille, en profitant de la gentillesse de l'autre. Febe esquissa donc un petit sourire, et acquiesça mentalement.

Mais rapidement, sa mine retomba, en entendant la question de la fille. Quelle était donc cette curiosité soudaine et bien mal placée ? Elle même le disait, qu'il s'agissait de curiosité qui s'imposait légèrement dans la discussion. Mais que faire, donc ? Lui dire de se taire et d'avancer ? Ce n'était pas comme si Febe avait des choses à cacher, sur ce point-là. Ainsi, elle soupira doucement, maintenant durement le regard de Maëva, avant de répondre mentalement.


*J'ai fais partie un temps d'une organisation, mais maintenant je travaille seule, c'est plus rentable. Je fais également la chasse aux badges. Cela vous convient ?*
Dit-elle, terminant évidemment sur une question rhétorique, préférant la faire avancer plutôt qu'elle ne continue à parler. Elle lui avait dit la vérité, ça allait sûrement lui suffire, non ? De plus, le faite qu'elle soit dans le sillon des dresseurs devrait peut-être rassurer la fille quant à Febe. Après tout, cette petite chasse était plus ou moins encadrée par les autorités… Ce qui n'empêchait pas la mercenaire de remplir quelques contrats à côté, il fallait le dire. Mais ça, elle n'était pas censée le savoir et elle pouvait rester bercée dans les illusions de sécurité de la Ligue.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Lun 31 Aoû - 16:52

        La jeune femme pouvait sentir l'impatience de l'autre. Faut dire que ça se voyait très bien dans son visage et Maëva se sentait d'autant plus gêné de lui parler. Elle ne sembla définitivement pas le genre à vouloir discuter. Enfin, c'était l'impression qu'elle lui donnait. Même que, à sa grande surprise, elle reçue une réponse télépathique. Elle regarda Febe et son pokémon, écoutant la réponse qui lui avait été donnée de façon peu ordinaire. Le dernier ajout semblait avoir une petite pointe d'impatience. Sans nécessairement s'en rendre compte, elle se gratta le visage et lui répondit :

''Ça me convient parfaitement.'' dit-elle tout simplement.

        Elle n'osait vraiment pas lui demander d'autres questions, elle n'avait pas l'impression que cela faisait plaisir à cette femme. C'était surtout son regard. Elle continua donc de marcher, restant en silence et après quelques minutes, arrêtant devant un bloc appartement qui en contenait 4. Elle ouvrit la porte et la retint par mesure de courtoisie. Ce n'est pas ce qui paraissait des plus riches. Elle aurait même été capable de se prendre une maison, mais elle voulait économiser le plus possible pour poursuivre son rêve. 

        À la suite, elle descendit des escaliers, elle avait l'appartement qui était complètement au bas. Dans un sens, elle l'avait choisi pour laisser ses pokémons se promener librement sans déranger personne. Elle sorti un trousseau de clé de sa poche et déverrouilla la porte. Une fois qu'elle l'ouvrit, elle laissa Febe rentrer en premier, à nouveau par mesure de courtoisie. Une fois entrée, elle déposa son sac sur son divan. 

        C'était un petit appartement assez simple avec deux chambres. La cuisine n'était pas énormément grande, mais lui suffisait amplement. Surtout qu'elle vivait seule avec ses pokémons. Ce n'était pas le grand luxe, mais elle ne manquait de rien. Son n'appartement n'était pas non plus complètement dans le désordre, mais il y avait tout de même quelques trucs qui traînait par-ci par-là. Il y avait quelques cahiers de dessins et oeuvres fait par elle qui traînait sur la table et le contoire et de la vaiselle qui traînait sur le contoire. Rien de majeur, cependant. Elle sorti Aria, Dark et également Isia. Cependant, pour le petit singe, elle la déposa sur le fauteuil et lui caressa doucement la tête :

''Ma pauvre chouette, je suis désolée.'' marmonna celle-ci.

        Elle se retourna pour regarder son invité et dit :

''Si tu veux te coucher maintenant, je vais te montrer où est ta chambre.'' 

        Ceci-dit, elle l'amena directement où elle dormirait. Elle avait acheté un lit supplémentaire pour les rare fois où elle avait de la visite. Un lit double, en plus. 

''Si jamais tu as des questions, sent toi libre. Je ne risque pas de me coucher immédiatement de toute manière...''

         Elle se dirigea vers la pharmacie qui était située dans la chambre de bain pour y sortir une potion afin de restaurer le petit singe. Une fois fait, elle retourna vers Isia pour s'occuper d'elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Dim 6 Sep - 16:48

Parfait, l'autre fille ne tentait pas de s'obstiner dans une discussion. Ce n'était pas que Febe avait réellement des choses à cacher -Hormis quelques meurtres de pokémons-, mais elle n'aimait pas beaucoup discuter avec une inconnue. Peut-être que sa langue se délierait si elles deviennent plus proches ? Mais fallait-il encore que la mercenaire veuille être proche de quelqu'un. Quoi qu'il en était, elles continuèrent de marcher dans un silence des plus agréable, jusqu'à des immeubles. Bah, elle s'était attendue à une maison, mais c'était bien plus logique pour une jeune fille comme son hôte d'avoir un appartement, c'était vrai. D'ailleurs, celle-ci eut la politesse de laisser passer Febe avant elle, ce qui la fit légèrement sourire, agréablement surprise par cette marque de politesse. Maëva venait de gagner un bon point, sur ce coup là. Mais avant d'entrer, elle rappela son golem dans sa ball, histoire de ne pas détruire des choses sans le faire exprès… Si l'appartement était assez grand, peut-être pourra-il être de nouveau sorti. Sinon, la mercenaire allait se débrouiller avec un carnet et un crayon, certaine que l'autre fille ne comprendrait pas le langage des signes.

Quoi qu'il en était, ce fut ensuite dans l'appartement en lui-même qu'elles entrèrent, toujours Febe devant, celle-ci constatant la taille de l'habitation : elle ne pourrait pas réinvoquer son Kaorine dans des pièces si petites. Dommage. Par contre, l'autre fille put le faire avec ses propres pokémons et s'occuper un peu du singe, le temps que la mercenaire regardait autour d'elle, détaillant l'habitation. Ce n'était pas le grand luxe, mais c'était viable. D'ailleurs, elle se demandait quand était la dernière fois où elle avait été dans un appartement ou une vraie maison, pas un hôtel… Ca devait remonter du temps où elle était liée à Alberto. Cela fit remonter quelques souvenirs, qu'elle chassa en écoutant la suite. Dormir tout de suite ? Bah, elle dormait peu, d'habitude. Elle la suivit malgré tout, pour voir où elle pourrait coucher et haussa un sourcil en voyant le lit double. Elle aurait de la place comme ça, au moins. Par la suite, Maëva lui permit de poser quelques questions, avant de s'en aller, la laissant ainsi.

Première chose qu'elle fit, c'était de retourner dans le salon, revoir les carnets et les feuilles qu'elle avait vu plus tôt. Elle en profita pour en regarder quelques-uns d'un œil distrait, avant de prendre une feuille vierge et un crayon, histoire de communiquer. Il ne s'agissait là que d'une feuille, l'hôte n'allait pas faire une crise pour cela, si ? Elle y griffonna donc un peu, avant d'aller s'asseoir et attendre que la fille ne termine de s'occuper de sa pokémon et revienne vers elle, pour qu'elle lui présente le message écrit.


Citation :
Des questions, n'est-ce pas ?
- Que fais-tu dans la vie ?

Oui, un seul message pour le moment. Mais cela tendrait à s'étoffer à mesure des réponses -ou non- de la jeune fille. Celle-ci lui avait permis de poser des questions, elle n'allait pas se gêner, dans la mesure du possible, évidemment.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeva Walker
On a qu'une vie, donc profitons-en jusqu'au maximum!
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22
Localisation : Québec

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Lun 14 Sep - 1:02

La femme resta silencieuse et Maëva commença à se poser des questions. Cependant, elle ne dit rien. Elle pensa qu'elle n'avait juste pas de questions et continua de faire ses affaires. Enfin, jusqu'à ce que Febe revienne vers elle avec un morceau de papier qu'elle avait utilisé pour écrire. Elle comprenait maintenant qu'elle devait être muette. Comment avait-elle fait pour ne pas y songer plus tôt? Enfin bon, le fait qu'elle utilise un de ses papiers et crayon ne la dérangeait pas tant. Elle n'allait pas piquer une crise pour ça, de toute façon elle n'aurait pas pus demander permission. 

Elle prit son temps pour lire rapidement sa question, lui demandant ce qu'elle faisait dans la vie. Elle ne s'attendait pas vraiment à cette question. Elle ne s'attendait pas à ce que Febe s'intéresse à cela, surtout que la conversation ne l'avait guère intéressé plus tôt, c'était assez évident. Mais bon, ça lui faisait un peu plaisir de pouvoir discuter. 

''En ce moment je travaille comme serveuse dans un restaurant à ramasser de l'argent pour un petit rêve bien à moi. Je suis également des cours en art visuel.''

Elle en aurait dit beaucoup plus, cependant, elle ne savait pas si ça finirait par taper sur les nerfs de l'autre femme. Après tout, sa question était ce qu'elle faisait dans la vie et pas ce qu'elle compte faire. Elle savait qu'elle pouvait énormément parler si elle ne se surveillait pas.

''Et toi?''

Puis se rappela qu'en quelque sorte, elle avait déjà eu la réponse.

''Ahh euh laisse tomber, tu m'as déjà dit ça, en quelque sorte...''

Du coup, elle ne savait plus trop quoi demander. Elle se sentait un peu gêné, elle attendit plutôt sa réponse, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febe Silvola
La Stella Nera
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   Mer 16 Sep - 6:09

Hum ? Pourquoi donc la jeune fille semblait étonnée de voir cette question posée ? Febe avait eu la permission de poser des questions et elle en posait donc, dans la mesure de ce qu'elle trouvait intéressant de connaître… Et ce que faisait l'autre fille en faisait partie, en quelques sortes. Enfin, cela ne semblait visiblement ne pas être si gênant que cela car Maëva répondit bien vite après cela, faisant ni chaud ni froid à la mercenaire. Travailler comme serveuse dans un restaurant et faire des études d'art visuel ? Bah, elle se disait que tout le monde ne pouvait pas avoir l'envie de faire combattre ses pokémons en arène et gagner de la puissance. Si nettoyer des tables, servir des clients ingrats et faire des études presque inutiles dans ce contexte étaient des choses qui l'amusait… Quoi qu'il en était, la question fut retournée à celle qui l'avait posée et… La fille changea de nouveau d'opinion en jugeant que Febe avait déjà plus ou moins répondu, ce qui était plus ou moins vrai, oui.

La jeune femme poussa donc un profond soupir, avant de pointer d'un doigt distrait le salon, pour l'inviter à s'y installer pour poursuivre la discussion de manière plus confortable. En fait, elle n'avait pas d'autres choix que de suivre Febe, car celle-ci allait s'installer sur un fauteuil quoi qu'il advienne, juste pour son confort personnel et pour celui de son écriture. Après tout, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus facile, d'écrire dans le vide et ça faisait assez mauvais genre d'utiliser un mur comme support.

Quoi qu'il en était, une fois installée, elle avait écris un nouveau message sur son papier, histoire de contenter l'autre jeune femme en lui répondant, posant par la même occasion une nouvelle question… Mois pour les voir, Maëva devait prendre la peine de se déplacer pour être assez proche de Febe afin de pouvoir lire sans mal :


Citation :


Des questions, n'est-ce pas ?
- Que fais-tu dans la vie ?

Je suis dresseuse, donc je ne fais que vaincre dresseurs et champions, en plus d'aider quelques personnes de temps en temps, lors de contrats. Et vous, vous n'avez pas été intéressé par la carrière de dresseur ?


Oui, en parlant d'aider des personnes, elle voulait bien évidemment parler de ses contrats de mercenariat. Mais ça, Maëva n'était pas censée le savoir, donc Febe ne prenait réellement de risques en en parlant. Pour ce qui était de sa dernière question, ce n'était pas vraiment qu'elle avait foi en la puissance de l'autre fille… Mais beaucoup d'idiots aimeraient être dresseurs sans avoir conscience des risques… Est-ce qu'elle en faisait partie ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chu brulé, esti, j'ai pô envi... [Maëva & Febe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauver une casserole qui a brulé et attaché
» Pixel brulé sur le capteur du GH1
» Etienne Brulé, explorateur français du nouveau monde
» Les tetes brulées...
» Bialetti Moka Express : brulé, brulé et brulé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: