Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Jeu 20 Aoû - 0:18


Après une traversée des plaines fortes en rebondissements mais néanmoins plus calme que ce à quoi je m’attendais, j’avais fini par atteindre ce qui avait été mon point de départ j’ai nommé port Lieucca. Bon sang de l’eau avait coulé sous les ponts depuis mon arrivée sur l’île et ce n’était pas pour me déplaire non plus. Je n’étais plus une petite débutante un peu trop pressée qui courait de partout sans vraiment réfléchir à ce que j’avais à faire. Maintenant je continuais à courir, métaphoriquement, partout mais tout en réfléchissant à ce qui risquait de se passer ensuite et surtout j’avais maintenant deux badges en ma possession, et bien entendu si j’étais ici c’était pour en obtenir un troisième. Troisième badge qui me permettrait d’être enfin reconnue par les autorités et ce suffisamment pour pouvoir aider un petit peu les populations face aux différents assauts de la boréale et des pokémons de l’armée de Deoxys. Je n’y comprenais rien avec la valse des champions intérimaires de l’île mais j’avais espoir qu’un ou une spécialiste de type feu ai choisi de s’installer au sein de cette cité… balnéaire. Okay c’était d’une logique à toute épreuve ce que je venais de dire mais bon, le climat assez chaud était propice aux espèces aimant les températures élevées et ensoleillées et j’avais vraiment besoin de croiser un spécialiste de ce type.

J’avais fait un stop dans un hôtel non loin de la mer pour m’y réserver une chambre et en avais profité pour y laisser toutes mes volumineuses affaires avant de partir en vadrouille armée seulement du strict minimum. Je n’avais pas visité la ville lors de mes premiers jours sur l’île et comptais bien rattraper cet oubli avant de passer aux choses sérieuses. Et oui encore une preuve de ma logique à toute épreuve, je m’offrait une pause avant de me mettre au travail. Quoi que, j’avais passé plusieurs jours sur le qui-vive dans les plaines sauvages… Non je méritais un peu de bon temps tout compte fait. Cette cité était vraiment agréable, et j’adorais les multiples fontaines qu’on pouvait y trouver ornant de vastes places piétonnières. J’avais élu domicile sur un banc, les oreilles bouchées par mes écouteurs, mon classeur de fiches sur les genoux, ma trousse de dessin d’un coté et un milkshake chocolaté en train de fondre de l’autre. Enfin de réchauffer plutôt parce que pouvait on vraiment considérer que quelque chose de partiellement liquide était apte à fondre ?… Affaire à suivre.

J’avais choisi de compléter un peu mes fiches informatives cette après midi parce que c’était bien beau de se charger des illustrations, rajouter les légendes n’était pas mal non plus. Et le faire de mémoire était relativement compliqué dans certains cas. Si je voulais vraiment rajouter tous les détails je pouvais toujours demander un coup de main à Wolverine mais pour le bien être de mon amour propre, je préférais compter sur ma mémoire plutôt que la sienne. Le fait qu’il soit absolument infaillible rendait les choses bien trop simples, et au contraires c’était les petites erreurs ou les oublis qui rendaient mes fiches uniques et personnelles. Et puis bon, j’aimais passer du temps tranquille sans avoir à me préoccuper des doléances de tel ou tel membre de mon équipe sachant que ce genre de choses arrivaient très peu souvent.

J’avais posé mon crayon pour attraper ma boisson glacée et relevé les yeux dans le même temps, fixant sans but ce qui se trouvait devant moi alors que je cherchais de potentielles attaque à rajouter sur un de mes papiers tout en écoutant les paroles de la chanson qui était jouée par mon baladeur. Je poussais un profond soupir pour essayer de me forcer à replonger vers mon “boulot” lorsqu’une massive silhouette grise attira mon attention. C’était un Armaldo ça ne faisait aucun doute, si bien que je sortais brusquement de ma rêverie pour tourner les pages de mon classeur quasi frénétiquement, cherchant à savoir si ce pokémon possédait la sienne ou non. Apparement pas aussi il aurait été particulièrement idiot de ne pas profiter de la proximité de ce spécimen pour ne pas lancer au moins une esquisse de sa silhouette. J’allais me mettre au boulot lorsque je repérais celui que j’identifiais logiquement comme étant son dresseur et pour le coup, j’étais certaine de l’avoir déjà croisé quelque part… Mais où ?  C’est terrible ce genre d’impression tenace qui ne nous lâche pas tant que l’on en a pas découvert la raison précise. Et bon je ne pouvais clairement pas aller voir ce dresseur pour lui taper sur l’épaule en lui demandant si on se connaissait. C’était juste au dessus de mes forces, moyens et tout ce qui va avec.

J’attaquais mon dessin rapidement, relevant alternativement les yeux vers le massif insecte préhistorique tant qu’il se trouvait encore en face de moi, jetant quelques coups d’oeils à son propriétaire espérant que la mémoire me reviendrait rapidement à force de détailler son visage. C’était affreux, habituellement j’étais assez physionomiste pour me rappeler de l’identité des gens que je croisais dans la rue mais là c’était le trou noir intersidéral. Si j’avais de la chance, le duo ferait peu être un stop au stand où j’avais acheté mon milkshake non loin de mon banc ce qui me laisserait un peu plus de temps ou encore, le jeune homme finirait par remarquer avec qu’elle insistance je le détaillais et me regarderait de face. Ce qui me mettrait particulièrement mal à l’aise en y réfléchissant bien, je baissais le regard vers mon dessin en cours à cette idée l’esprit partant dans de multiples directions à la fois comme d’habitude quoi. Un jour il faudrait que je trouve un moyen d’y remédier quand même…


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du Rubis
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Jeu 20 Aoû - 14:10

Le voilà, encore et toujours à Port Lieucca, pour changer. Ca devenait vraiment une de ses villes préférées par ici. Le port, la mer, les allées embellies par fontaines, rues aux pavés blancs… Un peu comme Poivressel ou Nénucrique. Un délicieux compromis entre terre et mer. Tout comme l’était certains de ses pokémons, comme Poséidon ou Anapuma. Anapuma était en effet l’Armaldo de Brice. Un gros insecte à robuste carapace qui savait aussi bien vivre sur terre qu’en mer. Parlons justement de cet Armaldo. Il était actuellement l’heureux élu pour se promener en dehors de sa pokéball. Tout le monde y avait droit, et cette fois-ci c’était son tour.

Heureusement, celui-ci était un pokémon calme et agréable. En effet, ce n’est pas lui qui irait réclamer un combat. Tant qu’il peut se la couler douce à rien faire, ça lui allait. Ils déambulaient donc dans les rues, les gens lui sautant moins dessus, désormais habitués à sa présence réconfortante. C’est vrai, avoir un maître pas loin de nous était une chose qui rassurait en ces temps difficiles.

Cependant, en cours de route, Anapuma se figea, avant de fixer un stand en penchant légèrement la tête. Comme si quelque chose avait absorbé son âme pour le rendre heureux. Brice ne le remarqua pas de suite et continua à s’avancer sur plusieurs mètres, avant de se retourner et de remarquer l’attitude de son Armaldo. Il secoua sa tête, comprenant immédiatement ce qu’il désirait. Il revint alors vers lui.


« Tu veux encore une glace ?... Mais tu te souviens de comment ça s’est passé la dernière fois avec tes griffes… »

Il ne changea pas sa réaction. Il restait tout aussi figé, désireux d’obtenir un de ces mets qui excitait ses papilles. Avec la chaleur ambiante et sa carapace, c’est sur, il devait avoir chaud.

« …Bon, d’accord, on va retenter. Tu serais bien triste à ton époque. »

Ce qui réjouit immédiatement le pokémon préhistorique, reprenant une attitude enjouée. Après plusieurs minutes à avoir fait la queue, les voilà qui arrivaient au comptoir.

« Vous avez pas un truc pour qu’un Armaldo puisse tenir une glace convenablement ? D’ailleurs, il adore la saveur pistache. »
« Euh… A la limite je peux vous passer ce… Truc, que j’ai dû acheter. Y a trop de gamins qui cherchent un moyen pour que leur pokémon puisse tenir leur glace tout seul. »


Ce truc comme il disait était une tige de métal faisant un angle droit, et dont le bout contenait un cercle dans lequel tenir cette glace.

« Et bien, je suppose que ça fera l’affaire… Ne force pas dessus pour ne pas le casser, Anapuma. Je vais en profiter pour prendre une glace aussi tiens ! c’est possible d’avoir une glace saveur banane ? » Demanda-t-il avec un large sourire.
« C’est pas commun comme saveur de glace ! Mais j’avoue avoir préparé cela, en discutant avec quelques… Collègues glaciers, on va dire. Apparemment, vous aimez squatter les stands comme le mien, n’est-ce pas ? »
« On vous a dit ça ?! »
« Votre goût pour cette saveur devient réputée à Port Lieucca on dirait. Mais tenez ! »


Le champion eut un sourire un peu gêné. C’est vrai qu’il se goinfrait souvent de glaces et autres dans cette ville… Mais elles étaient tellement bonnes ! Heureusement que ce cher monsieur était sympa, et leur fournit le tout. L’insecte rocheux s’en saisit à l’aide du ‘truc’ en question d’un air parfaitement satisfait, tandis que le jeune homme paya. Après avoir fait les habituels souhaits de bonne journée, il alla s’asseoir sur un banc, le même que celui d’une jeune femme, mais de l’autre côté de ce banc. Il passa alors sa main gauche du dossier du banc, tenant sa glace de son autre main.

L’Armaldo se mit à dévorer sa glace, mais fit une drôle de tête lorsqu’il croqua le cône. En effet, à partir d’un moment, le cercle qui tenait la glace devenait trop grand pour le reste du cône, et celui-ci tomba par terre. Déçu, il baissa sa tête avec un petit cri plaintif.


« Bon, bah c’est pas au point son truc. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Jeu 20 Aoû - 18:33


Mon dessin commençait à prendre forme et ce le plus harmonieusement possible, tout le contraire de mes pensées où c’était l’anarchie totale. Comment est ce que j’arrivais à mener une chose d’un bout à l’autre tout en réfléchissant à une dizaine de trucs différents à la fois, c’était un des mystères auquel je n’avais pas trouvé de réponse pour le moment. En tout cas, je pouvais ralentir un peu la cadence de mes coups de crayons, le temps que le dresseur et son pokémon commandent et mangent leur glace, j’aurais eu au moins le temps de finir la partie noire et blanche et pour les couleurs, je pourrais toujours essayer de le faire de tête. Je vis le jeune homme entrer dans une courte discussion avec le glacier et malgré le fait que le volume de ma musique soit bas, je ne parvenais pas à entendre ce qu’ils se racontaient à cette distance. Enfin, j’avais vu le vendeur tendre un… “truc” au garçon et à son pokémon, on aurait dit les supports en métal que les musiciens utilisaient pour tenir une harmonica lorsqu’ils jouaient d’un autre instrument, mais la forme avait été arrangée pour tenir un cône de glace. Quoi que, personnellement je n’aurais pas mis un cône à l’intérieur mais bon, passons sur ce détail.

En tout cas ce support m’ouvrait des horizons nouveaux et en même temps, je me félicitais d’avoir gardé tout le monde bien au chaud dans leur pokéball respective. Pourquoi ? Parce qu’en voyant ça j’aurais eu droit à “Tu vois que je peux avoir une glace !” et après s’en serait suivi un “Pourquoi il a eu une glace et pas moi ?” et bla bla bla, ma routine habituelle quoi. Je poussais un léger soupir en recommençant à griffonner sur mon papier de moins en moins blanc jusqu’à ce qu’un changement de luminosité me face lever les yeux, remarquant les deux compères arriver juste en face de moi avant qu’ils ne bifurquent pour aller de l’autre coté du banc où je me trouvais. J’adressais un léger sourire de politesse au jeune homme tout en décalant ma trousse bien qu’il y ait largement assez de place pour qu’il s’installe sans être gêné par mes affaires. Là au moins j’avais toute la proximité que je voulais pour détailler le pokémon, mais pour voir son propriétaire sans avoir à tourner la tête c’était râpé. En y réfléchissant encore une fois, je n’avais pas associé les mimiques que j’avais entraperçu lorsqu’il parlait avec celles de quelqu’un que je fréquentais ou que j’avais fréquenté assez souvent, donc je pouvais rayer de la liste des suspect la plupart de mes proches… Ce qui laissait un panel assez important dans ma tête quand même. Je pris une nouvelle inspiration avant d’attraper mon gobelet, stoppant mon mouvement à mi-chemin alors que l’air transportait maintenant une forte odeur de banane. Si c’était la glace de mon voisin de banc qui sentais si fort, je n’avais aucun doute sur sa puissance de goût et en même temps je trouvais que les parfums que proposait ce stand étaient variés et vraiment délicieux en ce qui concernait celui que j’avais goûté.  

Je n’arrivais toujours pas à me plonger à cent pourcent dans ce que je faisait, simplement parce que je voulais la réponse à la question qui revenait sans cesse au premier plan dans mon esprit. Si je voulais avoir une réponse facile et rapide je n’avais qu’à poser la question, après tout maintenant que nous étions côtes à côte, adresser la parole à ce garçon semblerait moins bizarre que si je m’étais volontairement et spontanément dirigé vers lui. Je prenais donc une profonde inspiration en relevant la tête, comme si j’allais prendre la parole avant de repiquer vers ma feuille tout aussi rapidement. Je devais avoir eu l’air d’une folle pour le coup, mais c’était au dessus de mes moyens, je n’aime pas engager des conversations avec des inconnus dans la rue. Je relevais les yeux vers l’insecte rocheux, le voyant perdre le contrôle de son cornet de glace qui fut forcé de se soumettre aux dures lois de la gravité. Il s’écrasa sur le sol sous le regard plaintif du pokémon si bien que je ne pus m’empêcher de pouffer discrètement dans mon poing. Oui je ne trouve pas le moyen de poser une question à un inconnu mais me moquer ouvertement de son imposant pokémon ne me pose aucun problème. Je l’ai dit et je ne me répèterais jamais assez : Logique implacable. Blagues mises à part, je ne me moquais pas du pokémon, mais plutôt de la situation pour être précise et en vue d’éviter un quelconque incident diplomatique je pris mon courage à deux mains pour donner mon avis au jeune homme, apparement peu persuadé de l’efficacité du “truc”.


- Ca fonctionnerait mieux avec une coupelle je pense.

J’avais lancé ça dans un demi-rire gênée, espérant que le dresseur comprendrait l’allusions à ces petits bols de papiers cartonnés que la plupart des glaciers opposaient au classique cône de gaufrette. Est ce qu’on pouvait vraiment appeler ça une coupelle, je n’en avais aucune idée mais rien de plus parlant ne m’étais venu à l’esprit sur le moment. Je fronçais ensuite légèrement les sourcils, l’air pensive alors que la voix du garçon réveillait peu à peu ma mémoire en vacance. J’avais entendu cette voix il y a peu… Mais oui ! Comme si je venais d’avoir une illumination soudaine, mon visage s’éclaira un peu avant que je ne me tourne de nouveau vers le dresseur et son pokémon, les yeux légèrement plissés alors que je posais la question qui allait déterminer si j’avais vu juste ou non.

- Excusez moi mais… Vous étiez pas au concours de Mégapagopolis par hasard ?

Je n’étais pas très prompte au tutoiement sans avoir l’accord de la personne à qui je parlais au préalable aussi, même en ayant bien conscience que ce garçon ne devait pas être beaucoup plus âgé que moi, je préférais opter pour un vouvoiement des plus classiques. On verrait dans un second temps si on gardait cette mesure de politesse ou non de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du Rubis
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Ven 21 Aoû - 0:24

Petits pouffages de rire, lancement de regards discrets vers Brice… Cette fille ressemblait presque à une folle maniaque en train de dessiner on ne sait quoi pour lui jeter un mauvais sort juste pour son plus grand plaisir. Le tout en musique grâce à des oreillettes. Ca pouvait faire presque peur. Mais d’un autre côté, c’était assez drôle à imaginer. Au moins, ce n’était pas une hystérique se jetant sur lui pour on ne sait quoi parce qu’il a fait telle ou telle chose blablabla… Par contre, Anapuma lança un regard peu amical envers cette fille lorsqu’elle fit son commentaire. Brice la regarda, un peu gêné que son pokémon ait offert un tel spectacle. Et aussi des problèmes qui faisait qu’une coupelle ne serait pas pratique pour lui.

« Oui, mais pas vraiment en réalité. Ca impliquerait qu’il mange à la cuillère sa glace. Et la cuillère, avec la disposition de ses griffes, c’est pas son truc. La paille, pas possible, c’est une glace après tout ! Et je ne parle même pas de s’il la mangeait comme une glace en cône. »

Il se pencha un peu vers elle, mettant sa main sur le côté de sa bouche, comme s’il disait un secret que l’Armaldo ne devait pas entendre. Il baissa également légèrement les lunettes de vue qu'il portait à ce moment à cause de ces dommages internes qu'il avait subit à partir du moment de ses exploits de jadis.

« En réalité il est soucieux de son image et trouve que ça le ridiculise ! Et ce serait pareil si je lui donnais la cuillère… »

Il se redressa, et retourna sa tête toute souriante vers son Armaldo. Lui, par contre, lui lança un regard noir. Et oui, le pokémon préhistorique avait tout entendu. Le jeune homme changea donc son sourire amusé en un sourire gêné mais fier de lui. Mais avant que le tout tourne à la chamaillerie entre les deux, la jeune fille lui posa une question intéressante. Pas dans le sens où cela semblait indiquer qu’elle ne savait pas à qui elle s’adressait exactement, ça il s’en fichait en fait, mais surtout par rapport au fait que lorsqu’elle posa cette question, une impression de déjà vu lui était venu.

« Laisse-moi réfléchir… T’as un Altaria, non ? Oui je me souviens ! Les juges ont eu du mal à se décider entre toi et la gagnante ! »

Il ne répondait pas vraiment à la question. Mais ça devrait être clair au moment où il prononça ces mots. En tout cas, lui, se rappelait d’avoir vu cette prestation. Il avait beaucoup apprécié le spectacle qu’elle avait offert à l’aide de son Altaria. Ca lui rappelait un peu Atalante, même s’il fallait avouer qu’Atalante savait mieux en mettre plein la vue grâce à son Altaria. Bon, c’était une star des concours, donc c’était injuste pour la jeune fille de la comparer à elle.

« Par contre, je suis désolé, mais je n’ai pas retenu ton nom… »

Oh, et, précisons quand même que lui se fichait de vouvoyer ou non. Au diable ces petites manies de politesse lors de ces petites rencontres qui semblaient anodines mais précieuses ! Autant être dans une ambiance détendue que mondaine, non ? Surtout que cette jeune fille lui adressait la parole toujours avec sa musique dans les oreilles.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Ven 28 Aoû - 0:19


Il aurait peut être mieux valu pour moi que je m’abstienne de rire tout à l’heure parce que la manière dont l’armaldo s’était mit à me regarder était relativement inquiétante. Assez pour me faire déglutir discrètement et heureusement, non bruyamment et si son dresseur ne m’avait pas adressé la parole à son tour, j’aurais sans doute essayé de rapetisser jusqu’à devenir invisible et me faire oublier. Et finalement ce sentiment ne me quitta pas entièrement lorsque je m’apercevais du coté bancal de ma remarque, suite aux explications du jeune homme. Il avait raison et la coupelle n’était pas une bonne idée mais lorsqu’il se mit à parler de paille, j’agréais silencieusement sur le fait que ca ne puisse pas fonctionner pour une glace mais pour un gobelet de boisson ce serait idéal ce machin non ? Lorsque je le vis se pencher vers moi je fis de même par réflexe écoutant à travers la musique au volume bas ce que le garçon voulait rajouter de manière pas vraiment très discrète à mon avis. J’esquissais un nouveau sourire alors que je j’imaginais particulièrement bien ce genre de comportement chez un pokémon, trop bien même. Je gardais mes commentaires bien au chaud dans un coin de ma tête alors que je posais ma question existentielle du moment.

Apparement j’avais vu juste en lui demandant  s’il avait été présent au concours puisqu’il me fournit un élément de réponse sans vraiment que cela ne corresponde à ce que je venais de lui demander. Mais bon, pour qu’il se souvienne de mon pokémon et de ma performance il devait sans doute être présent pour l’événement. Son commentaire eu d’ailleurs l’effet d’un baume nourrissant sur mon amour propre alors qu’un sourire fier et enthousiaste se dessinait sur mon visage. Ma performance avait tant plut que ça alors ? Personnellement j’avais été bien plus que satisfaite concernant la prestation de mon altaria et ce même si ce choix aurait pu s’avérer quelque peu dangereux si qui que ce soit avait imaginé que je cherchais à me comparer à la star des concours internationaux et son pokémon. Déjà qu’à la base je n’étais même pas sûre d’être retenue, faire une quelconque comparaison aurait été vraiment déplacée de ma part. Enfin bref, toujours sous le coup de la remarque je répondais sur un ton moins timide que tout à l’heure.


- Vraiment ? Alors ça, je m’y attendais pas du tout… Hum, oui c’est ça pour l’altaria au détail près que c’est “une”, pas “un.

Ca valait le coup d’être précisé non ? D’ailleurs en parlant de précision comment se faisait t’il que le dresseur soit au courant des parlementions des juges avant les résultats… Il y avait bien eu l’intervention de l’invité d’honneur du concours et lui avait eu accès au résultats avant tout le monde mais… Nan, c’était stupide comme si ce genre de cas de figure pouvait arriver comme ça dans la rue et à moi qui plus est. Je me retenais de rire face à la situation quelque peu singulière que je venais d’imaginer avant de continuer sur ma lancée, retirant au passage mes oreillettes maintenant je j’étais certaine qu’une certaine base de conversation avait été démarrée. Il aurait été plus simple dans le pire des cas de retourner nonchalamment  à ce que je faisais en n’ayant pas enlevé mon casque, d’autant plus que partant du principe peu original que es tympans avaient une importance assez fiable dans le long terme, je préférais les entretenir en ne leur balançant tout le volume qu’était capable de fournir mon appareil d’un coup. En plus ça me permettait aussi d’entendre et de répondre sans passer pour une autiste en hurlant plus que nécessaire. Sans rien reprocher aux autistes bien entendus, je ne suis pas de nature hostile.

- C’est pas grave, moi c’est Kara. Et toi ton nom c’est ?…

Je m’étais bien entendue de répondre spontanément “Moi non plus !” à sa remarque et préférais le faire bien plus diplomatiquement. Et quand même maintenant que je le voyais de près et de face, je trouvais son regard particulièrement perturbant de part sa couleur. Ses pupilles rubis lançaient un regard qui contrastait entièrement par rapport au coté presque criard et inhabituel de leur teinte, ce qui me rappelait une nouvelle fois le léger malaise que j’avais ressentit lors de l’attribution des appréciations des prestations de Mégapagopolis. D’une part des gens possédant cette coloration oculaire ça ne devait pas courir les rues et d’autres part ça ne pouvait pas être ce à quoi je pensais. C’était trop gros, trop surprenant. Trop tout. A ce moment comme pour appuyer mes pensées, un gamin qui passait non loin de là se mit à tirer sur la main de sa mère qui l’agrippait assez fermement pour continuer à le tracter tant bien que mal.

- Maman ! Maman y’a Brice là bas ! Maman ! C’est Brice le vrai je te dis ! Mamaaaaan !
- Raison de plus mon chéri, si c’est lui tu n’as aucune raison de le déranger. Allez avance on va être en retard.

Les cris plaintifs devinrent de moins en moins en moins audible au fur et à mesure que le gamin avançait avec sa mère et pendant ce temps, moi j’essayais de réaliser tant bien que mal ce qu’il fallait que je ressente en priorité comme émotion. De la honte par rapport au fait que je n’avais pas reconnu le héros national de ma propre région et par rapport au fait que je venais de rire au nez d’un de ses pokémon ou encore mieux en repensant que je venais de lui demander qui il était. Sinon il y avait aussi une part d’admiration mais qui était un peu tut à cause de ce que je venais de citer. Cherchant un petit peu mes mots, j’humidifiais mes lèvres l’air un peu gênée tout en prenant une grande inspiration qui me donnait le temps de réfléchir encore un peu avant de sourire timidement haussant un sourcil et de demander comme si de rien était, la voix un plus haut perchée que ce à quoi je m’attendais trahissant un peu mon malaise face à la réalisation que je venais de subir.

- Et sinon pour aller avec son “truc” t’as jamais envisagé les milk-shakes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du Rubis
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Sam 29 Aoû - 19:05

Une Altaria ? Ah oui bon, il ne pouvait pas le deviner comme ça. Passons, ce n’était pas important. En tout cas, effectivement, la dénommée Kara ne savait pas vraiment à qui elle avait affaire. Pas de soucis, ce n’était clairement pas la première fois que ça arrivait, et il fallait vraiment vouloir être acclamé de partout pour s’indigner de cela. Il prit son inspiration pour répondre, sauf qu’il fut interrompu par des cris d’un gamin passant. Lui l’avait reconnu, même s’il ne devait pas forcément être né ou se rappeler exactement du moment où le héros de Hoenn avait justement fait ce qui lui avait valu ce titre.

Il jeta un coup d’œil en direction des cris, adressant un rapide sourire par politesse, avant de regarder à nouveau la dresseuse visiblement gêner.


« Si on ne me laisse même plus répondre pour me présenter… »

Anapuma eut un sourire moqueur. La célébrité avait parfois quelques revers de la médaille. Petit comme celui qui venait d’arriver, au plus gros comme… Avoir peut-être attisé la colère de Deoxys envers les Hommes ? Bon, ce détail n’était pas connu de tous, heureusement.

Kara reprit la parole, bien que son ton gêné ne passait clairement pas inaperçu aux yeux de Brice. Celui-ci ne put qu’en sourire. Effectivement, il ne connaissait que trop bien ce genre de situation. Lui aussi était un gaffeur, et ça l’amusait de tomber sur quelqu’un d’autre du genre. Ce n’était pas plus mal en fait. Beaucoup se seraient abstenus de faire quelconque commentaire sur des choses comme la situation comique de l’Armaldo mangeant une glace à sa manière. Ce qui était dommage ! Car le maître de Hoenn appréciait beaucoup ce côté sociable, positif. Il n’all
ait pas juger une personne pour ça. Il ne pouvait pas se le permettre vu tout ce qu’il avait vécu.

« Et bien, pas vraiment. Pour ce… Truc, disons que c’était un choix par défaut. Nous n’avons pas pensé à quoi prendre avant. Anapuma a eu une soudaine envie de glace, et lorsque cette envie lui prend, on n’a pas le temps de réfléchir à ce genre de détail. »

Il lança un regard vers son pokémon préhistorique, d’un air narquois.

« Il faut dire que ce fossile ambulant est un gros gourmand. La simple vue d’une glace lui ôte ses tendances de flémingite aiguë. Il aurait été bien malheureux à son époque, s’il attendait comme ici que tout lui tombe dessus… »

Et il y eut l’effet escompté ! L’Armaldo se retourna, repliant ses griffes, tout en relevant la tête aux yeux fermés. Sa queue alla s’enrouler du côté de sa jambe gauche. Oui, il boudait, clairement. Son dresseur ria de cette réaction. Le pokémon faisait son Calimero, et Brice en était fort satisfait. Mais il ne s’attarda pas dessus. Puisque la jeune fille avait lancé la conversation, l’éclat du rubis la continuerait, petit bavard qu’il était.

« Et donc Kara, tu élèves tes pokémons pour nous offrir de belles prestations ? Ca peut être une super vocation, comme l’a bien réussie Atalante à Hoenn ! Ou bien tu es une dresseuse ? »

Ou bien on pouvait faire les deux si ça nous réussissait. Comme ça avait été le cas pour Brice. Bon, c’est vrai que lui il avait triché un peu. Mais ce n’était pas de sa faute si Atalante avait décidé de le coacher. Comme si elle avait eu le feeling qu’il deviendrait ce héros doublé de maître à Hoenn. Résultat, il avait fini par la vaincre lors des concours… Tiens, ça serait drôle que l’histoire se répète, et qu’il coach quelqu’un qui finirait par le battre !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Mar 1 Sep - 17:35


Je ne m’attendais pas à ce genre de réaction de la part d’un topdresseur mondialement reconnu comme l’était Brice et je devais avouer que j’étais agréablement surprise. A croire que le syndrome de la tête et des chevilles qui gonflent ne l’avait pas encore atteint et ce n’était pas plus mal. Les gens connus avaient le talent pour se rendre assez détestable à force de vanité et de caprices de divas et en même temps, dans le cas présent ça m’arrangeait bien de ne pas à avoir à me répandre en excuses pour ne pas avoir reconnu le maitre de Hoenn. Au contraire il répondit à ma question comme si de rien était, m’expliquant que le choix un du cornet avait été du à la spontanéité de son massif insecte rocheux qui semblait encore plus contraignant qu’une femme enceinte prise d’envie. C’était assez drôle comme comportement et je sentais la tension qui s’étais créé en moi commencer à se relâcher face à ces bavardages amicaux. Il continua sur sa lancée, non sans jeter un coup d’oeil prémédité à son partenaire avant de m’expliquer que cette créature était en vérité un anachronisme ambulant et permanent doublé d’un potentiel paresseux. Je tentais de réagir un peu moins ouvertement que tout à l’heure afin de ne pas attiser les foudres de l’armaldo à mon égard mais au final il se mit spontanément à bouder, m’offrant une occasion de rire doucement mais avec moins de retenue que ce que je prévoyais.

Par contre, mon coté artistique remarqua quasi immédiatement la manière dont ses griffes venaient de se replier sur elles même si bien que je rattrapais rapidement un crayon gris afin de faire un petit schéma et une annotation à coté. Un léger mémo supplémentaire en somme. Je relevais alternativement les yeux vers le dresseurs avant de les baisser vers mon esquisse rapide, craignant de me montrer impolie, même si je ne voulais pas rater l’occasion de faire un dessin aussi complet. Histoire de prouver que ceci n’était que temporaire, je répondis à cette remarque avec néanmoins un retour de timidité à l’instar de tout à l’heure.


- J’imagine bien le genre ! Certains de mes pokémons ont plus tendance à penser que tout leur est dû plutôt que ce cas de figure là. Et en même temps, je connais peu de personnes humain ou pokémon qui savent vraiment résister à une bonne glace !

Moi la première par exemple. Et je venais de faire une petite référence à mes chers compagnons allias Calliope et Wolverine. Alors que ce dernier partait du principe que tout était dû parce qu’il avait toujours plu raison que toutes les personnes autour et qu’ainsi il méritait largement ce qu’il voulait, ma zorua préférait penser qu’elle pouvait obtenir n’importe quoi sous le seul prétexte de sa présence et se son intérêt. On pourrait être en mesure de se demander comment est ce que j’avais fais pour ne pas m’arracher les cheveux par poignées avec ces deux là, additionnés aux autres membres de mon équipe qui plus est mais au final j’adorais mes pokémon et avais appris à faire avec et à les gérer tant bien que mal. Et puis eux aussi semblaient se plaire avec moi alors que demander de plus ? Potentiellement un peu plus de discipline mais avec un peu de chance ça viendrait avec le temps. Avec beaucoup de chance.

Une nouvelle fois Brice reprit la parole, alors même que je venais de finir  la représentation de la griffe repliée si bien que je reposais mon crayon avec ses petits camarades gardant instinctivement ma feuille et son support sur les genoux avant de répondre quand à mes ambitions. Je ne savais pas trop si je devais trouvais ça flatteur que le topdresseur s’intéresse à ma vocation première ou si au contraire je devais m’inquiéter du jugement qui serait porté à ce sujet. Parce qu’il fallait se l’avouer que ce soit par rapport à lui ou à Atalante qu’il venait tout juste de citer moi je faisais un peu office de Chenipan avec mes deux malheureux badges et mon titre non officiel de dauphine du concours. Néanmoins rassurée par l’ambiance de franche camaraderie qui se dégageait de ses paroles je me passais la main dans les cheveux comme à mon habitude avant de répondre en riant un petit peu.


- Je connais un peu trop les prestations d’Atlante pour savoir que je suis loin du niveau de ses prestation, ou des tiennes d’ailleurs. Les concours c’est plus un passe temps, en fait je ne pensais même pas pouvoir un jour participer à l’un d’entre eux. Ma drogue c’est plutôt les combats sachant que j’essaye d’allier un maximum esthétique et efficacité.

Parce qu’un bon détournement d’attention peut être particulièrement utile s’il fonctionne comme il faut et aussi parce qu’il est toujours plus agréable de regarder un combat lorsqu’il est beau. Avant je me freinais énormément de peur d’être ridicule en cherchant les effets de style et en essayant d’atteindre le grandiose vu mon niveau mais maintenant, je m’en fiche et si j’ai l’occasion de le faire, je place des effets de styles assez impressionnants à regarder. Ca ne mange pas de pain et ça m’amuse beaucoup durant les phases de concept et d’imagination et je ne parle même pas de la satisfaction éprouvée lorsque cela fonctionne. N’ayant aucune envie de laisser mourrir une conversation si bien débutée je poussais une légère expiration avant de regarder le héros de ma région natale d’un air amusé beaucoup moins timide que tout à l’heure.

- Et sinon, qu’est ce qui t’as poussé à t’expatrier si loin de Hoenn toi aussi ? Une envie de tenter le grand chelem en sauvant aussi Maïlys ?

La curiosité quel vilain défaut. Quoi que, pas selon moi lorsqu’elle est maîtrisée mais cela est un autre débat que je n’aborderais pas pour le moment. Si je m’écoutais j’aurais volontiers sortis un ou deux de mes coéquipiers mais ils n’avaient rien à faire là pour le moment et il était hors de question de faire un genre de défilé ou je ne sais quoi pour attirer l’attention sur moi. Au contraire, je mesurais très bien ma chance et prévoyais de la ménager encore un peu pour faire durer cette petite discution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du Rubis
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Ven 4 Sep - 16:37

Si Brice devait coacher un jour quelqu’un pour les concours, ce ne serait pas Kara en tout cas. Il faudrait bien qu’il trouve quelqu’un un jour pour « perpétuer la lignée »… En y repensant, ça a commencé par Juan ayant entraîné Marc, puis lui qui s’est occupée de sa nièce, Atalante, et enfin, elle, ayant eu le feeling pour Brice.
Mais c’était quand même intéressant de voir que cette jeune fille avait une passion pour le combat. C’était très bien ! Ca lui faisait penser à sa rivalité avec Flora bizarrement. Elle avait aussi eu cette passion avant de se consacrer à l’étude des pokémons avec son père. Et peut être autre chose depuis le temps. Peut-être s’était-elle remise dans les combats ? Un jour, il faudrait qu’il aille la revoir tiens.
Ce qui était intéressant, c’est qu’elle évoque d’allier esthétique avec efficacité. Savait-elle que c’était la clé du succès pour les concours ? Les prestations de Brice l’avait prouvé à Atalante et Liseron -rival de la star et du héros dans les concours-  et avait été confirmé par Marc. D’ailleurs, le jeune homme avait aussi tendance à associer l’efficacité à l’esthétique, bien qu’il commette de temps en temps des maladresses.


« C’est bien ça ! Peut-être devrais-tu t’essayer un peu plus aux concours un jour ? Le secret de la réussite, c’est justement ce que tu viens de dire ! Les combats et les concours sont étroitement liés. Marc m’avait expliqué que dans un cas ou dans un autre, c’était confronté ses liens avec ses pokémons face à celui des autres. Alors si tu t’entraînes à cela en associant combat, efficacité et beauté, tu obtiens un savoureux mélange artistique ! »

Le maître de Hoenn ne pouvait que parler de cela avec passion. Toutes ces histoires, ces événements, ces spectacles ! Il adorait vraiment cela. Il avait bien hérité des gènes de son père.

La jeune fille changea rapidement de sujet, visiblement curieuse de la présence de Brice ici. A vrai dire, il n’était pas venu ici dans le but premier de sauver à nouveau la situation, bien qu’il ait déjà dû y participer lors de la Zodiac. Et là, il ne pouvait pas s’échapper de ses responsabilités. Il était certainement l’Homme qui avait partagé le plus fort moment avec Deoxys, bien que ce dernier doive maudire ce passage. Même le chef de la Boréale ne pourrait avoir vécu un tel moment avec cette plaie extraterrestre.


« Je suis venu ici il y a un moment déjà. J’ai participé à la lutte contre la Zodiac. J’étais surtout venu par curiosité au départ… Mais bon, le destin a voulu s’amuser un peu apparemment. Aujourd’hui, je ne peux pas rester là sans rien faire contre Deoxys. A vrai dire, j’ai peut-être déjà une légère idée de comment repousser cette menace… Enfin, pour l’instant, il faut se contenter de continuer de lutter contre cela et trouver l’investigateur de la team Boréale. »

Et ce serait avec plaisir qu’il mènerait un bras de fer contre ce chef. Il n’avait certainement pas conscience de toute la vérité concernant l’extraterrestre. D’ailleurs, Brice avait passé un message au centre spatial d’Algatia. Pour l’instant, ils devaient conserver toute information concernant leurs analyses sur ce pokémon secret. Non pas qu’il serait intéressant de prévenir tout le monde, mais le risque était que l’armée en prenne connaissance. Or, tant que ça restait hors de leur portée, cela pourrait être un avantage important pour l’élu de Rayquaza.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Mar 8 Sep - 18:26


Il m’était quand même difficile de réaliser que le maitre de Hoenn était là assis devant moi à m’écouter tergiverser sur mes projets d’avenir alors qu’il y avait sans doute bien mieux à faire pour quelqu’un de sa trempe il n’y a aucun doute. A coté de ça, il sembla s’illuminer alors que je parlais de mes capacités à tenter d’allier beauté et puissance, un duo si opposé mais qui pourtant marchait tellement bien. D’ailleurs cette formulation me plaisait tout particulièrement et il faudrait que je pense à la noter quelque part pour réussir à la réutiliser un de ces quatre, ça pourrait être amusant sans aucun doute. Entendre des encouragements de la part de Brice ne pouvait que gonfler un peu plus mon égo, bien qu’il ne soit pas encore surdimensionné chez moi heureusement, et j’écoutais avec attention tout ce qu’il avait à m’expliquer. Il relança le sujet des concours me forçant à y réfléchir d’un peu plus près, parce qu’il avait raison efficacité et grâce étaient les clefs d’enchainements des plus visuels et épatants. Peut être aurais-je du y penser un peu plus lors du concours auquel j’avais participé, parce que bien que très artistique ma prestation n’avait rien de combatif il fallait se rendre à l’évidence. Mais peut être qu’en usant de capacités plus offensives pour une prochaine fois… Et voilà que je me remettais à penser à ce qui n’était même pas encore prévu et à me projeter sur des points qui n’étaient pas envisagés pour l’instant. Mais ce qui était encourageant, c’était qu’effectivement je commençais à voir les concours d’un oeil nouveau, put être pourrais-je envisager de m’engager dans cette voie dans un second temps si l’espèce humaine n’avait pas été asservie entre temps par le virus extra-terrestre. Enfin bref, je captais aussi le fait que le jeune homme cita Marc comme source de conseil et je pense qu’il ne pouvait s’agir que d’une seule personne nommée de cette manière. J’avais effectivement lu dans les magasines dont j’étais une grande adepte un peu plus jeune, personne n’est parfait, que le champion coordinateur et sa nièce avaient fortement tuteuré le maitre local afin de l’initier à l’art des concours et à ses subtilité.

- Faut dire qu’avoir le soutient de quelqu’un comme Marc ou Atalante lorsqu’on fait des concours c’est autre chose que de s’y lancer à l’aveuglette. Avoir une veine pareille est pas donnée à tout le monde ! N’empêche, maintenant que tu le dis… Je pense que je devrais envisager de m’intéresser de plus près à la coordination, peut être lorsque j’aurais atteint mon objectif de dresseuse. Si je l’atteint bien entendu, et pour le moment c’est… Pas gagné.

Mon palmarès ne payait pas encore de mine malheureusement mais j’avais bien espoir que cela change en redoublant d’efforts et de motivation. La troisième arène était à portée de main et il était hors de question que je me laisse avoir si proche de la moitié de la quête des badges. Je pensais néanmoins que j’avais assez fait parler de moi pour ne pas être inconnue aux yeux de la ligue, entre mes deux précédents matchs officiels, le concours et bien entendu le tournois.

Mon changement de sujet s’était effectué sans problème aucun et je fus agréablement surprise de constater que le topdresseur me répondit avec honnêteté et sans langue de bois apparente tout du moins. Sinon c’est qu’il était très fort. Contrairement à ce que j’avais pu imaginer, le jeune homme avait jeté son dévolu sur l’île il y a un moment déjà et avait répondu présent lors de la lutte contre la précédente team locale, dont j’avais énormément entendu parler par ailleurs. Je n’arrivais jamais à savoir ce que je pensais réellement de cette organisation et quand on m’en parlais, je me sentais d’une part soulagée de ne pas avoir eu à faire face à une telle menace, même si la team boréale n’était pas mal dans son genre non plus, et d’autre part j’aurais aimé pouvoir faire partie des résistants ayant repoussé son avancée. Enfin, il ne fallait pas se tourner vers un passé que je n’avais même pas vécu et plutôt se tourner vers ce que l’avenir nous réservait et pour le moment, je trouvais que ça avait encore l’air très flou me concernant. Je redoublais d’attention lorsque le jeune homme évoqua une potentielle idée de résolution du problème de l’île et ne pu m’empêcher de continuer dans cette voie là, poussée par ma bonne volonté et ma curiosité aussi un peu.

- Sans rire ? Tu as un ordre d’idée de la manière dont on pourrait s’y prendre pour contrecarrer tout ce bazar ? Une idée faisable du moins… En tout cas moi, je compte bien y mettre du mien pour mettre des bâtons dans les roues de la boréale. Quand j’y serais autorisées du moins… En plus je ne comprend pas pourquoi on nous empêche de soutenir la lutte même si on en a le niveau en cas d’absence d’un certain nombre de badge. Qu’est ce qui justifie qu’un dresseur avec trois badges possède plus de droit que les autres ?

C’était plus la frustration qui parlait à ma place pour le coup mais il y avait de quoi rager tout de même. Depuis le tournois et le face à face on ne peut plus furtif auquel j’avais eu droit avec le légendaire avant qu’il ne se téléporte, suivit de près par l’un des elfes de Sinnoh dont je n’explique toujours pas la présence sur les lieux, je ne rêvais que d’une seule chose. Lui prouver que les humains n’étaient pas si faibles que ça et avaient largement la force et le courage de s’opposer à lui. Enfin bon, le calvaire serait bientôt fini. Du moins je l’espère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du Rubis
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 17/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Dim 13 Sep - 21:53

Brice leva légèrement les yeux au ciel. Là-haut, de précieux souvenirs et une expérience unique s’y trouvée...
Oui, il avait peut-être une idée pour mettre cette folie à terme. Ce serait long. Et il y avait encore pas mal de choses sur lesquelles penser. Il ne préférait pas s’étendre là-dessus pour l’instant. Le mieux était encore d’enquêter sur la Boréal pour essayer de remonter à leur chef, et de surveiller leurs actes pour éviter qu’ils ne causent trop de problèmes.


« Oui... Oui. Une idée. Ce n’est sûrement pas la seule réalisable. Et je n’ai pas envie que tout le monde se mette à reposer sur ça. Ca prendra du temps, alors faisons comme si je n’avais pas un début de plan, ok ? Restons concentrés sur la lutte actuelle. »

En attendant, une certaine organisation se mettait en place. Dont un concept de trois badges nécessaires, qu’évoquer Kara. Mais elle n’avait encore pas très bien compris le principe. Brice lui voyait où les services de l’ordre de Maïlys voulait en venir. Ce système concernait surtout ceux s’étant lancés dans la quête des badges. Les autres devraient avoir une expérience suffisante en combat. Mais cela ne contraignait pas les autres pour lutter en réalité.

« Ce n’est pas exactement ça en fait. La nécessité d’avoir trois badges ou une expérience de combat élevée quand on ne fait pas cette quête concerne surtout les ‘actions officielles’. Les procédures de luttes et de protections doivent être réalisées par des gens dont on possède la preuve qu’ils ont l’expérience suffisante pour limiter le risque d’échec des opérations. Cependant, les autres aussi peuvent lutter contre cette menace. Chacun est libre d’entreprendre une forme de résistance, de mettre des bâtons dans les roues de Deoxys, d’enquêter sur la Boréale... Chacun est libre d’y ajouter son grain de sel. »

Ces explications devraient mettre un peu plus de clarté dans l’esprit de Kara. En tout cas, Brice était heureux de voir cette implication du peuple de l’île dans de tels conflits. Ca changeait du temps du conflit avec la team Magma. Bien qu’il était aidé par quelques représentants de la ligue, Flora et la team Aqua. Bon, cette dernière aurait pu représenter la menace si la Magma n’avait pas pris de l’avance, mais peu importe. Quoiqu’il en soit, le tout revenait au même. Brice et son équipe s’étaient retrouvés seuls face à l’horrifiante menace climatique de l’époque.

Le jeune homme soupira un instant. Cette image de Deoxys, vaincu par Rayquaza, ne cessait de lui revenir en tête. Pourquoi les choses avaient dû tourner de cette manière ? Pourquoi avait-il voulu les combattre ? La menace du météore n’était pas née de lui, alors il ne devait certainement pas être aussi mauvais...


« Je me demande juste comment se comporterait Deoxys... Dans une autre réalité. Quelque chose me dit qu’il n’aurait pas était une telle menace. »

Ca ne paraîtrait être qu’une simple interrogation fictive aux yeux de Kara. Mais Brice était devenu par la force des choses un gardien du savoir... Amaryllis lui avait ouvert les yeux. Ainsi que le pouvoir de Hoopa, la cause des îles mirages de Hoenn. Au moins une autre réalité existait. Sans que la guerre de Kalos n’ait eu lieu, il y a 3000 ans. Et sans méga-évolution. Et donc, sans histoire de météore et de recherche d’une énergie infinie par les deux créateurs des océans et continents. De ce fait, pas de Deoxys aussi mauvais. Existait-il d’ailleurs dans cette autre réalité ? Après avoir étudié toute la mythologie de leur monde, le héros supposait qu’une possible création du pokémon se soit exécuté entre la rencontre du virus et du laser de l’arme ultime, il y a 3000 ans, pour mettre fin à la fameuse guerre.

« J’espère juste que la Boréale ne va pas créer des catastrophes à grande échelle involontairement. Ca pourrait laisser des plaies qui ne se refermeraient pas. »

Des erreurs comme réveiller certaines menaces endormies. Brice en gardait certaines séquelles. Un lien brûlant avait altéré sa vision, en plus de donner des yeux aux pupilles de rubis.

« Enfin peu importe, » dit-il avec un léger sourire. « Le plus important est de ne pas négliger non plus de vivre normalement, et de profiter de simples plaisirs... Comme faire un combat par exemple ! Ou des concours. »

Des choses qui s’étaient ancrées dans les traditions depuis bien longtemps. Des choses qu’aimaient partager la plupart des Hommes et des Pokémons. Des activités qui les réunissaient, mettant à l’épreuve les compétences de chacun. Le secret d’une vie harmonieuse. Ce qui échappait à Deoxys, à son armée et à la Boréale.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   Dim 11 Oct - 10:43


En voyant Brice lever les yeux au ciel, j’eu un instant peur d’avoir laissé ma curiosité aller un peu trop loin et ainsi de l’avoir agacé avec mes questions. Vu la manière évasive dont il répondit à mon excès de curiosité, je me laissais penser que je n’étais sans doute pas très loin de la vérité et donc que ce sujet là était et restait réservé aux gens qui s’y connaissaient vraiment. Bien entendu je ne pouvais répondre que par l’affirmative quand à sa demande de garder le silence puisque de toute manière, il avait été si vague que je n’avais aucune idée précise de ce qu’il avait en tête. N’étant pas du genre à aimer me prononcer sur des choses que je ne maitrise qu’à moitié, l’affaire était réglée sans aucune complication.

J’avais préféré passer à autre chose, me drapant dans mon amour propre et ma frustration par rapport à mon envie de filer un coup de main à tout le monde pour lutter et au fait que j’avais été lamentablement rebutée face à ce désir là. Le jeune homme tenta de tempérer un peu ma vexation en m’expliquant le principe de cette organisation et en me confirmant que même les anonymes tels que moi ou bien d’autres pouvaient eux aussi participer à la lutte. Mais je voulais faire plus que ça moi ! Moi aussi je voulais régler le compte de la boréale officiellement ! C’est plus qu’un grain de sel que j’allais apporter, la salière complète plutôt.  


- De toute façon, dans quelques temps ce sera réglé. Avec un peu de chance du moins. Je prévois bientôt de tenter ma troisième arène et j’espère évidement la réussir. Normalement l’entrainement et le niveaux sont là, mais je me met la pression le stress me fait systématiquement enchainer les bourdes…

Je lançais ça à la volée, un nouveau sourire gêné sur le visage alors que je me rendais compte qu’en plus de faire des pronostiques plutôt vaniteux à mon égard, j’étais en train d’étaler ma vie au maitre de la ligue de Hoenn, parfait inconnu jusqu’à il y a environ une dizaine de minutes et qui n’en aurait sans aucun doute strictement rien à faire surtout. Il continuait à coté de ça à s’expliquer concernant Deoxys et la boréale, posant réthoriquement une question qui me semblait plus philosophique qu’autre chose. A quoi pensait il exactement lorsqu’il parlait “d’autre réalité” ?  Etait-ce sa manière à lui de parler de la manière dont aurait pu se dérouler la situation si tous les événements déclencheurs avaient été évité ou parlait il vraiment de réalité parallèle ? Une théorie très prisée dans les livres de sciences humaines que j’avais pu grapiller de droite et de gauche mais jusqu’à maintenant je n’avais considéré cela que comme une théorie virtuelle au même titre que beaucoup d’autres toutes aussi imagées. En tout cas, s’il parlait de ça comme argent comptant c’était étrange à mes yeux et s’il s’agissait de la première possibilité, j’aurais bien rajouté qu’avec des “si” on mettait Mégapagopolis en bouteilles, mais bon je doute fortement que ce genre de remarque eu été bien accueillie dans une discussion pareille.

- Et bien… Ca dépend ce que l’on appelle autre réalité. Mais vu ses revendications, il faudrait remonter bien loin pour éviter la catastrophe. La domestication des pokémons remonte à quoi, peu après l’apparition de l’agriculture non ? Et l’invention de la pokéball est beaucoup plus récente selon cette échelle, mais à l’échelle humaine c’est assez énorme. Donc je ne rejette la faute sur personne hein, chacun est responsable de sa génération mais bon, l’effort collectif aurait du commencé il y a bien des années pour éviter la catastrophe.

Après je ne pouvais évidement pas prendre en compte l’age exact du virus puisque comme la plupart du grand public, je ne connaissais absolument pas l’année de sa naissance spontanée. Je ne pus réprimer un peu d’amertume et d’acidité lorsque le sujet revint vers la boréale, et pourtant ça ne me ressemblait habituellement pas d’être aussi acerbe. En même temps il fallait me comprendre, des gens qui menaçaient de libérer de force les pokémons de leur dresseurs pour instaurer à l’aide de Deoxys un nouvel ordre mondial ? S’appuyant qui plus est sur une vague promesse de liberté. Certes l’idée e mourir prématurément était loin de m’enchanter, ça on est bien d’accord, mais de là à partir assez défaitiste pour se soumettre aux quatre volontés de je ne sais pas qui, il y avait une grande marge qu’il m’était hors de question de franchir. Déjà le mouvement restait cloitré dans cette région c’était pas mal.

- J’ai bien peur que ces gens là ne fassent pas dans l’involontaire… Ils me font un peu penser à une base. Pas base au sens de piédestal ou je sais pas quoi, mais au sens chimique du terme. Même fort, le produit à l’air de rien mais si ça tombe sur la peau, ça se rince hyper mal et ça creuse petit à petit sans qu’on s’en rende vraiment compte et au final, ça fait un trou énorme !

Explication accompagnée bien entendue des gestes qui vont avec, félicitation Kara tu viens de passer pour une sorte de savante folle hybridée avec les connaissances d’un kit du petit chimiste. Il était temps de changer de sujet comme pouvait l’indiquer le petit sourire du maitre de Hoenn accompagnant sa phrase de transition et ce aussi, pour la sécurité du peu de sérieux que je réussissais tant bien que mal à renvoyer. Là le point sur lequel j’étais assez fière c’est que, effectivement j’arrivais bien à différencier menace mortelle à long terme des moments de détentes de la vie quotidienne. Trop forte n’est ce pas ? Nan mais bêtises mises à part, je n’allais pas faire comme pas mal de personnes ici et me contenter de me cloitrer dans un coin, prévoyant le pire et ruminant des idées noires. Il y avait encore pas mal de choses dont je voulais encore profiter avant d’être réduite en esclavage par des minions enragées. Je riais un peu à la nouvelle allusion aux concours, comme quoi ce sujet lui tenait vraiment beaucoup à coeur.

- Alors ça je suis bien d’accord, et les gens ne s’en rendent pas assez compte on dirait. J’ai été surprise de constater que les rues s’étaient pas mal vidées depuis la première fois où je suis venue dans cette ville. Mais bon, les gens sont des Wattouat, et je me dis qu’en restant positive j’arriverais peut être à “contaminer” deux ou trois personne au final. Je dérape dans un total hors sujet, je ne pensais pas qu’un dresseur de ta trempe serait aussi tourné vers les concours plutôt que vers les combats ! Enfin c’est ce que je ressens du moins, je ne fais que spéculer !

J’avais réadapté mon éternel sourire en disant cela, toujours aussi curieuse. Ah, et je précise, je jeu de mot avec contaminé était voulu cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis sûre de t'avoir déjà vu quelque part... [Brice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'avais envie de le dire
» Hommage à Fred Weasley (...mieux vaut tard que jamais...)
» [Terminé] Pokemon Shuffle - Avoir 2 Méga-Départ + Kyogre
» Je suis censée être sensée ?
» Quelle antenne intérieure pour avoir la TNT fr+ch ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: