Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [S1] Bahia Nur[Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bahia/Oliver
Handicapée malchanceuse
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 07/08/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: [S1] Bahia Nur[Validé]   Ven 8 Aoû - 10:06

La gardienne de la forêt

Nom / Prénom: Sur ces certificats de naissance, elle s’appelait Amélia Morena. Elle a été ensuite renommée Bahia Nur lors de son adoption officielle.
Surnom : Princesse. (Donné par Cogneur -et Nath, mais chut-)
Rang désiré: Gardienne de la forêt.
Age: 26 ans.
Sexe: Féminin
Métier: Botaniste/herboriste et chasseuse de braconnier à ses heures.
Origine: Kanto.
Groupe Principal : Neutre
Groupe Secondaire : Développera quelques liens avec la Neo-Zodiac plus tard.


*****

Histoire :

Qui ne connaissait pas le vieux Edward ? Ce grincheux s’attirait des troubles partout dans le village, plutôt désagréable et vulgaire. Heureusement pour les habitants d’Avalaville, cet ancien champion restait la majorité du temps dans la pension qu’il avait installée à la sortie de la ville. Il était peut-être cru, mais le travail qu’il faisait avec les Pokémons était impressionnant. Certains disaient qu’il était ainsi parce qu’il avait perdu sa femme à Unys, morte dans un accident de voiture. C’était ce que disait Edward, mais la réalité était qu’il était divorcé et qu’il détestait son ex-femme, ce faisant un plaisir de raconter aux gens d’ici qu’elle était décédée. Les rumeurs couraient aussi qu’il avait fait pendant longtemps la conquête des badges, accompagné d’une équipe de Pokémon particulièrement puissante. Il ne restait que des vestiges de cette époque, la majorité de ses compagnons de voyage ayant décidé de partir continuer leurs vies ailleurs. Seul quelqu’un d’entre eux était resté pour aider Edward avec sa pension : son fidèle Blindépique, sa Parasect et son Corboss. Ensemble ils formaient un groupe assez fermé, des liens très forts les unissant. Ils vivaient paisiblement sans se compliquer la vie, le vieux grincheux profitant au maximum de sa retraite, glandouillant ici et là. Jusqu’au jour où…

-‘ C’est quoi ce truc ? ‘

Il y a 25 ans de cela, Edward fut réveillé par des pleurs d’enfants, qui semblaient provenir de son salon. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver sa Paras avec un bébé entre les pinces, un panier d’osier posé à côté. Croyant sortir tout droit d’un film pourri, Edward dut se rendre à l’évidence après quelques jours que ce n’était pas une mauvaise blague. Personne ne revint chercher la petite fille, une simple note dans son panier disant de bien s’en occuper. Le vieux grincheux n’avait pas envie de garder l’enfant avec lui, ça bouffait beaucoup de temps et d’argent ces petites bêtes. Sa Parasect ne voulait pas se débarrasser de celle-ci, la gardant nuit et jour, veillant sur elle. Après quelques jours les autres Pokémons se mirent à faire pareil, Edward surprenant son Blindépique à avoir du plaisir à tenir la petite dans ses bras ou voyant le Corboss discrètement jouer avec elle. Le temps passa et la police ne retrouva jamais la mère de la petite, ils proposèrent donc de la prendre et de l’envoyer dans un centre pour adoption. Et Edward répondit qu’il la prendrait. L’homme n’avait aucune idée pourquoi, mais il avait lui aussi fini par être charmé. Il n’avait aucune idée de comment s’occuper d’un bambin, mais ça ne devait pas être bien plus compliqué que les Pokémons, non ?

Non ?

Et c’est ainsi que la petite fut nommée Bahia et s’installa officiellement dans son nouveau foyer. La nouvelle fit le tour du quartier, les gens regardant avec curiosité le vieux grincheux se balader fièrement avec la petite dans les bras. Ce fut un changement drastique pour Edward, qui commença à s’attirer un peu plus la sympathie des autres. La présence de l’enfant semblait avoir un effet calmant sur lui, essayant même de contrôler ses paroles pour éviter qu’elle ne répète malencontreusement les mauvais mots.  Le poupon attirait beaucoup l’attention, son regard en était la première raison. Celle-ci grandit paisiblement, sans deviner qu’elle avait été adoptée. Pas qu’Edward lui cachait le fait, la petite ne lui avait simplement pas posé la question. Dès son jeune âge, la demoiselle développa un étrange intérêt pour les plantes, restant assise dans le jardin pendant des heures. Elle était fascinée par les Pokémons plantes et adorait lorsque Cogneur l’attrapait avec ses lianes, la ramenant dans ses bras. Elle touchait à tout et si on ne la surveillait pas suffisamment, faisait une tonne de bêtise. Heureusement pour les papas en charge, la maternelle vint rapidement. Bahia ne s’était pas vraiment fait d’amis lorsqu’elle était en garderie, ils espéraient que de commencer l’école y changerait quelque chose.

La rentrée en maternelle se passa plutôt bien. La petite était très timide et se laissait facilement marcher sur les pieds, subissant parfois les moqueries de ses camarades. La situation ne s’améliora pas vraiment en grandissait : certains savaient qu’elle avait été adoptée et semblaient avoir un malin plaisir à jouer sur cette corde sensible. Pour Bahia c’était stupide, elle avait été adoptée, mais pour elle la relation qu’elle entretenait avec son père était plus forte qu’un lien de sang. Essayant de ne pas trop y porter attention, elle continua ses études avec beaucoup de difficulté. Heureusement la demoiselle s’était fait offrir son tout premier Pokémon, le fils de la Parasect. La présence du petit insecte était réconfortante pour elle, celle-ci passant énormément de temps avec lui. La petite se montrait très intelligente lorsqu’elle aimait un sujet en particulier, mais lorsqu’elle n’avait pas d’intérêt, elle avait du mal à suivre. Ses notes et ses problèmes avec ses collègues de classe minaient son moral et cela se ressentait à la maison. Edward et Cogneur tentaient de l’aider le plus possible, mais cela faisait bien longtemps que le premier avait été à l’école… pour ce qui était du deuxième, ce n’était même pas la peine de le demander. La petite trouva néanmoins le moyen de passer et au final, fut inscrite dans une école privée avec une option en biologie. Peut-être pourrait-elle enfin faire quelque chose qui lui plaisait.

L’adolescence arriva et les changements aussi par la même occasion. Bahia n’acceptait plus les traitements qu’elle subissait étant plus jeune, se montrant particulièrement têtue et encline à réagir promptement. Quand quelqu’un lui tapait sur les nerfs, il le savait rapidement. Il faut dire que le Blindépique avait eu de l’influence là-dessus, il avait entrainé la petite à se battre si besoin et à affirmer ses opinions sans briser l’échine. La demoiselle se tenait avec d’autres personnes un peu rejetées comme elle, ne se préoccupant pas des autres, sauf s’ils étaient chiants. La demoiselle se montrait de plus en plus frustrée de ses notes, ne comprenant pas trop pourquoi elle réussissait très bien en biologie, mais pas dans le reste. Ses professeurs se posaient eux-mêmes la question, ne comprenant pas trop pourquoi elle battait tout le monde dans une matière, mais avait du mal à suivre dans les autres. Les autres aimaient bien dire qu’elle avait le QI d’un poireau, ce qui ne faisait qu’accentuer l’envie de celle-ci d’abandonner ses études. La seule chose qui la retenait, c’était sa passion et sa famille : Bahia était consciente que son père serait particulièrement déçu si elle lâchait au beau milieu de ses études. Redoublant d’ardeur, celle-ci eut la chance de recevoir de l’aide venant de ses professeurs et s’améliora assez pour ne plus avoir peur de ne pas passer son année. Contente de son travail, celle-ci pouvait enfin souffler un peu.

Elle développa vers ses vingt ans une relation avec un jeune homme du même genre qu’elle, trouvant chez lui un certain charme. C’était sa première vraie relation amoureuse et la demoiselle était vraiment attachée à lui, la peur du rejet étant bien ancrée en elle depuis son enfance. Ils passèrent quelques mois ensemble, Bahia lui donnant toute sa confiance et lui racontant beaucoup de choses sur sa vie privée. Un beau matin elle se réveilla et fut surprise de voir ses secrets étalés sur les réseaux sociaux, sans parler des gens au courant à l’école qui semblaient se faire un malin plaisir à rire d’elle et propager la nouvelle encore plus. Folle de rage, Bahia venait de briser les limites de sa patience. Certaine que cet idiot était la source de ses emmerdements, elle attrapa sa bible de biologie de deux-mille pages et alla lui rendre visite alors qu’il était dans la cour de récréation. Autant dire que celui-ci ne comprit absolument rien lorsqu’il se prit le livre en plein dans la figure, tombant à la renverse sous l’impact. La demoiselle aurait peut-être pu s’en sortir avec un avertissement si elle s’était arrêtée là, mais la colère était trop grande pour le laisser s’en tirer aussi facilement. La jeune femme en avait donc profité pour lui coller deux coups de poing, finissant d’achever son nez facturé.

C’est ainsi qu’elle fut renvoyée de l’école.

Bahia ne savait plus trop quoi faire de sa vie. Son père était en colère contre elle et seul son ami le Blindépique semblait comprendre le comportement de celle-ci. Elle resta quelques mois à la maison, décidant qu’elle n’avait besoin de personne pour étudier ce qu’elle aimait. Celle-ci poussa donc au maximum ses connaissances en botanique, apprenant vite et beaucoup. Edward se rendit compte des efforts qu’elle faisait et décida finalement de la pousser dans cette direction, tentant de lui donner tous les outils pour réussir. Après presque un an d’inactivité scolaire, Bahia rencontra des botanistes travaillant dans une université et tenta de les convaincre. D’abord septique à l’idée d’accepter quelqu’un sans diplôme, ils se rendirent compte que les connaissances de la demoiselle sur le sujet étaient aussi importantes que les leurs. Impressionner du bagage de la jeune femme, celle-ci fut admise sous certaines conditions et fut prise en charge par une vieille dame particulièrement désagréable. Malgré ses humeurs maussades, Bahia l’aimait bien et s’habitua vite à la vie en université. Enfin épanouie dans un élément qui lui était familier, la demoiselle passa quelques années à Megapagopolis et décrocha son diplôme avec brio. Elle décida ensuite de retourner chez elle, contente à l’idée de revoir son père, un diplôme en poche.

Quelle ne fut pas sa surprise d’être accueilli avec un cadeau étrange : on avait laissé un paquet pour elle le matin même. Son père avait ouvert par curiosité, découvrant une Pokéball et une simple note qui disait : Je suis fière de toi. Autant dire que le plaisir de revenir fut vite remplacé par une impression de malaise, Bahia n’étant pas sûre de comprendre ce qui se passait. Son père était furieux et avec raison : si ce message venait réellement de la mère de la petite, pourquoi ne pas être venu la voir ? Après quelques jours de réflexion à ce sujet, Bahia décida de garder les Noeunoeufs se trouvant dans la ball et alla mettre la note au feu. Sa famille, c’était celle-ci. Il était hors de question pour la demoiselle de chercher à reprendre contact avec la personne qui lui avait fait ce message, c’était à elle de venir. Mettant le tout derrière elle comme si rien ne s’était passé, Bahia fut finalement engagée par un institut de recherche et continua sa vie tranquillement, les mauvaises années derrière elle.

Elle n’entendit plus parler de cette note pendant quelques années, continuant ses recherches. La jeune femme publia quelques écrits et commença à se faire connaitre du milieu, s’attirant de l’attention. Un matin, alors qu’elle se préparait pour aller travailler, elle remarqua que le gazon de la cour arrière semblait avoir brûlé par endroits. Curieuse elle alla voir dehors et fut surprise de trouver un Malosse particulièrement maigre en train de manger la nourriture qu’elle laissait pour les Pokémons de la pension. Un peu hésitante au début, la demoiselle décida de le garder, s’occupant de lui comme d’un nourrisson. La venue du Malosse créait tout un changement de dynamique, Bahia dut se rendre à l’évidence qu’élever un bébé Pokémon était plus compliqué que ce qu’elle croyait. Malgré l’aide du reste de son équipe, le canidé faisait beaucoup de bêtise et celles-ci étaient parfois dangereuses pour les gens autour.  Néanmoins avec un peu de temps et d’amour, Bahia trouva le moyen de le contrôler un peu, pour éviter qu’il ne mette le feu à la maison. Le seul petit problème était qu’elle se faisait souvent mordiller les doigts par celui-ci et sa bave particulièrement toxique lui donnait l’impression d’avoir les doigts en train de se consumer. Ne sachant plus trop quoi faire avec la douleur, Bahia décida de faire une recherche pour trouver une plante capable de calmer ses brûlures.

C’est ainsi donc qu’elle développa un certain intérêt pour l’herboristerie, créant toute sorte de choses pour le plaisir. Parfois cela fonctionnait bien, parfois un peu moins bien. Celle-ci termina quelques fois à l’hôpital, mais ne semblait pas perdre son enthousiasme sur les découvertes qu’elle faisait parfois. On ne venait plus la voir uniquement pour des problèmes reliés aux plantes, les gens des quartiers autour commençaient à venir chercher les remèdes  dans son atelier. Contente que ses efforts soient récompensés, celle-ci continuait ses recherches de botanique et en herboristerie.

Bonjour, Bahia. Je sais que tu te poses beaucoup de questions à mon sujet. Rejoins-moi dans la grotte que tu as visitée il y a une semaine, je serais là, avec toutes les réponses à tes questions.

Lors d’un matin en apparence bien ordinaire, Edward se rendit compte que sa fille avait disparu, et ce, sans apporter ses Pokéballs. Surpris, il trouva une note disant qu’elle était partie proche de la montagne pour récolter quelques échantillons. Il attendit de nombreuses heures, mais, voyant que celle-ci ne revenait pas, décida de partir à sa recherche avec Cogneur. Ils tombèrent sur des randonneurs sur le chemin et ceux-ci décidèrent de les aider, fouillant chaque recoin de la petite clairière sur le bord de la montagne. C’est alors qu’ils virent un Ténéfix courir vers eux, un pendentif au cou.

Bahia marchait doucement, suivant le tunnel qui s’enfonçait dans la pierre. Elle déboucha rapidement dans une grande grotte, d’habitude peuplée de Pokémon. Le cœur battant à la chamade, la demoiselle fit glisser le rayon de sa lampe de poche autour d’elle. Il n’y avait… personne ? La rousse attendit quelques minutes, rien que pour être sûre. Après cinq minutes d’attente qui lui semblait interminable, celle-ci décida avec colère de repartir immédiatement. Lorsqu’elle se retourna, la demoiselle se retrouva face avec un Noctunoir, qui semblait être là depuis un moment. Manquant de faire une crise cardiaque, celle-ci se retrouva sur les fesses, fixant le spectre sans trop comprendre. Que faisait-il là ? La présence de celui-ci lui faisait peur, les spectres n’avaient pas vraiment une bonne réputation. Tentant de partir, le Pokémon se jeta sur elle, se fondant dans son corps alors qu’elle criait. Bahia dut se retenir de vomir, soudainement prise de nausées. Elle ne voyait plus le spectre et son corps était froid, sentant que quelque chose clochait. Son esprit était attaqué de toutes sortes de pensées, la demoiselle croyant sur le coup qu’elle était en train de devenir folle. Son corps ne répondait plus à ses commandes, elle se releva alors qu’elle voulait rester coucher et ce mit marcher, s’enfonçant encore plus dans la montagne.

Pendant qu’elle marchait sans vraiment le vouloir, toutes sortes d’images défilaient dans sa tête. Elle voyait une jeune femme avec des yeux comme elle, avec un uniforme de la Team Rocket. Elle voyait celle-ci commettre des vols et s’enfuir de la police, sentant au fond d’elle le plaisir de celle-ci à faire mal aux autres. Elle la voyait prendre des médicaments et si elle ne le faisait pas, devenir folle et frapper tout ce qu’il y avait autour. Elle la voyait boire sans retenue et s’envoyer en l’air avec le premier venu. Puis elle la vit avec un ventre rond, inquiète et seule. La femme devait beaucoup d’argent, elle n’avait rien pour ce bébé, même pas un toit. La demoiselle sentait que cette femme ne voulait pas changer de vie pour elle, qu’elle considérait que c’était mieux de l’envoyer ailleurs.  Bahia tenta de ne pas regarder, mais tout se déroulait dans son esprit. Elle la vit mettre au monde et donner l’enfant – une fille – à une autre femme, qui lui promit qu’elle trouverait un endroit pour elle. Elle la vit reprendre son train de vie comme si de rien n’était, arrêtant de prendre ses médicaments et devenant de plus en plus violente. Elle la vit se battre avec des policiers, riant comme une folle alors qu’elle se prenait deux balles et tombait au sol, morte.

Bahia déboucha sur une autre grotte, où un imposant Onix dormait. Toujours incapable de reprendre le contrôle d’elle –même, elle se mit à s’approcher de lui, sentant la terreur grandir en elle. C’est alors que le visage de la femme – qui lui ressemblait tant – apparut de nouveau dans son esprit, sa voix résonnant dans son crâne.

-‘ Bonjour, Amélia. Je sais qu’ils t’appellent d’une autre manière, mais sache que ceci est ton vrai nom. Je m’appelle Anabelle, je suis… ta mère. Tu es tellement jolie. J’aurais aimé pouvoir partager des moments avec toi lorsque j’étais encore vivante… Mais bientôt, nous pourrons le faire. ‘

Incapable de crier ou de répondre, Bahia regarda avec impuissance son corps attraper un caillou et l’envoyer sur le Onix, qui se réveilla presque instantanément. Celui-ci se retourna et se mit à rugir, furieux de voir une intruse dans son domaine. Voulant essayer de la faire fuir, il frappa les murs de sa queue, faisant trembler la montagne. La demoiselle était incapable de bouger, restant là alors que la grotte s’effritait et que des cailloux tombaient au sol. La secousse finit par la faire tomber et alors qu’elle tentait de ramper, l’une des pierres tomba sur sa jambe.


Dès que son père aperçut le pendentif au cou du petit Pokémon, il s’élança vers celui-ci et lui demanda où il l’avait trouvé. Le Ténéfix leur fit des signes et ensemble ils partirent vers la montagne, se dépêchant de rejoindre la demoiselle. Ce fut Cogneur qui la retrouva le premier, fonçant vers elle alors qu’il rugissait de colère. Bahia était évanouie et son sang se répandait encore un peu sur le sol, vivante mais à la limite de la mort. L’un des randonneurs utilisa un de ses Pokémons pour lui administrer un Vibra-soin et le Blindépique souleva la pierre, prenant ensuite celle-ci dans ses bras. Ils repartirent rapidement, aucun d’eux ne voyant le Noctunoir qui flottait dans l’ombre.

La douleur était insoutenable. Bahia avait la jambe broyée sous la pierre, tout son corps lui envoyant des signaux de douleur. Elle voyait le spectre qui flottait plus loin, celui-ci lui ayant enfin redonné le contrôle de son corps. La demoiselle était certaine qu’il aurait voulu que cette pierre lui tombe sur la tête. Commençant à voir des points noirs, la jeune femme remarqua alors un petit Ténéfix, qui s’approcha d’elle. Portant la main à son cou, celle-ci prit ses dernières énergies pour lui tendre son collier. Le spectre parut hésitant, mais finit par l’attraper, le glissant autour de son cou.

-‘ … a… ai…de… mo… ‘

Et elle ferma les yeux, le spectre partant en courant.


Malgré toutes les questions qu’on lui posa, Bahia resta complètement fermée sur ce qui s’était passé dans la montagne. Difficile d’expliquer ce qu’elle avait vu, elle ne le comprenait pas elle-même. La jeune femme se battit fermement contre les médecins, qui voulaient au départ lui amputer la jambe. Les chances qu’elle puisse regagner sa mobilité si elle la gardait étaient minces, mais elle préférait l’avoir que se la faire couper. On la prévint que cela prendrait plusieurs mois et qu’elle risquait d’avoir mal longtemps, elle accepta d’en payer le prix. Ce fut une période longue et difficile, ses Pokémons mirent du temps à ne plus être fâchés contre elle et les opérations se succédaient. Bahia apprit à mieux connaitre son sauveur, qui s’avérait s’appeler Rubis. Ils passèrent beaucoup de temps ensemble, mais malheureusement, celui-ci décida de partir quelques semaines avant qu’elle ne sorte de l’hôpital. Il se laissa attraper par celle-ci et lui promit qu’il reviendra la voir, dès qu’il aurait fini de régler quelques détails importants.  Déçue, mais comprenant sa décision, elle le laissa partir et continua ses efforts de son côté.

Après quelques semaines, elle pouvait enfin sortir. La demoiselle était obligée de porter une structure de métal qui la soutenait et marchait exclusivement avec une canne, mais c’était mieux que de rester dans un lit à ne rien faire. Dès le moment où sa jambe arrêta de lui faire vraiment mal, elle décida de partir de la maison. Elle laissa de côté ses recherches et décida de voyager un peu. Elle voulait se ressourcer et prendre un peu de temps pour elle et ses Pokémon. Bahia avait souffert de cette aventure, pas juste physiquement, mais aussi psychologiquement. Elle voulait mettre cet épisode derrière elle, espérant ne plus jamais en entendre parler. Edward n’aimait pas trop que sa fille se promène ainsi blessée, alors il lui demanda d’amener Cogneur avec elle, ce qui la rassurait énormément. Ils partirent donc tous ensemble. Bahia ne savait pas où et combien de temps, elle laissait son instinct choisir pour elle.  Jeune elle avait toujours rêvée d’aventures comme celles que vivaient les dresseurs, il était temps pour elle de laisser son atelier de recherche et de voir le monde.

*Résumé de la S1*

Et c’est ce qu’elle fit.

Libre comme l’air, Bahia profita d’abord de cette nouvelle condition pour faire des choses qu’elle n’avait pas le temps de faire lorsqu’elle travaillait : paresser. Ils passaient la majorité de leurs temps dans la forêt, vivant de peu de chose. C’était une véritable libération pour la jeune femme, qui se sentait revivre. Seulement, les choses se gâtèrent rapidement. Alors qu’elle retournait en ville pour faire son épicerie, elle rencontra un jeune homme du nom de Joachim. Après un combat entre le Blindépique de Bahia et le sien, ils discutèrent un peu et se préparèrent à se séparer. Cette histoire aurait pu se terminer à ce moment si des bombes n’avaient pas explosé au beau milieu du centre-ville, obligeant Bahia à changer de chemin pour rejoindre la forêt. Aider de son nouvel ami, ils se retrouvèrent malheureusement piégés dans une ruelle en compagnie de Zodiacs. C’est de peu qu’ils purent se soustraire à leurs menaces et après un léger détour à l’hôpital, Bahia se dépêcha de retourner dans son élément naturel.

C’est à partir de ce moment que son rêve se mit à s’écrouler. Lors d’une soirée qui s’annonçait intéressante, la demoiselle tomba sur une jeune femme ayant les mêmes intérêts qu’elle. Elle l’invita à regarder la séance d’évolution des Bulbizarres et la cérémonie fut étrangement interrompue par des Zodiacs. Bahia était loin de se douter qu’ils revenaient pour elle, se faisant capturer à la fin de la soirée par la demoiselle qu’elle avait rencontrée, qui s’avérait être une commandante. C’est ainsi que commença sa prise d’otage au sein de la Zodiac.

Les premiers jours furent plutôt difficiles pour la demoiselle, qui refusa d’abord de donner ses recettes. Après un peu de pression, celle-ci accepta finalement sa condition et donna tout ce qu’elle savait, allant jusqu’à préparer les mélanges de ses poisons pour eux. Ce ne fut que quelques jours après son installation qu’elle rencontra celui qu’elle surnomme Topic, un Zodiac plutôt haut gradé qui ne lui inspirait pas vraiment confiance au départ. Un peu écrasé par la solitude et ce sentiment de renfermement, Bahia fit quelque effort et apporta son aide à celui-ci, pour faire éclore un œuf. L’expérience s’avéra être un succès et l’avis de la demoiselle changea un peu sur la Zodiac, celle-ci développant une certaine confiance envers le Tapis.

Elle passa ainsi presque un mois parmi la Zodiac, enfermer entre quatre murs. Quelques jours avant sa libération, on accepta de la laisser sortir accompagner, juste pour voir son degré de servitude. Elle rencontra donc Nathael, son geôlier de la journée. Quelques incidents se produisirent cette journée-là et après avoir échappé à une horde de Blindépique en colère, Bahia dut se rendre à l’évidence que le Zodiac était différent des autres qu’elle avait rencontrées jusqu’à maintenant. Étonnée elle-même de l’affection qu’elle lui portait, cette rencontre lui laissa une impression bizarre. Cette journée s’était plutôt bien finie, la demoiselle croyait s’être fait deux nouveaux amis, celle-ci ayant aussi récupéré un Grotichon sur le chemin. Elle fut relâchée à peine trois jours plus tard, n’ayant pas la chance de le revoir.

Contente d’avoir repris la liberté dont elle rêvait tant, Bahia décida de prendre quelques vacances chez sa tante, à Lieucca. Elle y rencontra un jeune homme du nom de Yuugure ayant quelque chose en commun avec elle : un handicap. Ils passèrent la soirée ensemble et la demoiselle fut surprise d’apprendre que celui-ci avait bien failli mourir à cause de Tapis. Honteuse d’avoir pu l’aider ou penser qu’il avait l’air gentil, elle tenta de cacher son malaise tout le long des activités. Ce ne fut que plus tard qu’elle fut attaquée par une Zodiac qui lui confirma qu’elle était toujours surveillée. C’est à ce moment que Bahia décida de partir, reprenant le train pour Megapagopolis dès le lendemain pour éviter de mettre son nouvel ami en danger.

Quelques jours après, c’était l’hécatombe. La Zodiac grouillait de partout et l’étoile allait bientôt descendre pour exaucer les vœux. Bahia était prête à en découdre et en compagnie de son équipe, descendit dans la rue pour affronter ses anciens kidnappeurs. Quelle ne fut pas sa surprise de retomber sur Nathael, tentant de raisonner celui-ci pour qu’il vienne de son côté. Malheureusement le tout se mit à dégénérer et la fin de cette histoire laisse encore un goût amer à Bahia.

Une seule chose de bien s’était produite cette journée-là : L’étoile était morte.

Bahia décida d’aller ensuite à Lakit avec Cogneur et le Brutalibre qui l’avait aidé contre Nathael, pour voir de ses yeux que c’était bel et bien terminé. Elle fut surprise de voir un Ténéfix qui errait là-bas, un gros rubis dans les mains et un chapeau de cow-boy sur la tête. La demoiselle tenta de communiquer avec celui qui l’avait sauvé il y a un an de cela, mais rien ne lui vint. Le Pokémon transformé semblait être devenu fou. Inquiète à son sujet, elle décida de le ramener avec elle.

*De la S1 à la S2*

Bahia reprit lentement le cours de sa vie. Toute cette histoire l’avait fatigué et l’état de sa jambe était déclinant. Décidant de prendre le repos qu’elle méritait, elle retourna à Lieucca prendre des vacances. Elle y rencontra de nouveau Yuugure et se vit offrir le Magicarpe qu’il avait pêché quand ils s’étaient rencontrés, la demoiselle l’acceptant avec plaisir. Son père lui avoua à son retour qu’il comptait vendre la maison à Avalaville et s’installer dans une petite maison de campagne toute proche de la forêt dense. Il lui proposa de payer avec lui et partager la maison en deux, ce qu’elle accepta sans hésiter. Ils signèrent les papiers d’entente et une semaine après l’attaque massive des Zodiacs, ils commençaient déjà à s’installer. Bahia fit construire un énorme aquarium pour son nouvel ami, qui semblait apprécier sa maison. La demoiselle prit quelques semaines au calme, sortant très peu du périmètre de son terrain. Elle tentait de trouver les raisons du comportement de Rubis, mais c’était peine perdue. Son Grotichon était partit au tout début avec son père pour subir un entrainement particulier, celui-ci se voyant ensuite offrir une place dans un club de combat à Megapagopolis. Bahia était triste de le voir partir, mais ils avaient passé peu de temps ensemble, c’était normal qu’il ait envie d’autre chose.

Alors qu’elle étudiait tranquillement une pierre plante dans son bureau, celle-ci fut appelée pour son Blindépique et laissa la pierre à nue sur sa table de travail. Bahia faillit bien avoir une crise cardiaque lorsqu’elle revint dans la pièce et qu’elle trouva un Noadkoko au beau milieu. Globule lui avoua par la suite que c’était la faute de Ed, l’un des noeunoeuf rejeter par son groupe. Celui-ci avait demandé au Paras de l’amener sur la table et l’insecte n’avait jamais fait le lien avec la pierre. Bahia se retrouva avec un deuxième problème sur les bras : en plus de devoir gérer un Ténéfix fou, elle avait à présent un Noadkoko qui n’aurait jamais dû évoluer à ce stade. Elle le garda en observation et décida de le renommer Quercus après quelques jours, celui-ci étant devenu un tout autre Pokémon. Son état était tout aussi instable, la demoiselle décida de l’étudier et de l’aider le plus possible à reprendre contrôle de son corps.

Après un mois de glandage intensif et de visite à l’hôpital pour vérifier que tout allait bien, Bahia décida de reprendre tranquillement sa vie dans les bois. Elle partit donc en compagnie de Cogneur, Santo, Rubis, Globule, Torche et Quercus. C’était un peu difficile avec le Ténéfix et le Noadkoko, mais les autres étaient là pour aider la demoiselle. Ils passèrent trois semaines sans trop de problèmes, la demoiselle étudiant un troupeau de Noadkoko sauvage pour voir si leurs comportements ne lui donneraient pas des trucs pour aider le sien.

Un soir, alors qu’elle prenait des notes dans son carnet en observant quelques membres du troupeau, des hurlements se firent entendre. Les Noadkoko étaient attaqués par une meute de Démolosse, probablement pour une question de territoire. Incapable de voir les pauvres arbres se faire brûler, la demoiselle engagea le combat avec ses Pokémons. Ils mirent à mal la meute rapidement et Torche gagna contre le chef, l’envoyant au tapis après un combat violent. Ce fut avec surprise que Bahia se rendit compte que les autres canidés du groupe semblaient attendre les ordres de son chien infernal. En battant l’Alpha il avait gagné le respect des autres, prenant la place de chef. La plus grosse surprise était à venir : Torche ne voulait plus partir. Bahia avait décidé de lui laisser quelque jour dans sa nouvelle condition, pour voir s’il aimait bien sa place dans la meute. Ce fut avec tristesse qu’elle se rendit compte que c’était le cas, le bébé Pokémon qu’elle avait recueilli dans sa cour voulait à présent voler de ses propres ailes. La peine de Bahia était plus grande que lorsque le Grotichon avait décidé de quitter l’équipe, celle-ci ayant quand même passé plus de six ans de sa vie avec le chien infernal. Elle accepta néanmoins son choix et avec difficulté, le libéra de sa Pokéball. Elle lui fit promettre de veiller sur le troupeau de Noadkoko et d’éviter que sa meute n’attaque inutilement les autres, sauf pour se nourrir. Ce fut donc après un départ déchirant, mais rapide que Bahia se rendit compte à quel point elle avait été égoïste à ce niveau, voulant garder le chien avec elle alors qu’il rêvait clairement d’un autre genre de vie. Le cœur lourd, elle tenta de se réconforter en se disant qu’il passerait les voir de temps en temps.

Trois semaines passèrent de nouveau, la demoiselle s’habituant lentement à la perte de son Pokémon feu. Globule et Quercus étaient fatigués et elle avait décidée de les laisser à la maison, ne repartant qu’avec Cogneur, Santo et Rubis pour quelques jours. La demoiselle remarqua alors que des troupeaux de Pokémons migraient, ceux-ci s’enfuyant à toute jambe dans l’autre sens. Bahia se dépêcha d’aller avoir avec les autres et fut surprise de voir que le groupe de braconnier qu’elle avait vu avec Nathael était de retour. Ceux-ci arrachaient des arbres en particulier et semblaient avoir capturé certains Pokémons, les gardant dans de toutes petites cages. Bahia tenta de leur venir en aide, mais elle fut repérée et vite chassée de l’endroit. Ce fut uniquement grâce à Cogneur qu’elle fut capable de s’en sortir sans être blessée, celui-ci ayant droit à une balle logée dans sa carapace. Bahia trouva le moyen de lui faire promettre de ne rien dire à son père, pour que celui-ci ne lui interdise pas d’aller dans la forêt. Honteuse de s’être fait avoir par les braconniers, elle décida qu’elle n’avait plus envie d’être faible. Elle se créa un équipement en cachette et se mit à produire encore plus de ses produits, voulant les faire fuir pour de bon de sa forêt. Malgré que Cogneur trouvait que c’était une idée complètement folle, il la suivit alors qu’elle tentait de retrouver la trace du groupe.

La deuxième fois ne se passa pas aussi mieux que la première. Bahia était mieux protégé et fut capable de venir à bout de certains d’entre eux, mais ils étaient plus nombreux que la première fois. Elle fut obligée de nouveau de battre en retraite, la queue entre les jambes. Voyant son échec, elle décida d’avouer ce qu’elle avait vu aux autorités compétentes. Malgré ses accusations, peu de choses semblaient changer. Bahia ne comprenait pas trop pourquoi, elle savait qu’ils avaient peut-être mieux à faire, mais pour elle la protection de la partie éloignée de la forêt était aussi importante que le reste. Peut-être que le groupe était bien organisé aussi, donnant du fils à retordre à ceux qui voulaient les pincer. Décidant de continuer ses efforts pour l’enrailler de son côté, la demoiselle décida qu’il était temps pour elle de se remettre en forme.


*****


Apparence Physique :

La première chose qu’on remarque chez Bahia, c’est son regard. Elle a deux grands yeux en amande, surmontés de longs cils clairs. Ce qui surprend surtout, c’est le fait que le gauche est d’un bleu rappelant la mer et l’autre d’un vert foncé se rapprochant de la forêt. Ils sont probablement ce qui a de plus expressif chez elle, donnant l’impression de scruter jusqu’à l’âme de la personne en face. Bahia à des sourcils minces et plus châtain que roux, sachant qu’elle ne se teint que les cheveux.  En parlant de ceux-ci, la demoiselle aime bien les garder longs, ils lui arrivent à peu près au-dessus des fesses et font de petites vagues par temps humide. Ils sont naturellement bruns, mais Bahia aime bien les teindre avec un peu de poudre d’Henné, ce qui les rend roux éclatant. La demoiselle a un petit nez rond, décoré de quelques minuscules taches brunes irrégulières. Ses lèvres sont roses pâles et plutôt minces, presque toujours étirées en un sourire doux. Celle-ci porte souvent un piercing à la lèvre basse de droite, mais elle préfère l’enlever quand elle travaille. Malgré que Bahia s’approche de la trentaine, son visage triche en renvoyant une image plus jeune.  La demoiselle a conservé avec le temps le côté un peu enfant de ses traits et ses expressions y aident aussi.

Malgré les pâtisseries, Bahia n’a pas vraiment réussi à reprendre son poids d’avant. Elle reste frêle et étroite, donnant une impression de fragilité générale. Elle a de petites épaules affaissées et raides, celle-ci n’hésitant pas à essayer de se carrer la tête entre les deux quand elle est nerveuse. Bahia a une petite poitrine ne dépassant pas le bonnet B et un ventre plat, limite un peu creux. Ses hanches ne sont pas larges et elle a de longues jambes maigres, la gauche plus que la droite, dû aux opérations qu’elle a subies et le manque d’exercice. La gauche est aussi recouverte de cicatrices de toutes tailles, Bahia préférant les cacher le plus possible. S’il y a bien une chose qui l’énerve, ce sont ses pieds. Ceux-ci sont étonnamment grands pour sa taille, lui valant le surnom de ‘Hobbit’ par son père. Bahia a la peau bien blanche, le genre qui ne peut pas aller au soleil sans la crème solaire la plus puissante. Sa peau rougit vite et ne bronze presque jamais, malgré quelques essais infructueux.

À part son piercing à la lèvre, ce n’est pas vraiment le genre de Bahia de porter des bijoux. Elle a un bracelet tout simple en bois de noisetier à la main droite et un collier terminé d’une plume noire de Corboss, venant de son père. Elle a aussi un tatouage qui fait tout le tour du poignet gauche, représentant une forêt en couleur et un envol de plusieurs Pokémons oiseaux. Le deuxième se trouve sur le bord de la cuisse gauche, représentant un chêne et un Bulbizarre.

Au niveau vêtement, Bahia n’aime pas trop les couleurs flashy. La demoiselle aime les vêtements sobres et pas compliqués, un vieux T-shirt gris et des jeans troués font amplement l’affaire la majorité du temps. Il lui arrive parfois de mettre des chemises, qui sont presque tout le temps trop grandes pour elle. C’est une femme de bois, les tenues chics ne l’intéressent pas vraiment, sauf en cas de sortie exceptionnelle. Elle porte soit des sandales, soit ces énormes bottes brunes de travail. Il lui arrive souvent de s’attacher les cheveux en chignon, avec des pinces surmontées de fleur décorative.  Bahia porte uniquement des jeans longs : vu à quoi ressemble sa jambe gauche, elle n’a aucune envie de la montrer avec des shorts. D’ailleurs elle porte encore son attelle de métal, qui a été remplacé par quelque chose de plus performant. Portée par-dessus ses pantalons, elle est plus flexible et plus solide, lui permettant de mieux se tenir debout sans sa canne. Celle-ci n’a pas changé, une simple canne en bois qui s’avère cacher une épée bien aiguisée.

Lorsque Bahia s’attaque à des braconniers dans la forêt, elle met à présent une tenue spéciale. Celle-ci lui permet à la fois de protéger son corps des effets nocifs de ses produits et de protéger son identité.  Le ‘costume’ est composé d’un masque à gaz ressemblant fortement à un Corboss, utilisé dans le temps de la peste par les docteurs. Bahia porte aussi un plastron de métal, des lanières en cuir pour y mettre ses flacons et un grand manteau de cuir brun.

Le masque

Le reste du costume



Caractère :

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le début de l’aventure de Bahia. Son comportement a évolué depuis son accident, certains évènements l’obligeant à changer. La rencontre et le kidnapping par la Zodiac ont laissé des marques au fer rouge dans son esprit, chose qu’elle a du mal à contrôler. Elle a développé une phobie des endroits clos et la simple idée de se faire enlever de nouveau lui met les nerfs à vif et la rend irritable. Elle évite de parler de la team ou des incidents qui se sont produits, préférant faire comme si rien ne c’était passé. La demoiselle sait qu’il n’y a pas que des mauvais côtés à cet incident, cette bataille pour sa liberté semble lui avoir redonné un peu de sa confiance d’antan. Bahia n’a plus envie du tout qu’on la prenne pour une simple handicapée qui a besoin d’aide pour tout, elle veut prouver qu’elle est capable de se débrouiller seule. Depuis qu’elle s’est rendu compte que le groupe de braconnier qu’elle avait vu avec Nathael est retourné faire des dégâts dans la forêt, elle s’entraine dur pour être capable d’en venir à bout. Les résultats sont faibles et peu concluants pour l’instant, mais il est hors de question pour elle d’abandonner, même si cela ne la mènera peut-être à rien. Ses pensées à propos de sa jambe sont beaucoup moins noires, Bahia a su s’habituer à son état et à l’accepter. Elle sait qu’avec un peu un peu de technique et d’imagination elle trouvera le moyen de se battre malgré son handicap.

Son amour pour la forêt est toujours le même, la ville est presque désagréable pour elle. La demoiselle évite de s’y rendre le plus possible, préférant habiter avec son père. Elle possède beaucoup de connaissances en survie et n’hésite pas à s’enfoncer dans les coins reculés de la forêt. C’est l’endroit où elle se sent le mieux et c’est la raison pour laquelle elle veut tellement se battre contre le groupe de braconnier, pour ne pas perde ce qu’elle considère comme sa maison. Bahia a beaucoup de respect pour la nature et celle-ci la fascine au plus haut point. La demoiselle a toujours autant d’intérêt pour les plantes, mais elle n’est plus sa seule passion. Celle-ci développe de plus en plus d’intérêt pour les insectes, se renseignait beaucoup à leur sujet. Elle commence aussi à porter une certaine attention au combat de Pokémon, s’étant rendu compte qu’elle était une véritable quiche dans le domaine. Bahia trouve ce sujet moins intéressant que les plantes et les insectes, mais s’oblige à se renseigner un peu. En voyant l’ampleur des dégâts causés par les braconniers, la demoiselle sait pertinemment qu’elle ne peut pas se battre seule et aimerait avoir les connaissances lui permettant de tenir dans un combat Pokémon sans trop de mal. C’est un tout autre monde pour elle et malgré certaines difficultés d’apprentissage, elle s’est améliorée. Il faut comprendre que Bahia est très intelligente dans son domaine, mais que pour le reste, celle-ci est limitée. Certains ont du mal à croire qu’elle puisse être botaniste, vu ses lacunes dans d’autres matières. L’handicapée préfère éviter de dire qu’elle a été acceptée sans diplôme pour ses études, ayant un peu honte de ses scores dans ses autres cours. Celle-ci a toujours aussi peur des Pokémons roches, préférant rester éloignée de ceux-ci. Elle n’aime pas l’avouer, mais il suffit de lui en mettre un près d’elle pour que son comportement change drastiquement.

Malgré certaines améliorations, Bahia a toujours un peu de mal à rester concentrer sur quelque chose longtemps. Elle se perd rapidement dans ses pensées et ce n’est pas rare de la voir se marmonner à elle-même pour aucune raison. Particulièrement lunatique, il lui arrive parfois de décrocher des conversations en cours sans vraiment le vouloir.  Ce n’est pas qu’elle ne la trouve pas intéressante, c’est simplement que son esprit aime bien vagabonder, même dans les moments importants. Bahia est un peu gaffeuse, mais c’est surtout parce qu’elle est malhabile. Elle aime bien le travail manuel, mais le travail manuel ne l’aime pas en retour, se terminant souvent en catastrophe.

Bahia entretient de meilleures relations avec les hommes qu’avec les femmes. La demoiselle a toujours vécu avec des hommes : sa mère n’était pas dans le décor, elle vivait avec son père adoptif, qui était divorcé. Elle ne possède que des Pokémons masculins et lorsqu’elle était petite, était le garçon manqué de la cour de récréation. Elle a peu d’amies et elle trouve les relations avec elles plus compliquées que celles avec ses amis masculins, si cela reste dans les limites de l’amitié. En amour l’handicapée est un peu fermée, voir presque méfiante pour certaines raisons. La première est qu’elle a souffert de sa vraie première relation, qui s’est avérée être une mascarade pour mieux profiter d’elle. Celle-ci avait bien développé des sentiments incertains pour Nathael, mais leur dernière rencontre s’est mal terminée. Bahia préfère éviter d’y penser, même si elle y reste accrocher un peu. L’idée d’entretenir une relation lui fait un peu peur, elle est indépendante et a besoin d’un homme capable de comprendre qu’elle a besoin de ses sorties en forêt. Elle n’a pas envie de se poser en maison et compte bien continuer ses recherches, amour ou pas.

La demoiselle était plus naïve avant, aidant tous ceux qu’il y avait sur son chemin. Aujourd’hui elle est moins encline à donner sa confiance tout de suite et y réfléchit à deux fois avant d’offrir son aide. Il faut dire que la jeune femme s’attaque à présent à d’autres humains, ce qui est un peu le contraire de ce qu’elle prônait avant. Bahia s’est promis de ne pas les blesser, même si elle considère que ce qu’ils font est dégoûtant. Sa grande patience s’est rétrécie, Bahia réagit plus promptement et se laisse un peu moins marcher sur les pieds. Elle se montre encore timide lors de rencontre normale, mais ne mâche pas ses mots lorsqu’elle est en colère. Ses Pokémons sont ce qu’il y a de plus importants à ses yeux, elle ferait tout pour eux, y compris s’attaquer à bien plus gros qu’elle.



*******



Équipe Principale
Ceux-ci accompagnent toujours Bahia et forment son équipe d’aide/combat. Ils ont un rôle important dans sa quête.



Nom : Cogneur
Niveau : Lvl Max
Talent : Engrais
Rôle : Protecteur et grand frère de Bahia
Informations : Cogneur est un grand combattant, il a passé la majorité de sa vie à se battre. Il ne faut pas croire que le temps qui a passé la rendu plus sage, au contraire. Le Blindépique est particulièrement têtu et lorsqu’il a pris une décision, c’est difficile de lui faire lâcher le morceau. Il serait prêt à tout pour protéger celle qu’il considère comme sa fille, lui promettant de ne plus jamais la remettre en danger. Cogneur a d’ailleurs du mal à accepter que celle-ci s’attaque à plus gros qu’elle, même s’il ressent lui-même le besoin de venir en aide aux habitants de la forêt. Le Blindépique a du mal à sentir un quelconque lien avec les tribus de son espèce éparpillées à cet endroit, mais son instinct de protection est assez fort pour qu’il se sente redevable envers sa terre ‘natale’. Il est très fier et sûr de sa force, préférant régler les problèmes à coup de poing. Un peu dragueur sur les bords, il se montre brutal, mais a un grand cœur. Cogneur est un Pokémon qui fait limite plus humain qu’animal.





Nom : Santo
Niveau : Lvl 30
Talent : Délestage
Rôle : Deuxième garde du corps personnel et baby-sitter à ses heures.
Informations : Santo est un oiseau fier et courageux. Il vit selon trois valeurs : l’honneur, la famille, la tradition. Il passait ses journées à se balader dans la ville et à se battre pour protéger les innocents, sans dresseur. Il fut blessé à l’aile alors qu’il tentait de venir en aide à Bahia, en échange elle lui proposa de rester avec elle le temps de récupérer. Il décida finalement de rester à ses côtés, ne changeant néanmoins pas ses habitudes. Le Brutalibre porte toujours un masque doré et une cape de la même couleur, pour rien au monde il les retirerait. Lui aussi à une certaine tendance à se prendre pour un humain, il est très galant et connait bien les étiquettes de politesses. Santo est plus sérieux que son compagnon de combat, il s’entraine dur et suit une diète particulière. Il s’y connait beaucoup en technique de lutte et n’hésite pas à les utiliser à la place de ses attaques. Pour une raison que Bahia ignore, il semble avoir peur de l’eau, même s’il n’aime pas le montrer.





Nom : Rubis
Niveau : Lvl 45
Talent : Miroir Magik
Rôle : Fou de service
Informations : Bahia a récupéré Rubis par hasard, juste après la grande attaque des Zodiacs. Il fut difficile pour elle de le reconnaitre, le Ténéfix étant bloqué en méga-évolution depuis un certain moment. Malgré ses recherches et beaucoup de tentatives, la demoiselle ne trouva pas le moyen de le remettre dans sa forme originelle. Le Pokémon n’est pas que transformé physiquement, il l’est aussi psychologiquement. La rousse n’a pas su retrouver sa personnalité d’avant, lorsque celui-ci l’avait sauvé d’une mort certaine il y a un an de cela. Aujourd’hui Rubis n’est plus que le reflet de lui-même : il est… fou. Dès qu’il aperçoit quelque chose qui brille, il attaque et essaie de manger cette chose, même si ce n’est clairement pas une gemme. S’il est en dehors de sa Pokéball, il reste cacher derrière son énorme joyau et évite d’avoir tout contact avec les autres. Bahia a bien essayé de communiquer avec lui par télépathie, mais le Kadabra qui avait tenté l’expérience a été effrayé par ce qu’il avait trouvé dans sa tête. Il rigole quand il se croit seul et passe son temps à fixer les gens sans bouger. Malgré l’étrange folie de son compagnon, l’handicapée n’abandonne pas et compte bien trouver ce qui la rendu dans cet état et si possible, l’aider à redevenir comme avant.




Équipe secondaire
Les Pokémons de l’équipe ‘secondaire’ sont des Pokémons qui appartiennent à Bahia, mais qui ne la suivent pas tout le temps et ne sont pas taillés pour le combat. Ils restent chez elle la majorité du temps.



Nom : Globule
Niveau : Lvl 5
Talent : Pose spore
Rôle : Partenaire de travail et gardien de Quercus.
Informations : Globule est resté exactement le même : peureux et timide. Bahia a dû se rendre à l’évidence que lorsqu’elle travaillait dans des bureaux, il était parfaitement à l’aise… et maintenant qu’elle travaille en extérieur, ce n’est plus le cas. La botaniste hésitait à le laisser un peu à la maison, voyant bien qu’il passait son temps caché et que tout lui donnait la trouille. Lorsque Phloxe fut obligé d’évoluer à cause d’Ed, ce fut Globule qui se proposa de lui-même pour le surveiller et l’aider à la maison. Ils sont tous les deux chez le papa de Bahia, qui vit à présent dans un chalet sur le bord de la forêt dense. Il aide toujours la demoiselle lorsqu’elle en a besoin, s’occupant de son énorme bibliothèque et de ses plantes en son absence. Retourner auprès de sa maman lui fait du bien, la demoiselle préfère accepter de se séparer de lui un peu plutôt que de le garder malheureux auprès d’elle.





Nom : Quercus
Niveau : Lvl 5
Talent : Récolte
Rôle : Ancien lieur de pensées.
Informations : Quercus, anciennement appelé Phloxe, à évoluer alors qu’il n’était clairement pas prêt. Ed, l’œuf le plus rejeté du groupe, à un jour décidé qu’il en avait assez et a obligé les autres à évoluer avec lui, touchant une pierre plante. Depuis ce temps, Bahia a du mal à comprendre son Pokémon. Il n’est pas à l’aise dans son nouveau corps, il a du mal à marcher sur ses jambes et ses différentes têtes se disputent tout le temps. C’est comme si les personnalités des œufs avaient fusionné, Bahia a changé le nom de son Pokémon justement parce qu’il n’était plus du tout le même. Voyant que celui-ci n’était pas du tout à l’aise et que ses pouvoirs de télépathies ne fonctionnaient plus, elle décida de chercher des troupeaux de Noadkoko pour tenter de comprendre leur comportement. L’un de ses troupeaux vivait non loin de la maison de son père et avec un peu de négociation, elle trouva le moyen de faire vivre Quercus parmi eux. Il passe une partie de la journée en forêt revient à la maison le soir, Globule le suivant tout le temps dans ses déplacements. Bahia possède toujours sa Pokéball et Quercus lui a bien fait savoir qu’il voulait rester avec eux, il profite simplement de sa vie en troupeau pour apprendre à contrôler son nouveau corps et à trouver la paix entre les différentes personnalités qui l’habite.





Nom : Alphonse
Niveau : Lvl 16
Talent : Phobique
Rôle : Gentil poisson tout mignon
Informations : Alphonse a été attrapé par Yuugure lorsque celui-ci faisait une sortie avec Bahia. La demoiselle appréciait beaucoup le poisson, mais le laissa au jeune homme, puisque c’était sa prise. Ce ne fut que plus tard que celui-ci revint et lui offrit le Magicarpe, que la rousse accepta avec joie. Elle lui fit construire un immense aquarium dans la maison de son père et l’y plaça, voyant qu’il y semblait plus à l’aise que dans sa Pokéball. Alphonse est un petit Magicarpe insouciant qui a beaucoup de plaisir à tourner en rond dans son énorme aquarium, passant parfois ses journées à paresser à la surface. Il est beaucoup moins peureux et suit les gens quand ils passent dans la pièce, faisant semblant de leur faire des bisous à travers la vitre. Cette vie de pacha semble le convenir et il adore se gaver de vers. Parfois par temps chaud Bahia se glisse dedans et joue avec lui dans l’eau, le Pokémon aimant bien grignoter les doigts ou les orteils de ceux qui osent les mettre près de sa bouche.





Pokémon en dehors de l’équipe
Ceux-ci n’appartiennent pas ou n’appartiennent plus à l’équipe de Bahia, mais ils ont des rôles néanmoins importants au niveau scénaristique.




Nom : Torche
Niveau : Lvl 30
Talent : Torche
Rôle : Chef de meute
Informations : Après l’attaque des Zodiacs, Bahia se rendit compte que malgré son aide, son Démolosse ne semblait toujours pas à l’aise. Il avait toujours été un peu à part dans son équipe, mais la rousse croyait qu’il finirait par s’adapter avec les années. Lors de la sortie en forêt pour trouver des troupeaux de Noadkoko, ils furent attaqués par une meute de Démolosse. Torche décida de se battre et gagna contre le chef, gagnant par la même occasion le respect du reste du groupe. Bahia comprit à ce moment-là que son ami semblait avoir envie d’une autre vie, que cette idée de commander une meute était plus intéressante à ses yeux que rester avec elle. Ce fut difficile pour la rousse de dire au revoir à son canidé, se rassurant en se disant qu’il était plus heureux parmi les siens, comme il aurait dû l’être au tout départ. Il ne faut pas croire néanmoins qu’ils ne se voient plus, sa meute aide à protéger le territoire et il passe parfois à la maison dire bonjour.





Nom : Costaud
Niveau : Lvl 40
Talent : Brasier
Rôle : Padawan en entrainement.
Informations : Costaud a passé trois semaines en compagnie de Bahia et son équipe, où il s’est plutôt bien intégré. C’est un Pokémon turbulent qui a soif d’apprendre, ayant une véritable passion pour le combat. Lorsqu’il rencontra le père de Bahia, qui avait entrainé Cogneur, il décida de suivre celui-ci et d’avoir droit à la même formation que celui qu’il considère comme un grand frère. En deux mois il avança beaucoup et alla jusqu’à évoluer, continuant toujours à viser plus haut. Lors d’un entrainement il se fit offrir une place par un célèbre dresseur de Pokémon combat, qui faisait des spectacles sur le ring à Mégapagopolis. Bahia offrit donc au Roitiflam la possibilité d’y participer, donnant sa Pokéball à l’entraineur. Depuis le cochon se bat en compagnie de toute une équipe, spécialisé dans la boxe comme Cogneur. Il ne faut pas croire pour autant qu’ils ne se voient plus, le Roitiflam vient souvent rendre visite et affronte son mentor dès qu’il le peut.





Nom : Nocturne
Niveau : Lvl 30
Talent : Pression
Rôle : Ombre de Bahia.
Informations : Au final, Bahia possède très peu d’information sur ce Pokémon. Il appartient à sa mère et il permet la connexion entre celle-ci et sa fille depuis le monde des défunts. Il a déjà tenté de la tuer, mais Bahia essaie de se convaincre que c’était uniquement parce que c’était sa mère qui lui avait demandé. Il est froid et distant, parle peu et reste cacher la majorité du temps dans l’ombre de la dresseuse. Le spectre a eu pour ordre de veiller sur elle, mais ça ne veut pas dire qu’il le fait avec plaisir. En cas de problème, il peut sous demande prendre possession du corps de la demoiselle, pour l’aider à marcher normalement et ainsi lui permettre de se battre plus efficacement. Néanmoins cet état est instable et le spectre a tendance à remplir sa tâche à moitié, voire même d’obliger Bahia à faire des choses qu’elle refuserait en temps normal. Ils ne s’apprécient pas, mais s’endurent, pour sa mère.

*****

Autres informations : Comme sur la S1, Bahia possède tout un arsenal de poison, somnifère et paralysant. Ceux-ci sont évidements utilisés que contre les PNJ ou les joueurs ayant donnés leur accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire / Fondateur
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 20/03/2014

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: [S1] Bahia Nur[Validé]   Ven 8 Aoû - 10:17

Cacahuete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pa2-pokemon-zenith.forumactif.org
 
[S1] Bahia Nur[Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [S1] Bahia Nur[Validé]
» Les messages et commentaires a validés
» [Officiel] Transat 6.50 : De Fort Boyard à Salvador de Bahia (25 septembre 2011)
» Commande validée
» Bahia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Avant Propos :: Fiches Persos et Carnets de routes :: Fiches Persos-
Sauter vers: