Bienvenue sur la suite du forum à succès Pokémon Aube, Invité. Après l'incroyable assaut de la Team Zodiac, où en sont les choses sur l'île de Maïlys?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   Lun 31 Aoû - 11:22


Troisième jour dans port Lieucca et j’avais enfin pris mon rendez-vous à l’arène, histoire de ne pas trainer plus que necessaire comme ça avait été le cas à Mégapagopolis. Passer du temps dans une ville comme l’était la capitale avait été une super expérience et je ne niais pas le fait d’être restée là bas de mon plein gré mais bon, il ne fallait pas déconner bon plus j’avais un objectif à atteindre moi quand même. Cette fois je ne parlais pas du tout de la quête de tout bon dresseur, rêvant de puissance en s’imaginant maître de sa région après avoir écrasé les champion locaux tours à tours sans aucune considération. Non et ce d’une part parce que je n’étais pas originaire de Maïlys donc je ne pouvais pas vraiment dire que c’était “ma” région, sans compter le fait que le constat que je venais de faire précédent était particulièrement égocentrique et vaniteux et d’autre part parce qu’il y avait autre chose auquel je voulais prendre part avant de m’imaginer atteignant le panthéon des dresseurs. En effet trois badges étaient requis si on voulait pouvoir prendre officiellement part à  la lutte contre Deoxys et tous ses minions qu’ils sont pokémons ou humain cela va sans dire, et cela tombait bien l’occasion de remporter un troisième badge me tendait les bras. C’était plus fort que moi, depuis le fiasco tournois et sans doute à cause du léger traumatisme qu’il avait engendré j’avais une envie presque viscérale de prouver au virus que son idéal était totalement bancal et que sa politique de terreur ne fonctionnait pas avec tout le monde.

Enfin bref, aujourd’hui je ne me sentais absolument pas d’humeur à me lancer dans de multiples débats philosophiques portant de près ou de loin à ce que je venais de citer et avais préféré parfaire mes stratégies combatives tout en profitant du soleil et des embruns de la plage locale. Elle était située non loin du petit port touristique, rien à voir avec celui où accostaient les ferrys et autres bateaux de croisière, et profitait d’une large zone sableuse qui s’étendait sur de longs mètres. De quoi entasser énormément de serviettes au mètre carré quoi. Sauf que moi, j’avais abandonné l’idée de la baignade au profit de l’entrainement et m’étais déporté au niveau de la zone prévue à cet effet, à quelque mètre des fillets de volley-balls d’ailleurs. En y réfléchissant bien ce n’était pas plus mal qu’aucune partie n’ait été en cours au moment où je suis arrivée parce que sinon, lancer des attaques plus ou moins puissantes et précises à coté de pauvres joueurs de volley sans défense, ça avait quelque chose de risqué selon moi. A croire que les gardes côtes ont un humour assez étrange par ici.

J’étais habillée d’une petite robe bleue, assez légère pour ne pas me tenir trop chaud, agrémentée d’un large chapeau blanc orné d’un ruban du même bleu que ma robe. Au cas où je portais mon maillot de bain en dessous et j’avais un paréo dans mon sac, mais bon je n’étais pas obligée de me changer tout de suite, ma tenue me semblait assez adaptée au lieu surtout vu la distance qui m’éloignait de l’espace des baigneurs. J’étais allée demander l’autorisation d’utiliser d’un des terrains délimités par des bandes blanches posées à même le sable au comptoir d’une buvette multifonctions de l’autre coté de la rue et m’étais retrouvée avec une planche de tarifs à la main pesant le pour et le contre et cherchant quelle était la solution la plus raisonnable pour moi et pour mon portemonnaie. Curieux, j’ai l’impression que ce genre de situation se répète en permanence… Enfin bref, 1000 pokédollars de l’heure ils ne se mouchent pas du coude décidément ces gens là et en même temps, je n’avais pas trop le choix pour le coup. Si je voulais m’entrainer au soleil c’était ça ou rien. Mais bon comme me l’avait généreusement fait remarqué la réceptionniste-serveuse-standardiste du lieu, je pouvais commander une boisson ou à manger directement sur la plage et je pourrais profiter d’une petite table et d’un siège sur place. Si il y avait un siège sur place comment refuser ?

Une fois les formalités réglées, j’avais été assignée au terrain n°3 et étais partie dans sa direction suivie de près par Anubis qui avait généreusement accepté de porter mon sac de plage. Nous fûmes rapidement sur place et alors que je commençais à peine à sortir quelques affaires, je remarquais installée non loin de là une sorte de stand de boisson entièrement blanc, disposée en carré et protégée par un toit tout aussi immaculé. C’était sympa honnêtement et bon, je n’étais pas vraiment contre l’idée de pouvoir me prendre un cocktail sur la plage. Néanmoins, il ne fallait pas se disperser si vite et préférais avant sortir mes coéquipiers pour leur expliquer ce que j’attendais d’eux aujourd’hui. À commercer par le fait de ne pas dépasser la zone qui nous avait été attribué. Une fois tout le monde sortis de ses pokéballs respectives, je captais leur attention et commençais à exposer le programme de la journée.


- Bon ! Il nous reste un peu moins de 72h avant de lancer notre match à l’arène et je n’ai absolument pas pris de décision stratégique pour le moment. Donc aujourd’hui c’est entrainment pour tous et les plus au points s’occuperont du combat contre le champion, ou la championne. Euh, sauf Anubis et Wolverine. Désolée, c’est pas contre vous mais contre des types feu… Enfin bref vous deux vous allez bosser sur Psyko, il faudrait qu’Anusbis réussisse à le maitriser et je compte sur toi pour lui filer un coup de main. C’est bon pour tout le monde ? Galathée tu t’occupes de Phy et Iceberg le temps que je revienne.

J’avais installé la Ct dans le lecteur et l’avais laissé à mon lucario afin qu’il visionne la démonstration de l’attaque et qu’il commence à s’y mettre avec le métalosse, blasé comme d’habitude. Quand à moi j’avais saisi mon portefeuille et étais partie à la buvette, n’arrivant pas encore à déterminer ce que je voulais commander une fois sur place. Il n’y avait personne là bas, une chance pour moi cela signifiait que l’un des serveurs s’occuperait rapidement de moi. En effet l’un des deux homme se tourna pour me faire face et me demanda avec un sourire digne d’un sponsor de dentifrice.

- Vous désirez quelque chose ?

N’ayant toujours pas fait mon choix et n’arrivant pas à trouver de cartes sur le moment, je rigolais doucement me disant que j’avais envie de prendre des risques aujourd’hui et de couper la routine du mojito et de la piña-colada. Je haussais les épaules en répondant.

- Surprenez moi !

Et prenant un air satisfait l’homme sortit un grand verre avant d’y placer quelques glaçons, éveillant ma curiosité quand à savoir ce à quoi j’allais avoir droit. Je n’étais habituellement pas difficile et c’était drôle de voir quel cocktail allait me préparer cet homme que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam. Puis je le vis sortir une bouteille de soda aux agrumes avant de la vider dans le verre pour le pousser légèrement dans ma direction. J’eu du mal à camoufler ma surprise melée d’incompréhension et de déception avant que le type me regarde sans comprendre pourquoi je faisais une tête pareille.

- Hey ? Vous vous attendiez à quoi ?

Cette fois ce fut à mon tour d’être blasée et dans un soupir je lançais.

- Finalement, faites moi une piña-colada…

Il attrapa son shaker en levant les yeux aux ciel et en attendant je me retrouvais avec un soda agrumes sur les bras. Dans un nouveau soupir je posais les yeux sur le verre, constatant silencieusement je n’aimais même pas ce genre de sodas… Et bien j’allais être forcée de faire quelque chose que je ne supportais pas et qui était contre mes principes les plus fondamentaux. J’attendais que quelqu’un ne s’approche de là où je me trouvais et constatais un homme, jeune s’approchant de l’endroit où je me trouvais. Pour quelle raison, qu’est ce qu’il voulait et allait t’il vraiment faire un stop à la buvette, je n’en avais aucune idée mais bon là j’avais plus envie de me débarrasser du verre que j’allais être forcée de payer et dont je ne voulais pas qu’autre chose. Dans un nouveau soupir et un ton de voix qui suggérais que ce n’étais absolument pas pour le fun que j’allais lui poser cette question je m’adressais à ce type sans passer par quatre chemins.

- Excuse moi… Tu veux pas un soda agrume par hasard ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Hopes
Le vagabond
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 29
Localisation : Là où il n'est pas le bienvenu...

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   Lun 31 Aoû - 19:16

Je ne sais pas pourquoi j'ai décidé de venir à Port Lieucca, mais c'était vraiment une idée de merde. Je n'aime pas la plage, je n'aime pas les gens et puis de toute façon, je ne m'aime pas moi-même, alors ça règle la question.
Le sable me brûle la plante des pieds. C'est qu'il fait chaud, putain ! Mais ça ne m'empêche pas de rester en jean et de garder ma veste par dessus ma chemise. Je slalome d'un air nonchalant à travers les touristes, faisant voler le sable sur leurs serviettes. L'un d'entre eux se lève et m'insulte jusqu'à ce que je ne sois plus dans son champ de vision, mais je ne suis pas venu pour me battre.
En fait, j'ai entendu dire qu'un bateau transportait régulièrement des touristes venus de la région Unys. J'en ai donc déduit qu'il pouvait aussi faire l'inverse, et m'éloigner ce cette île pourrie.

Perdu dans mes pensées, j'entends à peine un gars me dire que j'ai pas le droit d'entrer sans payer, ou un truc d'un genre, et je lui réponds d'un doigt d'honneur sans me donner la peine de me retourner. En regardant les alentours, je constate qu'il s'agit d'une aire d'entraînement, à en juger par les Pokémon qui s'excitent autour de moi. Je ne sais pas combien coûte cette connerie, mais c'est un scandale de faire payer un bout de plage pour entraîner ses Pokémon.

Je poursuis ma route en direction du port lorsqu'une nana vient se planter devant moi, un cocktail à la main.

"Excuse moi… Tu veux pas un soda agrume par hasard ?"

Non, putain, je ne veux pas de ton soda de merde.
C'est sans doute ce que je lui aurai répondu si cette fille avait été une allumeuse. Mais elle semble tellement désintéressée que je m'abstiens de tout commentaire désagréable. Il est évident que je n'ai rien à faire de son soda, mais je sais que Khalli apprécie l'acidité de ces boissons trop sucrées. Et quand je pense au coût de la vie ici, je n'ai pas d'autre choix que de ravaler mon ego.

"Et puis merde, pourquoi pas..."

Je prends le verre de sa main et la remercie d'un bref hochement de tête, puis je décroche la Pokéball qui pend à mon cou pour en faire sortir ma Goupix. Elle semble contente de me voir, comme d'habitude, et ça m'impressionne toujours. Je ne mérite certainement pas l'attention que ce Pokémon me porte, mais elle est trop têtue pour que je la dissuade de me montrer son affection.

"Tiens ma belle, régale-toi."

Elle lève la tête, les yeux fermés, tandis que je verse doucement le contenu du verre dans sa gueule. Elle semble se délecter de cette boisson et franchement, je suis content pour elle. Je vais même la laisser profiter un peu de l'air marin avant de la rappeler dans sa Pokéball, même si je n'ai aucune envie d'attirer l'attention. Mais comme personne ici ne me connaît, je ne risque pas grand chose.
Un serveur s'approche de nous et j'en profite pour remettre le verre vide entre ses mains, puis adresse un bref regard à la fille qui vient d'offrir un soda à Khalli.

- Bon bah... à plus.

Et je commence à m'éloigner comme si de rien n'était.


Dernière édition par Bradley Hopes le Lun 7 Sep - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   Mar 1 Sep - 17:40


Je n’avais peut être pas choisi le bon candidat pour ma boisson vu l’air dédaigneux qu’il lançait au verre et la manière dont il venait de me détailler. J’avais mis ma robe à l’envers ou il y avait une raison pour laquelle j’avais cette impression tenace d’avoir dit un truc qu’il ne fallait pas ou c’était simplement cadeau de la maison ? Bon il faut dire qu’il n’a absolument pas l’air d’un touriste avide de soleil et de bronzage comme pouvait en témoigner son jean et sa veste d’où dépassait une chemise qui n’avait pas du voir un fer à repasser depuis un moment. Pas que ça me gène ou quoi que ce soit, c’était un simple constat des plus neutres. Je restais un peu surprises, les yeux légèrement écarquillés alors qu’il se saisit du verre en jurant et en ne me remerciant que d’un vague signe de tête, signe universel qui selon sa place dans une conversation et son utilisateur pouvait aussi bien signifier “merci”, “salut”, “qu’est ce que tu veux ?”, “c’est quoi ?”, “au revoir” et enfin le classique “Nan mais vas y tu cherches la merde ou quoi ?”… Et j’en passe. Je préférais répondre à ce manque de considération par le silence tout en levant les épaules avant de me retourner vers le bar où arriverait bientôt mon verre, le bon cette fois.

Je gardais néanmoins la tête tournée et le regard baissé vers le goupil qui venait d’apparaitre et que je connaissais particulièrement bien. Lui aussi possédait un goupix alors, sauf que le sien n’avait pas évolué au contraire de la mienne. Je m’apprêtais à ouvrir la bouche pour demander des informations des plus classiques comme son nom ou son âge mais je me rappelais de la douche froide précédente et préférais m’abstenir au final. Le barman qui s’occupait de moi versa quelques secondes plus tard le cocktail laiteux dans un grand verre à pied qu’il venait de poser devant moi, attirant de nouveau mon attention et le poussa vers moi avant de me demander l’air agacé, me privant du sourire-dentifrice.


- C’est bon cette fois ou vous changez encore d’avis ?

Je levais un sourcil face à cette remarque avant de lui répondre sur le même ton.

- Ca correspond déjà beaucoup mieux à ce que je voulais…
- 300 poké-dollars de soda et 450 de cocktail alors. Ca en fait 750 en tout.

Je m’abstenais de lui faire remarquer que j’étais capable de compter toute seule et sortais mon argent avant de lui donner l’exact appoint de la somme demandé. Hors de question de lui laisser un pourboire, fallait pas délirer non plus. C’était soit à croire que c’était ma fête aujourd’hui et que personne ne m’avait prévenu soit que les gens préféraient garder leur bonnes manière et amabilité loin de cette plage. C’était décevant, mais bon je n’allais pas faire un monde pour si peu de choses et préférais faire demi-tour pour retourner gérer mes pokémons et leur entrainement. En passant j’entendis un léger au revoir de la part de l’inconnu à qui j’avais finalement offert un soda qui partit accompagné de son renard en longeant la plage. Je lui lançais à voix basse le même type de salutation, peu persuadée tout de même et l’air un peu dégoutée par ce comportement assez singulier. Quitte a être froid l’être du début jusqu’à la fin non ?… Enfin bref je n’allais pas me plaindre cette fois ci et repartis vers mon terrain de location. Un des deux terrains vides à coté du main s’était rempli de trois pokémon et leur dresseur mais ils semblaient plus en méditation qu’en entrainement. Je n’y accordais pas énormément d’attention et remarquais surtout en posant mon verre sur la petite table, le dresseur du soda agrumes qui arrivait droit sur mon espace d’entrainement et qui semblait prêt à le traverser comme s’il s’agissait d’un passage piéton. Ca c’était légèrement dangereux, surtout pour lui si bien que je préférais l’interpeller plutôt que de me rendre responsable d’un potentiel accident.

- Passer par là, c’est pas une bonne idée. Si tu tiens vraiment à traverser, fais le par là où je suis mais pas par le milieu.

Voilà, maintenant il était prévu au moins, s’il passait quand même c’était à ses risques et périls et bon le terrain n'était pas si vaste que ça, le détour ne serait pas terrible bon plus. Bien entendu, ma bonne humeur avait reprit le dessus sur les évènements qui venaient de se passer et c’était avec un demi sourire et un ton qui se voulait amical que je lui avait indiqué le chemin le plus sûr. Je n'étais pas particulièrement rancunière, surtout pour si peu. Galathée avait relevé la tête à mes mots, tournant les yeux vers le goupix avant de glapir dans sa direction d’une manière que je devinais sympathique avant de reprendre ses explications destinées à ses deux pseudo-élèves. Quand à moi je prenais une gorgée de boisson avant de me diriger vers mon lucario et mon metalosse pour voir l’avancée des choses. Je demandais au spécialiste de cette attaque et surtout celui qui me permettait d’avoir une traduction directe et instantanée des paroles de mes coéquipiers comment ça se passait et il me répondit d’esprit à esprit.

*C’est pas encore parfait mais il apprend vite. Au moins il comprend comment ça fonctionne c’est déjà pas mal*

Je repérais Calliope qui vint louvoyer parmi nous avant de se coucher sur le sable, l’air déjà satisfaite. Quand elle avait cette tête de fouine c’est qu’elle prévoyait un sale coup si bien que je préférais la garder à l’oeil pour le moment.

- Oui oui okay okay, j’arrive. Juste une seconde. Anubis ? elle lui fit signe de se pencher et lorsqu’il fut à sa hauteur elle lui glissa à l’oreille. La phrase suivante est fausse. La précédente est vraie.

Elle marqua volontairement une pause entre ses deux phrases pour bien les séparer et offrit un sourire satisfait et particulièrement exagéré à sa victime avant de me suivre en trottinant. Elle venait de tourmenter le pauvre lucario qui la regardait partir l’air furieux pendant que moi je me passais une main sur le visage en signe de résignation. Quelle peste celle là.

- C’est pas grave Anubis, alterne les attaques et essaye de te vider la tête.

L’air toujours aussi courroucé il se retourna avant de frapper le vide pour reprendre son entrainement. Quand à moi j’allais m’assoir sur la chaise pour prendre une deuxième gorgée dans mon verre, espérant que rien d’autre ne me tombe dessus à l’avenir, au moins pour le reste de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Hopes
Le vagabond
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 25/08/2015
Age : 29
Localisation : Là où il n'est pas le bienvenu...

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   Lun 7 Sep - 17:36

Je n'ai pas pris mon maillot. C'est la seule idée à la con qui me vient à l'esprit, quand je regarde la mer. La chaleur est insupportable, et je commence à regretter l'humidité de la capitale, la nuit. Ma planque me manque. La malbouffe et mes cigarettes aussi. Je suis parti tellement vite que je n'ai rien pu prendre avec moi, à part quelques vêtements de rechange et mes trois Pokémon.
Khalli, par contre, elle pète la forme. Pas étonnant, pour une pyromane. Je ne comprends toujours pas elle s'est obstinée à me suivre pendant ces dix dernières années. Le cadre de vie  que je lui ai offert aurait à peine convenu à un Gloupti. Mais je dois dire qu'elle s'est très vite adaptée. Ses capacités se sont développées à un point tel qu'elles dépassent largement mes connaissances en matière de stratégie. Pour ma part, je me suis arrêté à "Danse-flammes", après avoir retenu "Lance-flammes" et "Flammèche"... Bref, tant que ça contient le mot "flammes", ça va. Enfin, c'est ce que j'aime lui laisser croire. En réalité, je ne lasse jamais de la regarder combattre. Elle ne s'encombre pas de mes directives. Ses combats, elle les mène toute seule, et je n'ai encore jamais dû intervenir pour remettre en cause ses choix.

"Gou ! Goupix !"

Lorsque je me retourne, je constate que Khalli se trouve au moins à dix mètres derrière moi. Quand elle se rend compte qu'elle a mon attention, elle m'indique d'un mouvement de tête la fille au soda. Celle-ci a les yeux rivés sur moi. Sans doute m'a-t-elle dit quelque chose, auquel cas je ne l'ai pas écoutée, trop occupé par mes propres pensées qui, assurément, sont plus palpitantes que les éventuelles mises en garde des dresseurs de cette île pourrie.
La fille se détourne quelques secondes plus tard, puis je la vois graviter autour de ses Pokémon avant de retourner à sa boisson. En la voyant ainsi, je regretterais presque de ne pas avoir bu au moins une gorgée de son soda. Il avait l'air bon, en plus.

Putain, mais qu'est-ce qu'elle fait ?

Khalli s'approche doucement de la Zorua de la dresseuse. Elle lance un regard furtif à son Lucario avant de reporter toute son attention sur le Pokémon de type Ténèbres. Je la vois incliner son corps légèrement en avant, et lorsque je comprends ce qu'elle s'apprête à faire, il est déjà trop tard pour l'en dissuader.
Pour la première fois en dix ans, ma Goupix cherche la merde à un autre Pokémon sans raison apparente, s'élançant à toute vitesse en une Vive-attaque fulgurante...
Et moi, comme un con, je me demande comment je vais bien pouvoir faire pour survivre à son armée de Pokémon, si cette fille bizarre se prend au jeu.

"Cette journée commence à être longue..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Effyis
Beauté et Puissance ♥
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 03/09/2014
Localisation : Dans mes pensées

Equipe Pokémon
:

MessageSujet: Re: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   Mar 8 Sep - 18:23


Le type de tout à l’heure n’en avait eu strictement rien à faire de mes recommandations, mais quand je dis strictement je pèse mes mots. Il s’était arrêté de réviser quelques mètres après l’endroit où son goupil s’était arrêté et restait en place comme si de rien n’était, à croire que je me méprenais sur le coté intimidant de mon équipe tout compte fait. D’ailleurs le renardeau n’avait pas répondu à l’appel de ma propre canidé, préférant l’ignorer sans doute, il allait bien avec son dresseur si c’était le cas parce que personnellement, ça faisait plusieurs fois que j’avais eu l’impression de m’adresser à un mur. Je jetais un coup d’oeil au terrain d’à coté, suivant le regard de mon altaria qui semblait absorbée par un élément que je n’avais sans nul doute pas encore remarqué. Il y avait là bas un aligatueur, un neitram et leur dresseur semble t’il qui se tenaient au coude à coude à un bout du terrain alors qu’un crocorible vagabondait l’air hagard sur le sable de leur zone tout en faisant tournoyer un objet cuivré et brillant dans une de ses pattes griffues. Mis à part celui de Warren que j’avais revu il y a peu de temps, ce genre de saurien correspondait exactement au type de pokémon qui me file des angoisses existentielles à une proximité trop importante. Anastasia semblait passionnée par le mouvement rotatif de l’objet mystère et je m’apprêtais à lui demander pour qu’elle raison elle dévisageait ce reptile géant jusqu’au moment ou un bruit de choc suivit des hurlements contrariés de ma  renarde ténébreuse attire toute mon attention sur elle.

- Mais c’est quoi son problème à la chandelle miniature ?! On peut savoir ce que je t’ai fait et d’où tu sors ? Faut toujours que ce soit moi qui tombe sur les cas sociaux cracheurs de feu ! Retourne chez ta mère petit boudin on te cherche pour allumer le barbecue !…
- Calliope ! Ca suffit immédiatement tu te calmes !

J’avais tout de suite posé mon verre et m’étais relevée avant qu’elle ne continue son esclandre public, me mettant d’une part une honte monumentale et provoquant d’autre part son assaillante surprise, qui n’était autre que la Goupix du type de tout à l’heure. C’était quoi son problème, pourquoi est ce qu’il engageait des hostilités comme ça sans aucune raison apparente, je lui avais simplement demandé de ne pas passer par le milieu pour ne pas qu’il se blesse rien de plus ! Ma renarde noire et violette tourna la tête vers moi l’air furibonde avant d’affirmer comme une enfant face à une injustice.

- J’ai rien fait c’est elle qu’a commencé !

Et elle conclut sa remarque en lançant une feinte sur son adversaire disparaissent dans un nuage de fumée noire très peu translucide. Elle avait peut être pas commencé mais elle continuait bien volontiers ça ne faisait aucun doute. Déjà des gens commençaient à se tourner vers nous pour voir ce qu’il se passait à l’instar de certains pokémons apprivoisés qui en plus avaient bien entendu comprit ce qu’avait crié ma renarde. Oh bon sang si seulement j’avais pu faire un trou dans le sable pour me cacher dedans j’en aurais été si soulagée mais malheureusement il fallait savoir faire face à ses responsabilités dans la vie et là mes responsabilités consistaient à canaliser ma zorua beaucoup trop impulsive. Il fallait que je la rappelle dans sa pokéball, c’était la seule solution et ce même si j’allais en entendre parler pendant des lustres malheureusement, toutes les pokéballs se trouvaient mélangées au fond de mon sac et retrouver la bonne n’allait pas être une mince affaire… Je saisissais ma petite besace commençant à farfouiller à l’intérieur avant de lancer au jeune propriétaire de la seconde goupil en tort.

- Rappelle ton pokémon, fais quelque chose au moins !

Et bien entendu, personne n’allait ne serait ce que tenter de les séparer lors de leur bagarre non pour sûr. Il fallait dire que la petite peste avait tellement gonflé tout le monde au fil des jours et des semaines que personne ne voulait risquer de se prendre un coup à sa place, préférant qui plus est observer cet affrontement assez étrange et soudain. Même Anya ne s’était pas manifesté pour le coup, préférant… Papoter avec le crocorible d’à coté ? Non mais je rêve en plus… Elle était là tranquille, à faire la conversation le regard captivé par la trompette que tenait le prédateur des sables. Alors c’est ça qu’il faisait tournoyer depuis le début ? Peu importe j’avais d’autres chats à fouetter pour le moment donc le reste pouvait encore attendre. Au bout d’une longue minute, je trouvais enfin la pokéball de la demoiselle si bien que je balançais presque mon sac sur la table pour la rappeler plus vite de ma seconde main. Ca sentait la catastrophe à plein nez ça, je le savais au plus profond de moi mais je ne voulais juste pas savoir ce qu’il venait d’arriver. Une fois que le fin laser rouge eu aspiré la renarde au sein de sa sphère bicolore, je me retournais pour voir sur la table mon sac et sous la table renversé sur le sable, mon verre à présent entièrement vide. Face à ce déplorable spectacle, je fermais les yeux, fronçant un peu le nez et cherchant à évacuer tout ce que j’avais eu à endurer en moins d’une heure, comme si cette tête ridicule allait m’aider à y parvenir. Résignée, je rouvrais les yeux poussant un long soupir avant de souffler l’air de nouveau dépitée.

- Pourquoi ?

Je n’avais même pas réussi à atteindre la moitié de ma boisson et par dessus le marché j’avais payé le double de ce que j’aurais du pour ça. Sans parler du fait qu’il me faudrait calmer Calliope lorsque je la ferait ressortir ce qui ne tarderait pas me connaissant. Je n’avais même pas envie de demander une justification au dresseur… Juste pas envie quoi. Des fois dans la vie, il vaut mieux rester couché et attendre que ça passe. Je ne sais pas qui avait dit ça le premier mais c’était soit le plus grand de tous les philosophes, soit un simple génie, soit un pauvre type qui avait dû subir une journée comme la mienne. Et elle n’était même pas finie en plus. Chouette…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca n'arrive qu'aux autres... Et moi accessoirement [Bradley Hopes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [YouHumour] REDOUANNE HARJANE - Tu crois que ça n'arrive qu'aux autres mais ça n'arrive qu'à toi
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» [AIDE] j'ai un htc hero et je n'arrive pas a envoyer des mp3 par bluetooth
» Contes (Perrault et autres)
» [AIDE] Je n'arrive pas à décrocher un appel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Aube Saison 2 : Version Zénith :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: