Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un long dimanche d'été [Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maria Campbell
Dernier éclat d’Aurore
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Un long dimanche d'été [Louis]   Jeu 16 Juil - 13:53


Elle regardait les vagues grignoter la  plage petit à petit. La brise marine, emplie de senteurs iodées, venait battre et gonfler ses cheveux et elle l’inspirait pleinement. Assise tranquillement sur un banc, Maria contemplait le large avec un certain émerveillement. Bien sûr qu’elle avait déjà vu la mer, elle y était allée il y a bien longtemps, lorsqu’elle était encore adolescente et que son frère était encore là. Autrefois, elle trempait ses pieds dans l’eau, rigolait. Aujourd’hui, elle se contentait d’apprécier le paysage sans un mot, écoutant les rires des enfants et les avertissements des parents qui leur disaient de ne pas trop s’éloigner.

Elle-même souriait doucement. La vie semblait si belle et si paisible. Rien ne semblait indiquer la terreur qui avait régnée sur l’île il y a quelques mois. Personne ne semblait prêter attention à la menace de Deoxys. Et elle non plus n’y pensait pas. Elle était tranquille, paisible sur ce banc en front de mer. Ça lui faisait du bien de voir autre chose. Elle aimait sa boutique, le contact avec les clients, leur sourire une fois qu’elle leur remettait le bouquet magnifique qu’elle avait composé selon leurs désirs. Elle aurait pu retourner à Avalaville et faire une longue marche dans la montagne et tenter d’observer des fouinars ou des sablettes. Mais elle avait préféré revoir la mer.

Cela faisait des heures qu’elle se trouvait là sans bouger ou presque et elle finit par bailler longuement. Le doux clapotement des vagues sur le sable commençait à l’endormir et elle s’étira pour ne pas sombrer. Elle n’avait pas prévu de faire une sieste en plein soleil. Levant les bras bien haut pour se réveiller, elle effraya son coatox qui somnolait juste à côté d’elle. « Lève-toi Tyr, on va aller faire un tour. »

Le crapaud se leva d’un bond, bel et bien réveillé mais pas encore tout à fait alerte. Maria fit volte-face, faisant un pas. Mais elle rentra dans quelque chose. Ou plutôt quelque chose lui rentra dedans. Elle recula brusquement et posa les yeux sur un adolescent qui n’avait pas l’air très dégourdi. « Hé ! Tu ne peux pas regarder où tu marches ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Froussard
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 01/05/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Un long dimanche d'été [Louis]   Mer 22 Juil - 12:34


Louis déambulait sur la plage de Port Lieucca, les yeux plein de larmes. Comment est-ce qu'il en était arrivé là ? Seul ? Abandonné dans cette région hostile ? Il n'en savait rien, il ne comprenait pas, il était perdu.

Marchant sur le sable, son sac sur le dos - dans lequel trônait, fier et seule source de consolation, l'oeuf que l'homme lui avait donné -, Louis avançait sans aucun but, l'esprit perdu. Il évitait péniblement et de justesse les personnes présentes qui le regardaient d'un air réprobateur. Et forcément, ce qui devait arriver arriva. Il percuta de plein fouet une jeune femme et tomba par terre, tout en laissant tomber son sac sur le sable. Évidemment, il se fit sermonner, ce qui accentua ses pleurs. Néanmoins, il restait bien élevé.


- Excusez-moi madame, je suis désolé... bredouilla-t-il, tant bien que mal.
Alors qu'il se relevait et s’apprêtait à attraper son sac, il se rendit compte de la disparition de celui-ci. Quelques mètres plus loin, un Cradopaud fouillait dedans. Il en sortit l'oeuf, l'observa sous tous les angles, et s'enfuit en courant, laissant là le reste des possessions de l'adolescent.
Devant le vol de son bien plus précieux, Louis s'effondra une nouvelle fois, pleurant encore plus fort. Il n'en pouvait plus, il voulait rentrer à Kalos. Il ne pouvait pas continuer seul, il avait besoin de sa jumelle, d'Axelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Campbell
Dernier éclat d’Aurore
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Un long dimanche d'été [Louis]   Jeu 23 Juil - 17:17


Comment aurait-elle pu savoir que c’était un gosse pleurnichard qui lui était rentré dedans ?! C’est vrai que lorsqu’elle posa les yeux sur l’adolescent, elle fut immédiatement touchée. Certes, elle avait son caractère bien à elle, mais Maria n’était pas du genre à sermonner un gamin qui, déjà avant d’être entré en collision avec elle, semblait perdu et apeuré. Par quoi d’ailleurs ? Il n’avait pas cinq, pas dix ans. Il devait être en plein dans l’adolescence et honnêtement, Freyja avait du mal à s’imaginer qu’on garçon de son âge puisse déambuler dans la rue à pleurer comme une madeleine. Mais bon, il fallait avouer que son seul élément de comparaison était son frère. Et dans le genre roublard et beau parleur, Tom était très fort. Ce n’était certainement pas lui qui allait pleurnicher pour quelque raison obscure.

Le visage de Maria, arborant d’abord des sourcils froncés dans une expression sévère, s’adoucit lorsque l’inconnu tenta de s’excuser en bredouillant. Elle devait découvrir ce qui lui arrivait, elle ne pouvait pas le laisser là à errer en ville. Si elle pouvait l’aider, elle le ferait aussi. Et d’ailleurs, elle ne crut jamais aussi bien penser !
Le garçon se releva et sembla chercher quelque chose sans toute fois le trouver. Avait-il perdu un objet dans le choc ? Une feuille de papier s’était si vite envolée avec le vent marin. Il regarda à droite, à gauche alors que Maria ne décollait pas son regard de lui. Puis il se mit à pleurer encore plus, ce qui la laissa totalement impuissante. Elle n’avait pas l’habitude de faire face à de telles madeleines ! Contrariée, elle leva les mains devant elles et les agita de haut en bas tout en disant : « Du calme. Du calme. Ça va. Je ne t’en veux pas ! Je m’excuse, je n’aurai pas dû réagir comme ça. »

Mais rien n’y faisait. L’adolescent pleurait tout autant. Il fallait donc croire que ce n’était pas à cause d’elle qu’il était si bouleversé. Tout autant agitée par le comportement du garçon, Maria continua : « Calme-toi. Tu as perdu quelque chose, non ? Tyr et moi pouvons peut-être t’aider à le retrouver. Il faut juste que tu respire un grand coup et que tu nous expliques. »

Elle n’avait pas du tout l’habitude de faire ça, mais elle posa une main sur son épaule et lui sourit gentiment. A côté d’elle, Tyr croisa les bras sur son torse et toisa l’enfant. Lui n’appréciait pas particulièrement qu’elle s’attarde avec un tel gamin. Mais il ne dirait rien. Si sa dresseuse le voulait, alors lui, le chevalier servant, viendrait en aide à ce pauvre hère. Maria en connaissait un autre qui aurait fait de même. Ce n’était que depuis que Tom avait disparu qu’elle s’était rendu compte à quel point son Coatox et son frère se ressemblaient. C’était ironique quand on savait que Maria avait toujours voulu protéger son frère et que Tyr veut constamment faire de même avec sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long dimanche d'été [Louis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un long dimanche d'été [Louis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Aragon : Le roman inachevé
» LA GUERRE DES BOUTONS de Louis Pergaud
» Enorme ecu Louis XIV
» LOUIS XIII LE JUSTE (14/05/1610-14/05/1643) Denier tournois de Navarre - 1635
» Louis Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: