Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se barrer d'ici... [Solène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bradley Hopes
Le vagabond
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 29
Localisation : Là où il n'est pas le bienvenu...

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Se barrer d'ici... [Solène]   Dim 30 Aoû - 17:55

Bordel, j'en ai marre...
Il y a quelques semaines, je pensais que Megapagopolis était la ville la plus peuplée de cette île de malheur. Mais c'était avant de mettre les pieds à Port Lieucca.
Des dizaines de touristes se pressent le long des quais comme des animaux affamés. Ils ne regardent pas où ils mettent les pieds, et je me suis déjà fait marcher deux fois sur le gros orteil. J'ai donc décidé que je mettrai mon poing sur la gueule du troisième qui s'y risquera.
Je déteste tout dans cette ville. Des sourires hypocrites des commerçants jusqu'aux exclamations émerveillées des vacanciers face au coucher de soleil, en passant par tous ces amoureux idiots qui prennent des selfies au bord de la plage, la bouche en cul de poule.

Après plus d'une heure de marche, je lève la tête et aperçois un paquebot de croisière, amarré au quai le plus poche. J'accélère le pas et me surprends même à courir, me faufilant à travers les gens pour rejoindre le pont au plus vite.
En me voyant approcher, l'un des marins me bloque le passage. Je n'y connais pas grand chose en la matière, mais quelque chose me dit que c'est le maître d'équipage. Peut-être est-ce sa carrure imposante, ou la manière dont ses collègues le regardent... ou simplement le fait que ce soit marqué sur son tee-shirt rayé.

"Holà, matelot, pas si vite !" me lance-t-il d'un ton bourru.

"C'est trop tard pour le prochain embarquement, c'est ça ?"

Sans lui laisser le temps de répondre, je sors de ma poche une liasse de Pokédollars et la lui tends.

"Tenez, je ne prendrai pas beaucoup de place. Vous ne remarquerez même pas ma présence."

Le mec regarde mon fric avant d'éclater de rire, et je me retiens de ne pas le balancer tout de suite à la mer.

"Désolé, mon gars, mais ce p'tit bijou est à quai pour au moins deux semaines."

Deux semaines ? DEUX SEMAINES ? Il ne peut pas être sérieux, cette putain d'embarcation est là seule à rejoindre la région d'Unys et les trajets sont quotidiens. Je remets les billets dans ma poche et m'approche davantage du maître d'équipage.

"Comment est-ce que je suis censé traverser, alors ?"

Étonnamment, ma voix est calme, et je ne suis pas encore sortie de mes gonds. La route depuis la capitale a dû me ramollir plus que je ne l'imaginais.
Le marin, quant à lui, hausse les épaules avant de me répondre.

"J'en sais rien, vous n'avez qu'à essayer par les airs, si vous avez les moyens."

Je préfère tourner les talons et m'éloigner, trop épuisé pour lui tenir tête. Bien sûr, j'ai les moyens. Je pourrais presque me payer un hélico, avec tout l'argent sale que je me suis fait ces huit dernières années. Mais c'est terminé, maintenant. Les flics ont certainement déjà mis la main sur ce pognon, et il ne me reste que six mille Pokédollars pour me barrer d'ici. Autant dire une misère.
Un marchand ambulant m'en demande une centaine pour un simple sandwich, et pratiquement le double pour des Pokéblocs peu engageants. Je lui souris poliment en lui adressant un doigt d'honneur, mais accepte quand même la transaction. Si mes Pokémon ne mangent pas, ils seraient bien capable de me laisser pourrir ici. Sauf peut-être Khalli, qui a toujours été là.

"Merde, qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire, maintenant ?"

Me voilà assis au bord d'un ponton en bois, à manger du pain certainement congelé avec du saucisson tout droit sorti du supermarché. Mes Pokémon ont déjà terminé leur maigre ration et franchement, à en juger par leur regard, ils doivent certainement songer à me bouffer en guise de dessert. Si seulement j'avais un foutu Pokémon de type Vol, j'aurais pu me tirer d'ici depuis bien longtemps et savourer une bonne pizza.
Après ce repas frugal, je rappelle mes Pokémon et décide de sortir de la ville pour dormir à la belle étoile, mais un étalage de fruits retient mon attention. J'attends que le vendeur soit abordé par un client pour m'engager et dérober deux oranges d'un mouvement finement exécuté. Je poursuis mon chemin comme si de rien n'était jusqu'à ce qu'un autre homme se mette à gueuler derrière moi.

"Au voleur !" Mais de quoi je me mêle, connard ? "Il a volé l'orange du marchand !" ♪

Sans prendre la peine de me retourner, je commence à courir à toute vitesse en espérant atteindre la sortie de la ville avant d'être rattrapé. Mais l'obscurité commence à tomber sur la ville et les rues sont moins bondées qu'elles ne l'étaient une heure plus tôt, et mes poursuivants - combien sont-ils, au juste ? - peuvent facilement me pister.
Aussi, je décide de m'engouffrer dans l'une des ruelles de la ville. Je cours pendant plusieurs minutes dans vraiment prendre le temps de réfléchir, tournant au hasard en privilégiant toujours les endroits les plus glauques.

Et c'est lorsque je bifurque pour ce qui semble être la dixième fois que je la percute de plein fouet...


Dernière édition par Bradley Hopes le Lun 7 Sep - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solène Feuerwehrmann
Dresseur en vacances
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 18
Localisation : Dans une forêt lointaine, où on entend le Hoothoot.

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Se barrer d'ici... [Solène]   Dim 30 Aoû - 21:58

Solène marchait vers la ville, après avoir pris congé d'Alex et de sa soeur. Après les explications du garçon sur les agissements de Deoxys et la Team Boréale -encore une Team d'andouilles plus ou moins dangereuses, il en fallait une dans chaque région, visiblement- son optimisme avait un peu baissé, même si elle ne sombrait pas pour autant dans la déprime. Disons que sur une échelle de 1 à 10, son côté positif était passé de 10 à 9. Bien sûr, elle ne craignait rien de la Team : il ne fallait pas oublier qu'un imposant Dracaufeu niveau Max l'accompagnait, toujours hors de sa Ball à cause de sa claustrophobie, donc prêt à intervenir rapidement en cas de besoin.
N'empêche que toutes ces histoires n'étaient pas rassurantes. Sur la route menant des plaines à Port Lieucca, elle demanda à ses pokémon s'ils comptaient la quitter pour rejoindre Deoxys. Magie Brûlée lui répondit au nom de toute l'équipe, très calmement :

- Solène. Crois-tu vraiment que l'on t'abandonnerait? Les pokémon voulant rejoindre le côté obscur sont ceux qui détestent les humains. Ils ont leurs raisons car, comme tu le sais, il y a beaucoup de... Décérébrés, dans ce monde. Mais ce n'est évidemment pas ton cas. Tu nous a toujours traités avec gentillesse, et tu es toujours à l'écoute de nous. Tiens, ce matin même, tu m'as demandé si tout allait bien dans l'équipe. Tu sais... Nous te considérons tous comme une amie.

Solène, émue après ce petit discours bien parlé, versa une larme, s'excusa et remercia son équipe. Crocs de Feu lui fit un gros câlin étouffant mais qui lui fit tout de même beaucoup de bien. Puis la dresseuse rappela ses pokémon -sauf son dragon-, car ils arrivaient à Port Lieucca.

Solène n'avait jamais aimé les villes. La seule qu'elle ait jamais apprécié était Cimetronelle, à Hoenn, car elle se confondait avec la nature. Les petits villages étaient également sympathiques. Mais les villes comme Safrania, Doublonville, Volucité, Illumis ou ici, Port Lieucca, elle les détestait. Trop d'immeubles, trop de pollution, trop de gens pressés, parfois dangereux et souvent décérébrés (pour reprendre le mot de sa Goupelin), trop de... Trucs créés par l'Homme. Mais elle devait, trop souvent, y aller. Pour acheter des médicaments, des objets utiles, et surtout des trucs à manger parce que les baies, ça va bien cinq minutes et qu'il vaut mieux les laisser aux pokémon sauvages.

Elle entra à Port Lieucca. Son Dracaufeu volait au-dessus d'elle, car s'il restait au sol, il gênerait les passants, et nombre de gens trop curieux lui demanderaient pourquoi elle avait un pokémon chromatique, et de nombreux dresseurs la provoqueraient en duel. Au moins, quand il volait, personne ne savait qui était le dresseur du dragon. Quelques enfants le regardaient avec admiration, d'autres en avaient un peu peur.

La dresseuse avançait donc dans les rues, sans que personne ne la dérange. Elle cherchait les magasins ainsi que le centre pokémon. La ville était un vrai labyrinthe, mais en restant dans les grands axe, elle devrait trouver. Elle repéra enfin le centre pokémon, au loin, et se hâta pour le rejoindre. Mais soudain, déboulant d'une rue étroite sur sa gauche, quelqu'un la percuta.

Le choc fut assez violent, et Solène en tomba à la renverse. Crocs de Feu fonça immédiatement vers elle, inquiet, et l'aida à se relever.

- Ça ira, Crocs de Feu, merci.

Elle se tourna ensuite vers le jeune homme qui l'avait percuté. Plutôt beau gosse. Rah, c'était pas le moment. Elle l'aida aussi à se relever.

- Ça va, vous n'avez rien?

La rousse ne savait pas pourquoi ce garçon courait, ni pourquoi il sortait d'une ruelle sombre et étroite, mais ce n'était pas ses oignons. Elle espérait seulement que ce n'était pas l'un de ces abrutis de la Team Boréale.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Hopes
Le vagabond
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 29
Localisation : Là où il n'est pas le bienvenu...

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Se barrer d'ici... [Solène]   Lun 31 Aoû - 18:08

Merde, ça fait mal.

Le choc m'a sonné, et je reste un moment sonné avant que ma vue ne s'éclaircisse à nouveau. Lorsque je me redresse, encore à genoux, le monde semble légèrement bouger autour de moi, comme si j'étais en train de flotter sur l'eau. Mais je n'ai pas encore perdu la boule. Je sais bien que ce foutu bateau n'est pas prêt à prendre le large avant un bon moment et putain, ce n'est pas comme si j'allais traverser l'océan à la nage.

En fait si, je perds la boule...

Lorsque je sens une main se poser sur mon bras, mon corps est parcouru d'un frisson. Est-ce que ces connards m'ont rattrapé ? Sans doute pas, je me serais déjà pris un coup de pied au cul sinon. Et puis la prise est douce, alors je suis presque sûr que l'on ne va pas me taper sur la gueule. Pas tout de suite, en tout cas.
J'empoigne le bras qui m'est tendu et parviens enfin à me lever. Mais lorsque mes yeux rencontrent les siens, mon regard se fige et j'en viens même à oublier ce que je fous dans cette ruelle.
Dans ma vie, j'ai vu défiler d'innombrables filles. Innombrables, parce que je n'ai jamais pris la peine de les compter et parce qu'au fond, elles avaient autant de charisme qu'un Kokiyas asthmatique. Des filles rousses, par contre, je n'en ai pas connues beaucoup. Encore moins avec des cheveux aussi longs dont les boucles tombent gracieusement sur un visage harmonieux.

Putain, je débloque !

Je secoue la tête, encore sonné par le choc, puis je me force à retrouver l'air maussade qui me va si bien. Mes yeux, par contre, ne peuvent s'empêcher de détailler à nouveau son visage, de ses cheveux à ses lèvres, avant d'embrasser sa silhouette dans son ensemble et - bordel, c'est quoi ça ? - de s'arrêter sur le plus grand Dracaufeu qui m'ait été donné de voir jusqu'à présent.

- Ça va, vous n'avez rien ?

Je détourne mes yeux de la bête reporte mon entière attention sur la fille que je viens de percuter. Je réfléchis à un mensonge à lui servir pour me débarrasser d'elle, avant de réaliser qu'elle m'a simplement demandé si j'allais bien.

- Ouais, ça va.

Je me masse le front d'un air songeur. Une légère bosse et déjà apparue et demain, elle sera devenue violette. Et inévitablement, j'aurai l'air encore plus con que je ne le suis réellement.

- Désolé. De t'être rentré dedans.

Ça doit faire plusieurs années que je ne me suis pas excusé et pourtant, je n'ai jamais cessé d'accumuler les conneries. Mais bon, là, c'est clairement ma faute, et j'aurais pu vraiment la blesser. Et puis merde, qu'importe si je m'excuse ou non. Je vais bientôt me casser d'ici et alors, je pourrai tout recommencer.

- Rien de cassé, de ton côté ?

Ces mots m'échappent presque de la bouche. Pourquoi faut-il que j'engage la conversation avec cette fille ? Si mes poursuivants me rattrapent maintenant, je n'aurai que des emmerdes. Il faut que je m'éclipse.
Voilà, c'est l'état d'esprit. Cette nana va me dire qu'elle est pressée puis va s'éloigner, et je pourrai trouver un endroit sûr en attendant de trouver une solution...


Dernière édition par Bradley Hopes le Lun 7 Sep - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solène Feuerwehrmann
Dresseur en vacances
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 18
Localisation : Dans une forêt lointaine, où on entend le Hoothoot.

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Se barrer d'ici... [Solène]   Dim 6 Sep - 1:22

Solène observa, un peu inquiète, le jeune homme reprendre ses esprits. Il tourna ensuite la tête vers elle pour voir qui il avait percuté, et eut comme un bug. Il la regarda avec de grands yeux, comme si Solène était une apparition divine, un extraterrestre ou autre chose du genre. Celle-ci se demanda pourquoi il la fixait ainsi.
*Je me suis changée en pokémon ou quoi...?*

Il secoua ensuite la tête et prit un air maussade qui semblait être son expression naturelle. Il observa à nouveau la rousse, puis son Dracaufeu, surpris -par sa taille et sa couleur, sans doute-.

Il lui répondit ensuite que ça allait, puis s'excusa de la collision.

- Oh, ce n'est rien! Ça m'arrive aussi, parfois. Je suis si maladroite... Bien que là, ça n'aie pas l'air d'être de la maladresse, mais plutôt de l'empressement!

Avant qu'elle ne lui demande les raisons de cet empressement, il lui retourna sa précédente question :

- Rien de cassé, de ton côté?

- Oh, non, j'ai l'habitude et je suis solide, t'inquiète! Enfin bref, pourquoi t'es si pressé?


La réponse arriva immédiatement après. En courant. C'étaient deux gars, au bout de la ruelle sombre, criant des "Ha! Là-bas! C'est lui!" en pointant le jeune homme du doigt.

Solène ne réfléchit pas. Elle cria "FUITE!" et sauta sur le dos de son Dracaufeu, qui prit Bradley dans ses pattes et s'envola aussitôt, sous les protestations des poursuivants de ce dernier.

Crocs de Feu sortit de la ville et se posa dans une zone boisée, au milieu des arbres. Une fois en sécurité, Solène, qui se demandait si elle avait bien fait d'aider ce gars qu'elle ne connaissait de nulle part, le questionna encore :

- C'étaient qui, tes poursuivants? Et toi, comment tu t'appelles? Moi, c'est Solène, et lui c'est Crocs de Feu!

Hrp:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Hopes
Le vagabond
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 29
Localisation : Là où il n'est pas le bienvenu...

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Se barrer d'ici... [Solène]   Lun 7 Sep - 18:13

Cette fille est chiante, avec ses questions. Pourtant, elle vient à peine d'ouvrir la bouche. Je réfléchis au meilleur moyen de l'envoyer bouler lorsque les cris de ces connards résonnent derrière moi.
Je me retourne, prêt à les accueillir comme il se doit, lorsque je sens mon corps s'élever brutalement dans les airs.

Putain, ma veste !

La ruelle rétrécit à vue d’œil, et mes poursuivants se réduisent très vite à l'état de minuscules points en contrebas. Ma tête commence à tourner, et je m'assure de garder la bouche bien fermée pour ne pas évacuer mon dernier repas... avant de me rappeler que celui-ci se résumait simplement à un sandwich immonde. Ça fait vingt-quatre heures que je n'ai quasiment rien bouffé, et j'ai la dalle. J'ai la dalle, mais j'ai aussi envie de dégueuler. C'est bizarre. Et j'ai franchement hâte que ça se termine.
Sauf que je dois attendre quelques minutes supplémentaires - elle fait exprès, ou quoi ? - avant que le Dracaufeu ne daigne atterrir dans une forêt. Bon, ce n'est pas tout à fait une forêt, mais il y a beaucoup d'arbres, alors c'est pareil.

"C'étaient qui, tes poursuivants? Et toi, comment tu t'appelles? Moi, c'est Solène, et lui c'est Crocs de Feu !"

Putain, elle parle vraiment trop, et je sens que ma tête va exploser d'un moment à l'autre. Pourquoi faut-il que j'aie à ce point le mal de l'air ?
Je ne réponds pas tout de suite, préférant reprendre mon souffle et retrouver mes moyens au cas où les choses tourneraient mal. C'est souvent ce qui arrive, lorsque je me retrouve isolé dans un endroit que je ne connais pas. Et cette nana peut bien être canon, je dois me montrer plus vigilant que je ne l'ai été jusque-là.
Quand enfin je relève la tête, je songe un instant à lui dire qu'elle ferait mieux de se mêler de ses oignons, avec mon tact habituel, mais je me ravise au dernier moment. Cette fille et son Dracaufeu peuvent parcourir de longues distances sans difficulté. Mal de l'air ou pas, elle peut m'offrir mon ticket de sortie et, par la même occasion, le début d'une nouvelle vie. Il me suffit juste de l'amadouer pour obtenir ce que je veux, puis de l'envoyer promener une fois arrivé à Unys.
Je me force à esquisser un maigre sourire.

"Bradley. Ces gars me couraient après parce que j'ai volé des fruits... Mes Pokémon ont besoin de manger, et je dois garder mes thunes pour prendre un bateau qui ne partira sans doute jamais. Voilà, tu sais tout."

Bordel, j'ai horreur de m'apitoyer sur mon sort. Le pire, c'est quand je lis la pitié dans le regard des autres. Même si je feins la misère, j'en arrive à me dégoûter. Mais si je dois en arriver là pour me tirer d'ici, qu'il en soit ainsi.

"Et toi, ça t'arrive souvent d'attraper des gars avec ton Dracaufeu et de les isoler dans une forêt ? Je dois m'inquiéter de ce qui va m'arriver ?"

Première étape, essayer de détendre l'atmosphère... sans me faire cramer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se barrer d'ici... [Solène]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se barrer d'ici... [Solène]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière pour barrer le feu.
» BARRER LA ROUTE A KABILA, BY ANY MEANS NECESSARY
» Jarwal le lutin
» [AIDE] wildfire bloquer
» debloquer blackberry bold 9900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: